www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Partagez
avatar
Invité
Invité

La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Lun 19 Nov 2012 - 17:22

Le 29 octobre à 15h00

Dette/Grèce: pas de restructuration

Le gouvernement allemand s'est dit opposé aujourd'hui à une nouvelle restructuration de la dette grecque, soulignant qu'elle serait contraire au droit allemand en matière budgétaire.

Une restructuration de la dette grecque "est hors de question de notre point de vue", a déclaré ce matin le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, lors d'une conférence de presse régulière à Berlin.

Dans son édition du jour, le magazine allemand Der Spiegel avait affirmé que la troïka (UE-FMI-BCE) pourrait suggérer que les créanciers de la Grèce, y compris les autres pays européens, acceptent d'abandonner une partie de leur créance, ce qui reviendrait à faire financer le sauvetage de la Grèce par les contribuables de ces pays.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/10/29/97002-20121029FILWWW00418-dettegrece-pas-de-restructuration-berlin.php


Aujourd'hui à 8h10 :

C'est un secret de Polichinelle : une deuxième restructuration de dette attend la Grèce, qui affectera surtout cette fois les créanciers publics. Jens Weidmann, président de la Bundesbank, a ouvertement évoqué le sujet le 16 novembre. Ce sera aussi le cas des ministres des Finances de la zone euro réunis demain à Bruxelles. Deux problèmes se posent à eux : trouver les 32 milliards d'euros de plus dont Athènes a besoin en raison du report de ses objectifs de déficit de 2014 à 2016 et ramener la dette à des niveaux soutenables en 2020.

Le suspense reste entier sur les 32 milliards à combler. Quant à la restructuration, reste à savoir quand et comment. Jens Weidmann préfère attendre que les réformes portent leurs fruits. "Je peux effacer la dette aujourd'hui et me retrouver dans la même situation dans dix ans", craint-il. De fait, le PSI (private sector involvement) mené début 2012 a surtout modifié la répartition de la dette grecque, désormais à 70 % aux mains de créanciers publics. Il n'empêchera pas le ratio de dette/PIB de grimper de 6 points en un an, à 176,7 % fin 2012 selon la troïka (BCE, UE, FMI).

http://www.lepoint.fr/economie/la-grece-est-condamnee-a-restructurer-sa-dette-19-11-2012-1530672_28.php


Et nous on nous voit encore là, par ici ! tournez la tête on est là ? EH HO on est là !!! jamais on nous demande notre avis ? ah si on nous l'a demandé, j'avais oublié, en fait on n'en n'a pas tenu compte !!! censuré
Si un jour je ne peux plus payer mon loyer on me dira d'aller me faire voir chez les Grecs je suppose ! censuré

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Lun 19 Nov 2012 - 18:00

NOSTALGIE a écrit:
Aujourd'hui à 8h10 :

C'est un secret de Polichinelle : une deuxième restructuration de dette attend la Grèce, qui affectera surtout cette fois les créanciers publics. Jens Weidmann, président de la Bundesbank, a ouvertement évoqué le sujet le 16 novembre. Ce sera aussi le cas des ministres des Finances de la zone euro réunis demain à Bruxelles. Deux problèmes se posent à eux : trouver les 32 milliards d'euros de plus dont Athènes a besoin en raison du report de ses objectifs de déficit de 2014 à 2016 et ramener la dette à des niveaux soutenables en 2020.

Le suspense reste entier sur les 32 milliards à combler. Quant à la restructuration, reste à savoir quand et comment. Jens Weidmann préfère attendre que les réformes portent leurs fruits. "Je peux effacer la dette aujourd'hui et me retrouver dans la même situation dans dix ans", craint-il. De fait, le PSI (private sector involvement) mené début 2012 a surtout modifié la répartition de la dette grecque, désormais à 70 % aux mains de créanciers publics. Il n'empêchera pas le ratio de dette/PIB de grimper de 6 points en un an, à 176,7 % fin 2012 selon la troïka (BCE, UE, FMI).



Jamais la Grèce ne pourra commencer à rembourser, sans parler de la dette mais des intérêts de celle-ci.

Le FMI table sur des prévisions aussi fantaisistes que douteuses. La réalité c'est que la BCE détient un maximum de la dette Grecque et que elle serait très mal en cas de défaut de paiement de la part de la Grèce.

L'Espagne, le Portugal est l'Italie sont au plus mal et on a le sentiment que la BCE freine au maximum pour limiter la casse qui malgré tout devient inévitable même si tout ce beau monde espère que l'Italie annonce un véritable plan de relance.

Quant aux Allemands, on a le sentiment que c'est marche arrière toute...

Tavalieu

Age : 27
Date de naissance : 26/12/1990
Capricorne Date d'inscription : 09/11/2012
Passion : Politique, Histoire, Arts

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Tavalieu le Lun 19 Nov 2012 - 19:56

Quelqu'un peut-il rappeler le décompte du nombre d'années d'austérité pour l'instant?

Comme d'habitude, les ultra-libéraux ont eu faux.

Pourtant, c'est pas comme si on venait de l'apprendre: ce désastre a été prévu il y a plus de dix ans par le FN, le PCF et Seguin.

avatar
Bruno Lemaire

Age : 73
Date de naissance : 13/01/1945
Localisation : PO
Capricorne Date d'inscription : 04/01/2012
Passion : economie, politique, théologie, histoire
Humeur : changeante, du grand beau au ... moins beau

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Bruno Lemaire le Mar 20 Nov 2012 - 14:13

@Tavalieu a écrit:Quelqu'un peut-il rappeler le décompte du nombre d'années d'austérité pour l'instant?

Comme d'habitude, les ultra-libéraux ont eu faux.

Pourtant, c'est pas comme si on venait de l'apprendre: ce désastre a été prévu il y a plus de dix ans par le FN, le PCF et Seguin.


Bonjour

L'austérité, pour la Grèce, c'est maintenant, et cela, depuis 5 ans:
Le désespoir, c'est maintenant, et ce, depuis 5 ans.

Chacun sait, tout en semblant l'ignorer, que la Gèce NE REMBOURSERA JAMAIS toute sa dette: les plus optimistes parlent de 25% seulement remboursés, d'ici 20 ans (Mais la France, non plus, ne remboursera jamais toute sa dette publique)

Voilà un commentaire posté, sous formes de questions, sur mon blog personnel (monnaie publique) par "BA" (cela concerne la garantie apportée par la France, qu'il faudra bien utiliser si la Grèce fait défaut, du moins si l'on veut respecter la parole de Sarkozy-Hollande):

Quand la Grèce fera défaut, les contribuables français devront payer 50 milliards d'euros. Mais comment sera réparti cet effort ?

Est-ce que ce sera les classes supérieures qui devront payer ces 50 milliards d'euros ?

Est-ce que ce sera les classes moyennes qui devront payer ces 50 milliards d'euros ?

Est-ce que ce sera les classes populaires qui devront payer ces 50 milliards d'euros ?

Rappel :

En France, le budget du ministère de l'Education Nationale, c'est 62 milliards d'euros.



Affaire à suivre, hélas.

Pour que (re-)vive la France, tous avec Marine Le Pen

Bruno Lemaire.

http://www.weka.fr/actualite/education-thematique_7847/budget-2013-les-credits-de-la-mission-enseignement-scolaire-adoptes-article_76261/


bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Mar 20 Nov 2012 - 14:21

Bonjour

J'ai le sentiment que la prévision estimée par les optimistes à 20ans est surréaliste. Autant que les analyses de Lagarde au FMI qui faut il le rappeler est à l'origine un organisme de soutien aux pays Africains en difficultés...

La Grèce est partie pour le défaut de paiement tout court et tout ce petit monde qui s'agite à Bruxelles le sait très bien car les décisions prises ne servent qu'a retardé cette échéance explosive qui désormais arrive à grands pas.

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Mer 21 Nov 2012 - 16:16


Communiqué de Presse de Marine Le Pen - 21/11/2012, Présidente du Front National

La France n’en finit plus de se ruiner pour l’euro et la Grèce. Il faut que cette fuite en avant désastreuse cesse.

Après avoir transféré les dettes des banques vers les Etats, voilà qu’on prévoit dans les chancelleries européennes de rayer une partie de la dette grecque : comme d’habitude les banques gagnent à tous les coups ! Quelle indécence alors que les peuples souffrent comme jamais.

Plombée par la monnaie unique, la Grèce a besoin de 32 milliards d’euros supplémentaires, alors que notre pays a déjà largement accru sa propre dette pour la renflouer, plan après plan. Aujourd’hui nous croulons sous une dette de près de 1900 milliards d’euros, et comme vient de l’indiquer l’agence Moody’s au moment de dégrader notre note, la France souffre de payer trop pour la zone euro.

Nous devons refuser de mettre un centime supplémentaire dans ce puits sans fond, comme nous devons refuser le cadeau que l’Europe s’apprête à faire aux banques.

D’autant que la Grèce n’est pas la seule victime de l’euro à sans cesse être renflouée : nous avons déjà largement payé pour la monnaie unique au Portugal et en Irlande. Très vite, l’Espagne et l’Italie viendront frapper à la porte. Mais qui paiera quand ce sera notre tour ?

Le contribuable français, comme le contribuable allemand et tant d’autres, n’en peut plus.

La zone euro est victime de l’idéologie de « l’euro à tout prix ». Nous avons l’obligation de changer radicalement de méthode en faisant le bilan d’une monnaie unique qui n’a pas tenu ses promesses et en cessant notre soumission aux banques et à la grande finance.

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Ven 23 Nov 2012 - 10:39

avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Ven 23 Nov 2012 - 11:11

Episode 1

C'est déjà comme cela dans " mon coin " et je n'exagère pas Crying or Very sad
et en France, en général, ça commence à y ressembler de plus en plus, non ? Sad

Je pense que les deux autres épisodes sont tout aussi réjouissants, la journée avait pourtant bien commencé avec l'intervention de Marine sur BFM,
" t'as " le chic pour casser l'ambiance Laughing

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Ven 23 Nov 2012 - 11:20

NOSTALGIE a écrit:
" t'as " le chic pour casser l'ambiance Laughing

On me reproche de m'éloigner des sujets préoccupants comme l'Europe au profit de L'Islam par exemple, il faudrait savoir Siffle
avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 8:07

La course vers la mort de la Grèce et la nôtre continue et tout cela pour rien !
Quand va-ton nous dire la vérité ? quand va-t-on demander aux français de payer ?
Et tous ces pontes dans les gouvernements qui se félicitent ! ils se félicitent, crie je n'en peux plus de leurs mensonges, de leur obscénité, de leur mépris à l'égard de leurs peuples ! censuré
Que faut-il comme diplômes pour plonger les pays dans la misère ? crie

Zone euro et FMI débloquent l'aide à la Grèce et s'accordent sur sa dette !

La zone euro et le FMI ont accouché dans la douleur dans la nuit de lundi à mardi d'un accord sur les moyens de réduire nettement la dette grecque et sur le versement tant attendu d'une aide financière vitale pour un pays au bord de l'asphyxie.

Les bourses asiatiques, le marché pétrolier et l'euro affichaient pour la plupart une hausse modeste mardi matin en Asie, soulagés par la conclusion de l'accord de Bruxelles.

Après plus de 13 heures de réunion, les ministres des Finances des 17 se sont finalement entendus avec le Fonds monétaire international pour que la dette grecque soit ramenée à 124% du PIB d'ici 2020, contre un objectif initial de 120% défendu par le FMI.

Cela représente un allégement d'environ 40 milliards d'euros d'ici 2020, selon une source européenne. Sans mesures nouvelles, elle aurait atteint 144% du PIB en 2020, un niveau jugé insoutenable par le FMI.

"Le FMI voulait s'assurer que la zone euro prendrait les mesures nécessaires pour remettre la Grèce sur la voie d'une dette viable. Je peux dire aujourd'hui que cela a été fait", s'est félicitée sa directrice générale, Christine Lagarde, au cours d'une conférence de presse.

Elle s'est aussi félicitée de l'engagement des Européens à ramener sous 110% du PIB d'ici 2022 la dette grecque, --qui menace d'atteindre 190% en 2014--, ce qui facilitera le retour de la Grèce sur les marchés.

La trajectoire de la dette grecque était depuis deux semaines le principal point de désaccord entre les pays de la zone euro et le FMI, qui s'était d'abord montré intraitable sur l'objectif de 120% en 2020. "Cela a été laborieux, constructif, nous avons fait un effort collectif", a commenté Mme Lagarde.

L'accord sur la dette a permis d'ouvrir la voie au versement, tant attendu par la Grèce, d'une aide sans laquelle le pays était condamné à la faillite à très court terme.

Depuis Athènes, le Premier ministre grec Antonis Samaras, qui s'était entretenu au téléphone avec plusieurs dirigeants européens pour pousser à trouver une solution, s'est félicité du résultat. "Tout s'est bien déroulé. Tous les Grecs ensemble, nous avons lutté, et demain commence une nouvelle journée pour tous les Grecs", a-t-il dit.

Les ministres ont décidé de débourser un total de 43,7 milliards d'euros bloqués depuis des semaines. Une première tranche d'un peu plus de 34 milliards devrait être versée le 13 décembre. Le versement du solde se fera en trois tranches au cours du premier trimestre 2013.

"L'accord a été très difficile", a reconnu le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, en soulignant qu'il avait "nécessité des efforts significatifs de chaque partie".

Pour le FMI, le moyen le plus simple était d'effacer une partie de la dette grecque détenue par ses créanciers publics, sur le modèle de ce qu'ont accepté de faire les banques début 2012. Or il n'en était pas question pour la BCE et pour certains pays, au premier rang desquels l'Allemagne.

Pour réduire la dette grecque sans en passer par un effacement, les ministres de l'Eurogroupe ont dû plancher sur un paquet de mesures souvent complexes.

Parmi elles, figure un rachat par la Grèce de titres de dette, à condition de ne pas aller au-delà d'un certain prix sur le marché.

Sont prévus également une réduction significative des taux d'intérêt des prêts bilatéraux déjà consentis à Athènes, un allongement de 15 ans de la durée de remboursement des prêts et un report de 10 ans pour le paiement des intérêts.

Les gains réalisés par les banques centrales nationales et la BCE sur les obligations grecques qu'elles détiennent seront rétrocédés au pays sur un compte bloqué.

"La décision va sans aucun doute réduire l'incertitude et renforcer la confiance dans l'Europe et dans la Grèce", s'est félicité le patron de la Banque centrale européenne, Mario Draghi.

Il aura fallu trois réunions de l'Eurogroupe en deux semaines pour parvenir à cet ensemble de mesures, sans compter une réunion téléphonique entre les ministres samedi pour tenter d'aplanir leurs différends.

"Pour la zone euro, il s'agissait d'un vrai test de notre crédibilité, notre capacité à prendre des décisions sur les questions les plus difficiles", a estimé le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn.

"Les chantiers restent très importants, majeurs, mais nous avons rendu de la visibilité à la zone euro et de l'espoir au peuple grec", a résumé le ministre français des Finances, Pierre Moscovici. censuré

"On a un résultat, on peut le présenter à notre Parlement pour une décision", a souligné son homologue allemand Wolfgang Schäuble. D'autres pays doivent également obtenir l'accord de leur Parlement. Pour l'Allemagne, le but est d'obtenir le feu vert du Bundestag "vendredi au plus tard".

Sur les marchés asiatiques, l'indice Nikkei 225 de la Bourse de Tokyo s'inscrivait en hausse de 0,38% vers 03H00 GMT, après avoir démarré dans le rouge.

Hong Kong prenait 0,28%, le Kospi à Séoul 0,91% et Sydney 0,73%.

Le pétrole rebondissait, après les pertes de la veille, lui aussi soulagé par l'accord de Bruxelles. Et du côté des changes, l'euro a progressé face au dollar et au yen, même si l'impact de l'accord a été modeste.

http://fr.news.yahoo.com/gr%C3%A8ce-accord-entre-zone-euro-fmi-dette-versement-052054221--finance.html
avatar
coeurvaillant-p8e

Age : 68
Date de naissance : 01/01/1950
Capricorne Date d'inscription : 24/06/2011
Passion : Retraité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par coeurvaillant-p8e le Mar 27 Nov 2012 - 12:01

Il n'y a rien de pire qu'une promesse de Grec... je ne la souhaite même pas à mon pire ennemi!

Sur la Chine, si on te sourit, méfies toi,

Sur les pays Arabes, regardes bien s'il n'a pas une main qui traine dans le dos,

Sur l'Inde, prends ton temps, il y a surement une fête quotidienne, rien ne presse...

Sur les US? relis bien toutes les petites lignes de ton contrat de 5000 pages !

(Un clin d'oeil sur le négoce international, du vécu ces 10 dernières années).


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'Angoumois
Homo sacra res homini

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Mar 27 Nov 2012 - 12:09

@coeurvaillant-p8e a écrit:Il n'y a rien de pire qu'une promesse de Grec... je ne la souhaite même pas à mon pire ennemi!

Sur la Chine, si on te sourit, méfies toi,

Sur les pays Arabes, regardes bien s'il n'a pas une main qui traine dans le dos,

Sur l'Inde, prends ton temps, il y a surement une fête quotidienne, rien ne presse...

Sur les US? relis bien toutes les petites lignes de ton contrat de 5000 pages !

(Un clin d'oeil sur le négoce international, du vécu ces 10 dernières années).

Un brin exagéré je suppose.
avatar
coeurvaillant-p8e

Age : 68
Date de naissance : 01/01/1950
Capricorne Date d'inscription : 24/06/2011
Passion : Retraité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par coeurvaillant-p8e le Mar 27 Nov 2012 - 12:32

@bruniquel a écrit:Un brin exagéré je suppose.

Que nenni, un simple retour d'expérience.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'Angoumois
Homo sacra res homini

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Mar 27 Nov 2012 - 12:43

Alors j'en ai un autre...
avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 12:54

Cà n'intéresse que 5 personnes la Grèce ? Embarassed
Dommage parce-que Marine a dit que c'était notre futur Sad Sad

Sans lire dans les marcs de café l'échéance approche non ?

Moi qui ne suis pas spécialement "poule mouillée" là j'avoue que je ne suis pas rassurée Crying or Very sad

bruniquel

Date d'inscription : 24/11/2011

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par bruniquel le Mer 28 Nov 2012 - 14:45

La Grèce, les nouvelles magouilles de son endettement.

avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Mer 28 Nov 2012 - 16:51

C'est un vrai tonton flingueur ce gars, on n'est pas prêts d'en voir des comme lui au gouvernement ! Siffle

On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas ! Siffle
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par gemini le Mer 28 Nov 2012 - 17:00

Tous savent que les Grecs ne rembourseront rien, mais ils font semblant d'y croire. dire le contraire les obligeraient à changer de politique et à moins s'en mettre dans les poches.


***************************************************************************************
avatar
Cesar14

Age : 50
Date de naissance : 19/04/1967
Localisation : Marseille
Bélier Date d'inscription : 09/12/2011
Passion : Rugby

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Cesar14 le Mer 28 Nov 2012 - 21:14

@bruniquel a écrit:La Grèce, les nouvelles magouilles de son endettement.


A diffuser en effet Shocked


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liste des abattoirs conventionnels (ni halal ni casher) en France métropolitaine (deuxième adresse après le retrait en ligne de la première.
avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Lun 3 Déc 2012 - 17:35

Les non-dits de l'accord européen sur la Grèce


Le FMI et la zone euro se sont enfin mis d'accord sur les moyens de poursuivre leur aide à la Grèce. Lundi 27 novembre, après deux réunions de l'Eurogroupe infructueuses et une discussion téléphonique un samedi, les 17 sont parvenus à un compromis qui va non seulement permettre à la Grèce de toucher la nouvelle tranche d'aide (44 milliards) dont elle a besoin à brève échéance, mais surtout lui permettre de réduire sa dette de 20 points en 2020 par rapport à l'augmentation naturelle liée à une récession économique, plus dure que prévu. Il aura fallu pour cela encore près de 13 heures de négociations laborieuses, alors que Pierre Moscovici avait dit à son arrivée à Bruxelles espérer une réunion courte...C'est que, pour rendre la dette grecque soutenable à moyen terme comme l'exigeait le FMI, les ministres de l'Économie et des Finances des 17 ont dû se mettre d'accord sur des montages très compliqués.

Ne surtout pas afficher de pertes

Pas question en effet d'effacer purement et simplement une partie de la dette grecque, comme le conseillait pourtant Christine Lagarde, la directrice générale de l'institution de Washington, pour alléger définitivement le fardeau grec. Après le désormais fameux PSI (private sector involvement), qui avait effacé la dette détenue par les investisseurs privés d'un peu plus de 50 %, les États européens ou leur fonds de secours, le FESF, détiennent en effet l'essentiel de la dette hellénique en circulation (70 %). Mais l'Allemagne, notamment, ne voulait pas entendre parler d'une solution qui aurait mis trop ouvertement le citoyen européen à contribution avant des élections cruciales outre-Rhin, en 2013.

Pour contourner ce problème, les 17 États membres de la zone euro ont donc décidé d'allonger à 30 ans la durée des prêts bilatéraux accordés à la Grèce dans le cadre du premier plan d'aide de mai 2010, et d'en réduire - une nouvelle fois - les taux d'intérêt de 1 %. Autre "cadeau", le paiement des intérêts des prêts du FESF est repoussé de 10 ans. Les États s'engagent enfin à reverser à la Grèce les profits réalisés par la BCE (et l'ensemble des banques centrales nationales) sur les obligations grecques rachetées par l'Eurosystème pour soutenir le pays (dans le cadre d'un programme dit SMP, Security Market Program). Ces profits devaient normalement leur revenir sous forme de dividendes payés par les banques centrales nationales.

Mais ce bricolage pour le moins technique était encore jugé insuffisant par le FMI. Christine Lagarde a donc conditionné la poursuite de l'aide de son institution au succès d'un programme de rachat de sa propre dette par la Grèce, grâce au financement européen. Cette opération incertaine, qui ne sera conclue que le 12 décembre, revient à faire porter encore une fois une grosse partie de l'effort sur les investisseurs privés, déjà essorés par le PSI. Il s'agit pour la Grèce de racheter les titres échangés sur les marchés à des prix très bas par rapport à leur valeur d'émission (puisque personne n'en veut), afin d'éviter de payer les intérêts pendant plusieurs années et de rembourser leur valeur faciale une fois arrivés à échéance. Le gain pourrait atteindre près de 20 milliards d'euros pour la Grèce. Mais le plus grand flou entoure encore cette opération, afin de préserver ses chances de réussite. Les spéculateurs pourraient en effet en profiter pour essayer de faire monter la valeur de leurs titres et les revendre à un prix supérieur, ce que refuseraient les Européens.

Un compromis qui repousse le problème

"Tout ça a été très compliqué et très long, dès lors qu'il ne s'agissait pas de trouver une solution temporaire de plus", résumait mardi Pierre Moscovici, cité par l'Agence France-Presse. Si le compromis donne effectivement un vrai bol d'air à la Grèce, ce n'est pourtant sans doute pas la fin de l'histoire des plans d'aide.

Malgré les efforts des Européens, l'objectif fixé de longue date par le FMI de ramener la dette grecque à 120 % du PIB en 2020, chiffre considéré comme le seuil maximal d'une dette soutenable, ne sera en effet pas atteint, même en cas de succès de l'opération de rachat de dette. L'accord conclu lundi vise désormais 124 % de dette rapportée au PIB en 2020, contre 144 % si rien n'avait été fait (40 milliards d'euros d'efforts).

Christine Lagarde a-t-elle cédé devant les contraintes politiques européennes au détriment de la Grèce ? Pas tout à fait. Elle a obtenu que les Européens s'engagent, si nécessaire, à prendre des mesures supplémentaires pour réduire le fardeau grec bien en dessous de 110 % du PIB à partir de 2022. Une façon d'avouer que le problème a été repoussé une énième fois ? Pierre Moscovici reconnaît sur ce point "une ambiguïté constructive nécessaire, faute de quoi les accords ont du mal à être signés parfois".

Ce que le nouveau plan d'aide à la Grèce va coûter à la France

Les Européens ont à tout prix voulu éviter un effacement d’une partie de la dette grecque qu’ils détiennent. Les mesures décidées (voir plus haut) n’en vont pas moins impacter leurs finances. Éric Dor, directeur de recherche à l’IESEG School of Management, a calculé ce coût pour la France. La réduction de 1 % du taux d’intérêt sur les prêts bilatéraux accordés va diminuer ses recettes de 113,8 millions d’euros par an pendant 30 ans. Un chiffre peu ou prou confirmé par Pierre Moscovici, qui évoque 115 millions par an. «On ne fait pas de profit sur le malheur d’un peuple», explique le ministre. Sauf que la France a elle-même emprunté sur les marchés pour prêter à la Grèce, ce qui a augmenté sa dette brute et lui coûte de l’argent.

Par ailleurs, les intérêts payés par la Banque de France sur les obligations grecques qu’elle détient seront, in fine, reversés à la Grèce, et non plus à la France. S’il est difficile d’évaluer exactement le manque à gagner pour la France, l’encours total des obligations grecques détenues par la BCE n’étant pas public, Éric Dor se risque à avancer le chiffre de 1,422 milliard, le tout étalé sur plusieurs années.
Voici les sommes prêtées directement à la Grèce par la France dans le cadre du premier plan d’aide :

Mai 2010 : 3,32 milliards d’euros

Septembre 2010 : 1,12 milliards d’euros

Septembre 2010 : 1,12 milliards d’euros

Janvier 2011 : 1, 4 milliards d’euros

Mars 2011 : 3,1 milliards d’euros

Juillet 2011 : 1,14 milliards d’euros

Décembre 2011 : 1,29 milliards d’euros

http://www.lepoint.fr/economie/les-non-dits-de-l-accord-europeen-sur-la-grece-28-11-2012-1534722_28.php




avatar
seb890

Age : 46
Date de naissance : 13/01/1972
Localisation : France-IdF
Capricorne Date d'inscription : 30/11/2012
Humeur : Islamo-lucide

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par seb890 le Lun 3 Déc 2012 - 19:19

NOSTALGIE a écrit:
Voici les sommes prêtées directement à la Grèce par la France dans le cadre du premier plan d’aide :

Mai 2010 : 3,32 milliards d’euros

Septembre 2010 : 1,12 milliards d’euros

Septembre 2010 : 1,12 milliards d’euros

Janvier 2011 : 1, 4 milliards d’euros

Mars 2011 : 3,1 milliards d’euros

Juillet 2011 : 1,14 milliards d’euros

Décembre 2011 : 1,29 milliards d’euros


C'est un gouffre sans fond. On ne fait que rembourser les banques pour qu'in fine, la dette grecque soit détenue à 100% par les gouvernements. Je vous laisse imaginer qui sera le payeur final...
La grève est condamnée à quitter cette zone euro destructrice et elle sera suivie de très près par de nombreux pays.
Au lieu de préparer une solution cohérente, on continue de mettre des pansements et bien entendu sans demander l'avis au peuple.


avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par gemini le Mar 4 Déc 2012 - 8:49

Ils vont finir par effacer la dette de la Grèce


***************************************************************************************
avatar
Invité
Invité

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Invité le Mar 4 Déc 2012 - 8:52

@gemini a écrit:Ils vont finir par effacer la dette de la Grèce

C'est prévu, c'est su et c'est annoncé dans toutes les émissions objectives et honnêtes qui traitent du sujet.. Crying or Very sad
avatar
seb890

Age : 46
Date de naissance : 13/01/1972
Localisation : France-IdF
Capricorne Date d'inscription : 30/11/2012
Humeur : Islamo-lucide

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par seb890 le Mar 4 Déc 2012 - 9:35

Oui c'est une mode d'annuler les dettes des uns et des autres mais nous on annule la notre quand ?
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par gemini le Mar 4 Déc 2012 - 9:37

@seb890 a écrit:Oui c'est une mode d'annuler les dettes des uns et des autres mais nous on annule la notre quand ?
Ah non, faut pas déconner quand même ! Les banquiers vont se retrouver sur la paille Laughing


***************************************************************************************

Contenu sponsorisé

Re: La Grèce est condamnée à restructurer sa dette

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 25 Fév 2018 - 2:49