cinq jeunes gens interpellés cette nuit, soupçonnés d'avoir jeté de l'acide sur des homosexuels, ont été libérés. Pas de charges suffisantes pour poursuivre des violences.