www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Le contre-espionnage européen anti US

Partagez
avatar
chantalful

Age : 54
Date de naissance : 14/02/1963
Verseau Date d'inscription : 13/11/2011

Le contre-espionnage européen anti US

Message par chantalful le Sam 6 Juil 2013 - 9:14

Le ciel nous est tombé sur la tête : le président de la commission européenne Barroso aurait émis la proposition de créer un groupe de travail pour endiguer les écoutes américaines en Europe. De quoi faire rire les cowboys. On rit d’autant plus que M.Barroso est la dernière personne à pouvoir émettre une telle idée. Excitant pour le moins ce vaudeville bruxellois !
Pour avoir une opinion compétente et franche nous avons fait appel à Richard Labévière, fin gratin de l’élite intellectuelle française, restée fidèle au peuple de France. Si on consulte le Wikipédia, on le découvre diplômé ès sciences politiques, histoire et philosophie des universités de Paris I (Panthéon-Sorbonne), Genève et Grenoble, aussi bien que l'auteur de plusieurs livres sur les liens du terrorisme islamiste avec l'Arabie saoudite et la CIA. Pour lui il faut différencier les attentats organisés par Ben Laden de ceux attribués plus tard à Al-Qaida, qui ne serait selon lui pas une véritable organisation terroriste, mais une étiquette collée a posteriori sur les attentats islamistes afin de justifier une guerre perpétuelle contre la terreur. Son livre des plus éminents est « Les dollars de la terreur » paru en 1999 chez Grasset. Il fut rédacteur en chef de RFI, mais son sentiment de devoir professionnel lui a valu son poste. A l’heure qu’il est, il est rédacteur en chef du site Espritcors@ire, observatoire de la Défense et la sécurité.
[b style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: bold; line-height: inherit; vertical-align: baseline;"]La Voix de la Russie[/b]. José Manuel Barroso aurait annoncé l’idée de la création d’un groupe de travail pour endiguer les activités des services américains en UE. Qu’en dites-vous ?
[b style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; font-weight: bold; line-height: inherit; vertical-align: baseline;"]Richard Labévière[/b]. Je crois que la réponse est dans vos derniers mots. Je pense que la position de M. Barroso est une posture de communication. J’ai connu personnellement José Manuel Barroso quand il était un jeune étudiant à l’Institut des Etudes Internationales à Genève. Il est clair que Barroso, dès l’instant où il est devenu Président de la Commission Européenne, n’a cessé de privilégier l’ouverture de l’Europe aux intérêts anglo-saxons et particulièrement américains. Alors cette proposition d’un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l’UE est l’un des dossiers auxquels José Manuel Barroso doit sa nomination à la Commission Européenne parce que cela a été très favorisé par les administrations américaine et britannique notamment. Puisque M. Barroso, depuis qu’il est en fonction, on l’appelle le cheval de Troie des Etats-Unis à la Commission. Il n’a eu de cesse de percer les services publics et l’Ecole Nationale au profit d’un capitalisme néo-libéral, financier et transnational qui, en dernière instance favorise les sociétés financières et les grandesbanques, la place financière de Londres, de Wall-Street et les sociétés financières américaines. Aujourd’hui M.Barroso sent que dans le contexte actuel de la mondialisation qu’Hubert Vedrine, ancien ministre français des Affaires Etrangères, qualifie de l’ère économique des tous contre tous, M. Barroso pour répondre à ces critiques d’être le vecteur sinon allié inconditionnel de l’économie anglo-saxonne, essaie de prendre une posture de défenseur de l’intérêt européen qu’il n’a jamais été parce que c’est bien lui qui a ouvert les portes du temple et qui a vendu lui-même l’Europe aux marchands du Temple. Donc c’est une déclaration assez paradoxale qui met le doigt sur la faiblesse à la fois des services de sécurité et de renseignement des structures européennes. Aujourd’hui l’UE ne constitue pas une réelle union politique, n’a pas de politique étrangère commune, ni de politique de défense commune. La dernière publication du Livre blanc français remis à François Hollande fin avril, montre que la politique européenne de défense est un vœu pieux, une fiction et que seulement la France, quelques années ponctuelles, appelle de ses vœux cette politique européenne de la défense.
M. Barroso, dans ce contexte-là, a toujours été le fidèle serviteur des guerres impériales de l’Empire américain, de l’OTAN et autres. Donc sur le plan stratégique, il a toujours favorisé l’arrimage de l’économie européenne aux intérêts américains. Aujourd’hui on est dans un contexte où l’opinion publique est très sensibilisée aux différents scandales et révélations d’écoutes téléphoniques soit à travers le système « Echelon » soit à travers les dernières explications révélées par le magazine « Der Spiegel » sur les moyens techniques que le renseignement américain a utilisé pour écouter l’ensemble des conversations téléphoniques sur le plan global et planétaire ; donc les opinions publiques en Europe et dans différents pays sont très sensibilisées même si moi-même, par exemple, j’ai écrit des articles sur le système « Echelon » il y a 10 ans. Ce n’est pas nouveau !
Simplement aujourd’hui avec Facebook, Twitter, ce qu’on appelle les réseaux numériques et l’évolution des technologies, les sujets, les individus sinon les citoyens sont beaucoup plus fragilisés et sont traçables quoi qu’ils fassent. Dans les pays occidentaux, dès que vous êtes relié à l’internet, vous avez un téléphone portable, n’importe quel service : soit service européen ou américain, on peut tout savoir sur votre dossier médical et votre système de relations.
Donc dans ce contexte où l’opinion publique est relativement sensibilisée à ce que Georges Orwell appelait dans son roman « 1984 » une espèce d’évolution vers une société tout à fait totalitaire où il n’y a plus d’intimité ni liberté individuelle, dans ce contexte-là les responsables politiques européens – allemands, français ou américains et M. Barroso font acte de bravoure pour pouvoir un peu tardivement se réveiller pour reprendre la défense des intérêts individuels. Et je dirais que l’évolution technologique portée par le libre-échange et le marché et le rouleau compresseur de la finance est tout à fait liberticide. C’est-à-dire que pour faire le plus d’argent possible et pour accumuler de plus en plus de richesses les sociétés ont inventé par le biais du progrès technologique tout un tas de produits : le téléphone, l’ordinateur et autres. Alors même si les mécanismes nationaux de contrôle sont adoptés par les pays de manière individuelle, sur le plan global et planétaire, un pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, voire la France disposent aujourd’hui des moyens d’écoute et d’espionnage économique. Ce n’est pas une nouveauté. C’est une évolution, encore une fois, vers la globalisation de l’économie depuis la fin des années 80. Aujourd’hui les sociétés comme Microsoft, tous ces grands groupes d’industrie informatique ont des moyens d’espionnage économique et individuel beaucoup plus puissants même que certains états ! C’est là le véritable scandale ! Aujourd’hui les sociétés privées et la plupart du temps les sociétés anglo-saxonnes ont le moyen aujourd’hui de savoir et de contrôles les activités des Millions de citoyens sans aucun contrôle législatif ! Et le scandale est bien beaucoup plus important que le fait de savoir et de découvrir aujourd’hui que la NSA ait écouté les citoyens en Europe ou en Afrique ! Aujourd’hui à travers l’implantation des technologies modernes, la plupart des pays émergeants sont inféodés via les sociétés privées. »
Rira bien qui rira le dernier, car les Américains n’en démordent pas. Le jour où l’on verra le dernier yankee quitter l’Europe on saura que le système du monde moderne aura vécu et que la fin des temps est proche.

Alexandre Artamonov

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/226040140/

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/226040140/
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Le contre-espionnage européen anti US

Message par gemini le Sam 6 Juil 2013 - 11:11

Barroso, comme tous les autres est inféodé aux USA. Cette proposition n'est que de la poudre aux yeux.

    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc 2017 - 14:45