www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Mar 6 Oct 2015 - 20:00


Suite aux violences de ces derniers jours au sein de la compagnie d'Air France, au sein d'une entreprise fleuron stratégique de la France, en difficulté malgré un marché éminemment porteur, il devient urgent d’arracher bandeaux et bâillons apposés par les adeptes des ténèbres de la bien-pensance qui mènent le pays à sa ruine !

Depuis déjà longtemps, le conservatisme syndical est un excès qui appel à cri et à corps une salvatrice libéralisation, qui comme sa lutte contre les internationalismes, est l'une des passerelles temporelles du Front National.
Face aux contraintes économiques absurdes de « l'extrémisme syndical », il est dès maintenant nécessaire de redonner aux salariés la liberté de voir émerger des syndicats réellement représentatifs.

Et les salariés y gagneront indubitablement gros…
En effet, outre le fait qu’une plus grande liberté syndicale les émancipera du sectarisme politique, elle améliorera aussi la défense des droits des travailleurs et leurs syndicats pourront enfin retrouver la crédibilité qui leurs fait tant défaut.
Ne soyez pas dupes, aujourd'hui, certains syndicalistes font semblant de négocier alors qu'en réalité, ils sont déjà « parti » prenante du système et flouent les salariés Français.
De plus, ces salariés français deviendront très rapidement les « chouchous » de tous les investisseurs parce que, en plus de leurs qualités actuelles, il y aura enfin des interlocuteurs légitimes et cela au bénéfice de tous (du moins hormis de l’ultragauche) …

Et enfin à l’évidence, l’immobilisme actuel, qui est à la fois malsain pour le dialogue social, pour les salariés, pour les investisseurs et pour les réformes sera enfin dépassé !


Indépendance & Efficacité Économique : Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
QUIBERON

Age : 57
Date de naissance : 20/01/1960
Localisation : Souverainiste
Capricorne Date d'inscription : 19/05/2014
Passion : Natation Marche Mer politique et surtout Notre Présidente Marine
Humeur : joviale, sympathique

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par QUIBERON le Mer 7 Oct 2015 - 9:09

Bravo, ça c'est bien dit ! Il faut se libérer des chaines de tous ces syndicats corrompus à la botte du système ...... Il faut un nouveau syndicat réellement représentatif du monde salariale et qui défend ce même monde dans toutes les catégories. Regardez maintenant Chérèque le poste qu'il a, et Thibault avec l'argent qu'il a soi-disant perçu pour envoyer les salariés là où le Médef voulait !!!!

Dehors tous ces syndicats, plus de subvention d'Etat car forcément poings et mains liés ! Syndicats libres, alors, effectivement, il faudra penser à une solution pour l'argent car ils ne pourront pas travailler et défendre les salariés sans budget voir pourquoi pas une cotisation obligatoire (a voir) enfin, réfléchir mais abolir ce système actuel .......

Marine en avait parlé à un moment donné,

Vive Marine, Vive le Front National, Vive la France Libre
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Sam 10 Oct 2015 - 0:05


Le conflit Air France est le signe d'une dégradation du dialogue social, selon les Français
le jdd, le 9 octobre 2015
(Source)


Selon un sondage Odoxa, publié vendredi, une large majorité des Français considère que le conflit Air France -marqué par l'agression de deux dirigeants-  révèle que le dialogue social se dégrade en France.

Le dialogue social en France se dégrade. C'est l'avis de 82% des Français, selon un sondage Odoxa* publié vendredi pour l'émission CQFD sur i TELE, qui considèrent que le conflit Air France est révélateur de cette dégradation. Parmi eux, 86% des sympathisants de droite et 79% à gauche ressentent cette dégradation, précise l'étude. Seulement 17% des Français n'y voient qu'un « cas isolé ».

De même, une majorité de Français condamnent l'agression des deux dirigeants de la compagnie aérienne, au cours de laquelle le DRH Xavier Broseta s'est retrouvé torse nu, chemise arrachée. Ainis, 67% des Français pensent que cette mise à nue publique constitue une faute inexcusable de la part des salariés contre 32% qui trouvent ces actes compréhensibles au vu du contexte de plan social.

Les syndicats de pilotes jugés plus responsables que la direction

Enfin, 52% des sondés pensent que les syndicats de pilote sont davantage responsables du conflit à Air France que la direction de la compagnie. Le clivage gauche-droite est assez net, précise encore le sondage. Ainsi, 57% des sympathisants de gauche font porter la responsabilité à la Direction tandis que 65% des sympathisants de droite la font porter aux syndicats de pilotes.

Lundi à Roissy, deux dirigeants d'Air France ont été agressés en marge du comité central d'entreprise après l'annonce d'un plan de restructuration alternatif, avec 2.900 supressions d'emplois après l'échec des négociations avec les syndicats de pilotes. Sous des cris de « A poil, à poil », « Démission », le directeur des ressources humaines Xavier Broseta a « manqué de se faire lyncher » et s'est retrouvé torse nu, chemise déchirée, avant de s'échapper en escaladant un grillage. Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier à Air France, a été malmené de la même manière.

Les violences commises ont fait au total 7 blessés dont un grave, un vigile, selon un porte-parole de la compagnie aérienne. Les images ont fait le tour de la presse nationale mais aussi internationale.

*Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogés par Internet les 8 et 9 octobre 2015. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

**

Indépendance & Efficacité Économique : Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Jeu 15 Oct 2015 - 9:41


La CGT boycottera la conférence sociale
le figaro, afp, le 14 octobre 2015
(Source)


La direction de la CGT a décidé mercredi de boycotter la conférence sociale du 19 octobre, notamment en raison des récents événements à Air France. La CGT a avancé deux raisons pour expliquer son boycott: le conflit à Air France et « le fait que les organisations syndicales n'ont pas les moyens de s'exprimer dans la matinée ».

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, ne participera donc pas à la rencontre des partenaires sociaux avec le président François Hollande. Cette décision a été prise par la commission exécutive (direction élargie), réunie à Limoges à l'occasion des 120 ans de la centrale.

Une posture

La ministre du Travail Myriam El Khomri a dénoncé mercredi une « posture » de la CGT, qui a décidé, comme en 2014, de boycotter la conférence sociale du 19 octobre. « Je m'étonne bien sûr et je regrette cette décision », a déclaré Mme El Khomri à l'AFP.

« Ne pas venir, pour moi, c'est une posture et c'est faire le jeu de ceux qui ne croient pas au dialogue social et au rôle des syndicats », a-t-elle poursuivi, tout en assurant que sa « porte reste ouverte ». « On ne demande pas à une organisation syndicale ou patronale de venir à la conférence sociale pour soutenir le gouvernement, mais d'accepter le dialogue pour trouver ensemble des solutions », a plaidé la ministre.

Au début du mois, la CGT avait acté sa venue mais le conflit à Air France est passé par là avec les violences de quelques salariés le 5 octobre contre des cadres et l'interpellation de plusieurs d'entre eux.

La CGT avait déjà boycotté la dernière conférence sociale de juillet 2014, comme Force ouvrière, la FSU et Solidaires, arguant du report d'un décret sur la pénibilité. Mais son numéro un, Thierry Lepaon, avait toutefois pris part à la rencontre autour du chef de l'Etat au début de la conférence.

Cette année, Solidaires a décidé aussi de boycotter la journée du 19 octobre. En revanche, les autres syndicats seront là.

**

CGT : essayer la défense des salariés en boycottant les conférences sociales ou comment délirer dans l’absurdité !!!
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Mer 18 Nov 2015 - 21:46


Attentats: la CGT ne veut pas que François Hollande fasse la guerre à Daech
figaro, le 18 novembre 2015
(Source)


Dans un communiqué envoyé mercredi en fin d'après-midi, la CGT démontre sa singularité et son refus de se fondre dans l'unité nationale après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis le 13 novembre. Si le centrale de Montreuil condamne sans réserve les attentats et adresse sa solidarité « à toutes les victimes de ces assassinats », elle n'en entonne pas moins une petite musique différente.

Bien sur, elle note avec satisfaction « que le Président annonce (…) ne plus considérer le pacte de stabilité comme un horizon indépassable ». Mais elle s'oppose, avec un discours qui frôle l'angélisme, à la stratégie développée par François Hollande d'intensifier les frappes contre Daech. « La guerre ne règle rien, au contraire, déclare la centrale dirigée par Philippe Martinez. Les multiples interventions militaires (en Irak, en Libye, en Syrie, etc.), loin d'instaurer la démocratie, ont généré un appauvrissement des populations avec des centaines de milliers de victimes et une impasse économique et sociale. C'est le terreau sur lequel le terrorisme se développe, poussant des populations entières sur le chemin de l'exil ».

Contrairement aux Français qui ont compris l'urgence de la situation, la CGT affirme même être « favorable à un renforcement de la sécurité et des libertés des citoyens ». Et elle s'explique, en refusant de donner quelques pouvoirs sécuritaires supplémentaires à François Hollande. « Il ne faut pas confondre des moyens et des effectifs de police et gendarmerie supplémentaires avec une restriction des libertés individuelles et collectives, avertit-elle. De même, combattre, écarter les formes de radicalisation passe avant tout par le respect des droits fondamentaux d'accès à l'éducation, à la culture, à la santé et à l'emploi ».

Et le premier syndicat français d'enfoncer le clou, sans retenue. « Ce n'est pas une quelconque modification de la constitution qui permettra de tarir les sources de financement et d'armement des terroristes, prévient-il. Il faut d'ailleurs souligner que l'État français est le 2ème pays vendeur d'armes au monde, devant la Russie et la Chine. La CGT exige l'arrêt de tout commerce d'armes avec les États qui entretiennent des liens avec les terroristes. Elle demande que la priorité soit donnée à la recherche de solutions multilatérales dans le cadre de l'ONU ».

La centrale fixe ensuite ses limites. Elle refuse ainsi « que les salariés et la population française, à travers des modifications de la constitution, soient placés de fait dans un état d'urgence permanent » ou encore « que l'expression revendicative et le mouvement social soient muselés », faute de pouvoir manifester. « C'est bien le combat pour la justice sociale qui fera reculer les guerres, le terrorisme, le fondamentalisme, la xénophobie, le racisme, l'obscurantisme et la régression », affirme-t-elle.

Elle prévient d'ailleurs qu'une fois la période légitime de deuils passée, elle repartira à l'attaque du gouvernement. « Pas plus qu'il n'y a de trêve dans les attaques contre le monde du travail, il n'y aura de trêve dans l'action syndicale pour le progrès social », assure-t-elle. D'ailleurs, la CGT va engager « une large consultation des salariés, afin d'être à l'écoute et de partager avec eux ses propositions pour sortir de cette crise » et débattre « de la nécessaire mobilisation à mettre en œuvre pour y parvenir ».

**

Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît. (Audiard)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Jeu 17 Mar 2016 - 18:14



Invitation au Colloque Idées-Nation sur la Réforme de la Représentativité syndicale


17 mars 2016
(Source)




A l’initiative de Louis ALIOT, Vice-Président du FN, Président du MNEL, Président du Club Idées-Nation, la Fondation pour une Europe des Nations et des Libertés vous invite à un Colloque le Samedi 2 Avril de 9h à 18h à la Maison de l’Amérique latine à Paris (217 Bd Saint Germain – Paris 7e) sur le thème :  » Comment réformer la représentativité syndicale et développer les organisations professionnelles en France ? L’exemple de l’Europe. »



Cliquez pour télécharger le programme :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

**

Libérez la France, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la défense de la France !


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Mer 6 Avr 2016 - 19:06


Communiqué de Presse du Front National

6 avril 2016
(Source)


Le Front National se félicite de l’important succès du Colloque sur : « La nécessaire Réforme de la Représentativité syndicale et des Branches professionnelles » organisé par la Fondation FENL à la Maison de l’Amérique latine à Paris et animé par le Think Tank « Idées-Nation ». Des propositions très concrètes ont été faites pour, d’une part, libérer le syndicalisme français et, d’autre part, rénover les branches professionnelles.

Pour Thibaut de La Tocnaye, cheville ouvrière du Colloque, membre du Bureau Politique du FN, c’est uniquement à ces deux conditions que l’État-Stratège pourra mener son action de redressement économique de la Nation. En effet, c’est en s’appuyant – tel un levier – sur des organisations professionnelles puissantes mais réellement représentatives du monde du travail, que l’Etat pourra lutter efficacement contre les dumpings et les délocalisations, la désindustrialisation mais aussi les grands défis de l’économie numérique et collaborative, la déficience du secteur bancaire et les dérives multiples du capitalisme financier.

Suivre l’introduction au Colloque sur :


et tous les débats sur : www.fenl.eu

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par CoqGaulois le Mer 6 Avr 2016 - 19:21

Il faut mettre fin au monopole des syndicats défendus par cette règle de la représentativité qui impose aux syndicats libres de prouver leur représentativité avant de se présenter aux élections alors que les syndicats nationaux même largement minoritaires dans une entreprise peuvent se présenter sans autre formalité.
Les syndicats jouissent de privilèges auxquels ils sont tout aussi attachés que les élus pourris qui les protègent.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Mar 24 Mai 2016 - 20:02


Sauf si Merlin l’enchanteur s’en mêlait, il demeure très improbable que des syndicats « politiquement marqués » représentent tous les salariés alors que tous les salariés devraient pourtant disposer du droit à ce que leurs intérêts professionnels soient représentés au mieux.

En réalité, nombres de salariés sont pris entre le marteau et l’enclume, entre des syndicats dont ils contestent silencieusement la ligne mais qu’ils doivent néanmoins subir ; ce type syndicalisme ayant seul la possibilité initiale de les défendre en cas de problème avec leur hiérarchie.
Non seulement cela rend, de fait mais officieusement, les salaries subordonnées dans le même temps à deux entités parfois contradictoires et parfois collusoires, mais cela en fait de fait matériellement les « derniers servis », ce qui est incompatible avec l’intention officiel de n’importe lequel des syndicats …
De même, cet état de fait bafoue l’égalité en droit et instaure une schizophrénie interne qui bride nos entreprises et engendre d’énormes pertes de productivité pour la France !

Le choix syndical et la diversité syndicale sont les piliers indispensables d'un dialogue social constructif et performant !

**

avatar
La Verite En Face

Age : 52
Date de naissance : 10/07/1965
Localisation : 27-eure
Cancer Date d'inscription : 14/11/2013
Passion : moto + beaucoup d autre
Humeur : plus que ral le bol

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par La Verite En Face le Mer 25 Mai 2016 - 18:00

la vérité sait en face (umps) des personnages élus par le peuple POUR LE PEUPLE !!!
on un gros probleme sait que une fois élu au bout de 15 jours on a oublier sa !!!
et on s en donne a coeur a joie pendant 5 ans la france dans toute sa splendeur
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Ven 27 Mai 2016 - 10:34



S'il est vrai qu'en France un syndicat ne peut pas la loi, une personne seule, fût-elle président de la République, ne le peut pas non plus !

Le 49:3 face à la volonté du peuple : les Français jugeront !
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Lun 30 Mai 2016 - 10:36



Nicolas Bay invité de l'Opinion

30 mai 2016
(Source)



Nicolas Bay, Secrétaire Général du Front National, était l’invité de la matinale de l’Opinion.

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Ven 14 Avr 2017 - 22:07


Réponses aux nombreux mensonges de M.Martinez

Paniqué par la montée en puissance de Marine Le Pen dans le monde du travail


Communiqué de presse de Florian Philippot
Vice-Président du Front National
13 avril 2017
(Source)


Alors que le vote Marine Le Pen arrive largement en tête dans le monde du travail, parmi les employés comme les ouvriers ou les fonctionnaires, le patron de la CGT M.Martinez se croit autorisé à multiplier les mensonges dans le seul but de faire peur et de maintenir en place ses amis politiques.

Ainsi, il ose, sans rire, dire que le projet économique de notre candidate est celui du MEDEF. Il doit sûrement confondre avec celui de M.Fillon ou M.Macron… Il ajoute que nous souhaitons « la suppression de l’ISF » : nous allons lui offrir une bonne paire de lunettes car il est précisément écrit l’inverse à l’engagement numéro 74 du projet présidentiel (« maintien de l’ISF »). Il ajoute qu’on voudrait « supprimer les cotisations sociales » : du grand n’importe quoi ! Nous souhaitons préserver le modèle social français, et notamment la sécurité sociale, tout en concentrant sur les TPE-PME, et non plus les grands groupes, les dispositifs d’allègement de charges pour leur permettre de se développer et d’embaucher.

Plus grave encore, il laisse entendre que nous ferions une différence entre les salariés selon « leur couleur de peau, leur religion ». Rien n’est plus mensonger : notre projet ne fait strictement aucune distinction entre les Français, refuse l’enfermement communautaire, et propose même l’ajout de la laïcité dans le code du travail. Mêmes mensonges au sujet des retraités, des fonctionnaires, des syndicalistes.

M.Martinez ment effrontément, parce qu’il sait qu’à la base, les travailleurs français, y compris adhérents de la CGT ou d’autres syndicats, sont de plus en plus nombreux à se détourner des vieilles rengaines proposées par ses amis politiques.

La candidature de Marine Le Pen, en abrogeant la loi El Khomri, en aidant les PME, en faisant le choix du patriotisme économique, en posant la question centrale de l’Union Européenne et de ses dogmes mortifères, est la candidature la plus efficace sur le plan économique et la plus sociale.

**

Libérez la France, Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Patriotisme, Performance & Efficacité économique, souscrivez !



avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par ano le Lun 7 Aoû 2017 - 11:53


L’asservissement syndicale qui nous oblige, nous salariés, à courber l'échine bien en dessous des fourches des nervis d'extrême gauche n'est plus supportable !

Pour la France et les Français, il s'agit là d'une des plus grandes discriminations de ce début de 21ème siècle.

De celle qui empêche toute une partie de la population de s'opposer parfaitement à l'infâme dérégulation fédéraliste du code du travail.

En s'opposant à la libéralisation syndicale, les organisations actuelles s'opposent à l'indépendance des moyens d'expressions ainsi qu'à une défense cohérente, solide et représentative des intérêts des salariés …

Ensemble refusons ce simulacre entre des fédéralistes et de simples « syndicats du crime » au pouvoir depuis 40 ans !

Ensemble refusons ce dilemme car nous avons nous aussi le droit à ce que nos idées et nos opinions soient représentées !

Ensemble refusons cette muselière anti-démocratique !


**

Tous unis, libérons l'énergie, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plus mes compatriotes chercheront la vérité, plus ils aimeront leur liberté !
(Voltaire)

Contenu sponsorisé

Re: Extrémisme syndical ou libéralisation ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 16 Déc 2017 - 19:51