www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

Salle de shoot

Partagez

phil25

Age : 58
Date de naissance : 08/10/1959
Localisation : Doubs
Balance Date d'inscription : 19/02/2014
Passion : nature
Humeur : Affaibli

Salle de shoot

Message par phil25 le Lun 25 Mai 2015 - 12:02

Je ne suis pas d'accord avec cette autorisation de ces salles de shoot que le gouvernement autorise

http://www.lefigaro.fr/vox/soc…hp

Parallèlement on lutte contre la drogue alors je voudrais bien savoir comment ils vont faire comme par exemple un drogué qui sort de ces salles et qui est contrôlé au volant de sa voiture?
Des gens sont sans toit , en France , mais là on ouvre des salles entière pour ces drogués

Que certaines drogues soient associées à un traitement médical sous contrôle de médecin comme c'est déjà la cas , d'accord mais là !

De plus je pense que cela va être remboursé par la sécu , moi on ne me rembourse pas mes lunettes ou mes soins dentaires ( si peu ) , mais une personne qui veux se faire ôter des tatouages alors qu'il (elle ) a eut les sous pour se faire tatouer on lui rembourse , ou comme vu sur TF1 une femme qui se faire implanter un sexe d'homme on lui rembourse la totalité , des cures thermales de confort on rembourse , etc...

On est drogué par sa propre volonté , ceux qui ne le sont pas n'ont pas à payer leur erreur volontaire.

Mais on va vite nous reprocher d'être contre cela encore
avatar
Amandine84

Age : 33
Date de naissance : 03/09/1984
Vierge Date d'inscription : 04/02/2015
Passion : CINEMA / RANDONNEE

Re: Salle de shoot

Message par Amandine84 le Ven 29 Mai 2015 - 7:34

Bonjour,

Je suis plus ou moins d'accord avec vos propos . En effet le matériel , le personnel et les locaux sont financés par la collectivité(donc l État) .Je comprend votre mécontentement du fait qu'en effet cette argent aurait pu servir aux oubliés de la nation en priorité . Il n'y a pas de locaux pour les SDF quand les beaux jours reviennent alors qu'il a été prouvé que la misère n'est pas moins pénible au soleil .

Il y a dans cette mesure un aveu d'impuissance , à défaut de n'avoir pas su ou pas voulu éradiquer la drogue , on s'y retrouve acculés au point d'autoriser des gens à se droguer en "sécurité" .

Le but de cette mesure était avant tout d’empêcher ces consommateurs de drogue de procéder avec du matériel usagé et d’empêcher la propagation de virus plus ou moins contagieux tel le VIH.Mais aussi de les empêcher de se droguer dans des endroits publiques (comme les parcs) au regard des enfants .

Tout le monde peut déraper et descendre dans ces bas fond. Vous me répondrez sans doute que la moindre des choses est de se soigner , c'est la qu'est la faute . Sans consommateur , point de drogue , tant de stupéfiant et de dealers puissent on avoir .Rien n'a été fait contre ce fléau . En laissant entrer tout et n'importe quoi dans un pays , il n'y a rien d'étonnant à en arriver à d'aussi graves dérives.

Néanmoins je n'impute guère la faute au consommateur ,mais plus au système .
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Salle de shoot

Message par kabout le Mar 23 Fév 2016 - 21:09

Non aux salles de shoot !




Voici un nouveau billet du Dr Thierry-Ferjeux MICHAUD-NÉRARD qui s’en prend aujourd’hui à la promotion des salles de shoot :

Prologue à l’histoire de la Communauté Thérapeutique

Voici l’histoire incroyable et pourtant réelle de la Communauté Thérapeutique. C’est une histoire qui ne découle pas de la propagande officielle pro-drogues, ni des mystifications de la libéralisation des drogues à tous les jeunes en crise, face à un monde vide de sens où ils ne se sentent pas à leur place. C’est pourquoi les salles de shoot ne produiront jamais les conditions du rétablissement des jeunes toxico-dépendants.
Comment des psychiatres soi-disant scientifiques ont-ils pu utiliser tous les rouages médiatiques de la société moderne américanisée à outrance, et mondialisée, pour mobiliser les politiques du monde entier et imposer une croyance dans le mythe des effets thérapeutiques de la substitution ? Comment peut-on croire dans la propagande politique de la dépénalisation des drogues, selon le modèle envahissant made in USA ?
Pourquoi devrait-on se fier à ce modèle made in USA qui décide, pour la terre entière, des attitudes politiques soi-disant scientifiques et de leurs effets pervers des vis-à-vis des personnes « dépendantes » ? Comment des psychiatres syndiqués ont-ils pu se réunir en congrès pour décider, après des débats, disputes, compromis, conciliabules, tractations, pétitions etc. et finalement des désaccords politiques made in USA, sur un sujet hautement hypothétique : l’efficacité thérapeutique de la propagande soi-disant scientifique pour la substitution des drogues par d’autres drogues. L’efficacité thérapeutique des drogues de substitution est devenue un mythe favorable à la propagande intrusive des laboratoires pharmaceutiques et de l’industrie du médicament qui tend à agir en raison inverse de l’intérêt et du pouvoir intellectuel de la « vraie » science.
La position de domination idéologique occupée par les laboratoires pharmaceutiques, et les profits abusifs que l’industrie du médicament tire de cette domination dans le monde médical, justifie tous les abus et les prescriptions trop souvent abusives de médicaments psychotropes dans la population des pays soi-disant développés. Comment a-t-on pu mobiliser des médecins autour d’un modèle faussement thérapeutique, pour la substitution des drogues par d’autres drogues, fondé sur la propagande de l’industrie du médicament ?
La propagande des laboratoires pharmaceutiques prédisant abusivement les effets salutaires de la prescription des drogues contre d’autres drogues va à l’encontre des différentes cultures du monde entier : la belle affaire ! L’histoire chimérique des effets thérapeutiques de la substitution, qui découle de la propagande publicitaire des laboratoires pharmaceutiques, nous montre tous les dégâts des drogues de substitution dans le domaine du rétablissement, de la réhabilitation et de la réinsertion des personnes « dépendantes ». La propagande des laboratoires pharmaceutiques agit pour mettre en avant la promotion d’un monde virtuel, soi-disant thérapeutique, fait pour des jeunes gens placé sous « dépendance chimique ».
Au contraire de ce monde virtuel pour des jeunes placé sous « dépendance chimique », l’approche relationnelle de la Communauté Thérapeutique est fondée sur la confrontation responsable au « déni » toujours associé à la « dépendance ». Le programme de rétablissement par l’abstinence s’inscrit dans la continuité des  »Centres de réhabilitation » pour toxicomanes fondés,
Dr Thierry-Ferjeux MICHAUD-NÉRARD

En savoir plus sur http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/#uutzvX68jkmOKzWt.99

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

quel tableau !! une honte pour les depenses pour de ces saloperies,quand je pense que nous avons des personnes agées qui ont travaillés toutes leurs vie et n'arrive pas a se payer une mutuelle !
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: Salle de shoot

Message par vanisse le Mar 23 Fév 2016 - 21:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Salle de shoot

Message par kabout le Ven 2 Sep 2016 - 22:44

Une salle de shoot a deux rues d'une école élémentaire ! bravo a mesdames Touraine,Hidalgo et Belkacem

Je relaye ce matin un communiqué alarmant de l’Institut pour la Justice :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chère Madame, cher Monsieur,

Alors que les petits écoliers s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école, le gouvernement a encore frappé. J’ai découvert une information choquante. Très choquante. Pour la découvrir, j’ai dû me munir de Google Maps… car personne n’en parle.

A Paris, la salle de shoot est à deux rues d’une école élémentaire !

Serge Lebigot, président de l’Association Parents contre la Drogue, dénonçait la situation dans le Huffington Post: “Le lieu d’implantation retenu est rue Ambroise Paré dans un local de l’hôpital Lariboisière, à deux pas de la gare du nord, haut lieu de trafic et transit en tous genres. Son ouverture est prévue à l’automne 2016.” Le journal Le Figaro annonçait la couleur – elle a été conçue pour permettre à 200 toxicomanes par jour de se droguer dans un confort grand luxe.

A deux rues de là, il y a une école élémentaire et une garderie périscolaire dans la rue Lafayette. Vous imaginez ? Les enfants allant à l’école, croisant la route des toxicomanes ? C’est un véritable scandale. D’autant plus que rien n’a été prévu pour assurer la sécurité dans le quartier.

Toujours dans le Huffington Post: « L’implantation de la salle dans l’enceinte de Lariboisière ne signifie pas du tout qu’elle sera placée sous le contrôle médical de cet hôpital.  Au contraire, une partie du personnel de l’établissement est hostile au projet, mais comme fonctionnaires, ils sont tenus par le devoir de réserve.  C’est donc un faux-semblant destiné à leurrer les habitants du quartier sur la prétendue sécurité médicale de la salle ».

Sécurité justement : « qu’en sera-t-il des moyens de la police, alors que celle-ci est appelée à d’autres missions de première importance suite aux attentats de 2015 ? » interroge cette habitante qui fait état des nombreuses agressions physiques graves, commises par des toxicomanes contre des habitants du quartier.  Rien n’est clair ni garanti sur ce point. Pire, souligne ce membre du collectif : un document de l’association Gaïa indique explicitement qu’il est prévu « un agent de sécurité  si budget ».  En outre, ceux-ci contestent aussi le fait que cette salle sera mitoyenne de la maternité de l’hôpital Lariboisière :

« comment peut-on concevoir un tel projet ! Mettre côte à côte une maternité et une salle de shoot, il faut le faire !«

s’indigne une jeune femme, elle-même enceinte. Vous vous en doutez, l’Institut pour la Justice va se mobiliser sur ce sujet extrêmement important. Cependant, ce serait oublier que nous avons une épine dans le pied, et pas des moindres.

Comme je vous le disais il y a quelques jours, le site Internet de l’Institut pour la Justice a été piraté. Dieu merci, le dommage est circonscrit à notre site Internet – ni notre système de pétition, ni notre plateforme de dons, ni notre intranet ne sont touchés. Mais notre outil de communication – notre site Internet – a été touché. Pourquoi avons-nous été attaqués ? Nous n’en savons pas plus – mais le préjudice est important: nous sommes censurés de fait. Cela profite évidemment à nos adversaires. Les lobbys laxistes doivent se frotter les mains à la simple lecture de cet email. Qu’ils ne réjouissent pas trop vite cependant: nos équipes travaillent d’arrache-pied pour rétablir nos sites Internet. Mais vous devez le savoir: ils ont besoin de votre aide. En donnant 10, 30 ou 50 euros aujourd’hui, vous pouvez nous permettre de mettre en place une protection renforcée au plus vite. Je suis désolé de devoir réitérer ma demande, mais c’est important. Si les pirates réussissent à nous réduire au silence à cet instant crucial, vous et moi manquerons le coche des primaires et des élections présidentielles.  Or, il n’y a pas meilleure période pour pousser notre idée d’une justice protectrice des citoyens.

En cliquant ici, vous tomberez sur une page de don 100% sécurisé. Elle est hébergée chez notre prestataire de paiement en ligne et n’est donc pas concernée par les attaques. J’insiste: S’il vous plaît, ne les laissez pas nous faire taire. S’il vous plaît, faites ce que vous pouvez pour nous aider à nous défendre. Merci de tout mon coeur par avance,

Laurence Havel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Salle de shoot

Message par kabout le Mar 11 Oct 2016 - 10:18

Ouverture d'une première «salle de shoot»


- Les opposants au projet, situé à Paris, dénoncent une brèche menant à la légalisation des drogues.
Après des années de controverses, une «salle de shoot» va finalement ouvrir vendredi à Paris. Une première même si une expérimentation associative a déjà eu lieu à Montpellier dans les années 1990. La France devient ainsi le dixième pays au monde à expérimenter cet espace réservé aux toxicomanes, un projet apparu il y a trente ans en Suisse.

La toute nouvelle «salle de consommation à moindre risque» (SCMR) installée dans le Xe arrondissement de la capitale sera inaugurée mardi par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, et la maire de Paris, Anne Hidalgo. Un événement. Symbole d'une évolution nécessaire de la prise en charge des toxicomanes pour les uns. Dangereuse brèche menant à la légalisation des drogues pour les autres.
Ce lieu de 400m2, géré par l'association Gaïa spécialisée dans le traitement de la dépendance aux drogues, devait initialement être installé boulevard de la Chapelle. Finalement accolé à l'hôpital Lariboisière, il disposera d'une entrée indépendante, sur la rue. Les substances consommées - héroïne, crack, sulfate de morphine ou médicaments de substitution - seront apportées par les toxicomanes eux-mêmes mais un matériel d'injection propre et stérile leur sera fourni. Située près de la gare du Nord, un des principaux lieux de vente et de consommation de drogues dures de la capitale, elle devrait accueillir environ 200 personnes par jour.

«L'État dit “vous ne pouvez pas droguer mais on va vous aider à le faire”»
Philippe Goujon, député-maire LR du XVe arrondissement de Paris
À l'intérieur, les consommateurs devront s'enregistrer de manière anonyme dans une première pièce d'accueil avant d'accéder à un espace fermé réservé à la consommation - par injection ou par inhalation - et composé d'une douzaine de box. «Les usagers auront une trentaine de minutes pour faire leur préparation et la consommer», précise Jean-Pierre Couteron, président de Fédération Addiction et défenseur du projet. Un troisième espace de repos est également prévu pour éviter des sorties trop hâtives. «Les personnes qui fréquenteront la salle de consommation pourront rencontrer de manière informelle des travailleurs sociaux, infirmiers ou médecins, éducateurs, explique Jean-Pierre Couteron. Le but, c'est de nouer des relations de confiance, de leur proposer des aides. Cet outil, c'est le chaînon manquant dans notre politique de réduction des risques pour des personnes en grande précarité et en difficulté, toute une catégorie de consommateurs qui tournent en rond dans le quartier et dans le dispositif de soin».

Un discours inaudible pour les opposants au projet, politiques, riverains ou associations, qui ont bataillé ferme, dans l'Hémicycle ou encore au Conseil d'État pour empêcher cette expérimentation. «C'est un bouleversement total de la politique consensuelle menée par tous les gouvernements depuis plus de vingt ans dans la lutte contre la toxicomanie. Nous passons d'une politique de réduction des risques à une politique de banalisation et de légitimation de la drogue. L'État dit “vous ne pouvez pas vous droguer mais on va vous aider à le faire”», s'insurge Philippe Goujon, député maire LR du XVe. Ce farouche opposant aux salles de shoot dénonce «une dépénalisation de fait» et «un premier pas vers la légalisation».

Un arrangement avec la loi
Il est vrai que l'installation des salles de shoot suppose un arrangement avec la loi de 1970 qui réprime l'usage et le trafic de stupéfiants. En effet, les usagers de la salle de consommation parisienne ne pourront être poursuivis pour usage et détention illicites de drogues. L'assouplissement de la législation aux alentours du lieu d'expérimentation fait craindre à Déborah Pawlik, élue LR de l'arrondissement, un effet «pot de miel» pour les dealers. «Cette salle va mécaniquement créer une demande et entraîner une augmentation du trafic, du nombre de toxicomanes dans le quartier et accroître le risque de nuisances et de règlements de comptes», déplore-t-elle alors que la Mairie de Paris met au contraire en avant une «réduction des troubles à l'ordre public».

Les horaires d'ouverture de la salle - de 13 h 30 à 20 h 30 toute la semaine - constituent un autre sujet d'inquiétude. «Où iront les toxicomanes aux heures de fermeture, durant la nuit? Ils ne vont pas caler leur emploi du temps sur celui de la salle…», ironise Déborah Pawlik qui regrette un manque de concertation avec les riverains alors que «le coût de fonctionnement annuel du projet de 1,2 million euros» est pourtant «loin d'être anodin». Sans attendre un premier bilan, une deuxième salle de shoot devrait voir le jour dans un mois à Strasbourg.

Le FIGARO


et Marisol Touraine annonce un «mois sans tabac» en novembre  scratch  Laughing  


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Salle de shoot

Message par gemini le Mar 11 Oct 2016 - 10:24

C'est un scandale !
avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: Salle de shoot

Message par solimp le Mar 11 Oct 2016 - 13:21

Il ferait mieux de rouvrir les maisons closes avec surveillance médicale
Pour éviter aussi que les femmes travail sous la menace d'un maquereau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Salle de shoot

Message par ano le Mar 11 Oct 2016 - 14:32


La salle de shoot pour excuser le laxisme


Communiqué de Wallerand de Saint Just
Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris
11 octobre 2016
(Source)


Les Français pourraient, à la limite, comprendre l’installation par les pouvoirs publics dans le 10ème arrdt de Paris d’une salle où les drogués peuvent venir se piquer librement et admettre les graves préjudices que cette salle va provoquer, s’ils avaient la conscience que ces mêmes pouvoirs publics répriment, en même temps, le trafic de drogue.

Or, c’est le contraire qui se passe : les Français voient les pouvoirs publics être, dans le même temps, d’une grande permissivité vis-à-vis des usagers et d’un grand laxisme face au trafic.

Trafic de drogue criminel qui a des conséquences directes comme le drame de Viry–Chatillon de ce samedi, trafic de drogue qui pourrit un très grand nombre de nos quartiers, trafic de drogue dont les liens avec le terrorisme sont évidents, trafic de drogue qui ne peut prospérer sans une corruption généralisée de nos prétendues « élites ».

Le Front national et, spécialement, sa fédération de Paris demandent inlassablement aux pouvoirs publics d’agir, d’éradiquer en France le trafic de drogue. Wallerand de Saint Just demande au préfet de police, M. Cadot, d’enfin débarrasser les 18ème, 10ème, 19ème arrondissement de Paris (pour ne citer que ceux-ci) de ce qui est un drame national. En tout état de cause et, clairement, ces trafiquants et leurs complices seront définitivement mis hors d’état de nuire à partir de mai 2017, juste après l’élection de Marine Le Pen. Les « responsables » de la sécurité qui n’auront rien fait, devront, eux, s’expliquer.

**

Dites Stop à l’asservissement des peuples par la drogue !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La résignation est un suicide quotidien !
(Honoré de Balzac)



avatar
seraphin

Age : 68
Date de naissance : 07/03/1950
Localisation : Tarbes 65000
Poissons Date d'inscription : 21/02/2012
Passion : rugby.Adherent FN n°ABO23888-A-1986
Humeur : bonne cela depend des jours) mdr

Re: Salle de shoot

Message par seraphin le Mar 11 Oct 2016 - 15:45

:aplaudissement:
@phil25 a écrit:Je ne suis pas d'accord avec cette autorisation de ces salles de shoot que le gouvernement autorise

http://www.lefigaro.fr/vox/soc…hp

Parallèlement on lutte contre la drogue alors je voudrais bien savoir comment ils vont faire comme par exemple un drogué qui sort de ces salles et qui est contrôlé au volant de sa voiture?
Des gens sont sans toit , en France , mais là on ouvre des salles entière pour ces drogués

Que certaines drogues soient associées à un traitement médical sous contrôle de médecin comme c'est déjà la cas , d'accord mais là !

De plus je pense que cela va être remboursé par la sécu , moi on ne me rembourse pas mes lunettes ou mes soins dentaires ( si peu ) , mais une personne qui veux se faire ôter des tatouages alors qu'il (elle ) a eut les sous pour se faire tatouer on lui rembourse , ou comme vu sur TF1 une femme qui se faire implanter un sexe d'homme on lui rembourse la totalité , des cures thermales de confort on rembourse , etc...

On est drogué par sa propre volonté , ceux qui ne le sont pas n'ont pas à payer leur erreur volontaire.

Mais on va vite nous reprocher d'être contre cela encore

je suis dans votre cas pour une maladie grave il parait que je suis au 100% ! faut.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Salle de shoot

Message par Chevalier du Temple le Mar 11 Oct 2016 - 16:32

Very Happy Franchement, j'aurais préféré une salle de foot ! Eclat

lookatme

Age : 41
Date de naissance : 02/03/1977
Poissons Date d'inscription : 17/09/2016
Passion : débat

Re: Salle de shoot

Message par lookatme le Sam 15 Oct 2016 - 20:21

Maître COLLARD peut-il se pencher sur le sujet ? Je pense que l'Etat pourrait être poursuivi pénalement pour complicité d'usage de produits stupéfiants et complicité de trafic de produits stupéfiants. A mon avis pénalement cela tient.
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Salle de shoot

Message par kabout le Lun 31 Oct 2016 - 16:37


Affiche principale de l’opération Moi(s) sans tabac organisée par le Ministère de la Santé et l’Assurance Maladie.
Mois sans tabac

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

il y a quelque chose qui ne colle pas sur cette affiche  scratch mais quoi ?


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Salle de shoot

Message par Chevalier du Temple le Lun 31 Oct 2016 - 16:43

@vanisse a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

pancarte+1 Eclat
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Salle de shoot

Message par gemini le Lun 31 Oct 2016 - 17:49

Eclat


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Salle de shoot

Message par kabout le Mer 8 Mar 2017 - 18:15

Paris : Vivre à côté d’une salle de shoot

« Bagarre rangée entre dealers et consommateurs en face de la Salle de Shoot le 26 fevrier 2017 Rue Ambroise Paré ou comme vous le constatez il n’y a pas de police aux alentours , cette zone de non droit a été voulu et obtenu par Remi Ferraud maire du 10 eme et Anne Hidalgo dans le cadre de l’ouverture d’une salle de shoot qui plongent les habitants dans un enfer quotidien comme ce dimanche en plein après-midi »


merci Marisol Touraine !


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
nieniefn

Age : 36
Date de naissance : 05/04/1982
Localisation : VAR
Bélier Date d'inscription : 10/02/2017
Passion : Marche nordique, tir, randonnée
Humeur : Excellente !

Re: Salle de shoot

Message par nieniefn le Mer 8 Mar 2017 - 18:25

@kabout a écrit:Paris : Vivre à côté d’une salle de shoot

« Bagarre rangée entre dealers et consommateurs en face de la Salle de Shoot le 26 fevrier 2017 Rue Ambroise Paré ou comme vous le constatez il n’y a pas de police aux alentours , cette zone de non droit a été voulu et obtenu par Remi Ferraud maire du 10 eme et Anne Hidalgo dans le cadre de l’ouverture d’une salle de shoot qui plongent les habitants dans un enfer quotidien comme ce dimanche en plein après-midi »


merci Marisol Touraine !

Franchement, ces gens là en prison c'est là qu'ils devraient être ! Et dans les prisons, des centres de désintoxication.


***************************************************************************************
Que Marine soit guidée par la volonté de Dieu dans toute décision. Amen.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Salle de shoot

Message par ano le Mer 8 Mar 2017 - 23:34


Salle de shoot : le « moindre risque » n’est pas pour les riverains


Communiqué de :
Wallerand de Saint Just
Président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France
Jean-Lin Lacapelle
Conseiller régional
Membre de la commission sécurité
8 mars 2017
(Source)


Bataille rangée entre bandes rivales, concentration de dealers, prostitution, les riverains de la « salle de consommation à moindre risque », ou salle de shoot, du 10e arrondissement de Paris lancent un cri d’alarme, images à l’appui, à propos de la dégradation rapide des conditions de vie dans leur quartier. Précisément comme l’avait dénoncé le Front National dès l’apparition du projet…

La toxicomanie est un fléau et doit être endiguée ; ce n’est pas en l’encourageant, fut-ce dans un cadre particulier, que l’on parviendra à prendre en charge correctement ce problème sanitaire grave. Il convient bien entendu d’aider médicalement les toxicomanes, mais dans le cadre de procédures judiciarisées et en renforçant les structures des hôpitaux psychiatriques les accueillant. Il faut surtout lutter implacablement contre les dealers et les trafics en tous genres qui pullulent dans notre région.

Une nouvelle fois, le Front National fait part toute sa solidarité aux riverains de ce funeste lieu et il ira à leur rencontre. Alors que, de concert, gauche et droite s’unissent dans le laxisme, quand ce n’est pas dans l’incitation à la délinquance, seule Marine Le Pen et sa volonté d’une France sûre pour toutes et tous, seront capables de rendre leur tranquillité aux habitants du 10e arrondissement.

**

Dites Stop à l’asservissement des peuples par la drogue !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La résignation est un suicide quotidien !
(Honoré de Balzac)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Salle de shoot

Message par ano le Mer 19 Juil 2017 - 12:33


Salle de shoot à Paris : un mort


Communiqué de Wallerand de Saint Just
Secrétaire départemental de la fédération du Front National de Paris
19 juillet 2017
(Source)


La salle de shoot de Paris a fait indirectement son premier mort. Un homme d’une quarantaine d’année, toxicomane, a agonisé pendant des heures à quelques mètres de la salle de shoot sans que les secours n’interviennent. Si la salle elle-même n’est pas ici directement en cause, c’est en revanche l’écosystème de la délinquance et du laxisme qu’elle a permis de s’installer dans ce quartier autrefois paisible qui est responsable de ce drame.

Ce sont les dealers qu’on a laissé prospérer dans tout le quartier, ce sont les fonctionnaires de police a qui il a été demandé de fermer les yeux pour « ne pas effrayer les usagers potentiels de la salle » (ce qui expliquerait également l’absence de secours), ce sont les toxicomanes qui, s’ils fréquentent peu la salle, se sont en revanche installés dans les rues adjacentes, profitant eux aussi de cette zone de tolérance de fait et de la présence sur place de leurs sources d’approvisionnement.

Régulièrement les riverains postent sur les réseaux sociaux photos et vidéos témoignant de cet état de fait.
Plusieurs fonctionnaires de police nous ont confirmé ces petits arrangements tacites.
Les pouvoirs publics ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas.
Une fois de plus, leur idéologie aveugle a primé sur l’intérêt réel des riverains et des malades.

La toxicomanie est une maladie qui doit être prise en charge médicalement, pas par des associations. Surtout, cette prise en charge médicale sera inutile tant qu’une véritable lutte contre les trafics et la délinquance qu’ils engendrent ne sera pas mise en place.
Plusieurs fois déjà nous avons alerté, espérons qu’il ne faudra pas un autre mort pour que nous soyons écoutés.

**

L'hydre fédéraliste asservit les peuples par la drogue !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le mal est un mulet ; il est opiniâtre et stérile !
(Victor Hugo)


Contenu sponsorisé

Re: Salle de shoot

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr 2018 - 5:37