www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Partagez

silencieux31

Date d'inscription : 21/09/2011

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par silencieux31 le Sam 18 Avr 2015 - 0:43

Bravo Curieux.

Il fut une époque où la gauche était pour le droit d'expression et les directives de leurs gouvernements étaient bien loin de l'image respectueuse qu'ils veulent aujourd'hui se donner.

Marx Dormoy, ministre de l'intérieur du Front Populaire après Roger Salengro, et ensuite par alternance avec Albert Sarraut jusqu'en 1939, est le maître d'œuvre de cette solution.

Circulaire du 27 septembre 1937 :

           " Parmi les réfugiés arrivés sur notre territoire après les événements d'Espagne et qui sont hébergés actuellement aux frais de la collectivité publique, se trouvent de nombreux hommes valides en état de travailler. Il n'est pas possible pour le gouvernement d'entretenir sur les deniers publics cette catégorie de personnes, les sommes restreintes consacrées à l'hébergement des réfugiés devant être affectées par priorité, pour des raisons élémentaires d'humanité, aux vieillards, femmes et enfants.
         D'autre part, il ne saurait être question d'autoriser ces réfugiés à travailler en France. Cette solution aurait, en effet, l'inconvénient de soumettre la main d'œuvre nationale à une concurrence inadmissible et de stabiliser une situation qui doit rester purement temporaire. Dans ces conditions, et pour remédier au danger que présenterait la présence sur notre sol d'hommes jeunes, sans ressources et sans travail, j'ai décidé de les mettre en demeure de quitter notre territoire.
            En conséquence, vous voudrez bien inviter ces étrangers à choisir le point de la frontière d'Espagne par lequel ils désirent quitter la France. "

La directive du Ministre de l'intérieur aux préfets, datée du 3 septembre 1939 est explicite :

          " Les dispositions prises en raison des circonstances actuelles ont fait apparaître, dans certaines régions de notre territoire, des besoins nouveaux de main d'œuvre agricole.
           A la demande de M. le Ministre de l'Agriculture il a été décidé, en conséquence, d'utiliser, à titre exceptionnel et provisoire, les ouvriers agricoles espagnols réfugiés, actuellement hébergés dans les formations d'accueil.
           Toutefois, un premier prélèvement doit être effectué par les Services du Ministère du Travail pour les besoins de l'industrie (ouvriers métallurgistes, manœuvres spécialisés, ouvriers sucriers et distillateurs), et un second par l'Autorité militaire, pour l'organisation d'équipes de travailleurs.
           C'est seulement parmi les réfugiés restés dans les camps ou non inscrits sur ces deux premières listes que seront choisis les travailleurs agricoles.
           M. le Ministre du Travail se propose de concentrer, dans diverses formations, certaines catégories de travailleurs spécialisés ; ces transferts seraient effectués par les soins du Général Ménard, chargé de la coordination des Services intéressant les réfugiés espagnols.
           Les ouvriers recrutés seront envoyés sur les départements demandeurs, puis dispersés dans le département selon les besoins, par équipes de travailleurs. Ces Espagnols seront considérés comme des prestataires et non pas comme des travailleurs libres. Il en résulte qu'ils devront être hébergés collectivement par les soins des Mairies. Ils seront nourris par les employeurs et recevront de ces derniers, non pas un salaire, mais une indemnité de 5 francs par jour.  Les travaux terminés dans une commune, l'équipe sera mise à la disposition d'une commune voisine, etc...(...)
         Une surveillance attentive de ces étrangers sera effectuée par les services locaux de police et de gendarmerie. Il conviendra notamment de s'assurer chaque soir qu'aucune évasion ne s'est produite.
     Tout réfugié qui, par sa conduite, son incapacité ou sa mauvaise volonté, se serait révélé indésirable, sera reconduit immédiatement dans une formation d'hébergement collectif. "
           Il faut admirer le langage : un camp de concentration français est une " formation " : " formation d'hébergement collectif " ou " formation d'accueil ". En France, on n'interne pas les étrangers dans des camps, on les " concentre dans des formations ".
Le travailleur forcé n'est bien sûr pas un travailleur libre ; mais c'est un " prestataire ".


Ils n'en parleront jamais dans leurs livres d'Histoire ....

Solaris

Age : 37
Date de naissance : 16/05/1980
Taureau Date d'inscription : 09/01/2015
Passion : L'Histoire

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par Solaris le Sam 18 Avr 2015 - 11:41

Ils ont parlé de racisme en évoquant les attaques contre les Musulmans, les Juifs, les gens de couleur (sous-entendu les africains) ... rien au sujet des attaques contre les blancs, les Chrétiens ... J'avais du mal à comprendre ce gouvernement mais là j'ai l'impression qu'ils mettent en place tout un dispositif judiciaire au service de leur idéologie - SOS Racisme - et empêcher les gens de parler sur internet, sur les plateaux de télé, dans les médias papier de la réalité de notre pays ... Les Français ne sont pas racistes, ils détestent juste l'injustice et si être Français de Souche, si être Blanc, si être de culture Chrétienne, si tout cela apparaît comme un défaut aux yeux du gouvernement je me pose de sérieuses questions sur l'avenir de notre pays. Si dire "j'en ai marre de payer des impôts pour permettre à certains dans notre société de profiter des aides de l'État sans rien faire" c'est raciste, si dire "Dans les cités il faut mettre plus de policiers, être intransigeant, avoir une réelle justice" c'est raciste, alors on confond racisme et liberté d'expression. On ne peut pas empêcher les gens de dire la vérité.  Ces lois attaquent les fondements de la République ...
avatar
dysneylandresort

Age : 29
Date de naissance : 06/06/1988
Gémeaux Date d'inscription : 15/12/2011
Passion : La fiscalité belge!
Humeur : LA FRANCE?...LE SEUL PAYS OU LE COMMUNISME A REUSSI!

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par dysneylandresort le Sam 18 Avr 2015 - 12:12

@Solaris a écrit:Ils ont parlé de racisme en évoquant les attaques contre les Musulmans, les Juifs, les gens de couleur (sous-entendu les africains) ... rien au sujet des attaques contre les blancs, les Chrétiens ... J'avais du mal à comprendre ce gouvernement mais là j'ai l'impression qu'ils mettent en place tout un dispositif judiciaire au service de leur idéologie - SOS Racisme - et empêcher les gens de parler sur internet, sur les plateaux de télé, dans les médias papier de la réalité de notre pays ... Les Français ne sont pas racistes, ils détestent juste l'injustice et si être Français de Souche, si être Blanc, si être de culture Chrétienne, si tout cela apparaît comme un défaut aux yeux du gouvernement je me pose de sérieuses questions sur l'avenir de notre pays. Si dire "j'en ai marre de payer des impôts pour permettre à certains dans notre société de profiter des aides de l'État sans rien faire" c'est raciste, si dire "Dans les cités il faut mettre plus de policiers, être intransigeant, avoir une réelle justice" c'est raciste, alors on confond racisme et liberté d'expression. On ne peut pas empêcher les gens de dire la vérité.  Ces lois attaquent les fondements de la République ...


avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par Chevalier du Temple le Sam 18 Avr 2015 - 13:18

Le gouvernement socialiste prend toutes les mesures possibles et imaginables pour étoufffer les voix dissidentes à la sienne. De son côté, l'islam envahissante veut étouffer ce que nous avons de plus précieux : la liberté de penser et de s'exprimer librement, qui d'ailleurs n'existe pas dans aucun pays musulman. Pour ce faire, on utilise les faiblesses d'une démocratie devenue vulnérable. A chaque épisode agressif ou sanglant commis par les membres de l'islam sur notre territoire, les médias complices du gouvernement et les politiques, nous injectent une dose de tranquillisant. Pourtant l'avancée de la peste verte et ses ténèbres menace les fondements mêmes de notre République. Aujourd'hui, il existe dans NOTRE pays, une pieuvre aux mille bras, constitutive d'une censure sans précédent dans notre histoire. Au-delà de la censure de la pensée et de l'expression, c'est une nouvelle civilisation qui est l'enjeu. Notre devoir de patriotes est de lutter et de démasquer les actions d'un anti-démocrate comme Manuel Valls et de son maître le mollasson de l'Elysée, qui s'attaquent à notre liberté d'expression. Combattons ces tyrans afin d'éradiquer ce fléau, pour le bien de la démocratie.
_____________________________________________________________________________________________
<< La contrainte des régimes despotiques réduit l'esprit sans qu'on s'en aperçoive >>.  - Diderot
avatar
dysneylandresort

Age : 29
Date de naissance : 06/06/1988
Gémeaux Date d'inscription : 15/12/2011
Passion : La fiscalité belge!
Humeur : LA FRANCE?...LE SEUL PAYS OU LE COMMUNISME A REUSSI!

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par dysneylandresort le Sam 18 Avr 2015 - 16:01

@CoqGaulois a écrit:
@Froan Vamed a écrit:Oh ne vous inquiétez pas, il ne s'agit pas de se focaliser sur cette période précise de l'Histoire.
Pour vous répondre honnêtement, l'Holocauste ne m'intéresse pas spécialement. C'était il y a 70 ans, je n'étais pas né et suis descendant d'un résistant (pour ceux qui raisonneraient par généalogie), je n'ai donc strictement rien à me reprocher sur ce sujet-là.
Je reconnais simplement le droit aux chercheurs, aux historiens, de pouvoir exercer librement leur métier... c'est-à-dire de remettre en cause et d'exprimer leur point de vue (ce qui relève de la nature-même de l'historien). Ma position est simplement celle-ci, et ce quelle que soit la période (que ce soit la Seconde Guerre Mondiale, la Révolution française, la colonisation ou la Guerre des Gaules).
Jean-Marie Le Pen a raison, ce n'est pas lui qui est obsédé par la Seconde Guerre Mondiale, c'est notre société qui l'est.

pancarte+1  J'ai entendu dire de JMLP qu'il avait dépassé les bornes et tout de suite je me suis demandé "Quelles bornes ???" Qui s'est octroyé le droit de placer des bornes ? Dans quel but ? Dans l'intérêt de qui ?
Moi JMLP n'a pas dépassé "mes" bornes et visiblement il estime aussi ne pas avoir dépassé les siennes, alors les bornes de qui a t-il dépassé ?
Quand on voit une justice qui veut libérer les criminels et leur éviter la prison pour y mettre ceux qui se contentent d'exprimer leur désaccord avec la pensée unique de nos dictateurs on se dit que cette justice n'a de juste que le mot.
Il faut libérer la France de cette dictature !

A propos être libre de penser ne se résume pas à s'exprimer sur la Shoa ce n'est pas le centre du monde, en tout cas ce n'est pas le centre de mon monde. Comme l'a dit Froan Vamed moi non plus je n'étais pas né et c'est pour moi de l'histoire ancienne. Les guerres sont toujours cruelles et meurtrières et recentrer le débat sur une catégorie de victimes se fait toujours au mépris des autres, pour moi il n'y a aucune victime innocente qui prend le pas sur une autre victime innocente.
pancarte+1 pancarte+1 pancarte+1

Contenu sponsorisé

Re: En France, exprimer sa pensée est un délit d'opinion ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 26 Avr 2018 - 5:56