www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Mer 30 Sep 2015 - 8:58


La dette française à 2100 milliards : pourquoi c'est vraiment grave

le figaro, le 30 septembre 2015
(Source)


Un nouveau record: la dette publique de la France a continué à progresser au deuxième trimestre, pour s'établir à 2105,4 milliards d'euros au 30 juin, soit l'équivalent de 97,6% du produit intérieur brut (PIB). Par rapport à la fin du premier trimestre, la dette a augmenté de 16 milliards d'euros, ou 0,2 point de PIB, selon l'Insee.

C'est encore et toujours un peu plus que les périodes précédentes. Forcément: la dette publique correspond à la somme des soldes des comptes publics enregistrés chaque année par un État. Or la France n'a pas affiché une seule année budgétaire positive depuis... 1975! Voilà donc 40 années consécutives que la dette publique française file de record en record.

La dette publique de la France vers des sommets

L'année 2014 a signé un record hautement symbolique pour la France: la dette publique de notre pays a dépassé la barre des 2000 milliards d'euros. Elle a doublé en l'espace de 12 ans et quadruplé en seulement 22 ans. Depuis 1978, elle a été multipliée par 27!

Ainsi la dette publique française équivaut presque à une année de richesse créée dans l'Hexagone: le taux de dette sur le PIB atteindra 96,3% à la fin de l'année selon les dernières estimations du gouvernement. Du jamais-vu. Jusqu'au milieu des années 1980, ce taux ne dépassait pas les 30%. Notons que depuis 2014, la tendance est à la stabilisation du taux de la dette publique sur le PIB.

Si la question de la bonne gestion de la dette publique se pose au regard de ces chiffres astronomiques, il n'est pas pertinent de comparer la dette d'un État à celle d'un ménage. L'État a en charge l'avenir collectif, il transfère des recettes de court terme vers des dépenses de long terme, des jeunes vers des moins jeunes, de certains contribuables vers d'autres contribuables. Par ailleurs, il a une durée de vie infinie, et répond à une logique de marchés financiers. Il ne peut obéir à la seule logique du « bon père de famille » qui ne dépense pas plus que ce qu'il gagne.

Aucun budget à l'équilibre depuis 1975

La dette continue de s'accroître parce que la France est en déficit chronique (ses dépenses sont chaque année, depuis 1974, plus élevées que ses recettes).

Dans ce déficit public, il faut bien distinguer le déficit conjoncturel (celui qui dépend des cycles économiques) du déficit structurel (celui qui dépend de la structure des prélèvements obligatoires et des dépenses publiques). Si le déficit conjoncturel (en quelque sorte le « bon déficit ») permet d'atténuer les effets d'une crise, un État qui gère bien ses comptes profite à l'inverse des périodes fastes pour rééquilibrer ses comptes. Ce qui ne s'est, en France, sous la gauche comme sous la droite, jamais vraiment fait. Plus grave, la France est aussi en déficit structurel (le « mauvais déficit ») continu: les recettes de l'État sont systématiquement insuffisantes pour financer les dépenses, en dehors de toute considération sur le contexte économique du moment. Même si les efforts en matière de gestion des finances publiques s'améliorent, le déficit structurel en France ne retrouvera pas l'équilibre avant 2020.

La dette publique par sous-secteur: le poids croissant de la dette « sociale »

La dette émise par l'État est prépondérante, ce qui est logique puisque c'est lui qui investit le plus, dans l'éducation, la santé, etc. En revanche, la progression de la « dette sociale », celle qui finance la protection sociale des Français (santé, retraite, famille et chômage), est frappante. Or normalement, un État ne doit pas s'endetter pour ses frais courants: le « pacte budgétaire » ou la « règle d'or » stipule que l'endettement public doit être limité à l'investissement.

Le coût de la dette n'a jamais été aussi faible

Là aussi, la situation est parfaitement inédite: jamais la France ne s'est financée aussi bon marché. Les taux obligataires à 10 ans (l'OAT) auxquels la France emprunte ont chuté vers 1% depuis 2014, quand ils valaient près de 10% en 1987. Nous avons calculé le taux apparent de la dette (le montant des intérêts payés par rapport à la dette totale). Prolongeant un mouvement entamé il y a une vingtaine d'années, le taux apparent de la dette a fortement reculé au cours de la période 2003-2013, revenant de 4,4 % à 2,5 %, ce qui explique sans doute pourquoi les gouvernements respectifs ont retardé leurs efforts budgétaires: dans le même temps, la dette publique augmentait de 30 points de PIB! « Si la France avait eu par exemple en 2013 le même taux apparent sur sa dette qu'il y a dix ans, elle aurait dû verser des intérêts supérieurs de près de 80 % à ceux effectivement acquittés », estime Olivier Chemla, économiste en chef à l'Afep.

Ainsi, le service de la dette, c'est-à-dire les intérêts payés tous les ans par l'État pour rembourser sa dette, continue de reculer depuis 2012. En 2014, la France a tout de même remboursé 46,1 milliards d'euros en seuls intérêts sur sa dette.

Pour autant, cette charge de la dette n'est plus le premier poste de dépenses publiques en France depuis 2015 (l'enseignement scolaire est repassé devant).

La dette n'est pas qu'un problème français

Une étude de deux économistes d'Harvard a longtemps laissé penser qu'une dette publique au delà-de 90% du PIB présentait le danger que les marchés financiers ne fassent plus confiance au pays concerné, et qu'il sombre dans la spirale infernale de la hausse des taux d'intérêt jusqu'au défaut de paiement. Mais en 2013, les deux économistes ont reconnu s'être trompés dans leur modèle.

En Europe, plusieurs pays dépassent la France en termes de taux de dette publique sur le PIB. Force est de constater que tous ces pays ont eu recours, depuis l'éclatement de la crise de la dette européenne en 2010, à l'aide internationale. Notons toutefois que le Japon, lui affiche un taux de dette publique de plus de 230% sans être inquiété par les marchés financiers.

En fait, trois facteurs sont déterminants pour jauger la soutenabilité d'une dette: les taux d'intérêts, la croissance, et l'inflation. Plus les taux sont bas, moins ils pèsent sur les finances publiques; plus le PIB augmente, plus le poids de la dette dans le PIB diminue; idem pour l'inflation. Si le taux sont partis pour rester faibles dans les pays développés - avec les Banques centrales américaine, européenne et japonaise qui maintiennent leurs taux bas depuis la crise de 2008 et rachètent une partie des dettes des États - la croissance et l'inflation restent au tapis, surtout dans la zone euro et Japon.

Pour l'instant, la France « sauvée » par des taux bas

Ainsi la France se retrouve-t-elle coincée: la croissance et l'inflation, toutes les deux faibles, ne contribuent pas à améliorer la gestion des finances publiques. Pour le moment, la France est «sauvée» par des taux bas, dont elle n'a pas la maîtrise. Le gouvernement prévoit la dette publique atteigne 96,3% du PIB en 2015 et 96,5% du PIB en 2016, signes que la dette se stabiliserait enfin. Pour ses prévisions de 2016, l'État vise une croissance de 1,5%, un déficit public de 3,3% et une inflation de 1%. Outre le caractère un peu optimiste de ces hypothèses, de tels objectifs pourraient voler en éclats si les taux longs sur les marchés financiers remontaient. Ils devraient remonter mais nul ne saurait présager quand. L'Agence France Trésor chiffre l'impact budgétaire d'une hausse de 1% sur l'ensemble des taux relatifs à la dette de l'État à 2,2 milliards d'euros la première année, puis 5 milliards la deuxième et 10 milliards au bout de 5 ans.

**

Faites le choix de l’efficacité économique, Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Mer 30 Sep 2015 - 9:33


Quand l'État dilapide les bijoux de famille

le point, le 30 septembre 2015
(Source)


Les héritiers de la couronne de France vendent 200 pièces aux enchères. L'État, qui dilapide le patrimoine commun sans aucune stratégie, ne fait pas mieux.

Ce mercredi se termine la mise aux enchères de meubles, tableaux, objets et bijoux vendus par les héritiers du comte et de la comtesse de Paris, parmi lesquels un fragment de manteau de Saint Louis ou la lanterne de l'espion royal et général vendéen Cadoudal. Mais les héritiers de la famille royale ne sont pas seuls à céder une partie de leur patrimoine pour financer des dépenses courantes. L'État français, qu'il soit gouverné par la droite ou par la gauche, fait la même chose depuis des années.

L'équation qui préside à ces ventes des bijoux de famille est des plus simples, et des plus attristantes : utiliser le produit des cessions de patrimoine comme recettes de poche. Un particulier qui agirait ainsi se retrouverait vite dans une impasse. Pas l'État, ou du moins pas tout de suite. Et le temps que son impéritie éclate au grand jour, le gouvernement a changé, si bien que les nouveaux responsables peuvent très facilement invoquer les erreurs commises par leurs prédécesseurs. Facile !

La dernière en date remonte à mars 2015, avec la vente de la participation de 4 % dans le groupe d'aéronautique et de défense Safran. Afin de colmater les trous dans le déficit public, ce qui est de nature à déplaire à Bruxelles, le gouvernement prive la collectivité des dividendes qui, chaque année, étaient versés par Safran. Le tout à un moment où les taux d'intérêt sont proches de zéro. Une opération qui non seulement ne rapporte pas, mais qui représente finalement un manque à gagner pour la collectivité. Les privatisations qui se sont déroulées depuis 1986 obéissent toutes à la même règle : jamais, ou si peu, l'argent qui en a été retiré n'a servi à financer des projets d'investissement.

L'exemple caricatural des autoroutes

En 2005, François Bayrou avait dénoncé la cession de 9 000 des 12 000 kilomètres du réseau autoroutier à des opérateurs privés par Dominique de Villepin. D'une part, celle-ci s'est réalisée en catimini, sans aucun débat au Parlement comme la loi l'exigeait pour les privatisations. D'autre part, l'objectif consistait à s'octroyer deux années de facilités budgétaires – 15 milliards d'euros –, pour voguer confortablement jusqu'à la présidentielle de 2007. Depuis, l'État ne perçoit plus un centime des recettes de péage, qui représentent tout de même 8 milliards d'euros par an. Les sociétés concessionnaires, en revanche, réalisent des profits considérables, que l'Autorité de la concurrence a carrément qualifiés de rente dans un avis rendu en septembre 2014. On est loin de la saine gestion.

Mais un exemple plus ubuesque encore, relevé par la Cour des comptes dans son rapport public de 2008, concerne la vente des locaux de l'Imprimerie nationale, dans le 15e arrondissement de Paris. L'État a cédé ces immeubles au fonds d'investissement Carlyle pour 85 millions d'euros, avant de les racheter près de quatre fois plus cher quelques années plus tard. En comparaison, les héritiers de la couronne passent pour de petits joueurs !

**

RPS : l'essorage des Français !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par Chevalier du Temple le Mar 2 Fév 2016 - 16:58

Crying or Very sad  Ça va de plus en plus mal, le chômage monte, ainsi que le déficit, la dette n'est qu'un racket de plus, et la désindustrialisation de la France . . . On dirait que le pouvoir socialiste veut l'effacement de la France la pauvreté pour tous et l'asservissement pour chacun.

alexis40

Age : 68
Date de naissance : 24/04/1950
Taureau Date d'inscription : 28/11/2011
Passion : politique

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par alexis40 le Mar 2 Fév 2016 - 17:29


J'ai l'impression que celui ou celle qui sera élu Président en 2017....va trouver la France dans un état plus que lamentable.....impossible à relever une situation pareille ...encore aujourd'hui Servier ( Médiator ) promet de licencier 650 visiteurs médicaux....qui ne retrouveront jamais de travail , mis à part quelques chanceux....pour la peine le gouvernement promet de son côté de diminuer le temps d'indemnisation du chômage !
On dirait bien qu'ils veulent amener tous les Français à l'état de SDF.....
avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par l'Apôtre le Mar 2 Fév 2016 - 17:40

@alexis40 a écrit:
J'ai l'impression que celui ou celle qui sera élu Président en 2017....va trouver la France dans un état plus que lamentable.....

Sad c'est clair ,qui va falloir du changement en tout


avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par Chevalier du Temple le Dim 6 Mar 2016 - 13:13

La dette française est tellement grave qu'un autre état d'urgence devrait être instauré avant la ruine de la France : l'état d'urgence économique. La France est en déficit depuis des décennies. Nous vivons à crédit. Mais où est la détermination du pouvoir socialiste de se mettre au boulot et d'enclencher le "Turbo" au lieu d'émettre des mots contre nos maux ?
avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par l'Apôtre le Dim 6 Mar 2016 - 14:06

@Chevalier du Temple a écrit:La dette française est tellement grave qu'un autre état d'urgence devrait être instauré avant la ruine de la France ?

Sad mais la dette a toujours été voulu ,
L’accroissement de la dette amène la france au bord de la faillite,
l' obligeant à réduire drastiquement les services publics et les prestations sociales et
à vendre ces biens , pour rembourser les seuls intérêts colossaux de cette dette !
Ce n’est pas un hasard si ce sont les gouvernements de droite et de gauche
qui ont fait exploser la dette de la france.
Les banquiers et affidés (agences de notation, hedge funds, FMI, OMC, paradis fiscaux, etc.)
dictent leurs lois aux gouvernements ultralibéraux qu’ils manipulent comme des marionnettes.
nous volent, pillent le système, gangrènent toute la société,
dépravent la démocratie et mènent la Terre à sa perte.
c'est bien pour ça ,qu'ils sont contre Marine ,avec le retour du franc
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par CoqGaulois le Dim 6 Mar 2016 - 14:41

@l'Apôtre a écrit:
@Chevalier du Temple a écrit:La dette française est tellement grave qu'un autre état d'urgence devrait être instauré avant la ruine de la France ?

Sad  mais la dette a toujours été  voulu ,
L’accroissement de la dette amène la france au bord de la faillite,
l' obligeant à réduire drastiquement les services publics et les prestations sociales et
à vendre ces biens , pour rembourser les seuls intérêts colossaux de cette dette !
Ce n’est pas un hasard si ce sont les gouvernements de droite et de gauche
 qui ont fait exploser la dette de la france.
Les banquiers et affidés (agences de notation, hedge funds, FMI, OMC, paradis fiscaux, etc.)
dictent leurs lois aux gouvernements ultralibéraux qu’ils manipulent comme des marionnettes.
nous volent, pillent le système, gangrènent toute la société,
dépravent la démocratie et mènent la Terre à sa perte.
c'est bien pour ça ,qu'ils sont contre Marine ,avec le retour du franc

pancarte+1 La dette est une invention des banques et donc du monde de la finance internationale qui a débuté par la loi Pompidou/Rothschild de 1973. Nous payons des intérêts sur de l'argent prétendument prêté par les banques mais en fait garanti par l'argent de la banque de France, en clair les banques nous prêtent avec intérêt notre propre argent et plus des 3 quarts de la dette c'est à dire plus de 1600 milliards d'Euros sont composés de ces intérêts et sont donc complètement artificiels et fictifs mais rendus bien réels par manipulations. Les banques n'ont jamais disposé de cet argent mais profitent royalement de ces intérêts pharaoniques. C'est le holdup du millénaire!
Cette dette a pour but de soumettre les populations à l'esclavages en leur faisant croire qu'ils en sont responsables.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
Froan Vamed

Age : 21
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par Froan Vamed le Dim 6 Mar 2016 - 15:39

Exact.
Et on profite pour essoriller la France, lui casser ses services publics et sa dignité sociale, histoire de la pomper jusqu'à la dernière sève.

alexis40

Age : 68
Date de naissance : 24/04/1950
Taureau Date d'inscription : 28/11/2011
Passion : politique

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par alexis40 le Dim 6 Mar 2016 - 16:19


Dès l'arrivée de Mitterrand en 1981 la France a choisi le chômage de masse ....Mitterrand appelait les entreprises à restructurer...licenciements, plans sociaux...pré-retraites à 55 ans !
Mitterrant à donné des subventions aux entreprises qui se portaient bien en leur demandant d'acheter des machines en vue de remplacer les ouvriers et employés ....ça continue à licencier... mais 40 milliards d'euros leur est attribué par Hollande et Valls ....c'est toujours la même musique ......
Depuis cela les politiques qui se sont succédés UMPS ont continué à démolir tout ce qui faisait l'honneur de la France ...
Pour eux les politiques la soupe sera toujours bonne à l'Elysée quoi qu'il arrive !









alexis40

Age : 68
Date de naissance : 24/04/1950
Taureau Date d'inscription : 28/11/2011
Passion : politique

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par alexis40 le Dim 6 Mar 2016 - 16:22

Dès l'arrivée de Mitterrand en 1981 la France a choisi le chômage de masse ....Mitterrand appelait les entreprises à restructurer...licenciements, plans sociaux...pré-retraites à 55 ans !
Mitterrant à donné des subventions aux entreprises qui se portaient bien en leur demandant d'acheter des machines en vue de remplacer les ouvriers et employés ....ça continue à licencier... mais 40 milliards d'euros leur est attribué par Hollande et Valls ....c'est toujours la même musique ......
Depuis cela les politiques qui se sont succédés UMPS ont continué à démolir tout ce qui faisait l'honneur de la France ...
Pour eux les politiques la soupe sera toujours bonne à l'Elysée quoi qu'il arrive !








avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par CoqGaulois le Dim 6 Mar 2016 - 18:11

Giscard d'Estaing avait réussi l'exploit de passer de 300 000 chômeurs à 900 000 triplant ainsi leur nombre, François Mitterrand qui probablement ne voulait pas être en reste a réussi l'exploit, excusez du peu, de lui aussi tripler le nombre des chômeurs passant de 900 000 à plus de 3 millions. Depuis il devient difficile avec les truquages des chiffres de comparer nous devrions en être avec un calcul comparable à plus de 6 millions aujourd'hui ce qui fait que l'équipe Chirac/Sarkozy/Hollande a réussi à doubler ces chiffres.
Depuis 1974 le nombre de chômeur est donc passé de 300 000 à plus de 6 millions donc multiplié par 20 en 40ans, avouez qu'ils sont forts à l'UMPS!
Et ils prétendent nous dire, à nous, ce qu'il faut faire ou ne pas faire! Il n'y a qu'une seule et unique certitude il ne faut plus jamais voter pour eux car ils ne savent faire que ce qui ne marche pas et aggrave la situation à chaque fois.
Maintenant j'aime quand ils disent en se présentant comme experts que ce que propose économiquement le FN ne peut pas marcher car dit par ceux qui n'ont jamais de leur vie compris et appliqué ce qui pouvait marcher c'est de bonne augure. On approche du but qu'il n'ont jamais ne fusse qu'essayé d'atteindre... redresser la France!


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Lun 7 Mar 2016 - 7:03

@CoqGaulois a écrit:Giscard d'Estaing avait réussi l'exploit de passer de 300 000 chômeurs à 900 000 triplant ainsi leur nombre, François Mitterrand qui probablement ne voulait pas être en reste a réussi l'exploit, excusez du peu, de lui aussi tripler le nombre des chômeurs passant de 900 000 à plus de 3 millions. Depuis il devient difficile avec les truquages des chiffres de comparer nous devrions en être avec un calcul comparable à plus de 6 millions aujourd'hui ce qui fait que l'équipe Chirac/Sarkozy/Hollande a réussi à doubler ces chiffres.
Depuis 1974 le nombre de chômeur est donc passé de 300 000 à plus de 6 millions donc multiplié par 20 en 40ans, avouez qu'ils sont forts à l'UMPS!
Et ils prétendent nous dire, à nous, ce qu'il faut faire ou ne pas faire! Il n'y a qu'une seule et unique certitude il ne faut plus jamais voter pour eux car ils ne savent faire que ce qui ne marche pas et aggrave la situation à chaque fois.
Maintenant j'aime quand ils disent en se présentant comme experts que ce que propose économiquement le FN ne peut pas marcher car dit par ceux qui n'ont jamais de leur vie compris et appliqué ce qui pouvait marcher c'est de bonne augure. On approche du but qu'il n'ont jamais ne fusse qu'essayé d'atteindre... redresser la France!

Si certains sympathisants Front National allaient voter « Répugnants » ou « Sournois », cela reviendrait à permettre à un système qu’ils dénoncent et qui les fait crever, de survivre et de perdurer… ce serait absurde !
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Ven 5 Aoû 2016 - 9:44


Commerce extérieur : la France mauvaise élève de l'Europe

figaro, le 5 août 2016
(Source)


Le secrétaire d'État au Commerce ­extérieur annonce dans un entretien au Figaro que le déficit commercial français va se creuser cette année. Il atteint 24 milliards d'euros au premier semestre.

Le gouvernement espérait que, cette année, la situation sur le front du commerce extérieur allait continuer à être moins mauvaise… Las, 2016 marque la fin du mouvement de réduction du déficit commercial. De plus, de 70 milliards d'euros en 2011, il avait diminué à 45,7 milliards en 2015. Et les dernières prévisions de Bercy - qui seront actualisées à la rentrée - tablaient sur 40,3 milliards en 2016. Ce scénario ne sera pas tenu. À la fin du premier semestre, le solde commercial est déjà déficitaire de 24 milliards d'euros, ont annoncé les Douanes ce vendredi. C'est plus de 2 milliard de plus qu'à la même époque en 2015. Le secrétaire d'État au Commerce extérieur, Matthias Fekl, annonçait ce matin en primeur dans une interview au Figaro ces mauvais résultats, et analysait la situation.

Les Douanes annoncent ce vendredi que la situation ne s'améliore pas sur le front du déficit commercial ; quelle est votre analyse de la situation?

Partons d'abord du constat que les choses vont mieux depuis 2011: cette année-là, le déficit commercial atteignait près de 75 milliards d'euros et il était de 45 milliards en 2015. En 2016, malheureusement, il risque de se creuser à nouveau. Nous sommes à 24 milliards de déficit à mi-année ; c'est un milliard de plus que le second semestre de l'an dernier.

La tendance est marquée par une hausse limitée des importations (+ 1,1 % en volume au premier semestre) plus importante que celle des exportations, qui stagnent. Nous sommes dans un contexte de ralentissement mondial, notamment du côté des pays émergents, avec une hausse du commerce mondial qui reste faible, à 2,7 % en 2016 selon le FMI. Et nous bénéficions moins que l'année dernière du diptyque «euro faible-pétrole bas». Ce cocktail rend difficile une amélioration de la situation dans l'immédiat.

**

LR-PS : 40 années d'incompétence économique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Travailler quand on ne sait rien faire, c'est prendre la place d'un autre !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Ven 30 Sep 2016 - 5:47


Dette : les 5 chiffres qui font froid dans le dos

figaro, le 30 septembre 2016
(Source)


L'Insee publie ce vendredi matin le niveau de l'endettement de la France à la fin du deuxième trimestre 2016.
Le point sur une situation qui ne cesse de se dégrader.


- 2137,6 milliards d'euros. C'était, selon l'Insee, le niveau de l'endettement du pays à la fin du premier trimestre 2016. Soit 40,7 milliards de plus qu'à la fin du trimestre précédent. En pourcentage du PIB, l'endettement avait ainsi grimpé fin mars à 97,5%. Un mouvement de forte hausse au premier trimestre est habituel, car l'État emprunte plus en début d'année qu'ensuite.

Juin 2014. C'est la date à laquelle la dette française a dépassé la barre symbolique de 2000 milliards d'euros. Alors que la dette hexagonale était de 12% du PIB en 1974, 20% en 1981, 50% en 1994, elle atteignait 60% en 2002, la limite fixée par le Pacte de stabilité, et n'est jamais redescendue ensuite. En 2003, elle dépassait le niveau déjà pharaonique de 1000 milliards d'euros - même si ce niveau semble dérisoire aujourd'hui.

- 96% du PIB. Le projet de loi de Finances pour 2017 prévoit une dette ramenée à 96% du PIB l'année prochaine après 96,2% cette année. Certes, ce serait la première fois depuis 10 ans que la courbe repartirait très légèrement à la baisse. Mais les astuces comptables utilisées par le gouvernement pour boucler son budget 2017, ainsi que les hypothèses optimistes sur lesquelles il a été construit, rendent sceptique sur le scénario du gouvernement prévoyant un déficit public à 2,7% en 2017, et donc un reflux de la dette.

- 185 milliards d'euros. C'est le montant de dette à moyen et long terme que la France émettra l'an prochain, selon le projet de loi de Finances pour 2017. Ce montant est légèrement inférieur à celui de 187 milliards prévu pour cette année, a annoncé mercredi l'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de l'État. Bercy a retenu un scénario qu'il qualifie de «prudent» pour l'an prochain: le taux à 10 ans s'établirait à 1,25% fin 2017, contre 0,5% fin 2016. Dans cet environnement favorable, la nouveauté pour 2017 sera l'émission d'une obligation verte, un titre de dette destiné à financer des projets à vocation environnementale.

64 %. C'est à peu près la proportion de la dette française détenue par des non-résidents. Il peut s'agir d'investisseurs institutionnels (fonds de pensions, assureurs), ou de fonds d'investissement souverains, de banques... En 1993, ce chiffre dépassait à peine les 30%.

**


LR-PS : 40 années d'incompétence économique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette !
(John Adams)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par ano le Mar 4 Oct 2016 - 6:03


« Les responsables politiques qui ont laissé filer la dette devraient être sanctionnés »

figaro, le 3 septembre 2016
(Source)


L'Insee a publié le niveau de l'endettement de la France au second trimestre 2016.

La situation est de pire en pire. Ce vendredi 30 septembre, l'Insee a rendu public le montant de la dette française, qui s'établit à 2 170,6 milliards d'euros à la fin juin 2017, soit une hausse de 31,7 milliards en seulement trois mois.

Pour certains comme Tocata, la dette de la France est le résultat d'une mauvaise gestion des finances publiques: « 35 ans de budget, toujours déficitaires votés par des politiciens peu courageux et plus motivés par leur prochaine élection que par la résolution des problèmes des Français. » Pnm réagit:« En effet, c'est trop facile de faire de la politique sans aucun risque. Ces responsables politiques qui ont laissé filer la dette devraient être sanctionnés. » Patrice poursuit:« D'ailleurs on aimerait bien avoir de la part de tous les candidats à la prochaine élection présidentielle leur programme en matière de remboursement de la dette. »

Pour Gallet M c'est autant de milliards qui s'évaporent du système français : « Le budget ne fait aucune provision pour la remontée des taux d'intérêt et du prix du pétrole. Les intérêts sur la dette vont pour beaucoup à l'étranger. Une perte impressionnante pour l'État. » Un pays qui vit très largement au dessus de ces moyens clame Dolly : « Face à cet endettement de taille stratosphérique et qu'on pense au niveau record des taxes et impôts en tous genres qui écrasent le contribuable français, je n'arrive pas à comprendre comment la dette peut soit disant diminuer alors que le déficit continue à croître. »

**

LR-PS : 40 années d'incompétences économiques !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité !
(Thomas Jefferson)

avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par l'Apôtre le Mar 4 Oct 2016 - 15:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: La dette française : pourquoi c'est vraiment grave ...

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Mai 2018 - 9:22