www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Partagez

kabout

Date d'inscription : 20/02/2015

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Mar 2 Fév 2016 - 17:39

"Prés d'un refugié sur cinq est analphabéte"

Quelque 17% des réfugiés reconnus séjournant en Flandre – soit près d’une personne sur cinq – sont analphabètes, a affirmé lundi la ministre flamande de l’Intégration, Liesbeth Homans. « Contrairement à de précédentes informations (indiquant) que tous les réfugiés seraient des médecins hautement qualifiés ou des dentistes, nous voyons dans la première vague (de participants) au parcours d’intégration que 17% des réfugiés reconnus sont analphabètes », a-t-elle déclaré lors de l’émission Hautekiet de la VRT.
Il y a aussi parmi eux des gens peu éduqués, a ajouté Mme Homans (N-VA). « C’est un défi. Nous devons donner une chance à ces personnes et elles doivent saisir cette chance », a souligné la ministre.
(…) Sudinfo.be

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Jeu 4 Fév 2016 - 6:57


Crise agricole : permettre à nos paysans de vivre de leur travail


Communiqué de Presse de Marine Le Pen
Présidente du Front National
3 février 2016
(Source)


La multiplication des mouvements de colère des agriculteurs un peu partout dans notre pays est le reflet d’une crise agricole sans précédent qui puise ses racines dans des décennies de politique européenne destructrice.

Cette crise est d’abord celle de la concurrence déloyale massive qui frappe avec une particulière sévérité les filières de l’élevage. Le marché français est ainsi inondé de produits étrangers qui tirent les prix vers le bas, ce qui interdit aux producteurs de simplement pouvoir vivre de leur travail. En cause : les fermes usines en Allemagne et leurs bataillons de travailleurs détachés, les coûts dérisoires de la main d’œuvre dans les pays du sud de l’Europe et les distorsions des conditions de production à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Union européenne.

Cette crise est ensuite celle de la bureaucratie coupée des réalités, avec ses normes sans cesse mouvantes et intenables pour les petites exploitations. Ces dernières meurent de ne pouvoir s’adapter, quand tout précipite le passage d’une agriculture de taille humaine à une agriculture intensive, qui fait le malheur des hommes, des bêtes et de la nature.

Et quand à ces difficultés systémiques viennent s’ajouter des inepties politiques tels que l’embargo russe ou l’interdiction de l’étiquetage mentionnant l’origine des produits, l’on réalise l’étendue du problème.

Cette crise, profonde, nécessite à présent une réponse de grande ampleur des pouvoirs publics. L’heure n’est plus à un énième discours ou à un nouveau plan d’urgence. L’heure n’est plus aux promesses de ministres impuissants et insensibles. Il faut résoudre la crise agricole à sa base.

Les maigres aides financières, concédées à des agriculteurs qui n’en voient jamais vraiment la couleur et qui risquent la censure de Bruxelles, ne sont pas à la hauteur des enjeux. Il faut définitivement tourner le dos à un système qui est en train de broyer notre modèle agricole et de détruire, au sens propre, des vies humaines par la désespérance qu’il engendre.

La France, hier encore première puissance agricole d’Europe, sous le coup d’une politique européenne soutenue et mise en œuvre par l’ex-UMP et le PS, est en train de perdre cet atout ô combien stratégique et vital pour un pays.

Les agriculteurs français ne réclament que de pouvoir vivre de leurs productions, il est donc nécessaire de pratiquer une forme intelligente de protectionnisme agricole pour permettre aux filières en péril de se rétablir. Limiter l’afflux de produits étrangers, mettre en place l’étiquetage obligatoire, favoriser l’accès des producteurs nationaux aux marchés publics, valoriser nos productions nationales, aider à l’innovation agricole ; sans ce protectionnisme et ce patriotisme économique, rien ne pourra être résolu.

C’est donc un modèle qu’il faut repenser et non poursuivre dans cette fuite en avant, comme cela se dessine avec le Traité de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis, TAFTA, qui aggraverait toutes les difficultés actuelles et porterait le coup de grâce à une agriculture brillante par son savoir-faire mais à l’agonie.
Signez la pétition « Crise agricole : nos paysans doivent pouvoir vivre de leur travail ! »

**

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Jeu 4 Fév 2016 - 14:19


Le Parlement européen vote un rapport scandaleux pour créer des normes mondiales et déréglementer les services publics


Communiqué de presse du Front National
4 février 2016
(Source)


Ce mercredi 3 Février fut un triste jour au Parlement Européen. Les députés européens du PS, de l’UDI et de l’UMP viennent de voter le scandaleux rapport sur les négociations de libre-échange sur les services : le fameux traité TISA.

Ce traité de libre-échange sur les services est négocié entre l’UE, les USA et tous les autres pays occidentaux auxquels s’adjoignent quelques grands pays émergents.

Son objectif semble relever de la science-fiction : créer des normes mondiales dans le domaine des services ! Avec l’hypocrisie dont il a le secret, le Parlement Européen fait mine de croire que des normes mondiales n’empêcheraient pas les Etats de conserver le droit de réglementer ce qui apparaîtra incohérent à toute personne de bon sens. Les gouvernements seront donc privés d’un nouveau pouvoir : ils ne pourront plus établir sans contrainte de réglementation nouvelle que ce soit sur le gaz de schiste ou tout autre sujet.

L’autre scandale de ce traité est la mise en concurrence des services publics par des sociétés privés qui disposeront des mêmes avantages : c’est une mise à mort douce et sournoise des services publics qui est ainsi acté. Seuls, certains services fondamentaux comme l’éducation, la santé et l’eau pourraient être protégés si la voix des citoyens européens finit par inquiéter les commissaires de Bruxelles.

Autre hypocrisie, les données privées des européens pourront voyager sur toute la planète ; la protection de la vie privée ne sera plus du tout protégée dans les faits.
Enfin, tous les prestataires de service seront mis en concurrence sur toute la planète et pour tous les marchés.

Les parlementaires se justifient en expliquant qu’il y aura de fortes créations d’emplois grâce à ce traité de libre-échange. Les Français savent qu’il s’agit de balivernes, ayant vu les trains de plans sociaux accompagnés l’ouverture totale des échanges.

Le traité TISA est aussi dangereux que le Traité Transatlantique. Nous dénonçons l’attitude totalement hypocrite du PS, de l’UDI et de l’UMP qui votent ces mesures à Bruxelles et qui, une fois à Paris, les cachent aux citoyens français qu’ils représentent. Cette attitude est une insulte à la démocratie

**

le fédéralisme = l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

l'ultralibéralisme est un crime contre l'humanité !





avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Ven 5 Fév 2016 - 12:58


La Cour des comptes européenne à la botte de la Commission


Communiqué de presse de Louis Aliot
Vice-président du Front National
4 février 2016
(Source)


En octobre 2015, la Cour des comptes européenne (l’auditeur externe et indépendant de l’UE) a transmis un rapport sur l’évaluation de la « Coopération avec les pays tiers sur les politiques d’immigration et d’asile » et de l’instrument financier européen de voisinage et de partenariat : ENPI. Ce rapport mettait en lumière un grave manque d’évaluation des programmes, qui visent à réintégrer économiquement les migrants de retour dans leur pays, ainsi que leur coût démesuré.

Or, ce rapport et ses conclusions n’ont pas été du goût de la Commission, qui s’est empressée de réagir de manière démesurément agressive. Elle s’est par la suite permise d’adresser une lettre au Président de la Cour des comptes, Vitor Caldeira, pour tenter d’influencer l’auditeur. Trois vice-présidents de la Commission (Frans Timmermans, Federica Mogherini, et Kristalina Georgieva) ont en effet signé la lettre dans laquelle ils s’opposent fermement non seulement à la méthode d’audit mais aussi à ses conclusions.

La Cour des comptes européenne, dont chacun jugera l’indépendance, s’est vue contrainte de modifier le titre du rapport en « Dépenses extérieures de l’UE dans les pays voisins du Sud de la Méditerranée et de l’Est » mais aussi de supprimer le terme « réfugiés » du texte. Cerise sur le gâteau, la Commission fait trainer le dossier qui intervient, selon elle, « dans un contexte compliqué ». Autrement dit, ce ne serait pas le moment de donner encore plus d’éléments aux européens pour condamner la politique d’immigration européenne et ses dépenses pharamineuses qui n’offrent que peu de résultats…

En outre, plusieurs eurodéputés qui ont été mis au courant de l’affaire ont réclamé le droit à avoir accès au rapport. Les coordinateurs de la commission du contrôle budgétaire ont par ailleurs adressé une lettre à Vitor Caldeira fin 2015 pour demander des explications.

Une fois de plus, la Commission est dans l’incapacité totale d’assumer ses choix politiques et leurs conséquences désastreuses. Pire, elle tente par tous les moyens d’exercer une pression politique honteuse en faisant taire l’organe d’audit de l’Union qui se veut indépendant.

**

le fédéralisme est un simulacre de démocratie !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas prévoir, c'est déjà gémir !
(Léonard de Vinci)

avatar
Clavier56

Localisation : Vannes Morbihan
Date d'inscription : 06/05/2011
Passion : simulation de vol
Humeur : gaie ..mais pas gay ....!

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par Clavier56 le Ven 5 Fév 2016 - 14:41

C'était la commission qu'il fallait attaquer comme Farage l'a fait par le passé avec tant d'éloquence .
En s'en prenant à l'Euro presque exclusivement et en voulant mettre l'économique en avant , le FN de Marine Le Pen s'est tiré une balle dans le pied .


***************************************************************************************
Seule la victoire est jolie ......!
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Ven 5 Fév 2016 - 18:44

Clavier56 a écrit:C'était la commission qu'il fallait attaquer comme Farage l'a fait par le passé avec tant d'éloquence .
En s'en prenant à l'Euro presque exclusivement et en voulant mettre l'économique en avant , le FN de Marine Le Pen s'est tiré une balle dans le pied .

Après une prise en compte entière de votre remarque, même avec énormément de bonne volonté, au final, il faut bien avouer qu’il est difficile d’être d'accord avec vous…
En effet, M. Farage a un point de vue de la « perfide Albion », mais ce qui intéresse les Français, c’est un point de vue Français !
Tout d’abords, comment parler d’éloquence alors que M. Farage n’exprime pas en langue Française … (pardonnez, mais c’est absurde …)
Ensuite, comment prétendre que cette prise de position irait à l’encontre de l’intérêt des patriotes Français comme l’indique votre message alors que le communiqué de presse de Louis Aliot en date du 4 février 2016 et qui vous précède directement traite justement du comportement démesuré et agressif de la dite « petite commission » européenne » ?
Au final, plutôt que d’essayez de donner des leçons de politique à Marine Le Pen et à nos cadres, en suggérant au passage un prétendu recul politique surnaturel, il eut peut-être fallu être plus attentif … pour être juste un tout petit peu cohérent ! « À réalité, quand tu nous tiens ! »
Par ailleurs, préférer Nigel Farage à Marine Le Pen appel très certainement à une naturalisation Britannique et critiquer si « habilement » la sortie de l’euro fédéral, de l’euro « monnaie de singe », démontre une obédience qui ne fait certainement pas partie des valeurs de la République Française.




avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Lun 8 Fév 2016 - 10:42

Belgique : 188 euros par jour, cout de l'hebergement d'un demandeur d'asile débouté !
 

(…) L’année dernière, ce sont ainsi quelque 9.000 personnes qui y ont été détenues, soit 2.000 de plus qu’il y a 5 ans. En moyenne, ces personnes restent une trentaine de jours sur place, avant d’obtenir une décision sur leur dossier ou d’être expulsées. En 2015, entre janvier et novembre, ce sont ainsi plus de 7.100 ordres de quitter le territoire belge qui avaient été délivrés. Et un millier de personnes ont été libérées après avoir reçu une décision favorable sur leur cas.

Mais la détention en centre fermé a un coût. 188 € par jour et par personne, qui couvrent l’hébergement, le séjour (les repas notamment) et les soins de santé. Soit une différence de 62 € avec un détenu d’une prison belge, puisque le coût pour eux s’élève à 124 € par prisonnier par jour.
SudInfo.be
Merci à Coq_gaulois
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Ven 12 Fév 2016 - 21:54

Le président de gauche tchèque : «Les migrants musulmans sont impossibles à assimiler»


Le président tchèque pour la «déportation» des migrants économiques et des suspects.

Le président tchèque Milos Zeman, connu pour ses propos anti-migrants, a préconisé ce vendredi la «déportation» des migrants économiques et des personnes suspectées de terrorisme, tout en dénonçant «l’échec complet» de l’UE face à la crise.
Le dirigeant de gauche n’en est pas à sa première déclaration contre la vague de migrants et de réfugiés arrivant en Europe et il a même participé l’année dernière à un rassemblement contre les migrants, organisé par le mouvement xénophobe Bloc contre l’islam.
«L’Union européenne a complètement échoué à résoudre la crise migratoire», a dit Milos Zeman lors d’un rassemblement social-démocrate dans la capitale slovaque Bratislava. «La seule solution à la crise migratoire est la déportation des migrants économiques et de ceux qui prônent la violence religieuse, la haine religieuse, bref qui fomentent le terrorisme», a-t-il poursuivi.
«Les migrants musulmans sont impossibles à assimiler»
La République tchèque, a ajouté Milos Zeman, accueillera tous les migrants qui veulent s’intégrer, mais «les migrants musulmans sont impossibles à intégrer et à assimiler dans la culture européenne». «Le politiquement correct est synonyme de mensonge», a encore dit le chef de l’Etat.
(…) Le Parisien
Merci à chandid

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Dim 14 Fév 2016 - 21:50

Allemagne : les refugiés aux urnes !!


Juste avant les élections régionales de Saxe-Anhalt, ceux qui n’ont pas de passeport allemand pourront également donner leur voix. 

Le 11 mars, lors d’un « vote d’essai », les migrants et les migrantes doivent se familiariser avec le système politique allemand . C’est ce qu’a déclaré à Halle Mamad Mohamad, secrétaire général du réseau regroupant les organisations d’aide aux migrants de Saxe-Anhalt. Quatorze bureaux de vote seront ouverts dans le Land de 10 à 18 heures. Mais le résultat ne comptera pas pour les élections officielles du 13 mars.
Focus

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
affraidaffraidaffraidaffraid
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Ven 26 Fév 2016 - 20:02

Allemagne : Il est désormais impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers
 

Pour limiter les arrivées et faire davantage le tri entre les réfugiés de guerre et les autres, trois pays du Maghreb – Algérie, Maroc et Tunisie – vont être ajoutés à la liste dite des pays d’origine sûrs. Il sera désormais quasi-impossible pour un Maghrébin d’obtenir des papiers. Une disposition très critiquée par les structures d’aide aux migrants.
Comment réduire le nombre de réfugiés sans quotas ni fermeture des frontières ? C’est le défi auquel est confronté l’Allemagne en l’absence d’une coordination européenne face à la crise migratoire. Angela Merkel, de plus en plus isolée en Europe, était forcée d’agir et le texte voté hier au Bundestag marque un tournant pour l’Allemagne.
Limitation du regroupement familial, renvoi des migrants condamnés, accélération des procédures d’expulsion : la politique d’accueil des réfugiés va considérablement se durcir. Des mesures réclamées de longue date par les conservateurs qui applaudissent, à l’image de la députée bavaroise Andrea Lindholz (CSU). « Il devient urgent de limiter le nombre d’arrivées par rapport à ces derniers mois, si nous ne voulons pas dépasser les capacités d’accueil de l’Allemagne et la volonté d’engagement des citoyens« . [...]
France Info
Merci à Yabonlaseku

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

merde ! du coup ils vont venir chez nous ! crie
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Sam 27 Fév 2016 - 7:44


Guerre d’égos au PS : Martine Aubry lance une charge hypocrite


Communiqué de presse de Florian Philippot‏
Vice-Président du Front National
26 février 2016
(Source)


Les guerres d’égos dans la classe politique française n’en finissent pas. Après celle des Républicains ex-UMP sur fond de campagne des primaires, c’est au tour du Parti Socialiste de s’y livrer avec la charge opportuniste de Martine Aubry contre le gouvernement et sa propre majorité.

Profitant de la faiblesse de François Hollande, la maire de Lille attaque en effet l’exécutif sur la loi El Khomri de précarisation du travail, alors qu’à n’en pas douter elle aurait elle-même présenté cette loi si elle avait occupé la place de Manuel Valls à Matignon. Tout montre dans son parcours que Martine Aubry s’est toujours inscrite dans le droit fil des recommandations de la Commission de Bruxelles, votant tous les Traités européens qui ont participé à la mainmise de la grande finance sur l’économie, à la dérégulation du marché du travail et au démantèlement des services publics.

L’opération de Martine Aubry n’est donc qu’une opération politicienne, parfaitement hypocrite, en vue d’occuper la scène dans la perspective d’une primaire à gauche.

La loi El Khomri est une production du gouvernement PS, inspirée par Bruxelles et logiquement soutenue par Les Républicains. Les dénégations de Martine Aubry ne masqueront pas la responsabilité de premier plan du PS, et donc d’elle-même, dans la situation déplorable de l’économie française et sur le recul sans précédent des droits des salariés.

**

Seul le Front National est Républicain !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la défense de la France !



avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Sam 27 Fév 2016 - 12:02

Le parlement Européen détaxe l'huile d'olive tunisienne pour aider le pays

 

Pour aider à renforcer l’économie de la Tunisie, touchée en 2015 par des attaques terroristes, les députés ont soutenu un plan d’urgence permettant l’importation en franchise de droits de 70.000 tonnes supplémentaires de son huile d’olive vierge dans l’UE, en 2016-2017. Toutefois, les députés ont obligé la Commission européenne à présenter une évaluation à mi-parcours, à mettre à jour les mesures si elles se révèlent nuisibles pour les producteurs européens d’huile d’olive et à assurer un suivi.
Le quota d’urgence a été adopté par 475 voix pour, 126 voix contre et 35 abstentions.

« La Tunisie a parcouru un long chemin depuis le printemps arabe, et il s’agit d’un des rares pays qui soit réellement parvenu à une transition démocratique. La Tunisie a été la cible d’attaques terroristes, précisément parce qu’elle est sur la voie de la consolidation de sa démocratie. Ces attaques ont eu un impact terrible sur le secteur du tourisme et de l’économie en général à un moment où les Tunisiens étaient déjà confrontés à une crise économique difficile, avec un taux de chômage élevé chez les jeunes et les personnes instruites. Voilà pourquoi il est crucial que l’UE exprime sa solidarité envers le peuple tunisien. Nous voulons que la Tunisie réussisse, et nous devons aider avec des mesures concrètes qui stimulent immédiatement son économie « , a déclaré le rapporteur Marielle de Sarnez (ADLE, FR), durant le débat précédant le vote.
Plus d’importations d’huile d’olive hors taxes
Les députés ont soutenu le contingent tarifaire à droit nul proposé temporairement pour une période de deux ans de 35.000 tonnes par an (70.000 tonnes au total) pour les importations européennes d’huile d’olive en provenance de Tunisie, disponibles pour 2016 et 2017. Cette mesure n’augmentera pas le volume global des importations de la Tunisie (l’UE réduira les droits sur l’huile d’olive que la Tunisie exporte déjà vers l’UE).
Pour répondre aux préoccupations des producteurs européens d’huile d’olive, les députés ont introduit des garanties supplémentaires, comme une évaluation à mi-parcours et la mise à jour des mesures si elles se révèlent nuisibles pour les producteurs européens d’huile d’olive, ainsi qu’une « clause de suivi » – l’obligation de veiller à ce que toute l’huile d’olive dans le cadre du quota soit produite entièrement dans le pays et directement transportée depuis Tunisie. Mais ils ont rejeté la possibilité d’envisager la prolongation de la mesure d’urgence au-delà des deux premières années.
(…)
Parlement Européen
Merci à quidam
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Sam 27 Fév 2016 - 12:08

Crise de l'élevage : Intermarché accepte d'acheter plus cher, l'Europe refuse

 L'enseigne s'était engagée à acheter le porc à 1,40 euro le kilo minimum


La Commission européenne a ouvert une enquête sur Intermarché, car elle estime que le choix de l'enseigne d'acheter la viande plus cher aux éleveurs français est une entrave à la concurrence étrangère

Le groupement de distributeurs indépendants Intermarché (Les Mousquetaires) est sous le coup d'une enquête de la Commission européenne, après s'être accordé l'an dernier avec son concurrent Leclerc pour acheter du porc à un prix plancher, a affirmé vendredi son président Thierry Cotillard.

Publicité
"Sur le porc, l'été passé, Intermarché s'était accordé avec Leclerc pour acheter le kilo (de porc) 1,40 euro (...). Mais ça n'a pas tenu. Maintenant, Bruxelles nous tombe dessus et enquête", a déclaré le patron d'Intermarché, dans un entretien au quotidien Libération mis en ligne vendredi soir. 

Le libre marché avant tout

"L'Europe considère que cet accord était discriminant vis-à-vis des pays tiers. Donc maintenant, nous sommes très prudents pour trouver des solutions", poursuit le dirigeant, précisant que son groupe risque une amende potentielle "à hauteur de 5% de notre chiffre d'affaires". 
L'an dernier, alors que les cours du porc s'étaient effondrés en-dessous du prix de revient des agriculteurs, le gouvernement avait fixé un objectif d'achat de 1,40 euro le kilo lors de négociations avec la filière, et des enseignes comme Leclerc et Intermarché s'étaient engagées à procéder à des achats de cochons à ce niveau. 

Intermarché poursuivra ses engagements

Le patron d'Intermarché a néanmoins réaffirmé sa volonté de continuer à soutenir les éleveurs, confirmant que son groupement allait lancer un contrat de cinq ans garantissant aux producteurs un prix d'au moins 1,50 euro par kilo, à condition de remplir des critères de qualité. 
"Les premiers contrats qui garantiront ce prix équitable de 1,5 euro sur cinq ans aux éleveurs seront signés la semaine prochaine avec une vingtaine de producteurs partenaires dans notre abattoir de Josselin (Morbihan)", dit il. 
"On n'a pas mis de prix plafond. C'est-à-dire que si ça monte à 1,80 euro, on paiera 1,80 euro."
Intermarché et sa filière agroalimentaire Agromousquetaires possèdent 3 abattoirs de porcs et 7 unités de production de charcuterie en France. Ils collaborent avec 3 groupements de producteurs porcins. 
Les agriculteurs français manifestent leur colère depuis l'an dernier, se plaignant notamment de cours et de tarifs d'achat trop bas. La problématique sera au coeur du Salon de l'agriculture, qui s'ouvre samedi à Paris.

avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par l'Apôtre le Sam 27 Fév 2016 - 12:17

kabout a écrit:


La Commission européenne a ouvert une enquête sur Intermarché, car elle estime que le choix de l'enseigne d'acheter la viande plus cher aux éleveurs français est une entrave à la concurrence étrangère




affraid ben alors ,on fait quoi maintenant !!!
si on ne peut plus défendre l'agriculture française ,en achetant plus cher
c'est quoi la solution ?

Solaris

Age : 37
Date de naissance : 16/05/1980
Taureau Date d'inscription : 09/01/2015
Passion : L'Histoire

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par Solaris le Sam 27 Fév 2016 - 12:46

l'Apôtre a écrit:
kabout a écrit:


La Commission européenne a ouvert une enquête sur Intermarché, car elle estime que le choix de l'enseigne d'acheter la viande plus cher aux éleveurs français est une entrave à la concurrence étrangère





affraid ben alors ,on fait quoi maintenant !!!
si on ne peut plus défendre l'agriculture française ,en achetant plus cher  
c'est quoi la solution ?

L'Allemagne a grandement utilisé les aides de l'Europe pour reconstruire son agriculture. Très loin derrière la France pendant des décennies, elle est désormais plus performante car elle exploite des travailleurs de l'Europe de l'Est et a fait le choix d'usines à bestiaux, sans âme et cruelles.

Une fois de plus, tout cela démontre l'impuissance de Hollande. Il se chie dessus dès que Bruxelles tape sur la table. Il faut que nos représentants du Parti martèlent sur les plateaux de télé cette information. Bien montrer que l'Europe veut détruire nos emplois, notre agriculture après avoir détruit notre industrie.

Je suis logiquement jamais d'accord avec Mélenchon, je déteste ce personnage, mais il a raison sur un point : si la France qui représente 16 à 18% du PIB européen, dit merde à l'Allemagne et impose ses conditions, l'Union européenne n'aura pas d'autre choix que de suivre ou ce sera la fin pour elle. Ils ont fait des pieds et des mains pour garder la Grèce qui pèse à peine 1.5% du PIB européen, alors imaginez pour la France. Le général De Gaulle, lui a toujours su imposer ses idées et a privilégié la France à de nombreuses reprises. Si l'Europe s'est élargie à l'Est c'est parce que le Royaume-Uni l'a demandé, a insisté car son but était de détruire l'Europe. L'Allemagne a accepté pour avoir une main d'oeuvre bon marché, pouvoir exploiter les peuples d'Europe de l'Est.

Désormais, seule Marine peut nous aider. On ne peut plus continuer à détruire nos emplois et tout ce qui fait la France parce que Bruxelles exige tout le temps.

Le seul problème, c'est que les politiques ont peur car la France a une dette énorme et beaucoup de chômage mais une fois qu'on aura viré tous les immigrés, les migrants, les travailleurs détachés, tous les binationaux qui ne respectent pas nos lois, il y aura de nouveau de l'emploi et après un grand plan de contrôle des aides de l'État, nous pourrons faire diminuer notre dette.
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Sam 27 Fév 2016 - 18:04

moi c'est cela que je ne comprend pas......

"Le parlement Européen détaxe l'huile d'olive tunisienne pour aider le pays" 


et pour nous la commission europeenne ouvre une enquete sur Intermarché pour entrave....
il faut vite sortir de ce carcan Bruxellois !

Solaris

Age : 37
Date de naissance : 16/05/1980
Taureau Date d'inscription : 09/01/2015
Passion : L'Histoire

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par Solaris le Sam 27 Fév 2016 - 18:08

Il faut que les élus FN martèlent le besoin d'un référendum européen pour savoir si nous devons continuer d'accepter le diktat allemand et européen. Ils seront nombreux à voter FN en 2017 si nous disons que nous aboliront certains traités et surtout Schengen.

alexis40

Age : 67
Date de naissance : 24/04/1950
Taureau Date d'inscription : 28/11/2011
Passion : politique

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par alexis40 le Sam 27 Fév 2016 - 18:30


Seule Marine peut nous aider, ça c'est une certitude pour des gens lucides....!
Combien reste t il de gens lucides en France....!
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Dim 28 Fév 2016 - 16:51


Intermarché visé par une enquête de Bruxelles pour son soutien aux éleveurs


figaro, afp, le 28 février 2016
(Source)


L'enseigne avait convenu avec Leclerc d'acheter le kilo de porc à un prix plancher. «L'Europe considère que cet accord était discriminant vis-à-vis des pays tiers», a déclaré Thierry Cotillard, président du groupe.

Le groupement de distributeurs indépendants Intermarché (Les Mousquetaires) est sous le coup d'une enquête de la Commission européenne, après s'être accordé l'an dernier avec son concurrent Leclerc pour acheter du porc à un prix plancher, a affirmé vendredi son président Thierry Cotillard.

«Sur le porc, l'été passé, Intermarché s'était accordé avec Leclerc pour acheter le kilo (de porc) 1,40 euro (...). Mais ça n'a pas tenu. Maintenant, Bruxelles nous tombe dessus et enquête», a déclaré le patron d'Intermarché, dans un entretien au quotidien Libération mis en ligne vendredi soir. «L'Europe considère que cet accord était discriminant vis-à-vis des pays tiers. Donc maintenant, nous sommes très prudents pour trouver des solutions», poursuit le dirigeant, précisant que son groupe risque une amende potentielle «à hauteur de 5% de notre chiffre d'affaires».

Lutter contre la volatilité des prix

L'an dernier, alors que les cours du porc s'étaient effondrés en dessous du prix de revient des agriculteurs, le gouvernement avait fixé un objectif d'achat de 1,40 euro le kilo lors de négociations avec la filière, et des enseignes comme Leclerc et Intermarché s'étaient engagées à procéder à des achats de cochons à ce niveau.

Le 25 février dernier, l'enseigne avait réaffirmé son engagement et sa volonté de soutenir les éleveurs. Le groupe avait annoncé la mise en place d'une contractualisation avec les producteurs partenaires, garantissant un prix plancher de 1,28 euros le kilo de porc, et pouvant atteindre les 1,50 euros. «A terme, l'ambition est que la moitié de nos volumes de production soit contractualisée, ce qui représente au moins 1,2 million de têtes», avait déclaré le président du groupe. Les contrats ne porteront au plus que sur 50% de la production des éleveurs, pour leur laisser de la flexibilité, avait ajouté Thierry Cotillard.

Ce mécanisme de contractualisation n'est pas nouveau. Déjà présent dans la filière laitière, il est envisagé par le gouvernement pour lutter contre la volatilité des prix de la filière porcine française. Le géant des produits laitiers Danone a annoncé le 24 février dernier avoir passé un accord avec 2.000 des 2.600 éleveurs qui approvisionnent ses cinq usines françaises. Le groupe s'est engagé «à définir une nouvelle formule de prix intégrant les coûts de production, en concertation avec chacune des parties pour être au plus près des spécificités locales».

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quiconque va trouver un tyran devient son esclave, même s'il est venu libre.
(Sophocle)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Mar 1 Mar 2016 - 11:38




Quand Bruxelles se fait le promoteur du communautarisme islamique


Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu
Vice-présidente du Front National
Député français au Parlement Européen
Conseiller municipal et métropolitain Nice
1 mars 2016
(Source)


Il n’est pas un mois sans que le lobby communautariste musulman ne se serve pour promouvoir son idéologie destructrice des moyens octroyés par des Institutions européennes naïves, faibles ou complices.

Ainsi, sous couvert de lutte contre une prétendue islamophobie qui sévirait en Europe, se tiendra ce mercredi, au sein même des bâtiments du Parlement européen, une conférence regroupant des intervenants aux idéologies souvent plus que contestables.

Pour la France, ce sera le porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France qui interviendra. Collectif dont la principale action consiste en la contestation des fermetures de mosquées ne respectant pas la loi républicaine ou des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence appliqué en France suite aux attentats de 2015 qui ont fait près de 150 morts et des centaines de blessés.

Pire, s’ajoutant aux associations communautaristes subventionnées plusieurs proches de l’UOIF, organisation dont l’idéologie s’inspire de celle des Frères musulmans, plusieurs députés européens apporteront par leur présence leur caution à cet évènement.

Le comble, c’est sous l’intitulé « les femmes contre l’islamophobie » » et sous le logo » l’Europe a besoin du féminisme » que cette conférence se tiendra !
Il est inquiétant de constater que les idiots utiles abreuvés de l’idéologie européiste ont fait leur le slogan de Big Brother: « la liberté c’est l’esclavage ».
Les députés européens élus sur les listes du Front National ont à cœur de rétablir l’ordre des priorités, notamment en matière de respect et de dignité des femmes: d’abord la lutte contre l’islamisme, aujourd’hui principal vecteur de l’oppression des femmes.

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quiconque va trouver un tyran devient son esclave, même s'il est venu libre.
(Sophocle)




Solaris

Age : 37
Date de naissance : 16/05/1980
Taureau Date d'inscription : 09/01/2015
Passion : L'Histoire

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par Solaris le Mar 1 Mar 2016 - 13:01

Pourtant, lorsque je parlais de médias pro-islam, certains me répondaient non, il y a un grand complot sioniste et les médias sont pro-juifs.

Regardez ce qui se passe en France, en Europe, la photo du gamin sur la plage, les reportages pro-migrants dans les médias, non, désormais, il y a une construction d'un grand complot islamique contre les démocraties, tout est fait pour faire taire la vérité sur ce qui se passe dans nos quartiers, les mosquées. Certains Français ont découvert après les attentats qu'il y avait en fait beaucoup plus de mosquées en France qu'ils ne le pensaient, qu'il y avait des islamistes radicaux un peu partout en France, qu'en fait ils n'étaient pas expulsés, etc etc
Nous nous savions, car nous nous informons, mais en France on cache la vérité car les médias et les politiques au pouvoir sont foncièrement pro-islam, y a qu'à voir toutes les lois de ces dernières décennies (regroupement familial très large, avantages fiscaux, aides en tout genre etc). Sarko avec le Qatar, Hollande avec l'Arabie Saoudite, les Américains avec l'Iran.

L'Europe tue les nations depuis longtemps, elle veut désormais tuer notre identité et nos valeurs. Il faudrait une enquête pour savoir si ces personnes ne touchent pas des pots de vin venant des pays islamiques du Moyen-Orient.

Maintenant on peut parler du grand complot islamique.
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par kabout le Jeu 3 Mar 2016 - 8:05

Crise des migrants : l’Europe annonce 700 millions d’euros de plus pour les migrants
 

La commission européenne annonce un nouveau programme d’aide financière sur trois ans, pour tenter de résoudre la crise migratoire. Un budget humanitaire d’urgence destiné en priorité à la Grèce.
Depuis le début de l’année, ils sont 131.724 migrants à avoir franchi la mer Méditerranée, soit deux fois plus que l’an dernier à la même époque, d’après les chiffres donnés par l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés.
L’Europe, face à cette crise d’ampleur, a décidé de débloquer une nouvelle enveloppe inédite : 700 millions d’euros en trois ans, dont 300 millions dès cette année, puis 200 millions en 2017 et 2018. [...]
Une bonne partie de la nouvelle enveloppe devrait renforcer les moyens de la Grèce, puisqu’Athènes réclamait près de 480 millions d’euros, afin de financer l’accueil de 100 000 nouveaux arrivants. Chaque jour, près de 2000 personnes franchissent encore la Méditerranée, et près de 10 000 réfugiés sont toujours bloqués à la frontière grecque et la Macédoine.
Source

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

bonfrancais

Age : 67
Date de naissance : 04/03/1950
Poissons Date d'inscription : 12/01/2015
Passion : la peche

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par bonfrancais le Jeu 3 Mar 2016 - 15:06

j echangerai bourricot de tulle contre poutine en plus je fournie l avoine gratuitement pendant un an qui dit mieux
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Lun 7 Mar 2016 - 8:07


Le scandale européen passé inaperçu :
comment la Commission étouffe Airbus et Ariane

figaro, le 4 mars 2016
(Source)


Le 26 février, la Commission européenne a lancé une enquête sur la prise de contrôle d'Arianespace par Airbus. Damien Lempereur et Brice Wartel y voient la responsabilité du dogme de la concurrence libre et non faussée qui pénalise l'industrie des pays européens.

Damien Lempereur est avocat et délégué national de Debout la France.
Brice Wartel est avocat.

Le 26 février 2016 restera dans l'histoire de l'industrie spatiale européenne comme un jour de deuil, le jour où la Commission européenne a empêché le mariage d'Airbus et d'Ariane par crainte de créer un numéro un mondial qui écrase les concurrents américains, russes et chinois. Peut-on encore croire que l'avenir de l'Europe passe par les technocrates de Bruxelles après un tel fiasco?

En Europe, Airbus fabrique seul des satellites et, en partenariat avec Safran, les fusées. Quant à Ariane, elle envoie les satellites dans l'espace et les met en orbite. Ariane, Airbus et Safran souhaitent donc rassembler toutes leurs activités spatiales au sein d'une seule entreprise (appelons-la Airbus-Ariane). Cette association permettrait de diminuer les coûts et d'atteindre la taille critique pour faire face non seulement aux satellites de Boeing, mais aussi aux fusées américaines de SpaceX (le protégé de la NASA) et aux autres concurrents américains, russes et chinois - tous massivement subventionnés et protégés par leurs Etats respectifs.

La menace était sérieuse pour les concurrents d'Airbus et Ariane, notamment SpaceX et Boeing. Heureusement pour eux, l'Union Européenne vient d'intervenir pour les protéger... La Commission de Bruxelles vient en effet de bloquer jusqu'à nouvel ordre la création d'Airbus-Ariane parce qu'elle est «inquiète» et «craint un verrouillage» du marché des satellites au détriment de ses concurrents étrangers. La création d'Airbus-Ariane «risque» aussi d'encourager Ariane à avantager les satellites d'Airbus, notamment au détriment de Boeing.

Créer une « position dominante » mondiale pour une entreprise européenne ? C'est trop pour la Commission : la religion de la « concurrence libre et non faussée » ne le permet pas.

Renforcer à la fois Ariane et Airbus? Prendre une longueur d'avance sur la NASA de SpaceX et sur Boeing? Créer une «position dominante» mondiale pour une entreprise européenne? C'est trop pour la Commission: la religion de la «concurrence libre et non faussée» ne le permet pas.

L'autre raison du refus de la Commission de Bruxelles est la «crainte» que les entreprises du secteur spatial ne soient plus «incitées à innover» en raison de la trop grande puissance d'Airbus-Ariane. Comme si la conquête de l'espace n'était pas par nature innovante! Bruxelles n'a manifestement pas envisagé que si Airbus et Ariane menacent d'écraser leurs concurrents hors d'Europe, c'est à ses concurrents d'investir et d'innover pour rattraper leur retard. Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes s'ils ne restent pas compétitifs.

La création d'un numéro un mondial européen n'est à aucun moment vue comme une chance, mais seulement comme un risque! Cette décision au raisonnement absurde ferait presque sourire si elle n'était pas aussi dramatique et révélatrice.

La Commission de Bruxelles continue à étouffer nos industries au nom d'un dogme fou de la « concurrence libre et non faussée ».

Décision dramatique parce que la Commission de Bruxelles continue à étouffer nos industries au nom d'un dogme fou de la «concurrence libre et non faussée». Imagine-t-on le gouvernement américain interdire à Google, Amazon, Facebook et Apple de «verrouiller» le marché ou de «favoriser» leurs propres services au détriment des entreprises européennes? Cette décision s'ajoute à la longue liste des refus de créer des champions européens, une liste où l'industrie aérospatiale européenne figure malheureusement déjà en bonne place.

Décision révélatrice parce qu'elle illustre l'opposition fondamentale entre deux conceptions de l'Europe: l'Europe qui réussit, celle des alliances entre nations, celle d'Airbus et Ariane ; et l'Europe qui échoue, celle de Bruxelles et des technocrates. A chaque échec de «l'Union européenne», les euro-béats répondent «oui mais regardez Airbus et Ariane», qu'ils invoquent à tort comme preuve de la réussite de l'Union européenne. Faut-il rappeler que ces réussites sont antérieures à la création de la Commission européenne? La décision du 26 février le confirme: l'Union européenne actuelle est l'ennemie d'Airbus et d'Ariane, pas leur alliée.

Quelles leçons faut-il en tirer?

Airbus et Ariane sont les plus beaux exemples de coopération européenne et pratiquement les seuls grands succès de cette coopération au cours des quarante dernières années. Le secret de leur réussite est justement, ou plutôt était, qu'ils échappaient à l'Europe de Bruxelles. Maintenant que la Commission de Bruxelles peut contrôler Airbus et Ariane, elle s'empresse de leur couper les ailes au nom de «la concurrence». Au même moment, les Etats-Unis et la Chine laissent le champ libre à leurs champions nationaux.

Airbus et Ariane doivent rester des associations entre Etats souverains, des alliances au cas par cas en fonction des intérêts communs de tel ou tel pays, sans aucun droit de regard de la Commission européenne. Airbus et Ariane sont la démonstration que l'Europe qui réussit est l'Europe des patries chère au Général de Gaulle, l'Europe libérée des technocrates, l'Europe lucide qui raisonne en fonction de ses intérêts plutôt que des idéologies ou des dogmes.

L'Union Européenne actuelle combine les pires défauts de la concurrence sauvage, avec les pires défauts du contrôle technocratique, comme le montre cette interdiction de l'alliance entre Airbus et Ariane. Pour nos entreprises et pour la France, il est temps de changer d'Europe.

**

Le fédéralisme : l’idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous ne mangeons pas de graines,
Nous n'avons pas de plumes,
Nous ne sommes même pas gris,
Alors comment se fait-il qu'avec le fédéralisme nous ayons l'impression d'être des pigeons ?


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Lun 7 Mar 2016 - 17:20


Quand l’Union européenne se mobilise contre… l’aérospatiale européenne !


Communiqué de presse du Front National
7 mars 2016
(Source)


C’est par un de ses tours de force habituels que l’Union européenne, dans une folie dogmatique de plus en plus préoccupante, a décidé de lutter contre le rapprochement envisagé d’ASL (Airbus Safran Laucnher) et d’Arianespace.

En effet, c’est dans un silence étourdissant des médias français – majoritairement acquis aux thèses de Bruxelles – que la commission européenne a lancé le 26 février dernier une « enquête approfondie » contre l’éventuel rapprochement de ces deux fleurons de l’industrie aérospatiale européenne. Relevons d’ailleurs, à une époque où les « élites » nous expliquent que la France n’est rien sans l’Europe, que ces entreprises sont toutes d’origine française.

Rappelons que le premier (ASL) fabrique les satellites et les fusées et que le second (Arianespace) les envoie dans l’espace. Ces opérations étant étroitement liées, c’est assez naturellement qu’ASL et Arianespace ont souhaité réunir leurs activités afin de former un géant européen capable de faire jeu égal avec les Etats-Unis mais aussi afin de se préparer à l’émergence des futures puissances spatiales que pourraient devenir la Chine et l’Inde.

Cette consolidation devait se faire par une augmentation de la participation d’ASL dans Arianespace, portant celle-ci à 74%. Cette opération avait obtenu l’accord du gouvernement français.
Le 26 février restera donc comme un jour de deuil pour notre industrie aérospatiale.

Car en lançant cette enquête la commission met un dangereux coup d’arrêt à ce projet et cela au nom de la sacro sainte « concurrence non faussée ». Cette notion est devenue au fil des ans une obsession inquiétante des commissaires européens qui, tels des savants fous, en manipulent le concept jusqu’à l’utiliser contre les nations européennes elle-même.

Pour résumer, la commission européenne entrave et tue un projet européen de peur que cela aboutisse à un champion européen qui concurrence les Etats-Unis et la Chine ! Alors même que ces derniers protègent et subventionnent activement leurs industries dans ce domaine.

L’Union se comporte de plus en plus comme une puissance autoritaire, hors de contrôle et qui œuvre contre les nations et les peuples européens. Car l’affaiblissement de nos deux géants aura non seulement un impact négatif sur l’emploi mais aussi des conséquences stratégiques et militaires.

Cette triste affaire donne une fois de plus raison au Front National et illustre de façon éclatante que l’Europe des nations et de la coopération, qui, triste ironie du sort, avait donné vie à Airbus, est la seule capable de redonner souffle à nos économies, nos industries et nos talents alors que l’Europe de Bruxelles ne cesse de les étouffer.

**

Seul le Front National est Républicain !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la défense de la France !


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par ano le Mar 8 Mar 2016 - 13:00


Travailleurs détachés :
quand la Commission européenne fait semblant de lutter contre le dumping qu'elle a mis en place


Communiqué de presse de Nicolas Bay
Secrétaire général du Front National
Député français au Parlement européen
8 mars 2016
(Source)


La commissaire européenne Marianne Thyssen, chargée de l’emploi et des affaires sociales, s’apprête à annoncer une révision de la directive « travailleurs détachés ». Derrière l’objectif affiché de réduire les différences de coût du travail entre salariés dans un même pays, se cache en réalité une vaste opération d’enfumage. Sans jamais remettre en cause le principe même du travailleur détaché, la Commission européenne se contente de proposer des modifications mineures, telles que la possibilité pour le travailleur détaché de prétendre au 13e mois, aux primes de Noël ou d’ancienneté, si celles-ci existent dans le secteur ou la branche qui l’emploie.

Dans le fond, aucun changement majeur n’est apporté. Les charges sociales que doit payer l’employeur d’un travailleur détaché demeurent celles du pays d’origine, générant ainsi toujours plus de concurrence déloyale et d’injustice sociale. Tant que le travailleur détaché ne représentera pas le même coût qu’un travailleur français, le dumping social et fiscal ne fera que prospérer et continuera de précariser les salariés. Avec cette prétendue réforme, à poste égal, un salarié polonais détaché en France (salaire français mais charges du pays d’origine) coûtera toujours moins cher qu’un salarié français.

Alors que la France accueille actuellement 300 000 travailleurs détachés, le Front National appelle à la suppression de la directive de 1996, qui a permis l’émergence de ce système délétère. Ce ne sont pas quelques tours de passe-passe qui permettront de mettre fin à un système inéquitable qui favorise la concurrence déloyale des pays européens à bas niveau de protection sociale, mais la suppression de son principe même. La préférence étrangère en matière d’emploi doit d’urgence cesser pour laisser place à la priorité nationale, afin de répondre d’abord au chômage de masse frappant des millions Français qui désespèrent de trouver un travail.

**

Seul le FN à la volonté de développer l'entrepreneuriat Français !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la réindustrialisassion de la France !



Contenu sponsorisé

Re: L’Europe dont nous ne voulons plus !!!

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 18 Oct 2017 - 7:41