www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Partagez
avatar
jean

Date d'inscription : 03/06/2011

La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par jean le Jeu 22 Jan 2015 - 18:07

La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

22 janvier, 2015  Posté par Benji  sous Géopolitique  
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/22/la-russie-coupe-les-exportations-de-gaz-vers-leurope-de-60-et-lapprovisionnement-en-gaz-a-six-pays-europeens-en-plein-hiver-et-dans-un-silence-mediatique-assourdissant/#more-76415

Traduit de l’anglais par Le blog de la résistance
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Current_temperatures_Europe_21© HAMweather.com/Météo World

Attention à vous l’Europe (c’est à dire Washington)… Parce que le froid devient intense en Europe… ironise ZH.

Je l’avais depuis quelques jours dans mes favoris, on en avait touché un mot, mais sans plus. Absolument aucun média n’en parle !!! Demandez vous juste « POURQUOI » !

La Russie a quand même coupé les exportations de gaz vers l’Europe de 60 pour cent, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens !! Z .

Selon The Daily Mail, Vladimir Poutine a ordonné au géant russe de l’énergie Gazprom de couper les approvisionnements vers et à travers l’Ukraine sur fond d’accusations que son voisin volait du gaz russe. En raison de ces « risques de transit », Gazprom a réduit ses exportations de gaz vers l’Europe de 60 pour cent, plongeant le continent « en quelques heures » dans une crise énergétique. Six pays européens ont signalé un arrêt complet en approvisionnement de gaz russe. L’UE a exprimé sa colère considérant que la coupure soudaine des livraisons de gaz à certains de ses pays membres était « totalement inacceptable », mais le PDG de Gazprom Alexeï Miller, a ajouté plus tard que la Russie envisage de déplacer tous les flux de son gaz naturel traversant l’Ukraine par un itinéraire passant par la Turquie ; et le ministre russe de l’énergie Alexander Novak a déclaré sans équivoque, « la décision a été prise ».

Comme le rapporte Bloomberg,



La Russie envisage de transférer tout son flux de gaz naturel traversant l’Ukraine vers un itinéraire via la Turquie, un geste surprise quant auquel le chef de l’énergie de l’Union européenne a déclaré qu’il nuirait à sa réputation en tant que fournisseur.

La décision n’a pas de sens économique, a déclaré aux journalistes aujourd’hui Šefčovič, vice-président de la Commission européenne pour l’union de l’énergie, après des entretiens avec des représentants du gouvernement russe, et le chef de l’exportateur de gaz, OAO Gazprom, à Moscou.

Gazprom, le plus grand fournisseur de gaz naturel du monde, prévoit d’envoyer 63 milliards de mètres cubes à travers un chemin proposé , situé sous la mer Noire en Turquie, remplaçant totalement les envois via l’Ukraine, a déclaré au cours des débats le Chef de la direction Alexey Miller. Environ 40 pour cent des exportations de gaz russe vers l’Europe et la Turquie voyage à travers le réseau Ukrainien de l’ère soviétique.  







Sefcovic a dit qu’il était « très surpris » par le commentaire de Miller, ajoutant que de s’appuyer sur une route turque, sans l’Ukraine, ne colle pas avec le système gazier de l’UE.

Gazprom prévoit de livrer le carburant à la frontière de la Turquie avec la Grèce et « C’est à l’UE de décider quoi faire » avec , selon Sefcovic.

Comme le rapporte The Daily Mail, ça a conduit à un majeur (et imminent) problème pour l’Europe…



La Russie a coupé les exportations de gaz vers l’Europe de 60 pour cent aujourd’hui, plongeant le continent dans une crise énergétique »en quelques heures’ alors que le différend avec l’Ukraine escaladait.

Ce matin, les entreprises de gaz en Ukraine ont déclaré que la Russie avait complètement coupé leur approvisionnement.

Six pays ont signalé un arrêt complet du transit de gaz russe via l’Ukraine expédié aujourd’hui, dans une brusque escalade, une lutte énergétique qui menace l’Europe au sein de l’hiver.

La Bulgarie, la Grèce, la Macédoine, la Roumanie, la Croatie et la Turquie ont tous signalé un arrêt des livraisons de gaz russe via l’Ukraine.

Comme Bloomberg continue de le noter, Gazprom a réduit les livraisons via l’Ukraine après des différends sur les prix et la dette avec le pays voisin , et par deux fois dans la dernière décennie l’approvisionnement vers l’UE furent perturbé par temps de gel :



« Les Risques de transit pour les consommateurs européens sur le territoire de l’Ukraine persistent, » a déclaré M. Miller dans un communiqué envoyé par courriel. « Il n’y a pas d’autres options » sauf pour le gazoducTurkish Stream prévu, a t-il dit.

« Nous avons informé nos partenaires européens, et maintenant c’est à eux de mettre en place l’infrastructure nécessaire à partir de la frontière turco-grecque », a déclaré M. Miller.

La Russie ne fera pas de mal son image avec un décalage du transit gazier vers la Turquie parce qu’elle a toujours été un fournisseur de gaz fiable et n’a jamais violé ses obligations, selon les déclarations du ministre russe de l’énergie Alexander Novak aux journalistes aujourd’hui à Moscou après avoir rencontré Sefcovic.

« La décision a été prise », a déclaré Novak. « Nous diversifions et éliminons les risques de pays peu fiables qui ont causé des problèmes au cours des dernières années, y compris pour les consommateurs européens. ».

Cela contribue à expliquer la montée épique d’aujourd’hui de NATGAS sur les marchés à terme…

Traduction en intégralité sur Le blog de la résistance


***************************************************************************************
Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.

George Orwell

« Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu'un atome »
( Albert Einstein)
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par CoqGaulois le Jeu 22 Jan 2015 - 19:09

C'est l'arroseur arrosé, l'UE s'est cru assez forte pour sanctionner la Russie et ça c'est le retour de bâton. En plus en ce moment les prix sont au plus bas alors il ne perd pas grand chose il peut même spéculer sur une remontée du prix du baril de pétrole et donc du prix du gaz.
Il a du cran ce Poutine !


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
silencieux31

Age : 62
Date de naissance : 06/11/1954
Localisation : Toulouse
Scorpion Date d'inscription : 21/09/2011
Passion : La France, son histoire, ses coutumes
Humeur : Toute ma sympathie à "dysneylandresort, pomcaramel,BUENO65"

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par silencieux31 le Jeu 22 Jan 2015 - 19:22

Pour ma part, j'aurais tout coupé car lorsqu'un pays rompt ses liens commerciaux avec un autre pays, il est normal que celui mis sous embargos agisse de même manière.
Le conflit Ukrainien est très difficile à saisir vu que l'information à ce sujet est pour ainsi dire bloquée et dirigée sur les médias. Je n'en connais ni les tenante ni les aboutissants réellement mais vu le peu d'information que nous avons,  j'en déduits que les gentils ne veulent pas que nous puissions avoir de juste opinion. Aussi, je prends à 100% l'appui de Poutine car il ose tenir tête à ceux qui voudraient diriger le monde.
avatar
silencieux31

Age : 62
Date de naissance : 06/11/1954
Localisation : Toulouse
Scorpion Date d'inscription : 21/09/2011
Passion : La France, son histoire, ses coutumes
Humeur : Toute ma sympathie à "dysneylandresort, pomcaramel,BUENO65"

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par silencieux31 le Jeu 22 Jan 2015 - 19:27

Oui, autre chose,

j'ai lu que l'inquiétude des marchés suite aux sanctions sur la Russie avaient fait baisser toutes les valeurs des entreprises russes. Si bien que la Russie a racheté toutes ces actions à bas prix et a récupéré ses entreprises. Ils semblent que là encore, la Russie a bien joué ...
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par CoqGaulois le Jeu 22 Jan 2015 - 19:54

L'Europe et les USA ne semblent pas du tout gênés par le Président Ukrainien élu par une partie de la population pro européenne et qui bombarde son propre peuple dans son propre pays, qui prive une partie de son peuple de ses revenus, salaires de fonctionnaires, pensions de retraites, etc... à l'écouter l'Est de l'Ukraine n'est peuplée que de Russes. Car pro-Russes et Russes ce n'est pas la même chose même si les Ukrainien né avant 1991 sont tous nés Russes et ont ensuite changé de nationalité suite à l'indépendance.
On ne peut pas dire que la moralité, les libertés et les droits de l'Homme soit défendue par la racaille politique européenne et américaine.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
jean

Date d'inscription : 03/06/2011

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par jean le Ven 23 Jan 2015 - 7:24



Moscou a averti mercredi les Européens qu’ils devraient construire au plus vite et à leurs frais des gazoducs, car la Russie n’a plus l’intention de les approvisionner via l’Ukraine.

http://www.lesechos.fr/journal20150115/lec2_entreprise_et_marches/0204082048853-gaz-la-tension-monte-entre-bruxelles-et-moscou-1083440.php


La Russie a décidé de hausser le ton. Moscou a averti mercredi les Européens qu’ils devraient construire au plus vite et à leurs frais des gazoducs s’ils voulaient continuer de lui acheter du gaz, car la Russie de Vladimir Poutine n’a plus l’intention de les approvisionner via l’Ukraine. Une déclaration faite à l’issue de la première visite à Moscou du nouveau vice-président de la Commission européenne chargé de l’Energie, Maroš Šefčovič.

Cette rencontre intervient après un an de discussions tendues, marqué par une nouvelle guerre du gaz entre Moscou et Kiev et l’abandon du projet de gazoduc South Stream, remplacé par un tuyau entre la Russie et la Turquie. Le patron de Gazprom, Alexeï Miller, a signifié au représentant de Bruxelles que cette réorientation était la conséquence directe des projets de création d’une Union énergétique européenne, censée justement permettre aux pays membres de resserrer les rangs face au groupe russe.

Nouveaux clients en Chine et en Turquie

«  Le gazoduc Turkish Stream constitue le seul itinéraire par lequel seront livrés les 63 milliards de mètres cubes de gaz russe qui transitent actuellement par l’Ukraine », a sèchement affirmé Alexeï Miller après la rencontre. «  Il n’y a pas d’autre possibilité. »

Autrement dit : il faudra aller chercher ce gaz en Turquie et charge aux Européens de «  créer les infrastructures gazières nécessaires à partir de la frontière gréco-turque », a assuré le patron de Gazprom. Ce dernier estime que les travaux devaient commencer «  tout de suite ». «  Dans le cas inverse ces volumes de gaz iront vers d’autres pays », a-t-il averti.

L’annonce de l’abandon de South Stream le 1er décembre par Vladimir Poutine a constitué une surprise, à peine un an avant son ouverture prévue et alors que des sommes importantes avaient déjà été investies. Estimé au total à 16 milliards d’euros, ce projet de Gazprom, mené avec l’italien ENI et le français EDF, devait relier sur 3.600 kilomètres la Russie à la Bulgarie par la mer Noire pour se diriger ensuite vers l’Europe occidentale via la Serbie, la Hongrie et la Slovénie. A la place, la Russie compte construire un nouveau gazoduc vers la Turquie via la mer Noire et faire du pays un important centre de transit pour le gaz russe.

Pour Moscou, l’objectif est de tourner la page de son histoire gazière avec l’Ukraine, après l’arrivée au pouvoir de pro-Européens à Kiev. Il s’agit aussi de montrer que la Russie a de nouveaux clients en Chine et Turquie, et qu’elle compte se libérer de règles européennes qu’elle dénonce depuis longtemps. Bruxelles a tenté d’imposer à Gazprom d’ouvrir ses gazoducs à d’autres producteurs, ce que refuse le groupe russe, invoquant les sommes massives investies pour leur construction.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150115/lec2_entreprise_et_marches/0204082048853-gaz-la-tension-monte-entre-bruxelles-et-moscou-1083440.php?jkPxqOAjFkj7suz4.99


***************************************************************************************
Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.

George Orwell

« Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu'un atome »
( Albert Einstein)
avatar
Chevalier_du_Sommerlund

Age : 44
Date de naissance : 01/01/1973
Capricorne Date d'inscription : 11/11/2014
Passion : Japon

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par Chevalier_du_Sommerlund le Ven 23 Jan 2015 - 8:46

Ce qui devait arriver est arrivé.

avatar
jean

Date d'inscription : 03/06/2011

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par jean le Mer 28 Jan 2015 - 7:23


Combien d’insultes l’Union européenne espère-t-elle faire subir à la Russie sans en supporter les conséquences? …

28 janvier, 2015 Posté par voltigeur sous Actualité générale, Géopolitique, Réflexion
Pas de commentaire
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/28/combien-dinsultes-lunion-europeenne-espere-t-elle-faire-subir-a-la-russie-sans-en-supporter-les-consequences/#more-76693


Tant va la cruche à l’eau……..


Logo Gazprom

Titre original:


Vol de gaz en Ukraine et dédain à Auschwitz. Poutine se rebiffe contre l’arrogance de Bruxelles
La Russie a toutes les raisons de stopper les INSULTES

Combien d’insultes l’Union européenne espère-t-elle faire subir à la Russie sans en supporter les conséquences?

Le nettoyage ethnique de la population russe par le régime de Kiev soutenu par Bruxelles, une crise de réfugiés sur les frontières de la Russie, des sanctions économiques basées sur des accusations infondées qui heurtent la société russe, et en plus ceci: la clique de néo-nazis qui a pris le pouvoir l’an dernier en Ukraine, avec le soutien de la CIA, a été reconnue coupable à plusieurs reprises de siphonner les exportations de gaz naturel de la Russie vers l’UE.


Entrée du camp de concentration d’Auschwitz

Par-dessus tout arrive l’insulte de ne pas inviter le président russe Vladimir Poutine à assister au 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz avec les dirigeants européens. J’en reparlerai plus loin.

Mais d’abord, sur la question des exportations de gaz naturel. La Russie a finalement répondu cette semaine au banditisme incorrigible du régime de Kiev en prévenant qu’elle allait couper tous les approvisionnements en gaz qui transitent par l’Ukraine et représentent environ 40 à 50 pourcents de l’approvisionnement de l’UE. Au milieu de l’hiver, avec des températures en chute libre, la décision de l’entreprise publique russe Gazprom a déclenché la panique parmi les fonctionnaires de la bureaucratie de l’UE à Bruxelles.

Nul doute que les grands médias occidentaux consciencieux et soumis vont montrer du doigt le méchant Poutine dans leur conte de fée habituel. Le gel des foyers à travers l’Europe sera attribué au mauvais génie ancré depuis toujours dans le cerveau soviétique.

Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne pour l’énergie, a déclaré que la décision de Gazprom de couper les robinets de gaz va nuire à la réputation de la Russie en tant que fournisseur international. Son exhortation fait écho à des appels lancés plus tôt par le commissaire européen à l’énergie Günther Oettinger, qui a demandé à la Russie de ne pas politiser le commerce de l’énergie.

C’est de l’humour noir de leur part. La Russie n’a rien politisé; c’est la bureaucratie de Bruxelles, avec ses maîtres américains, qui a cherché à politiser tout en bloquant Moscou dans un cul de sac.

Le chef de la direction de Gazprom Alexei Miller a rappelé cette semaine aux médias internationaux que la Russie a été un fournisseur fiable de gaz naturel vers l’Europe durant les quatre dernières décennies – même pendant la Guerre froide agressive de l’Occident.

En outre, l’objectif de la dernière coupure de gaz de la Russie n’est pas de mettre fin au commerce avec l’Europe. La Russie prévoit d’acheminer les approvisionnements futurs de l’UE à travers la Turquie. Comme Miller l’a fait remarquer, c’est maintenant à l’UE de construire les infrastructures nécessaires pour prendre en charge les approvisionnements en gaz de la Grèce, et au-delà, à partir de la frontière turque.

L’objectif de la Russie est simplement celui-ci: mettre fin au vol des exportations de gaz russe vers l’Europe par le régime de facto de Kiev. Quoi de plus raisonnable que de ne pas vouloir se laisser dépouiller?

Nous pouvons imaginer comment réagirait la Grande-Bretagne si l’Écosse décidait de bloquer l’approvisionnement en pétrole de la mer du Nord qui transite par son territoire. Ou comment la France réagirait si ses exportations de vin étaient détournées en cours de route par un tiers. Ou les États-Unis, si le Mexique subtilisait leurs exportations vers le reste de l’Amérique du Sud.

C’est absurde de la part des fonctionnaires de l’UE et des gouvernements d’accuser maintenant la Russie de chantage énergétique. Après tout, c’était Bruxelles qui avait mis le holà sur le projet de gaz russe South Stream via la mer Noire l’an dernier, obligeant ainsi la Russie à abandonner la route du transit ukrainien. Cet itinéraire est devenu impossible en raison de l’inconstance du régime de Kiev et du siphonnage illégal des exportations russes.

Alors qu’est-ce que l’UE veut que la Russie fasse? Continuer à accorder l’aumône du gaz au régime mafieux crypto-nazi de Kiev, qui refuse de payer pour ses propres approvisionnements et qui bombarde et tue à l’aveugle les populations russes ethniques dans les régions de l’Ukraine de l’Est?

La Russie a le droit de prendre des mesures pour protéger ses intérêts économiques vitaux. Un autre gazoduc à travers la Turquie fournira un arc sud complémentaire au Nord Stream, qui approvisionne déjà l’Allemagne en gaz russe via la mer Baltique. Il est donc ridicule d’accuser la Russie de couper l’approvisionnement en gaz de l’UE. La Russie coupe simplement les interférences illégale d’un tiers, le Reich de Kiev, sur ses exportations.

Certes, cela provoque un problème d’approvisionnement critique cet hiver pour l’UE tant que la route turque n’est pas opérationnelle. Mais ce n’est pas le problème de la Russie; c’est le problème de Bruxelles pour avoir bloqué la construction du projet South Stream et pour son indulgence coupable à l’égard du régime de Kiev, avec toute sa criminalité.

Dans tous les cas, les plaintes de l’UE selon lesquelles la Russie nuit à sa réputation de fournisseur fiable d’énergie sonnent creux pour le monde entier. La Russie a trouvé, en Chine, un marché alternatif pour ses exportations de gaz après que Vladimir Poutine et Xi Jinping ont signé un contrat record de $ 400 000 000 000 l’an dernier. Le prodigieux marché asiatique pour les ressources énergétiques de la Russie devrait éclipser le marché de l’UE. En outre, le partenariat Moscou-Pékin doit être financé en roubles et en yens, ce qui soulage la Russie et la Chine de leur dépendance artificielle à l’égard du dollar américain ou de l’euro.

C’est le comble de la vanité pour l’Europe de donner des leçons d’éthique du commerce à la Russie, après avoir imposé un embargo à Moscou fondé sur des accusations gratuites d’ingérence en Ukraine. C’est l’élite de l’UE et ses maîtres de Washington qui ont systématiquement interféré en Ukraine et provoqué une guerre d’agression sur les régions de l’Est, faisant plus de 5 000 morts civils l’an dernier et jusqu’à un million de réfugiés. Si le droit international et la moralité étaient respectés, ce sont Bruxelles et Washington qui devraient être sanctionnés, si ce n’est faire l’objet de poursuites pour les crimes qu’ils ont commis en soutenant le régime de Kiev.

L’hypocrisie de l’Europe et ses deux poids deux mesures sont soulignés par l’abrogation unilatérale par la France d’un accord signé avec la Russie pour la fourniture de deux navires de guerre. La Russie a payé plus de 1 milliard de dollars pour la livraison des navires de la classe Mistral; et Paris refuse d’honorer le contrat. Une manière moins polie mais plus exacte de décrire cette faute française, parrainé par l’État, serait de la nommer pour ce qu’elle est: une piraterie.

Washington aurait murmuré aux oreilles du gouvernement français de ne pas fléchir sur son sabordage éhonté du contrat Mistral russe. Ce qui rend les dommages à la réputation française concernant sa fiabilité d’autant plus préjudiciables. Non seulement on ne peut plus faire confiance à la France en tant que partenaire commercial international, mais son indépendance souveraine est évidemment aussi à la merci des intimidations de Washington. Comment peut-on faire confiance au gouvernement français pour honorer quoi que ce soit à la vue de ses courbettes poltronnes?

Mais voici le coup de grâce pour l’insolence européenne envers la Russie: le président français François Hollande et son homologue allemand Joachim Gauck seront, entre autres dirigeants européens, invités à assister au 70e anniversaire de la libération du camp de la mort nazi d’Auschwitz. La cérémonie sera dirigée par le président polonais Bronislaw Komorowski.

Aucune invitation officielle n’aurait été envoyée à Moscou. En conséquence, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré cette semaine que le président russe n’assisterait pas à l’événement.

En janvier 1945, c’est l’Armée rouge russe qui a libéré le camp de la mort , devenu depuis un symbole universel des crimes de l’Allemagne nazie et du fascisme européen en général. Les troupes russes ont libéré des milliers de Polonais, juifs et autres ressortissants européens de la mort imminente à Auschwitz, où plus d’un million avaient déjà péri. Le régime français de Vichy a collaboré avec l’Allemagne nazie pour envoyer des dizaines de milliers de juifs français à la mort à Auschwitz et dans d’autres centres d’extermination.

Soixante-dix ans plus tard, la Russie est snobée pour ce qui est peut-être sa contribution la plus héroïque pour l’Europe, la défaite de l’Allemagne fasciste et de ses programmes d’extermination de masse.

Il est étonnant de voir à quelle vitesse l’histoire européenne est effectivement en cours de ré-écriture, et ceci par des pays qui étaient les auteurs des horreurs de la Seconde Guerre mondiale.

Mais devrions-nous être surpris? La Russie a sauvé l’Europe du fascisme et continue d’aider l’Europe à ne pas se geler chaque hiver grâce à ses approvisionnements en gaz naturel. Et pourtant, pour tout cela, la Russie doit supporter les insultes et les provocations d’une élite européenne ingrate.

Il était temps qu’il y ait des conséquences pour cette hideuse et myope arrogance européenne. La Russie peut légitimement prendre ses généreuses primes ailleurs dans le monde – et laisser les ingrats incorrigibles se geler s’ils le veulent!
Pas vrai?

Finian Cunningham

Traduit par jj relu par Diane pour le Saker Francophone


***************************************************************************************
Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.

George Orwell

« Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu'un atome »
( Albert Einstein)

Contenu sponsorisé

Re: La Russie coupe les exportations de gaz vers l’Europe de 60 %, et l’approvisionnement en gaz à six pays européens, en plein hiver et dans un silence médiatique assourdissant

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 6:57