www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Équité entre hommes et femmes !

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Ven 11 Sep 2015, 21:35


Ces pays qui empêchent les femmes de travailler librement

le figaro, 10 septembre 2015
(Source)


Selon un rapport de la Banque mondiale, 155 pays discriminent encore les femmes à l'emploi. Dans plusieurs endroits, certains métiers leur sont encore interdits. Dans d'autres, elles doivent demander l'autorisation à leur mari. Palmarès.
 
En 2015, les femmes n’ont toujours pas pleinement et librement accès à l’emploi partout dans le monde. D’après un rapport de la Banque mondiale publié mercredi 9 septembre, sur les 173 pays étudiés, 155 disposent d’au moins une loi qui empêche les femmes d’accéder librement au travail. C’est davantage encore que dans la précédente version du rapport, en 2013, qui avançait le chiffre de 79 pays sur 143 étudiés.

Les plus mauvais élèves du classement ? Sans surprise, l’Arabie Saoudite, la Jordanie et l’Iran, qui ont le plus grand nombre de lois restreignant l’accès des femmes à l’emploi. L’Afghanistan, la Mauritanie ou encore la Malaisie sont également mal classés. Le rapport précise que, parmi les lois les plus restrictives en matière d’emploi, celles qui permettent aux épouses de travailler hors de la maison, si et seulement si c’est dans l’intérêt de la famille. Il arrive même que la permission du mari soit nécessaire pour qu'elles puissent chercher un emploi. Si elles se risquent à braver son interdit, elles sont menacées de perdre tout soutien financier de sa part.

Plus surprenant, en Europe, la France, l’Allemagne ou l’Italie possèdent également des lois qui empêchent la gent féminine d’exercer à loisir certaines activités. En France, les femmes n’ont par exemple pas le droit de porter des poids supérieurs à 25 kilogrammes ou de transporter des poids de plus de 45 kilogrammes... avec une brouette.

À l'inverse, le Canada, les Pays-Bas, la Hongrie et la Namibie font partie des bons élèves, qui ne restreignent d'aucune manière l’accès au travail des femmes.

De graves conséquences économiques

Des facteurs annexes sont également pris en compte pour estimer l’accès à l’indépendance des femmes dans chacun des pays. Le droit pour les femmes mariées de déposer une demande de passeport, par exemple, est toujours limité dans de nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique mais aussi aux Seychelles et dans les îles de Saint-Vincent et des Grenadines, aux Antilles. Le droit d’ouvrir un compte bancaire ou de signer un contrat est également crucial pour qui cherche un emploi, mais demeure interdit aux femmes mariées en République démocratique du Congo.

« Les disparités entre hommes et femmes causent des pertes de revenus pour beaucoup de pays »

La directrice générale et directrice des opérations de la Banque mondiale, Sri Mulyani Indrawati, a par ailleurs indiqué que la persistance de ces inégalités ne favorise pas les pays concernés sur le plan économique. Bien au contraire. « Des études antérieures ont révélé que les disparités entre les hommes et les femmes dans les domaines de l'entrepreneuriat et de la participation à la vie active représentent des pertes de revenu dont beaucoup de pays pourraient se passer, en particulier ceux qui sont confrontés à des niveaux élevés de pauvreté », affirme-t-elle dans une tribune au journal Les Échos.

Elle rappelle aussi l’absence encore inquiétante de lois condamnant le harcèlement sexuel en entreprise ou la violence domestique dans plusieurs dizaines de pays. Son diagnostic reste cependant teinté d’espoir : depuis 1990, elle note que les lois protégeant les femmes de la violence sont de plus en plus répandues.

***

RPS : la trahison permanente !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comment peut-on se prétendre Républicain quand on n'est même pas Démocrate ?
(29 mai 2005 - 4 février 2008)


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Dim 13 Sep 2015, 13:44


Oui, les femmes sont de la viande ! Plusieurs imams français l’affirment

Il faut les écouter. Et ne pas prendre leurs arguments à la légère.

atlantico, le 12 Septembre 2015
(Source)


La viande doit être soigneusement emballée : sinon elle risque de s’abîmer. Il ne faut pas non plus la laisser traîner à portée des animaux : elle sera dévorée. Ce sont des évidences alimentaires qui ne souffrent aucune discussion. Et ces évidences seront rappelées avec force ce week-end, au Parc des Expositions de Pontoise où se tient Le salon musulman du Val d’Oise.

C’est là qu’il vous faut être samedi et dimanche. Et vous pourrez y amener vos enfants, guettés par l'ennui. Le salon est dédié à la “femme musulmane” et la participation de plusieurs spécialistes des questions alimentaires y est annoncée. Tous, se sont inspirés du mufti d’Australie qui, il y a quelques temps, avait fait ce constat, ô combien juste, concernant les femmes non voîlées. “Si vous placez de la viande non enveloppée et que vous la laissez dans la rue, dans un jardin sans la couvrir et que les chats viennent la manger, de qui est-ce la faute : des chats ou de la viande non enveloppée ?”

Vous ne serez pas déçu par Le salon musulman du Val d’Oise.

Une journaliste du Huffington Post a eu la curiosité de s’intéresser de près aux pensées de certains des experts en hygiène alimentaire qui y seront présents. Par exemple, Rachid Abou Houdaya, imam de la mosquée de Brest, un tenant très rigoureux du port du voile : “si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là”.

C’est plutôt bien vu. Il est en effet notoire, que nous autres, les hommes, sommes carnivores et que comme les femmes sont de la viande… Et vous, quand vous voyez une femme non voilée vous vous jetez sur elle pour la violer ? Non! Mais manifestement c’est le cas des fidèles masculins de Rachid Abou Houdaya, si l’on suit la logique de son raisonnement.

Il y aura aussi là-bas Nader Abou, imam de la mosquée Al Imane du Bourget. Comparé au précédent, c’est un mou. Il se contente de rappeler que "la femme ne peut sortir de chez elle que par la permission de son mari "et la prévient qu’elle doit obéir à son époux quand celui réclame son dû au lit faute de quoi "les anges la maudiront toute la nuit”.

Vérifiez aussi sur le programme à quelle heure va s’exprimer Hatim Abou Abdillah, imam de la mosquée As Salam de Maison Alfort. Ce qu’il dit est intéressant : les femmes coquettes et parfumées sont des “fornicatrices” (des salopes quoi !) qui “subiront un châtiment atroce”. En revanche ne perdez pas de temps à écouter Eric Younous qui considère que les juifs sont punis par Allah. Car là, on s’écarte vraiment du registre strictement alimentaire qui nous intéresse : les juifs, en effet, ne sont pas comestibles.

Il paraît donc utile et nécessaire que vous vous rendiez au Salon musulman du Val d’Oise. C’est beaucoup, beaucoup plus facile d’accès que la Syrie et l’Irak. Après quoi, dirigez-vous vers le cinquième arrondissement de Paris et demandez audience à Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris et également Président du Conseil français du culte musulman. Son avis sur les propos des imams cités plus haut, sera précieux.

***

RPS : simplement la volonté d’ignorer votre intérêt !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Ven 18 Sep 2015, 13:28


Salon salafiste de Pontoise : la première qui dit la vérité…
Céline Pina menacée d’être exclue du PS

causeur, le 18 septembre 2015
(Source)


Après la salafiste pride du week-end dernier, sobrement appelée « Salon de la femme musulmane de Pontoise », une seule élue avait vigoureusement pris la parole pour dénoncer cette atteinte aux valeurs de la France : Céline Pina, conseillère régionale socialiste sortante d’Île-de-France. Il faut dire que cela fait un peu désordre dans la patrie des droits de l’homme, qui a plutôt la tradition des joutes entre Voltaire et Rousseau, un débat entre prédicateurs salafistes sur la meilleure façon de marie-trintigner sa femme voilée. Chez Bourdin, Céline Pina avait regretté la tenue de cet événement – heureusement perturbé par les Femen – que la mairie aurait très bien pu interdire pour menace de trouble à l’ordre public. Après tout, imagine-t-on l’organisation d’un « salon du migrant » où des prêcheurs de haine discuteraient du bienfondé des ratonnades ?

L’intervention de la socialiste fut très remarquée, notamment d’une fraction de la population regrettant l’abandon par la gauche de la laïcité et d’une certaine idée de la femme qui sont l’une des mamelles de l’identité française. Mais Céline Pina n’a pas fait que des heureux, surtout dans son propre parti. Sa prise de position courageuse lui vaut en effet… une menace d’exclusion du PS, signée de la main même de Rachid Temal, premier fédéral du Val d’Oise ! Depuis juillet, on sait que ce dernier conduira la liste socialiste aux régionales dans le département en lieu et place de l’élue rebelle, qui ne souhaitait pas se représenter en raison des « positions floues » de Solférino sur la « laïcité, le communautarisme » et une forme de « clientélisme » à l’échelle locale. Quand les choses sont floues, il y a un loup, dirait Martine Aubry – qui maîtrise par ailleurs très bien ces dossiers. Le paysage s’éclaircit lorsqu’on connaît la préférence croissante des apparatchiks socialistes pour la « diversité » (ethnique) au détriment de l’égalité (sociale, économique, sexuelle).

Bref, pas besoin d’être Jérémie pour comprendre ce qui s’est tramé en coulisse, il suffit de lire la prose de l’accusée Pina pour comprendre que son combat féministe et laïque – deux nouveaux gros mots au PS ? – dérange. Ainsi écrivait-elle au lendemain des attentats de janvier, sans craindre de briser l’unanimisme charliste : « Trois mots reviennent souvent dès que l’on évoque le massacre perpétré à Charlie Hebdo: “Pas d’amalgames!” Je comprends cette nécessité mais une telle injonction ne sera possible que si elle ne s’opère pas au prix d’un déni. Bien sûr que faire l’amalgame musulman égale terroriste serait un désastre, mais nier le fait que des courants obscurantistes exercent une pression de plus en plus forte sur la communauté musulmane, que ces courants gagnent du terrain, que certains jeunes et moins jeunes sont fascinés par la violence et la brutalité de Daesh et que leur rapport à la religion les amène à rejeter des éléments fondamentaux de notre contrat social (égalité femmes/hommes, laïcité, liberté d’expression) serait pire encore.»

Padamalgam, padalgam, padalmagam, point : le mantra du socialisme réellement existant n’admettait aucune virgule, nuance ni « mais ». Pour avoir enfreint ce tabou et brossé un tableau du cancer islamiste qui gangrène la société, Céline Pina s’est fait de sérieux ennemis. Parler le Cambadélis, c’est tout un art : comparer l’« islamophobie » à l’antisémitisme, l’Etat islamique à Israël, histoire de se ménager le vote antisarkozyste des banlieues, demande du métier. Et une sacrée dose de roublardise. Au risque de saborder sa carrière, Céline Pina n’incrimine pas le Front national ou je-ne-sais-quel nervis fascistes sortis de derrière les fagots lorsqu’il s’agit de combattre l’islamisme immense et vert.

Dans sa tribune choc du mois de janvier, Céline Pina interpellait ses camarades : « nos élus locaux, parfois si engoncés dans leur clientélisme et souvent eux-mêmes peu au fait sur ces questions, auront-ils le courage de porter cette parole? Surtout lorsque l’on sait que cela peut faire de vous une cible? Faut-il laisser les enseignants se battre seuls sur des problématiques aussi dangereuses, alors qu’ils se font déjà souvent agresser par des élèves ou leurs parents sur des problèmes qui vont de la revendication du halal, du port du foulard à la difficulté d’enseigner la Shoah? »

Huit mois plus tard, l’élue de banlieue tient sa réponse.

***

PS : Sectarisme, Chaînes, Fers & Propagande !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Blanche d'Issy
Modérateurs
Modérateurs

Localisation : Rhône Alpes
Date d'inscription : 23/01/2011

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Blanche d'Issy le Ven 18 Sep 2015, 13:49

:aplaudissement: :aplaudissement:

Le hic : même dans nos rangs, défendre la laïcité et l'égalité de droits hommes/femmes est mal vu par certains. De quoi, parfois, se faire traiter de socialiste... zen


***************************************************************************************
blanche@partisansmarine.com
avatar
Invité
Invité

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Invité le Ven 18 Sep 2015, 13:55

@Blanche d'Issy a écrit::aplaudissement: :aplaudissement:

Le hic : même dans nos rangs, défendre la laïcité et l'égalité de droits hommes/femmes est mal vu par certains. De quoi, parfois, se faire traiter de socialiste... zen

Des noms ? Razz
avatar
Blanche d'Issy
Modérateurs
Modérateurs

Localisation : Rhône Alpes
Date d'inscription : 23/01/2011

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Blanche d'Issy le Ven 18 Sep 2015, 14:11

Provocateur ! Razz C'est assez récent pour que tous s'en souviennent... :mrgreen:


***************************************************************************************
blanche@partisansmarine.com
avatar
yceman

Age : 47
Date de naissance : 20/04/1970
Bélier Date d'inscription : 17/09/2015
Passion : ma famille est son bien etre

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par yceman le Ven 18 Sep 2015, 18:48

Heureusement qu'il y a les femmes pour apporter à ce monde de brutes un peu de douceur et d'intelligence biglove


***************************************************************************************
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire(Corneille)
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Mar 22 Sep 2015, 18:43



Au Maroc, une piscine interdite aux chiens et aux femmes

le figaro, le 22 septembre 2015
(Source)


Dans le club de natation de Lanoria à Mohammedia, près de Casablanca, les femmes de plus de 12 ans sont interdites de baignade. La polémique a éclaté après la diffusion du cliché du réglement intérieur sur les réseaux sociaux.
 
Comme dans toutes les autres piscines, il est interdit de fumer, d’être accompagné de son chien ou encore de courir sur les bords des bassins du club de Lanoria à Mohammedia. Mais ce n'est pas tout : les femmes de plus de 12 ans y sont interdites de baignade.

Karim, un habitant de Casablanca, a fait la découverte de ce réglement intérieur un peu particulier samedi alors qu’il était en balade avec sa famille. L’homme a tout de suite partagé son indignation sur les réseaux sociaux. « C’est ma femme qui a vu l’affiche, déclare-t-il à Metronews. On a pris la photo et on est allé voir la réception. On nous a confirmé l’interdiction pour ma femme et notre adolescente de se baigner. » Pour lui, dès lors, hors de question de remettre les pieds dans l’établissement. Il apprendra par la suite que la piscine possède un bassin couvert réservé aux femmes, ce qui justifierait cette interdiction.

La chargée de communication, Misryne Elamrani, contactée par Metronews, a voulu calmer les tensions : « Conformément aux convictions religieuses du propriétaire, le club a des piscines séparées. Un bassin pour les hommes, un bassin pour les femmes et un mixte pour les enfants. La photo de cette affiche a été prise à l’entrée du bassin réservé aux hommes mais ce qu’on ne dit pas, c’est que le même panneau est posé devant le bassin des femmes stipulant : « Interdit aux hommes de plus de 12 ans, aux chiens et à tout le reste ». »

Elle reconnaît cependant que la formulation est ambiguë et n’hésite pas à pointer du doigt l’agence de communication engagée pour réaliser le panneau informatif : « L’agence de communication avec laquelle nous travaillons a mal formulé les choses. À douze ans, une fille n’est pas une femme. L’affiche sera donc modifiée, mais les règles ne changeront pas. »

Face à la médiatisation du règlement, et cette publicité inattendue pour son club, Misryne Elamrani s’est réjouie : « Depuis cette polémique, nous avons eu un bond des inscriptions. Certaines personnes demandent ce genre de séparations au Maroc et les femmes voilées veulent pouvoir se baigner tranquillement. Vous savez, certains hommes sont des pervers ! »

**


Clownesque : il y a seulement quelque jours Hollande était au Maroc pour quelle se réconcilie avec la France !
Cet homme démontre un manque total de vision au plus haut sommet de l’état et cet immense déshonneur le discrédite définitivement pour n’importe laquelle des fonctions même avec la plus petite des responsabilités !


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Jeu 15 Oct 2015, 10:35


L'égalité homme-femme génère un gain direct sur la croissance

le figaro, le 15 octobre 2015
(Source)


Un rapport du cabinet de conseil McKinsey chiffre l'apport d'une intégration égalitaire des femmes au travail. Et le gain est loin d'être anecdotique, pouvant constituer une source majeure de croissance.

C'est ce mercredi que s'ouvre à Deauville le « Women's Forum for the Economy and Society », une rencontre dont l'objectif est de « mettre en lumière les opinions et les voix des femmes sur les grands sujets économiques et sociaux ». En ouverture de cette rencontre sera présenté un rapport du McKinsey Global Institute publié en septembre dernier mettant en avant le potentiel économique d'un accès égalitaire des femmes au marché de l'emploi. Et le constat est clair, l'égalité homme-femme, c'est bon pour le PIB.

Manque à gagner

Dans le détail, l'étude estime que si tous les pays du monde harmonisaient l'intégration des femmes sur les standards les plus avancés (mais donc toujours en conservant quelques inégalités, de fait), le PIB mondial pourrait croître de 11% de plus d'ici 2025 soit 12.000 milliards de dollars (outre bien sûr sa croissance « normale »). Dans un scénario, plus théorique et forcément plus improbable, d'une égalité parfaite, sans aucune discrimination, cet accroissement atteindrait même 26% (à 28.000 milliards de dollars). Les marges de manœuvre restent donc encore importantes malgré les améliorations notables des dernières décennies. Une bonne nouvelle pour le potentiel économique futur, qui cache évidemment un processus d'égalité entre les sexes encore très loin d'être atteint actuellement. Alors que les femmes représentent, assez naturellement, 50% de la population active potentielle, elles ne contribuent qu'à 37% du PIB mondial, et sont 655 millions de moins que les hommes à être incluses dans le monde du travail. D'un strict point de vue économique, c'est autant d'agents générateurs de valeur ajoutée en moins dans la production mondiale.

Accélérateur de PIB

Si le rapport proposé affiche une performance mondiale, il s'est aussi intéressé aux gains potentiels au niveau national. Et si le bonus touche tout le monde, certains pays peuvent envisager un véritable décollage économique… signe de leur retard d'intégration des femmes. Premier d'entre eux, parmi les 95 pays étudiés: l'Inde. La future première puissance démographique mondiale pourrait en effet s'attendre à un supplément de 16% de PIB d'ici 2025 si l'intégration des femmes dans le secteur productif était l'équivalent des pays les plus avancés. Soit 700 milliards de dollars, un apport non négligeable pour la huitième économie mondiale et qui pourrait lui faire grappiller quelques places au classement. L'Amérique latine (+14%), la Chine (+12%) et l'Afrique subsaharienne (+12%) sont les autres zones avec les plus fortes possibilités d'amélioration. Mais même les pays les plus « vertueux » gardent encore des opportunités. Selon McKinsey Global Institute, l'Europe de l'Ouest peut gagner 9% de PIB à l'amélioration de ses pratiques, soit tout de même 2100 milliards de dollars d'ici 2025. Pour rappel le PIB de la France en 2014 était de 2935 milliards de dollars.

Les auteurs du rapport proposent des pistes d'amélioration de l'inégalité homme-femme qui reposent quasiment toutes sur l'action des entreprises, principales actrices d'un rapprochement des conditions entres les deux sexes. Mais, selon les analystes, le frein principal à l'équité reste de l'ordre de la politique publique: l'illettrisme, les femmes étant 195 millions de plus que les hommes à être touchées.
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par kabout le Jeu 15 Oct 2015, 11:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
sortie
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Mar 12 Jan 2016, 09:01


Cologne : où sont passées les féministes ?

figaro, le 11 janvier 2016
(Source)


Mathieu Bock-Côté voit dans les viols de Cologne la face cachée de la légende du «vivre-ensemble diversitaire». Il s'étonne du traitement médiatique tardif de ces agressions massives.

Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie et chargé de cours aux HEC à Montréal. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Il est l'auteur d'Exercices politiques (VLB éditeur, 2013), de Fin de cycle: aux origines du malaise politique québécois (Boréal, 2012) et de La dénationalisation tranquille: mémoire, identité et multiculturalisme dans le Québec post-référendaire (Boréal, 2007). Mathieu Bock-Côté est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada.

L'information circulait depuis quelques jours sur Internet sans qu'on ne parvienne vraiment à la valider: y avait-il eu vraiment une vague massive d'agressions sexuelles sur les femmes à Cologne, la nuit de la Saint-Sylvestre, par des migrants ou des bandes d'origine étrangère? Il a fallu que la rumeur enfle suffisamment pour que les autorités reconnaissent les événements et que le système médiatique consente à rendre compte du phénomène, dont on ne cesse, depuis, de constater l'ampleur, tellement les témoignages accablants se multiplient à la grandeur de l'Allemagne.

On peut voir là une preuve de plus de la tendance du complexe médiatico-politique à filtrer les mauvaises nouvelles idéologiques qui peuvent, d'une manière ou d'une autre, compromettre la légende du vivre-ensemble diversitaire. Pour éviter que le peuple ne développe de mauvais sentiments à son endroit, on traitera les mauvaises nouvelles le concernant en les désamorçant le plus possible et en multipliant les mises en garde contre les amalgames. On les réduira à des faits divers, sans signification politique, et on ne commentera les événements qu'avec la plus grande prudence.

On est loin du traitement de la photo déchirante du petit Aylan Kurdi mort sur la plage qui avait suscité une émotion immense dans les pays occidentaux, d'autant plus que les médias se livrèrent alors sans gêne à une séance de culpabilisation massive, comme si ce petit être au destin si atroce représentait à lui seul l'ensemble de la crise migratoire. À ce moment, l'amalgame était permis: tous les migrants étaient Aylan Kurdi. Chaque segment de la société devait céder à l'impératif humanitaire, ce qui n'est pas sans rappeler la formule d'Elie Halévy, qui voyait dans «l'organisation de l'enthousiasme» une marque distinctive du totalitarisme.

Pour peu qu'on y réfléchisse, la nouvelle des agressions de Cologne représente l'envers absolu du grand récit de l'ouverture à l'autre, où ce dernier est chanté à la manière d'un rédempteur. On somme les sociétés occidentales d'embrasser une diversité qui pourrait les régénérer de l'extérieur, d'autant qu'elle serait toujours une richesse. On voit désormais qu'elle peut aussi prendre le visage d'une barbarie agressive, où des bandes organisées entendent imposer leur présence sur le territoire, avec la plus archaïque et la plus primitive des techniques de guerre, celle de la prise des femmes, à qui on indique qu'un nouveau pouvoir s'installe et qu'il s'exercera d'abord sur elles.

C'est une régression civilisationnelle épouvantable qui heurte nos valeurs les plus intimes. La femme, ici, redevient une prise de guerre, comme un bien à prendre. On ne peut parler de simple délinquance. Qu'il s'agisse de bandes organisées ou non n'est pas l'essentiel. C'est d'une offensive brutale, dont on doit parler, où on cherche consciemment ou inconsciemment à faire comprendre à l'hôte qui est le nouveau maître des lieux. Il ne s'agit évidemment pas de faire porter la responsabilité de ces agressions à l'ensemble des migrants, ce qui serait aussi faux que cruel et imbécile. Mais manifestement, parmi ceux-ci, on trouve un nombre significatif de jeunes hommes qui arrivent en Europe avec une attitude conquérante et prédatrice.

Le déni des cultures, qui laisse croire qu'il suffirait de quelques règles juridiques fondées sur les droits de l'homme pour permettre aux gens de toutes origines de cohabiter, pousse à une politique d'une irresponsabilité criminelle. Qu'on le veuille ou non, toutes les cultures ne sont pas interchangeables et elles peuvent entrer en friction. Une communauté politique est aussi une communauté de mœurs. Quoi qu'en pense Angela Merkel et les autres dirigeants de l'Europe occidentale, on ne fait pas entrer dans un pays des centaines de milliers de personnes aux mœurs étrangères sans provoquer un choc culturel ou si on préfère, un choc de civilisation.

Devant cette agression, un désir de soumission avilissant se fait entendre. La mairesse de Cologne, Henriette Reker, a ainsi invité les femmes à adapter leurs comportements aux nouveaux venus. Elles devraient garder plus d'un bras de distance pour ne pas exciter des hommes qui ne sont pas encore habitués à la liberté sexuelle caractérisant la modernité occidentale. Les femmes sexuellement libérées sont-elles responsables de l'agression qu'elles subissent? Henritte Reker les invitera-t-elle demain à porter le voile pour faire comprendre qu'elles respectent les nouveaux codes de la pudeur multiculturelle et qu'elles sont vertueuses? Le multiculturalisme se présente ici plus que jamais comme une inversion du devoir d'intégration.

On se demande ce qu'il faudra encore pour que les sociétés occidentales constatent à quel point l'utopie multiculturaliste pousse au désastre. Se pourrait-il que leurs élites politiques se croient engagées dans un processus inéluctable, pour le meilleur et pour le pire, et qu'elles se contentent, dès lors, de chercher à limiter ses effets néfastes. À bon droit, même si elles le font quelquefois avec une brutalité dérangeante, certaines petites nations d'Europe préfèrent fermer leurs frontières devant la déferlante migratoire, d'autant que le spectacle de l'immigration massive à l'Ouest de l'Europe n'a rien pour les convaincre des vertus de la société multiculturelle.

Mais on ne leur permet pas. On connaît la doctrine de la souveraineté limitée, qui sous Brejnev, accordait une certaine autonomie aux pays sous sa domination sans leur permettre de s'affranchir du bloc de l'Est ou des principes du socialisme. L'Allemagne l'a récemment réinventée à l'endroit des petites nations d'Europe de l'Est qui ne voulaient pas se plier à l'impérialisme humanitaire germanique, comme si l'Allemagne voulait laver son passé en s'immolant au présent. Chaque nation, apparemment, devrait être entraînée dans cette mutation identitaire majeure à l'échelle d'une civilisation.

Les gardiens du nouveau régime multiculturaliste ne veulent pas croire qu'ils pilotent allégrement nos sociétés vers quelque chose comme une guerre civile inavouée mélangée à un choc des civilisations. Ces termes sont peut-être exagérés - ou pas. Mais une chose est certaine, ce n'est pas en laissant croire que le régime multiculturaliste accouchera tôt ou tard d'un paradis diversitaire qu'on calmera les angoisses des peuples européens. Les tensions sociales se multiplieront. Cela nous ramène à la question première de la philosophie politique, soit la sécurité élémentaire des sociétaires. Celle des femmes européennes n'est manifestement plus assurée.

**
Fédéralisme = idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il n'y a pas au monde de pire malheur que la servitude.
(Sophocle)



navarre

Age : 78
Date de naissance : 08/09/1939
Vierge Date d'inscription : 18/07/2015
Passion : bridge

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par navarre le Mar 12 Jan 2016, 09:55


la servitude des idées est pire que celle du corps....le corps vieillit et meurt...celle des idées risquent d'être
éternelles....pourquoi ne pouvons-nous tirer des leçons de l'Histoire.....Une vraie Nation ne peut exister que lorsqu'on l'honore et qu'on honore tous ceux qui l'ont construite.... je suis hors de moi lorsqu'on crache sur notre France depuis
40 ans. Je ne suis pas "Charlie" et suis horrifiée par ce concert exploité (2016) ou cette marche silencieuse faite en 2015.
Pour ma part cela relève du "consumérisme" et même je qualifie ces actes de "voyeurisme"....
le rire se nourrit avec le public ...les pleurs sont intimes et font partie de la vie privé; ce n'est qu'en retraite
chez soi ou dans le silence d'une église, ou dans les bras d'êtres chers que vous pouvez exhumer ces pleurs et apaiser
un tant soit peu votre peine. Ces commémorations anonymes, voulues et organisées par nos gouvernants actuels,
pour diluer sans doute leur part de responsabilité, ne font que raviver la peine des victimes... et leur colère...
Je suis persuadée que les proches de toutes ces victimes étaient et sont dans l'incapacité d'assister à ces
commémorations car, pour le coup, leurs larmes sont de plus en plus amères...

Les gouvernants "AGISSEZ " ...vite ... vite ...ne vous "LAMENTEZ " pas ...je n'arrive pas à dire messieurs
les gouvernants...tant ma colère est grande.
Seuls les "Lâches sont des déserteurs...il vous faudra rendre des comptes,
et non de vous pavaner en public.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Jeu 14 Jan 2016, 11:27


Marine Le Pen : « Un référendum pour sortir de la crise migratoire »

opinion, le 13 Janvier 2016
(Source)


La présidente du Front national s’exprime après les événements de la nuit de la Saint-Sylvestre, à Cologne en Allemagne

Marine Le Pen: «Je suis aussi indignée, comme responsable politique, comme femme, de voir que ces centaines d’agressions sexuelles dans différents pays d’Europe n’émeuvent en rien nos dirigeants» © Sipa Press

C'est la responsable politique, mais aussi la femme, qui prend aujourd'hui la plume pour s’adresser aux Français. C’est comme femme française libre, qui a pu jouir toute sa vie durant des libertés très chères, acquises de haute lutte par nos mères et nos grands-mères, que je tiens à alerter sur une nouvelle forme de la régression sociale, humaine et morale que nous impose la crise migratoire, crise qui n’est pas une fatalité, mais l’œuvre d’une politique voulue, effrayante par son aveuglement.

Les Français savent que nous dénonçons l’immigration massive depuis des années. Conscients de ses conséquences sur la situation économique de la France, la cohésion sociale, la sécurité, la laïcité, l’assimilation des nouveaux venus, et plus largement l’identité nationale, nous tirons depuis longtemps la sonnette d’alarme et expliquons que la France doit réduire fortement l’immigration.

Notre discours n’a fait que gagner en légitimité et en audience à mesure que la crise dite « des migrants » a commencé de frapper en Europe. Accepter d’accueillir 1 million de migrants en 2015, 3 millions prévus par la commission européenne en 2016, en plus des flux habituels, devenait parfaitement inconsidéré. Toutes les conséquences précitées ne pouvaient logiquement que s’aggraver. Mais il en est deux nouvelles qui allaient faire prendre à la crise migratoire un tour cauchemardesque.

La première, sur laquelle je me suis déjà longuement exprimée, avertissant depuis longtemps l’opinion, concerne le risque terroriste. Faire venir des milliers d’hommes de pays en conflit, dans lesquels sévissent Daech et d’autres organisations islamistes terroristes, sans contrôle sérieux à l’arrivée, et leur permettre de circuler sans aucune entrave dans tout l’espace Schengen, relevait déjà d’un crime contre la sûreté des peuples, et des Français en particulier. Les terribles attentats de 2015 ont tragiquement jeté la lumière sur cette vérité cruelle : les chemins des migrants sont aussi ceux qu’empruntent les terroristes, et nous ne maîtrisons en rien ce phénomène.

La deuxième conséquence dramatique de la crise migratoire tient à la situation de la Femme. Si celle-ci est encore l’égale de l'homme en droits, la réalité est qu’elle ne peut plus jouir comme un homme de ces mêmes droits !

En effet, alors que les langues commencent seulement à se délier, que les fausses pudeurs médiatiques tombent enfin, on prend connaissance des exactions auxquelles se sont livrés des migrants dans les pays qui en ont accueilli un grand nombre, en Allemagne surtout, mais pas seulement.

L’irresponsabilité de Merkel, la faiblesse de Hollande. À Cologne, ce sont des centaines de femmes qui ont subi des agressions sexuelles. Que ces hommes soient, de par leur situation de migrants, leurs conditions de vie dans leurs pays d’origine, ou encore leurs dogmes religieux, soumis à une frustration sexuelle particulière ne m’intéresse aucunement ; j’ai bien d’autres choses à faire que de trouver une quelconque excuse à ces mâles déchaînés.

En revanche, qu’ils agissent comme des criminels (viol et tentative de viol sont des crimes, ne l’oublions pas), qu’ils s’affranchissent des règles essentielles de nos sociétés occidentales, et qu’ils méprisent ouvertement les droits des femmes, me préoccupe grandement.

À Cologne, ce sont des centaines de femmes qui ont subi des agressions sexuelles (...). Je suis révoltée aujourd’hui par le silence inadmissible voire l’assentiment tacite de la gauche française devant ces atteintes fondamentales aux droits des femmes

Je suis aussi indignée, comme responsable politique, comme femme, de voir que ces centaines d’agressions sexuelles dans différents pays d’Europe n’émeuvent en rien nos dirigeants. Je suis effarée de l’irresponsabilité d’Angela Merkel qui permet par sa politique laxiste une telle situation, et de la faiblesse de François Hollande qui sur le sujet migratoire, comme sur les autres, se couche devant l'Allemagne et l'UE.

Je suis révoltée aujourd’hui par le silence inadmissible voire l’assentiment tacite de la gauche française devant ces atteintes fondamentales aux droits des femmes : Elisabeth Badinter avait parfaitement raison de dire que la gauche, par clientélisme, par une peur fantasmée de la stigmatisation de l’islam ou de l’amalgame, abdique devant des mises en cause très graves de la laïcité et des droits des femmes. Les éternels donneurs de leçons se taisent quand, pour le coup, les valeurs les plus centrales de notre République sont bafouées.

Le droit à l’intégrité corporelle, de quelque sexe que l’on soit, est un droit parmi les plus essentiels. Ce droit est aujourd'hui attaqué pour nombre de femmes. Que la barbarie puisse s’exercer de nouveau à l’encontre des femmes, du fait d’une politique migratoire insensée, me remplit d’effroi. Je repense à ces paroles de Simone de Beauvoir : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question », et j’ai peur que la crise migratoire signe le début de la fin des droits des femmes. Atteinte à l’intégrité physique, contrôle social, réduction des libertés et asservissement : on sait que la pente est glissante. Sur ce sujet comme sur les autres, les conséquences de la crise migratoire étaient pourtant prévisibles.

A toutes les raisons qui commandent la réduction drastique de l’immigration, s’ajoutent désormais des impératifs qui touchent aux fondements même de la civilisation française : la sécurité de tous, et les droits des femmes. Je ne crois pas une seconde en l’UE pour inverser la tendance. Je pense en revanche très fermement que la France, si elle recouvre sa souveraineté et ses frontières, peut tout à fait juguler cette submersion migratoire et ses diverses conséquences. Je suis persuadée que c’est la volonté de la Nation.

C’est pourquoi je demande solennellement au président de la République, sur ces sujets aussi cruciaux, de donner la parole à notre peuple, par référendum. Les Français souhaitent-ils oui ou non qu’on cesse d’accueillir les migrants sur leur territoire ? Souhaitent-ils oui ou non sortir de l’espace Schengen et rétablir des contrôles permanents aux frontières nationales ? A ces deux questions je réponds, en tant que responsable politique, en tant que femme, un grand oui !

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Ven 11 Mar 2016, 10:25


Une journée de la femme au mauvais genre

10 mars 2016
(Source)



Entretien avec Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen, Vice-Présidente du Front National.

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Sam 30 Avr 2016, 11:01


Du vote au voile intégral, quid aujourd’hui du droit des femmes ?


Communiqué de Presse de Gilbert Collard
Député du Gard, et du RBM
29 avril 2016
(Source)


Le 29 avril 1945, il y a tout juste 71 ans, à l’occasion d’élections municipales, les Françaises votaient pour la première fois. Il était ainsi mis fin à une anomalie historique que le fameux Front populaire de 1936, alliance des gauches au pouvoir dont les héritiers contemporains s’apprêtent à célébrer le souvenir, n’avait pas eu le courage de corriger. Progressiste, mais pas trop.

A l’heure où la gauche dirige de nouveau la France, le souvenir cette première participation féminine au suffrage réellement universel est l’occasion de rappeler avec consternation le recul alarmant du droit des femmes dans notre pays sous les coups de boutoir du communautarisme et de la lâcheté politique.

Les féministes autoproclamées contemporaines se trompent de combat, la lutte pour l’égalité femme-homme ne se mène pas dans les rayons des magasins de jouet mais dans les Cologne et dans les Molenbeek français. Pour toutes celles, et ceux, qui ne se reconnaissent plus dans le féminisme institutionnalisé et pour qui ce combat doit pourtant continuer, le Rassemblement Bleu Marine, présidé par une femme, Marine Le Pen, peut aujourd’hui servir de point de ralliement.

**

C'est vous qui faites la différence, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Soyez le bouclier de la France, Souscrivez !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Dim 12 Juin 2016, 08:22


La percutante lettre d'une victime à son violeur épargné par la justice

au féminin, 6 juin 2016
(Source)


La semaine dernière, un étudiant de l'Université de Stanford et champion de natation a été déclaré coupable de viol sur une jeune femme mais n'a été condamné qu'à 6 mois de prison car le juge craignait qu'une plus lourde sentence n'ait un impact négatif sur sa carrière sportive. Dans une lettre, sa victime rappelle à quel point son crime a bouleversé sa vie.

En janvier 2015, Brock Turner avait été découvert par deux passants en train d'abuser sexuellement d'une jeune femme inconsciente sur le campus de l'Université de Stanford (Californie), derrière une poubelle. Ils l'avaient poursuivi alors qu'il tentait de fuir et immobilisé jusqu'à ce que la police n'arrive. En mars dernier, un jury populaire avait déclaré cet athlète de haut niveau de trois chefs d'accusations dont le viol. Il risquait pour cela jusqu'à 14 ans de prison.

Mais la justice en a finalement décidé autrement et jeudi dernier, il a écopé de seulement 6 mois de prison et trois ans de liberté conditionnelle. Pour justifier sa décision, le juge Aaron Persky de la Cour de Santa Clara a évoqué la carrière sportive du jeune homme, qui aspirait à participer aux Jeux Olympiques, et son inquiétude de la voir « sévèrement mise en danger » par une sentence trop dure. Une sentence qui a indigné médias et internautes qui l'ont qualifiée de simple tape sur le poignet et d'insulte à toutes les victimes tandis qu'aujourd'hui encore les survivants d'agressions sexuelles continuent de se battre pour dénoncer ce fléau et la passivité des universités à ce sujets.

« Tu ne me connais pas, mais tu a été en moi, et c'est pour cela que nous sommes ici aujourd'hui »

Le jour du verdict, la jeune femme a lu une longue lettre dans laquelle elle revient sur le soir où sa vie a basculé sans qu'elle le sache, comment elle a appris, dans la presse, en même temps que tout le monde, comment elle avait été violée par un inconnu qui a déclaré qu'elle avait « aimé ça » puisqu'elle lui avait touché le dos lorsqu'il l'avait pénétré avec ses doigts, comment ce garçon avait ensuite engagé des avocats pour qu'ils la traînent, elle, la victime, dans la boue en trouvant des éléments de son passé « compromettants » et comment sa parole, malgré les preuves médicales, a été remise en doute à cause de son état. « On m'a non seulement dit que j'avais été abusée, mais que parce que je ne m'en souvenais pas, je ne pouvais pas prouver que ça n'était pas consenti. Cela m'a confuse, m'a blessée et m'a presque détruite. S'entendre dire qu'on a été agressée, quasiment violée, de façon évidente, à la vue de tous dehors mais qu'on ne sait pas si on peut réellement qualifier ça d'agression provoque la confusion la plus accablante. Pendant un an, j'ai dû me battre pour faire comprendre que quelque chose n'allait pas dans cette situation. »

La jeune femme a poursuivi sa missive en s'adressant à son agresseur dont le récit a énormément changé entre sa première déclaration et son témoignage une fois qu'il a su qu'elle ne se souvenait de rien. Point par point, elle démontre l'absurdité de ses arguments : « Tu dis que je suis tombée par terre. Si une fille tombe, on l'aide à se relever. Si elle est trop saoule pour marcher et tombe, on ne la monte pas, on ne lui retire pas ses vêtements et on n'introduit pas ses doigts dans son vagin. Si elle tombe, on la relève, et si elle porte un gilet, on ne lui retire pas pour toucher sa poitrine. Peut-être a-t-elle froid et que c'est pour cela qu'elle porte un gilet ! »

« Ton avocat a bien insisté sur le fait qu'on ne sait pas exactement quand j'ai perdu connaissance. Peut-être, mais là n'est pas la question ! J'étais trop saoule pour parler correctement, trop saoule pour donner mon consentement, avant même que je sois au sol. Tu n'aurais jamais dû me toucher, point. [...] Tu dis que si tu avais su que j'étais inconsciente, tu aurais arrêté et cherché de l'aide. Comment m'aurais-tu aidée ? J'aimerais savoir. Si ces deux cyclistes ne nous avaient pas vus, comment la nuit se serait-elle terminée pour moi ? M'aurais-tu remis ma culotte, démêlé mon collier, fermé mes jambes, couverte ? Aurais-tu enlevé les aiguilles de pin dans mes cheveux, demandé si les brûlures à mon cou et sur mes fesses me faisaient mal, cherché un ami pour lui dire de t'aider à m'emmener dans un endroit confortable et chaud ? Quand je pense à jusqu'où les choses auraient pu aller si ces deux gars ne t'avaient pas arrêté, je perds le sommeil. Que me serait-il arrivé ? Tu es incapable de trouver une réponse satisfaisante à cette question, même après un an. »
« Mon indépendance, ma joie de vivre, ma douceur et la vie stable dont je profitais jusqu'alors ont été complètement déformés. Je suis devenue introvertie, colérique, méprisante de ma propre personne, épuisée, irritable, vide. Cet isolement était parfois insupportable. Tu ne peux pas me rendre la vie que j'avais avant cette nuit. Alors que tu t'inquiètes de ta réputation ruinée, je mets chaque soir des cuillères dans le frigo pour que, à mon réveil, quand même yeux sont gonflés à force d'avoir pleuré, je puisse les y mettre pour les dégonfler et tout simplement voir. [...] Je ne peux plus dormir sans la lumière allumée, comme quand j'avais 5 ans, car je fais des cauchemars dans lesquels on me touche et je ne peux pas me réveiller. Pendant 3 mois, je me suis couchée à 6h du matin, lorsque le soleil se levait et que je me sentais suffisamment en sécurité pour m'endormir. J'ai peur de me promener le soir, d'aller à des soirées et de boire avec mes amis alors que je ne devrais pas me sentir en danger en leur présence. »

« Tu ne sais pas à quel point il a été difficile pour moi de reconstruire ces parties de moi que tu as affaibli. Cela m'a pris 8 mois rien que pour réussir à parler de ce qui m'est arrivé. Je n'arrivais plus à être avec mes amis et mes proches. Je criais sur mon petit-ami et ma famille dès qu'ils commençaient à évoquer le sujet. Tu ne m'as jamais permise d'oublier ce qu'il m'est arrivé. Tu m'as donné un ticket à destination d'une planète où je suis seule au monde. A chaque fois qu'un nouvel article paraissait, je vivais dans la paranoïa que toute ma ville découvre que c'était moi, la fille qui s'est faite agresser. Je ne voulais pas qu'on ait pitié de moi et j'apprends chaque jour à accepter le fait que je suis une victime et que ce trait fait désormais partie de mon identité. »

Le viol est une absence de consentement, pas la conséquence d'une promiscuité

« Je respecte totalement son droit à un procès, mais même après que 12 jurés l'ont unanimement déclaré coupable de 3 délits, tout ce qu'il a avoué, c'est d'avoir trop bu. Quelqu'un qui est incapable d'assumer la responsabilité de ses actions ne mérite pas une condamnation allégée. Le fait qu'il a voulu atténuer ce viol en avançant une « promiscuité » entre nous est profondément insultant. Le viol n'est pas une question de promiscuité, il s'agit de l'absence de consentement et cela me perturbe beaucoup qu'il ne puisse pas faire cette distinction. »

Dans ce message diffusé ensuite par BuzzFeed et devenu viral depuis, la jeune femme qui a déclaré au média espérer que son histoire permettra au public d'ouvrir les yeux sur la gravité de la situation et cette vision encore faussée des abus sexuels, s'adresse à toutes les jeunes filles et femmes, toutes concernées par cette société baignant dans une culture du viol toxique. « A toutes les filles, partout dans le monde, je suis avec vous. Ces nuits où vous vous sentez seules, je suis avec vous. Quand des gens cherchent à vous discréditer ou doutent de vous, je suis avec vous. Je me suis battue pour vous alors ne cessez jamais de lutter. Je vous crois. Comme le dit Anne Lamott, « Les phares ne sillonnent pas les îles à la recherche de bateaux à sauver, ils restent là, et brillent. » Bien que je ne puisse pas sauver tous les bateaux en détresse, j'espère que par ce discours, vous absorberez un peu de lumière et le fait de savoir que vous ne devez pas rester silencieuses, que justice peut être rendue, que vous absorberez un peu d'assurance que nous avançons et surtout, que vous êtes importantes, indubitablement, vous êtes intouchables, vous êtes belles, vous êtes estimées, respectées, chaque jour et chaque minute, vous êtes fortes et cela, on ne peut pas vous le prendre. A toutes les filles dans le monde, je suis avec vous. »

La scandaleuse réponse du père du violeur

Si son message a fait le tour du monde et le verdict outré toute la Toile, c'est un message nauséabond du père de Brock Turner, adressé au juge pour demander clémence, qui a également fait parler lui. Dans cette lettre, il impute entièrement la faute de son fils à l'alcool et à la culture de l'alcool très ancrée sur le campus. « Ce verdict l'a brisé lui et sa famille. Sa vie ne sera jamais celle à laquelle il aspirait et celle pour laquelle il a travaillé si dur », écrit-il après avoir précisé que le jeune homme n'était plus que l'ombre de lui-même et refusait même de manger son plat préféré, un bon steack. Mais c'est ensuite que vient la phrase qui a justement provoqué l'ire des internautes. Evoquant les 6 mois de prison auxquels l'ancien étudiant a été condamné, il déclare « C'est un lourd prix à payer pour 20 minutes d'action sur ses 20 années de vie. » Oui, 20 minutes d'action. C'est ainsi que Dan Turner décrit le viol dont son fiston a été reconnu coupable.

Cerise sur le gâteau, l'Américain poursuit en suggérant que Brock ne devienne éducateur auprès des autres étudiants pour les prévenir des dangers de l'alcool. « Il peut faire beaucoup de choses positives dans notre société et s'engage entièrement à éduquer ses camarades du campus sur les dangers de la consommation d'alcool et de la promiscuité sexuelle. Avoir des personnes comme Brock éduquant les autres étudiants, c'est comme ça que l'on peut agir sur cette culture de la consommation excessive et ses conséquences fâcheuses. » Un viol n'est donc rien d'autre qu'un conséquence fâcheuse...
Un collectif de 250 actuels et anciens élèves de Stanford s'est empressé de contre-attaquer à travers une lettre indiquant que le nageur avait lui-même participé à un programme de prévention obligatoire sensibilisant aux agressions sexuelles et à la consommation d'alcool lorsqu'il était arrivé à l'université, ce qui ne l'a pas empêché de violer une femme.

Malheureusement, le dégoût unanime de la Toile pour ce plaidoyer et cette affaire plus généralement ne changera rien à la condamnation du jeune homme qui sortira libre à la fin de l'année. Il sera néanmoins fiché comme délinquant sexuel pour le reste de sa vie.

**
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Mer 28 Déc 2016, 16:16


« Plus sérieusement, au-delà du sport, les femmes ont un mental supérieur et c’est elles qui ont le pouvoir. Sans nous, les hommes sont perdus. »
(Clarisse Agbegnenou, Judokate française, Médaille d'argent lors des Jeux olympiques d'été de 2016 au Brésil)

C’est en partie à cause de ce genre de propos et d’état d’esprit sexistes que peuvent survivre les misogynes qui freine l’équité homme/femme.
De la part d’une femme, il ne peut s’agir là que d’une disposition à l’humiliation subie ou bien d’un manque de perspicacité …


avatar
Blanche d'Issy
Modérateurs
Modérateurs

Localisation : Rhône Alpes
Date d'inscription : 23/01/2011

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Blanche d'Issy le Mer 28 Déc 2016, 16:39

De la part d'une femme comme d'un homme, il s'agit surtout d'une prédisposition à la connerie béate, celle qui conduit à faire des déclarations idiotes plutôt que de se taire !

Poursuivons donc notre chemin, côte à côte, en bons compagnons.

Nulle personne ne représente l'ensemble de son sexe, heureusement, car les deux sexes sont également pourvus d'imbéciles et de nuisibles.


***************************************************************************************
blanche@partisansmarine.com
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par gemini le Jeu 29 Déc 2016, 08:55

@Blanche d'Issy a écrit:De la part d'une femme comme d'un homme, il s'agit surtout d'une prédisposition à la connerie béate, celle qui conduit à faire des déclarations idiotes plutôt que de se taire !

Poursuivons donc notre chemin, côte à côte, en bons compagnons.

Nulle personne ne représente l'ensemble de son sexe, heureusement, car les deux sexes sont également pourvus d'imbéciles et de nuisibles.

pancarte+1

hello
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Sam 20 Mai 2017, 07:50


Harcèlements des femmes dans le quartier La Chapelle-Pajol :

La sécurité et l'égalité ne sont pas négociables !


Communiqué du Front National
19 mai 2017
(Source)


Dans son édition de vendredi, Le Parisien décrit le quotidien insupportable que vivent les femmes du quartier La Chapelle-Pajol, au coeur de Paris. Depuis plusieurs semaines, les femmes se font ainsi harceler, insulter et agresser par des groupes d’hommes, sans qu’aucune action des pouvoirs publics ne soit entreprise.

Cette situation n’est pas acceptable. Plus généralement, elle révèle la dégradation des conditions de vie des femmes de notre pays. Dans plusieurs quartiers, le simple fait de sortir seule ou de porter une jupe est ainsi perçu comme une provocation.

Ce recul des droits des femmes est aussi la conséquence de l’immigration de masse, qui a renforcé le communautarisme et laissé l’islamisme s’enraciner. Enfin, la position trouble de la toute nouvelle secrétaire d’État à l’égalité femme/homme, qui conteste la loi de 2004 sur les signes religieux ostensibles, laisse craindre que la situation va empirer.

L’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas négociable, tout comme le droit des femmes à vivre ou de s’habiller comme elles l’entendent. Il est donc urgent de défendre les femmes de notre pays, ainsi que leurs droits et leur sécurité : cela passe par une extension de la laïcité à l’ensemble de l’espace public et par le recrutement de forces de l’ordre, pour renforcer les contrôles et protéger celles qui subissent des harcèlements quotidiens.

**

Remettez la France dans le bon sens, votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'équité vient du cœur ; la justice de la raison !
(A. Chavanne)

avatar
Invité
Invité

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Invité le Sam 20 Mai 2017, 08:03


Gérard Collomb a déclaré qu'il n'y aura plus de zone de non-droit....Il faut lui faire remonter cette info lol
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Jeu 14 Sep 2017, 08:13

Marlène « Chipolata », mépris extrême ou incompétence extrême ?


Mme « Chipolata »,

En quoi étendre la PMA (procréation médicalement assistée) aux lesbiennes améliorera-elle l'Égalité entre les hommes et les femmes ?
En quoi augmenter encore davantage le déséquilibre entre les hommes et les femmes améliorera-elle l'Égalité entre les hommes et les femmes ?

Non seulement, cette mesure est un grand n'importe quoi qui attaque la stabilité de la France mais en plus vous faites de la « mousse » (sans doute une diversion) sur un sujet annexe pour cacher votre impuissance sur votre priorité ... c'est pitoyable !
Pour commettre votre forfait, comme une simple secrétaire, vous vous abritez derrière l'argument « cet engagement de campagne » d’Emmanuel Macron dont, à la vue de l'abstention, la légitimité n'est pourtant que juridique sans être démocratique.

Certes, chargée de la lutte contre la haine anti-LGBT (lesbiennes, gais, bi et trans), Mme « Chipolata » vous n’avez cependant pas la main sur le dossier de la PMA. Il relève de Mme Buzyn, qui est beaucoup plus prudente.
Au lieu de s'ouvrir à n'importe quel vent mauvais comme de puériles inconscients, certains de nos dirigeants, dont vous, feraient bien mieux d'être des plus prudent ...

Et finalement, ne pas remplir son objectif principal, c'est encore « le meilleur moyen de creuser l'inégalité entre les hommes et les femmes » ...

Bien cordialement,

**
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par ano le Jeu 26 Oct 2017, 11:14


Personne n’a le monopole de la défense du droit des femmes !


Communiqué de presse de Mylène TROSZCZYNSKI
Au nom de la délégation française ENL au Parlement européen
25 octobre 2017
(Source)


Aujourd’hui au Parlement européen avait lieu un débat sur le harcèlement sexuel. Il faisait suite aux révélations de l’affaire Weinstein et à tous les témoignages de femmes victimes de ces prédateurs, en France, en Europe mais également au sein des institutions européennes. Nous préparions aussi sur ce sujet une résolution, pour être sûr que, plus jamais, une victime n’ait peur de parler, et que justice soit faite.

La Justice demande temps, réflexion, et fermeté, autant de caractéristiques absentes du débat. Nous ne devons pas confondre lynchage médiatique et justice, car c’est la porte ouverte à la délation publique, et aucun État de droit ne saurait le tolérer.

Lors de la réunion de travail sur la résolution, j’ai porté les propositions de notre groupe ENL et j’ai demandé leur intégration au texte de compromis. Une résolution signée par tous les groupes politiques enverrait un signal fort de la volonté du Parlement européen de combattre ces exactions.

La réponse des Socialistes et des groupes majoritaires fut cinglante : NON ! Sans aucune justification… sinon leur sectarisme. Il faut croire que le harcèlement sexuel est la chasse gardée de certains partis, qui se parent de toutes les vertus en public, et s’empressent de les bafouer en privé… quand la caméra n’est pas là.

Je nous sais forts de notre travail au Parlement européen et en France en faveur des femmes. Le Front National défend, avec conviction et détermination, la dignité des femmes et des jeunes filles face aux violences dont elles sont victimes, face aux nouveaux totalitarismes qui tentent de bafouer leurs droits et leur liberté. Nous demandons depuis longtemps que les femmes victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles soient réellement entendues et que les coupables de ces actes reçoivent la peine qu’ils méritent.

**

Libérez-vous de l'idéologie du sectarisme, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La justice est le droit du plus faible !
(Joseph Joubert)




Contenu sponsorisé

Re: Équité entre hommes et femmes !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017, 04:33