www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

sondage :cevipof

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

sondage :cevipof

Message par kabout le Dim 17 Jan 2016 - 16:32

Cevipof : une coupure parfois vertigineuse entre « France d’en haut et France d’en bas »
 

Le JDD dévoile l’enquête du Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cevipof), qui confirme une coupure parfois vertigineuse entre les citoyens et leurs représentants.
47% des sondés en arrivent à souhaiter un « homme fort » qui ne se préoccuperait « ni du Parlement ni des élus ».
Au terme d’une année pourtant marquée par les tragédies terroristes de janvier et de novembre, la « peur » n’est citée qu’en 7e position (l’item est même en recul de 1 point par rapport à 2014).
Mais, comme l’observe l’universitaire Martial Foucault, directeur du Cevipof, les trois premiers qualificatifs évoqués par les Français en disent long sur l’état d’une société de la défiance : la lassitude donc (31 %, =), puis la morosité (29 %, – 1 pt) et la méfiance, sentiment de plus en plus prégnant (28 %, + 2 pts). En quatrième position seulement, distancée mais en hausse : la sérénité (18 %, + 2 pts).
« Il y a le sentiment, renchérit Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et coresponsable de l’enquête, qu’on est dans des problèmes dont personne n’arrive à sortir. Il faut que quelque chose se passe.  » [...]
Deuxième leçon marquante de cette enquête Cevipof : qu’il s’agisse de la vie personnelle ou de la vie publique, l’écart se creuse entre France d’en haut et France d’en bas. [...] 88 % des Français estiment qu’on ne se préoccupe pas de leur avis, quand 81 % des personnes interrogées éprouvent des « sentiments négatifs » envers les élus (déception mais aussi, à un degré moindre, dégoût et même détestation), quand 76 % des sondés (– 1 pt) les jugent « plutôt corrompus »?
Troisième leçon : le rejet de la politique et des politiques, d’une violence d’autant plus troublante que les Français, souligne Foucault, sont un des peuples les plus politisés d’Europe. [...]
Quatrième leçon : le désir – ou le besoin – d’autorité. [...]
À l’approche de la présidentielle, c’est un ultime avertissement. Pour tous, sans exception.
Le JDD


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: sondage :cevipof

Message par kabout le Lun 8 Fév 2016 - 17:30

Va-t-on continuer a laisser notre pays  la France se desagréger ainsi ?


Nous vivons une époque formidable disent les amuseurs publics sur nos antennes de télévisions: rire gras, blagues à deux balles, fausses colères, indignations calculées, promesses, regards et mains sur le cœur, jeux où s’étalent volontiers l’inculture politique et historique de nos artistes, acteurs, chanteurs, celle de nos branchés de l’écran se pensant intouchables, sans compter, celle de nos Français du peuple, invités à se ridiculiser dans des émissions promettant des fontaines d’euros afin de réaliser leurs rêves les plus fous.

Nous vivons en fait une époque dramatique. Au début de 1789, nul n’aurait imaginé la révolution de Juillet. Les morts de la Bastille. Au tout début de 1793, nul n’aurait imaginé l’ampleur des massacres engendrés par la terreur.
Nous vivons une époque dramatique car des indices nous signalent cette coagulation de l’état d’esprit des Français. Toutes les pseudos « élites » d’autrefois se sont laissés déborder par des mouvements, par les rancunes, les insatisfactions dus à des réalités et non des sentiments d’injustices, etc.
Nous pouvons deviner ces cristallisations à travers les revendications diverses des corps de métiers, des catégories sociales, des réactions face à des affaires judiciaires. Nous pouvons observer des attitudes de crispations de la part des tenants du pouvoir dans les Régions, les Départements, que sont les Préfets et l’ensemble de la hiérarchie policière et judiciaire. Crispations, réactions, actions comme autrefois les Princes, les Ducs, Contes et autres Marquis de l’ancienne monarchie qui charchaient à mâter les jacqueries et autres révoltes populaires.


Nous avons pu voir que ce pouvoir socialiste qui se vante d’être républicain, a été jusqu’à faire le choix des clandestins face au peuple de France à Calais. Que des gendarmes ou des policiers aient procédé à l’arrestation d’un général, certes en retraite, mais qui avait commandé la Légion Étrangère, une unité d’élite admiré par tous les corps d’armées, y compris étrangers comme les Marines américain. Une Légion d’élite ou les morts pour la France ne se comptent plus. Quelle image désastreuse pour la France ! Et pas un mot dans la presse aux ordres, dans cette France-Pravda-Télévision et autres TF1 et Canal+ ! Le général Piquemal n’aurait jamais imaginé lui, le décoré de la vraie Légion d’Honneur, celle des soldats, qui n’a pas grand-chose à voir avec celle de la socia-lie actuelle, celle des « n’importe qui » au nom de « n’importe quoi ». Imaginé disais-je, qu’un jour il serait face à des militaires Français refusant de se mettre au garde à vous en entendant la Marseillaise et pire, allant jusqu’à agresser des manifestants pacifiques portant haut les couleurs de la France.
​La France est enfermée dans une camisole de force. Elle est déclarée folle par nos élites aux ordres ! Folle parce qu’elle aime vivre libre, parce qu’elle ne supporte pas d’être soumise à la volonté d’autres. Parce qu’elle préfère les champs de la Beauce, les vallons du Perche, les plaines de la Normandie, les Montagnes des Vosges, du Jura, des Alpes, les forêts des Landes, celles d’Alsace et de Lorraine, la mer du Nord et celle de la Bretagne, et toutes ses terres riches de cultures régionales ! Les chants Basques, Béarnais, Bretons, Corses et autres! Les tenants de l’Europe, ceux complices des traités scélérats sont les signataires de l’emprisonnement de notre patrie (Union européenne, Schengen, Traité transatlantique, etc). Ils  veulent la faire taire et surtout l’enfermer.
La France est coincée entre une Europe immigrationiste, tentaculaire et liberticide et un pouvoir politique et médiatique qui a décidé de lui refuser la liberté d’expression populaire. Les soudards en armes et aux ordres ne comprennent pas, ou ne veulent pas le comprendre; ils sont les complices d’une arrestation arbitraire d’un peuple dans son ensemble.
La ville de Calais en est un exemple type. Des milliers d’envahisseurs clandestins vivent comme des parasites sur notre sol. Des milliers d’individus ont des aides sociales que les Français les plus pauvres n’ont plus. Des Français se défendent y compris dans leur propre maison et tout aussitôt, l’intelligentsia se déchaîne et les insulte, les réduisant à des chiens qui mordent. Alors donc, défendre son intégrité, défendre sa famille, ses enfants, ses parents et soutenir ses proches c’est êtres fascistes. Quel renversement des valeurs ! Maître Gilbert Collard va les défendre ! Merci Maître.
Les Princes félons qui nous gouvernent ont signé un pacte qui a déplacé la frontière anglaise sur nos côtes. Quoi que l’on en dise, c’est une forme de haute trahison. Bien entendu, les bourgeois de Calais font allégeance, le Maire « républicain » de cette ville la première, tandis que le peuple souffre en subissant la colonisation de l’étranger qui a clairement les faveurs des « saigneurs » parisiens. Des ectoplasmes, des relais du pouvoir Bruxellois qui se paient sur le dos du peuple.
La France se réveille peu à peu de son anesthésie. Mise sous soporifique médiatique, sous discours lénifiant, abreuvée de sirop « Padamalgame », sous perfusion de « pastigmatiser » et autres « cépalislam ». Elle arrive, sous cet assommoir permanent à comprendre, réaliser, et à donner des signes de rejets qui s’expriment à Calais, Montpellier, Bordeaux, Paris, Rungis. Nous osons croire, nous les amoureux de la France éternelle, que ce n’est pas le chant du cygne, mais l’expression des troupes de Valmy. Nous espérons son réveil total, et qu’importe le Bonaparte, le De Gaulle qui viendra, puisque des civils aujourd’hui, y compris les politiques amoureux sincères de la France, croient encore à une solution politique passant par les urnes et cela, malgré la démonstration des dernières régionales qui furent la preuve que le système politique utilisera toutes les ficelles électorales, les incultes politiques, les bobos dans les rues, et les compromissions pour se passer du peuple de France.
Certes, il ne faut pas perdre espoir, mais il ne faut pas non plus imaginer que dans la situation actuelle, un parti politique seul, comme le Front National, fera 50,01% au premier tour. Il est évident qu’il lui faudra des alliés pour le second tour. Quelle sera la réaction des patriotes au soir de 2017 devant les résultats électoraux dont chacun devine les résultats quasi mathématiques.
Comment ne pas penser à cette phrase d’Yve Roucaute philosophe et professeur d’Universités qui traduit ma pensée de la plus belle des manières: « au lieu des larmes sur les armes, des armes pour arrêter les larmes ».
Car c’est bien de ça qu’il s’agit, de la colère qui monte, des larmes de rage, des déceptions permanentes, du refus d’être étranglé par les possédants, les élites de la socia-lie dominante, ces assoiffés du sang impur des patriotes qui ne supportent plus le joug de cette engeance. Une engeance qui aura été jusqu’à mettre en cellule un général de la république.
Ces patriotes supporteront ils encore longtemps ce déni de démocratie, ces viols répétés de leur choix politiques, cet abaissement permanent de la France qu’ils ressentent cruellement, cet enfermement politique et en premier lieu, celle de la France phare de l’humanité réduit de force à être une bougie pour un bordel européen au service de proxénètes américains.


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2016/02/08/va-t-on-continuer-a-laisser-notre-pays-la-france-se-desagreger-ainsi/#tVTujBBXbcrPdwf8.99

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La date/heure actuelle est Jeu 26 Avr 2018 - 6:06