www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

"Le FN, première force d'opposition au pouvoir"

Partagez
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

"Le FN, première force d'opposition au pouvoir"

Message par Jupiter le Dim 9 Déc 2012 - 18:07

"Le FN, première force d'opposition au pouvoir"

INTERVIEW - Dominique Reynié, directeur de la Fondation pour l'innovation politique, analyse la place de la formation de Marine Le Pen dans l'échiquier politique actuel.

Le FN profite-t-il des déchirements de l'UMP?

C'est la configuration politique générale qui lui est de plus en plus favorable. La puissance publique est à la peine. Le gouvernement commente la montée du chômage sur un ton fataliste. Son action pour la sidérurgie, à Florange, révèle un grand déséquilibre entre la détermination et les résultats obtenus. Les Français constatent que la puissance publique se démène et n'en peut mais. Dans le même temps, les partis de gouvernement se fissurent. La crise de l'UMP est spectaculaire. Une partie de l'électorat de droite peut avoir le sentiment que l'opposition traditionnelle n'est plus incarnée. Mais la majorité s'affaiblit également. Au Sénat, le PCF est dans l'opposition tandis que les Verts manifestent contre leur propre chef de gouvernement. Il existe une crise de l'offre politique pour l'électorat modéré de droite comme de gauche, soit les deux tiers des Français. La crise des partis de gouvernement conduit leurs électeurs vers l'abstention ou le vote protestataire. L'UDI n'est pas encore fortifiée. Cette situation dans son ensemble est une aubaine pour le FN.

«La configuration politique générale lui est favorable» Marine Le Pen se voit comme première opposante à François Hollande. Est-ce crédible?

Elle coche toutes les cases de la protestation : contre le gouvernement, contre l'euro, l'austérité, la mondialisation, les élites, l'immigration… Ce que le Front de gauche ne fait pas, puisqu'il reste favorable à l'euro ou à l'immigration. Aujourd'hui, le FN est potentiellement le premier parti de France. Rappelons qu'il a fait son meilleur score avec Marine Le Pen le 22 avril dernier, avec 6,4 millions de suffrages, recueillant un million de voix de plus que son père et Bruno Mégret avaient ensemble réuni en 2002. L'association d'une crise économique et sociale avec une déstabilisation des partis de gouvernement peut faire franchir au FN une étape supplémentaire, faisant de lui la première force d'opposition au pouvoir.

Le FN peut-il espérer de bons scores aux municipales?

Ce type d'élection ne le favorise pas même si l'abstention et le découragement des électeurs du PS et de l'UMP peuvent faire grimper le poids des votes protestataires. On pourrait voir apparaître un frontisme municipal et la constitution de quelques fiefs qui permettraient au FN de soigner une clientèle militante et électorale, d'autant que Marine Le Pen a restauré et modernisé le parti en ce sens. Les européennes de 2014 pourraient aussi le renforcer : elles donnent lieu à une sorte de vote d'opinion, détaché de l'exercice du pouvoir et donc beaucoup plus favorable aux partis protestataires.

Nicolas Prissette - Le Journal du Dimanche

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Dominique-Reynie-Le-FN-premiere-force-d-opposition-au-pouvoir-Interview-580041


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Jusqu'où ira Marine Le Pen?

Message par Jupiter le Dim 9 Déc 2012 - 18:08

Jusqu'où ira Marine Le Pen?

La présidente du parti d'extrême droite se voit en première opposante. En coulisses, le parti se professionnalise.

Elle veut y voir des signes du destin. Sa visite à l'Élysée, dans le bureau de François Hollande, il y a dix jours, pour parler de la réforme constitutionnelle. Comme un "repérage", a-t-elle dit. Son invitation sur France 2 jeudi soir, pour incarner l'opposition face à Manuel Valls. "Il n'y a rien qui arrive par hasard", a-t-elle lancé. Samedi, à Sèvres, à l'issue du conseil national du FN, Marine Le Pen s'est campée en seul recours pour les Français face à ce qu'elle qualifie de "déliquescence totale de notre démocratie, peut-être même de notre civilisation". L'UMP se déchire, la majorité se tend, l'opinion doute et la crise économique dure. Le terreau semble fertile. "Je suis plus que jamais prête à jouer le rôle qui est le mien d'opposante principale au PS et au système", martèle-t-elle.

Marine Le Pen est revenue au premier plan de l'actualité. Une affaire de circonstances et de calendrier, mais pas seulement. Vendredi, sa défaite à la législative d'Hénin-Beaumont a été confirmée par le Conseil constitutionnel, institution que le FN accuse d'être partisane compte tenu du parcours politique de ses membres. Une décision qui la "renforce", assure-t-elle, car elle prouverait aux Français que les élites sont liguées contre elle.

Dimanche soir, la présidente du FN veut croire que la législative ­partielle de Béziers (6e circonscription de l'Hérault) placera sa candidate, France Jamet, en tête. En juin, le frontiste Guillaume Vouzellaud y avait provoqué une triangulaire. "Si les électeurs pouvaient envoyer France Jamet à l'Assemblée, cela atténuerait le scandale de la décision du Conseil constitutionnel", espère-t-elle.
Un ciblage électoral méthodique

Il y a l'Histoire telle que la présidente du FN la raconte. Il y a aussi celle qu'elle a désormais les moyens de construire. Le parti recevra un financement public de 6 millions d'euros par an grâce au score de la présidentielle. Il recrute. Il se structure. Samedi, Le Pen a mis ses troupes en ordre de bataille pour les municipales de 2014. Les experts frontistes ont identifié 950 villes de plus de 9.000 habitants dans lesquelles le FN a réalisé plus de 12,5% des suffrages aux législatives. Autant de cibles où il peut espérer compter au moins deux conseillers ­municipaux. Le parti entend aussi se déployer dans les petites communes où les édiles sont le plus souvent non-inscrits. D'ici à ­janvier, 250 premières listes auront été investies. Elles n'étaient que 120 en 2008. Marine Le Pen souligne "l'importance ­fondamentale de cette élection dans l'accession au pouvoir que nous sommes en train d'organiser".

Organiser, c'est le mot. Le FN procède à un ciblage électoral méthodique comme jamais. Sous la houlette de l'énarque Florian Philippot, désormais vice-président, le FN s'est rationalisé. Ses experts ont notamment identifié un déficit de voix chez les retraités pauvres, qui votent moins FN que les salariés modestes. Les cadres frontistes ont recensé plus de 500 associations de personnes âgées partout en France. Le Pen leur a écrit. Résultat, certaines souhaitent la rencontrer. Une façon pour le FN de préparer 2017.

Nicolas Prissette - Le Journal du Dimanche

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Jusqu-ou-ira-Marine-Le-Pen-580039


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 18:37