www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

Banksters, Crises & Résistance !

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Lun 9 Nov 2015 - 11:02


Hausse des frais bancaires : la loi doit dire stop !

Communiqué de presse du Front National

9 novembre 2015
(Source)


La nouvelle tarification des comptes bancaires mise en place par un certain nombre de banques (effectif à partir de janvier 2016), entre 2 et 2,5 euros par mois, n’est rien moins qu’un vol déguisé des déposants français.

Cette tarification est d’autant plus scandaleuse que ces banques, parmi lesquelles BNP Paribas, ont été sauvées par l’argent des Français il y a quelques années, et qu’elle réalisent aujourd’hui des bénéfices colossaux.

Posséder un compte bancaire est une nécessité dans la vie économique et sociale, et de la part des établissements bancaires, cette mission est une obligation de service.

Il n’est donc pas tolérable que cette position dominante se traduise par une taxation unilatérale des Français.

Le Front National exige que les banques projetant de mettre en œuvre un telle tarification y renoncent immédiatement, et que, dans le cas contraire, le législateur intervienne par la loi pour protéger les intérêts des déposants français.

**

Protéger vos revenus, Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mar 22 Déc 2015 - 20:10


Les banques en faillite pourront désormais ponctionner les comptes des déposants

figaro, le 22 décembre 2015
(Source)


Seuls les comptes ayant plus de 100.000 euros de dépôts sont concernés, selon une directive européenne transposée en France qui s'appliquera au 1er janvier. Les déposants ne seront toutefois sollicités qu'en troisième recours.

L'information est passée en toute discrétion. À partir du 1er janvier 2016, les comptes clients dotés de plus de 100.000 euros de dépôts pourront être prélevés pour contribuer au sauvetage de leur banque, selon une directive européenne transposée en France cet été. Que dit réellement cette directive? Que doivent faire les déposants? Le Figaro fait le point.

• Qu'est-ce que cette directive?

La directive relative au redressement des banques et à la résolution de leurs défaillances (BRRD) a été transposée par ordonnance à la France le 21 août dernier. Elle met en place une procédure de «bail-in», ou «renflouement interne», en opposition au «bail-out», ou «renflouement externe», par l'Etat. «Elle a notamment pour objet de régir, en application des textes européens, les problèmes de liquidation judiciaire des banques», explique Pierre Descheemaeker, avocat en droit bancaire du cabinet August&Debouzy. La BRRD est une pièce maîtresse de l'union bancaire. «L'objectif est de pouvoir restructurer les banques au bord de la faillite sans que le contribuable doive mettre la main à la poche pour préserver la stabilité financière», expliquait dans un communiqué la Commission européenne.

• Qu'implique-t-elle?

Jusqu'ici, les établissements bancaires en faillite se tournaient vers les actionnaires puis les créanciers. Désormais, ils auront une troisième possibilité: les déposants, sollicités en troisième recours. «On va utiliser les ressources internes d'abord, précise Pierre Descheemaeker. Le capital et les obligations de la banque peuvent être immédiatement utilisés pour couvrir le déficit de la banque. Et en dernier lieu, les dépôts bancaires de plus de 100.000 euros.»

• Les déposants doivent-ils s'inquiéter?

«Il n'y a pas trop de craintes à avoir, estime Pierre Descheemaeker. On essaie de mettre en place un système qui va permettre à la banque de survivre, dans l'intérêt de ses clients, explique-t-il. Les banques sont plus solides, le système de garantie des dépôts plus opérationnel, et il vaut mieux, en cas de faillite, perdre 10-15% de ses dépôts que la totalité, comme avant.»

Par ailleurs, les dépôts bancaires jusqu'à 100.000 euros par déposant et par établissement sont garantis. Reste à savoir si les déposants seraient prêts à ouvrir plusieurs comptes, dans différents établissements, pour ne jamais dépasser ce montant de dépôt de 100.000 euros. «Cela est parfaitement possible, note l'avocat. Mais en pratique, cela reste très difficile. Dès que vous êtes un déposant avec une somme importante, il serait compliqué d'ouvrir une dizaine de comptes.»

• Y a-t-il eu des précédents?

En 2013, la Banque centrale de Chypre crée un précédent. Dans le cadre d'un plan de sauvetage européen du secteur financier de l'île, elle accepte des ponctions de 47,5% sur les dépôts de plus de 100.000 euros à la Banque of Cyprus, première banque de l'île. Une décision qui avait provoqué la colère des chypriotes, nombreux à se précipiter pour retirer leur argent aux distributeurs automatiques de leurs banques.

**

RPS, fédéralisme & euro dépouillent les Français !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La 1ère des Valeurs de la République, c'est de ne pas trahir la République !
(29 mai 2005 - 4 février 2008)

avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par l'Apôtre le Mar 22 Déc 2015 - 20:45

@ano a écrit:

En 2013, la Banque centrale de Chypre crée un précédent. Dans le cadre d'un plan de sauvetage européen du secteur financier de l'île, elle accepte des ponctions de 47,5% sur les dépôts de plus de 100.000 euros à la Banque of Cyprus,


Sad ils sont complètement fou ,les gens vont retirer leurs argent de la banque
moi le premier , car un jour au l'autre , ça va arriver en france,j'en suis sur   affraid
que les banques vont en profiter de cette loi ,qui à rée-ouvrir une autre banque  à coté

--------------------------------------------------------------------------------------------
@ano a écrit:

La nouvelle tarification des comptes bancaires mise en place par un certain nombre de banques (effectif à partir de janvier 2016), entre 2 et 2,5 euros par mois, n’est rien moins qu’un vol déguisé des déposants français.


ils en parlent sur TV Libertés

avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par kabout le Mar 22 Déc 2015 - 20:53

pardon Ano ,j'ai mis  le meme sujet sur un autre poste. pale pale
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mar 22 Déc 2015 - 21:11

kabout80 a écrit:pardon Ano ,j'ai mis  le meme sujet sur un autre poste. pale pale

À la vue de l’importance, l’abondance ne nuit pas !
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mer 13 Jan 2016 - 10:35


La crise financière qui vient sera plus violente que celle des subprimes

figaro, le 12 janvier 2016
(Source)


Dans un contexte de grande instabilité des marchés, Benjamin Masse-Stamberger analyse les risques de retour d'une crise financière mondiale. Et évalue les conséquences qui pourraient en découler pour notre pays.

Benjamin Masse-Stamberger est journaliste, membre fondateur du Comité Orwell. Ancien grand reporter à L'Express, il est co-auteur de Casser l'euro pour sauver l'Europe aux éditions des Liens qui libèrent. Il tient le blog basculements.

Souvenons-nous des subprimes. La crise avait débuté en 2007, avec la faillite de deux fonds spéculatifs de la banque américaine Bear Sterns. Du fait de l'évolution de la conjoncture, et du retournement du marché immobilier, de nombreux souscripteurs avaient réclamé, en même temps, à récupérer leurs avoirs. Dans l'incapacité de rembourser, les deux fonds avaient fait faillite. Ce mouvement avait enclenché une crise de confiance, qui avait elle-même fait tanguer les Bourses mondiales, avant d'aboutir, de fil en aiguille, à la plus grande crise financière depuis la Grande Dépression.

Or, c'est justement un phénomène semblable que les observateurs attentifs ont pu noter, en décembre dernier, de l'autre côté de l'Atlantique. Des fonds spéculatifs, comme le New-Yorkais Third Avenue, ou encore Stone Lion, ont dû mettre la clef sous la porte, dans l'incapacité de faire face à des demandes soudaines et massives de retraits de fonds.

Bien sûr, cela pourrait n'être qu'une coïncidence, si les deux événements n'intervenaient dans un contexte extrêmement similaire. D'abord, avec de très fortes tensions sur les marchés financiers, notamment en Chine, où la Bourse tangue depuis plusieurs mois. Ensuite, avec des banques centrales qui ont inondé l'économie mondiale de liquidités, soignant le mal par le mal: si la crise économique s'en est trouvée apaisée, aux Etats-Unis surtout, les germes ont été plantés pour la crise suivante, liée à l'explosion des bulles formées par cet excès d'argent dans le système. Un phénomène - de manière, là encore similaire à 2008 - que l'on observe déjà en partie, avec des fuites de capitaux massives dans certains pays émergents, au risque de déstabiliser leurs économies.

Autre similarité: les déséquilibres de l'économie mondiale, dont le symptôme principal réside dans les difficultés chinoises. L'Empire du Milieu éprouve les plus grandes difficultés à passer d'un modèle fondé sur les exportations d'une industrie à bas coût, à un autre reposant sur la consommation intérieure et les services. Mais l'Occident ne se porte guère mieux: certes, la croissance américaine a redémarré, mais la réindustrialisation est en grande partie un leurre, et c'est bien l'action résolue de la Fed, la Banque Centrale américaine, qui a permis de maintenir à flot l'économie américaine. Quant à l'Europe, si certains pays se portent mieux que d'autres, elle a globalement le plus grand mal à sortir de la situation de déflation où l'empilement des plans d'austérité l'a conduite. Le Vieux Continent, comme les Etats-Unis, est de plus voué à subir les effets du ralentissement chinois, d'autant que Pékin ne cesse de dévaluer sa monnaie, afin d'améliorer sa compétitivité, aux dépens notamment des pays occidentaux. Après 2008, la coopération internationale, via le G20, devait primer. En fait, c'est bien la guerre de tous contre tous qui s'est poursuivie sans répit.

Même constat du côté du secteur financier. La finance devait être réformée et régulée. En fait, les problèmes ont été transférés des grandes banques, désormais effectivement mieux surveillés, vers la finance de l'ombre, elle encore moins régulée que ne l'étaient les grands établissements financiers avant la crise de 2008. Selon le Financial Stability Board, le « shadow banking » représentait fin 2015 80 000 milliards de dollars - soit plus de 50 % des actifs financiers et de 120 % du PIB mondial - contre seulement 50 000 milliards en 2007. Autant dire - dans un contexte d'accélération toujours plus grande des transactions financières - que l'opacité et l'instabilité du système financier n'ont fait que se renforcer.

Tous les ingrédients d'une nouvelle crise sont donc réunis. Bien sûr, les rituels experts nous répéteront que « cette fois c'est différent. » Que la finance est aujourd'hui sous contrôle. Que les banques centrales sont désormais aux aguets. Que l'économie mondiale repose sur des bases plus solides. Seul hic: ce sont les mêmes « experts », qui, en 2007, nous assuraient que l'autorégulation était la panacée universelle, et que l'économie mondiale, grâce au progrès technique, allait voguer indéfiniment sur une mer d'huile. On a vu le résultat…

On a d'autant plus de mal à les croire que d'autres, comme le célèbre spéculateur George Soros, qui figurait lui parmi les quelques-uns à avoir prévu la crise de 2008, annonçait fin 2015 que la situation actuelle était très semblable à celle de l'époque. Que, peut-être, il suffirait d'un « cygne noir », ces fameux événements imprévisibles, pour amorcer un véritable mouvement de panique. Le défaut d'un grand pays émergent pourrait être celui-là. Les plus malins, au sein du secteur financier, l'ont évidemment déjà anticipé.

Bien sûr, un tel scénario n'est pas certain à 100 %. Mais, si l'on veut l'éviter, mieux vaut l'envisager franchement, plutôt que se mettre la tête dans le sable, comme cela a été si souvent le cas, en particulier en France. Notre pays, dont le tissu économique et social se remet à peine de la précédente crise, aurait en effet particulièrement à perdre d'une deuxième secousse. Il faudrait alors beaucoup plus que les rituels appels à l'union nationale, et autres symboles de renouveau patriotique, pour éviter qu'il ne se délite complètement.

**

RPS : Privatisation des bénéfices, mutualisation des pertes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un mauvais gestionnaire ne voudra jamais d'une monnaie nationale !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Jeu 21 Jan 2016 - 17:41


Krach bancaire en Italie : Rome s'en prend à Bruxelles

figaro, le 20 janvier 2016
(Source)


La doyenne des banques, la Monte dei Paschi di Siena, a dévissé de plus de 56 % depuis le début de l'année

La plus vieille banque du monde au cœur d'une tempête boursière.

C'est une tempête dans la tempête. Sur fond de déconfiture boursière généralisée, les actions des banques italiennes ont plongé à la Bourse de Milan pour le troisième jour consécutif. Au cœur de cette tourmente se trouve le vénérable établissement Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS), connu comme la plus vieille banque du monde, qui revendique 6 millions de clients et a lâché 22 % pour la seule journée de mercredi. À 51 centimes l'action, la banque siennoise a perdu plus de la moitié de sa valeur boursière depuis le début de l'année. Secourue à deux reprises depuis 2009, elle détient la plus forte proportion de prêts à risque en Europe.

L'inquiétude a gagné l'ensemble du secteur bancaire italien depuis la publication, ces jours-ci, du montant des «créances douteuses», ainsi que l'on dénomme les prêts au remboursement incertain. Le chiffre, datant de novembre, atteint 201 milliards d'euros, le plus élevé en vingt ans, et cinq fois son montant de 2008. Cette nouvelle crise bancaire italienne remonte en réalité au mois de novembre.

**

RPS : Privatisation des bénéfices, mutualisation des pertes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un mauvais gestionnaire ne voudra jamais d'une monnaie nationale !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mer 17 Fév 2016 - 19:21


Préservons la garantie des dépôts des Français


Marion Maréchal Le Pen appelle l’attention de M. le ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique sur la protection des dépôts bancaires et assimilés dans le cadre de l’entrée en vigueur au 1er janvier 2016 de l’Union bancaire.
17 février 2016
(Source)


L’Union européenne a rendu possible la ponction des dépôts bancaires au-delà de 100 000 € dans le cadre d’une procédure de résolution d’un établissement bancaire. A l’heure actuelle, le troisième pilier de cette Union bancaire, prévoyant une garantie européenne des dépôts en deçà de ce plafond, n’est pas entré en vigueur, créant une situation d’incertitude juridique. Il est demandé au ministre s’il peut préciser, par une liste exhaustive établie sur le modèle de celle publiée par le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution, les dépôts et comptes assimilés qui pourront désormais être appréhendés. Il lui est demandé en particulier de préciser si les comptes d’épargne les plus populaires (livret A, PEL…), les comptes courants en devises étrangères ainsi que la trésorerie des entreprises font partie des sommes pouvant être ponctionnées au-delà du plafond de 100 000 €. Enfin, elle souhaite que le ministre précise les moyens de diffusion qu’il entend donner à cette liste et aux nouvelles règles de résolution afin que les clients des établissements bancaires soient réellement informés du risque pesant sur leurs dépôts.

**

L'euro fédéral n'est pas Républicain !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il n'y a pas au monde de pire malheur que la servitude.
(Sophocle)


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Sam 20 Fév 2016 - 19:43


Evasion fiscale : un document démontre qu'UBS agissait en connaissance de cause

figaro, le 20 février 2016
(Source)


Le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France révèle le contenu d'un mémo interne dans lequel UBS évoque l'hypothèse de «naviguer sous les radars de contrôle» pour attirer des fortunes françaises.

C'est un nouveau coup dur pour UBS. D'après les informations du quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France, un document interne de la banque suisse daté du 7 octobre 2005 détaille les enjeux et les perspectives de la division internationale de la gestion de fortune de la banque. Le quotidien s'appuie sur ce document pour avancer que la banque UBS aurait volontairement cherché à attirer des ressortissants français - et leur fortune - hors des frontières hexagonales en pratiquant une promotion active. Des pratiques qui vont potentiellement à l'encontre de la loi du 1er août 2003 qui encadre le démarchage bancaire et financier dans une optique de lutte contre la fraude fiscale.

Or, non seulement le mémo est postérieur à la législation française, mais il indique en outre que la banque UBS avait parfaitement conscience du risque de l'illégalité de ses pratiques. Dans un très court extrait publié par le quotidien, le document interne pose sans détour la question: «Agir sous les radars de contrôle peut-il représenter un modèle de croissance?»

Formulation «pas très adroite»

Ce document a été porté à la connaissance du quotidien par Bradley Birkenfeld, le lanceur d'alerte à l'origine du scandale UBS aux Etats-Unis, dont les témoignages alimentent également le volet français de l'affaire. Depuis 2012 en effet, la banque UBS fait l'objet d'une information judiciaire en France pour démarchage illicite et blanchiment de fraude fiscal.

Contacté par Le Parisien/Aujourd'hui en France, UBS, qui ne nie pas l'authenticité de ce mémo, parle d'une formulation «pas très adroite», rappelant que «tout ce qui est ‘cross-border' (impliquant une banque et un client de deux pays différents, ndlr) n'est pas illégal».

**

L'RPS vous prend pour des pigeons, Dites stop !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La 1ère des Valeurs de la République, c'est de ne pas trahir la République !
(29 mai 2005 - 4 février 2008)



avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Sam 26 Mar 2016 - 11:56


Bernard Monot interpelle la banque UBS sur sa fiscalité

25 mars 2016
(Source)



Bernard Monot, stratégiste économique du Front National et député français du Parlement européen, membre des commissions #ECON et #TAXE, interpelle la banque UBS sur sa fiscalité et ses procès.

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mar 26 Avr 2016 - 8:39


Le procès des LuxLeaks s’ouvre à Luxembourg

monde, le 26 avril 2016
(Source)


Quelques semaines après les révélations des « Panama Papers », le procès des « Luxleaks » s’ouvre mardi 26 avril à Luxembourg, promettant de brasser plusieurs sujets brûlants d’actualité, du statut fragile des lanceurs d’alerte au scandale de l’évasion fiscale.

Qui sont les accusés ?

Trois Français, dont un journaliste, comparaissent devant le tribunal correctionnel de Luxembourg, accusés d’avoir fait fuiter des milliers de pages éclairant les pratiques fiscales de grandes multinationales établies au Grand-duché.
Antoine Deltour, le lanceur d’alerte, est accusé d’avoir organisé la fuite de ces documents fiscaux du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC), pour lequel il travaillait à Luxembourg. Il encourt jusqu’à 10 ans de prison.

Il a confié des documents au journaliste Edouard Perrin, lui aussi poursuivi, qui a révélé le scandale en mai 2012 dans l’émission « Cash Investigation » sur la chaîne publique française France 2.

Edouard Perrin a été notamment inculpé en avril 2015 pour complicité de vol domestique, violation du secret professionnel et violation de secrets d’affaires. Il lui est reproché notamment d’avoir manipulé un autre employé de PwC, Raphaël Halet pour organiser une seconde fuite de documents.
Raphaël Halet est le troisième homme inculpé. Comme Antoine Deltour, il est poursuivi pour vol domestique, divulgation de secrets d’affaires, violation de secret professionnel et blanchiment. Leur ancien employeur, le cabinet d’audit PwC, est partie civile.

Que révèlent les Luxleaks ?

Ce procès, qui doit durer jusqu’au 4 mai, sera suivi de près par de nombreuses ONG, alors que le Luxembourg peine à se départir de son image de havre pour les entreprises cherchant à minimiser leur fiscalité, sur fond de forte sensibilisation de l’opinion à ces sujets.
Les pratiques d’optimisation fiscale de grandes sociétés : Si les récents « Panama Papers » ont mis au jour des montages complexes de société pour dissimuler des avoirs, le scandale des « Luxleaks » a lui dévoilé au grand jour les pratiques fiscales de firmes comme Apple, Ikea et Pepsi pour économiser des milliards de dollars d’impôts.

Des milliers de pages confidentielles sur les pratiques d’optimisation fiscale des multinationales installées au Luxembourg ont été divulguées. Elles détaillaient les « rescrits fiscaux » généreusement accordés par l’administration, négociés par la firme PwC pour le compte de ses clients.

Le rôle central du Luxembourg. Les faits datent de l’époque où Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, était premier ministre du Luxembourg (1995-2013). Un des membres de son équipe actuelle à Bruxelles, la commissaire à la concurrence Margrethe Vestager, a été citée comme témoin par la défense. « Nous sommes en train d’étudier la demande », a annoncé lundi un porte-parole de l’exécutif européen.

Les lanceurs d’alerte menacés ?

Antoine Deltour avait eu accès à tous ces documents sur la banque de données de son employeur et les avait copiées avant son départ de l’entreprise en 2010. PwC avait déposé une plainte en juin 2012, déclenchant une enquête qui avait ensuite rebondi en 2014, après la publication des documents cette fois-ci par l’ICIJ, le Consortium international des journalistes d’investigation.

« Au départ, j’étais juste une source anonyme, et je me retrouve sur le devant de la scène », a raconté Antoine Deltour la veille du procès, lors d’un entretien réalisé à Epinal (est de la France), sa ville natale où il est revenu vivre. Malgré des conséquences qu’il n’avait pas anticipées, il ne regrette pas son acte et dit avoir simplement agi en « citoyen ».

Il aura du soutien mardi matin devant le tribunal de Luxembourg, avec des manifestants d’un collectif d’une vingtaine d’ONG et syndicats français. Trois eurodéputés Verts ont également annoncé leur présence, après que leur groupe a bataillé au Parlement européen contre la directive sur « le secret des affaires », adoptée il y a une dizaine de jours par le Parlement européen.

Ce texte, destiné à lutter contre l’espionnage industriel, a été largement critiqué par de nombreux journalistes et des ONG, estimant qu’il négligeait la protection des lanceurs d’alerte et des médias leur donnant la parole.

Cette directive « est moins caricaturale que le premier projet » présenté, a admis l’avocat d’Antoine Deltour, William Bourdon. « Mais tant que le risque de poursuites paraîtra insurmontable, des milliers de lanceurs d’alerte resteront bâillonnés », a-t-il estimé dans un entretien au journal français Libération.

Il « faut accorder une forme d’immunité quand la révélation de l’information implique la transgression de la loi. Sinon, c’est demander aux lanceurs d’alerte d’être des héros », a-t-il fait valoir.

**

L'RPS vous prend pour des pigeons, Dites stop !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas prévoir, c'est déjà gémir !
(Léonard de Vinci)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Mar 26 Avr 2016 - 13:15


François Hollande doit soutenir avec force les lanceurs d’alerte Antoine Deltour, Raphaël Halet et le journaliste Edouard Perrin


Communiqué de presse du Front National
26 avril 2016
(Source)


Les lanceurs d’alerte Antoine Deltour, Raphaël Halet, et le journaliste de Cash Investigation Edouard Perrin seront jugés entre le 26 avril et le 4 Mai 2016 au tribunal correctionnel de Luxembourg. Antoine Deltour encourt notamment une peine de prison de 10 ans et une amende d’un million d’euros.

La faute de ce journaliste et de ces deux lanceurs d’alerte ? Avoir dévoilé la pratique d’évasion fiscale dénommée « rescrits fiscaux » : les multinationales pouvaient négocier avec le Grand-Duché des taux d’imposition sur mesure, dans la pratique très faibles ; ces entreprises pouvaient ensuite ne pas payer l’impôt dû en France, privant ainsi notre pays de recettes fiscales, en utilisant des montages financiers mis au point par des spécialistes de l’évasion fiscale.

On remarquera que ces pratiques scandaleuses ont eu lieu lorsque Jean-Claude Juncker était premier ministre du Luxembourg. Ce même Jean-Claude Juncker fut ensuite élu président de la Commission Européenne en Juillet 2014 avec les voix de la gauche et de la droite françaises alors que le Front National votait contre l’ancien premier ministre luxembourgeois.

Le président de la République doit faire pression sur le Luxembourg et soutenir les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet pour avoir servi l’intérêt général en dénonçant des pratiques d’évasion fiscale. Ils ont fait leur devoir de citoyen et ce, malgré les risques encourus. De la même manière, François Hollande doit soutenir avec force le journaliste Edouard Perrin du magazine de France 2, Cash Investigation. La liberté de la presse n’est pas un vain mot. La démocratie ne peut exister sans une presse libre et de qualité, et des sources protégées.

La directive européenne sur le secret des affaires a le mérite de prévoir expressément la protection des lanceurs d’alerte dans le considérant 20 et l’article 5 b mais est insuffisante. Cette sombre affaire montre une fois de plus qu’il est urgent qu’une loi française claire et juste soit écrite pour traiter le sujet en profondeur et protéger le mieux possible les lanceurs d’alerte. S’agissant des litiges ou nos compatriotes sont injustement traités à l’étranger comme dans l’affaire Antoine Deltour, ce sera toujours au gouvernement français de protéger les citoyens français.

**

L'RPS vous prend pour des pigeons, Dites stop !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas prévoir, c'est déjà gémir !
(Léonard de Vinci)


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Lun 9 Mai 2016 - 15:20


Italie: la Deutsche Bank suspectée de manipulation du marché

figaro, afp, le 6 mai 2016
(Source)


La Deutsche Bank est la cible en Italie d'une enquête de la justice pour « manipulation du marché » concernant des emprunts d'Etat, et cinq de ses anciens dirigeants sont mis en cause, a-t-on appris vendredi auprès de parties civiles et de la banque.

Parmi les cinq ex-dirigeants mis en cause dans le cadre de cette instruction figurent l'ancien président de la Deutsche Bank Josef Ackermann, ont précisé dans un communiqué les associations de consommateurs Adusbef et Federconsumatori, qui se sont portées parties civiles. L'enquête concerne « la vente de quelque sept milliards d'euros d'emprunts d'Etat et de bons du Trésor entre janvier et juin 2011 », alors que le pays était sur le point de subir une crise de la dette qui allait conduire à la chute du gouvernement de Silvio Berlusconi et l'avènement de celui de Mario Monti, ont-elles ajouté. Selon les deux associations, la Deutsche Bank procédait à « des ventes de titres de l'Etat italien » qui étaient dans son portefeuille et « communiquait dans le même temps au marché financier la soutenabilité de la dette publique italienne », ce qui a « altéré la formation régulière des prix du marché des titres d'Etat ».

**

LRPS : droit dans le « MUR », la construction de la menace !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La générosité des plus favorisés se plaît à développer les souffrances d'autrui !

avatar
Invité
Invité

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par Invité le Lun 9 Mai 2016 - 15:30


On comprend que le FN a été contraint d'emprunter en Russie...
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Jeu 26 Mai 2016 - 12:43

Les monnaies virtuelles : non à l'aliénation des citoyens programmée par l'UE !


Communiqué de Presse de Marine Le Pen
Présidente du Front National
26 mai 2016
(Source)


Nous vivons une époque qui a toute l’apparence de la fin du régime capitaliste. La BCE maintient des taux d’intérêts proches de zéro voire négatifs, qui affectent les rendements des placements financiers des Français, mais font peser aussi des risques élevés sur le secteur des banques et de l’assurance-vie.

Les taux durablement bas agissent comme un poison dans le système bancaire mondial, déjà très vulnérable depuis la crise de 2008. Les réactions de survie de l’oligarchie financière consistent à éviter toute fuite possible de l’argent des clients par des retraits massifs, hors du système bancaire. Les espèces, billets et pièces deviennent alors l’ennemi. Comment éliminer la monnaie sous forme sonnante et trébuchante?

Le puissant lobby des banques d’affaires de Wall Street (JP Morgan, Goldman Sachs..) relayé par le forum économique mondial de Davos 2016, a vendu deux idées aux Etats et aux institutions comme l’UE : les monnaies virtuelles ou crypto -monnaies (dont la plus connue est le Bitcoin) et une société sans argent liquide.
Sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande, la limite des paiements en espèces est passée de 7500 à 1000 €, depuis septembre 2015. Et Michel Sapin nous vante maintenant les avantages de la carte sans contact pour payer dès le 1er euro, en attendant la fin des chèques.

Plus la monnaie sera dématérialisée et numérisée, plus nous perdrons la propriété de notre argent qui est une de nos libertés fondamentales, et plus se restreint l’espace de notre vie privée. A terme, c’est une prise en otage des citoyens par les banques privées et par un contrôle de toutes les transactions.
Au nom du progrès numérique ou de la lutte contre le terrorisme, faire disparaître l’argent liquide au profit de monnaies virtuelles est une aliénation de l’homme, au profit du système bancaire mondial. D’ailleurs pourquoi l’élite dirigeante est-elle favorable aux monnaies virtuelles alors qu’elle renfloue en permanence l’euro, qui a pourtant seul cours légal ?

Le Front National, bien ancré dans l’économie réelle, rappelle qu’une monnaie est un bien public national, confié au peuple souverain. Par conséquent, dans le cadre de l’application de son modèle de patriotisme économique, il empêchera l’usage de crypto-monnaies, telles que le Bitcoin en France.

**

Protégez votre épargne, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 1er principe de la République, c'est la Liberté et la Liberté, c'est la Souveraineté !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Sam 11 Juin 2016 - 8:08


L'Assemblée réduit la validé des chèques à 6 mois

figaro, afp, le 10 juin 2016
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/06/10/97002-20160610FILWWW00020-l-assemblee-reduit-la-valide-des-cheques-a-6-mois.php


L'Assemblée nationale a réduit dans la nuit de jeudi à vendredi la validité des chèques bancaires de un an à 6 mois, pour encourager à utiliser d'autres outils plus modernes, quelque voix s'élevant pour défendre ce moyen de paiement assez prisé par les Français.

Dans le cadre de l'examen du projet de loi « Sapin II », les députés ont voté un article qui réduit de douze à six mois la durée de validité du chèque pour « faciliter l'usage des moyens de paiement modernes » (cartes, virements, prélèvements...) et réduire l'incertitude liée au délai d'encaissement du chèque. Cela permettra de limiter « le risque d'impayés pour les commerçants ».

Cette mesure fait partie des dispositions prévues par la stratégie nationale sur les moyens de paiement publiée par le gouvernement le 15 octobre 2015. Elle doit entrer en vigueur le 1er juillet 2017.

L'usage des chèques diminue en France, mais, selon le rapport pour avis de la commission des Affaires économiques, le pays continue de se distinguer en Europe par un usage particulièrement fort : un Français utilise en moyenne près de 37 chèques par an, contre 11 pour un Anglais, et moins de un (0,38) pour un Allemand.

**

Des lois subreptices au service d'une idéologie sournoise et totalitaire !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il n'y a rien qui puisse être égal à la Liberté !
(4 février 2008)





avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Jeu 16 Juin 2016 - 12:06


Jacques de Larosière, ancien directeur du trésor et du FMI, dénonce à juste titre des

« marchés financiers maître du jeu »


Communiqué de Philippe Murer
Économiste au cabinet de Marine Le Pen
16 juin 2016
(Source)


Jacques de Larosière, un des grands acteurs du système financier lors des 40 dernières années explique dans les échos le 10 Juin 2016 hier et dans un livre « 50 ans de crises financières » que les marchés financiers sont devenus les maîtres du jeu.

Il déplore l’excès d’endettement responsable des crises mais oublie de dire que l’augmentation de la quantité monnaie accompagnant nécessairement la croissance ne peut se faire depuis 40 ans que sous forme de dette : la montée généralisée de l’endettement était dès lors inéluctable.

L’injection de milliers de milliards d’euros dans les banques et les marchés financiers par la Banque Centrale Européenne pour tenter de relancer la croissance est l’illustration parfaite de cette finance maîtresse du jeu et placée au centre de l’économie. Les gouvernements de la Zone Euro, ayant perdu toute possibilité de relancer l’activité économique par de la création de monnaie destinée à financer des projets utiles à leurs peuples, en sont réduits à nourrir inutilement le monstre financier par de plus en plus de monnaie.

Cela ne fait qu’alimenter une spéculation de plus en plus folle sur les marchés financiers sans qu’autre chose que des miettes ne parviennent à une économie réelle pourtant très faible.
Jacques de la Rosière oublie aussi, sans doute volontairement, que les gouvernements ont volontairement mis la finance au centre du jeu en lui donnant le monopole des relations avec la Banque de France, plaçant ainsi les banques dans une position incontournable. Une fois coupé du lien avec l’institution publique gérant la monnaie, la puissance publique ne pouvait qu’être tenue par le monde de la finance.

Lors de la création de l’euro et sur demande de l’Allemagne, cette exclusion de l’Etat de la gestion de la monnaie, bien mal nommée « indépendance des Banques Centrales », a été gravée dans le marbre.

Reprendre le pouvoir sur une finance devenue maîtresse du jeu nécessite donc de retrouver notre monnaie nationale et de pouvoir décider de nos propres règles du jeu. Pour assurer que la monnaie soit gérée dans l’intérêt général et pas uniquement dans l’intérêt du monde financier, il sera aussi nécessaire que le conseil de politique monétaire de la Banque Centrale accueille en plus des financiers, des représentants de tous les acteurs de l’économie française : chefs d’entreprise, représentants des salariés et représentants de la puissance publique.

**

L'euro va ruiner la France & les Français !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la défense de la France !



avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Ven 8 Juil 2016 - 16:13


Prémisse d’une nouvelle crise bancaire

La règlementation de la finance doit être sérieusement modifiée


Communiqué de Presse du Front National
8 juillet 2016
(Source)


Huit ans après la crise financière de 2008, l’Union Européenne semble faire face à un début de crise bancaire : les banques italiennes ont environ 360 milliards de créances douteuses dans leur portefeuille et la plus grande banque allemande Deutsche Bank a du mal à emprunter auprès des marchés financiers. Une crise bancaire en Europe devient une dangereuse possibilité. La Banque Centrale Européenne par la voix de son Vice-Président Vitor Constancio, a évoqué hier la possibilité de nouvelles aides aux banques par les « autorités ».

La situation catastrophique des banques italiennes découle directement de la politique d’austérité imposée à l’Italie par l’Union Européenne : cette mauvaise politique économique a fait exploser les défaillances d’entreprises transalpines et par ricochet les pertes des banques italiennes.

La situation de Deutsche Bank découle de la volonté de l’Union Européenne de privilégier les marchés financiers à la banque traditionnelle et de la mauvaise réglementation qui en découle ; la banque allemande est devenue une banque spéculative internationale avec un portefeuille chargé de monceaux de produits dérivés dangereux. Les marchés financiers connaissant les risques de ces produits n’ont aujourd’hui plus confiance en Deutsche Bank.

Règlementer la finance et les banques est devenu essentiel pour notre économie ; cette règlementation ne pourra à l’évidence être mise en place qu’à l’échelle nationale.
En ce qui concerne la France, trois mesures sont essentielles :

La fin de la règlementation de l’Union Européenne sur notre système bancaire et tout particulièrement de la directive permettant de piocher dans les comptes en banque des Français pour recapitaliser une banque en difficulté.
Les prêts aux entreprises, notamment les PME, doivent être favorisés vis-à-vis des opérations dans les marchés financiers, par le biais de coefficients de réserves obligatoires différents selon le type d’activité. Cela permettra de résoudre le problème de sous-financement des entreprises dont se plaignent à juste titre les chefs d’entreprise français.
Pour s’affranchir de la finance et de son influence néfaste sur nos gouvernements, il est temps que le lien direct entre la Banque de France et l’Etat soit rétabli. L’Etat n’étant plus dans les mains des banquiers pour se financer, pourra agir sans complexe dans le sens de l’intérêt général.

**

Protégez votre épargne, Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sureté, Lucidité, Solidité : Souscrivez !




avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Lun 11 Juil 2016 - 10:17


Prémisse d’une nouvelle crise bancaire,

la règlementation de la finance doit être sérieusement modifiée


Communiqué de Presse du Front National
8 juillet 2016
(Source)


Huit ans après la crise financière de 2008, l’Union Européenne semble faire face à un début de crise bancaire : les banques italiennes ont environ 360 milliards de créances douteuses dans leur portefeuille et la plus grande banque allemande Deutsche Bank a du mal à emprunter auprès des marchés financiers. Une crise bancaire en Europe devient une dangereuse possibilité. La Banque Centrale Européenne par la voix de son Vice-Président Vitor Constancio, a évoqué hier la possibilité de nouvelles aides aux banques par les « autorités ».

La situation catastrophique des banques italiennes découle directement de la politique d’austérité imposée à l’Italie par l’Union Européenne : cette mauvaise politique économique a fait exploser les défaillances d’entreprises transalpines et par ricochet les pertes des banques italiennes.

La situation de Deutsche Bank découle de la volonté de l’Union Européenne de privilégier les marchés financiers à la banque traditionnelle et de la mauvaise réglementation qui en découle ; la banque allemande est devenue une banque spéculative internationale avec un portefeuille chargé de monceaux de produits dérivés dangereux. Les marchés financiers connaissant les risques de ces produits n’ont aujourd’hui plus confiance en Deutsche Bank.

Règlementer la finance et les banques est devenu essentiel pour notre économie ; cette règlementation ne pourra à l’évidence être mise en place qu’à l’échelle nationale.

En ce qui concerne la France, trois mesures sont essentielles :

1/ La fin de la règlementation de l’Union Européenne sur notre système bancaire et tout particulièrement de la directive permettant de piocher dans les comptes en banque des Français pour recapitaliser une banque en difficulté.

2/ Les prêts aux entreprises, notamment les PME, doivent être favorisés vis-à-vis des opérations dans les marchés financiers, par le biais de coefficients de réserves obligatoires différents selon le type d’activité. Cela permettra de résoudre le problème de sous-financement des entreprises dont se plaignent à juste titre les chefs d’entreprise français.

3/ Pour s’affranchir de la finance et de son influence néfaste sur nos gouvernements, il est temps que le lien direct entre la Banque de France et l’Etat soit rétabli. L’Etat n’étant plus dans les mains des banquiers pour se financer, pourra agir sans complexe dans le sens de l’intérêt général.

**

N'attendez pas qu'il soit trop tard, Votez FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le mal triomphe quand les hommes justes ne font rien !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Lun 11 Juil 2016 - 17:13


Barroso à Goldman Sachs :

L'arrogance de l'Europe d'en haut envers l'Europe d'en bas

figaro, le 11 juillet 2016
(Source)


L'entrée de José Manuel Barroso dans une banque d'affaires fait polémique. Pour Maxime Tandonnet, cette nomination va renforcer le sentiment de défiance des peuples européens vis à vis de l'UE.

Maxime Tandonnet décrypte chaque semaine l'exercice de l'État pour FigaroVox. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Histoire des présidents de la République, Perrin, 2013. Son dernier livre Au coeur du Volcan, carnet de l'Élysée est paru en août 2014. Découvrez également ses chroniques sur son blog.

« José Manuel Barroso va apporter une analyse et une expérience immense à Goldman Sachs ». Le recrutement de l'ancien président de la Commission européenne par la banque d'affaires américaine et son communiqué dithyrambique, illustrent le drame de la vie publique sur le vieux continent. Il symbolise la coupure et l'incommunicabilité entre deux mondes, celui des élites dirigeantes et celui des peuples. La banque d'affaires et M. Barroso donnent le sentiment d'avoir concocté leur accord sans la moindre idée de son effet dévastateur sur les opinions publiques. L'Europe officielle ne cesse de fustiger le «populisme» croissant des peuples du vieux continent. Pourtant, ce pacte ne fait que le nourrir et l'amplifier. L'embauche de l'ex-président de la Commission paraît destinée à conforter le reproche permanent qui est fait aux institutions de l'Europe: celui de leur connivence avec la finance mondiale. Elle fournit du pain béni aux formations qualifiées de populistes, de droite comme de gauche, qui triomphent en ce moment dans les sondages et pensent tenir aujourd'hui la preuve de leur accusation: « l'Union européenne, vulgaire succursale de la pieuvre financière». L'arrivée de M. Barroso au poste de «directeur non exécutif » de Goldman Sachs donne le sentiment de tomber à point pour justifier l'accusation de complicité entre Bruxelles et l'Argent. Le symbole est dévastateur. Il donne une image d'arrogance de l'Europe d'en haut envers l'Europe d'en bas.

Les années Barroso, de 2004 à 2014,ont été particulièrement sombres pour le projet européen. Elles ont été marquées par le rejet franc et massif par les peuples français et hollandais d'une Constitution européenne jugée bureaucratique et anti-démocratique. Ces années ont été celles d'une épouvantable crise financière et économique, qui s'est traduite par l'explosion du chômage dans toute l'Europe de 2008 à 2011, dont le secteur bancaire est tenu pour le premier responsable. Elles ont vu la Grèce plonger dans la misère, l'humiliation, la dépendance financière et une profonde fracture se creuser entre l'Europe du Nord et l'Europe du Sud. Puis, la crise des migrants s'est déclenchée en 2011 à la suite des « printemps arabes » et de la déstabilisation de la rive Sud de Méditerranée, ne cessant de s'amplifier jusqu'à son paroxysme de 2015, dans l'impuissance absolue d'une Union européenne engluée dans ses dogmes et son incapacité à développer une volonté politique commune pour frapper les passeurs esclavagistes.

La banque d'affaire prête à l'ex-président de la Commission « une profonde compréhension de l'Europe ». Ces mots, au regard du bilan des années Barroso, exhalent un parfum d'ironie. D'ailleurs, l'hypocrisie suinte de ce pantouflage au sommet, que le nouveau « directeur non exécutif » justifie par l'engagement de Goldman Sachs en faveur des « plus hauts principes éthiques ».

La nouvelle du recrutement de M. Barroso par la banque d'affaire américaine intervient à un moment dramatique pour l'Europe, ébranlée par le Brexit. Aujourd'hui, rien ne permet de penser que l'Union européenne y survivra. Les années Barroso ont précipité le basculement de l'Europe en une zone d'influence prépondérante de l'Allemagne, sur le plan économique et politique, comme l'a souligné l'emprise de la chancelière Merkel sur la gestion de la crise des migrants. Le projet européen, fondé sur une « union toujours plus étroite entre les peuples » et « l'égalité des Etats devant les traités » (article 4) a été frappé au coeur. 61% des Français, 48 % des Britanniques, Allemands, Espagnols ont désormais une image négative de l'Union (Pew research center juin 2016). L'Europe est-elle concevable à terme dans le rejet de ses peuples?

**

L'ultralibéralisme est un crime contre l'humanité !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes !
(Rosa Luxembourg)


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Sam 3 Sep 2016 - 7:45


Affaire Apple : stop à la délinquance fiscale immorale des multinationales !


Communiqué de presse de Marine Le Pen
2 septembre 2016
(Source)


Une prise de conscience générale et une fronde des citoyens est en cours face à la délinquance fiscale des multinationales sans foi ni loi organisée par certains Etats-membres complices de ce hold-up d’impôts sur les sociétés en Europe.

En effet, le scandale des Luxleaks en 2014, éclaboussant au passage le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, a mis en évidence les montages d’optimisation fiscale abusifs des grandes entreprises. Les sociétés telles que Google, Amazon, Facebook, Apple, Starbucks ou autres, ont fait de l’évasion fiscale transfrontalière leur business model au détriment des nations.

Rien que pour la société Apple, il serait question de 13 milliards d’évitement fiscal pour les Etats européens depuis 2007. Et les 56 millions d’euros d’impôts sur les sociétés payés par Apple depuis 10 ans en France sont insignifiants au regard de son chiffre d’affaires dans l’hexagone.

Comble de l’hypocrisie européenne, l’amende que devra verser Apple ira vers les caisses de l’Etat irlandais. Les États complices seront bénéficiaires au détriment des États victimes !

Chaque année, notre patrie est victime d’un manque à gagner fiscal de 15 à 17 Mds € d’impôts sur les sociétés de la part des multinationales. Aucun ministre de l’économie français UMPS n’a réagi depuis près de 20 ans, encore moins Messieurs Macron et Sapin, tous soumis à l’UE.

Ce problème d’envergure lié à la mondialisation sauvage de l’économie devient politique.

Le Front National, défenseur de l’intérêt général et d’une éthique économique, demande à l’Etat de se saisir sérieusement de cette hémorragie de richesses qui pèse indirectement sur nos concitoyens et nos entrepreneurs. Par conséquent, il est urgent que Bercy aboutisse non pas à une enquête fiscale contre la société Apple France, mais bien à un contrôle fiscal approfondi et à des sanctions concrètes pour recouvrer enfin notre dû fiscal.

**

L’ultralibéralisme est un crime contre l'humanité !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Beaucoup de faux pas ont été faits en restant immobiles !
(Benjamin Disraeli)



avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par ano le Sam 1 Oct 2016 - 10:57


Panama Papers :
Premiers pas ambigus de la Commission d'enquête parlementaire

30 septembre 2016
(Source)



Panama Papers : premiers pas ambigus de la Commission d’enquête parlementaire, par Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen.

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par gemini le Sam 1 Oct 2016 - 13:10

Encore une fois ce sont les notres qui dénoncent les choses.
Dans quelques temps ceux du RPS vont découvrir quelques petits trucs.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
sakura FN

Age : 18
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : AILLEURS...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : UN NOUVEAU MONDE MEILLEUR...

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par sakura FN le Sam 1 Oct 2016 - 13:21

Pierre Jovanovic dénonce.

avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par gemini le Sam 1 Oct 2016 - 13:30

Chacun apporte sa pierre à l'édifice.
Chaque élément confirme ce que le précédent dit.
Il est plus que temps que les français reprennent les choses en main.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: Banksters, Crises & Résistance !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Mai 2018 - 13:18