www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Le Front national est-il républicain

Partagez
avatar
Tricolore

Age : 19
Date de naissance : 10/05/1998
Taureau Date d'inscription : 12/01/2015
Passion : sciences, esprit humain et psychologie, philosophie (notamment philosophie de l'esprit), métaphysique, théologie, spiritualité, ésotérisme, Histoire, politique
Humeur : un peu meilleure à chaque élection ^^

Le Front national est-il républicain

Message par Tricolore le Jeu 19 Mar 2015 - 22:30

Bonjour à tous,
Je suis désolé pour mon absence ces derniers temps, mais j'ai beaucoup de choses à faire.
En tout cas, comme j'ai voulu  apporter ma pierre à l'édifice de la réponse à cette éternelle question que se pose les médias, voilà mon travail sur le sujet, une analyse sérieuse et approfondie qui permettra de bien comprendre « En quoi le FN est républicain, en quoi ne l'est-il pas ? »

Introduction
On entend souvent la sempiternelle phrase moralisatrice « le FN n'est pas républicain ». Je vois par exemple dans l'actualité notre ministre de la délinquance justice Christiane Taubira dire que « le Front National n'est pas républicain », ou encore la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem qui dit qu'elle « ne voit aucune liberté, aucune égalité, aucune fraternité dans le programme de FN ». En outre, on fait toujours l’amalgame dévastateur et ordurier associant le Front National à des mouvements totalitaires.
De l'autre côté, certains considèrent que le Front National est le seul parti républicain, citant, par exemple, la question de l'Union Européenne par rapport à l'article 3 de la Déclaration de Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.
Quoi qu'il en soit, pour la majorité de la classe politique et médiatique, le Front National est considéré comme hors de la République, voire, contre la République.
Mais est-ce vrai ? Et si oui, en quoi le Front National est-il vraiment antirépublicain ?
Chacun y va de sa petite phrase, de son petit argument censé terminer le débat. Malheureusement, chacun a sa propre définition de la République, ce qui fausse véritablement le débat.
Ainsi, pour répondre tranquillement, sereinement et sérieusement à la question posée, qui me semble très intéressante, à condition de bien la traiter, je m’attellerai en premier lieu à dresser un modèle de ce qui est républicain, fixer les critères qui permettent de dire que quelque chose est républicain ou antirépublicain. Ensuite, j'analyserai le cas du Front National avec ces critères.

I. La République, les critères qui la définissent

A) Le « cœur » : la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789
Texte fondateur des 5 Républiques Françaises au cours de l'Histoire, cette déclaration reste inchangée et garde une place centrale dans ce qui définie la République selon la tradition Française. Voici un lien vers elle : http://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789.
La Constitution, bien que texte fondateur de la V° République, n'est pas le texte fondateur de l'Esprit Républicain Français tel qu'il à été conçu par les révolutionnaires. Par conséquent, elle fait partie des lois pouvant être révisée, d’ailleurs, son dernier article prévoit cette révision. Je ne la considère donc pas comme un texte qui permet de définir le caractère républicain des gens et des partis, car son dernier article prévoit sa modification, donc on peut vouloir la modifier sans être forcément antirépublicain.


B) « L'esprit » : les symboles, les principes, les valeurs
Trois éléments sont le fondement capital de la République, qui supporte tout son esprit et la quasi totalité du caractère républicain de quelque chose ou de quelqu'un, tel que je l'ai appris, sont 1) les symboles, 2) les principes, et 3) les valeurs. Les trois réunis sont le plus important.
1) les symboles
Bien que ne constituant pas le plus important du caractère républicain, ils sont quand même importants dans l'esprit Français, et sont liés au patriotisme, les principaux sont la Marseillaise et le Drapeau tricolore. La devise étant les valeurs, elle sera présentée à part, donc elle sera présente. Il en existe d'autres, comme la Marianne et le bonnet phrygien, mais ils ne sont pas les plus utilisés.

2) les principes
Ils sont quatre : Indivisible, Laïque, Démocratique et Social
a/ Indivisible :  L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme de la Loi sur l’ensemble du territoire national pour tout et pour tous. Ce principe garanti aussi et surtout une culture commune, un rassemblement de tous les Français autours de la culture et de l'Unité Françaises.

b/ Laïque : découlant à la fois du principe de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi et implique la séparation des Églises et de l’État. Il garanti qu'aucune religion n’a ainsi de statut privilégié au sein de la République et chaque individu dispose de la liberté de ses opinions et de sa foi, pourvu que ceux-ci restent au niveau de la vie privée, ne soient pas montrés de manière ostensible, ne trouble pas l'ordre public ni n'oblige pas la République à s'adapter à ces revendications religieuses.

c/ Démocratique : il garanti qu'aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. Il implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression).

d/ Social : il s’agit d’améliorer de la condition des plus démunis, et de veiller à ce que chaque citoyen puisse vivre décemment. Rappelons aussi que le social n'appartiens pas en totalité au socialisme, le socialisme est une idéologie voulant exacerber l'aspect social, mais d'autres courants peuvent aussi remplir ce principe.

3) les valeurs
Elle sont trois, et représentées dans la devise : Liberté, Égalité, Fraternité
a/ Liberté : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit ainsi la liberté :
« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui  : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. » (article 4 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen)
« La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas. » (article 5 de la Déclaration des Droits de l'Homme)
En cela, la liberté dans la devise nationale n'est bornée que par la loi, laquelle est la même pour tous, et tout ce qui n'est pas interdit par cette même loi est autorisé.
C'est par conséquent la liberté d'expression, de résistance à l'oppression, d'opinion...

b/ Égalité : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit ainsi l'égalité : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » (article premier)
Ainsi, le principe d'égalité signifie que la loi doit être la même pour tous les citoyens, sans distinction de rang social ni d'opinions. L'égalité garantit ainsi les mêmes droits et les mêmes devoirs pour le citoyen de la Nation résidant sur le territoire.

c/ Fraternité : Ce concept fut le plus difficile à définir contrairement aux deux premiers. Si eux sont des droits, la Fraternité semble plutôt être un devoir, qui obligerait les citoyens à être solidaires entre eux sans distinction d'opinion, de rang social ni d'origine. Son but premier semble d'assurer la cohésion sociale et la bonne entente autours des lois et les l'esprit de la Nation.


C) « L'âme » : le patriotisme, l'Amour de la Patrie
Si il n'est pas le premier qui vient en tête, voire si il est le moins important dans les faits, il est quand même évident qu'il est de bon ton de l'inclure dans les critères de sélection. En tout cas, la haine de la Patrie ou la lutte contre elle est un critère suffisant aux rejet du caractère républicain de quelqu'un ou de quelque chose.



II. Le Front national, l'analyse du parti

A) Le cœur , la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen
Depuis la V° République, deux articles de la DDHC ont été gravement violés :
  - l'article 3 : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément. »
L’Union Européenne, du moins telle qu'elle est faite, n'émane pas expressément de la Nation France, si vous en doutez, essayez de demander au président un référendum permettant au peuple Français de modifier, selon sa convenance, les traités et décrets européens, vous allez voir comment ça va hurler à Berlin et à Bruxelles...
  - l'article 10 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »
Ce n'est pas le FN qui permet les prières de rue, ou les horaires séparées à la piscine, c'est même d’ailleurs surtout pas lui !
Par conséquent, du point de vue de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen,  le Front national est parfaitement propre.


B) L'esprit
1) les symboles
Le logo du FN est aux couleurs de la France, on n'agite jamais autant le Drapeau Français que dans les meeting du Front, le bureau de Marine Le Pen est plein de symboles de la République Française, et à titre général, les représentations de symboles de la République sont très présents parmi les frontistes. Je pense qu'on peut considérer que cette épreuve est passée haut la main.

2) les principes
a/ Indivisible : écoutez, si on commence à accuser le Front national d'être multiculturaliste et communautariste, on va pas s'en sortir... Si il y a bien UN parti qui n'est rien de tout ça, je pense que tout le monde s'accordera à dire que c'est le Front national.
Comme le FN et tous ses représentants le disent constamment, les frontistes ne voient pas une France Blanck-Blanc-Beur, mais la France Bleu-Blanc-Rouge ! Il n'est, pour eux, aucune communauté, hormis celle de la Nation. Tout le monde est soumis aux même règles, et doit être uni autour d'une culture commune.

b/ laïque : Est-ce le FN qui permet des menus adaptés aux musulmans à la cantine ? Lui qui permet les prières de rues ? Lui qui permet les horaires séparées à la piscine pour « respecter la pudeur des femmes voilées » ? Est-ce lui d'ailleurs qui permet à ces femmes de dévoiler (hi hi hi) leurs religion ?
Bien au contraire, il est le parti qui se lève avec le plus de véhémence face à ça.

c/ Démocratique : Intéressant, en général, quand on se demande si le FN est républicain, on se demande aussi implicitement si il est démocratique, comme si démocratique était devenu le synonyme de républicain.
Mais est-ce le FN qui organise constamment de grandes manifestations pour interdire les partis politiques qu'il juge trop ceci ou trop cela, à l'image des « antifas » ? Non. Au contraire, généralement c'est même le Front national qui est la cible de ce genre de manifestations.
En ce qui concerne l'aspect démocratique du Front, il suffit de voire son programme :
  - instaurer une proportionnelle à TOUTES les élections ou une assemblées doit être élue, ce qui, en plus de représenter les citoyens de la manière la plus démocratique envisageable par la condition humaine, est quand même logique ! Pour élire une assemblée qui soit constituée de plus d'un parti, il évident que le suffrage majoritaire oblige à diviser la zone sur laquelle va gouverner l'assemblée en zones plus petite, comme le fait de diviser les départements en cantons pour les départementales, ou la France entière en « circonscriptions électorales » pour les législatives... Ce qui est absolument ridicule, les décisions de l'assemblée influencera la zone entière, alors pourquoi la diviser en zones plus petites ?
  - faire appel au référendum
       *comme seul moyen de modifier la Constitution du 4 octobre 1958, ainsi, seul les citoyens pourrons choisir de modifier le texte de loi suprême et fondamentale qui règle la légitimité des traités et des autres lois du pays
       *Sur la sortie de la zone Euro, de l'espace Schengen, voire de l'Union Européenne, donc si le FN est élu, il y aura référendum sur ces questions
       *Sur le rétablissement de peine de mort, ou l'instauration d'une perpétuité réelle
Autrement dit, nous pouvons considérer raisonnablement que le Front national est un parti démocratique, si il n'est pas Le parti le plus démocratique du pays aux vues des présents éléments.

d/ Social : en ce qui concerne le Front, dans son programme pour les départementales, il prévoit une revalorisation de l'APA, l'aide aux personnes âgées, ainsi que la sauvegarde du département lui-même, échelons de proximité permettant justement le caractère social de la République. Donc oui.

3) les valeurs
a/ Liberté : NVB « ne vois aucune liberté dans le programme du Front national ». Pourtant, elle n'est pas dure à trouver la liberté dans le programme du parti, en effet, si vous regardez son programme, vous verrez que le Front national a le projet de combattre les lois hadopi, loppsi 2, ainsi que le traité ACTA, qui sont des tentatives de limitations de la liberté d'expression sur internet.
En fait, c'est très simple, le FN veut même laisser les sites djihadistes ouverts, moins pour surveiller qui s'y connecte régulièrement et pouvoir les arrêtés que dans un souci de liberté d'expression, je vous l'accorde, mais les faits sont là.

b/ Égalité : Alors, là, c'est un point très intéressant, le FN rentre-t-il dans ce principe d'égalité de la République ? Car, dans son programme, il a le projet d'instaurer la « priorité nationale » pour l'accès au logement et à l'emploi, c'est à dire que, entre deux candidat à un logement/un emploi, à situation/compétences égales, mais où l'un étant ayant la nationalité et l'autre non, le propriétaire\vendeur/employeur est tenu d'accorder le logement/l'emploie à la personne qui a la nationalité Française.
Ce projet de loi entre-t-il dans le principe d'égalité ? car il accorde une priorité dans l'accès à une personne selon sa nationalité (et pas son origine ou dieu sait quoi, comme certains aiment à le faire croire !).
Il faut donc définir à qui s'adresse cette égalité. Égalité entre Français, entre être humains, entre êtres vivants...
D'après l'article premier de la DDHC, l'égalité est entre les « hommes », « h » minuscule, soit entre les être humains de sexe masculin. Doit-on en conclure que l'égalité ne concerne pas les femmes ? Je ne pense pas qu'il faille allez jusqu'à une « égalité » aussi « radine ».
Je pense, personnellement, qu'il est nécessaire de replacer la devise dans son contexte pour bien comprendre à qui s'applique la liberté : 1789.
Le peuple gronde, il en a assez des privilèges des nobles, assez des impôts dont la noblesse et le clergé sont épargnés. Dans la nuit du 4 Août 1789, l'Assemblée nationale vote l'abolition des privilèges féodaux, l'égalité est déclarée entre le peuple et les nobles. Elle s'applique donc aux peuple (le Tiers état), à la noblesse, et au clergé, qui, depuis la loi de 1905 sur la laïcité, ne sont plus gérés par l’État.
Mais voilà la question : cette égalité s'étend-elle au delà de la nationalité Française ?
Les révolutionnaires se sont-ils sentis « citoyens du monde », alors même que la Marseillaise qu'ils ont adoptée comporte des phrase très claires vis-à-vis de la nationalité : « Quoi ! des cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ! […] Grand Dieu, par des mains enchaînées, nos fronts, sous le joug, se ploieraient, de vils despotes deviendraient les maîtres de nos destinés », ou encore « Amour sacré de la Patrie » ? Même le « Allons enfants de la Patrie » traduit ce sentiment profondément patriote, voire nationaliste, des révolutionnaires, bien loin donc du sentiment de citoyenneté mondiale. Je ne pense donc pas que cette égalité aille au-delà de la nationalité Française. Et je demanderais aussi aux citoyens du monde de ne pas, à l'avenir, travestir ce principe révolutionnaire en égalitarisme mondiale au nom de leur idéologie, leur mondialisme est sans doute très bien, mais si les révolutionnaires avaient pensé comme ça, ils n'aurait pas dit « égalité » mais « citoyenneté mondiale ».
De plus, si l'égalité devait s’étendre de la sorte, il faudrait aussi décréter le droit de vote pour les étrangers, et là, seul le Parti Socialiste serait dans ce principe. Mais nous en revenons à la première question : les révolutionnaires aurait-ils apprécié que les non-nationaux votent pour choisir la politique de la Nation ? Autrement dit, qu'il y ait une abolition totale de la différence entre nationaux et non-nationaux ? Je ne pense pas.
Par conséquent, si vous admettez qu'un autre parti que le PS soit dans ce principe, vous devez alors considérer aussi que le Front national le soit. Premièrement car les révolutionnaires n'avaient très certainement pas une vision de l'égalité aussi rigoriste que celle des socialistes actuels, et deuxièmement car son « manquement » à l'égalité n'est que relative, son projet n'interdit pas à un étranger d'avoir accès au logement ou à l'emploi, il donne juste la priorité, en ces temps de crise, à une personne faisant partie de la grande famille nationale, à l'instar d'une mère qui se préoccupe d'abords de la sécurité de ses enfants, sans pour autant interdire spécifiquement ce même droit aux autres, qui, de plus, peuvent obtenir la nationalité, et à leur tour faire partie de cette famille.


c/ Fraternité : Assez parler des droits, parlons des devoirs des citoyens envers la communauté nationale selon le FN. Eh bien ce parti, ou en tout cas sa présidente, propose, pour la fraternité, le rétablissement du service militaire obligatoire, pour que les jeunes rendent service à la Patrie et se forment pour apprendre les bases du combat et de la défense, au cas où ils auraient à rendre encore une fois, dans un (sombre, je vous l'accorde) future, se service.
Voilà pour la fraternité pure, après, il est vrai que cette valeur est intimement liée au principe sociale, si on valide ce principe, on valide aussi cette valeur, ou, en tout cas, on fait un grand pas pour le faire.


C) l'âme, le patriotisme
Bon, je crois que cela se passe de discutions, qu'on soit d'accord ou pas avec le les idées du Front national, même si on considère que leurs applications n'aideront pas le pays, on ne peut qu'être d'accord avec le fait que le sentiment profondément patriote des frontistes est une indéniable réalité. Que le FN ait raison ou pas au niveau des solutions qu'il propose, les frontistes sont profondément attachés à la France, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils la veulent forte, et indépendante sur les plans monétaires, militaires et politiques. Une « Franc Bleu-Blanc-Rouge », et non « Black-Blanc-Beur ».
Ce patriotisme se voit aussi avec les symboles, qui ne sont jamais autant brandis que lors des meeting du parti, or, les symboles un bon indicateur du patriotisme. On peut aussi remarquer la réponse de Marine Le Pen, à une question d'un journaliste de LCP qui lui a demander pourquoi elle veux être présidente de la France (ou une autre question avoisinante), elle a répondu, en souriant, « Parce que je l'aime ».


Conclusion :
Le respect de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, validé ; Les symboles, validés ; les principes, tous validés ; les valeurs, toutes validées ; le patriotisme (même si il n'est que facultatif), validé.
Par conséquent, nous pouvons dire que le Front national est bien dans les clous de la République, il passe donc l'épreuve haut la main !
Nous pouvons donc, à la vue de cette analyse, décréter que, oui, le Front national est républicain, quoi qu'en disent certains.
Ce test peut, bien entendu, être réalisé pour tous les autres partis politiques.


En conclusion finale, je vous renverrais à ma signature !
Donc voilà, parce que j'écoutais un débat sur la question il y a quelques jours, et je me suis dit que mon travail était plus sérieux que le débat.
Alors, qu'en pensez-vous ?


***************************************************************************************
« La Réalité est que les seuls qui devraient encore être autorisés à parler de République française c'est nous, car nous sommes les seuls à en être les garants, c'est nous qui défendons en toutes circonstances son unité, son indivisibilité, son caractère sociale laïque et démocratique, c'est nous qui nous battons pour notre Drapeau bleu blanc rouge !
C'est nous qui défendons sa langue : le français !
C'est nous qui, seuls, avons au cœur son si beau principe : le Gouvernement du Peuple, par le Peuple, et pour le Peuple, c'est nous, et Nous Seuls !
»

Marine Le Pen, Discours de clôture du XV° congrès du Front National, Lyon, 29 et 30 Novembre 2014
Vive le Front national ! Vive la République ! Vive la France !
Marine présidente !

Rehael

Age : 30
Date de naissance : 01/01/1987
Capricorne Date d'inscription : 12/02/2015
Passion : Musique

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Rehael le Ven 20 Mar 2015 - 10:23

Clair et précis, ton résumé, Tricolore. Et je suis d'accord avec toi sur ce sujet.

Laissons parler ces partis qui ne pensent qu'à utiliser n'importe quel moyen pour nous nuire (en ce moment, ils n'ont tellement pas d'arguments que certains s'attaquent au physique des candidats pour dire que le FN n'est pas compétent, c'est dire!). Ils ne sont plus crédibles du tout, maintenant.

Pour l'attaque du FN qui n'est pas un parti républicain, cela fait des années que l'on sort ça sans expliquer concrètement pourquoi. Alors que je considère le PMF, FDG, le PCF, et le NPA complètement totalitaires et anti-France, bizarrement, ils sont bien gentils avec eux.



avatar
Froan Vamed

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Froan Vamed le Ven 20 Mar 2015 - 12:15

pancarte+1
Malheureusement ça ne changera rien. On aura beau leur prouver que non on ne va pas fonder un IVe Reich ni envahir la Pologne, ils continueront de répéter : "Le FN n'est pas un parti républicain".
C'est comme pour le programme économique. Marine l'avait chiffré lors d'une conférence de 5h (!). Ca n'a pas empêché les autres de continuer à répéter : "Vous n'avez aucun programme, où trouverez-vous l'argent, sortir de l'euro sera l'apocalypse".
Il faut arrêter les débats ping-pong complètement stériles, et s'adresser directement au peuple.

http://www.partisansmarine.com/t21386-comment-faire-tourner-en-bourrique-un-frontiste
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Le Front national est-il républicain

Message par CoqGaulois le Ven 20 Mar 2015 - 12:23

Seuls les partis souverainistes dans le sens de royalistes peuvent être présentés comme non républicains même si ça n'a rien de péjoratif ou méprisable. La république étant, elle ,basée sur la souveraineté du peuple et pas d'un seul individu.
Le FN est non seulement républicain mais il se présente comme le plus respectueux de la république et le plus démocrate des partis, car ceux présentés comme des partis de gouvernement n'ont cessé de tricher sur les découpages et autres magouilles électorales pour arriver à ce que le premier parti de France soit le moins représenté à l'assemblée qui pour le moment porte très mal son nom d'assemblée nationale. Car nous n'avons qu'une seule élue Marion même si Collard est on ne peut plus proche de nous il n'est pas encarté FN.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

Rehael

Age : 30
Date de naissance : 01/01/1987
Capricorne Date d'inscription : 12/02/2015
Passion : Musique

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Rehael le Ven 20 Mar 2015 - 13:13

@CoqGaulois a écrit:Seuls les partis souverainistes dans le sens de royalistes peuvent être présentés comme non républicains même si ça n'a rien de péjoratif ou méprisable.

Oh , vous savez, en tant que royaliste, j'en entends des vertes et des pas mûres sur nous. Ce que vous dites n'a rien de péjoratif vu qu'un royaliste n'est pas républicain dans l'âme mais français avant tout et pour le Roy!

Exemples de ce que j'entends quand je me présente comme royaliste :

"Ah vous voulez qu'on revive comme au moyen-âge!"

Quelle blague... le Japon est une monarchie millénaire, pour autant, ils vivent comme nous, à notre époque!

Vous êtes donc contre la liberté! Dictateur!

Il est vrai que des lois comme la loi Chapelier en 1791 ont donné comme liberté l'interdiction de grève ou de mouvements populaires. Et je ne parle même pas de la Terreur. Et ce bon vieux Clémenceau, au XXème siècle, qui a carrément sorti les chars contre les grévistes! Que de liberté , tout ça!

Vous voulez que les femmes soient inférieures à vous!

La condition des femmes s'est bien dégradée après la révolution Française. Olympe de Gouges, grande féministe, a été guillotinée alors qu'elle voulait proposer de nouvelle conditions pour la femme qu'on réclame toujours aujourd'hui! Seule chose qui a été acceptée à l'époque : le divorce. Mais vu le peu de possibilité qu'avaient les femmes à l'époque, c'en était presque une blague.
avatar
Tricolore

Age : 19
Date de naissance : 10/05/1998
Taureau Date d'inscription : 12/01/2015
Passion : sciences, esprit humain et psychologie, philosophie (notamment philosophie de l'esprit), métaphysique, théologie, spiritualité, ésotérisme, Histoire, politique
Humeur : un peu meilleure à chaque élection ^^

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Tricolore le Ven 20 Mar 2015 - 20:04

@Froan Vamed a écrit:Il faut arrêter les débats ping-pong complètement stériles, et s'adresser directement au peuple.
Alors diffusons l'analyse que je viens de faire au plus de monde autours de nous !

@Rehael a écrit:Pour l'attaque du FN qui n'est pas un parti républicain, cela fait des années que l'on sort ça sans expliquer concrètement pourquoi. Alors que je considère le PMF, FDG, le PCF, et le NPA complètement totalitaires et anti-France, bizarrement, ils sont bien gentils avec eux.
C'est vrai, je me suis fait cette réflexion : comment peut-on laisser des partis qui se revendiquent ouvertement du régime de Staline comme des partis républicains ? Moi ça me dépasse... Je pourrait essayer d'analyser ces partis avec mon système, on va voir si ils le sont raisonnablement, bien entendu, il faudra rester objectif...

Rehael, j'ai eu une pensée pour vous quand j'ai écrit cette analyse ^^ Effectivement, en tant que monarchiste, vous devez en baver !


***************************************************************************************
« La Réalité est que les seuls qui devraient encore être autorisés à parler de République française c'est nous, car nous sommes les seuls à en être les garants, c'est nous qui défendons en toutes circonstances son unité, son indivisibilité, son caractère sociale laïque et démocratique, c'est nous qui nous battons pour notre Drapeau bleu blanc rouge !
C'est nous qui défendons sa langue : le français !
C'est nous qui, seuls, avons au cœur son si beau principe : le Gouvernement du Peuple, par le Peuple, et pour le Peuple, c'est nous, et Nous Seuls !
»

Marine Le Pen, Discours de clôture du XV° congrès du Front National, Lyon, 29 et 30 Novembre 2014
Vive le Front national ! Vive la République ! Vive la France !
Marine présidente !

Rehael

Age : 30
Date de naissance : 01/01/1987
Capricorne Date d'inscription : 12/02/2015
Passion : Musique

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Rehael le Ven 20 Mar 2015 - 22:06

@Tricolore a écrit:
Rehael, j'ai eu une pensée pour vous quand j'ai écrit cette analyse ^^ Effectivement, en tant que monarchiste, vous devez en baver !

Tout dépend à quel moment, à vrai dire. Quand je parle de mes idéaux pour la France, j'ai plus souvent affaire à du rire que par du mépris. Certains me disent à longueur de temps, que j'ai du mépris pour ceux ayant tout fait pour gagner des acquis sociaux alors que certaines lois, pourtant bien sociales, étaient le fait de Rois et de leurs conseillers ou bien de députés légitimistes.

Le plus drôle (ou pas) est lorsque je vais dehors avec un collier en argent  avec un symbole représentant la fleur de lys. On me demande souvent si je suis québécois. C'est vous dire l'ignorance crasse des français qui ne savent pas qu'il s'agit d'un des symbole de la royauté.

@CoqGaulois a écrit:La république étant, elle ,basée sur la souveraineté du peuple et pas d'un seul individu.

Je n'avais pas fait attention à cette phrase, qui est tout simplement fausse. Il y a eu , effectivement, un temps où la monarchie était absolue et le fait qu'un seul individu puisse tout gérer. Mais cela n'avait commencé qu'avec François Ier de mémoire.

Avant cela, il y eut différentes manières pour diriger et/ou réformer le pays (Louis XII avec l'utilisation des Etats généraux,  de même qu'au Moyen-Age, les rois étaient entourés de conseillers. Ils ne régnaient en aucun cas tout seuls).
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Le Front national est-il républicain

Message par CoqGaulois le Sam 21 Mar 2015 - 16:42

Rehael mes commentaires n'incluaient pas les monarchies parlementaires.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

anas

Age : 75
Date de naissance : 15/01/1942
Localisation : ouest
Capricorne Date d'inscription : 08/11/2014
Passion : histoire de France ma patrie,mon épouse,ma fille
Humeur : suivant les cas

analyse et vérités

Message par anas le Dim 22 Mar 2015 - 15:26

@Tricolore a écrit:Bonjour à tous,
Je suis désolé pour mon absence ces derniers temps, mais j'ai beaucoup de choses à faire.
En tout cas, comme j'ai voulu  apporter ma pierre à l'édifice de la réponse à cette éternelle question que se pose les médias, voilà mon travail sur le sujet, une analyse sérieuse et approfondie qui permettra de bien comprendre « En quoi le FN est républicain, en quoi ne l'est-il pas ? »

Introduction
On entend souvent la sempiternelle phrase moralisatrice « le FN n'est pas républicain ». Je vois par exemple dans l'actualité notre ministre de la délinquance justice Christiane Taubira dire que « le Front National n'est pas républicain », ou encore la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem qui dit qu'elle « ne voit aucune liberté, aucune égalité, aucune fraternité dans le programme de FN ». En outre, on fait toujours l’amalgame dévastateur et ordurier associant le Front National à des mouvements totalitaires.
De l'autre côté, certains considèrent que le Front National est le seul parti républicain, citant, par exemple, la question de l'Union Européenne par rapport à l'article 3 de la Déclaration de Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.
Quoi qu'il en soit, pour la majorité de la classe politique et médiatique, le Front National est considéré comme hors de la République, voire, contre la République.
Mais est-ce vrai ? Et si oui, en quoi le Front National est-il vraiment antirépublicain ?
Chacun y va de sa petite phrase, de son petit argument censé terminer le débat. Malheureusement, chacun a sa propre définition de la République, ce qui fausse véritablement le débat.
Ainsi, pour répondre tranquillement, sereinement et sérieusement à la question posée, qui me semble très intéressante, à condition de bien la traiter, je m’attellerai en premier lieu à dresser un modèle de ce qui est républicain, fixer les critères qui permettent de dire que quelque chose est républicain ou antirépublicain. Ensuite, j'analyserai le cas du Front National avec ces critères.

I. La République, les critères qui la définissent

A) Le « cœur » : la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789
Texte fondateur des 5 Républiques Françaises au cours de l'Histoire, cette déclaration reste inchangée et garde une place centrale dans ce qui définie la République selon la tradition Française. Voici un lien vers elle : http://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789.
La Constitution, bien que texte fondateur de la V° République, n'est pas le texte fondateur de l'Esprit Républicain Français tel qu'il à été conçu par les révolutionnaires. Par conséquent, elle fait partie des lois pouvant être révisée, d’ailleurs, son dernier article prévoit cette révision. Je ne la considère donc pas comme un texte qui permet de définir le caractère républicain des gens et des partis, car son dernier article prévoit sa modification, donc on peut vouloir la modifier sans être forcément antirépublicain.


B) « L'esprit » : les symboles, les principes, les valeurs
Trois éléments sont le fondement capital de la République, qui supporte tout son esprit et la quasi totalité du caractère républicain de quelque chose ou de quelqu'un, tel que je l'ai appris, sont 1) les symboles, 2) les principes, et 3) les valeurs. Les trois réunis sont le plus important.
1) les symboles
Bien que ne constituant pas le plus important du caractère républicain, ils sont quand même importants dans l'esprit Français, et sont liés au patriotisme, les principaux sont la Marseillaise et le Drapeau tricolore. La devise étant les valeurs, elle sera présentée à part, donc elle sera présente. Il en existe d'autres, comme la Marianne et le bonnet phrygien, mais ils ne sont pas les plus utilisés.

2) les principes
Ils sont quatre : Indivisible, Laïque, Démocratique et Social
a/ Indivisible :  L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme de la Loi sur l’ensemble du territoire national pour tout et pour tous. Ce principe garanti aussi et surtout une culture commune, un rassemblement de tous les Français autours de la culture et de l'Unité Françaises.

b/ Laïque : découlant à la fois du principe de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi et implique la séparation des Églises et de l’État. Il garanti qu'aucune religion n’a ainsi de statut privilégié au sein de la République et chaque individu dispose de la liberté de ses opinions et de sa foi, pourvu que ceux-ci restent au niveau de la vie privée, ne soient pas montrés de manière ostensible, ne trouble pas l'ordre public ni n'oblige pas la République à s'adapter à ces revendications religieuses.

c/ Démocratique : il garanti qu'aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. Il implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression).

d/ Social : il s’agit d’améliorer de la condition des plus démunis, et de veiller à ce que chaque citoyen puisse vivre décemment. Rappelons aussi que le social n'appartiens pas en totalité au socialisme, le socialisme est une idéologie voulant exacerber l'aspect social, mais d'autres courants peuvent aussi remplir ce principe.

3) les valeurs
Elle sont trois, et représentées dans la devise : Liberté, Égalité, Fraternité
a/ Liberté : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit ainsi la liberté :
« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui  : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. » (article 4 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen)
« La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas. » (article 5 de la Déclaration des Droits de l'Homme)
En cela, la liberté dans la devise nationale n'est bornée que par la loi, laquelle est la même pour tous, et tout ce qui n'est pas interdit par cette même loi est autorisé.
C'est par conséquent la liberté d'expression, de résistance à l'oppression, d'opinion...

b/ Égalité : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit ainsi l'égalité : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » (article premier)
Ainsi, le principe d'égalité signifie que la loi doit être la même pour tous les citoyens, sans distinction de rang social ni d'opinions. L'égalité garantit ainsi les mêmes droits et les mêmes devoirs pour le citoyen de la Nation résidant sur le territoire.

c/ Fraternité : Ce concept fut le plus difficile à définir contrairement aux deux premiers. Si eux sont des droits, la Fraternité semble plutôt être un devoir, qui obligerait les citoyens à être solidaires entre eux sans distinction d'opinion, de rang social ni d'origine. Son but premier semble d'assurer la cohésion sociale et la bonne entente autours des lois et les l'esprit de la Nation.


C) « L'âme » : le patriotisme, l'Amour de la Patrie
Si il n'est pas le premier qui vient en tête, voire si il est le moins important dans les faits, il est quand même évident qu'il est de bon ton de l'inclure dans les critères de sélection. En tout cas, la haine de la Patrie ou la lutte contre elle est un critère suffisant aux rejet du caractère républicain de quelqu'un ou de quelque chose.



II. Le Front national, l'analyse du parti

A) Le cœur , la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen
Depuis la V° République, deux articles de la DDHC ont été gravement violés :
  - l'article 3 : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément. »
L’Union Européenne, du moins telle qu'elle est faite, n'émane pas expressément de la Nation France, si vous en doutez, essayez de demander au président un référendum permettant au peuple Français de modifier, selon sa convenance, les traités et décrets européens, vous allez voir comment ça va hurler à Berlin et à Bruxelles...
  - l'article 10 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »
Ce n'est pas le FN qui permet les prières de rue, ou les horaires séparées à la piscine, c'est même d’ailleurs surtout pas lui !
Par conséquent, du point de vue de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen,  le Front national est parfaitement propre.


B) L'esprit
1) les symboles
Le logo du FN est aux couleurs de la France, on n'agite jamais autant le Drapeau Français que dans les meeting du Front, le bureau de Marine Le Pen est plein de symboles de la République Française, et à titre général, les représentations de symboles de la République sont très présents parmi les frontistes. Je pense qu'on peut considérer que cette épreuve est passée haut la main.

2) les principes
a/ Indivisible : écoutez, si on commence à accuser le Front national d'être multiculturaliste et communautariste, on va pas s'en sortir... Si il y a bien UN parti qui n'est rien de tout ça, je pense que tout le monde s'accordera à dire que c'est le Front national.
Comme le FN et tous ses représentants le disent constamment, les frontistes ne voient pas une France Blanck-Blanc-Beur, mais la France Bleu-Blanc-Rouge ! Il n'est, pour eux, aucune communauté, hormis celle de la Nation. Tout le monde est soumis aux même règles, et doit être uni autour d'une culture commune.

b/ laïque : Est-ce le FN qui permet des menus adaptés aux musulmans à la cantine ? Lui qui permet les prières de rues ? Lui qui permet les horaires séparées à la piscine pour « respecter la pudeur des femmes voilées » ? Est-ce lui d'ailleurs qui permet à ces femmes de dévoiler (hi hi hi) leurs religion ?
Bien au contraire, il est le parti qui se lève avec le plus de véhémence face à ça.

c/ Démocratique : Intéressant, en général, quand on se demande si le FN est républicain, on se demande aussi implicitement si il est démocratique, comme si démocratique était devenu le synonyme de républicain.
Mais est-ce le FN qui organise constamment de grandes manifestations pour interdire les partis politiques qu'il juge trop ceci ou trop cela, à l'image des « antifas » ? Non. Au contraire, généralement c'est même le Front national qui est la cible de ce genre de manifestations.
En ce qui concerne l'aspect démocratique du Front, il suffit de voire son programme :
  - instaurer une proportionnelle à TOUTES les élections ou une assemblées doit être élue, ce qui, en plus de représenter les citoyens de la manière la plus démocratique envisageable par la condition humaine, est quand même logique ! Pour élire une assemblée qui soit constituée de plus d'un parti, il évident que le suffrage majoritaire oblige à diviser la zone sur laquelle va gouverner l'assemblée en zones plus petite, comme le fait de diviser les départements en cantons pour les départementales, ou la France entière en « circonscriptions électorales » pour les législatives... Ce qui est absolument ridicule, les décisions de l'assemblée influencera la zone entière, alors pourquoi la diviser en zones plus petites ?
  - faire appel au référendum
       *comme seul moyen de modifier la Constitution du 4 octobre 1958, ainsi, seul les citoyens pourrons choisir de modifier le texte de loi suprême et fondamentale qui règle la légitimité des traités et des autres lois du pays
       *Sur la sortie de la zone Euro, de l'espace Schengen, voire de l'Union Européenne, donc si le FN est élu, il y aura référendum sur ces questions
       *Sur le rétablissement de peine de mort, ou l'instauration d'une perpétuité réelle
Autrement dit, nous pouvons considérer raisonnablement que le Front national est un parti démocratique, si il n'est pas Le parti le plus démocratique du pays aux vues des présents éléments.

d/ Social : en ce qui concerne le Front, dans son programme pour les départementales, il prévoit une revalorisation de l'APA, l'aide aux personnes âgées, ainsi que la sauvegarde du département lui-même, échelons de proximité permettant justement le caractère social de la République. Donc oui.

3) les valeurs
a/ Liberté : NVB « ne vois aucune liberté dans le programme du Front national ». Pourtant, elle n'est pas dure à trouver la liberté dans le programme du parti, en effet, si vous regardez son programme, vous verrez que le Front national a le projet de combattre les lois hadopi, loppsi 2, ainsi que le traité ACTA, qui sont des tentatives de limitations de la liberté d'expression sur internet.
En fait, c'est très simple, le FN veut même laisser les sites djihadistes ouverts, moins pour surveiller qui s'y connecte régulièrement et pouvoir les arrêtés que dans un souci de liberté d'expression, je vous l'accorde, mais les faits sont là.

b/ Égalité : Alors, là, c'est un point très intéressant, le FN rentre-t-il dans ce principe d'égalité de la République ? Car, dans son programme, il a le projet d'instaurer la « priorité nationale » pour l'accès au logement et à l'emploi, c'est à dire que, entre deux candidat à un logement/un emploi, à situation/compétences égales, mais où l'un étant ayant la nationalité et l'autre non, le propriétaire\vendeur/employeur est tenu d'accorder le logement/l'emploie à la personne qui a la nationalité Française.
Ce projet de loi entre-t-il dans le principe d'égalité ? car il accorde une priorité dans l'accès à une personne selon sa nationalité (et pas son origine ou dieu sait quoi, comme certains aiment à le faire croire !).
Il faut donc définir à qui s'adresse cette égalité. Égalité entre Français, entre être humains, entre êtres vivants...
D'après l'article premier de la DDHC, l'égalité est entre les « hommes », « h » minuscule, soit entre les être humains de sexe masculin. Doit-on en conclure que l'égalité ne concerne pas les femmes ? Je ne pense pas qu'il faille allez jusqu'à une « égalité » aussi « radine ».
Je pense, personnellement, qu'il est nécessaire de replacer la devise dans son contexte pour bien comprendre à qui s'applique la liberté : 1789.
Le peuple gronde, il en a assez des privilèges des nobles, assez des impôts dont la noblesse et le clergé sont épargnés. Dans la nuit du 4 Août 1789, l'Assemblée nationale vote l'abolition des privilèges féodaux, l'égalité est déclarée entre le peuple et les nobles. Elle s'applique donc aux peuple (le Tiers état), à la noblesse, et au clergé, qui, depuis la loi de 1905 sur la laïcité, ne sont plus gérés par l’État.
Mais voilà la question : cette égalité s'étend-elle au delà de la nationalité Française ?
Les révolutionnaires se sont-ils sentis « citoyens du monde », alors même que la Marseillaise qu'ils ont adoptée comporte des phrase très claires vis-à-vis de la nationalité : « Quoi ! des cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ! […] Grand Dieu, par des mains enchaînées, nos fronts, sous le joug, se ploieraient, de vils despotes deviendraient les maîtres de nos destinés », ou encore « Amour sacré de la Patrie » ? Même le « Allons enfants de la Patrie » traduit ce sentiment profondément patriote, voire nationaliste, des révolutionnaires, bien loin donc du sentiment de citoyenneté mondiale. Je ne pense donc pas que cette égalité aille au-delà de la nationalité Française. Et je demanderais aussi aux citoyens du monde de ne pas, à l'avenir, travestir ce principe révolutionnaire en égalitarisme mondiale au nom de leur idéologie, leur mondialisme est sans doute très bien, mais si les révolutionnaires avaient pensé comme ça, ils n'aurait pas dit « égalité » mais « citoyenneté mondiale ».
De plus, si l'égalité devait s’étendre de la sorte, il faudrait aussi décréter le droit de vote pour les étrangers, et là, seul le Parti Socialiste serait dans ce principe. Mais nous en revenons à la première question : les révolutionnaires aurait-ils apprécié que les non-nationaux votent pour choisir la politique de la Nation ? Autrement dit, qu'il y ait une abolition totale de la différence entre nationaux et non-nationaux ? Je ne pense pas.
Par conséquent, si vous admettez qu'un autre parti que le PS soit dans ce principe, vous devez alors considérer aussi que le Front national le soit. Premièrement car les révolutionnaires n'avaient très certainement pas une vision de l'égalité aussi rigoriste que celle des socialistes actuels, et deuxièmement car son « manquement » à l'égalité n'est que relative, son projet n'interdit pas à un étranger d'avoir accès au logement ou à l'emploi, il donne juste la priorité, en ces temps de crise, à une personne faisant partie de la grande famille nationale, à l'instar d'une mère qui se préoccupe d'abords de la sécurité de ses enfants, sans pour autant interdire spécifiquement ce même droit aux autres, qui, de plus, peuvent obtenir la nationalité, et à leur tour faire partie de cette famille.


c/ Fraternité : Assez parler des droits, parlons des devoirs des citoyens envers la communauté nationale selon le FN. Eh bien ce parti, ou en tout cas sa présidente, propose, pour la fraternité, le rétablissement du service militaire obligatoire, pour que les jeunes rendent service à la Patrie et se forment pour apprendre les bases du combat et de la défense, au cas où ils auraient à rendre encore une fois, dans un (sombre, je vous l'accorde) future, se service.
Voilà pour la fraternité pure, après, il est vrai que cette valeur est intimement liée au principe sociale, si on valide ce principe, on valide aussi cette valeur, ou, en tout cas, on fait un grand pas pour le faire.


C) l'âme, le patriotisme
Bon, je crois que cela se passe de discutions, qu'on soit d'accord ou pas avec le les idées du Front national, même si on considère que leurs applications n'aideront pas le pays, on ne peut qu'être d'accord avec le fait que le sentiment profondément patriote des frontistes est une indéniable réalité. Que le FN ait raison ou pas au niveau des solutions qu'il propose, les frontistes sont profondément attachés à la France, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils la veulent forte, et indépendante sur les plans monétaires, militaires et politiques. Une « Franc Bleu-Blanc-Rouge », et non « Black-Blanc-Beur ».
Ce patriotisme se voit aussi avec les symboles, qui ne sont jamais autant brandis que lors des meeting du parti, or, les symboles un bon indicateur du patriotisme. On peut aussi remarquer la réponse de Marine Le Pen, à une question d'un journaliste de LCP qui lui a demander pourquoi elle veux être présidente de la France (ou une autre question avoisinante), elle a répondu, en souriant, « Parce que je l'aime ».


Conclusion :
Le respect de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, validé ; Les symboles, validés ; les principes, tous validés ; les valeurs, toutes validées ; le patriotisme (même si il n'est que facultatif), validé.
Par conséquent, nous pouvons dire que le Front national est bien dans les clous de la République, il passe donc l'épreuve haut la main !
Nous pouvons donc, à la vue de cette analyse, décréter que, oui, le Front national est républicain, quoi qu'en disent certains.
Ce test peut, bien entendu, être réalisé pour tous les autres partis politiques.


En conclusion finale, je vous renverrais à ma signature !
Donc voilà, parce que j'écoutais un débat sur la question il y a quelques jours, et je me suis dit que mon travail était plus sérieux que le débat.
Alors, qu'en pensez-vous ?
bravo tricolore, très belle analyse, leçon d'histoire et de patriotisme à tous ces incapables , tu viens là faire un cours magistrale à tous ces élus qui ne t'arrivent pas à la cheville, moi même suis époustouflé par ta prestation, encore mes félicitations.
avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: Le Front national est-il républicain

Message par l'Apôtre le Dim 22 Mar 2015 - 17:15

Very Happy le mieux c'est de laisser Marine le dire


anas

Age : 75
Date de naissance : 15/01/1942
Localisation : ouest
Capricorne Date d'inscription : 08/11/2014
Passion : histoire de France ma patrie,mon épouse,ma fille
Humeur : suivant les cas

le mieux

Message par anas le Dim 22 Mar 2015 - 18:01

@l'Apôtre a écrit:Very Happy le mieux c'est de laisser Marine le dire

d'accord avec toi l'Apôtre, je me souviens en écoutant Marine et répondre à ces interrogateurs merdias sur le micro parti Jeanne qu'avant les élections de 2012, Copé avait à l'UMP l'intention de mettre en place une dizaine de micros partis, je ne me souviens plus lesquels ? depuis silence total...C'est marrant, nous venons d'entendre aujourd'hui 26 mars 2015 à 3 jours du deuxième tout des départementales, Estrosi ( ce soir dans le grand débat avec Leguen et Marine ) hurler sur des COLONNES RAMPANTES  qui existeraient dans  nos régions, va-ton lui faire un PROCES pour racisme et incitation à la haine des français entre eux ? je pose la question? c'est quoi des colonnes rampantes...? il y a deux poids, deux mesures.
avatar
Napoléon I

Age : 30
Date de naissance : 12/03/1987
Localisation : Morbihan
Poissons Date d'inscription : 23/04/2012
Passion : politique
Humeur : Déçu mais plus pour longtemps

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Napoléon I le Lun 23 Mar 2015 - 21:20

A titre personnel, je trouve que cette histoire de "républicain" ou "pas républicain" est une vaste mascarade, un non-sens.

Une république est un régime politique. Une façon administrative de gouverner comme il en existe bien d'autres de par le monde et au cours de l'Histoire. Un régime politique n'est pas lié à je ne sais quelles valeurs.
Ex: la République marchande de Venise, la République Populaire de Chine, la république de Novgorod, la république des deux-nations... l'Empire Romain était aussi une république.

Démocratie ? N'importe quoi. Le Second Empire était une démocratie mais pourtant pas une république. La République Populaire de Corée du nord est elle une démocratie ? Et l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques en fut-elle une ? A contrario, la Russie est démocratique, c'est une Fédération. L'Inde aussi, c'est une Union. Le Brésil n'est pas non plus une république. Sans oublier les multiples monarchies comme la Suède, le Danemark, les Anglais, l'Espagne...
Et c'est pareil pour le reste: social, égalité, liberté etc

Sans oublier tout ce qui a été volé aux deux Empires. Le Second Empire écrase allègrement le Conseil National de la Résistance au niveau des avancées et acquis sociaux. Le CNR n'ayant souvent fait que reprendre, élargir et moderniser (et c'est tant mieux) ce qui existait avant. Mais ça, personne ne le sait.
Sans oublier tous les slogans "souveraineté du peuple", "pour le peuple, par le peuple". ca s'appelle du césarisme et c'est typiquement bonapartiste.

La vérité, c'est que "ne pas être républicain", voudrait donc dire que l'on est royaliste ou bonapartiste ou autre. Ni plus, ni moins.
D'ailleurs, je rappellerais qu'historiquement, la Vème république découle de la IIIème ou les républicains sont arrivés au pouvoir illégitimement grâce à un coup d'état en profitant de façon ignoble de la défaite de l'armée française en 1870. Fait caché par les livres d'histoires des gauchos de l'éducation anti-nationale.

Bref, tout cela, ce faux débat, est bien de la pure novlangue de gauchiste. Un peu comme opposé "dictature" et "républicain". Les dictatures républicaines, ça existe. La Corée du nord, l'Espagne Franquiste, Pinochet, les dictatures communistes etc.
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Le Front national est-il républicain

Message par CoqGaulois le Mar 24 Mar 2015 - 16:23

Mais QUI donc s'autoproclame expert en détermination de ce qui est ou n'est pas républicain ?
Quel est donc ce modèle de moralité qui décide d'attribuer le qualificatif de républicain ou non républicain ?
Quand même pas ceux qui voient dans leurs rangs des délinquants fiscaux, des détourneurs d'argent public, des cumulards de fonctions y compris d'emplois fictifs, de ceux qui changent la constitution française contre l'avis du peuple, de ceux qui s'octroient des revenus, indemnités et autres sans aucun justificatif de dépenses, pas ceux qui mentent sur le résultat des votes en refusant d'admettre qu'un autre parti que le leur obtienne plus de suffrages qu'eux et finisse premier, pas non plus ces journalistes qui censurent et mentent à des fins politiques oubliant toutes formes d'éthique et de déontologie, qui bavent sur le FN pour préserver leurs privilèges... pas non plus ceux qui ont tellement magouillé, coupé et redécoupé les secteurs électoraux pour arriver à ne faire élire qu'une seule députée au premier parti de France...


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

Daniel PRA

Age : 70
Date de naissance : 13/07/1947
Cancer Date d'inscription : 20/07/2013
Passion : La recherche de la vérité

La monarchie est selon moi antinomique avec l'égalité

Message par Daniel PRA le Mer 25 Mar 2015 - 9:13



Oh , vous savez, en tant que royaliste, j'en entends des vertes et des pas mûres sur nous. Ce que vous dites n'a rien de péjoratif vu qu'un royaliste n'est pas républicain dans l'âme mais français avant tout et pour le Roy!

Je respecte totalement vos aspirations mais expliquez moi pourquoi vous voulez qu'une personne non élue et donc également ses descendants puisse gouverner un pays (même si j'admets que ce n'est aucunement la pétaudière dans les monarchies)
Il n'y a aucune raison logique à cela. Une véritable démocratie (et non pas une oligarchie comme celle dans laquelle nous subsistons actuellement) me semble, au moins intellectuellement, beaucoup plus saine.
avatar
philichiban

Age : 45
Date de naissance : 26/11/1971
Localisation : il parait que je vis chez les fous mais je serais fou d'aller vivre ailleurs....
Sagittaire Date d'inscription : 21/03/2012
Passion : moto - armes
Humeur : agacé

Re: Le Front national est-il républicain

Message par philichiban le Mer 25 Mar 2015 - 21:49

Personnellement je ne suis pas républicain... je serais plutôt démocrate hello


(et vive le référendum honni par nos "élites")


***************************************************************************************
.:Républicain moi ? :. ............... nooon en aucune façon..... juste démocrate au sens du 29/05/2005 !

Rehael

Age : 30
Date de naissance : 01/01/1987
Capricorne Date d'inscription : 12/02/2015
Passion : Musique

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Rehael le Jeu 26 Mar 2015 - 19:23

@Daniel PRA a écrit:
Je respecte totalement vos aspirations mais expliquez moi pourquoi vous voulez qu'une personne non élue et donc également ses descendants puisse gouverner un pays (même si j'admets que ce n'est aucunement la pétaudière dans les monarchies)
Il n'y a aucune raison logique à cela. Une véritable démocratie (et non pas une oligarchie comme celle dans laquelle nous subsistons actuellement) me semble, au moins intellectuellement, beaucoup plus saine.

Un des gros problèmes d'une personne élue (et on l'a beaucoup vu avec Sarkozy), c'est qu'il n'aura pour seul objectif que de plaire le mieux possible à son peuple, quitte à faire des courbettes là où il ne faut pas. Et quand on a vu les choix du peuple sous la Vème République, on ne peut pas dire qu'ils ont fait les meilleurs choix (surtout Mitterand et VGE).

Les rois n'avaient pas ce problème et étaient justement formés pour servir la France. Et avant le XVème siècle, les rois étaient également assistés par des conseillers pour faire les meilleurs choix. De plus, ce n'était pas n'importe qui qui pouvait le devenir.

Si on me laissait choisir, je préfère une personne non élue et ses conseillers mais très compétente à une personne choisie par un panel de personne mais incapable à ce rôle.
avatar
Invité
Invité

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Invité le Jeu 26 Mar 2015 - 19:51

le FN est tous sauf socialo communiste musulman

anas

Age : 75
Date de naissance : 15/01/1942
Localisation : ouest
Capricorne Date d'inscription : 08/11/2014
Passion : histoire de France ma patrie,mon épouse,ma fille
Humeur : suivant les cas

la vérité

Message par anas le Jeu 26 Mar 2015 - 20:18

@CoqGaulois a écrit:Mais QUI donc s'autoproclame expert en détermination de ce qui est ou n'est pas républicain ?
Quel est donc ce modèle de moralité qui décide d'attribuer le qualificatif de républicain ou non républicain ?
Quand même pas ceux qui voient dans leurs rangs des délinquants fiscaux, des détourneurs d'argent public, des cumulards de fonctions y compris d'emplois fictifs, de ceux qui changent la constitution française contre l'avis du peuple, de ceux qui s'octroient des revenus, indemnités et autres sans aucun justificatif de dépenses, pas ceux qui mentent sur le résultat des votes en refusant d'admettre qu'un autre parti que le leur obtienne plus de suffrages qu'eux et finisse premier, pas non plus ces journalistes qui censurent et mentent à des fins politiques oubliant toutes formes d'éthique et de déontologie, qui bavent sur le FN pour préserver leurs privilèges... pas non plus ceux qui ont tellement magouillé, coupé et redécoupé les secteurs électoraux pour arriver à ne faire élire qu'une seule députée au premier parti de France...
Bravo, CoqGaulois, comme toujours et je reconnais bien là votre sens aiguisé de la politique et  :bonjour:  :bonjour: de démontrer toutes ces fraudes , il est bien dommage que vos propos ne défilent pas sur ces bandeaux lumineux à chaque coin de rue...oui bien dommage , afin d'éclairer les citoyens comment et à quel point, on les emmènent vers le précipice...

Contenu sponsorisé

Re: Le Front national est-il républicain

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 1:49