www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Partagez

Sondage

A propos de l'Euro

Total des votes: x
avatar
Bruno Lemaire

Age : 72
Date de naissance : 13/01/1945
Localisation : PO
Capricorne Date d'inscription : 04/01/2012
Passion : economie, politique, théologie, histoire
Humeur : changeante, du grand beau au ... moins beau

L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Bruno Lemaire le Lun 9 Fév 2015 - 9:04

L’euro, monnaie unique pour l’Europe, une fausse bonne idée, et un vrai carcan

Ce billet n’est pas destiné à sonder les reins et les cœurs, et je ne m’interrogerai donc pas sur les bonnes ou mauvaises raisons qui ont poussé à sa création. Je me contenterai ici de dire pourquoi cela ne marche pas, en utilisant pour cela deux métaphores.

La zone Euro, composée depuis peu de 19 pays, en comptait originellement 11, plus la Grèce intégrée en dernière minute, fin 2001. L’idée affichée était que ces 11, puis 12, puis 19 pays pouvaient marcher au même pas, ou finiraient par marcher au même pas, sur le plan économique s’entend.

Imaginons donc onze sprinters, reliés entre eux par une corde plus ou moins élastique, partant ensemble pour une même course. 13 ans plus tard, nous avons, très loin devant, à la limite de la rupture de l’élastique, le sprinter allemand, rouge à la fois de contentement d’être en tête, mais de colère à l’idée qu’il traine derrière lui pas mal de boulets. Sa solution, depuis quelques mois, courir un peu moins vite, avec l’aide d’un arbitre complaisant, la BCE, plus connue par le nom de son dirigeant principal, Mario Draghi. Est-ce que cela a appris à courir aux 10 autres, et maintenant 18 autres, sprinters ? Pas vraiment, du moins pas pour les sprinters ‘latins’ - ou grecs - même soumis à une cure intensive d’amaigrissement qui les laisse sans forces, mais qui pèse moins sur la corde « européenne ».

Autre métaphore, celle de 12 copropriétaires (maintenant 19) qui auraient le même syndic, et dont le conseil syndical, représenté par une triplette, ou troïka, BCE, Bruxelles et … FMI (et surveillé de près par le copropriétaire allemand) aurait décidé de figer les prix relatifs des différentes maisons. 28% de l’ensemble du prix total pour l’Allemagne, 21% pour la France, 17% pour l’Italie, etc… Cette fixation de prix restant valable, aux quelques ajouts près de pays supplémentaires, pendant toute la durée de l’Eurozone, quelle que soit l’évolution relative de la ‘qualité’ des diverses maisons.
Petit problème : les travaux du copropriétaire allemand ont été plus importants que les travaux entrepris par le Français, l’Italien, l’Espagnol ou encore le Grec. Les prix relatifs auraient du varier, être de 30% au lieu de 28% pour la maison allemande, de 20% au lieu de 21% pour la maison française, de 3% au lieu de 3.5% pour la maison grecque, ce qui n’est pas possible sous le carcan d’un prix unique, pardon d’une monnaie unique.

Et voilà le problème, celui de la fausse bonne idée. Une monnaie unique, cela peut marcher si les coureurs se déplacent à peu près à la même vitesse, ou encore si les copropriétaires investissent dans des proportions analogues pour restaurer ou enjoliver leurs maisons. Dit autrement, une monnaie unique, cela peut marcher si l’on a affaire à des économies qui se développent à peu près à la même vitesse, ou si l’on s’efforce de faire converger leur puissance économique relative.

Les 13 années qui se sont succédé depuis l’instauration de l’Eurozone, début 2002, montrent qu’il n’en a rien été, et qu’il faut donc libérer le plus vite possible les différents pays de ce carcan ruineux et mortifère pour la majorité d’entre eux.
avatar
tier24

Age : 51
Date de naissance : 25/08/1966
Localisation : FRANCE
Vierge Date d'inscription : 21/12/2011
Humeur : Serein quand je viens sur le forum

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par tier24 le Lun 9 Fév 2015 - 9:55

J'ai voté !

Mais ici sur le forum, le résultat ne sera pas surprenant.


***************************************************************************************
"On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps." (Abraham Lincoln)

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait." (Mark Twain)
avatar
Bruno Lemaire

Age : 72
Date de naissance : 13/01/1945
Localisation : PO
Capricorne Date d'inscription : 04/01/2012
Passion : economie, politique, théologie, histoire
Humeur : changeante, du grand beau au ... moins beau

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Bruno Lemaire le Lun 9 Fév 2015 - 10:00

tier24 a écrit:J'ai voté !

Mais ici sur le forum, le résultat ne sera pas surprenant.

Oui et non, il y avait plusieurs questions.

De plus, il est important de convaincre les sympathisants avec des arguments simples, mais pas simplistes.

amitiés marinistes.

B.L.
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par gemini le Lun 9 Fév 2015 - 12:00

Oui, il faut en sortir.
Non, je n'ai pas peur
Oui, c'est clair comme de l'eau de roche.

La France a existé sans cette monnaie et demain elle existera sans l'euro. Le seul avantage que je vois dans l'euro c'est l'absence de change dans la zone euro. Cela permet de savoir si les prix sont corrects dans la zone. Un bien mince avantage comparé au reste.

Il n'est jamais trop tard pour faire les choses. Une loi peut toujours être abrogée. Un contrat peut-être rompu. Il n'y a jamais rien de définitif contrairement à ce que disent certains.


***************************************************************************************
avatar
Jupiter
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)
Fondateur, Administrateur, Dieu et Maître (looool)

Age : 55
Date de naissance : 22/06/1962
Localisation : Picardie
Cancer Date d'inscription : 09/01/2011
Passion : Ma fille, ma chérie à moi, Marine et le rugby : Stade Toulousain !!
Humeur : 5 juillet 1962 - 5 juillet 2012 : Cinquantenaire du massacre d'Oran. Nous ne pardonnerons ni n'oublierons jamais. Amis et frères Pieds Noirs et Harkis : Honneur, Gloire, Hommage et Respect.

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Jupiter le Lun 9 Fév 2015 - 13:33

Sortir de l'euro est pour moi une absolue nécessité en tant que monnaie unique.
Pouvoir en faire une monnaie commune pour les échanges financiers, pourquoi pas ? Mais, avant tout, je souhaite un passage à une monnaie nationale.
J'ai absolument compris (la métaphore des sprinters est excellente) et non, je n'ai pas peur, bien au contraire.
Merci Bruno.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contact : ForumPM@protonmail.com
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Bruno Lemaire

Age : 72
Date de naissance : 13/01/1945
Localisation : PO
Capricorne Date d'inscription : 04/01/2012
Passion : economie, politique, théologie, histoire
Humeur : changeante, du grand beau au ... moins beau

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Bruno Lemaire le Lun 9 Fév 2015 - 13:43

Jupiter a écrit:Sortir de l'euro est pour moi une absolue nécessité en tant que monnaie unique.
Pouvoir en faire une monnaie commune pour les échanges financiers, pourquoi pas ? Mais, avant tout, je souhaite un passage à une monnaie nationale.
J'ai absolument compris (la métaphore des sprinters est excellente) et non, je n'ai pas peur, bien au contraire.
Merci Bruno.

Je vais faire comme l'ancien Président de la FED: si vous avez tout compris, c'est que je n'ai pas été clair ;-) C'est une boutade.

En fait il m'a fallu de nombreuses questions de militants pour réussir à simplifier, sans déformer. Merci donc aux nombreux militants qui m'ont mis la pression pour que je sois à peu près compréhensible. Et merci à mon épouse qui a passé son temps à me dire: "chéri, tu ne peux pas être plus clair". 46 ans que cela dure, pour mon bonheur, bien sûr.

anas

Age : 75
Date de naissance : 15/01/1942
Localisation : ouest
Capricorne Date d'inscription : 08/11/2014
Passion : histoire de France ma patrie,mon épouse,ma fille
Humeur : suivant les cas

une fausse bonne idée

Message par anas le Mar 10 Fév 2015 - 18:29

Bruno Lemaire a écrit:L’euro, monnaie unique pour l’Europe, une fausse bonne idée, et un vrai carcan

Ce billet n’est pas destiné à sonder les reins et les cœurs, et je ne m’interrogerai donc pas sur les bonnes ou mauvaises raisons qui ont poussé à sa création. Je me contenterai ici de dire pourquoi cela ne marche pas, en utilisant pour cela deux métaphores.

La zone Euro, composée depuis peu de 19 pays, en comptait originellement 11, plus la Grèce intégrée en dernière minute, fin 2001. L’idée affichée était que ces 11, puis 12, puis 19 pays pouvaient marcher au même pas, ou finiraient par marcher au même pas, sur le plan économique s’entend.

Imaginons donc onze sprinters, reliés entre eux par une corde plus ou moins élastique, partant ensemble pour une même course. 13 ans plus tard, nous avons, très loin devant, à la limite de la rupture de l’élastique, le sprinter allemand, rouge à la fois de contentement d’être en tête, mais de colère à l’idée qu’il traine derrière lui pas mal de boulets. Sa solution, depuis quelques mois, courir un peu moins vite, avec l’aide d’un arbitre complaisant, la BCE, plus connue par le nom de son dirigeant principal, Mario Draghi. Est-ce que cela a appris à courir aux 10 autres, et maintenant 18 autres, sprinters ? Pas vraiment, du moins pas pour les sprinters ‘latins’ - ou grecs - même soumis à une cure intensive d’amaigrissement qui les laisse sans forces, mais qui pèse moins sur la corde « européenne ».

Autre métaphore, celle de 12 copropriétaires (maintenant 19) qui auraient le même syndic, et dont le conseil syndical, représenté par une triplette, ou troïka, BCE, Bruxelles et … FMI (et surveillé de près par le copropriétaire allemand) aurait décidé de figer les prix relatifs des différentes maisons. 28% de l’ensemble du prix total pour l’Allemagne, 21% pour la France, 17% pour l’Italie, etc… Cette fixation de prix restant valable, aux quelques ajouts près de pays supplémentaires, pendant toute la durée de l’Eurozone, quelle que soit l’évolution relative de la ‘qualité’ des diverses maisons.
Petit problème : les travaux du copropriétaire allemand ont été plus importants que les travaux entrepris par le Français, l’Italien, l’Espagnol ou encore le Grec. Les prix relatifs auraient du varier, être de 30% au lieu de 28% pour la maison allemande, de 20% au lieu de 21%  pour la maison française, de 3% au lieu de 3.5% pour la maison grecque, ce qui n’est pas possible sous le carcan d’un prix unique, pardon d’une monnaie unique.

Et voilà le problème, celui de la fausse bonne idée. Une monnaie unique, cela peut marcher si les coureurs se déplacent à peu près à la même vitesse, ou encore si les copropriétaires investissent dans des proportions analogues pour restaurer ou enjoliver leurs maisons. Dit autrement, une monnaie unique, cela peut marcher si l’on a affaire à des économies qui se développent à peu près à la même vitesse, ou si l’on s’efforce de faire converger leur puissance économique relative.

Les 13 années qui se sont succédé depuis l’instauration de l’Eurozone, début 2002, montrent qu’il n’en a rien été, et qu’il faut donc libérer le plus vite possible les différents pays de ce carcan ruineux et mortifère pour la majorité d’entre eux.
voilà des explications les plus à la fois simples et concrètes pour des nuls qui s'échinent à faire peur aux retraités assurant qu'ils vont perdre leurs rentes, aux millions de pauvres sans emploi, à ceux qui sont au rsa et, que si nous sortons de l'euro ( et non de l'europe des nations qui retrouvent leur autonomie ) ils ne pourront pas retrouver du boulot, du pouvoir d'achat ou partir en vacances ! mais il faut vraiment être bouchés pour gober de telles balivernes non ? ils ne se rendent même pas compte combien ils sont manipulés géo-stratégiquement par de grandes puissances ! à qui profite le crime ? mais c'est bien sûr comme disait Bourrelle à la fin de ses enquêtes, seulement voilà, nous ne sommes plus sur des scénarios de film car il sera trop tard... Mais pourquoi donc existe-il 19 pays avec l'euro sur 27/28 dans l'Union Européenne ??? j'aimerais bien que les têtes pensantes de Bruxelles etc...éclairent ma lanterne si tant est qu'ils soient honnêtes dans leurs explications. Monsieur Lemaire démontre là par des images que cela ne marche pas, et il y en a beaucoup d'autres... pour moi le triangle de feu ou la pyramide des Mayas...mais bon, trop long à expliquer ici.

innu

Age : 57
Date de naissance : 09/08/1960
Lion Date d'inscription : 24/05/2017
Passion : mon terroir

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par innu le Sam 27 Mai 2017 - 18:56


Je n'ai aucune connaissance en économie, cela dit ce qui m'interpelle, d'après ce que j'ai entendu de divers économistes, mais peut-être que je n'ai pas compris, c'est que :

- la banque de France prêtait jadis à l'état à taux 0% ou presque, mais que maintenant ce sont les banques privés qui
"re-facturent" à 2.5% aux pays de l'union européenne ???

Si c'est le cas nous sommes gouvernés par des escrocs et tout le monde dit amen.
avatar
Bruno Lemaire

Age : 72
Date de naissance : 13/01/1945
Localisation : PO
Capricorne Date d'inscription : 04/01/2012
Passion : economie, politique, théologie, histoire
Humeur : changeante, du grand beau au ... moins beau

Sommes nous gouvernés par des escrocs? C'est fort possible

Message par Bruno Lemaire le Sam 27 Mai 2017 - 19:55

En réponse au billet placé aujourd'hui par innu
la loi de janvier 1973 (Pompidou-Giscard) avait pour but d'inciter l'état français à aller s'approvisionner sur les marchés financiers, ou sur les banques privées, plutôt qu'à la banque de France
Les traités de Maastricht puis de Lisbonne ont ensuite interdit à l'état français d'emprunter directement à la Banque de France
Alors, effectivement, les emprunts faits par le Trésor sont passés d'un taux d'intérêt à 0% (et en plus en ayant pour créancier la France elle-même) à 3 à 4% jusqu'en 2015, maintenant les taux sont plus bas, autour de 1.5%

Sur les 2148 milliards d'euros de dettes publiques, on peut estimer à 3/5, voire 3/4, l'impact de cette modification de règles

dit autrement, ces nouvelles règles nous ont coûté entre 1500 et 1700 milliards d'euros, que nous "devons" aux banques privées ou à d'autres créanciers.

Et ce n'est sûrement pas Macron qui reviendra sur ces règles.

On peut comprendre la colère de Marine face à cet escroc, même si le débat raté lui a coûté, et nous a coûté, très cher


innu

Age : 57
Date de naissance : 09/08/1960
Lion Date d'inscription : 24/05/2017
Passion : mon terroir

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par innu le Sam 27 Mai 2017 - 20:34


Merci pour ces précisions. Cela me conforte dans ma libre pensée à savoir que nous sommes gouvernés par des escrocs.

Au nom du peuple français ne peut-on par mettre sur pied un collectif (style contribuables associés) et déposer une plainte contre cette Europe et son fonctionnement. On spolie nos impôts pour offrir des dividendes aux actionnaires
des banques ! Cela m'indigne cette escroquerie organisée.

Quant à Macron entièrement d'accord avec vous, on sait très bien pour qui il oeuvre...

Pour ce qui est du débat de Marine, certes les explications sur le pourquoi de la sortie de l'euro n'étaient pas approfondie, mais en fait je pense que les moutons n'ont pas encore compris, j'ai grand espoir en Macron pour
les faire réagir, mais 5 ans va leur sembler long...
avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par l'Apôtre le Sam 27 Mai 2017 - 22:21

Pensez vous qu'il faille sortir de l'Euro,oui le plus vite possible

le problème  ,ce n'est  pas le cas de beaucoup de dirigeant au FN,comme
 Jean-Richard Sulzer
Centriste, mitterrandiste, miguetiste, Richard Sulzer reste un libéral.
Il devient membre de l’Association des amis de Jacques Chirac (présidée par un autre juif, Bernard Pons
et figure parmi les membres-fondateurs de l’UEM (Union en mouvement).
Ce parti chiraquien totalement oublié n’est autre que l’ancêtre de l’Union pour la majorité présidentielle,
devenue l’Union pour un mouvement populaire, mieux connue sous l’acronyme UMP,
mouvement né sous le "haut" patronage de Chirac et Sarközy.
          L’UEM a été créée par Jérôme Monod, avec pour président Renaud Dutreil.
On y retrouve Philippe Douste-Blazy, Dominique Perben – opposant de Bruno Gollnisch à Lyon
– ou encore le corrompu François Léotard (entre autres).
 Partisan de l’union des droites libérales, sionistes et conservatrices jusqu’à au moins 2002,
Sulzer se rapproche alors du Front national.
On l’y retrouve dès 2004 ; à peine arrivé, il obtient une place sur la liste du Front national
aux élections européennes  alors même qu’il n’est pas adhérent.

bref, conseiller régional Front national des Hauts-de-France ,adjoint au finance d' Henin beaumont
et veut ce présenter pour etre sénateur en pas de calais

il tape du matin au soir sur Florian Philippot ,en disant même qui ne fait plus parti du FN
suivant l'article 8 des statuts du FN
100 pour 100 pour Marion ,dit meme qu'elle doit se présent pour les prochain présidentiel
lui et bernard monot qui ont écrit le programme de l'euro pour Marine
qui ne veulent pas sortir de l'euro dans l'immédiat
et veux même  un état gendarme (avec un bâton qui tape )
et pas un état  stratège ,qui n'est pas du tout la même chose
qui prédit une large victoire de Macron au législative ,et que FN aura peut etre un groupe
pour quelqu'un qui doit motivé les troupes ,il n'y a pas mieux



avatar
Parigote patriote

Age : 40
Date de naissance : 14/07/1977
Localisation : J'ai quitté Paris, vive la "France profonde" !
Cancer Date d'inscription : 02/01/2012
Passion : Lecture et cinéma
Humeur : Pour Philippot et une alliance qui GAGNERA !

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Parigote patriote le Sam 27 Mai 2017 - 23:35

Merci beaucoup, monsieur Lemaire, pour vos messages, ainsi qu'à votre épouse !

Et merci aussi à l'Apôtre, message et vidéo très instructifs... Je n'en reviens pas des propos de cet homme sur divers sujets... (sa fiche Wikipédia est aussi très instructive...)
C'est Marine le chef du parti, non, mais !

Vivement le congrès !


***************************************************************************************
"Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre..."
Mais les gens qui sont sourds et aveugles à la fois, c'est rare !

Contenu sponsorisé

Re: L'Euro, une fauss bonne idée pour l'Europe, mais un vrai carcan

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 17:09