www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Referendum et le peuple

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Referendum et le peuple

Message par kabout le Ven 22 Jan 2016 - 17:51

Migrants, mariage gay etc... sur tous les sujets de société,c'est au peuple francais de décidé



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout le petit Landerneau politique est en émoi parce que Nicolas Sarkozy aurait dit qu’il ne reviendrait pas sur le mariage pour tous… En fait — sur TOUS les sujets de société (migrants, mariage gay, etc) il ne faut RIEN attendre des promesses et des programmes des hommes politiques. Il faut demander au Peuple ce qu’il en pense ! C’est lui qui est souverain. C’est lui qui doit trancher. Pas les hommes politiques qui nous ont mis dans le pétrin et  — par manque de courage  (c’est congénital chez eux) — continueront à louvoyer pour gagner ou conserver le pouvoir. Il est temps d’entendre la voix du Peuple. Il y a longtemps qu’on ne l’a pas entendue. Quand le Peuple parle, il gronde et ça s’entend :  boum !

L’appel au Peuple Souverain — par référendum — est le seul moyen de faire aboutir les réformes. Pour plusieurs raisons très simples :

1 – LES ÉLUS N’AURONT JAMAIS LE COURAGE DE FAIRE LES RÉFORMES DIFFICILES
D’abord, ils ne le veulent pas car ils profitent à fond du système et ils savent que s’ils interrogeaient le Peuple ce dernier les désavouerait : vous imaginez un référendum sur les migrants ou la peine de mort ou le mariage gay ? Ils se prétendent « démocrates » mais ils ont en fait une peur panique du Peuple. Et donc ils préfèrent faire leur petite tambouille entre eux au Parlement. Ensuite ils ne le peuvent pas : car, dès qu’il s’attaquent à un problème de fond ou à des “zavantages-aquis”, les professionnels concernés descendent dans la rue et bloquent le pays. Vous connaissez par cœur le scénario: manifestations, panique des politiques qui retirent aussitôt leur réforme au nom de la sacro-sainte “paix sociale”… Et tout est bloqué. Ça fait des décennies que ça dure : tout est enkysté et la France paralysée continue de s’enfoncer.





2 – LES RÉFORMES NE SE FERONT DONC QUE SI C’EST LE PEUPLE SOUVERAIN QUI LES IMPOSE
Lorsque le “Peuple souverain” tape du poing sur la table ça s’entend ! Un “Peuple” de plus de 40 millions de votants au référendum, c’est un trop gros morceau pour que quelques “professionnels-de-l’agitation-avec-drapeaux-rouges” (ou verts ou noirs) descendent dans la rue pour s’y opposer. Bloquer une réforme du Gouvernement, les syndicats y arrivent sans problème car ils savent qu’ils peuvent bloquer le pays et que la Police ne tirera pas sur la foule. Mais essayer de le faire contre un vote du Peuple Souverain qui — à une majorité écrasante — aura décidé une réforme, ce sera difficile ! Quarante millions de Français c’est autre chose qu’une poignée de syndicalistes et de militants – ou même de parlementaires qui cherchent juste à défendre leurs postes…

3 – LE RÉFÉRENDUM EST LE PIED DE BICHE DE LA DÉMOCRATIE
Comme la société est bloquée, que les Parlementaires ont échoué et que les politiciens ont trahi leur mission au service du Pays, il est indispensable — sur tout les grands sujets — de recourir à des référendums. Pour demander enfin au Peuple souverain son avis : sur les frontières, sur les migrants, sur la distribution des subventions et des allocations, sur l’Europe, sur le périmètre de l’Etat, sur la fin des régimes spéciaux et du régime indécent de retraite des parlementaires ou des intermittents, sur les avantages indus des politiques, sur les subventions à la presse qui fabrique des journalistes serviles et soumis, sur le statut exorbitant de la fonction publique, sur la laïcité et la place de l’islam dans la société …etc etc. Bref sur tous les grands sujets où la France est bloquée et où les Français sont pris en otages par des politiciens sans scrupules, et mis devant le fait accompli (immigration notamment).

LES RÉFÉRENDUMS SONT UN PRÉALABLE AU REDRESSEMENT DU PAYS
Sans la consultation du Peuple souverain, il sera impossible d’imposer les réformes nécessaires que les Parlementaires n’oseront jamais engager. Assez des fausses alternances qui ne changeront rien (les lois votées par une poignée de parlementaires partisans et discrédités ne sont n’importe comment pas appliquées). Assez des promesses et des “programmes” politiques qui n’engagent personne et ne sont jamais tenus. Assez enfin du recours à un “homme providentiel” : il ne fera pas mieux que ces prédécesseurs et, dès la première manifestation de rue, retirera lui-aussi ses projets de réformes. Si, depuis de Gaulle, les politiciens avaient du courage ça se saurait !
Bref il n’y a que si c’est le Peuple Souverain qui tranche que les réformes indispensables pourront être faites. Comme en Suisse, cette belle démocratie vivante où le Peuple est Souverain et sollicité constamment lors de “votations populaires”.
Il est urgent de remettre le référendum sur le tapis ! C’est possible : relisez la Constitution, c’est écrit en toutes lettres. Article 2 : le principe de la République est “le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple”. Et article 3 : “la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum”

CI-DESSOUS QUELQUES RÉFÉRENDUMS POUR FAIRE SAUTER LES BLOCAGES…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le référendum, c’est le pied de biche démocratique qui redonnera la parole au Peuple Souverain. Et qui permettra — enfin — de faire aboutir les réformes indispensables et urgentes qui, sans cela, ne se feront jamais.

[*]
En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2016/01/22/migrants-mariage-gay-etc-sur-tous-les-sujets-de-societe-cest-au-peuple-francais-de-decider/#Rtuj22hTeKLZpr07.99
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Referendum et le peuple

Message par kabout le Jeu 25 Fév 2016 - 17:41

Suisse: nouveau référendum sur l'expulsion automatique des criminels etrangers

Les suisse doivent à nouveau se prononcer dimanche 28 février par référendum sur la proposition controversée de la droite populiste UDC d’expulser automatiquement, même pour des infractions mineures, les criminels étrangers.
Six ans après l’adoption par 52,9% des voix d’un texte plus édulcoré, présenté par l’Union démocratique du centre (UDC, premier parti suisse), le peuple suisse est consulté cette fois sur une initiative beaucoup plus dure réclamant «le renvoi effectif des criminels étrangers».
Après l’adoption du premier texte, le Parlement helvétique a introduit en mars dernier une clause permettant aux juges d’éviter l’expulsion automatique des condamnés dans certains cas.
Cette nouvelle initiative dite de «mise en oeuvre» de l’automaticité, élargit par ailleurs la liste des motifs d’expulsion à des infractions.
Elle demande notamment le renvoi automatique de tout étranger ayant déjà été condamné au cours des 10 dernières années, qui serait reconnu coupable d’avoir commis des infractions mineures comme des «lésions corporelles simples» ou d’avoir participé à une «rixe».
Le gouvernement et le Parlement jugent la proposition de l’UDC contraire aux «règles fondamentales» de la démocratie. Aucun autre parti national, ni les syndicats et milieux économiques, ne soutiennent l’initiative.
Mais l’UDC a bousculé le jeu politique ces dernières années avec notamment des campagnes réussies pour interdire la construction de minarets et contre ce qu’elle a appelé «l’immigration de masse».
Cette fois, elle souligne que sur 10 criminels dans les prisons suisses, 7 sont des étrangers. «Les étrangers ayant commis des délits graves et les étrangers récidivistes ne méritent plus de rester sur notre sol», estime le parti, dont les affiches électorales représentent un mouton noir expulsé du drapeau suisse par un mouton blanc.
D’après l’Office fédéral de la statistique, la révision du code pénal adoptée l’an dernier par le Parlement aurait pu conduire en 2014 à l’expulsion de près de 3.900 personnes, contre 500 en moyenne. Avec l’initiative de l’UDC, ce chiffre aurait bondi à 10.200.
D’après le dernier sondage réalisé par l’institut gfs.bern, publié le 17 février, les deux camps sont presque à égalité, avec un léger avantage pour les opposants, à 49% contre 46%. Mais l’issue du scrutin reste ouverte, avec 5% d’indécis.
Pour Pascal Sciarini, politologue à l’université de Genève, «l’arrivée de migrants en Europe, ainsi que les événements de Cologne dans la nuit du 31 décembre, peuvent jouer un rôle» en faveur de l’UDC.
Un appel a été lancé fin janvier - signé depuis par plus de 50.000 personnes dont plus de 200 personnalités - pour dire «Non à l’initiative inhumaine de l’UDC».
Et le président du Parti bourgeois démocratique (PBD, droite), Martin Landolt, n’a pas hésité à relayer sur Twitter une affiche polémique que l’on peut voir dans certaines gares suisses, représentant l’emblème suisse de la croix blanche sur fond rouge transformée en croix gammée et comparant la date du 28 février à celles de la nomination de Hitler comme chancelier allemand en 1933 et de l’introduction de l’apartheid en Afrique du Sud en 1948.
Dimanche, les Suisses seront appelés à se prononcer sur d’autres initiatives populaires, comme la construction d’un deuxième tunnel routier sous le massif alpin du Saint-Gothard, principal axe nord-sud de la Suisse.
Le gouvernement suisse projette de construire ce tunnel afin de pouvoir rénover le premier, qui date de 1980, sans interrompre le trafic routier sur cet important axe du pays. Le projet suscite une vive opposition, regroupée au sein de l’association «Non au 2ème tunnel au Gothard» qui a décidé de demander l’avis du peuple.
Une autre initiative, défendue par le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre), mais rejetée par le gouvernement, réclame une égalité de traitement devant l’impôt des couples mariés et des concubins, qui sont actuellement moins taxés.

Paris Normandie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Referendum et le peuple

Message par kabout le Dim 28 Fév 2016 - 20:30

Suisse : Référendum sur le renvoi automatique des étrangers auteurs de délits. Le non l’emporte à 58,9%
 

Les Suisses ont dit non à l’initiative de l’UDC sur la mise en œuvre à la majorité des cantons, suite à une forte mobilisation. Les criminels étrangers ne seront donc pas expulsés automatiquement selon les modalités de l’UDC. Les Suisses ont refusé dimanche par 58,9% l’initiative dite de mise en œuvre. Seuls six cantons l’ont soutenue, Tessin en tête. La Suisse romande a dit non.

Les criminels étrangers ne seront pas expulsés automatiquement selon les modalités de l’UDC. Les Suisses ont refusé dimanche par 58,9% l’initiative dite de mise en œuvre. Seuls six cantons l’ont soutenue, Tessin en tête. La Suisse romande a dit non. [...]
Le refus contre l’initiative s’explique par une mobilisation massive. Tous les milieux, même économiques – habituellement en retrait – se sont engagés contre le texte de l’UDC, a analysé le président du PLR Philipp Müller.
Après le premier sondage fin janvier de gfs.bern qui donnait l’initiative gagnante, «une dynamique incroyable» s’est développée, a poursuivi l’Argovien, interrogé. Des comités interpartis se sont formés spontanément et toujours plus de voix critiques se sont élevées contre ce texte, contribuant à renverser la tendance. [...]
RDG




Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche matin en Suisse pour se prononcer sur la proposition de la droite populiste UDC d’expulser automatiquement, même pour des infractions mineures, les criminels étrangers.

Ce référendum divise la population. Le gouvernement et le Parlement la juge contraire aux « règles fondamentales » de la démocratie. On dénombre près de deux millions d’étrangers en Suisse, soit près d’un quart de sa population.
(Merci à C’)


avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Referendum et le peuple

Message par kabout le Ven 23 Sep 2016 - 22:40

Nous voulons un référendum sur l'immigration,comme en Hongrie

L’immigration musulmane en France a deux buts en un (c’est la mode !) : prendre le fric en procréant un maximum pour prendre définitivement possession de la France.

Ces immigrés que l’on nous impose, depuis plus de 40 ans, ont définitivement divisé la France en deux clans : les pros et les antis.

Reste à savoir qui des antis ou des pros l’emportera. Car il faudra bien faire exploser ce conflit qui nous détruit de l’intérieur : revenir à notre vie « d’avant »… ou mourir.

La majorité des pros sont les gens de la gauche et les musulmans. Pourquoi les musulmans ? Parce que la grande majorité de ces immigrés illégaux est islamique et qu’ils soutiennent leurs frères en religion. On les appelle plus communément les « arabes ». Ce n’est pas péjoratif. On a les blancs, les blacks, les arabes, les asiatiques. C’est une catégorisation des composantes qui font la France depuis tout ce temps.

Et qui dit islam dit arabe.
Sauf que… les arabes sont, de loin, les plus emmerdants. Les plus insidieux. Les moins civilisés. Les plus violents. Et qu’ils pourrissent la vie des autres. La vie de ceux qui sont devenus antis par la force des choses.

Parce que, au départ, ils n’étaient pas antis, qu’on se le dise !

Dans un premier temps, les arabes du Maghreb, les déçus de leurs indépendances, sont venus se réfugier en France. Certes, ils n’étaient pas aussi nombreux qu’aujourd’hui. Ils travaillaient pour la plupart et envoyaient leur argent gagné en France pour nourrir les familles restées au bled.
C’est vrai, ça convenait à tout le monde. Et à eux et aux Français.

Sauf que, même quand ils vivaient, seuls, en France pendant 9 mois, ces travailleurs immigrés concevaient des enfants (pendant leurs deux mois de congés payés passés au Maghreb ?). Et tous les ans ou tous les deux ans, ils revenaient de vacances avec des livrets de familles qui s’étaient étoffés, pendant leur absence, d’enfants que la France prenait en charge sans moufter en versant des allocations qu’elle payait directement en Algérie, c’est prouvé et vraisemblablement, au Maroc et en Tunisie, aussi.

Jusqu’au regroupement familial décrété par Chirac sous Giscard.
C’est à ce moment-là que tout a basculé. Mais aucun n’en a appréhendé le risque.

Aujourd’hui, cette invasion – parce qu’on peut l’appeler comme ça – a fait que notre pays a changé de visage. Il y a des arabes partout !

Partout, parce qu’ils ont continué de faire des enfants comme le veut leur religion, sans se préoccuper s’ils pourraient les nourrir. Qu’importe, l’État français est là pour pallier le manque de moyens.

Mais au-delà de s’interroger s’ils pourraient leur assurer un avenir décent, s’ils auraient du travail – ce qui inquiètent tous les futurs parents – ils les ont élevés comme là-bas. Le bled est la racine, on ne doit jamais se dissocier de la racine !

Ils avaient donc des gamins qui vivaient au Maghreb quand ils étaient dans la cellule familiale et, quand ils en sortaient, ils vivaient en France.
Ça fait un sacré dépaysement ! Pour ceux qui ne les ont pas connus dedans et dehors, imaginez un décalage horaire permanent, plusieurs fois par jour.

Il y a ceux, rares, qui ont réussi à s’en sortir dans cette dualité et ceux, très/trop nombreux, qui sont restés paumés.
Et ceux-là, la crème, avec les conseils appuyés des gauchistes bienpensants, ont décidé que la France et les Français étaient responsables de leurs échecs.
C’est ta faute, c’est ta faute, c’est ta très grande faute.

Nous serions donc coupables de les avoir laissés à la merci de leurs parents arabes qui n’ont rien fait pour les inciter à s’intégrer dans la vie des Français. Qui ne se sont, eux-mêmes, jamais intégrés. Qui n’ont jamais fait d’effort, même pour s’exprimer ou comprendre le Français.

De l’arabophobie, on est passé au racisme. Islamophobie. Fascisme. N’en jetez plus, la cour est pleine.

C’est, alors, que les antis commencent à gronder.
« Mais si vous êtes tant mal-aimés pourquoi continuez-vous de venir en masse chez nous ? »

Parce que, chaque année, toujours plus de visas sont accordés à ces pays du Maghreb qui nous envoient leurs ressortissants par centaines de milliers. Et ils ne sont pas les seuls bénéficiaires de ces largesses. L’Afrique noire majoritairement islamisée et le Moyen-Orient profitent également de l’aubaine.

Pour ceux qui ne veulent plus de cette immigration arabo-islamique, commence la longue lutte contre les pouvoirs en place qui la favorisent alors qu’elle coûte très cher au pays quand les caisses de l’État sont remplies… de dettes.
Cette immigration qui, lentement mais sûrement, transforme leur quotidien en parcours du combattant parce qu’ils ne s’appellent pas Mouloud ou Djamal.

Mais le pouvoir – les pouvoirs – français continuent de faire la sourde oreille. De contrats en accords, s’échappent, des ex-colonies ou protectorats d’Afrique du Nord, des flots d’immigrés, choisis ou non, qui viennent grossir les rangs de ceux qui vivent déjà « mal » en France.

Jusqu’à l’avènement d’Obama. Afro-américain de père noir musulman et de mère américaine blanche communiste, ce président est islamisant, of course ! Et il va œuvrer pendant les huit années de son règne (qui finira dans trois mois) pour l’islamisation de l’Occident, de quelque manière que ce soit.

La manière forte étant de soumettre les chefs d’Etat occidentaux. Chez nous, il en a trouvé deux, particulièrement dociles, Sarkozy et Hollande.
Pour les soumettre, ce président a utilisé deux armes létales de son holster : l’ONU et l’OTAN.

L’ONU et l’OTAN et leurs cortèges de guerres auxquelles se sont associés nos présidents, engageant la France dans des conflits qui ne la concernaient en rien.
Le pétrole ? On l’achète. A Mahmoud ou à Djamal, il faut le payer. Ce ne sont pas les Américains qui nous l’offrent. Par contre ils nous obligent à prendre tout le surplus humain de ces pays dont la démographie n’a d’égale que la misère à laquelle ils ont ajouté la guerre.

Alors, a commencé cette invasion migratoire voulue, orchestrée et acceptée par nos présidents. Invasion venant de tous les pays du Moyen-Orient, du Maghreb, de l’Asie Mineure et même d’Afrique noire.

En très peu de temps, dans le silence, la France perfectionnait sa mutation. Elle était devenue une chrysalide islamique que les deux derniers chefs d’Etat ont volontairement laissée s’envoler à la fin de sa métamorphose.
Ce papillon de la mort, hideux à souhait, que les Français ont vu se déverser comme une invasion de sauterelles, dans leurs rues, leurs villages, leurs quartiers, détruisant sur son passage, la démocratie, la laïcité, la République.

Mais il en reste, encore, de cette République ! Ce sont les Antis.

Ils ont résisté au rouleau compresseur de l’immigration islamique. Les pros l’appellent à tort, « populisme ».
Le dictionnaire français dit que « le populisme est une attitude politique cherchant à attirer la sympathie du peuple par des mesures sociales populaires ».
Mais ça ressemble en tout point à la politique socialo-communiste, cette définition, vous ne trouvez pas ? Ça fait partie de leurs promesses électorales et de leurs discours de tous les jours depuis qu’ils existent.

Nous, les antis, si nous ne sommes pas contre des mesures sociales égalitaires, nous défendons avant tout notre identité.
La France ne peut être la France que si elle conserve son identité.

La nouvelle politique de Hollande et Cazeneuve, les pros, consiste à disperser les immigrés arabes dans toute la France, dans nos petits villages identitaires de cette France qu’on aime. Ceux qui ont conservé leurs traditions, leurs coutumes, leurs danses, leurs chants et leurs champs.

Mais si nous acceptions cette folie migratoire, nous accepterions de détruire notre France profonde !

Etes-vous prêts à laisser ces gens nous envahir au prétexte qu’il faut accueillir tous ceux, de par le monde, qui ont décidé de partir de chez eux ?
N’avez-vous pas le droit de décider qui vous voulez recevoir CHEZ VOUS ?
Qui peut nous obliger à ouvrir notre porte à des inconnus malintentionnés qui prétendent être dans le besoin quand on sait qu’il n’en est rien ?

Tous les sondages effectués prouvent que la majorité des Français refuse cette immigration-invasion qui nous submerge.
Nous devons imposer notre volonté de rester Français avant qu’il ne soit trop tard.

L’exemple de Victor Orbàn qui protège la Hongrie et les Hongrois doit nous conforter dans le danger qui menace le pays par l’islamisation forcée.

Si besoin était de nous faire ouvrir les yeux, l’Europe vient de nous prouver son intention, sa volonté, d’islamiser notre Continent.
Ne supportant pas ceux qui osent s’élever contre son diktat, elle demande purement et simplement de « sortir » la Hongrie des pays adhérents parce que son président a décidé d’interroger, par référendum, le peuple Hongrois sur l’immigration forcée.

Nous voulons un référendum, en France, sur le même sujet.

Nous ne devons pas laisser l’Anglaise nous imposer cette invasion, chez nous, parce qu’elle ne veut pas de ceux-là, chez elle. Si elle n’en veut pas, nous n’en voulons pas non plus.

Nous ne devons pas autoriser l’Allemande à faire sa loi chez nous. Si elle a un intérêt à voir l’Allemagne envahie par des hordes d’immigrés musulmans, c’est son choix. Et si elle s’est fourvoyée dans le nombre qu’elle pouvait accueillir, que les Allemands règlent ce problème avec leur chancelière. Mais nous n’avons pas à supporter le trop-plein de ceux dont elle ne veut pas.

Nous n’avons pas à obéir aux dirigeants qui font la pluie et le beau temps en Europe sans que nous les ayons élus. Bruxelles est un vivier de financiers qui ne regardent que les millions d’euro qu’ils engrangent sur leurs comptes personnels (Aux Bahamas, au Luxembourg ou chez Goldman Sachs). Et si l’Europe doit, pour cela, devenir un Continent islamique, ils n’en ont rien à foutre.

Parce que nous ne reconnaissons pas de droit à ces « chefs » étrangers de nous imposer leur politique, nous devons exiger de François Hollande qu’il organise un référendum pour redonner la parole aux Français. Un référendum qui décidera si nous voulons ou non de cette immigration islamique en France. Un référendum qui redonnera son pouvoir à la France.

Nous devons le faire vite et avec détermination.

Daniéle Lopez (RL)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: Referendum et le peuple

Message par solimp le Ven 23 Sep 2016 - 22:49

@kabout a écrit:Nous voulons un référendum sur l'immigration, comme en Hongrie

Réponse socialiste OUI OUI  CAUSE TOUJOURS.


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 70
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Referendum et le peuple

Message par gemini le Sam 24 Sep 2016 - 9:17

Référendum est un gros mot pour les gouvernants qui nous imposent les choses depuis quarante ans.


***************************************************************************************
avatar
sedna

Age : 58
Date de naissance : 13/12/1959
Sagittaire Date d'inscription : 23/12/2012
Passion : la liberté
Humeur : Ras le bol !

Re: Referendum et le peuple

Message par sedna le Sam 24 Sep 2016 - 9:52

Mais depuis 40 ans, les électeurs votent un coup à droite, un coup à gauche avec une impressionnante régularité de métronome.

Sincèrement, au vu de leurs bilans respectifs catastrophiques dont une immense majorité se plaint, l'actuel et le précédent ne devraient pas réaliser un score supérieur à 5%, et encore, je trouve que c'est vachement bien payé.

Or, que va-t-il se passer ? Dans l'hypothèse où ces deux cornichons figureraient parmi les candidats, l'un et l'autre récolteront des millions de voix. Des millions. Dingue non ?

Par conséquent, le referendum, c'est bien, c'est démocratique, louable, toussa blabla, mais lorsqu'on peut s'en passer, personnellement, je ne prendrais pas le risque.
avatar
Froan Vamed

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Referendum et le peuple

Message par Froan Vamed le Sam 24 Sep 2016 - 14:27

Malheureusement Sedna a raison. Le peuple ne nous est pas entièrement acquis, même si nous progressons beaucoup.
C'est pour ça que je suis, à titre personnel, opposé au référendum sur la sortie de l'UE. Je pense qu'on devrait le faire directement, dès arrivés au pouvoir.

Contenu sponsorisé

Re: Referendum et le peuple

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 18 Fév 2018 - 20:54