www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Jeu 28 Jan 2016 - 10:35

Crise du logement : instaurons la priorité nationale !


Communiqué de presse de Nicolas Bay
Secrétaire général du Front National
Député français au Parlement européen
28 janvier 2016
(Source)


D’après les chiffres publiés aujourd’hui par la Fondation Abbé Pierre, la France compte 3,8 millions de mal-logés. À des degrés divers, ce sont au total près de 15 millions de personnes qui sont touchées par la crise du logement. Une situation qui concerne même des salariés, affectant autant les classes moyennes que les catégories populaires.

Ces estimations de la FAP traduisent une aggravation de la situation, qui s’explique d’abord par la pression permanente exercée sur la demande par des flux migratoires toujours plus massifs.

Alors que nos concitoyens font face à une dégradation constante de leurs conditions de vie (logements plus onéreux, chômage massif, pouvoir d’achat en berne), plusieurs milliers de logements, conformément aux choix politiques du gouvernement, ont été trouvés partout en France pour de prétendus « réfugiés ».

De concert, maires socialistes ou ex-UMP ont en effet ces derniers mois pris toutes les mesures nécessaires pour loger les clandestins dans leurs communes. Des initiatives « humanistes » que les mêmes se refusaient pourtant à appliquer pour nos SDF. La classe politique UMPS a ainsi apporté la démonstration qu’elle préfère se soucier des intérêts des étrangers par idéologie, plutôt que de s’attaquer à la crise du logement qui frappe notre peuple. Pendant que des millions de Français attendent un logement social, l’argent du contribuable est en réalité sans cesse distribué au bénéfice d’immigrés arrivés illégalement sur notre sol. Comment accepter que les 77 000 logements réquisitionnés pour des clandestins ne bénéficient pas en priorité aux Français qui en ont besoin ?

Pour résoudre la crise du logement que subissent actuellement les Français, il faut commencer par stopper l’immigration légale et clandestine. Les 200 000 entrées légales annuelles ont évidemment un impact très fort sur la gestion du logement social, d’autant qu’on assiste bien souvent à une véritable préférence étrangère dans l’attribution des logements sociaux. Le Front National demande donc l’instauration de la priorité nationale dans l’attribution des logements. Il appelle également à une politique volontariste d’accession à la propriété pour les plus modestes, en créant les conditions favorables à la construction de logements. Cela suppose de revoir intégralement une fiscalité aujourd’hui dissuasive et une réglementation étouffante.

**

FN : il n'y a pas de Nation sans priorité Nationale !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souscrivez à la défense de la France !
avatar
napoleon25

Age : 26
Date de naissance : 18/05/1991
Localisation : Terre de Marine
Taureau Date d'inscription : 16/09/2013
Passion : musculation, politique, sciences, lecture
Humeur : En colère tant que ce sera l'UMPS au pouvoir

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par napoleon25 le Jeu 28 Jan 2016 - 11:33

Pas de doute la préférence étrangère est bien là, pour les logements comme pour l'accès à l'emploi. Le patron de l'Oréal n'a-t-il pas dit que la main d'oeuvre étrangère était préférable car elle était plus docile et moins chère que celle des Français?
Malheureusement on n'en a pas fini avec les politiques Herpès (RPS), qui vont évidemment repasser en 2017...


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Ven 15 Avr 2016 - 12:48


En matière de logement, le Projet de loi « égalité et citoyenneté » nie une nouvelle fois le principe de subsidiarité et limite la responsabilité des maires, responsabilité issue de la démocratie locale


Communiqué de presse de David Rachline
Sénateur-Maire de Fréjus
15 avril 2016
(Source)


En matière de logement, le Projet de loi « égalité et citoyenneté » nie une nouvelle fois le principe de subsidiarité et limite la responsabilité des maires, responsabilité issue de la démocratie locale.

La question du logement social est une des problématiques centrales du texte présenté avant-hier en conseil des ministres. Ce texte, élaboré pour répondre à l’échec des décennies de politique de la ville, menées à grand coup de milliards aussi bien par la gauche que par la droite, ne risque malheureusement pas de répondre au louable objectif de loger dignement nos concitoyens. En effet, il est empreint de la même idéologie qui fracture notre pays depuis trop longtemps et qui fait qu’en dépit des lois successives, le problème du logement ne fait que s’aggraver dans notre pays.

Ce projet de loi méconnaît de plus totalement le travail de terrain des élus locaux, leur connaissance précise de leur territoire et surtout le choix démocratique des populations. Cette mainmise de l’Etat sur l’accès au logement mais aussi sur le nombre et le mode de répartition de ces logements dans les villes, met à mal le principe constitutionnel de subsidiarité et enlève aux maires la responsabilité en matière d’aménagement de leur territoire et de politique communale de logement, responsabilité découlant de leur légitimité démocratique.
En outre, le premier critère pour l’attribution de logements sociaux devait être la nationalité : avant de répondre aux exigences des sans papiers ou des migrants, il convient de donner en priorité à un logement à tous les Français !

La mixité sociale ne se décrète pas. Ce n’est pas en imposant arbitrairement des critères technocratiques uniques face à des situations extrêmement différentes selon les territoires, en « ayant dans le collimateur » certains villes, comme l’a scandaleusement déclaré un haut responsable étatique, et en développant des incantations creuses à un « vivre ensemble » de façade que nous arriverons à répondre aux réels problèmes de nos concitoyens, à recréer des quartiers où il fait bon vivre et à arrêter la spirale du communautarisme qui se renforce dans nombre de nos villes.

Nous serons très attentifs pour empêcher ces nouvelles dérives technocratiques et idéologiques lors de l’examen du texte devant le Parlement.

**

Il n'y a pas de Liberté sans priorité Nationale !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Participez à la reconquête ! Souscrivez !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Mer 14 Sep 2016 - 23:35


Réforme du calcul des APL :
Nouvelle attaque en règle des socialistes contre les familles françaises


Communiqué de presse de Steeve BRIOIS
Maire d’Hénin Beaumont, député européen
Vice-président du Front National
14 septembre 2016
(Source)


Le Figaro révèle ce matin qu’un projet de décret intégrera dès le 1er octobre le patrimoine familial supérieur à 30 000 euros dans le calcul des aides personnalisées au logement (APL). Seront désormais pris en compte dans la nouvelle méthode de calcul les livrets d’épargne ainsi que la valeur des biens immobiliers utilisés en tant que résidence secondaire. Cette mesure qui vise à économiser 225 millions d’euros, frappera non seulement les petits épargnants mais surtout plus de 80 000 foyers. Quelle hypocrisie du gouvernement socialiste qui utilise ce prétexte pour refiscaliser les intérêts du livret A !

Cette nouvelle attaque en règle contre les familles fait déjà suite à l’intégration des revenus dans l’attribution des allocations familiales en juillet 2015. Cet énième coup de rabot budgétaire qui a vocation à compenser les cadeaux fiscaux liés à l’élection présidentielle, traduit l’incapacité de l’État socialiste à mener une politique cohérente s’inscrivant sur le long terme. Pire, il reflète l’état d’esprit d’un gouvernement qui préfère par lâcheté réaliser des économies budgétaires sur le dos des familles françaises au lieu de s’attaquer aux dépenses nocives liées à l’immigration, la fraude sociale et fiscale ainsi qu’à la décentralisation.

Le Front National demande au gouvernement de Manuel Valls d’abandonner purement et simplement ce projet de décret et de maintenir l’enveloppe budgétaire consacrée aux APL. En vue de réduire le déficit public, nous proposons plutôt la mise en place de la priorité nationale dans le versement de toutes les prestations sociales telles que les APL, les allocations familiales, le RSA, la CMU et les bourses étudiantes. Cette mesure de bon sens semble pourtant échapper à une classe politique de plus en plus déconnectée de la réalité.

**

PS : le parti des étrangers, un parti anti-français !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La gauche ne protège pas les pauvres. La gauche entube les pauvres !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Lun 24 Juil 2017 - 20:10


Les réfugiés touchent L'APL,
Le gouvernement l'abaisse pour l'ensemble des Français :
Où est la logique ?


Communiqué de presse de Dominique Martin
Député français au Parlement européen
24 juillet 2017
(Source)


Samedi 22 juillet, le gouvernement Macron confirme vouloir baisser les Aides Personnalisées au Logement (APL). Cette réforme touchera malheureusement plus de 2 millions de personnes et plus de 800 000 étudiants. Encore une fois, la finance demande aux plus démunis de se serrer la ceinture.

Comme son nom l’indique, ces aides sont « personnalisées »… et ne sont reversées qu’aux personnes qui en ont réellement besoin. L’argument avancé par Jean-Louis Barrot, Député LREM, est une escroquerie : il soutient que lorsque l’Etat « donne un euro d’APL à un foyer, c’est 50 à 70 centimes qui partent dans des hausses de loyer », et qu’ainsi l’État enrichit les plus riches. Il « oublie » de préciser que les hausses de loyer ne vont pas s’arrêter miraculeusement, et que ce sera donc aux moins pourvus d’en payer les frais…, et « oublie » de mentionner que la vague des réfugiés a fait augmenter l’enveloppe des APL…

Pourtant une solution existe, une solution qui permettrait de réduire la dette publique. Une réforme intelligente de l’APL. Une réforme en deux parties qui ne toucherait ni les plus pauvres, ni les étudiants.

En premier lieu, une réforme proportionnelle aux besoins, axée sur plus de contrôles pour éviter les abus et fraudes. Aujourd’hui certains bénéficiaires trichent en ne s’inscrivant, par exemple, que sur le foyer fiscal d’un des parents divorcés, celui avec le moins de revenus, tout en touchant des subsides de l’autre conjoint, parfois fortuné.

En deuxième lieu, les migrants touchant l’Allocation Temporaires d’Attente (ATA) ou le logement d’urgence… et les réfugiés touchant l’APL : il suffirait de réduire ces budgets plutôt que de toujours ponctionner les Français !

**

L'immigration appauvrie la France, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stop à l'immigrationisme et à ses discours pleins des sous-entendus de la haine de la France !


avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par solimp le Lun 24 Juil 2017 - 21:51

@ano a écrit:

Les réfugiés touchent L'APL,
Le gouvernement l'abaisse pour l'ensemble des Français :
Où est la logique ?



La solution avec les réfugiés migrants, c'est simple pour 80% des Français, mais Bruxelles est contre.


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Mar 25 Juil 2017 - 11:42


Concernant la baisse des prestations d'aide au logement (APL) de 5€ par mois, la députée LREM Claire O'Petit a demandé aux jeunes « d'arrêter de pleurer » ...
« Ça va messieurs, dames. Arrêtez. Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans vous commencez à pleurer parce qu'on vous enlève cinq euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie? », a-t-elle balayée.

**

Macron : mort aux pauvres !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les cons, ça osent tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît !
(Michel Audiard)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Mer 26 Juil 2017 - 12:08


Ils vont subir de plein fouet la baisse des APL :

« Macron ne sait pas ce que c'est d'avoir faim »

marianne, le 25 juillet 2017
(Source)


Les clients du restaurant social de la rue de Santeuil, ouvert par la ville de Paris à destination des plus fragiles, reviennent sur la baisse « symbolique » et « violente » du montant de l’aide au logement (APL) annoncée ce week-end par le gouvernement.

Devant leur assiette de spaghettis, Brigitte et ses voisins de table dissèquent « la déclaration de guerre du président » : cette « baffe » à laquelle ils n’ont d’abord pas « cru » lorsque le gouvernement a annoncé, ce samedi 22 juillet, la baisse de 5 euros par mois de l’aide au logement (APL) dès le 1er octobre. Avec moins de 1.000 euros de revenus mensuels et 560 euros de loyer pour « une chambre de bonne de 9 mètres carrés » située au 6e étage « sans ascenseur » d’un immeuble parisien, Brigitte sera comme 6,5 millions d’autres Français - dont 60% sous le seuil de pauvreté - directement touchée par la mesure, censée rapporter 100 millions d’euros en 2017. « Cette violence très grande, symbolique, morale et financière, c’est scandaleux », déplore-t-elle. Un sentiment partagé ce lundi par l’ensemble des clients qui ont pris un repas à ses côtés, dans la petite salle aux chaises colorées du restaurant social de la rue de Santeuil, au sud de Paris.

Dans ce lieu accessible aux personnes en situation de précarité, financé en partie par la Ville et géré par l’association Aurore qui lutte contre l’exclusion, la baisse des APL s’est rapidement invitée dans les conversations. « Vous avez vu le coup du ‘c’est pas moi qui l’ai fait’? [le gouvernement assure que les coupes des APL ont été décidées sous le mandat de François Hollande, ndlr] On en parlait encore à midi », raconte Brigitte Brami, écrivaine, ancienne doctorante en littérature qui s'est retrouvée à la rue il y a vingt mois, à l’âge de 53 ans. « Avant avec Macron on se posait des questions, poursuit-elle, maintenant on ne s’en pose plus. Avec ce genre de mesure, vous fracassez tout simplement les pauvres ».

« Avec ce genre de mesure, vous fracassez les pauvres »

« Accidentée de la vie » depuis le décès de son frère qui l’hébergeait, mort d’un cancer, la quinquagénaire qui ne fait pas son âge, en survêtement Adidas à fleurs et aux lunettes cassées, questionne longuement les choix du Président, cette politique qui consiste à enlever aux plus démunis quand il y a encore tellement de riches « qui ne paient pas d’impôts en France ».

« C'est une honte »


Parmi la foule qui, en fin d'après-midi, attend déjà de pouvoir prendre son repas du soir rue de Santeuil, Mme Czechorowski*, la cinquantaine, choisit quant à elle d’ironiser. « 5 euros ? C’est rien du tout 5 euros. Pourquoi pas 50 euros ? Ça devrait être 50 euros, 50 euros ça serait bien pour les Finances, les Finances en ont besoin ! Les riches en ont besoin ! » s’amuse, cinglante, cette ancienne employée d’un cabinet d’avocats, d’origine polonaise, actuellement sans travail. Passionnée d’animaux, en particulier par les ours, fidèle du Muséum national d'Histoire naturelle, elle ne s’attarde pas sur la question parce que « que dire de plus ? » « Ah si, le gouvernement devrait penser à instaurer une taxe sur la rigolade des pauvres, s’il savait, qu’est-ce qu’on se marre en ce moment », dit-elle avant d’aller prendre d’un pas pressé son plateau repas, avec à l’épaule un grand sac griffé de joyeuses têtes d’ours bruns.

Derrière Mme Czechorowski, dans la file d’attente à l’entrée du restaurant, une sexagénaire aux cheveux blancs et aux barrettes colorées ne souhaite pas non plus s’étendre sur le sujet des APL. Elle a « faim ». Avec 470 euros pour vivre et 238 euros de loyer (70 euros à sa charge), le restaurant solidaire apparaît comme une bouée. « On ne roule pas sur l’or », confie, pudique, la vieille dame, frêle, ancienne standardiste originaire de province où vit encore sa famille qui ignore tout de sa situation. « On a sa dignité. Mais tout de même, s’attaquer aux petits, aux humbles, c’est une honte, une honte. ». Elle s'inquiète d'ores et déjà pour l'hiver prochain, lorsqu’à ces 5 euros vont s’ajouter les autres « factures », pour se chauffer notamment.

« Tout augmente »

Le « cumul » des factures c’est ce qui « dérange » également Gérard, 66 ans et Tony, 45 ans, deux autres clients du restaurant. « Il ne faut pas voir uniquement les APL, le problème c’est que tous les ans, tout augmente », dénonce en effet le premier, ancien maître d’hôtel à la retraite. Sur ces 800 euros de revenus mensuels, le calcul pour Gérard est déjà fait : fumeur (deux cigarettes au quotidien), il se privera désormais chaque mois d’un paquet pour compenser les 5 euros de baisse des APL. « Vous savez combien a coûté le dîner de monsieur Trump à la Tour Eiffel ? », demande-t-il, indigné. Quand il a « tout payé » Gérard dispose lui « de 450 euros » pour vivre. Alors il « fait attention ».

« Marche ou crève »

Tony, ancien croque-mort au chômage depuis trois ans, ne dit pas autre chose. « 5 euros pour les APL + 3 euros de plus pour les clopes + tout ce qui augmente, l’essence, l’électricité etc. On a l’impression d’être une vache à lait, confie-t-il ». « Taxer les étudiants qui vivent pour certains dans leur bagnole et taxer les retraites des petits vieux, c’est dégueulasse. C’est comme ça que les gens vont se rebeller ». Pas vraiment inquiet de la baisse des APL – « je suis habitué à rien avoir » - Tony, enfant de la DDASS, titulaire d'un Bac Pro, un temps à la rue, questionne bien plus la suite des réformes, à l’instar de « la loi Travail puissance 10 » promise par le président et passée de force grâce au « 49-3 ».

« 100 millions d'euros d'économie... mais à quel prix ? »

« Avec cette politique du 'marche ou crève', les manifestations pourraient recommencer, prévient-il. Macron ne sait pas ce que c’est d’avoir faim ». À la sortie du restaurant, Tony, grand gaillard, casquette et chemise à carreaux, « 10 euros par jour » pour vivre, s’apprête à repartir, le ventre plein, vers le foyer Adoma (ex Sonacotra) où il vit avec les anciens travailleurs maghrébins et subsahariens arrivés en France dans les années 60. Il y loge pour 380 euros de loyer par mois, une somme en partie couverte par ses APL. Sur le seuil de la porte, près de lui, Marie-Christine Mourgue, assistante sociale et responsable du restaurant pour l’Association Aurore, couve du regard « ses clients » et s'interroge. »100 millions d’économies réalisées avec cette baisse des APL c’est, certes, une somme non négligeable mais à quel prix ? »

*nom d'emprunt

**

Macron, c'est Hollande en pire !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La générosité des plus favorisés se plaît à développer les souffrances d'autrui !

avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par solimp le Mer 26 Juil 2017 - 12:25

« Macron ne sait pas ce que c'est d'avoir faim »
En France pas un seul Français n'a faim.
On ne fait pas de révolution le ventre plain.


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Mer 26 Juil 2017 - 13:12

zolimps a écrit:« Macron ne sait pas ce que c'est d'avoir faim »
En France pas un seul Français n'a faim.

Déni, méconnaissance ou inadvertance, peu importe !

Mais soyez sûr qu'en France des Français ont faim ...

**
avatar
solimp

Age : 65
Date de naissance : 27/09/1952
Localisation : Val d'Oise
Balance Date d'inscription : 01/09/2013
Passion : science et technique

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par solimp le Mer 26 Juil 2017 - 20:25

@ano a écrit:
zolimps a écrit:« Macron ne sait pas ce que c'est d'avoir faim »
En France pas un seul Français n'a faim.

Déni, méconnaissance ou inadvertance, peu importe !

Mais soyez sûr qu'en France des Français ont faim ...

**

En France pas un seul Français n'a faim.

Avez-déjà été dans un resto du cœur, moi oui.
J'ai été dégouté par la nourriture qu'il jetait, car personne n'en voulais.
En plus j'ai eu l'impression d'être en Afrique.
Et ils ne rentraient pas à pieds mais en voiture et de belle voiture parfois.


***************************************************************************************
Les mensonges et les erreurs d’hier nourrissent la vérité et la réalité de demain.
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Mer 26 Juil 2017 - 22:06

zolimps a écrit:
@ano a écrit:
zolimps a écrit:« Macron ne sait pas ce que c'est d'avoir faim »
En France pas un seul Français n'a faim.
Déni, méconnaissance ou inadvertance, peu importe !
Mais soyez sûr qu'en France des Français ont faim ...
**
En France pas un seul Français n'a faim.
Avez-déjà été dans un resto du cœur, moi oui.
J'ai été dégouté par la nourriture qu'il jetait, car personne n'en voulais.
En plus j'ai eu l'impression d'être en Afrique.
Et ils ne rentraient pas à pieds mais en voiture et de belle voiture parfois.

Si les restos du cœur existent, c'est bien que certains ont faim ...

Personnellement pour quelle raison avez-vous fréquenté les restos du cœur ?

Il faut avoir conscience que les restos du cœur fonctionnent avec des dates de péremption d'extrême limite, avec un nombre d'usagers aléatoire et donc un nombre de repas imprévisible.

Et être aider par les restos du cœur, est-ce un critère pour prétendre connaître le sujet ? Certainement pas !

Et puis le jugement sur le moyen de locomotion de certains est totalement hors sujet !
Ne serait-ce pas un jugement purement subjectif ?

Que vous n'ayez jamais constater personnellement que certains Français avaient faim peut se comprendre ...
Mais que vous niez que d'autres l'aient constaté est incompréhensible !

Déni ou mépris ?

**

Bernard du Sud

Age : 53
Date de naissance : 18/08/1964
Lion Date d'inscription : 10/06/2012
Passion : Marine, bien sur !

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par Bernard du Sud le Jeu 27 Juil 2017 - 23:13

Je vais sans doute aller à contre courant, mais la mesure ne me choque pas, et la réplique de la députée EM encore moins.

Tout le monde connaît l'état de nos finances publiques, et faire des économies est indispensable. Le temps du Pere Noel qui sème l'argent à tout va est fini.
Donc il n'est pas anormal que tout le monde fasse des efforts...de gros moyens supposent de gros efforts, mais de petits moyens ne dispensent pas de faire de petits efforts.
Et la l'effort est tout à fait minime...16 cts par jour...pour les fumeurs l'équivalent d'une cigarette en moins tous les deux jours.
Et pour les étudiants à qui s'adressait la députée, c'est quand même triste qu'à peine entré dans la vie adulte il y ait déjà cette mentalité d'assisté comme quoi tout leur est du, et tant pis s'il faut pour cela saigner à blanc ceux qui loin d'être riches ont le seul tort d'essayer de gagner leur vie, à coup de centaines voire de milliers d'euros, eux...
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Jeu 27 Juil 2017 - 23:53

@Bernard du Sud a écrit:
Donc il n'est pas anormal que tout le monde fasse des efforts...de gros moyens supposent de gros efforts, mais de petits moyens ne dispensent pas de faire de petits efforts.
Et la l'effort est tout à fait minime...16 cts par jour...
Et pour les étudiants à qui s'adressait la députée, c'est quand même triste qu'à peine entré dans la vie adulte il y ait déjà cette mentalité d'assisté comme quoi tout leur est du, et tant pis s'il faut pour cela saigner à blanc ceux qui loin d'être riches ont le seul tort d'essayer de gagner leur vie, à coup de centaines voire de milliers d'euros, eux... 

Vous semblez soutenir que l'on doive faire des efforts en fonction de ses capacités.
Par conséquent, il semble que nous partagions la recherche des efforts justes !
Pourtant dans son principe, la diminution des APL admise par « En Marche Arrière » est uniforme et donc injuste.

Il est profondément désastreux qu'une députée, même fédéraliste, (indemnité parlementaire de base 5581,05 €/mois) ne comprenne pas que les plus pauvres sont à 5€ par mois près (certains font même minutieusement leurs courses en comptant attentivement les centimes, parfois même une calculatrice à la main ...)


**
avatar
l'Apôtre

Age : 53
Date de naissance : 25/07/1964
Localisation : PICARDIE
Lion Date d'inscription : 24/01/2015
Passion : l'amour

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par l'Apôtre le Ven 28 Juil 2017 - 12:00

@Bernard du Sud a écrit:Je vais sans doute aller à contre courant, mais la mesure ne me choque pas, et la réplique de la députée EM encore moins.
 

Suspect bien moi ça me choque ,il faudrait peut etre remettre les choses dans son contexte
APL c'est une aide pour les plus pauvre


Plafond de l'APL
Le montant de l'APL ne peut pas excéder une limite dont le montant varie en fonction de la zone géographique
dans laquelle se situe le logement ainsi que de la composition de votre foyer.
Voici les plafonds de loyers applicables. A noter :
la zone 1 correspond à l'Ile-de-France, la zone 2 aux agglomérations de plus de 100 000 habitants
et à la Corse et la zone 3 au reste du territoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Plafond de ressource par mois  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

en clair pour une personne seule
si tu gagne plus de 742 € par mois ,en zone 3 tu n'a pas le droit à l'APL
si tu gagne moins de 598 € par mois ,en zone 3 ,tu as le droit à l'APL

rappel :
En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 840 €
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par ano le Ven 28 Juil 2017 - 18:29


Le gouvernement empêche la construction de 12 000 HLM

explorimmo, le 28 juillet 2017
(Source)


Un récent décret rédigé en catimini prévoit d’annuler plusieurs millions d’euros de crédits destinés à l’origine à la construction de logements sociaux.

À quoi joue le nouveau gouvernement ? Après le coup de rabot sur les APL c’est au tour du budget alloué à la construction de logements sociaux de trinquer. Dans son décret n° 2017-1182 du 20 juillet 2017 publié au Journal Officiel le 21 juillet 2017, le Premier ministre Edouard Philippe et son ministre de l'Action et des Comptes publics, Gerald Darmanin, procèdent à l’annulation de 184,9 millions d’euros en autorisation d’engagement et 130,5 millions d’euros en crédit de paiement sur le programme « Urbanisme, territoires et amélioration de l'habitat » de la mission « Egalite des territoires et logement. »

Une perte sèche, selon l’Union sociale pour l’habitat qui représente quelques 730 organisations HLM. Par cette décision, c’est 12 000 logements sociaux en PLAI, c’est-à-dire à très faible loyer, qui ne sortiront jamais de terre. « Ce sont maintenant les logements très sociaux qui sont dans le « viseur de Bercy » », enrage Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat.

« Il est temps de revenir à la raison, de prendre la mesure des difficultés des familles les plus modestes et d’ouvrir une réelle concertation dans l’intérêt des politiques de solidarité afin d’assurer des conditions de logement et des conditions de vie décentes à tous nos concitoyens », ajoute-t-il dans un communiqué. Le décret ayant déjà été publié au Journal Officiel, pas sûr que les organismes HLM ou le personnel associatif ait les moyens de faire pression pour un retour en arrière.

**

Macron, c'est l'arnaque ultralibéral !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme !
(François Rabelais)



Contenu sponsorisé

Re: LR-EM : crise du logement jusqu'a infarctus !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 21 Fév 2018 - 12:08