www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

FN : Stéphane Bolâtre menacé d’expulsion pour sa proximité avec Jean-Marie Le Pen ?

Partagez
avatar
Invité
Invité

FN : Stéphane Bolâtre menacé d’expulsion pour sa proximité avec Jean-Marie Le Pen ?

Message par Invité le Ven 4 Sep 2015 - 7:37


Stéphane Bolâtre, élu frontiste à Chaumes-en-Brie, comparaissait mardi devant la commission des conflits. Il dénonce le "nettoyage" des fidèles de Jean-Marie Le Pen.

Ils sont militants du Front national depuis de nombreuses années et font partie de l’arrière-garde de Jean-Marie Le Pen, le “grand manitou” du parti frontiste, aussi nommé “Menhir” par certains. En tout, 23 militants étaient convoqués mardi devant la commission des conflits du parti d’extrême droite. Parmi eux, il y avait Stéphane Bolâtre, 40 ans, meneur de l’opposition FN à Chaumes-en-Brie, par ailleurs fidèle parmi les fidèles de Jean-Marie Le Pen, fondateur du mouvement et ex-président d’honneur du FN.

« Si je suis inquiété aujourd’hui, c’est justement pour ma proximité avec Jean-Marie Le Pen, ce qui dérange énormément depuis quelque temps », soutient l’élu seine-et-marnais. Pourtant, le motif officiel de cette convocation du 1er septembre tournait autour d’un différent que Stéphane Bolâtre a eu avec le directeur national du Département protection sécurité (DPS), le service d’ordre du FN. « Les faits remontent à plus de trois ans ! », s’étonne le principal intéressé qui ne souhaite pas détailler les détails de cette brouille interne. « Ce sont des accusations infondées alimentées par des proches du directeur national du DPS », assure-t-il.

Persona non grata à l’université d’été

À noter que malgré ce contentieux, Stéphane Bolâtre avait reçu l’investiture FN pour les élections municipales de mars 2014. « On m’avait justement demandé de tourner la page à ce moment. Ici, on a affaire à une sorte de nettoyage ! Tous ceux qui ne rentreront pas dans le moule seront écartés », ajoute-t-il.

Aux côtés de Stéphane Bolâtre, 23 militants étaient convoqués devant la commission pour répondre de leurs actes. Parmi eux, notons la présence d’Alexandre Simonnot, l’ancien secrétaire départemental du FN dans le Val d’Oise. Ce dernier était d’ailleurs le seul à comparaître dans le rang des “prévenus” pour avoir défendu sans faille l’ancien chef de fil du mouvement. « Curieusement, toutes les personnes de mon entourage qui ont été convoquées étaient toutes à l’anniversaire du président ! », poursuit l’élu du Chaumes-en-Brie.

Aujourd’hui, les risques qui pèsent sur Stéphane Bolâtre vont de la simple réprimande à l’exclusion formelle du parti. Autre sanction qui reste en travers de la gorge du principal intéressé : il a reçu un mail signé par Nicolas Bay, secrétaire national du FN depuis le 30 novembre 2014, lui indiquant qu’il n’était pas invité à l’université d’été du Front national à Marseille ce week-end. Une situation qui fait écho à celle de Jean-Marie Le Pen, lui aussi persona non grata lors de cette grand-messe frontiste, qui a pourtant fait savoir qu’il comptait quand même s’y rendre, histoire sans doute de jouer les troubles têtes et de résister aux velléités émancipatrices de sa fille.

Rendre le FN fréquentable

Les efforts de Marine Le Pen pour écarter certains membres du Front national, comme son père aujourd’hui devenu trop encombrant à cause, notamment, de ses sorties polémiques, traduisent de la volonté du mouvement de se refaire une image, de rendre le parti fréquentable dans les années à venir. « Le FN a tellement envie de monter aux gens qu’il a changé, s’énerve Stéphane Bolâtre. Comment peuvent-ils dire que Jean-Marie Le Pen ne reflète plus l’image du parti alors qu’ils se réfèrent constamment à l’histoire du FN et à tout ce qui a été dénoncé depuis 40 ans ? Certes, l’ancien président d’honneur à une façon de s’exprimer que tout le monde n’apprécie pas, mais c’est quand même lui qui a fondé le parti ! »

Contacté, Nicolas Bay, le secrétaire national du FN n’a pas souhaité réponde à nos sollicitations.

    La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 21:59