www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Mémoire et actualité de l’horreur communiste : ce sera le prochain voyage de François

Partagez
avatar
Invité
Invité

Mémoire et actualité de l’horreur communiste : ce sera le prochain voyage de François

Message par Invité le Jeu 24 Sep 2015 - 17:06


Chrétienté-Solidarité vient d’apprendre avec une très grande émotion la belle nouvelle du prochain grand voyage du pape François et ses principales étapes. Il se déroulera depuis Rome via la Roumanie, l’Ukraine et la Russie jusqu’aux pays de l’Extrême-Orient communiste, dans les deux Corées, en Chine et en Indochine.

C’est qu’après avoir très véhémentement dénoncé à maintes reprises, et surtout en Amérique, les immenses injustices du libéralisme et du capitalisme financier, il entend maintenant condamner avec une vigueur proportionnée à leur étendue et à leur atrocité les monstruosités d’hier et d’aujourd’hui perpétrées par les différents régimes totalitaires de ce que Jean-Paul II désignait comme « le communisme réel ».

François devrait d’abord s’arrêter en Roumanie pour célébrer un office œcuménique devant la prison de Pitesti où la cruauté sans limite de la Securitate roumaine, jadis modèle pour la police cubaine, atteignit des sommets de sadisme excrémentiel dans des délires de pornographie blasphématoire.

De son avion survolant l’Ukraine, le pape fera mémoire des six millions de victimes des grandes famines génocidaires organisées en 1921 – 1922, et en 1932 – 1933, accompagnées des exécutions et tortures de masse bolchéviquement nécessaires.

Il s’arrêtera ensuite, le deuxième jour, pour une grande convergence mémorielle de tous les peuples slaves et baltes sur un des espaces encore accessibles des chantiers du Bielomorkanal  (canal mer Blanche-Baltique) où des dizaines de milliers de forçats affamés et sans cesse matraqués trouvèrent la mort. Le canal fut inauguré en grande pompe par Staline avant même de s’avérer inutilisable.

François prononcera là un discours sur l’effroyable gaspillage humain de grands projets communistes plus absurdes et plus meurtriers que ceux de Suez et de Panama.

Le troisième jour l’amènera par avion puis par hélicoptère au centre de la Sibérie sur l’emplacement, dans la région de Novossibirsk, de l’un des camps du Goulag, très exactement au nombre de 1976, construits entre 1920 et 1970 et où moururent par millions des déportés, hommes, femmes et enfants.

Après une quatrième journée sur place consacrée à des rencontres avec des détenus rescapés et avec le clergé de la région, il volera le cinquième jour  vers Madagan à l’extrême-orient de la Russie.

Là en effet arrivèrent sans cesse par bateaux, durant trois dizaines d’années, les déportés embarqués à Vladivostok.  Le plus grand nombre était ensuite convoyé vers les camps d’exploitation des mines d’or de la Kolyma, région au froid toujours intense (jusqu’à – 70 °) et où le travail était de rigueur jusqu’à – 50 °.

Le pape y conduira une méditation sur ce système d’exploitation particulièrement exterminateur puisque en ces seuls camps on a pu comptabiliser deux millions de morts (par le dénombrement des passagers des bateaux faisant le transport des condamnés et rentrant toujours vides). De là, le sixième jour, il partira vers la Corée du Nord, survolant le Birobidjan, territoire  dont Staline fit une assez extraordinaire république juive, pas franchement un succès, et que le fleuve Amour sépare de la Chine.

François, qui a déjà rencontré Castro, souhaite de même à Pyongyang pouvoir présenter son respect au « lider maximo » du régime, le camarade Kim Jong Un. Mais celui-ci n’a pas la chaleur latine des Castro et pour l’heure il y a encore incertitude sur son acceptation d’une rencontre, fût-elle brève et sur le tarmac de l’aéroport.

François, quoi qu’il en soit, entend évoquer l’immense souffrance du peuple de la Corée du Nord, avec ses milliers de morts dans ses camps  d’extermination et par les famines. Il le fera donc assurément en Corée du Sud, où, de Séoul, il pourrait se rendre sur le « check point » de la ligne de démarcation et s’avancer alors, à la grâce de Dieu, à la rencontre du Nord, tel un migrant avide de partager le calvaire de ses frères en humanité et souvent dans la foi. Et puis ce sera « la Chine immense et rouge ».

François, se voulant tel François d’Assise rencontrant Saladin, a d’ores et déjà fait demander à Xi Jinping son accord pour un entretien à Pékin. Mais survolant le rouge empire du milieu, il entend bien évoquer coûte que coûte les 80 millions de victimes du maoïsme dans les massacres de la révolution culturelle ou des « grands bonds en avant ». Il n’omettra pas, bien sûr, de rappeler les terribles persécutions infligées, toujours aujourd’hui, aux catholiques chinois et aux autres chrétiens, ainsi qu’aux Tibétains.

Selon la possibilité de demeurer ou non en Chine, et dans ce cas, deux jours pour le moins, le pape entend demander alors que soient respectées les libertés religieuses et nationales des Tibétains, et aussi des Ouigours.

Les deux dernières étapes du voyage de solidarité chrétienne et humaine de François seront nécessairement dans les pays d’Indochine où les catholiques ont été tellement persécutés. Au Vietnam, il célèbrera, à n’en pas douter devant d’immenses foules, une messe à Hanoï et le lendemain à Saïgon, non sans avoir délicatement mais instamment demandé aux autorités le rétablissement de la liberté religieuse véritable.

Au Cambodge, pays certes encore à faible population chrétienne, il célèbrera néanmoins une messe pour les milliers de fidèles qui l’attendent, à la mémoire du million et demi de victimes du génocide. Il rencontrera le président de la république et autres personnalités ; et puis, bien sûr, les dignitaires des grandes pagodes bouddhistes, sans oublier les œuvres humanitaires authentiques comme celle des « Enfants du Mékong ».  

Enfin, pour le moment, on ne sait toujours pas si François pourra ou non être reçu au Laos où l’on persécute sans cesse les chrétiens comme à Cuba jadis, aux pires moments du castrisme. Il évoquera assurément les petits peuples des Hmong et Méos des Hauts-Plateaux en voie d’extermination finale par les communistes laotiens et vietnamiens.

À son retour, pendant les quelque douze heures de vol de Saïgon à Rome, François aura évidemment bien mérité de se reposer. Mais tout indique qu’il entend bien œuvrer pour que 2017 soit une année non seulement de repentance de la Russie et de l’Europe où le communisme est né mais une période décisive pour la libération des grands peuples qui souffrent et meurent encore sous son carcan.

Nul doute qu’à cette fin, François, de toute sa fervente prière de pape, implorera Notre-Dame de Fatima pour les plus de cent millions d’assassinés par le communisme et pour ses deux milliards de victimes toujours aujourd’hui.
Bernard Antony
avatar
Froan Vamed

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Mémoire et actualité de l’horreur communiste : ce sera le prochain voyage de François

Message par Froan Vamed le Jeu 24 Sep 2015 - 21:17

Jusqu'à preuve du contraire ce n'est quand même pas le communisme (qui n'existe plus qu'à Cuba et en Corée) qui domine la planète...
avatar
napoleon25

Age : 26
Date de naissance : 18/05/1991
Localisation : Terre de Marine
Taureau Date d'inscription : 16/09/2013
Passion : musculation, politique, sciences, lecture
Humeur : En colère tant que ce sera l'UMPS au pouvoir

Re: Mémoire et actualité de l’horreur communiste : ce sera le prochain voyage de François

Message par napoleon25 le Jeu 24 Sep 2015 - 22:10

Froan Vamed a écrit:Jusqu'à preuve du contraire ce n'est quand même pas le communisme (qui n'existe plus qu'à Cuba et en Corée) qui domine la planète...

Oui absolument. C'est comme les antinazis d'aujourd'hui, qui se battent contre une idéologie morte depuis 70 ans...


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: Mémoire et actualité de l’horreur communiste : ce sera le prochain voyage de François

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 22 Oct 2017 - 1:18