www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Houellebecq.

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Houellebecq.

Message par kabout le Ven 20 Nov 2015 - 8:00

Houellebecq qualifie Hollande d'opportuniste insignifiant et Valls de retardé congénital...
Valls se demande comment Abaaoud est entré en France.
Qu’il se pose la question montre surtout le cynisme dont les politiques ne sont pas avares.

https://www.youtube.com/watch?v=vtj3B73spBY
Si Abbaoud est entré en France, c’est parce que les européistes ont supprimé les frontières. Il est quand même relativement facile de franchir des barrières qui n’existent pas.
Valls, l’homme qui, jusqu’au vendredi 13 novembre, voyait la France seulement menacée par un ennemi intérieur, le Front national, prétend aujourd’hui qu’il fait la guerre.
L’imbécile hargneux fait semblant d’avoir oublié.
Mais nous sommes plusieurs millions à posséder un peu de mémoire.
Parmi nous, Michel Houellebecq, qui vient de publier un texte titré « J’accuse Hollande et je défends les Français » dans le journal italien Corriere della sera.
Qu’y dit-il ?
Qu’après les attentats de 1986, il se souvient « parfaitement bien de l’atmosphère qui régnait dans le métro, les jours suivants. Le silence dans les couloirs souterrains, était total, et les passagers avaient le regard méfiant. Ceci, la première semaine. Puis, très vite, les conversations ont repris et l’atmosphère est revenue à la normale. L’idée d’une explosion imminente était encore dans l’air, pesant sur les esprits, mais déjà au second plan. On s’habitue à tout, même aux attentats.
(…)
Keep calm and carry on. Restez calme et continuez. Très bien, nous allons faire exactement cela (même si – hélas – nous n’avons pas un Churchill pour diriger le pays). Contrairement à la croyance populaire, les Français sont plutôt dociles et se laissent gouverner facilement, mais cela ne signifie pas qu’ils sont de complets imbéciles. Leur principal défaut pourrait se définir comme une sorte de superficialité les inclinant à l’oubli, ce qui signifie qu’ils ont besoin qu’on leur rafraîchisse périodiquement la mémoire. La situation malheureuse dans laquelle nous nous trouvons est due à des responsabilités politiques spécifiques; et ces responsabilités politiques doivent être analysées, tôt ou tard. Il est hautement improbable que l’opportuniste insignifiant qui occupe le poste de chef de l’Etat, ainsi que les actes du retardé congénital qui est Premier ministre, pour ne pas mentionner les « ténors de l’opposition » (LOL), puissent sortir avec honneur de cet examen. 
Qui a effectué des coupes au sein des forces de police, jusqu’à ce qu’elles soient réduites à l’exaspération, presque dans l’incapacité de mener à bien leurs missions?
Qui a enseigné pendant de nombreuses années, que les frontières sont une absurdité antique, un symbole d’un nationalisme dépassé et nauséabond? On comprend très vite que les responsabilités sont très largement partagées.
Qui sont les dirigeants politiques qui ont entraîné la France dans des opérations absurdes et coûteuses, dont le résultat principal a été de plonger dans le chaos d’abord l’Irak, puis la Libye? Et quels dirigeants étaient prêts, jusqu’à récemment, à faire de même en Syrie?
(…)
La conclusion inévitable est malheureusement très grave: les gouvernements qui se sont succédé au cours des dix (vingt ? trente ?) dernières années ont failli lamentablement, systématiquement, lourdement dans leur mission fondamentale, à savoir protéger le peuple français qui leur a confié cette responsabilité.
Le peuple, quant à lui, n’a failli en rien. Dans le fond, on ne sait pas exactement ce qu’il pense, vu que les gouvernements successifs se sont bien gardés de lui demander par référendum (sauf un, en 2005, mais les gouvernants ont préféré ne pas tenir compte du résultat). Les sondages d’opinion quand ils sont autorisées et – pour ce qu’ils valent – révèlent grosso modo les choses suivantes: la population française est demeurée fidèle et solidaire avec les forces de police; a occulté avec dédain les sermons de la «gauche morale» (morale?) sur l’accueil des réfugiés et des migrants, et n’a jamais accepté sans se méfier les aventures militaires étrangères dans laquelle ses dirigeants l’ont entraînée.
On pourrait multiplier à l’infini les exemples de la fracture – aujourd’hui abyssale – qui s’est créée entre les citoyens et ceux qui devraient les représenter.
Le discrédit qui frappe aujourd’hui en France l’ensemble de la classe politique est non seulement répandu, mais aussi légitime. Et il me semble que la seule solution qui reste serait de se diriger lentement vers la seule forme de démocratie réelle, par là je veux dire la démocratie directe. »
Référendum sur l’immigration, sur l’accueil des réfugiés, sur le droit pour chaque citoyen de se défendre, sur la peine de mort, sur la représentation politique (le FN avec presque 30% des voix n’a que deux députés, deux sénateurs, aucun département…) : les sujets de démocratie directe ne manquent pas.
Houellebecq accuse Hollande, «l’opportuniste insignifiant qui occupe le poste de chef de l’Etat», Valls le « retardé congénital», «les « ténors de l’opposition » (LOL)» d’être des hommes de déshonneur, de ne pas protéger les Français alors que c’est leur mission.
Face à eux, le peuple français n’a failli en rien, dit-il.
Nous le saurons bientôt.
Marcus Graven(riposte laique).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 0:36