www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Nord Mali: création d'un "État islamique"

Partagez
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Nord Mali: création d'un "État islamique"

Message par Jupiter le Dim 27 Mai 2012 - 10:43

La rébellion touareg et le mouvement islamiste Ansar Dine, deux des groupes qui contrôlent le nord du Mali depuis près de deux mois, ont annoncé samedi leur fusion et proclamé un "Etat islamique" dans la région.

Ce "protocole d'accord", aboutissement de plusieurs semaines de discussions parfois difficiles entre deux mouvements longtemps séparés par leurs objectifs et leurs idéologies, marque un tournant dans l'immense Nord malien, qui a échappé au pouvoir central de Bamako depuis fin mars.

Création de l'Etat islamique de l'Azawad

"Le mouvement Ansar Dine et le MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) proclament leur auto-dissolution dans l'Azawad (région nord du Mali, ndlr). Les deux mouvements créent le Conseil transitoire de l'Etat islamique de l'Azawad", indique l'accord.

"Nous sommes tous pour l'indépendance de l'Azawad", "nous acceptons tous l'islam comme religion", le Coran et la Sunna (paroles et actions du prophète Mahomet rapportées par la tradition) sont "la source du droit": tels sont les principaux points de ce document.

A Gao, l'une des grandes villes du Nord malien, où des responsables des deux mouvements menaient leurs discussions, comme à Tombouctou, la conclusion de cet accord a été accueillie par de nombreux coups de feu en l'air, ont rapporté des habitants.

Une offensive lancée mi-janvier

Le MNLA, rébellion indépendantiste qui affichait une idéologie laïque, avait lancé mi-janvier l'offensive contre l'armée malienne, qui s'est amplifiée avec l'entrée en scène d'Ansar Dine (Défenseur de l'islam, en arabe), prônant l'imposition de la charia (loi islamique) dans tout le Mali.

Ansar Dine, dirigé par l'ex-chef rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, a été appuyé par les jihadistes d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et, à eux deux, ces mouvements sont devenus dominants - aux dépens du MNLA - dans le Nord, tombé entièrement aux mains des groupes armés à la faveur du putsch du 22 mars à Bamako.

Aqmi associé à l'accord ?

Dans un message rendu public cette semaine, le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel, dit Abou Moussaab Abdelouadoud, a conseillé à ses combattants du nord du Mali d'imposer "graduellement" la charia pour y réussir la création d'un Etat islamique.

L'accord MNLA/Ansar Dine et l'incertitude autour de la place d'Aqmi dans "l'Azawad" créent une nouvelle donne pour les autorités de transition de Bamako et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Les autorités maliennes impuissantes

Les autorités maliennes de transition ne cessent de proclamer leur volonté de restaurer l'intégité territoriale du Mali. Mais elles semblent pour l'heure impuissantes, d'autant qu'elles ont peiné jusque-là à s'imposer à Bamako même face à l'ex-junte du capitaine Amadou Haya Sanogo, qui avait renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré.

Agressé et blessé le 21 mai par des manifestants, le président de transition, Dioncounda Traoré, chargé de conduire le pays pendant un an et qui est depuis jeudi à Paris pour des examens médicaux, "va bien" et devrait rentrer la semaine prochaine dans son pays, a-t-on appris samedi auprès de son entourage.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/27/97001-20120527FILWWW00031-mali-creation-d-un-etat-islamique.php


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
francoise

Age : 74
Date de naissance : 17/05/1943
Localisation : sur la banquise là où la connerie humaine fait fondre les glaces
Taureau Date d'inscription : 18/09/2011
Passion : peintre et blogueuse en art pictural figuratif
Humeur : zen

Re: Nord Mali: création d'un "État islamique"

Message par francoise le Dim 27 Mai 2012 - 15:01

@Jupiter a écrit:La rébellion touareg et le mouvement islamiste Ansar Dine, deux des groupes qui contrôlent le nord du Mali depuis près de deux mois, ont annoncé samedi leur fusion et proclamé un "Etat islamique" dans la région.

Ce "protocole d'accord", aboutissement de plusieurs semaines de discussions parfois difficiles entre deux mouvements longtemps séparés par leurs objectifs et leurs idéologies, marque un tournant dans l'immense Nord malien, qui a échappé au pouvoir central de Bamako depuis fin mars.

Création de l'Etat islamique de l'Azawad

"Le mouvement Ansar Dine et le MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) proclament leur auto-dissolution dans l'Azawad (région nord du Mali, ndlr). Les deux mouvements créent le Conseil transitoire de l'Etat islamique de l'Azawad", indique l'accord.

"Nous sommes tous pour l'indépendance de l'Azawad", "nous acceptons tous l'islam comme religion", le Coran et la Sunna (paroles et actions du prophète Mahomet rapportées par la tradition) sont "la source du droit": tels sont les principaux points de ce document.

A Gao, l'une des grandes villes du Nord malien, où des responsables des deux mouvements menaient leurs discussions, comme à Tombouctou, la conclusion de cet accord a été accueillie par de nombreux coups de feu en l'air, ont rapporté des habitants.

Une offensive lancée mi-janvier

Le MNLA, rébellion indépendantiste qui affichait une idéologie laïque, avait lancé mi-janvier l'offensive contre l'armée malienne, qui s'est amplifiée avec l'entrée en scène d'Ansar Dine (Défenseur de l'islam, en arabe), prônant l'imposition de la charia (loi islamique) dans tout le Mali.

Ansar Dine, dirigé par l'ex-chef rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, a été appuyé par les jihadistes d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et, à eux deux, ces mouvements sont devenus dominants - aux dépens du MNLA - dans le Nord, tombé entièrement aux mains des groupes armés à la faveur du putsch du 22 mars à Bamako.

Aqmi associé à l'accord ?

Dans un message rendu public cette semaine, le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel, dit Abou Moussaab Abdelouadoud, a conseillé à ses combattants du nord du Mali d'imposer "graduellement" la charia pour y réussir la création d'un Etat islamique.

L'accord MNLA/Ansar Dine et l'incertitude autour de la place d'Aqmi dans "l'Azawad" créent une nouvelle donne pour les autorités de transition de Bamako et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Les autorités maliennes impuissantes

Les autorités maliennes de transition ne cessent de proclamer leur volonté de restaurer l'intégité territoriale du Mali. Mais elles semblent pour l'heure impuissantes, d'autant qu'elles ont peiné jusque-là à s'imposer à Bamako même face à l'ex-junte du capitaine Amadou Haya Sanogo, qui avait renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré.

Agressé et blessé le 21 mai par des manifestants, le président de transition, Dioncounda Traoré, chargé de conduire le pays pendant un an et qui est depuis jeudi à Paris pour des examens médicaux, "va bien" et devrait rentrer la semaine prochaine dans son pays, a-t-on appris samedi auprès de son entourage.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/27/97001-20120527FILWWW00031-mali-creation-d-un-etat-islamique.php

Exemple concret de ce que veulent les islamistes, vu et revu dans maintes occasions de par la planète.
Bientôt en France pour le 9.3. le califat de la Seine Saint Denis.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"L'épaisseur d'un rempart compte moins que la volonté de le défendre." "Il faut choisir, se reposer ou être libre." Thucydide : La Guerre du Péloponnèse.

    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 10:39