www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


La presse partisane

Partagez
avatar
losyale

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Localisation : en Suisse
Capricorne Date d'inscription : 11/01/2012
Passion : voyage,
Humeur : calme

La presse partisane

Message par losyale le Sam 1 Fév 2014 - 5:59

Bonjour à tous,

Il est fort de constater que l'on peut agresser nos représentants sans que la presse s’émeuve, bizarrement aucune indignation de ce gouvernent, mais je vous laisse juge en parcourant cet article :

https://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=newssearch&cd=1&cad=rja&ved=0CCoQqQIoADAA&url=http%3A%2F%2Fwww.jeanmarcmorandini.com%2Farticle-316046-hauts-de-seine-un-homme-ouvre-le-feu-sur-un-militant-du-front-national-qui-faisait-du-porte-a-porte.html&ei=rHzsUs6EIMXm7Aax-oCICg&usg=AFQjCNGGUMTTUQzcMjYQBSp6kpo8LOq9aw&sig2=wFy4_IAJdf8n5nS4zKSEFA

La presse est partisane de ce gouvernement, il y a une différence entre militantisme et éthique journalistique ????

Bonne lecture.


JOURNALISTES : QUATRIÈME POUVOIR OU CINQUIÈME COLONNE ?



Tout le monde aura constaté ces dernières semaines l'excitation de plus en plus violente de certains journalistes. Des divers plateaux et émissions de Canal Plus (Grand et Petit Journal en tête) jusqu’au service public – comme l’hallucinante interview de Marine Le Pen Mercredi sur France Inter - l’arrogance et le déferlement de propos fielleux, vindicatifs et partisans choquent jour après jour nos compatriotes.
Et pour cause. Je vous préviens tout de suite que cet édito ne sera pas un pamphlet contre la profession, que j'aurai l'occasion justement de défendre. Mais il faut bien admettre que la massification des médias durant la deuxième partie du XXème siècle et l'arrivée de techniques qui ont amélioré leur réactivité et leur célérité ont sans doute amené les choses à prendre une tournure particulière.
Dans la République Française, les journalistes ont maintenant une omnipotence, une omniscience et une omniprésence certaines, ce qui a pu encourager la naissance d'un sentiment assez particulier, entre intouchabilité, impunité et persuasion d'exercer une mission sacrée et quasi-divine. La presse en ligne et les chaînes d’info en continue ont considérablement changé la donne, l’audimat et le flux tendu permanent imposant à la fois frénésie et recherche du buzz.
Contester la déontologie d'un journaliste est devenu aux yeux de la profession un franchissement du mince rubicon qui mène au fascisme. Et pourtant, ça devient salutaire et je m'en explique.
Relever les dérives déontologiques de ce qui, il faut bien le dire, est devenu une corporation, est nécessairement salutaire pour la dite corporation.
Quand un journaliste se conduit en militant politique, vous agresse ou vous conchie ouvertement sous le simple prétexte que vous êtes au FN, il est tout à fait normal de l'inviter à la neutralité la plus élémentaire. Journaliste d'opinion, c'est possible : encore faut-il être prêt à débattre et voir ses pratiques remises en cause. Quand un journaliste se noie dans son arrogance et son narcissisme, il n'y a pas de raison de s'interdire de lui recommander de ne pas vous vomir directement dessus.
L'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, et c'est un exemple parlant puisqu'elle est reconnue comme la meilleure école de formation des journalistes en Europe, effectue à chaque présidentielle un sondage interne pour connaître les intentions de vote de ses étudiants. En 2012, c'était sans appel : sur 100 étudiants interrogés, 87% attribuaient leur suffrage à la gauche et les 13% se partageaient vaguement la droite. 0% pour Marine Le Pen… Est-il besoin de le préciser : personne n'a envie de débourser 4000 euros par an pour se former et n'avoir ensuite aucune chance de trouver une pige ou finir banni à vie du corps médiatique. Se pose alors l’éternelle question de l'œuf ou la poule...est-ce que l'école n'accueille que des élèves à forte sensibilité gauchisante ou bien est-ce la formation qui leur inculque cette sensibilité ? Le mystère reste entier.
Ce qui est hallucinant dans toute cette histoire, c'est l'absolue tolérance pour la manière dont Mélenchon traite la profession chaque fois qu’il en a l’occasion sans risquer le procès pour nazisme aggravé. Tout cela ressemble fortement, il faut le dire, au syndrome de Stockholm. Mais si en revanche le moindre candidat ou cadre frontiste ose émettre deux-trois réserves, c'est le branle-bas de combat, avec un réflexe pour le moins grégaire pour défendre la démocratie mise à mal.
Je conclurai ainsi l'édito de cette semaine. Nous ne détestons certainement pas les journalistes, mais on ne peut pas dire qu'ils nous le rendent bien. Quand un journaliste se conduit en militant politique, nous le traitons comme un militant politique. S'il se conduit en journaliste, nous le traitons comme un journaliste, avec le respect que la profession et sa rigueur intellectuelle théoriquement inhérente supposent. Il y a des dizaines de journalistes qui ont des opinions très diverses et avec lesquels nous travaillons régulièrement et dans les meilleures conditions qui soient, mais tout tient dans leur conception de l'éthique journalistique.
Reste qu'entre la dépendance à certaines forces d'argent et une complaisance tout de même très forte pour le pouvoir en place de manière générale et la gauche en particulier, il est justement temps que le journalisme retrouve sa vocation réelle et indispensable au bon maintien de la démocratie, de la liberté d'opinion et d'expression : celle d'incarner un réel contre-pouvoir informatif, et ne plus jouer le rôle de l'éternelle voiture-balai et du bon inquisiteur du perpétuel procès politique et idéologique.


Retrouvez l'actualité du Secrétariat Général sur   et  

Steeve Briois
Secrétaire Général du Front National
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La presse partisane

Message par Chevalier du Temple le Sam 1 Fév 2014 - 10:11

Soyons réalistes, la presse ne respecte plus ni la déontologie ni l'éthique du journalisme d'antan. Il est pourtant impératif que les journalistes retrouvent le goût de la déontologie afin de reprendre le chemin des grandes valeurs humaines comme la justice et la vérité.

La presse du système ne va certainement pas s'émouvoir du sort des représentants du FN, car en tant que média du système qui a perdu son sens critique et sa liberté, elle n'en a pas le droit. Il faut bien comprendre que les devoirs du journaliste ne peuvent pas être respectés, les conditions de son indépendance et de sa dignité n'étant plus réalisées. Les journalistes sont tombés sous le joug du politique, cette tyrannie pernicieuse et manipulatrice. Ils se sont laissés corrompre pour ne devenir que des vassaux du côté des puissants et de leur corruption. Inféodés aux politiques alors qu'ils devraient être un intermédiaire indépendant entre les puissants et le peuple, ils ne sont plus libres car ils sont aux ordres de l'État. Cette presse qui fut une fois garante de la démocratie et de la liberté, ne fait que relater les faits succinctement et froidement, et normalise souvent le scandaleux.

Le monde de la presse est vulnérable à l'argent et au pouvoir. Il est difficile de résister à certaines gratifications. On comprendra pourquoi la presse est soumise et pourquoi la qualité du journalisme a autant diminué. Comment voulez-vous que les journalistes engagés auprès des nantis, prennent le risque de tout perdre ? Le peuple Français dans sa sagesse, a toujours pressenti cette épouvantable corruption, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il n'a plus confiance dans les médias. Cette collusion contre-nature est préjudiciable non seulement au journalisme mais aussi au peuple de France.
avatar
dysneylandresort

Age : 29
Date de naissance : 06/06/1988
Gémeaux Date d'inscription : 15/12/2011
Passion : La fiscalité belge!
Humeur : LA FRANCE?...LE SEUL PAYS OU LE COMMUNISME A REUSSI!

Journalistes à la gamelle!

Message par dysneylandresort le Sam 1 Fév 2014 - 11:51

Plus simplement, ils sont à la gamelle:
Avec un abattement de 30% sur leur déclaration de revenus.  
Sarko le leur avait supprimé, ce qui lui a attiré les foudres des journalistes en colère!
Alors que le bon Hollande a su rétablir ce privilège, ce qui rend tout doucereux ceux qui devraient avoir la liberté de le critiquer!

Journalistes! Tous à la gamelle, à table!

 hello hello hello
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Ref: La presse partisane

Message par Chevalier du Temple le Dim 16 Fév 2014 - 3:54

Les journalistes sont pour la plupart des COLLABOS, ils tiennent à leur place et ne prendront jamais de vrai risque pour la vérité, l'objectivité, ou l'intérêt du peuple, car un journaliste qui dit la vérité, est un chômeur potentiel !

Contenu sponsorisé

Re: La presse partisane

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 1:44