www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Partagez
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Jupiter le Ven 03 Aoû 2012, 08:37

Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Pssscccchhhhiiiit…! le sauvetage de la Grèce et de l’euro c’est encore raté !

Dans la série « J’aurais-mieux-fait-de-me-taire », Mario Draghi a fait très fort ce 2 août 2012 : il a mis à bas en quelques minutes tout l’échafaudage communicationnel qu’il avait bâti depuis une semaine, avec MM. Monti et Hollande, pour enfumer les opinions publiques et les marchés financiers.

Retour sur une journée mémorable.

LES RISQUES PRIS PAR UNE ALLUMEUSE

Le problème de base n’était pourtant pas trop difficile à anticiper.
Il tient au fait qu’une strip-teaseuse, fût-elle nommée Miss Draghi, ne peut pas faire son numéro, jugée en talons aiguilles sur le comptoir, pour aguicher les cow-boys dans un saloon surchauffé du Far-West, sans être contrainte de passer à l’acte à la fin des préliminaires.

Si cette allumeuse, après avoir été ovationnée par son public masculin aviné, indique soudain qu’elle n’a pas obtenu l’autorisation de sa maman Angela pour monter dans une chambre, l’atmosphère surchauffée va tourner à la bataille rangée.

C’est en gros ce qui vient de se passer aujourd’hui.

Après avoir excité la libido sonnante et trébuchante des marchés financiers du monde entier pendant plusieurs jours, en leur montrant un décolleté plongeant sur de plantureux euro-bonds, et en leur clignant de l’œil pour suggérer qu’une orgie de rachats d’obligations souveraines par la BCE était en préparation à l’étage, Miss Draghi a soudain retiré sa perruque et son mascara pour pleurer « Maman » comme une gamine du Couvent des oiseaux.

Notre Draghi dragueur a en effet été contraint d’avouer que toute l’excitation des derniers jours dont il avait pris l’initiative n’était au fond qu’une arnaque de communication de plus, comme je l’ai analysé hier dans mon article sur "le jeu sur les mots des eurozonards".

BERLIN, LA HAYE ET HELSINKI INSENSIBLES AUX TENTATIVES DE COUPS DE FORCE DES ESCROCS DE GOLDMAN SACHS

Le Goldman Sachs Boy qui préside la BCE a bien sûr déclaré de nouveau que de nouvelles « mesures non-conventionnelles » de la BCE étaient « possibles ».

Mais la réaction inébranlable des autorités allemandes d’avant-hier et d’hier, ainsi que celles des autorités néerlandaises et plus encore finlandaises qu’il ne faut jamais oublier, lui ont montré que les pays du nord ne se laissent pas démonter.

Berlin, La Haye, Helsinki ne plient pas devant les coups de force médiatiques et les manipulations de vocabulaire des escrocs estampillés Goldman Sachs (Draghi, Monti, Papademos,…), et des incompétents qui les imitent servilement sans comprendre grand-chose à ce qui se passe (Hollande, Rajoy, nos grands médias).

Car ce que cette clique d’escrocs appellent des « mesures NON-CONVENTIONNELLES », ce sont – pour parler en bon français – des « mesures ILLÉGALES » au regard des traités signés et ratifiés.

Comme je l’analysais hier soir, Frau Merkel, fille d’un pasteur théologien protestant et d’une institutrice, n’est pas du genre à s’en laisser conter par des strip-teaseuses. Surtout lorsque l’enjeu de la manip’ consiste à racketter purement et simplement des dizaines de millions d’Allemands pour ne pas faire baisser, à l’autre bout de la chaîne, les dividendes des actionnaires des banques installées en Espagne, en Italie et en Grèce.


Probablement suite à quelques coups de fil cinglants entre Berlin, Rome et Francfort, notre strip-teaseuse de l’Eurosaloon a donc compris hier soir ce qui lui restait à faire aujourd’hui. Ayant piteusement remballé sa perruque, son tutu et ses talons aiguilles, Mario Draghi a avoué aujourd’hui en baissant les yeux que « la BCE pouvait intervenir sur le marché obligataire [...], mais à condition que les gouvernements concernés en fassent la demande. »

Autrement dit, la BCE ne rachètera de la dette espagnole que si Madrid le demande aux autres États de la zone euro dont les gouverneurs siègent au conseil de la BCE.

Or cette demande, pour pouvoir être éventuellement acceptée, suppose que l’Espagne accepte de se soumettre aux conditions draconiennes fixées par les partenaires européens de l’Eurosystème, à commencer par… l’Allemagne, les Pays Bas et la Finlande. Une option que le gouvernement espagnol a jusqu’à présent toujours rejetée, d’autant plus qu’il estime être allé au bout du bout des mesures punitives contre son propre peuple, sauf à provoquer une révolution.

Autrement dit, la BCE ne rachètera pas de dette espagnole avant longtemps. Enfer et damnation ! Tout s’effondre de nouveau.

Pour tenter de faire passer la pilule, l’inénarrable Mariole Draghi a psalmodié le mantra européiste habituel (« Les gouvernements doivent continuer les efforts de consolidation budgétaire, de réformes structurelles et de réformes institutionnelles au niveau européen »). Et il a encore lancé une œillade, au cas où, en assurant aux cow-boys fous de rage que l’euro était « irréversible ».

Mais rien n’y a fait. L’assistance, comprenant qu’elle s’était fait flouer pour la 20ème fois en 2 ans, a commencé à tout casser dans l’Eurosaloon.

L’ALLUMEUSE SE DÉGONFLE, LES BOURSES S’EFFONDRENT

À peine Mario Draghi avait-il retiré sa perruque et ses talons aiguilles que les Bourses européennes se sont ainsi effondrées, pour reperdre en quelques minutes ce qu’elles avaient péniblement gagné en plusieurs jours, après les propos du même « Super Mario » lorsqu’il avait commencé son numéro dans l’Eurosaloon.

Comme le note la dépêche ci-jointe, citant un analyse de chez Saxo banque qui résume le sentiment général chez les cow-boys, "les investisseurs sont restés sur leur faim. Mario Draghi n’a formulé aucun calendrier et n’a fait aucune annonce concrète, ni en termes de baisse des taux, ni en termes d’intervention sur le marché de la dette."
http://www.romandie.com/news/n/_Les_Bourses_europeennes_chutent_apres_les_propos_de_Mario_Draghi_RP_020820121653-24-221862.asp

Au moment où ferme la Bourse de Paris (17 H 30), le marché parisien s’effondre de -2,68 %, Francfort de -1,94 %, Milan de -4,64 %, et New York de -0,93 %.

Au même moment, l’euro retombe lourdement à 1,2144 USD.

Quant au taux sur les obligations espagnoles à 10 ans, qui avaient baissé jusqu’à 6,61 % après la manipulation Draghi, ils sont repartis vers le ciel à la vitesse d’une fusée : ils viennent d’atteindre un « plus haut » à 7,200 %, niveau jugé explosif par tous les experts.

En un mot, tout est par terre et tout est à refaire.

CONCLUSION : EN ATTENTE DU PROCHAIN SKETCH

Alors, que vont inventer maintenant les européistes ?

- Un 21ème Sommet de la dernière chance ?

- Une nouvelle déclaration de M. Draghi assurant que « les marchés vont voir ce qu’ils vont voir » ?

- L’annonce d’une « conversation téléphonique » entre Obama et Mme Merkel ?

Si nos lecteurs ont des idées, elles sont ici les bienvenues !

En attendant, le génie de la pensée économique et géopolitique qui trône désormais à l’Élysée a eu la sienne. En allant prendre son train Gare de Lyon pour aller passer ses vacances à Brégançon, avec un maillot de bains et un tuba dans sa valise, M. Hollande a confié aux journalistes qu’il allait être…. « vigilant » !

Nous voilà enfin rassurés.

http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/pssscccchhhhiiiit-le-sauvetage-de-la-grece-et-de-leuro-cest-encore-rate


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Zabou18
Modérateurs
Modérateurs

Age : 48
Date de naissance : 02/09/1969
Vierge Date d'inscription : 12/04/2012
Passion : Ma famille, mon pays, l'histoire

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Zabou18 le Ven 03 Aoû 2012, 08:55

C'était prévisible.
Encore une fois, M. Delamarche avait raison.

Même si c'est catastrophique, j'adore le ton de cet article.
avatar
MARINICE

Age : 33
Date de naissance : 25/04/1984
Localisation : Côte d'Azur
Taureau Date d'inscription : 15/10/2011

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par MARINICE le Ven 03 Aoû 2012, 09:01

Vivement l'effondrement. Il faut que quelque chose bouge.


***************************************************************************************
Français de coeur et d'adoption.
Adhérent Front National et Les Patriotes.
avatar
Zabou18
Modérateurs
Modérateurs

Age : 48
Date de naissance : 02/09/1969
Vierge Date d'inscription : 12/04/2012
Passion : Ma famille, mon pays, l'histoire

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Zabou18 le Ven 03 Aoû 2012, 09:07

UnGarsDeLaMarine a écrit:Vivement l'effondrement. Il faut que quelque chose bouge.

Ca arrive à grands pas.
avatar
Falbala25

Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/08/2011
Passion : le naturel
Humeur : maussade souvent

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Falbala25 le Ven 03 Aoû 2012, 09:41

Zabou18 a écrit:C'était prévisible.
Encore une fois, M. Delamarche avait raison.

Même si c'est catastrophique, j'adore le ton de cet article.


pancarte+1

et comme dit le gars de la marine : il faut que ça pète !! on y verra plus clair !


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cesar14

Age : 50
Date de naissance : 19/04/1967
Localisation : Marseille
Bélier Date d'inscription : 09/12/2011
Passion : Rugby

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Cesar14 le Jeu 30 Aoû 2012, 18:49



***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liste des abattoirs conventionnels (ni halal ni casher) en France métropolitaine (deuxième adresse après le retrait en ligne de la première.
avatar
Cesar14

Age : 50
Date de naissance : 19/04/1967
Localisation : Marseille
Bélier Date d'inscription : 09/12/2011
Passion : Rugby

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Cesar14 le Mer 26 Sep 2012, 11:26

Grève générale en Grèce contre de nouvelles mesures d'austérité

La Grèce sera de nouveau au cœur des préoccupations de la zone euro, mercredi 26 septembre, jour de grève générale contre des mesures d'austérité supplémentaires en préparation, sur fond de rencontres entre la chancelière allemande, la directrice générale du FMI et le président de la BCE.
La GSEE (General Confederation of Greek Workers) et Adedy (Anotati Diikisis Enoseon Dimosion Ypallilon), les deux principaux syndicats, ont appellé à une grève générale de vingt-quatre heures – la troisième de l'année – avec manifestations pour protester contre le nouveau train d'économies difficilement négocié entre la troïka des créanciers du pays (UE-BCE-FMI) et le gouvernement de coalition dirigé par le conservateur Antonis Samaras.

A Athènes, près de 5 000 policiers ont commencé à se déployer dans la matinée pour sécuriser les manifestations, souvent violentes en Grèce, comme lors des deux précédentes grèves générales de l'année, en février. Aucune desserte des îles ne devrait être assurée. Les contrôleurs aériens observeront un arrêt de travail de 9 heures à 3 heures jeudi. Les deux compagnies grecques, Olympic air et Aegean Airlines, ont annulé 12 vols et en ont reprogrammé 28.

DIVISIONS

Dans un pays en pleine dépression, les syndicats des commerçants, artisans et ingénieurs civils participent à la grève, tandis qu'à la mi-journée, les médias ne couvriront que les manifestations. Soutenue par le principal parti d'opposition, le Syriza de la gauche radicale, la grève vise à dénoncer le paquet d'économies de plus de 11,5 milliards d'euros que le ministère des finances a annoncé avoir bouclé mercredi. S'il est avalisé par les dirigeants politiques du pays, ce plan de mesures sera ensuite soumis pour accord final à la troïka, avant sa présentation ultérieure au parlement.

Les prêteurs internationaux semblent divisés sur la stratégie à tenir vis-à-vis du pays, dont l'économie continue de s'enfoncer dans la récession, en dépit des milliards d'euros reçus dans le cadre de deux plans de sauvetage financier, dont le premier a été lancé en mai 2010. La nécessité d'une troisième intervention de soutien paraît gagner du terrain parmi partenaires et prêteurs du pays, qui se repassent le problème grec comme une patate chaude depuis des semaines.

Le ministère des finances grec a confirmé mardi qu'un possible rééchelonnement du remboursement de créances grecques détenues par la Banque centrale européenne (BCE) était actuellement "examiné" pour essayer de combler le déficit de financement du pays, dont l'ampleur fait l'objet de multiples rumeurs. Selon le ministre adjoint, Christos Staikouras, cette opération assimilable à un début de restructuration de dette pourrait porter sur des obligations "d'une valeur d'environ 28 milliards d'euros" arrivant à maturité entre 2013 et 2016.

"RÉÉVALUER LA SITUATION"

La BCE a immédiatement rétorqué qu'une restructuration "aux dépens de la BCE" n'était "pas envisageable", car cela équivaudrait à "un financement monétaire d'un Etat, ce qui est interdit" par les statuts de la Banque centrale. Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne, qui s'exprimait dans le quotidien allemand Die Welt mercredi a renvoyé aux "membres de la zone euro" tout éventuel "besoin de financement supplémentaire" de la Grèce, réitérant une position également exprimée à mi-voix récemment par le représentant grec du Fonds monétaire international.

Officiellement, l'Allemagne, première contributrice au sein de la zone euro aux deux plans de soutien à la Grèce, ne veut pas non plus entendre parler d'un financement supplémentaire. Néanmoins, à Bruxelles, une source européenne a confirmé mardi qu'il faudrait "réévaluer la situation", compte tenu du trou de financement auquel est confronté Athènes. "On peut appeler cela un troisième programme d'aide ou un deuxième programme réajusté", a affirmé cette source. Alors que l'Espagne est également sur la sellette, la chancelière allemande, Angela Merkel, reçoit Mme Lagarde mercredi, après un entretien mardi avec le président de la BCE, Mario Draghi.
(Source)


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liste des abattoirs conventionnels (ni halal ni casher) en France métropolitaine (deuxième adresse après le retrait en ligne de la première.
avatar
Invité
Invité

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Invité le Mer 26 Sep 2012, 14:46

En tout cas ce n'est pas la honte qui les étouffe !
N'importe quel salarié ferait le dixième de ce qu'ils font, il se ferait éjecter sans indemnités...
eux ils font connerie sur connerie et ils sont toujours là, fidèles au poste..
même pas peur de passer pour des cons !

Hallucinant ! crie

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par bruniquel le Mer 26 Sep 2012, 16:15

Cela fait maintenant 2 ans que les Grecs vivent avec des salaires et pensions qui parfois ont diminués de plus de 50% et ce sans aucune perspective d'avenir. Autant dire que le désenchantement et la colère ne font plus qu'un. Il semble que la sortie de l'euro est désormais proche pour eux et cela amorcera probablement la fin de cette monnaie de singe avec l'Espagne et le Portugal qui suivront...
avatar
Cesar14

Age : 50
Date de naissance : 19/04/1967
Localisation : Marseille
Bélier Date d'inscription : 09/12/2011
Passion : Rugby

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Cesar14 le Jeu 18 Oct 2012, 18:32

Un mort à Athènes lors des manifestations anti-austérité

Une nouvelle fois, des milliers de gens sont descendus dans la rue aujourd'hui en Grèce pour protester contre l'austérité alors que les dirigeants européens se réunissent à Bruxelles.

On déplore la mort d'un homme de 66 ans à Athènes lors des manifestations anti-austérité, a-t-on appris auprès du ministère de la Santé grec. Le manifestant est décédé suite à une crise cardiaque sur la place Syntagma . Sous la bannière «FMI-UE dehors, effacement de la dette», des manifestants ont commencé de défiler dans le centre de la capitale grecque ce jeudi, alors que les services publics et les transports étaient paralysés par l'appel à la grève générale lancé par les syndicats. Aucun train ne roulait, aucun ferry ne partait vers les nombreuses îles du pays, aucun taxi ne circulait, la liaison ferroviaire entre Athènes et l'aéroport était suspendue, seul le métro et certaines lignes de bus fonctionnaient. D'après la police, on compte 25.000 manifestants dans la capitale et 17.000 à Salonique, alors que des affrontement violents opposent la police et des groupes de jeunes.

«La pauvreté s'étend, les emplois disparaissent et la Grèce coule. La Grèce va mourir si les mesures d'austérité ne s'arrêtent pas», dit Dimitris Sandis, employé d'une société pharmaceutique dans un des cortèges. Plus loin, Aliki Vassiloudi, 40 ans, journaliste au chômage, estime que les manifestants veulent avoir «des emplois, une dignité et par-dessus tout vivre comme des Grecs et non comme des inférieurs serviles».

La troïka des bailleurs de fonds du pays (UE-BCE-FMI) et le gouvernement de coalition dirigé par le premier ministre conservateur Antonis Samaras se sont séparés mercredi sans accord total sur le programme d'ajustement économique du pays prévoyant de nouvelles coupes budgétaires d'au moins 11,5 milliards d'euros, à mettre en place en échange d'un prêt de 31,5 milliards d'euros. La Grèce, qui traverse sa cinquième année de récession consécutive, a demandé deux ans supplémentaires à ses partenaires pour mener à bien les réformes et réduire ses déficits.

(Source)


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liste des abattoirs conventionnels (ni halal ni casher) en France métropolitaine (deuxième adresse après le retrait en ligne de la première.

Contenu sponsorisé

Re: Le sauvetage de la Grèce et de l'euro c'est encore raté

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017, 08:41