www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Afrique du Sud : les Blancs pauvres écoeurés par l'African National Congress (ANC)

Partagez
avatar
WhiteBrotherHood

Age : 60
Date de naissance : 25/08/1957
Localisation : Toulon
Vierge Date d'inscription : 18/09/2013
Passion : politique, projet et obejectif du FN pour 2017
Humeur : bonne

Afrique du Sud : les Blancs pauvres écoeurés par l'African National Congress (ANC)

Message par WhiteBrotherHood le Mer 14 Mai 2014 - 8:46

Ils forment une mince mais réelle frange de la population sud-africaine en plein désarroi. Au-delà même du vote de défiance que la majorité d'entre eux pourrait ne pas manquer d'exprimer, leurs propos illustrent un fort sentiment de frustration.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour nombre de Blancs pauvres d'Afrique du Sud, une minorité parmi la minorité, le désarroi se le dispute à l'écoeurement dans un pays, leur pays, dont ils se sentent parfois rejetés. Adriaan Courdier, sa carte d'identité à la main, va voter pour la première fois de sa vie. À 23 ans, cet ouvrier d'usine d'un quartier pauvre de Pretoria ne croit plus à la "nouvelle Afrique du Sud" promise par Mandela en 1994. "Toute ma famille pense comme moi. Depuis vingt ans, il ne s'est rien passé. Certains dans ma famille sont SDF, ils n'ont pas de boulot, ils vivent dans la rue", témoigne le jeune Afrikaner, c'est-à-dire descendant des premiers colons hollandais d'Afrique du Sud. "Mon patron est noir, il roule en Amarok (un 4 x 4 Volkswagen onéreux, NDLR). Il a une Mercedes et une BMW chez lui. Je voudrais juste être à sa place", dit-il.


Courdier est l'un de ces millions de Sud-Africains qui vont certainement voter contre l'ANC, le parti au pouvoir depuis l'avènement de la démocratie en 1994. Avec un chômage officiel à près de 25 %, le mécontentement ne touche évidemment pas que des Blancs mais aussi des Noirs de toutes origines et personnes de toutes origines, et beaucoup plus si l'on compte ceux qui ont renoncé à chercher du travail. "Je ne pense pas que l'ANC ait réussi à fédérer un vote blanc après 1994", analyse le politologue Mzukisi Qobo, de l'université de Pretoria, "précisément parce que les Blancs en Afrique du Sud sont inquiets pour leur avenir dans un pays dirigé par un parti aux mains des Noirs". "Il y a aussi une rhétorique anti-Blancs à peine déguisée chez certains leaders de l'ANC", constate ce chercheur qui estime que ces élections vont encore accentuer la rupture entre l'ANC et l'électorat blanc.



 fleurs "Pas la bonne couleur pour le job"  fleurs 

La minorité blanche, 9 % de la population, concentre pourtant entre ses mains l'essentiel du pouvoir économique du pays. Les Blancs occupent 62,7 % des postes de direction en Afrique du Sud, contre seulement 19,8 % pour les Noirs, selon un rapport gouvernemental publié début avril. Leur salaire moyen est par ailleurs six fois supérieur à celui des Noirs. Les laissés-pour-compte de cette situation n'en sont donc que plus amers. "Parfois, je pense que c'était mieux avant 1994", souffle Ockert Van der Berg, 18 ans, venu voter pour la première fois. Il ne précise pas que "c'était mieux" pour la seule minorité blanche tandis que 90 % de la population souffrait des mesures de ségrégation raciale. Le jeune homme, dans un pays qui a mis en place une politique active de discrimination positive pour l'accès à l'emploi, n'arrive plus à trouver sa place. "Ils disent que, dans la nouvelle Afrique du Sud, la couleur de peau n'est plus un critère. Ils disent que la nouvelle Afrique du Sud n'est pas raciste, mais on vous dit aussi que vous n'avez pas la bonne couleur pour le job", explique-t-il plein d'amertume.


Martin Smit, lui aussi de la génération primovotante, va choisir de donner sa carte au Freedom Front Plus, un parti qui souhaite représenter uniquement la minorité afrikaner. "Chaque fois qu'on a un problème, on peut les appeler. Ils nous aident, que ce soit une coupure de courant ou un vol de voiture à main armée", dit-il. On est loin de l'enthousiasme des jeunes Noirs du même âge rencontrés par l'AFP. La majeure partie d'entre eux paraît plus enthousiaste et naturellement pressée de voter pour l'ANC. Reconnaissants, ils regardent toujours l'ANC comme le parti qui leur a donné la liberté dont ils jouissent aujourd'hui. Finalement, rien de bien rassurant face à ces fissures de la société sud-africaine qui peuvent couver des drames futurs.



>> SOURCE <<

 PomPom 
avatar
Napoléon I

Age : 30
Date de naissance : 12/03/1987
Localisation : Morbihan
Poissons Date d'inscription : 23/04/2012
Passion : politique
Humeur : Déçu mais plus pour longtemps

Re: Afrique du Sud : les Blancs pauvres écoeurés par l'African National Congress (ANC)

Message par Napoléon I le Mer 14 Mai 2014 - 21:43

Ils oublient de préciser qu'il existe en Afrique du Sud une loi qui faut qu'à compétence égale, c'est un Noir qui sera embauché en priorité face à un Blanc ou un Asiatique.
France 2 avait fait un petit reportage la dessus lors du mondial de Foot en 2010. Mais s'est bien gardé d'en reparler lorsqu'il a fallu faire de Mandela un Dieu.
Un livre a d'ailleurs été écrit et publié récemment pour remettre les chose aux clairs en expliquant comment Mandela avait ruiné son pays par exemple.
avatar
Clavier56

Localisation : Vannes Morbihan
Date d'inscription : 06/05/2011
Passion : simulation de vol
Humeur : gaie ..mais pas gay ....!

Re: Afrique du Sud : les Blancs pauvres écoeurés par l'African National Congress (ANC)

Message par Clavier56 le Jeu 15 Mai 2014 - 10:30

L'avenir de la RSA c'est celui du Zimbabwe..... vous savez l'ancienne Rhodésie !
Et le principal responsable de cette détestation de l'élite blanche et de son remplacement par le prolétariat noir c'est le président Giscard d'Estaing ....


***************************************************************************************
Seule la victoire est jolie ......!

Contenu sponsorisé

Re: Afrique du Sud : les Blancs pauvres écoeurés par l'African National Congress (ANC)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 15:07