www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Partagez

Clavier56

Date d'inscription : 06/05/2011

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par Clavier56 le Mar 9 Fév 2016 - 15:02

navarre a écrit:
On repart comme en 40  et contre Hollande et ses 40 Voleurs (et je suis restrictive!!!!!°

Je n'ai pas l'impression que le FN désire tant que cela se débarrasser des mauvaises habitudes de nos chers élus ...car il ne propose pas grand chose pour mettre fin au pillage orchestré depuis 1981 ...et si je le pense j'ai bien l'impression que le reste de l'électorat le pensera aussi le moment venu de glisser le bulletin dans l'urne
J'ai bien peur que les régionales se répètent lors des présidentielles et des législatives qui suivront .
avatar
grincheux!

Age : 61
Date de naissance : 27/02/1956
Localisation : bordeaux et bassin d'arcachon
Poissons Date d'inscription : 01/02/2015
Passion : bricolage, moto, bateau
Humeur : raleur permanent

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par grincheux! le Mar 9 Fév 2016 - 15:36

je pense aussi que mettre un peu l'accent sur la fin de la corruption des élus, surtout en ce moment ou l'affaire cahuzac débute, sur la non éligibilité des bi-nationaux a des postes de responsabilité et autres petites choses comme celles la, ne pourrait que conforter dans l'esprit de certains indécis le fait que le front national est vraiment un parti qui veut œuvrer pour la France et les français.

après, faut il énoncer une liste de mesures comme le non cumul des mandats qui n'a pas cours, ou si peu c'est selon celui qui cumule, la fermeté contre tous les profiteurs serait sans doute a mettre en avant, les citoyens en ont de plus en plus assez de payer et voir ce que font ceux qui "dirigent" avec l'argent qu'ils nous volent.

je pense vraiment qu'un discourt pur et dur ne pourrait que rassembler ceux qui hésitent a nous rejoindre.

l'euro n'est pas ce qui intéresse l'ouvrier qui part bosser, ce serait plutôt la fin du mois qui arrive trop vite, les gosses qui ne trouvent pas de travail etc.., même si c'est lié, faire la relation euro/perte d'emploi et de pouvoir d'achat n'est pas toujours comprise, donc marteler, faire court et schématique que celui qui débauche fatigué n'ait pas trop a se prendre la tête ni réfléchir, il n'écoute pas les discours de l'un ou l'autre, il zappe sur le programme du jour.

ce n'est que mon avis personnel.. qui n'engage que moi.. et comme je suis généreux, je partage.. joie


***************************************************************************************
Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté :Winston Churchill.
avatar
MARINICE

Age : 33
Date de naissance : 25/04/1984
Localisation : Côte d'Azur
Taureau Date d'inscription : 15/10/2011

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par MARINICE le Mar 9 Fév 2016 - 18:07

Froan Vamed a écrit:
paul marie bertrand a écrit: n,oublions surtout pas une super politique nataliste. C'est très important

Ca va de pair avec une politique économique sociale et interventionniste. Wink Si on veut faire remonter le taux de fécondité, il faut faire en sorte que les foyers se sentent en sécurité socialement et économiquement. Ils ne feront guère d'enfants s'ils sont précarisés et inquiets de l'avenir.
Encore une fois je me félicite que le programme du FN soit un tout cohérent.


Exact.
J'avais répondu une fois à un nationaliste vieux-jeu qui reprochait au FN de ne pas avoir participé à la Manif contre le mariage homosexuel car il ne défendrait pas la Famille :

Une politique économique et sociale nationaliste est directement liée à la défense de la famille. Vous restez dans des postures, des images, il faut être de droite car c'est comme ça qu'est la droite, alors que les cartes ont été redistribuées depuis quelques temps déjà. La famille n'est plus un sujet de droite.

Pour qu'une famille soit stable et qu'il y ait assez d'enfants comme vous le souhaitez, il faut garantir une stabilité sociale aux parents. Moins ils se sentent en sécurité et en stabilité, moins ils seront enclins à faire des enfants. Maintenir les emplois, et éviter la casse des salaires est la base de toute politique familiale, avant vos principes de valeurs dans le discours. Il ne suffit pas de descendre brailler dans les rues, avec des drapeaux avec le sacré-coeur dessus pour défendre la famille. Ca c'est du folklore, on se fait plaisir mais c'est totalement improductif.

Sauf que comme vous êtes dans la posture, et obsédé comme beaucoup, par tout ce qui s'apparente à la gauche, au socialisme, vous négligez cet aspect. Le libéralisme mondialiste encourage aussi la mobilité par exemple. Mobilité signifie, instabilité là encore. Qui dit instabilité géographique, dit découragement à se poser pour fonder une famille, enracinée sur ses terres. Si vous ajoutez à cela le travail le dimanche, le travailler toujours plus, la remise en cause qui arrive des congés payés (suffit de lire les fanatiques libéraux à ce sujet), cela contribue à l'absence du parent, et le délitement des liens familiaux. Si ce n'est décourager la personne à fonder une famille, même à l'étape précédente.

Des mères de famille, aimeraient aussi être plus présentes avec leurs enfants, qui peut se contenter d'un temps partiel avec des enfants à charge ? Certaines veulent rester au foyer complètement, et à part les bourgeoises, qui peut se le permettre ? Si votre souci premier est la natalité des familles, comprenez que ce ne sont pas les familles bourgeoises catholiques qui font le gros de la natalité. Si leurs enfants sont nombreux, leur type de famille est minoritaire au plan national.

Qui dit casse de la famille française, dit manque de natalité, qu'ils justifieront donc par l'immigration de masse (sans compter les autres raisons, mais restons sur le sujet de la famille). Tout l'ensemble est lié directement à notre souveraineté et la maîtrise de nos frontières, de notre économie, et donc de notre Etat. Tout est lié, naturellement et logiquement, dans le nationalisme.

La droite étant historiquement et jusqu'à maintenant la grande prêtresse de toute cette politique économique, et mondialiste aujourd'hui, vous pouvez les ranger au fond du tiroir, vos "valeurs de droite", qui ne veulent plus rien dire. La droite est la plus grande ennemie de la Famille, quand on creuse le fond des choses, et quand on ne se contente pas des gesticulations sur la forme et le discours d'imposture de l'UMP et des groupuscules folkloriques.

La liste est non exhaustive, mais ce sont des exemples qui démontrent que si l'on ne s'occupe pas de ce que vous considérez comme secondaire, car ça ne correspond pas à votre posture et vos obsessions, il ne sert à rien de hurler contre les conséquences.

J'ajoute au passage quitte à me répéter, que ne pas s'appuyer sur les musulmans raisonnables est une erreur grave, car ils font parti du type d'individus qui ont encore tout ce sens de la famille, et surtout, famille soudée, et qui seraient donc naturellement sensibles à tout le cheminement qui mène à la nécessité du nationalisme. Mais on ne leur présente jamais les choses comme ça, ni aux Français en général. Ce n'est pas du tout cette image qu'a le nationalisme de nos jours, du tout, et c'est pour ça qu'il échoue, et que certains entretiennent cette disposition à l'échec.

Mais bon, c'est sûr qu'au lieu de réfléchir à tout ça, il est plus confortable (bon apathie, bien sûr !) de dire que la destruction de la famille c'est à cause du mariage homosexuel, et du complot anti-chrétien. Le seul malheur c'est que jusqu'à maintenant beaucoup trop de nationalistes préfèrent la deuxième option (se contenter de gueuler depuis 200 ans, et attendre), et sont dans l'incapacité totale d'avoir une vision globale et non obsessionnelle des choses.

Alors qu'ils laissent la place, s'ils ne savent pas faire, d'autres tenteront de faire mieux. On a assez perdu de temps avec ce tabou sur tout ce qui tourne autour du nationalisme et de la Nation, du à la prise d'otage que certains font depuis beaucoup trop longtemps.


***************************************************************************************
Français de coeur et d'adoption.
Adhérent Front National et Les Patriotes.
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par sylvain1169 le Mar 9 Fév 2016 - 20:31

UnGarsDeLaMarine a écrit:
Froan Vamed a écrit:
paul marie bertrand a écrit: n,oublions surtout pas une super politique nataliste. C'est très important

Ca va de pair avec une politique économique sociale et interventionniste. Wink Si on veut faire remonter le taux de fécondité, il faut faire en sorte que les foyers se sentent en sécurité socialement et économiquement. Ils ne feront guère d'enfants s'ils sont précarisés et inquiets de l'avenir.
Encore une fois je me félicite que le programme du FN soit un tout cohérent.


Exact.
J'avais répondu une fois à un nationaliste vieux-jeu qui reprochait au FN de ne pas avoir participé à la Manif contre le mariage homosexuel car il ne défendrait pas la Famille :

Une politique économique et sociale nationaliste est directement liée à la défense de la famille. Vous restez dans des postures, des images, il faut être de droite car c'est comme ça qu'est la droite, alors que les cartes ont été redistribuées depuis quelques temps déjà. La famille n'est plus un sujet de droite.

Pour qu'une famille soit stable et qu'il y ait assez d'enfants comme vous le souhaitez, il faut garantir une stabilité sociale aux parents. Moins ils se sentent en sécurité et en stabilité, moins ils seront enclins à faire des enfants. Maintenir les emplois, et éviter la casse des salaires est la base de toute politique familiale, avant vos principes de valeurs dans le discours. Il ne suffit pas de descendre brailler dans les rues, avec des drapeaux avec le sacré-coeur dessus pour défendre la famille. Ca c'est du folklore, on se fait plaisir mais c'est totalement improductif.

Sauf que comme vous êtes dans la posture, et obsédé comme beaucoup, par tout ce qui s'apparente à la gauche, au socialisme, vous négligez cet aspect. Le libéralisme mondialiste encourage aussi la mobilité par exemple. Mobilité signifie, instabilité là encore. Qui dit instabilité géographique, dit découragement à se poser pour fonder une famille, enracinée sur ses terres. Si vous ajoutez à cela le travail le dimanche, le travailler toujours plus, la remise en cause qui arrive des congés payés (suffit de lire les fanatiques libéraux à ce sujet), cela contribue à l'absence du parent, et le délitement des liens familiaux. Si ce n'est décourager la personne à fonder une famille, même à l'étape précédente.

Des mères de famille, aimeraient aussi être plus présentes avec leurs enfants, qui peut se contenter d'un temps partiel avec des enfants à charge ? Certaines veulent rester au foyer complètement, et à part les bourgeoises, qui peut se le permettre ? Si votre souci premier est la natalité des familles, comprenez que ce ne sont pas les familles bourgeoises catholiques qui font le gros de la natalité. Si leurs enfants sont nombreux, leur type de famille est minoritaire au plan national.

Qui dit casse de la famille française, dit manque de natalité, qu'ils justifieront donc par l'immigration de masse (sans compter les autres raisons, mais restons sur le sujet de la famille). Tout l'ensemble est lié directement à notre souveraineté et la maîtrise de nos frontières, de notre économie, et donc de notre Etat. Tout est lié, naturellement et logiquement, dans le nationalisme.

La droite étant historiquement et jusqu'à maintenant la grande prêtresse de toute cette politique économique, et mondialiste aujourd'hui, vous pouvez les ranger au fond du tiroir, vos "valeurs de droite", qui ne veulent plus rien dire. La droite est la plus grande ennemie de la Famille, quand on creuse le fond des choses, et quand on ne se contente pas des gesticulations sur la forme et le discours d'imposture de l'UMP et des groupuscules folkloriques.

La liste est non exhaustive, mais ce sont des exemples qui démontrent que si l'on ne s'occupe pas de ce que vous considérez comme secondaire, car ça ne correspond pas à votre posture et vos obsessions, il ne sert à rien de hurler contre les conséquences.

J'ajoute au passage quitte à me répéter, que ne pas s'appuyer sur les musulmans raisonnables est une erreur grave, car ils font parti du type d'individus qui ont encore tout ce sens de la famille, et surtout, famille soudée, et qui seraient donc naturellement sensibles à tout le cheminement qui mène à la nécessité du nationalisme. Mais on ne leur présente jamais les choses comme ça, ni aux Français en général. Ce n'est pas du tout cette image qu'a le nationalisme de nos jours, du tout, et c'est pour ça qu'il échoue, et que certains entretiennent cette disposition à l'échec.

Mais bon, c'est sûr qu'au lieu de réfléchir à tout ça, il est plus confortable (bon apathie, bien sûr !) de dire que la destruction de la famille c'est à cause du mariage homosexuel, et du complot anti-chrétien. Le seul malheur c'est que jusqu'à maintenant beaucoup trop de nationalistes préfèrent la deuxième option (se contenter de gueuler depuis 200 ans, et attendre), et sont dans l'incapacité totale d'avoir une vision globale et non obsessionnelle des choses.

Alors qu'ils laissent la place, s'ils ne savent pas faire, d'autres tenteront de faire mieux. On a assez perdu de temps avec ce tabou sur tout ce qui tourne autour du nationalisme et de la Nation, du à la prise d'otage que certains font depuis beaucoup trop longtemps.

Votre discours, c'est prôner un retour de la femme au foyer, faire des gosses, le ménages etc.. nous sommes en 2016!! même avec une stabilité économique, le temps des familles nombreuses est révolu. Sauf bien sûr dans les familles recomposer, mais c'est un fait de société.
le mariage sur du long terme n'existe plus ou peu.
il me semble que de vivre est rester dans la réalité, montre que votre vision est obsolète.
avatar
Froan Vamed
Modérateurs
Modérateurs

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par Froan Vamed le Mar 9 Fév 2016 - 21:42

sylvain1169 a écrit:Votre discours, c'est prôner un retour de la femme au foyer, faire des gosses, le ménages etc.. nous sommes en 2016!! même avec une stabilité économique, le temps des familles nombreuses est révolu. Sauf bien sûr dans les familles recomposer, mais c'est un fait de société.
le mariage sur du long terme n'existe plus ou peu.
il me semble que de vivre est rester dans la réalité, montre que votre vision est obsolète.

A aucun moment nous n'avons dit qu'il fallait renvoyer la femme au foyer. Nous expliquions l'importance d'une politique nataliste et ambitieuse, peu importe qui s'occupe des mômes.
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par sylvain1169 le Mar 9 Fév 2016 - 23:09

Froan Vamed a écrit:
sylvain1169 a écrit:Votre discours, c'est prôner un retour de la femme au foyer, faire des gosses, le ménages etc.. nous sommes en 2016!! même avec une stabilité économique, le temps des familles nombreuses est révolu. Sauf bien sûr dans les familles recomposer, mais c'est un fait de société.
le mariage sur du long terme n'existe plus ou peu.
il me semble que de vivre est rester dans la réalité, montre que votre vision est obsolète.

A aucun moment nous n'avons dit qu'il fallait renvoyer la femme au foyer. Nous expliquions l'importance d'une politique nataliste et ambitieuse, peu importe qui s'occupe des mômes.

Pour qu'une famille soit stable et qu'il y ait assez d'enfants comme vous le souhaitez, il faut garantir une stabilité sociale aux parents. Moins ils se sentent en sécurité et en stabilité, moins ils seront enclins à faire des enfants. Maintenir les emplois, et éviter la casse des salaires est la base de toute politique familiale, avant vos principes de valeurs dans le discours. Il ne suffit pas de descendre brailler dans les rues, avec des drapeaux avec le sacré-coeur dessus pour défendre la famille. Ca c'est du folklore, on se fait plaisir mais c'est totalement improductif.

Sauf que comme vous êtes dans la posture, et obsédé comme beaucoup, par tout ce qui s'apparente à la gauche, au socialisme, vous négligez cet aspect. Le libéralisme mondialiste encourage aussi la mobilité par exemple. Mobilité signifie, instabilité là encore. Qui dit instabilité géographique, dit découragement à se poser pour fonder une famille, enracinée sur ses terres. Si vous ajoutez à cela le travail le dimanche, le travailler toujours plus, la remise en cause qui arrive des congés payés (suffit de lire les fanatiques libéraux à ce sujet), cela contribue à l'absence du parent, et le délitement des liens familiaux. Si ce n'est décourager la personne à fonder une famille, même à l'étape précédente.

Des mères de famille, aimeraient aussi être plus présentes avec leurs enfants, qui peut se contenter d'un temps partiel avec des enfants à charge ? Certaines veulent rester au foyer complètement, et à part les bourgeoises, qui peut se le permettre ? Si votre souci premier est la natalité des familles, comprenez que ce ne sont pas les familles bourgeoises catholiques qui font le gros de la natalité. Si leurs enfants sont nombreux, leur type de famille est minoritaire au plan national.

Des femmes qui veulent rester à la maison?? je connais pas, avec raison les femmes ont obtenu leur indépendance.
Il y a 60 ou 50 ans, les femmes ne pouvaient pas ouvrir un compte bancaire sans leur mari ou père. Même pour une place de travail elle devaient obtenir l’autorisation. Ce sont des temps lointain. Elles étaient les esclaves soumises ou consentantes d’un système patriarcale.
Cette indépendance certes a sûrement des applications, et répercutions dans le choix d’avoir ou pas des enfants, ou de vivre avec la même personne le restant de sa vie.
J’ai lu dernièrement selon une étude sur la famille, que la durée d’un mariage est de moins de 10 ans. En revanche selon la même étude un pic sur les famille recomposée. Après il reste les famille monoparentale, souvent des femmes avec enfants qui déçue de la vie en couple ne souhaite plus recommencer l’expérience.
Pour que des femmes acceptent de rester à la maison pour l’éducation des enfants,  elles auront droit à des aides financières, vous prônez l’assistance ? Ces même femme devront mettre de côté leur carrière professionnel, et seront hors-jeu rapidement. Je ne crois pas à cette vision.
avatar
MARINICE

Age : 33
Date de naissance : 25/04/1984
Localisation : Côte d'Azur
Taureau Date d'inscription : 15/10/2011

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par MARINICE le Mer 10 Fév 2016 - 8:53

sylvain1169 a écrit:
Pour que des femmes acceptent de rester à la maison pour l’éducation des enfants,  elles auront droit à des aides financières, vous prônez l’assistance ? Ces même femme devront mettre de côté leur carrière professionnel, et seront hors-jeu rapidement. Je ne crois pas à cette vision.

C'est une plaisanterie ? Vous avez vraiment lu le programme du FN ? Ou vous vous contentez des slogans sur les sujets chauds ? Le revenu parental pour le parent au foyer (en général ce sont des femmes) est prévu dans le programme du FN, et ce, depuis bien des années, bien avant la présidence de Marine Le Pen. Il faut connaître les propositions du parti que l'on défend, sinon ça ne sert à rien d'intervenir.

De plus vous racontez n'importe quoi sur le fait qu'on voudrait remettre les femmes au foyer, on dirait les vieux arguments usés et de mauvaise foi de nos adversaires. Il y a des femmes qui le souhaitent oui, j'en connais, et il doit y en avoir un bon paquet en France. Nous voulons leur donner le choix et non pas l'imposer à toutes les femmes, c'est absurde.

Inutile de préciser également que ce serait une mesure qui passerait par la priorité nationale, à savoir seules les femmes de nationalité française en bénéficieraient. Il ne s'agît pas d'encourager, en plus des allocations, la natalité des immigrés qui débarquent. Si nous voulons couper les pompes aspirantes ce n'est bien évidement pas pour leur rajouter une vitesse.


***************************************************************************************
Français de coeur et d'adoption.
Adhérent Front National et Les Patriotes.
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par sylvain1169 le Mer 10 Fév 2016 - 10:22

UnGarsDeLaMarine a écrit:
sylvain1169 a écrit:
Pour que des femmes acceptent de rester à la maison pour l’éducation des enfants,  elles auront droit à des aides financières, vous prônez l’assistance ? Ces même femme devront mettre de côté leur carrière professionnel, et seront hors-jeu rapidement. Je ne crois pas à cette vision.

C'est une plaisanterie ? Vous avez vraiment lu le programme du FN ? Ou vous vous contentez des slogans sur les sujets chauds ? Le revenu parental pour le parent au foyer (en général ce sont des femmes) est prévu dans le programme du FN, et ce, depuis bien des années, bien avant la présidence de Marine Le Pen. Il faut connaître les propositions du parti que l'on défend, sinon ça ne sert à rien d'intervenir.

De plus vous racontez n'importe quoi sur le fait qu'on voudrait remettre les femmes au foyer, on dirait les vieux arguments usés et de mauvaise foi de nos adversaires. Il y a des femmes qui le souhaitent oui, j'en connais, et il doit y en avoir un bon paquet en France. Nous voulons leur donner le choix et non pas l'imposer à toutes les femmes, c'est absurde.

Inutile de préciser également que ce serait une mesure qui passerait par la priorité nationale, à savoir seules les femmes de nationalité française en bénéficieraient. Il ne s'agît pas d'encourager, en plus des allocations, la natalité des immigrés qui débarquent. Si nous voulons couper les pompes aspirantes ce n'est bien évidement pas pour leur rajouter une vitesse.

un programme c'est bien, mais il y a la réalité
J'aimerai que vous m'expliquiez comment après une période plus moins ou longue, une femme pourra se remettre à niveau professionnel, et surtout retrouver de l'emploi.
Je ne parle pas forcement des femmes hautement diplômée.
Actuellement dans l’état des marché de l’emploi ,c’est suicidaire financièrement.
imaginons une aide familial en prioritaire sur les familles françaises ,mesure inapplicable actuellement, comment vous la financer ?
Il y a des facteurs oublier comme la retraite, le temps de non cotisation pénalisera l’intéressée. imaginons un arrêt sur une période de 10 ans, expliquez-moi comment elles vont faire pour obtenir les 165 trimestres, ou comment elles n’auront pas de retenue pénalité ?
Alors oui dans l’absolu des femmes souhaiteraient rester à la maison pour l’éducation des enfants, il y a des hommes aussi qui sont dans cette perspectives de vie. Tout ça c’est créer encore de l’assistanat, et pourquoi moi je financerai cela par mes impôts.
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par CoqGaulois le Mer 10 Fév 2016 - 10:54

sylvain1169 a écrit:
UnGarsDeLaMarine a écrit:
sylvain1169 a écrit:
Pour que des femmes acceptent de rester à la maison pour l’éducation des enfants,  elles auront droit à des aides financières, vous prônez l’assistance ? Ces même femme devront mettre de côté leur carrière professionnel, et seront hors-jeu rapidement. Je ne crois pas à cette vision.

C'est une plaisanterie ? Vous avez vraiment lu le programme du FN ? Ou vous vous contentez des slogans sur les sujets chauds ? Le revenu parental pour le parent au foyer (en général ce sont des femmes) est prévu dans le programme du FN, et ce, depuis bien des années, bien avant la présidence de Marine Le Pen. Il faut connaître les propositions du parti que l'on défend, sinon ça ne sert à rien d'intervenir.

De plus vous racontez n'importe quoi sur le fait qu'on voudrait remettre les femmes au foyer, on dirait les vieux arguments usés et de mauvaise foi de nos adversaires. Il y a des femmes qui le souhaitent oui, j'en connais, et il doit y en avoir un bon paquet en France. Nous voulons leur donner le choix et non pas l'imposer à toutes les femmes, c'est absurde.

Inutile de préciser également que ce serait une mesure qui passerait par la priorité nationale, à savoir seules les femmes de nationalité française en bénéficieraient. Il ne s'agît pas d'encourager, en plus des allocations, la natalité des immigrés qui débarquent. Si nous voulons couper les pompes aspirantes ce n'est bien évidement pas pour leur rajouter une vitesse.

un programme c'est bien, mais il y a la réalité
J'aimerai que vous m'expliquiez comment après une période plus moins ou longue, une femme  pourra se remettre à niveau professionnel, et surtout retrouver de l'emploi.  
Je ne parle pas forcement des femmes hautement diplômée.
Actuellement dans l’état des marché de l’emploi ,c’est suicidaire financièrement.
imaginons une aide familial en prioritaire sur les familles françaises ,mesure inapplicable actuellement, comment vous la financer ?  
Il y a des facteurs oublier comme la retraite, le temps de non cotisation pénalisera l’intéressée. imaginons un arrêt sur une période de 10 ans, expliquez-moi comment elles vont faire pour  obtenir les 165 trimestres, ou comment elles n’auront pas de retenue pénalité ?
Alors oui dans l’absolu des femmes souhaiteraient rester à la maison pour l’éducation des enfants, il y a des hommes aussi qui sont dans cette perspectives de vie. Tout ça c’est créer encore de l’assistanat, et pourquoi moi je financerai cela par mes impôts.  

Je ne comprends pas très bien cette histoire de femmes à la maison qui semblent obséder Sylvain1169, il me semble que le nombre d'enfants rentre en compte dans le calcul de la retraite et qu'il est bien difficile de faire des enfants et ne pas arrêter son travail mais peut être qu'un parti politique concurrent a résolu ce problème comme par magie?
Je n'ai pas ressenti dans ce message une tentative de trouver une solution à un problème mais plutôt une critique stérile et caricaturale d'un programme mal lu et mal compris! Volontairement ou involontairement???


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par CoqGaulois le Mer 10 Fév 2016 - 10:56

Clavier56 a écrit:
navarre a écrit:
On repart comme en 40  et contre Hollande et ses 40 Voleurs (et je suis restrictive!!!!!°

Je n'ai pas l'impression que le FN désire tant que cela se débarrasser des mauvaises habitudes de nos chers élus ...car il ne propose pas grand chose pour mettre fin au pillage orchestré depuis 1981 ...et si je le pense j'ai bien l'impression que le reste de l'électorat le pensera aussi le moment venu de glisser le bulletin dans l'urne
J'ai bien peur que les régionales se répètent lors des présidentielles  et des législatives qui suivront .

Décidément le programme du Fn est mal lu ou pas lu du tout y compris sur ce forum, sans compter que le pillage de la France avait commencé avant 1981... Les lois Pompidou/Rothschild de 1973 et le regroupement familial de 1976 date de bien avant pour ne parler que de ça!


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par sylvain1169 le Mer 10 Fév 2016 - 11:33

CoqGaulois a écrit:
sylvain1169 a écrit:
UnGarsDeLaMarine a écrit:
sylvain1169 a écrit:
Pour que des femmes acceptent de rester à la maison pour l’éducation des enfants,  elles auront droit à des aides financières, vous prônez l’assistance ? Ces même femme devront mettre de côté leur carrière professionnel, et seront hors-jeu rapidement. Je ne crois pas à cette vision.

C'est une plaisanterie ? Vous avez vraiment lu le programme du FN ? Ou vous vous contentez des slogans sur les sujets chauds ? Le revenu parental pour le parent au foyer (en général ce sont des femmes) est prévu dans le programme du FN, et ce, depuis bien des années, bien avant la présidence de Marine Le Pen. Il faut connaître les propositions du parti que l'on défend, sinon ça ne sert à rien d'intervenir.

De plus vous racontez n'importe quoi sur le fait qu'on voudrait remettre les femmes au foyer, on dirait les vieux arguments usés et de mauvaise foi de nos adversaires. Il y a des femmes qui le souhaitent oui, j'en connais, et il doit y en avoir un bon paquet en France. Nous voulons leur donner le choix et non pas l'imposer à toutes les femmes, c'est absurde.

Inutile de préciser également que ce serait une mesure qui passerait par la priorité nationale, à savoir seules les femmes de nationalité française en bénéficieraient. Il ne s'agît pas d'encourager, en plus des allocations, la natalité des immigrés qui débarquent. Si nous voulons couper les pompes aspirantes ce n'est bien évidement pas pour leur rajouter une vitesse.

un programme c'est bien, mais il y a la réalité
J'aimerai que vous m'expliquiez comment après une période plus moins ou longue, une femme  pourra se remettre à niveau professionnel, et surtout retrouver de l'emploi.  
Je ne parle pas forcement des femmes hautement diplômée.
Actuellement dans l’état des marché de l’emploi ,c’est suicidaire financièrement.
imaginons une aide familial en prioritaire sur les familles françaises ,mesure inapplicable actuellement, comment vous la financer ?  
Il y a des facteurs oublier comme la retraite, le temps de non cotisation pénalisera l’intéressée. imaginons un arrêt sur une période de 10 ans, expliquez-moi comment elles vont faire pour  obtenir les 165 trimestres, ou comment elles n’auront pas de retenue pénalité ?
Alors oui dans l’absolu des femmes souhaiteraient rester à la maison pour l’éducation des enfants, il y a des hommes aussi qui sont dans cette perspectives de vie. Tout ça c’est créer encore de l’assistanat, et pourquoi moi je financerai cela par mes impôts.  

Je ne comprends pas très bien cette histoire de femmes à la maison qui semblent obséder Sylvain1169, il me semble que le nombre d'enfants rentre en compte dans le calcul de la retraite et qu'il est bien difficile de faire des enfants et ne pas arrêter son travail mais peut être qu'un parti politique concurrent a résolu ce problème comme par magie?
Je n'ai pas ressenti dans ce message une tentative de trouver une solution à un problème mais plutôt une critique stérile et caricaturale d'un programme mal lu et mal compris! Volontairement ou involontairement???
POSITIONS

Instituer une véritable politique familiale volontariste, nataliste et ambitieuse.

Création d’un revenu parental, dès que les finances le permettront, destiné à offrir, pendant la période souhaitée, aux mères ou aux pères de famille la possibilité de choisir librement entre l’exercice d’une activité professionnelle et l’éducation de leurs enfants : versement d’un revenu équivalent à 80% du SMIC pendant 3 ans à partir du 2ème enfant, renouvellement d’une durée de 4 ans pour le 3e enfant.
Mise en place d’un statut juridique et social dans le cas du choix de ce revenu parental, pour la mère ou le père concerné : protection sociale, droit renforcé à la formation professionnelle.
Abaissement de l’âge de la retraite pour les mères ayant élevé au moins trois enfants ou ayant élevé un enfant handicapé.
Aide à la garde des enfants afin que chaque Français(e) puisse plus facilement concilier une vie professionnelle épanouie et une vie familiale heureuse.
Lutte contre la vulnérabilité et l’accroissement de la pauvreté des familles monoparentales françaises en les accompagnant dans leur recherche de logement et en mobilisant les grandes entreprises sur leurs conditions de travail (flexibilité des horaires).
Les allocations familiales, réservées aux familles dont un parent au moins est français, seront revalorisées et indexées sur le coût de la vie. Elles retrouveront pour objectif la couverture d’une partie conséquente du coût réel de l’enfant à charge.
Si une telle politique crée des droits, elle implique aussi des devoirs. Les facilités qu’elle procure supposent que les parents assument leurs responsabilités vis-à-vis de leurs enfants. En cas de manquement, ils devraient en être partiellement ou même totalement privés, sur décision de justice. Les sommes qui ne leur seraient pas versées reviendraient à un fonds de soutien collectif aux familles.
Le libre choix pour les femmes doit pouvoir être aussi celui de ne pas avorter : une meilleure prévention et information sont indispensables, une responsabilisation des parents est nécessaire, la possibilité d’adoption prénatale doit être proposée, une amélioration des prestations familiales pour les familles nombreuses doit être instaurée
Amélioration du statut des familles d’accueil : tout en exerçant un contrôle strict afin d’éradiquer la maltraitance des enfants (qui devra être sévèrement sanctionnée), il faut impérativement humaniser le statut de ces familles d’accueil qui se voient retirer du jour au lendemain des enfants malgré de forts liens d’affection qui se sont tissés avec eux.
La réussite française que représente l’école maternelle doit être préservée, alors que de plus en plus depuis 2007 les enfants de moins de 3 ans en sont exclus, pour des raisons purement comptables.
Le préfet de département veillera à ce que les collectivités territoriales privilégient le développement des crèches dans leurs budgets
Veiller à ne pas instaurer la CSG, comme prévu dans le projet de la loi de financement de la Sécurité Sociale minorant de 6% le CLCA (complément de libre choix d’activité), prestation permettant d’aider le parent qui fait le choix de réduire partiellement ou totalement son activité professionnelle à s’occuper de son enfant de moins de trois ans


Protéger et valoriser la famille

Suicide des enfants : une récente étude effectuée par le psychiatre Boris Cyrulnik indique de façon très alarmante que le suicide touche désormais de très jeunes enfants (26 suicides dénombrés en 2008 chez des enfants âgés de 5 à 14 ans). Rappelons que le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les adolescents. Cet état dépressif et cette grave détresse des jeunes et des enfants sont le résultat de la destruction de la cellule familiale, ayant perdu ses repères, sa valeur d’exemple, d’absences de limites clairement définies (autorité, respect mérite), de la situation économique précaire particulièrement des mères seules pour élever leurs enfants, de l’isolement moral et psychique créé par internet, face book et autres jeux vidéo sans surveillance. Il est donc tout à fait impératif de remettre la protection familiale au centre des préoccupations gouvernementales.
Défendre la structure familiale : institution irremplaçable, la famille représente le caractère central de la société, la famille doit se fonder exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et accueillir des enfants nés d’un père et d’une mère. Nous nous opposerons donc à toute demande de création d’un mariage homosexuel et/ou d’une adoption par des couples homosexuels. Pour autant, la vie commune suscitant des intérêts matériels communs, le PACS apporte une solution suffisante et ne sera pas remis en cause.
Défendre l’enfant contre la violence : la loi de juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse et l’action renouvelée et encouragée des associations familiales doivent permettre une meilleure protection des enfants contre toutes les formes de violence, y compris la violence pornographique et la violence morale via internet. Tout acte de maltraitance, de violence, a fortiori de pédophilie envers les enfants devront être très sévèrement punis.

Bonjour,
Avec un GDLM, nous parlons de la famille, et de la mise en place de ce programme, et de sa faisabilité. Je suis pourtant adhérent FN, mais Il y a des points sur le programme famille, avec lequel je ne suis pas en accord.
J’essaye d’approfondir un peu le sujet ,et de le retranscrire dans la réalité.
avatar
MARINICE

Age : 33
Date de naissance : 25/04/1984
Localisation : Côte d'Azur
Taureau Date d'inscription : 15/10/2011

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par MARINICE le Mer 10 Fév 2016 - 19:18

sylvain1169 a écrit:
Pourtant le passage au franc ne peut se faire pas sans referendum. Quitter l’UE aussi. Pourtant je souhaiterai que cela soit immédiat.

J'avais oublié de répondre à cela hier.

La sortie concertée de l'euro était déjà mentionnée par le FN dès 2011 pour la campagne de 2012. Il n'y a rien de nouveau, c'est la polémique actuelle, depuis 3 jours, qui te laisse supposer ça.

Tu négliges la dimension de la guerre psychologique dans cette approche. On commence par faire les choses dans les règles en demandant à l'ensemble des pays membres de suivre la décision d'un Etat membre des plus lourds et importants. Soit nous récoltons, par ce poids, l'effet domino et c'est tant mieux.

Soit on nous rit au nez, ce qui nous permet de démontrer que changer l'UE en se concertant est impossible, et que donc, la sortie unilatérale est l'ultime solution. Nous devons amener les Français à se rendre compte de cette impasse et notre seule capacité à se sortir du trou. Et c'est seulement là qu'interviendrait le référendum, dont on fait aussi souvent mention.

C'est pour cela que certains membres du FN disent qu'on ne va pas en sortir brutalement, dans le sens que ce n'est pas dès le mois de Juin 2017 qu'on va tout casser et renverser. Le but poursuivi reste le même, peu importe la forme qu'on lui donne et le délai.

Certains veulent à tout prix voir une incohérence entre les expressions "sortie concertée", "sortie unilatérale", "référendum sur la sortie de l'euro" alors que ce sont des notions et processus complémentaires d'un début jusqu'à une fin. Fin, dans tous les sens du terme.

De plus, ils nous répondent sans cesse que les Français sont attachés à l'euro et ont peur d'en sortir.
De ce fait ils ne peuvent nous taxer de démagos sur ce point car selon eux nous ne disons pas ce que les Français veulent entendre pour tenter de les rassurer et les brosser dans le sens du poil. Nous disons ce qui est juste à dire, peu importe l'impopularité présente.

Pour le financement de la mesure du revenu parental, encore une fois, tu dois te reporter au programme et à la conférence d'une heure et demi qu'à faite Marine Le Pen début 2012 concernant le financement de son programme. Je ne vais pas répéter ce qui est déjà censé être connu par les sympathisants du FN.


***************************************************************************************
Français de coeur et d'adoption.
Adhérent Front National et Les Patriotes.
avatar
sylvain1169

Age : 49
Date de naissance : 19/01/1968
Capricorne Date d'inscription : 13/01/2016
Passion : auto,et autres collections

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par sylvain1169 le Mer 10 Fév 2016 - 20:18

UnGarsDeLaMarine a écrit:
sylvain1169 a écrit:
Pourtant le passage au franc ne peut se faire pas sans referendum. Quitter l’UE aussi. Pourtant je souhaiterai que cela soit immédiat.

J'avais oublié de répondre à cela hier.

La sortie concertée de l'euro était déjà mentionnée par le FN dès 2011 pour la campagne de 2012. Il n'y a rien de nouveau, c'est la polémique actuelle, depuis 3 jours, qui te laisse supposer ça.

Tu négliges la dimension de la guerre psychologique dans cette approche. On commence par faire les choses dans les règles en demandant à l'ensemble des pays membres de suivre la décision d'un Etat membre des plus lourds et importants. Soit nous récoltons, par ce poids, l'effet domino et c'est tant mieux.

Soit on nous rit au nez, ce qui nous permet de démontrer que changer l'UE en se concertant est impossible, et que donc, la sortie unilatérale est l'ultime solution. Nous devons amener les Français à se rendre compte de cette impasse et notre seule capacité à se sortir du trou. Et c'est seulement là qu'interviendrait le référendum, dont on fait aussi souvent mention.

C'est pour cela que certains membres du FN disent qu'on ne va pas en sortir brutalement, dans le sens que ce n'est pas dès le mois de Juin 2017 qu'on va tout casser et renverser. Le but poursuivi reste le même, peu importe la forme qu'on lui donne et le délai.

Certains veulent à tout prix voir une incohérence entre les expressions "sortie concertée", "sortie unilatérale", "référendum sur la sortie de l'euro" alors que ce sont des notions et processus complémentaires d'un début jusqu'à une fin. Fin, dans tous les sens du terme.

De plus, ils nous répondent sans cesse que les Français sont attachés à l'euro et ont peur d'en sortir.
De ce fait ils ne peuvent nous taxer de démagos sur ce point car selon eux nous ne disons pas ce que les Français veulent entendre pour tenter de les rassurer et les brosser dans le sens du poil. Nous disons ce qui est juste à dire, peu importe l'impopularité présente.

Pour le financement de la mesure du revenu parental, encore une fois, tu dois te reporter au programme et à la conférence d'une heure et demi qu'à faite Marine Le Pen début 2012 concernant le financement de son programme. Je ne vais pas répéter ce qui est déjà censé être connu par les sympathisants du FN.

Je souhaite vraiment une sortie de l’UE, et retrouver notre monnaie.
Je pense aussi que les cadres du bureau devraient préparer une action économique différente en gardant l’euro. Je m’explique :
Marine demande des nouveaux accords avec l’UE. D’office L’UE refuse.
Le gouvernement propose donc un referendum sur la sortie de L’UE et de l’euro, le peuple répond non !!! Marine et son gouvernement démissionne ??? pour c’est moi inenvisageable.
J’ai conscience que de retrouver notre monnaie faciliterait économiquement le pays.
Pour convaincre le peuple, il faut une action. Je pense donc naturellement à la baisse des charges salarial et patronal. Une vision immédiate, et crédibilisant pour un gouvernement FN. Faire cela avant un referendum, pour une sortie de L’UE et de l’euro, nous permettrait de retrouver notre monnaie par un vote d’adhésion du peuple.
Je suis un peu brouillon, mais l’idée c’est de retrouver dans les premiers mois d’un quinquennat FN, une santé économique.

avatar
Froan Vamed
Modérateurs
Modérateurs

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par Froan Vamed le Mer 10 Fév 2016 - 21:02

sylvain1169 a écrit:Le gouvernement propose donc un referendum sur la sortie de L’UE et de l’euro, le peuple répond non !!! Marine et son gouvernement démissionne ??? pour c’est moi inenvisageable.

C'est malheureusement pourtant la seule chose qui nous restera à faire. Notre programme est inapplicable dans le cadre de l'UE.
Marine a bien expliqué que si elle est élue mais que les Français refusent de sortir de l'UE, alors elle leur dira "Débrouillez-vous !" et démissionnera. Ca ne servirait à rien de rester. Il faut mettre le peuple face à ses responsabilités.

Contenu sponsorisé

Re: Fin du séminaire du FN : les positions historiques réaffirmées.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 13:16