www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

fonction publique /fn

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

fonction publique /fn

Message par kabout le Mer 20 Jan 2016 - 23:13

Immigration : pourquoi le FN « explose » dans la fonction publique
 

Alors que la fonction publique restait plutôt hermétique aux sirènes du Front national, la donne est en train de changer. En profondeur : 10 % des enseignants, un tiers des fonctionnaires de catégorie C, et jusqu’à 72 % des policiers ont voté FN aux dernières régionales. Les causes sont pourtant anciennes et bien identifiées.
Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS, y voit plusieurs causes. Comme dans le privé, le vote FN est plus fort chez les catégories modestes et peu diplômées, mais sa percée touche aussi les cadres. « Le malaise est général : les fonctionnaires ont le sentiment de payer les pots cassés de la mondialisation. » Dégradation des conditions de travail, gel du point d’indice (et donc baisse des salaires), relations tendues avec les usagers…
Reste la question taboue, celle de l’immigration. « Dans la fonction publique hospitalière, comme chez les policiers ou les enseignants, la progression du vote FN est inédite, poursuit Luc Rouban. Ce sont ces fonctionnaires qui subissent le plus la hausse des agressions, des incivilités, des problèmes de communautarisme. » [...]
Mais Brigitte Jumel ouvre une autre porte, encore plus taboue. « Il faut bien admettre que la fonction publique n’est pas très plurielle. L’accueil d’immigrés ou d’enfants d’immigrés est difficile, pour un tas de raisons. Quand on propose aux jeunes des quartiers d’intégrer la fonction publique, ils répondent : ‘ C’est pas pour nous. ‘ Le service public, pour eux, ça n’a rien de spontané. »
Conséquence ? « Le fait que l’on n’ait pas réussi cette intégration fait que l’on voit l’étranger ou l’immigré à travers un prisme déformant… » Dans cette logique, l’étranger, c’est celui qui demande, qui bénéficie du service public. Pas celui qui sert l’État, la région ou la commune.
Pour la CFDT, cette piste est sous-exploitée. « C’est un sujet qui nous préoccupe depuis longtemps mais sur lequel nous devons travailler davantage. » Pour contrer cette rupture anachronique et désastreuse entre un service public « tout blanc » et des usagers « venus d’ailleurs ».
Ouest- France
Merci à Jesse James

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: fonction publique /fn

Message par kabout le Jeu 20 Oct 2016 - 22:55

FN : « La vitrine de l’Etat fort a su trouver des oreilles attentives » chez les fonctionnaires

Article de Libération sur la percée du FN dans la fonction publique.
Le Front national tente depuis plusieurs années, avec succès, d’exploiter le malaise social d’une partie des salariés du public.

Marine Le Pen peut compter en 2017 sur un gros quart des voix des fonctionnaires. Mais surtout, elle fait le pari qu’en cas d’accession au second tour, les syndicats auront du mal à mobiliser leurs troupes pour lui faire barrage.

Tout ce qui concerne de près ou de loin la sécurité intérieure (policiers, gendarmes, surveillants de prison) constitue alors le noyau dur de l’électorat fonctionnaire du Front national. Mais aujourd’hui sont venues s’y agglomérer les petites mains de la fonction publique : les catégories B et C, notamment les personnels dédiés à l’accueil du public.

Aux dernières élections régionales, 28 % des salariés des trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière) ont voté Front national, contre 34 % pour ceux du privé.
Comment s’explique ce basculement et comment le FN a-t-il pu séduire ce public pendant très longtemps hostile ? Tout au long de la décennie 80, Jean-Marie Le Pen prend des accents reaganiens voire thatchériens pour dénoncer une fonction publique pléthorique et parasitaire, frein à la liberté d’entreprendre. Un combat classe contre classe. Il mène la lutte contre la clientèle électorale traditionnelle de la gauche.

Au milieu des années 90, certaines têtes pensantes du FN regroupées derrière Bruno Mégret comprennent que le parti a tout à perdre en continuant de se couper de ces électeurs. Ils lancent alors une série de syndicats catégoriels (FN police, FN RATP, FN pénitentiaire…) pour tenter de les ramener dans son giron. Tous seront cassés devant les tribunaux à la requête des grandes centrales représentatives. Sans surprise, le premier de ces syndicats estampillés Front national s’adressera aux policiers. [...]

En 2002, quand Jean-Marie Le Pen accède au second tour de la présidentielle, seulement 10 % des fonctionnaires ont voté pour lui. Au lendemain du premier tour, CFDT, CGT et FO appellent à faire barrage au FN et mobilisent en masse. Consciente de cet obstacle, Marine Le Pen, pas encore présidente du parti mais déjà aux manettes pour le dédiaboliser, va tout tenter pour séduire la sphère publique qui représente aujourd’hui 5,2 millions de personnes.
[...]

Libération

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La date/heure actuelle est Lun 28 Mai 2018 - 7:13