www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

entreprises francaise et chomage

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

entreprises francaise et chomage

Message par kabout le Mar 15 Déc 2015 - 15:10

Le ps vote en douce une mesure qui va détruire les entreprises francaise et accroitre le chomage

C’est cet article de l’Opinion qui a révélé ce petit amendement voté en catimini par une poignée de députés socialistes et qui va mettre en danger les entreprises françaises et seulement elles !

Pour « repositionner » la France comme « leader de la transparence fiscale au niveau européen », les députés ont adopté un amendement qui va imposer aux entreprises françaises – seules au monde – de rendre publiques des informations stratégiques sur leurs activités à l’international.
L’OCDE est en train d’essayer de lutter contre l’optimisation fiscale des grandes sociétés (Amazon, Google, Apple, Starbucks et d’autres) qui consiste à faire apparaitre artificiellement leurs bénéfices uniquement dans les pays à faible pression fiscale.

On peut le comprendre et l’on approuvera l’Assemblée nationale qui a voté, le 12 novembre dernier, la loi dite « reporting par pays » transposant en droit français une des propositions de l’OCDE. Cette mesure prévoit que les multinationales devront désormais déclarer aux administrations fiscales locales leurs bilans comptables pays par pays.
Faisant preuve d’une ignorance crasse en matière d’économie des entreprises et d’une totale irresponsabilité dans un pays rongé par le manque de compétitivité de ses entreprises, une poignée de députés socialistes frondeurs et d’écolo-gauchistes n’ont rien trouvé de mieux que d’imposer aux entreprise françaises une totale transparence sur leurs implantations à l’étranger (chiffre d’affaires, nombre d’employés, impôts, etc …).
Pire, ces irresponsables ont élargi considérablement le champ d’application de la mesure en abaissant le seuil de chiffre d’affaires de 750 millions préconisé par l’OCDE à seulement 40 millions d’euros.
C’est un magnifique cadeau de Noël aux concurrents étrangers de nos entreprises !
L’Opinion précise :
« Au nom de la lutte contre « l’optimisation fiscale agressive », le texte prévoit d’imposer aux entreprises disposant de filiales à l’étranger de rendre publics le nom de leurs implantations, la nature de leur activité, leur chiffre d’affaires, effectifs, bénéfices ou pertes avant impôt. Mais aussi le montant des impôts sur les bénéfices dont les implantations sont redevables et les subventions publiques qu’elles ont reçues ».
Les sociétés françaises seraient alors les seules au monde
à être soumises à un tel régime de transparence !
Benoit Hamon justifie son vote de la façon suivante :
« J’estime qu’en étant les premiers à imposer la publication du reporting pays par pays, « nous montrons à nouveau l’exemple » sur la scène internationale. La France détient là une occasion de se repositionner en leader de la transparence au niveau européen ».
Ce qui est sûr, c’est que cette mesure ne pourra que nous conforter
dans notre leadership européen dans le domaine du chômage !
Pour être honnête, il faut noter que le gouvernement a indiqué son hostilité à cet amendement et a chargé de député vallsiste Christophe Caresche de remettre à leurs places ce quarteron de députés attardés mentalement :
« Le député vallsiste Christophe Caresche dénonce ceux pour qui « il faut toujours aller plus loin, comme un objectif qui se suffit à lui-même, et faire de la France l’avant-garde qui va éclairer le reste du monde » »
Il y a donc urgence à écarter de tout levier économique cette caste de députés socialistes qui ne connaissent absolument rien au monde des entreprises et qui ne jurent que par la lutte des classes et la chasse aux patrons voyous !
 Source

En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/12/15/le-ps-vote-en-douce-une-mesure-qui-va-detruire-les-entreprises-francaise-et-accroitre-le-chomage/#1cKAC6gWkITHxBH6.99

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: entreprises francaise et chomage

Message par kabout le Mer 13 Jan 2016 - 17:01

Afin d'augmenter plus encore le chomage Mme Elkhomry s'attaque aux travailleurs indépendants

Comme le faisait habilement remarquer Churchill, c’est toujours  dommage de gâcher une bonne crise. Avec la crise économique, politique et sociale que traverse actuellement la France, le gouvernement, fort du précepte churchillien, ne se repose plus une seconde et entend bien mettre à profit toutes les opportunités qui s’offrent à lui pour achever la mise en coupe réglée de toute la société française. Et si Valls et Cazeneuve sont maintenant lancés à plein régime, Myriam El Khomri, l’intérimaire du Ministère du Travail, n’entend pas se laisser distancer.

Tout commence avec le rapport du Conseil National du Numérique (CNNum) tout récemment remis dans ses mains. Établi après l’audition d’une cinquantaine de sociologues, de syndicalistes, d’économistes, d’entreprises, de collectivités et de philosophes-penseurs de la destruction d’intemporalité, le croustillant rapport du CNNum contient 20 recommandations sur les « nouvelles opportunités économiques » dans ce nouveau monde numérique, en basant sa profonde réflexion sur les expériences menées dans des pays étrangers comme la Finlande ou les Pays-Bas.
C’est probablement pour ça qu’on trouve bien sûr le « revenu de base », cette abomination économique et philosophique, ainsi que les habituels appels à l’action vigoureuse et palpatrice des acteurs publics pour « anticiper l’éventualité d’un chômage structurel persistant et d’une montée des inégalités » alors que l’automatisation fera rage (probablement parce qu’actuellement, le chômage structurel n’est pas si persistant, que les inégalités ne montent pas vraiment, et que les acteurs publics n’agissent ni ne palpent avec suffisamment de vigueur dans toutes les strates de la société française). Allant même jusqu’à recommander que l’automatisation soit utilisée en « soutien plutôt qu’en remplacement » de l’activité humaine (ben oui, suffisait d’y penser), on sent que ce rapport, finement ciselé sur le formica froid des platitudes les plus terriblement XXème siècle, fera inévitablement son chemin dans les couloirs feutrés d’une République socialiste toute acquise aux propositions d’intervention directe sur un marché du travail pourtant déjà perclus des rhumatisme de l’étatisme galopant.

Moyennant quoi, les quelques propositions qui pourraient éventuellement améliorer la donne française particulièrement médiocre seront probablement oubliées en cours de route, puisqu’elles tendent plutôt à réinjecter de la liberté d’agir pour l’individu, ce que la République a de plus en plus de mal à supporter. Par exemple, favoriser le travail en temps partagé, proposition floue s’il en est, marque un pas timide dans la bonne direction.
Ce pas ne sera probablement jamais fait, et en tout cas surtout pas par Myriam l’Intérimaire, qui, de son côté, a bien reçu le document, et s’en est déjà emparé pour propulser une nouvelle idée taxatoire. En effet, dans ce contexte de numérisation, d’automatisation et, pire encore, de vilaine « uberisation » de l’économie, le ministère se doit de poser la question du financement de la protection des travailleurs indépendants.
Et deux raisons le poussent à poser cette question.
D’une part parce que les travailleurs indépendants sont profondément englués dans les rouages infernaux du RSI qui ne recule devant aucune bassesse pour sucer toutes leurs forces vitales, ce qui ne leur laisse aucune seconde de répit pour se pencher sur leur protection, celle-là même que le RSI a tant de mal à leur fournir. Bref, si les travailleurs indépendants n’y pensent pas eux-mêmes, le ministère, lui, s’en occupe. Aux petits oignons.
D’autre part, devant l’état général de la protection sociale en France, il faut bien trouver des moyens de subsistance, de nouvelles façons de ponctionner, de nouvelles extensions à la cotisation subreptice, celle qui vient vous amputer d’un petit pourcent salarial en loucedé.
Et pour ça, Myriam sait où taper : sur les plateformes collaboratives, pardi ! Et cela peut se faire de façon simple (tout comme la simplification administrative, n’est-ce pas) en reliant gentiment, doucement, mais fermement en appuyant fort avec le stylo bille pour bien marquer les quatre carbones inférieurs, la notion de salariat non plus uniquement à la subordination juridique mais à celle de « dépendance économique », concept commodément flou qui permettra absolument toutes les exagérations honteuses, c’est géniaAÂÂAal.
Pour Benoît Thieulin, président du CNNum, la question est entendue :
« On ne peut pas se contenter de leur donner le RSI, très peu protecteur, sinon on va produire une génération de précaires »
Et plutôt qu’abandonner une fois pour toute ce RSI dont tout indique qu’il fait très mal un travail fort coûteux, rien de tel qu’un énième bricolage juridico-social, par exemple en obligeant « la plate-forme à contribuer à la protection de ces travailleurs » ! Et ça tombe bien, Myriam pense la même chose (quelle coïncidence stupéfiante !) :
« Quand il y a un lien de dépendance économique des travailleurs indépendants, il est légitime de se demander si la plateforme n’a pas la responsabilité sociale de participer à leur protection, par exemple en finançant des formations »
Ben voyons ! On tient ici une occasion en or de forger un cadre taxatoire en acier trempé duquel ces plateformes ne pourront jamais s’extraire, les obligeant ainsi à planter quelques clous supplémentaires au cercueil français que nos élites s’acharnent à réaliser.

Zif ! Zaf ! Zouf !

Vous entendez ? C’est le bruit que font les concepts d’agilité, de faible paperasserie et de coûts de structure modérés qui viennent de passer par la fenêtre.
Boudoumboudoumboum bam !
Les avantages compétitifs des plateformes collaboratives disparaissant progressivement, les jobs qu’elles permettaient de créer s’envolent aussi par la fenêtre pour s’écraser avec fracas plusieurs étages plus bas, au même niveau que les autres entreprises traditionnelles qui peinent à simplement rester en vie, en soufflant et ahanant sous les charges et les tracas administratifs complètement débiles entassés par nos socialistes en pleine folie idéologique incontrôlée.
Mais c’est dit. Puisqu’il semble complexe d’assommer les GAFA de juteux impôts, ce seront ces plateformes qui trinqueront. Non, la France et sa Socialie ne choisiront surtout pas de prendre exemple sur ces plateformes qui viennent de créer des emplois par milliers pour en étendre le modèle sur toute la société. Elle fera juste le contraire.
Parce que Myriam, le CNNum, la Socialie et la France ont fait un choix, et n’ont rien à carrer des emplois agiles, sans paperasse, adaptables et adaptés aux demandes du marché. Ce qu’ils veulent tous, avant tout, ce sont des protections. Plein de protection, de beaux capitons bien dodus, comme ceux qu’on met dans certaines cellules pour gens différents.
Et dans les cercueils.

En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2016/01/13/afin-daugmenter-plus-encore-le-chomage-mme-elkhomry-sattaque-aux-travailleurs-independants/#o4D3tiPcsYD1P5lt.99

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: entreprises francaise et chomage

Message par sylvain1169 le Mer 13 Jan 2016 - 18:53

Bonjour,

Cela concerne surtout les grands groupes, je ne pense pas que nos artisans ou PME/PMI qui travaillent sur le plan national soient affectées par cette mesure.
il est évident que le prochain gouvernement de Droite en 2017 ,abrogera cette mesure

avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: entreprises francaise et chomage

Message par kabout le Lun 18 Jan 2016 - 18:43

Hollande, stop à l’enfumage !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


François Hollande prépare une opération d’enfumage des Français d’une ampleur encore jamais vue en France. Grâce à des artifices, il veut parvenir à inverser cette fameuse courbe du chômage qu’il a eu l’imprudence de promettre d’atteindre pour pouvoir se représenter en 2017.
Nous devons nous mobiliser dès maintenant pour contrer cette opération politico-médiatique de tromperie des Français. Car ne vous y trompez pas, les médias se préparent déjà à saluer la moindre inflexion de la courbe du chômage pour remettre en selle Hollande.
Je propose deux axes de défense contre cette offensive médiatique attendue :

1 – Définir ce que serait une véritable inversion de la courbe du chômage

François Hollande a promis, pour la première fois, l’inversion de la courbe du chômage le 9 septembre 2012 lors d’une interview sur TF1. Vous trouverez la vidéo de l’interview en fin d’article.

Ce jour-là, Hollande avait promis l’inversion de la courbe pour fin 2013 !

Voici un graphique donnant l’évolution du nombre de chômeurs depuis le début du quinquennat :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le graphique se lit comme suit :

  • En jaune, est figurée la courbe du nombre effectif de chômeurs (catégorie A) depuis le début du quinquennat.
  • En pointillé rouge (courbe A), la courbe que Hollande avait probablement en tête quand il a fait sa promesse d’inverser la courbe pour la fin 2014.
  • En pointillé rouge (courbe B), la courbe, à mon sens, la meilleure que l’on puisse obtenir avec les mesures que Hollande vient de décider

J’estime que le fait d’inverser la courbe du chômage début 2016 ne peut absolument pas être considéré comme équivalent à l’inversion promise en septembre 2013.

La différence saute aux yeux : 400 000 chômeurs de plus !

C’est le nombre de chômeurs supplémentaires depuis la fin 2013, dû entièrement à la politique économique catastrophique de Hollande.
Personnellement, je considérerais la promesse de Hollande tenue s’il aboutit au même nombre de chômeurs tel que promis en fin 2013 c’est à dire, 3,1 millions. Cela correspond à la courbe en pointillé bleu (courbe C) qui est tout sauf réaliste !
Nota : j’ai considéré que la courbe d’inversion du chômage devait être obtenue avant novembre 2016 pour laisser au parti socialiste le temps de préparer d’éventuelle primaire si Hollande était forcé de renoncer à se représenter.

2 – Définir précisément de quel nombre de chômeurs on parle

Le second axe de défense anti-enfumage consistera à refuser d’ignorer le transfert des chômeurs poussés (de force ?) en formation de la catégorie A vers la catégorie D.
Pour moi, l’inversion de la courbe du chômage devra porter sur la catégorie A augmentée des chômeurs poussés en formation.

En conclusion

Je ne me fais pas d’illusion, une grande partie de la presse refusera de descendra à ce niveau de détail et de probité intellectuelle et se contentera de scruter l’évolution du nombre des chômeurs en catégorie A …
J’espère que les partis d’opposition, les Républicains en tête, apporteront la contradiction à ce qui s’annonce comme un grand tour de passe-passe.

Après lecture d’un commentaire à cet article, si Hollande est candidat en 2017,
je demande que les 2 milliards que coûtent les mesures annoncées aujourd’hui
soient portés en grande partie à ses comptes de campagne !








En savoir plus sur http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/#AY2cqTj1PcPqfsAL.99

Contenu sponsorisé

Re: entreprises francaise et chomage

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 2:01