www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Partagez

wesker

Date d'inscription : 09/01/2011

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par wesker le Lun 24 Jan 2011, 18:04

Roger Holeindre, au travers l'interview qu'il a donné à Present, sur lequel il s'explique sur sa decision démontre qu'il reste un farouche defenseur de la cause nationale.

A ce titre, je desapprouve les insultes à son égard et estime necessaire, aujourd'hui que la nouvelle équipe reflechisse et cherche à defendre un projet qui corresponde certes à sa légitimité mais qui ne neglige pas les apports des différentes sensibilités qui existent au sein du mouvement.

Marine Le Pen semble d'ailleurs attachés à cela au travers le lancement des CAP mais les proches de Holeidnre doivent aussi accepter les réalités qui poussent à rassembler des personnes qui se sont egarées et non des appareils qui nuisent au mouvement. Etre capable de faire la différence est important pour un President de formation politique.


**********************************************************************************


Il serait presque malséant de présenter Roger Holeindre aux lecteurs de Présent, tant sa personnalité aura marqué le mouvement national depuis des décennies. Grand soldat, grand reporter, écrivain, militant et responsable politique et en même temps homme d’honneur : en quelques traits rapides, voilà tracé un portrait juste avec des mots qui ne conviendraient pas au commun des mortels. Il a participé à la fondation du Front national en 1972 aux côtés de Jean-Marie Le Pen. Aujourd’hui il quitte le FN, sans rien renier. Il l’a annoncé en quelques mots bien carrés après l’élection de Marine Le Pen, dimanche. Il nous a fait l’amitié de réserver à Présentl’exclusivité de ses explications sur ce départ, en nous accordant cet entretien chaleureux. Son rôle dans le mouvement national peut être qualifié d’historique, mais il n’en est pas moins actuel ; il ne part pas pour une place perdue, mais pour des raisons politiques.

— Roger Holeindre, vous avez quitté le Front sans grand bruit. Vous avez dit, tout simplement : « Je ne me reconnais plus dans les idées de Marine Le Pen ».
— J’ai quitté le Front national pour des raisons politiques, et pas pour autre chose. J’ai soutenu, dès sa candidature, Bruno Gollnisch, c’était mon ami et il l’est toujours. Mon attitude à son égard est d’une grande correction et d’une grande amitié. Je l’ai eu au téléphone pendant le congrès alors que j’étais bloqué à la table où je dédicaçais mes livres, la seule chose que je lui ai dite, c’est ceci : « Commence ton discours en reconnaissant la victoire de Marine si c’est elle qui est annoncée comme gagnante, mais n’oublie pas de dire – chose très importante pour moi – que tu regrettes que les résultats aient été diffusés par les médias 24 heures avant d’avoir été annoncés à la tribune, au congrès : je trouve cela proprement scandaleux. »

— Vous avez dit que Marine Le Pen n’incarne en rien ce en quoi vous croyez. Pourquoi dites-vous cela ?
— Que les choses soient claires. Si vous me demandez si je trouve que Marine est une bonne militante, eh bien je trouve que c’est une excellente militante. Elle n’a pas remporté ses victoires à Hénin-Beaumont tout simplement. Les marchés, les contacts avec la population, tout cela ne se fait pas tout seul. Elle a la fibre politique. Ce que je lui reproche, c’est d’avoir une fibre politique un peu trop personnelle, et qui ne correspond plus à ce qui a été le programme du Front national depuis ses débuts – puisque je suis un de ceux qui ont créé le Front national, avec son père, Jean-Marie Le Pen. Je trouve qu’elle a les dents un peu longues. C’est bien quand on est jeune ! Mais on peut se battre en respectant au moins une grande partie du programme, ce qui n’est pas le cas en ce qui la concerne.

— Plus précisément, vous voulez parler de points historiques, de points de doctrine ?
— Pour quoi je me bats, moi, exactement ? Je me bats pour des raisons qui ne me sont pas personnelles. Je me bats en souvenir de tous les copains que j’ai perdus un peu partout, sur toute la planète, dans des guerres que nous ont envoyés faire des gouvernements légaux, démocratiquement élus. Marine, tout cela, ça ne l’intéresse guère. Et quand je dis que cela ne l’intéresse guère, ça ne l’intéresse même pas du tout.
Je ne pense pas qu’on puisse faire de la politique dans un parti nationaliste, dans un parti national, en oubliant une grande partie de l’histoire de France : en l’occurrence cinquante ans de son histoire. On ne peut pas ne pas parler de la guerre de 39-45, de la Libération, de l’Epuration ; on ne peut pas oublier de citer la guerre d’Indochine, la guerre d’Algérie, toutes guerres que nous, nous n’avons pas déclarées, mais que nous sommes allés faire au nom de gouvernements légaux.
Si on ne parle plus de tout cela – cinquante ans d’histoire de France – comment peut-on bâtir quelque chose de nouveau ? Ou alors on bâtit, comme eux, sur le mensonge. La guerre de 39-45 n’a pas été ce qu’ils ont écrit, la Libération n’a pas été ce qu’ils ont écrit, l’Indochine non plus, ni l’Algérie. Or tous ces mensonges permettent à des gens comme M. Gayssot de faire leurs lois, plus trois ou quatre lois qui sont passées dont le seul but est d’empêcher les Français de s’exprimer et de dire ce qu’ils pensent.
En ce qui me concerne, je ne veux pas me battre pour dire que ceux qui étaient de mon camp étaient uniquement les bons et qu’en face, c’étaient des mauvais.
Mais c’est cela qu’ils écrivent : tous les salauds sont dans notre camp, ou celui dont nous avons hérité, et tous les braves types sont dans le leur. Ce n’est pas vrai. Comment peut-on faire une politique pour l’avenir de la France, et pour l’avenir de l’Europe, en oubliant cela ? C’est aussi honteux que d’oublier que la France est une terre chrétienne, que la France a été la fille aînée de l’Eglise !
Dans mes discours, maintenant, en province, devant des salles parfois ébahies, je dis : « Le combat de demain, ce sera notre combat chrétien face à l’islamisme. Parce que les islamistes nous respecteront si nous nous faisons respecter et si nous sommes respectables. »

— Vous n’êtes donc en rien d’accord avec le discours – j’allais dire d’« investiture » – de Marine où elle invoque la laïcité comme le rempart face à l’islam.
— Non, je ne le suis pas. Je pense que c’est la chrétienté qui peut être un rempart. Pas en se battant contre l’islam, mais en se faisant respecter face à l’islam. Ce ne sont pas les islamistes qui ont refusé que l’Europe soit une puissance chrétienne, c’est M. le Premier ministre de l’époque, Lionel Jospin, et M. Chirac. De quoi se mêlaient ces deux individus en disant que l’Europe ne pouvait pas être un bastion chrétien ! En quoi cela serait-il vrai ? C’est totalement faux !

— Marine Le Pen a combattu ce qu’elle a appelé les « ringards ». Qui sont les vrais ringards, alors ?
— Je sais qu’elle veut « déringardiser » le Front national. C’est cela aussi qui dès le départ ne me plaisait pas, et je l’ai dit au Bureau exécutif. On y est gentiment écouté… Ce n’est pas d’aujourd’hui que j’ai pris ces positions : moi, je n’ai pas besoin d’être déringardisé, parce que je ne suis pas un ringard. Si j’étais un ringard, avec les idées que je défends depuis cinquante ans, cela voudrait dire que pendant cinquante ans je n’ai raconté que des conneries, alors que je crois avoir été dans le camp de la France, de la France debout, face aux adversaires de la France.
Je ne suis pas plus bête que M. Longuet, je ne suis pas plus bête que M. Madelin, qui nous ont quittés il y a des décennies pour faire carrière dans la droite molle. Si j’avais voulu changer un peu mes idées – mais juste un peu ! –, je serais député-maire RPR d’une grande ville de France depuis quarante ans.

— Y a-t-il une grande différence entre ce que dit et défend Marine Le Pen et ce que dit et défend son père ?
— Il est bien sûr et certain que lorsque je parlais au Bureau exécutif, ou au Bureau politique – dont je ne disais jamais un mot à l’extérieur, la presse n’en a jamais eu un seul écho par moi – les trois quarts du temps, Jean-Marie Le Pen était entièrement d’accord avec moi. Dernièrement, lorsque j’ai sorti mon livre contre De Gaulle, mon livre contre les communistes, et le dernier, Tout va mal en France, c’est la faute à Pétain, il m’a dit au détour d’un couloir qu’il les avait beaucoup appréciés. Mes trois livres ne sont l’apologie de rien d’autre que de la France. Et des attaques féroces contre ceux qui ont menti et qui ont amené la France à l’état où elle est aujourd’hui.

— Vous avez quitté le Front national au moment où Marine a été élue ; était-ce une décision prise depuis très longtemps, et depuis combien de temps ?
— J’ai rencontré Jean-Marie Le Pen, qui reste mon ami, dans mon bureau voici un mois, et il m’a dit : « Qu’est ce que tu fais ? » Je lui ai dit : « Je m’en vais. » Il m’a demandé pourquoi et j’ai répondu : « Si ta fille est élue, je m’en vais. » Il m’a demandé, encore, pourquoi. « Parce qu’elle ne représente pas mes idées, d’ailleurs elle ne représente pas non plus les tiennes. »

— Qu’a-t-il répondu ?
— Il a eu l’air peiné, mais il n’a rien dit.

— Vous vous reconnaissiez dans les idées de Jean-Marie Le Pen. Est-ce la raison aussi pour laquelle vous êtes resté jusqu’au bout ? Vous vous sentiez chez vous au Front national…
— Je me sentais chez moi au Front national, je n’ai donné ma démission écrite que lundi. J’ai demandé à être libéré des fonctions qui me restent au 15 février. Je passerai des consignes tête haute et mains propres, je n’ai pas craché dans la soupe. Mon soutien à Bruno Gollnisch a été constant, je n’ai pas été au-delà de ce qui était nécessaire – comme diraient certains, je n’ai pas fait claquer ma gueule. J’ai dit une fois : « Moi je vote pour Bruno Gollnisch, vous, vous votez pour qui vous voulez, tout ce que je vous demande, c’est de ne pas faire régner la guerre civile au Front national. » Et je n’ai rien, strictement rien, je le répète encore une fois, à reprocher à Bruno Gollnisch, qui ne me devait rien. Je le répète aussi : je lui ai seulement demandé de contester le fait que les résultats avaient été fournis par les médias 24 heures avant que le congrès ne soit au courant, et ce à la virgule près.
Je n’ai pas fait campagne pour le vote qui a eu lieu à l’assemblée, et je suis quand même arrivé deuxième : il n’y a qu’à voir le pourcentage de voix qui s’est porté sur moi. Dans tous les grands congrès du Front national, j’étais deuxième, et bien souvent premier, et bien souvent on m’a rétrogradé pour que ce soit un autre qui soit en tête. Cette fois-ci je ne sais pas si j’ai été rétrogradé ou pas, je m’en fous, j’ai la deuxième place avec un résultat énorme sans avoir fait campagne, et j’en suis très satisfait pour moi-même et surtout pour mes amis.

— Avez-vous des réactions de militants de longue date du Front national ?
— Oui, beaucoup. Beaucoup se posent la question de savoir pourquoi je suis parti, certains m’ont même téléphoné pour me dire que j’avais été un soutien de Le Pen pendant quarante ans et me demander pourquoi je ne soutenais pas sa fille. J’ai répondu que sa fille s’appelait Marine et que Le Pen s’appelait Jean-Marie. Et que j’ai soutenu Jean-Marie Le Pen parce je partageais une grande partie de ses idées et qu’il partageait une grande partie des miennes. J’ai toujours prôné, pendant des années et des années, sur toutes les tribunes de France, que les gens rejoignent le Front national même s’ils n’étaient pas d’accord à 100 % : si Le Pen et le Front représentaient 87, 88 ou 99 % de leurs idées, cela suffisait largement et il fallait se battre là-dessus. Lorsque j’ai décidé de partir, je n’ai pas fait un appel au peuple, je n’ai pas dit aux gens de partir et je ne le leur demande pas ; tout ce que je sais, c’est que je ne les décevrai pas, parce que je vais mener le combat pour mes idées propres, qui sont aussi celles de beaucoup de mes amis. Je pense créer un mouvement qui ne sera pas électoraliste mais un mouvement de pensée et de défense de la France, de la France chrétienne. Qui pourrait s’appeler : France-Résistance, pour Dieu et la patrie.

— Dieu, pour vous, est bien dans la sphère publique ?
— Je pense qu’aujourd’hui, en l’an 2011, il est nécessaire que les Français se rappellent qu’ils sont les fils de la fille aînée de l’Eglise, que la France est une terre chrétienne, et que face aux musulmans, comme je l’ai dit, si nous voulons être respectés, il faut se faire respecter en étant respectables.

— Jean-Marie Le Pen vous a-t-il contacté après avoir appris votre décision de partir ?
— Non. Je pense qu’il m’a cru quand je lui ai dit, avant, ce que je ferais. Il n’y a pas besoin de se revoir 45 000 fois à ce sujet. Je le reverrai parce que je serai au siège du Front pendant un petit mois encore, pour régler tous mes petits problèmes. Il faut d’abord que je me trouve un petit point de chute à Paris, pour caser les énormes archives accumulées en 40 ans, mon stock de livres. C’est ce qui me manque le plus aujourd’hui : un bureau pour me rapatrier. Mais j’ai annoncé que je quitterai le Front le 15 février, mon déménagement sera fait avant cela.

— Comment voyez-vous l’avenir du Front national tel qu’il se présente maintenant, avec l’organigramme qui est le sien ?
— Je ne vois pas exactement ce que cela pourra donner, dans la mesure où je ne sais pas du tout si les gens qui prétendent rejoindre le Front national vont le faire effectivement. Je souhaite que ceux qui se disent intéressés par le programme de Marine Le Pen rejoignent le FN ; je répète que ce sont des raisons politiques qui m’ont poussé à le quitter, parce que le programme tel qu’il est défini aujourd’hui ne correspond pas à mes idées premières et aux années de combat que j’ai sacrifiées pour la France.

— A votre avis, le programme du Front national, tel qu’il se dessine aujourd’hui, se rapproche-t-il de celui des autres partis mieux en cour médiatiquement et politiquement ?
— Je pense qu’il ne faut jamais trop jongler parce qu’on finit par recevoir des objets sur la tête. Je pense que la droite molle ne laissera pas la montée du Front national se faire normalement. Ce qui m’étonne dans toute cette affaire, c’est que pendant quarante ans nous avons été insultés, alors que nous ne méritions absolument pas ces insultes, pas plus les militants que Jean-Marie Le Pen. On sortait de ses discours un mot par-ci par-là, pour lui faire dire souvent ce qu’il ne voulait pas dire… Je trouve cela aussi anormal que le fait que l’on encense sa fille aujourd’hui. La porte constamment ouverte dans les télévisions, le fait qu’elle ait pu à plusieurs reprises appeler les gens à venir s’inscrire au Front national pour pouvoir voter… De la part de son entourage, on annonce que c’est grâce à cela qu’on a récupéré 2 500 à 3 500 nouvelles signatures. C’est un peu une prise de pouvoir à la Ségolène Royal !
Pour ma part, je pense que ce n’est pas aux médias, ni à l’extérieur, de diriger le Front national ni de faire en sorte que celui-ci dise ceci ou cela.
Maintenant, Marine est loin d’être bête, elle a des conseillers parmi lesquels certains sont très brillants, puisqu’ils arrivent même à jongler en ne sachant pas très bien expliquer qui sont les bons anciens mégrétistes, et qui sont les mauvais. Son conseiller le plus proche a été un des fers de lance du putsch qui cherchait à balancer Jean-Marie Le Pen pour mettre Bruno Mégret à sa place : c’est le propre gendre de Le Pen, qui a été ordurier le jour du congrès vis-à-vis de lui – allant jusqu’à crier : « Vous n’allez pas rester sous la houlette de ce type qui fait sous lui ! » Ce type est aujourd’hui conseiller de Marine, j’aime mieux qu’il le soit pour Marine que pour moi, bien que je n’aie rien contre lui, sinon ces raisons politiques. Et cela ne me donne pas d’explication : comment on peut être un ancien mégrétiste et être bien, ou être un ancien mégrétiste et être mauvais. Au même titre que je vois très mal M. Briois qui était ancien mégrétiste dissident, qui est aujourd’hui secrétaire général du Front national. Ce sont des choses qui me dépassent un peu.

— La situation financière actuelle du Front national ne vous paraît-elle pas être un frein énorme à sa progression et un gros problème pour son avenir ?
— Je pense que le Front national nouvelle mouture aura des problèmes financiers énormes puisqu’ils existent déjà. Il reste ce que représente comme valeur le Paquebot. Malheureusement le Paquebot n’est pas vendu, l’Etat n’y est pas pour rien ; je pense qu’il y a eu des tractations en sous-main pour nous empêcher de vendre. Ce qui est sûr et certain, c’est que ceux qui prennent la succession de Jean-Marie Le Pen, avec l’aide de Jean-Marie Le Pen, auront certainement des problèmes financiers, ce que je ne leur souhaite pas, d’ailleurs. Je ne leur souhaite pas de se casser la gueule pour ce motif-là ! Je les combats parce que leurs idées politiques ne sont plus celles qu’a défendues pendant quarante ans le Front national.

— Quand Marine Le Pen parle de « dédiabolisation » – même si je ne prétends pas avoir totalement compris ce qu’elle visait, encore que je suppose que cela comprend l’attitude à l’égard de l’avortement et du respect de la vie –, pensez-vous que l’opération soit réussie, et pensez-vous d’autre part qu’il y a là un reniement des valeurs fondamentales du Front ?
— C’est en partie un reniement des valeurs fondamentales du Front. Mais la diabolisation, d’après moi, va reprendre. Je pense que Marine est dans le collimateur, y compris de ceux qui l’ont aidée et promue dans les médias. Je pense que le combat sera difficile. C’est pourquoi je pense qu’elle a tout intérêt à faire attention à ce qu’elle déclare et il faudra qu’elle dérape le moins possible.

— Beaucoup d’anciens, de très anciens du FN sont partis, et finalement vous êtes le dernier à partir. Vous êtes resté jusqu’au bout. Est-il concevable de reconstruire un mouvement national sans toutes ces personnes qui, historiquement, représentent tant ?
— Bruno Gollnisch avait entièrement raison lorsqu’il annonçait qu’il allait faire appel, s’il était président, à tous les gens valables qui étaient partis, qui n’ont pas été des renégats, qui n’ont pas craché dans la soupe, et qui ne se sont pas conduits de façon malhonnête. Parmi ceux qui sont partis, cela fait tout de même un bon paquet.

Propos recueillis par Jeanne Smits
Article extrait du n° 7270
du Samedi 22 janvier 2011

chantecler

Age : 52
Date de naissance : 01/01/1965
Localisation : 31
Capricorne Date d'inscription : 09/01/2011

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par chantecler le Lun 24 Jan 2011, 18:49

@wesker et blanche d'Issy

merci
avatar
Blanche d'Issy
Modérateurs
Modérateurs

Localisation : Rhône Alpes
Date d'inscription : 23/01/2011

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Blanche d'Issy le Lun 24 Jan 2011, 19:24

merci pour les déclarations de Mr Holleindre. Effectivement, c'est un homme d'honneur. Et si je crois son analyse de la France face à l'Islam assez juste, je ne peux toutefois m'empêcher de penser qu'on peut être issu d'une tradition chrétienne, mais avoir évolué avec les moeurs de l'époque! les gens qui ont mon âge aujourd'hui ont vécu les changements majeurs des années 70, ce ne sont pas les sexagénaires des années 60! entre tradition et traditionnalisme, il y a autant de différence qu'entre intégrité et intégrisme...l'Histoire n'a de valeur que quand on se l'approprie, qu'on l'intègre au présent.

Soleil de Cendres

Age : 44
Date de naissance : 30/03/1973
Localisation : VAUCLUSE
Bélier Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Cadre commercial dans l'industrie médicale
Humeur : Tout est dit dans le pseudo ...

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Soleil de Cendres le Lun 24 Jan 2011, 21:48

Blanche d'Issy a écrit:merci pour les déclarations de Mr Holleindre. Effectivement, c'est un homme d'honneur. Et si je crois son analyse de la France face à l'Islam assez juste, je ne peux toutefois m'empêcher de penser qu'on peut être issu d'une tradition chrétienne, mais avoir évolué avec les moeurs de l'époque! les gens qui ont mon âge aujourd'hui ont vécu les changements majeurs des années 70, ce ne sont pas les sexagénaires des années 60! entre tradition et traditionnalisme, il y a autant de différence qu'entre intégrité et intégrisme...l'Histoire n'a de valeur que quand on se l'approprie, qu'on l'intègre au présent.

Conformément à ce que nous annonçait Benoît, nous sommes désormais fixés quant aux raisons de cette démission aussi précipitée que regrettable. Si je peux comprendre le "décalage générationnel" entre le "Vieux Grognard" (ce terme étant emplein de respect)et notre actuelle Présidente, il n'en demeure pas moins que le Front reste, restera et doit rester la "valeur refuge" de l'ensemble du clan national. Que des divergences de vues existent, nul ne peut le nier. Il n'empêche. Aucun autre mouvement politique peut aujourd'hui incarner, mieux que lui, la défense de la France et des Français. Autrement dit, même rafraîchi ("ripoliné", comme dirait la vieille Chabot)sous l'impulsion de Marine, le Front reste le Front.
J'ai fait le choix de cette nouvelle dynamique dans l'optique d'une prise de pouvoir réelle, prise de pouvoir dont on sent bien, aujourd'hui, et peut-être pour la première fois, qu'elle n'est plus un voeu pieux.
La France de 2010 n'est (malheureusement) plus celle des années 1950. Nous n'avons par conséquent d'autre choix que d'inscrire notre action dans l'époque, sous peine de nous en voir exclure.
C'est ce qu'a parfaitement compris Marine.
Et ce que déplore, dans le même temps, un homme comme Roger Holeindre.
Le Front, comme la France, n'a pas vocation à devenir un musée. Encore moins un mausolée.
Souhaitons alors bonne route à notre Ami. Et remercions-le d'avoir été, pour nombre d'entre nous, un modèle de dignité et de droiture.
Un homme de sa trempe va beaucoup nous manquer ...

Soleil de Cendres
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Jupiter le Lun 24 Jan 2011, 21:51

Soleil de Cendres a écrit:
Conformément à ce que nous annonçait Benoît, nous sommes désormais fixés quant aux raisons de cette démission aussi précipitée que regrettable. Si je peux comprendre le "décalage générationnel" entre le "Vieux Grognard" (ce terme étant emplein de respect)et notre actuelle Présidente, il n'en demeure pas moins que le Front reste, restera et doit rester la "valeur refuge" de l'ensemble du clan national. Que des divergences de vues existent, nul ne peut le nier. Il n'empêche. Aucun autre mouvement politique peut aujourd'hui incarner, mieux que lui, la défense de la France et des Français. Autrement dit, même rafraîchi ("ripoliné", comme dirait la vieille Chabot)sous l'impulsion de Marine, le Front reste le Front.
J'ai fait le choix de cette nouvelle dynamique dans l'optique d'une prise de pouvoir réelle, prise de pouvoir dont on sent bien, aujourd'hui, et peut-être pour la première fois, qu'elle n'est plus un voeu pieux.
La France de 2010 n'est (malheureusement) plus celle des années 1950. Nous n'avons par conséquent d'autre choix que d'inscrire notre action dans l'époque, sous peine de nous en voir exclure.
C'est ce qu'a parfaitement compris Marine.
Et ce que déplore, dans le même temps, un homme comme Roger Holeindre.
Le Front, comme la France, n'a pas vocation à devenir un musée. Encore moins un mausolée.
Souhaitons alors bonne route à notre Ami. Et remercions-le d'avoir été, pour nombre d'entre nous, un modèle de dignité et de droiture.
Un homme de sa trempe va beaucoup nous manquer ...

Soleil de Cendres

Approuvé à 200% !! pirat pirat


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Invité
Invité

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Invité le Lun 24 Jan 2011, 21:57

Soleil de Cendres a écrit:
Le Front, comme la France, n'a pas vocation à devenir un musée. Encore moins un mausolée.

Soleil de Cendres
Exact , Marine a dit vouloir faire du Front National une machine de guerre et surtout pas un parti de témoignage , à nous de nous mettre à son service !
avatar
Julien Dampierre

Age : 63
Date de naissance : 13/10/1953
Localisation : Mayenne
Balance Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Officier de Reserve
Humeur : Naturel déterminé

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Julien Dampierre le Mar 25 Jan 2011, 09:09

Ce que notre respectable et valeureux ancien n'a pas compris, c'est qu'on ne peut pas se battre en 2010 avec les arguments de campagne de 1940, de l'Indochine ou de l'Algérie française. Ne serait-ce que parce que les générations d'aujourd'hui n'en perçoivent pas les subtilités, et pour cause. Qui d'entre nous a étudié ces thématiques à l'école de la République ? quasiment personne, puisqu'on n'enseigne même pas à nos enfants, la période des guerres de Vendée, trop chargée de religion, d'amour du roi, et de mises en causes de la République "criminelle de guerre".

Pourtant tout militaire sait que l'on doit s'adapter au milieu dans lequel on combat, puis sérier et regrouper ses moyens, et enfin étudier les moyens de l'ennemi, avant de dégager une articulation de son propre dispositif, et trouver un axe d'attaque. Je pense que Roger, tout à ses souvenirs, refuse de voir que notre population a changé, et il veut aller au combat avec des idées qui sont figées depuis plus de 50 ans. Marine a bien perçu et compris ce changement, et elle se met en capacité d'en tenir compte politiquement.
avatar
wesker

Age : 36
Date de naissance : 31/12/1980
Localisation : Dans la défense des valeurs nationales
Capricorne Date d'inscription : 09/01/2011

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par wesker le Mar 25 Jan 2011, 12:47

Je partage en partie l'avis de Julien.

LEs defis et menaces actuelles ne correspondent plus aux precedentes, d'où les adaptations necessaires.

En revanche, la preservation de notre idéal national et la definition de celui ci transcende les époques ou les conjonctures et à ce titre les apports de M. Holeindre aurait été important au sein du mouvement.
avatar
Invité
Invité

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Invité le Mar 25 Jan 2011, 18:56

Louis Aliot répond à Roger Holeindre
Posté par Victor Le Goffle 25 janvier 2011 Depuis 25 ans, le quotidien Présent tente de démontrer, chaque jour, qu’il reste l’un des rares journaux « libre et indépendant » de notre pays. Cette interview accordée par Caroline Parmentier, rédactrice en chef de Présent, à Louis Aliot, vice-président du Front National, en réponse au texte de Roger Holeindre est la preuve qu’il existe une presse indépendante qui donne la parole à chacun. Nous saluons ici l’auteur de journaliste pour sa rigueur déontologique.

- - - - -


Caroline Parmentier : Louis Aliot, vice-président en charge du projet du FN, vous avez souhaité répondre à Roger Holeindre qui a développé samedi dernier dans Présent les raisons de son départ du FN. Vous rappelez que vous êtes vous-même fils de pied-noir, que vos parents ont milité au comité Tixier-Vignancour, que l’un de vos oncles était au 13e régiment de tirailleurs sénégalais et l’autre garde du corps du général Challe.
Louis Aliot : J’ai souhaité m’exprimer dans votre quotidien, car je n’accepte pas de laisser dire par Roger Holeindre, pour lequel j’ai par ailleurs le plus profond respect, que Marine Le Pen et son équipe « se foutent » des morts d’Indochine et d’Algérie et qu’ils « s’assoient » sur cinquante ans d’histoire.

CP : Marine Le Pen a combattu ce qu’elle appelle les « ringards », les « nostalgiques du passé », elle a clairement dit qu’elle voulait se débarrasser de ces boulets qui lui font honte.
LA : Elle n’a jamais mentionné ce qui concerne l’empire colonial français. Elle a parlé des rivaroliens, pas du reste. Nous ne renions rien de l’Algérie française, ni des combattants d’Indochine, jamais ! A titre personnel ma famille a été marquée par la tragédie algérienne et le rapatriement. Marine Le Pen ne renie rien. Elle a toujours été très claire en qui concerne l’absurde décolonisation, la trahison, l’horreur du massacre des harkis. C’est notre histoire, c’est notre mémoire. Lorsque j’étais secrétaire général du Front national, j’ai moi-même multiplié les communiqués contre le 19 Mars de la honte.

CP : C’est à la mode de parler de « ressenti », apparemment le « ressenti » de Roger Holeindre, figure historique du Front national, soldat de légende, extrêmement populaire auprès des militants, est très fort. Il se sent trahi et estime que le Front national est trahi. Quelle est votre interprétation de son départ ?
LA : Roger m’a étonné. Je me suis interrogé, je me suis attaché à lire tous les textes que j’ai pu rassembler, il n’y a rien qui justifie la gravité des attaques qu’il porte contre Marine Le Pen. Il n’agit pas du tout par exemple comme Alain Jamet, figure emblématique lui aussi de ce combat, blessé pendant la guerre d’Algérie, Croix de la Valeur militaire, Croix du combattant et président du Comité de soutien de Marine Le Pen. Il va d’ailleurs prochainement écrire une lettre ouverte à Roger Holeindre. Une interprétation personnelle peut-être : Roger Holeindre a du mal à comprendre et à vivre le changement de génération, ce que Jean-Marie Le Pen, lui, a accepté. En ce sens, il se désolidarise de Bruno Gollnisch qui n’est pas d’accord avec sa démarche, lui qui accepte le résultat de la compétition. Et continue à travailler avec nous.

CP : Roger Holeindre a mis en cause le vote dans les congrès du FN qui le faisait arriver premier puis le rétrogradait à la seconde place.
LA : On a l’impression qu’il parle de magouille, ce sont des accusations très graves. Les résultats du Comité central sont strictement contrôlés. Il y a un huissier, un contrôle électronique, tout est vérifié en présence des représentants des deux candidats. C’est un résultat incontestable. Alors selon lui, par exemple, lorsque Georges-Paul Wagner est arrivé en tête du Comité central c’était une magouille ? Tout ça me paraît extravagant. Pour moi c’est une querelle de personne, Roger Holeindre ne souhaite pas travailler avec Marine.

Propos recueillis par Caroline Parmentier

Source :NPI
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Louis Aliot répond à Roger Holeindre.

Message par Jupiter le Mar 25 Jan 2011, 19:02



***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
wesker

Age : 36
Date de naissance : 31/12/1980
Localisation : Dans la défense des valeurs nationales
Capricorne Date d'inscription : 09/01/2011

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par wesker le Mer 26 Jan 2011, 13:03

LOuis Aliot confirme, au travers cette interviewx son attachement aux mêmes valeurs et caux combats partageés aux côtés deRoger Holeindre tout en epxrimant à la fois son respect et le jugement precipité de ce dernier.

Evidemment, chacun peut avoir à coeur de contester telle ou telle orientation mais cela ne doit pas faire oublier l'essentiel. Lorsqu'un à priori s'exprime, il doit être mis à l'épreuve des faits.
avatar
Raymond XVI

Age : 56
Date de naissance : 02/01/1961
Localisation : PACA
Capricorne Date d'inscription : 01/03/2011
Passion : RETRAITE
Humeur : Un jour avec, un jour......

Actualité Monde Arabe

Message par Raymond XVI le Mar 01 Mar 2011, 08:39

Bonjour,

Je n'ai pas trouvé de forum consacré aux évènements actuels dans le monde Arabe. Existe t-il des échanges d'opinions sur cette actualité?
Merci à celui qui m'apportera une réponse. Avec toutes mes excuses pour cette intrusion inappropriée.
Cordialement à vous. Raymond XVI king
avatar
Invité
Invité

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Invité le Mar 01 Mar 2011, 08:51

Raymond XVI a écrit:Bonjour,

Je n'ai pas trouvé de forum consacré aux évènements actuels dans le monde Arabe. Existe t-il des échanges d'opinions sur cette actualité?
Merci à celui qui m'apportera une réponse. Avec toutes mes excuses pour cette intrusion inappropriée.
Cordialement à vous. Raymond XVI king

Salut Raymond XVI , bienvenue sur notre forum cheers , tout d'abord , peux-tu passer par la case présentation afin de faire connaissance et participer ainsi pleinement aux discussions ! Wink

Pour ce qui est des posts concernant les evenements du monde arabe ,tu devrais en trouver quelques uns ici http://www.partisansmarine.com/f47-actualites et d'autres par là , http://www.partisansmarine.com/f43-international , n'hesites pas à en ouvrir d'autres si tu le penses necessaire .
avatar
bdoume

Age : 60
Date de naissance : 14/12/1956
Localisation : centre
Sagittaire Date d'inscription : 05/05/2011
Humeur : adaptable

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par bdoume le Dim 08 Mai 2011, 21:57

Le ménage n'est pas terminé apparament!
avatar
Invité
Invité

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Invité le Dim 08 Mai 2011, 22:00

bdoume a écrit:Le ménage n'est pas terminé apparament!

Que veux-tu dire ? scratch
avatar
Clavier56

Localisation : Vannes Morbihan
Date d'inscription : 06/05/2011
Passion : simulation de vol
Humeur : gaie ..mais pas gay ....!

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Clavier56 le Dim 08 Mai 2011, 22:25

Si Holleindre est le dernier des "durs" à partir on peut dire que Marine a "fait le ménage"
Ce n'est pas très gentil pour certains mais c'est le prix à payer pour exister comme parti politique majeur et non plus comme "lobby"


***************************************************************************************
Seule la victoire est jolie ......!

ahele

Age : 63
Date de naissance : 20/12/1953
Localisation : paris
Sagittaire Date d'inscription : 29/04/2011
Passion : sans politique/polars/livres/musiques
Humeur : de plus en plus confiante en l'avenir !

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par ahele le Dim 08 Mai 2011, 23:01

est ce bon de perdre le noyau des "durs" ? je ne sais pas , Marine a t elle raison de (faire le ménage) si ces raisons sont valables et si le prix à payer permet d'exister enfin comme parti républicain reconnu et parvenir au pouvoir, je le crois ! je pense que les susceptibilités et différents auraient pu se régler en se réunissant autour d'une table et permettre ainsi de garder toutes les forces en vue de la victoire de Marine aux manettes, on aura besoin de tous les patriotes, je trouve ça désolant ! drunken :twisted:
avatar
Clavier56

Localisation : Vannes Morbihan
Date d'inscription : 06/05/2011
Passion : simulation de vol
Humeur : gaie ..mais pas gay ....!

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Clavier56 le Lun 09 Mai 2011, 00:24

ahele a écrit:] je pense que les susceptibilités et différents auraient pu se régler en se réunissant autour d'une table

Malheureusement dans les partis politiques sans courants divergeants c'est rarement le cas vu les égos respectifs en présence


***************************************************************************************
Seule la victoire est jolie ......!

ahele

Age : 63
Date de naissance : 20/12/1953
Localisation : paris
Sagittaire Date d'inscription : 29/04/2011
Passion : sans politique/polars/livres/musiques
Humeur : de plus en plus confiante en l'avenir !

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par ahele le Lun 09 Mai 2011, 01:42

ce sont les égos "exacerbés" qui ont tué "gauche/droite" confondues il ne faudrait pas commettre les mêmes erreurs ! dans une équipe, il y a la Chef, les sous chefs, les collaborateurs, le soutien de ses partisans ! il ne peut y avoir plusieurs dirigeants et tout le monde suit la même ligne sinon ça s'appelle l'anarchie ! son égo personnel, on le met de côté pour l'intérêt de tous ![i] affraid confused
avatar
Julien Dampierre

Age : 63
Date de naissance : 13/10/1953
Localisation : Mayenne
Balance Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Officier de Reserve
Humeur : Naturel déterminé

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Julien Dampierre le Mar 10 Mai 2011, 08:29

Je reviens sur ce sujet car j'ai eu l'occasion de déjeuner avec Roger Holeindre il y a une quinzaine de jours à Rennes lors de l'AG du CNC 35. J'ai donc eu tout le loisir pour revenir sur ce départ du FN. Le problème c'est que Roger entraîne avec lui le CNC. Beaucoup sont déçus de cette attitude jugée contre productive. Au cours de la conversation, Roger admet nos conclusions sur le fait de faire bloc autour de Marine dans le cadre du combat politique mais ne veut pas comprendre que l'action de Marine est une posture pour rassembler le maximum d'électeurs. Il en fait une question de principe. Il m'a même indiqué s'en être plaint à Jean-Marie Le Pen qui lui a rétorqué : "il faut bien évoluer" ce que Roger refuse.
Compte tenu de la forte personnalité de Roger, le CNC est dans une impasse.
avatar
Clavier56

Localisation : Vannes Morbihan
Date d'inscription : 06/05/2011
Passion : simulation de vol
Humeur : gaie ..mais pas gay ....!

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Clavier56 le Mar 10 Mai 2011, 09:40

La politique est bien souvent une affaire d'artithmétique. Certains ne le comprennent jamais et croient qu'une conviction forte est la clé de tout.
ils oublient par manque de réalisme que les autres aussi ont leur vision des choses pas forcément identique
Roger incarne parfaitement le Gaulois irréductible mais il n'y a que dans la bande dessinnée que la résistance bornée paye .....


***************************************************************************************
Seule la victoire est jolie ......!

ahele

Age : 63
Date de naissance : 20/12/1953
Localisation : paris
Sagittaire Date d'inscription : 29/04/2011
Passion : sans politique/polars/livres/musiques
Humeur : de plus en plus confiante en l'avenir !

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par ahele le Mar 10 Mai 2011, 23:20

voilà, Clavier56 dit la même chose que moi en employant d'autres termes, ce qui est dommage c'est de se priver de bons patriotes dans la lutte qui s'avère sévère et on a bien besoin de toutes les bonnes volontés pour y parvenir ! c'est dommageable pour Marine et pour l'avenir du parti ! des grands hommes qui ne réfléchissent pas plus loin que leur propre petite personne quel gâchis !!!! affraid affraid
avatar
FR-libre80

Age : 43
Date de naissance : 17/06/1974
Localisation : Somme
Gémeaux Date d'inscription : 30/05/2011
Humeur : Libre !!!

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par FR-libre80 le Mar 31 Mai 2011, 05:25

Difficile après une absence de 18 ans d’accepter de voir encore les mêmes conflits…J’ai cette impression malsaine, ce gout amer dans ma bouche. Ce souvenir douloureux de « il faut tuer Brutus avant qu'il ne me tue ». Et cette délectation des Médias d’enfoncer, enfoncer et enfoncer encore et encore ce clou…
De voir et de lire Farid Samahi tenir des propos : « Jean-Marie Le Pen est un visionnaire. Un homme comme ça, on nous le donne tous les mille ans. Avant lui, c’était Jeanne d’Arc".[…] « Concernant Marine Le Pen, c’est une femme exceptionnelle. » et d’entendre ces propos devant les Médias encore et encore pour eux une aubain de plus… comme si Farid avait oublié… (Les rides d’un Homme en dit beaucoup sur sa vie…) la souffrance, la déception, les espoirs… Mais c’est surtout de mon point de vue sa résistance que Farid connait aussi bien que moi qui deviendra légendaire…
Difficile aussi pour moi d’entendre et réentendre Nicolas Bay tenir des propos devant ces mêmes Média corrompus, hypocrites, sans fierté… S’il n’en doutait…. Tenir des propos que je trouve terrible, irrespectueux….: « Ces gens là (Monsieur LE PEN, sa fille et son époux) ne sont pas en phase avec la préoccupation des franciliennes et franciliens. ça ne passe pas avec Marine ! Les qualités politiques du personnage sont assez limitées. » Et de le voir maintenant dans le bureau politique du FN.
Ce qui fait mal c’est que sachant la réelle utilité pour les Médias... Montrer un parti qui tient plus à des places des sièges … du pouvoir… que autres choses… Donc ils convoitent la même chose que les autres pour faire la même chose. Banaliser les corrompus car le peuple français n’aura pas mieux.
Ce qui a fait de 2007 à mon avis, outre les promesses d’un voleur sachant remarquablement bien voler. C’est malgré la répétition des mensonges… répétés sans cessent sans relâchent (même encore après que l’un des leur reconnaisse la Vérité pour ne citer que Jospin dans une émission anti-FN, ou d’un humoriste (Dieudo) qui aurait été atteint de folie (Vérité: nouvelle maladie grave lorsque l’on en abuse….)) par tous les médias, comédiens, chanteurs, journalistes politiciens, humoristes : ce visage d’un Parti qui ne veut pas gouverner mais profiter du système…. (J’en imagine déjà les critiques… tous à cœur joie devant cette simplicité de l’évidence…)
Pas de profil bas c’est dommage j’ai plusieurs fois entendu Marine tenir des propos que tout le monde veut entendre mais hélas la réalité en est autrement…. Entre démocratie et démagogie il n’y a qu’un pas.
« Nous voulons la République irréprochable ».(en apparence.... )
Le Dialogue avant tout, Ah la Liberté, la liberté du 1er mai 2011 cette liberté est essentielle mais elle marche dans tous les sens…Ce qui veut dire bien réfléchir avant de parler…
40 ans d’existence 40 ans d’histoire et de propos que les historiens, philosophes, écrivains, artistes en tout genre collabo ont nourris nos enfants et pour certain des parents. Le Pen c’est un patronyme ! Avant une marque. Un Patronyme que tout Frontistes ne peut ignorer. Le Pen est (sera) l’Histoire que tout français ne pourra ignorer… Alors si le pardon preuve de sagesse française, faillit il n’est pas certain face à ce genre de comportement encore présent que le téléspectateur, lecteur ne voit enfin de compte très peu de différence à la stigmatisation de « Tous pourris… »
Le FN le fait d’y adhéré est déjà courageux depuis la prise de conscience du peuple, alors le quitté, le critiqué cela lui rapporte quoi au Front national…. Surtout de manière publique.
Je vous laisse méditer sur ces derniers mots

Contenu sponsorisé

Re: R Holeindre: "Je quitte le Front national..."

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017, 20:15