www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Partagez
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Chevalier du Temple le Ven 18 Oct 2013 - 17:51

Tous les émeutiers de la capitale qui, depuis juillet 1789 sont responsables de tous les crimes et pillages qui avaient été commis, se sentent menacés à l'approche des armées de la coalition qui franchissent la frontière et s'avancent sur la route de Paris. C'est alors que Marat qui est le chef des enragés, lance à ses complices cette sinistre consigne : << Avant de disparaître, supprimez vos ennemis..., visitez les prisons, massacrez, les nobles, les prêtres, les riches. Achevez vos victimes, ne laissez derrière vous que du sang et des cadavres. >>

La tuerie, ordonnée par Marat et protégée par Danton, est méthodiquement organisée. En dix jours, tout est prêt ; les listes de proscription imprimées, les égorgeurs choisis et embauchés à raison de 6 francs par jour et le vin à discrétion !

Les massacres commencent le 2 septembre 1792. Pendant cinq jours, deux ou trois cents égorgeurs, tirés des bas-fonds de la société, se répandent dans les prisons de Paris et s'y livrent à un horrible carnage. A l'Abbaye, aux Carmes, au Châtelet, à la Conciergerie, à la Salpêtrière, le sang coule à flots. Quatre cents prêtres, l'élite et l'honneur du clergé français, et un millier de laïques, parmi lesquels les plus grands noms de France, furent massacrés sans jugement.

Le couvent des Carmes existe toujours avec le jardin où les prêtres furent exterminés. Des fouilles ont été faites pour retrouver les ossements des martyrs. Chaque année, le 2 septembre, ces reliques sont vénérées dans la crypte de l'église des Carmes (devenue la chapelle de l'Institut catholique de Paris), et l'on distingue encore, sur plusieurs crânes, la marque des coups de sabre dont ils ont été frappés.
avatar
Invité
Invité

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Invité le Sam 19 Oct 2013 - 13:56

Je ne connaissais pas ce pan de l'histoire Crying or Very sad 

Je regarderais ces jours-ci sur internet les écrits de cet affreux évènement.
avatar
Zabou18
Modérateurs
Modérateurs

Age : 48
Date de naissance : 02/09/1969
Vierge Date d'inscription : 12/04/2012
Passion : Ma famille, mon pays, l'histoire

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Zabou18 le Sam 19 Oct 2013 - 14:02

bayleys a écrit:Je ne connaissais pas ce pan de l'histoire Crying or Very sad 

Je regarderais ces jours-ci sur internet les écrits de cet affreux évènement.
Normal, ce ne sont pas des choses que l'on enseigne. Une autre horreur :

avatar
Invité
Invité

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Invité le Sam 19 Oct 2013 - 14:06

Suis pas tout jeune et de mon temps on ne me l'a pas enseigné. Il est vrai aussi que l'on ne peut pas tout
enseigner.
avatar
Zabou18
Modérateurs
Modérateurs

Age : 48
Date de naissance : 02/09/1969
Vierge Date d'inscription : 12/04/2012
Passion : Ma famille, mon pays, l'histoire

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Zabou18 le Sam 19 Oct 2013 - 14:15

On apprend tout les jours. :bonjour: 
avatar
Invité
Invité

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Invité le Sam 19 Oct 2013 - 14:52

Oui :bonjour:  Et j'en suis heureux
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Chevalier du Temple le Lun 8 Jan 2018 - 12:23

Le massacre des prêtres au couvent des Carmes par les révolutionnaires, en septembre 1792.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par solimp le Lun 8 Jan 2018 - 13:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Génocide Vendéen : Massacre au nom de la république laïque


Massacre du Moulin-de-la-Reine, le 5 avril 1794, 22 femmes et enfants sont fusillés (vitrail de l'église de Montilliers, par Jean Clamens, 1901) Crédit DR

La France aime donner des leçons au monde notamment dans le domaine des droits de l’homme, au titre qu’elle en serait à l’origine. Elle oublie de dire qu’en même temps, elle est aussi l’actrice du premier génocide idéologique en Vendée commis au nom de ces mêmes droits.

Dans ce cadre, il s’agissait de créer l’homme nouveau, ce qui passait obligatoirement par la disparition de l’homme ancien qui devait accepter d’être régénéré ou de disparaître. C’est à ce titre que la Révolution a éliminé la famille royale, une bonne partie du clergé, de la noblesse et, entre autres, des habitants de la Vendée militaire.

À l’heure actuelle, grâce à la découverte de documents originaux signés de la main même des auteurs de ces crimes, c’est-à-dire les membres du Comité de salut public et notamment Robespierre, Carnot, Barrère, etc. Nous avons reconstitué à la fois la pensée, les méthodes utilisées, les moyens déployés afin de mener à terme cette folie.

Ce crime est légal car conçu et mis en œuvre directement par le pouvoir exécutif et voté par la chambre des députés. Il se décompose en trois grandes étapes : du 1er août 1793 au 21 janvier 1794 avec l’utilisation de l’armée "masse" ; du 21 janvier au 13 mai 1794 avec le recours des colonnes infernales mobiles ; du 13 mai à la chute de Robespierre avec de nouveau l’utilisation de l’armée "masse".

Mais éliminer une population conséquente évaluée à 815 000 habitants n’est pas chose aisée surtout, comme le déplorent les politiques, celle-ci refuse de se laisser massacrer, et pire, se défend. Tout dans ce crime de masse a été essayé, y compris l’horreur absolue comme l’utilisation de gaz, de fours… On y retrouve l’indicible comme les tanneries de peaux humaines, la fonte des corps pour la graisse…

Crime politique, crime honteux, crime inavouable, politiques comme historiens officiels, au nom de l’unité nationale, de l’idéologie et de la politique ont tout fait non seulement pour le masquer mais aussi pour inverser les causes et les conséquences faisant en sorte, qu’avec le temps, les bourreaux sont devenus les victimes et les victimes les bourreaux. C’est ce que j’appelle le mémoricide qui s’est accompagné chez les victimes d’un déni lié à la peur et à la honte, phénomène classique dans ce genre de situation.

À l’heure actuelle, nous maîtrisons parfaitement la mécanique de ce double crime d’État avec d’un côté, le génocide et de l’autre le mémoricide.

Vitrail des Lucs-sur-Boulogne.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le massacre des Lucs-sur-Boulogne est le plus célèbre et le plus important massacre perpétré par les troupes républicaines des colonnes infernales pendant la guerre de Vendée. Sa notoriété est surtout due aux archives qui ont permis un débat historiographique à son sujet.

Le 28 février 1794, les Républicains, divisés en deux colonnes, entrent sur le territoire des Lucs-sur-Boulogne. La commune est alors scindée en deux paroisses ; le Grand-Luc avec 2 050 habitants et le Petit-Luc, peuplé d'une centaine de personnes. Face à l'arrivée des colonnes, une partie de la population court se réfugier dans la chapelle du Petit-Luc. Mais les villageois ne sont guère en mesure de se défendre, la population présente compte principalement des vieillards, des femmes, des enfants dont 109 avaient moins de 7 ans.


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.

Contenu sponsorisé

Re: Révolution : Les odieux massacres de Septembre 1792

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr 2018 - 12:05