www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

France et valeurs

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

France et valeurs

Message par kabout le Sam 13 Fév 2016 - 16:52

Je suis pour la préférance nationale,et pour les valeurs francaises.Suis-je normal ?


« Je suis Charlie », la formule a fait florès. La compassion, l’identification à la victime, la solidarité à bon compte et la bonne conscience en prime, avaient le mérite de dissoudre l’événement (c’est-à-dire une grave défaillance de la sécurité) dans une attitude de petite bravade, de petit défi sans grand danger. Je n’ai pas été Charlie parce que ce canard vole trop bas, même si sa vulgarité ne mérite pas pour autant le peloton. Je n’ai pas non plus été Paris, parce que ce n’était pas le gai Paris qui danse et qui chante que des salopards avaient touché, mais la France qui ne s’y attendait pas. Non, moi « je suis phobe », avec conviction, avec application, avec détermination, avec jubilation et aujourd’hui avec provocation. Comme ça fait du bien de dire à tous les moralistes pavloviens, à tous les empêcheurs de penser librement, à tous les directeurs de conscience dénués de cervelle, à tous les inquisiteurs et autres commissaires politiques du microcosme, à tous les enfileurs d’amalgames et obsédés des années noires, à tous ceux qui brandissent les interdits et poursuivent les hérétiques du politiquement correct ou les allergiques à la pensée unique : « phobe je suis, phobe je reste et j’en suis fier parce que ce suffixe qui meuble votre absence de pensée, qui ne veut rien dire ou en tout cas pas ce que vous prétendez, ce petit bout de mot trop petit pour marcher seul, je lui donne son autonomie, et ainsi une vraie grandeur, celle de la liberté. Être « phobe », c’est dire j’aime qui je veux et ce que je veux. C’est revendiquer le droit d’être libre d’exprimer sa pensée. C’est aussi affirmer sa liberté de ne pas aimer ce qui n’est pas aimable et de refuser ce qui n’est pas acceptable. Libre aux autres de ne pas penser comme moi. Mais ne marchez pas sur les plates-bandes de mes idées.



Et puis ce malheureux suffixe sans défense que vous exploitez sans vergogne, vous l’obligez à dire ce qu’il ne dit pas. La phobie, sa mère, ne lui a pas appris à détester, à mépriser, à rejeter, à agresser qui que ce soit, mais seulement à avoir peur, une peur panique, face au vide, à la foule, à la claustration. Elle parlait grec, sa mère, et en grec « phobos » ça veut dire frayeur. La haine c’est « misos ». Comme quoi le grec et le latin avaient du bon, ça empêchait les incultes à la sauce Valllaud-Belkacem de diriger notre pauvre monde.  Si très calmement, vous dîtes je n’aime pas ceci ou cela, et avec des raisons sérieuses, ce n’est pas de la phobie. C’est une opinion. Alors faisons sortir ce mot de son esclavage, émancipons-le, soyons pleinement, lucidement, joyeusement phobes. Si on ne lui ajoute rien, il ne veut plus rien dire, c’est le carré blanc sur fond blanc de la pensée politique, un grand moment de libération créatrice. »
Pour le reste, je suis partisan de la préférence nationale, d’une solidarité prioritairement destinée à mes compatriotes. Je continue à penser que le mariage fonde la famille en préparant l’accueil des enfants et ne concerne donc qu’un couple constitué par un homme et une femme. Je crois aussi que l’islam est une religion de conquête et qu’elle est à nouveau conçue comme telle par des musulmans qui vivent en Europe, ce qui présente un risque réel. Je pense enfin qu’il y a des gens qui manifestent un curieux ressentiment à l’encontre de leur propre identité, nationale, religieuse, une attitude qu’on pourrait croire pathologique et qui consiste à se détester soi-même. Je le jure, je n’emploierai pas le mot de christianophobie. Je n’inventerai pas le mot d’héautonphobie ( héauton = soi-même). Je ne dirai même pas qu’ils doivent se soigner. Je leur dirai seulement de réfléchir un peu et de laisser penser les autres.

En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2016/02/13/je-suis-pour-la-preference-nationale-et-pour-les-valeurs-francaises-suis-je-normal/#oTZWiAVGO0B31839.99

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: France et valeurs

Message par kabout le Sam 27 Fév 2016 - 20:59

LA FRANCE SE CHERCHE… LA FRANCE SE TROUVE…

Convertie à des mœurs plus attentives au sort d’autrui par un clergé à la fois instruit et dévoué à une économie du bien commun indissociable d’un plan de salut, l’espace gallo-romain s’est peu à peu affirmé dans son identité chrétienne à laquelle se sont ralliées différentes populations exogènes qui y ont trouvé leur place, comme les Francs d’abord, puis les Normands…
D’ailleurs pendant la guerre de Cent ans, il ne fut jamais question de remettre en question le magistère de l’Église catholique, comme en témoigne le rôle joué par l’évêque Cauchon. La seule conséquence culturelle de l’invasion de la France par les Anglais − les Goddons − fut que le Français cessa d’être la langue officielle… en Angleterre.
L’histoire de France, depuis plus de mille cinq cent ans, s’est ainsi tricotée autour des références chrétiennes, y compris lorsque les guerres de religion ont fait rage.
Et puis le siècle des Lumières, pétri d’orgueil, de prétention et de vanité s’est pris de haine pour l’Église catholique qui, de son côté n’a pas toujours su où se situait la frontière entre Dieu et César. Peut-être parce qu’elle voulait empêcher que César se prît pour Dieu ? Ses propres caciques n’en furent pas moins tentés de se prendre eux-mêmes à la fois pour Dieu et pour César, s’administrant le pardon avec indulgence et distribuant la pénitence à tout va à la moindre contrariété. C’est peut-être un peu enfantin, et même caricatural, mais l’humanité n’est-elles pas enfantine et caricaturale depuis la nuit des temps ? Et ce ne sont pas les césaritudes − coucou Ségolène ! − d’aujourd’hui qui pourraient nous inviter à imaginer le contraire.
Bref ! Les Lumières du siècle des autoproclamés philosophes (marchands, surtout de leur propre gloire qu’ils célébraient en même temps qu’ils en rationalisaient la distribution) voulurent écraser l’infâme pour substituer leur propre autorité à toutes celles (qu’elles fussent civiles, militaires ou religieuses) qui ne proviendraient pas de leurs propres réseaux ou de réseaux qu’ils auraient préalablement adoubés d’un nihil obstat bienveillant.
Il y eut la constitution civile du clergé, et puis les massacres de religieux et de simples fidèles, et puis ensuite la séparation de l’Église et de l’État avec la mise en fiche de tout ce qui pouvait représenter une menace fanatique ou superstitieuse pour la République une saine, indivisible et normative.
Même dans ses délires les plus farouchement anticléricaux, la République restait cependant solidement chevillée aux racines chrétiennes du territoire qu’elle avait soumis. Elle fut ainsi le singe du christianisme auquel elle voulait succéder, non dans l’amour de Dieu et du prochain, mais dans la sagesse sociale qui découle du droit naturel et dans l’esquisse de perfection civilisatrice qui découle de l’accomplissement même partiel de l’enseignement chrétien. Et puis, comme l’histoire se répète, Caïn ne se contenta pas d’exister, et la présence d’Abel lui devint peu à peu insupportable. Un peu comme dans la fable du Loup et de l’Agneau dont chaque mot doit être soupesé avec la plus grande attention.
La France − la République, surtout − se cherchait encore. Quête mystique d’une essence qui se voudrait carburant, sans doute, après avoir marqué son territoire du sceau de la laïcité, la République eut besoin de faire entendre sa belle voix. Elle devint bavarde jusqu’à en perdre le fil de sa propre histoire et sa propre nature lui devint insupportable. Et puis le temps montra qu’elle ne reposait que sur une dialectique que les gens les plus simples appellent le baratin, c’est-à-dire sur le mensonge permanent. Alors la république se chercha des alliés, car il ne pouvait être question pour elle de faire machine arrière en reconnaissant que l’infâme c’était elle.
Enfin une partie d’elle, son personnel politique, surtout.
Poursuivant sa course folle, la République décida d’en finir une fois pour toutes avec la religion qui relie les hommes aux racines de la vie tout en tissant le lien social qui relie les hommes entre eux. Elle prit alors le parti enfantin et caricatural de jeter les bases d’une nouvelle religion d’État, à la fois laïque et républicaine, comme elle le fit pour le culte de l’Être Suprême qui fit les beaux jours de la Terreur. Mais là, en 2016, lorsque se dessine le projet d’imposer Allah dans les entreprises, il s’agirait plutôt d’instaurer le culte de la Terreur pour faire les beaux jours de l’être suprême. L’être suprême, c’est-à-dire le citoyen de première classe : le migrant ou le migré pour ce qui est du fidèle modèle, et le socialo-bobo pour ce qui est du clerc, qu’il appartienne au clergé régulier de la fonction publique ou au clergé plus séculier du tissu associatif, sans oublier le simple passant, pourvu qu’il dispose de cordes vocales de perroquet et qui représente le catéchumène en devenir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La charia est à nos portes. Bientôt les médias nous expliqueront doctement que « charia » vient du mot latin « caris » qui a donné « cher » et « charité », et peut-être même « chaire », voire « chair » et « carnation », qui sait ? Qui pourra contredire pareil enseignement après le triomphe de la grande œuvre de crétinisation mise en place avec succès depuis bientôt cinquante ans, c’est-à-dire depuis que « l’imagination a pris le pouvoir » ?
La France, alors, se cherchait. Eh bien on dirait qu’elle s’est trouvée…
Il est cependant possible que le Français cesse d’être la langue officielle − en France − ce qui nous montre le chemin parcouru depuis la guerre de Cent Ans.
Les victoires de la République sur l’obscurantisme sont de grands pas pour l’Homme (pour l’homme des droits du même nom, évidemment).
ALEXIS CÉRON (minurne)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: France et valeurs

Message par kabout le Dim 6 Mar 2016 - 20:16

Corruption : la France "mieux " classée par Tranparency International


En matière de corruption, deux tiers des 168 pays évalués par l’indice 2015 de Transparency International obtiennent une note inférieure à 50 - Shutterstock



Paris gagne trois places et se situe au 23e rang dans le dernier rapport annuel de l'ONG allemande. Transparency International établit un classement de 168 pays, du plus corrompu au plus vertueux.

Bonne nouvelle pour Paris. Selon son rapport annuel publié ce mercredi par l’ONG Transparency International, la France gagne quelques places dans le classement 2015 des principaux pays de la planète face à la corruption. Dans ce classement qui liste 168 pays - du plus corrompu au plus vertueux sur une échelle de 0 à 100 -, la France s’affiche à la 23e place. Elle était à la 26e dans le classement 2014. L’Hexagone partage cette 23e place avec le Chili, l’Estonie et les Emirats arabes unis.
Pour autant, l’indice - établi en compilant des avis d’experts au sein d’organisations telles que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement ou bien encore la Fondation allemande Bertelsmann - attribué à Paris varie peu d’une année sur l’autre. Il atteint 70 en 2015, après 69 l’année précédente et 71 en 2013 et 2014.
Dans le même temps, le classement est largement dominé par les pays nordiques puisqu’ avec des scores proches de 90, le Danemark, la Finlande et la Suède constituent le trio de tête. Mais, avertit l’ONG, le fait qu’un pays n’est pas corrompu chez lui n’est pas un gage de sa vertu en-dehors de ses frontières. Transparency International souligne par exemple le fait que si la Suède est numéro 3, la société suédo-finlandaise TeliaSonera (détenue à 37% par l’Etat suédois) est accusée de corruption en Uzbekistan...




Dans le Top 10, on trouve également la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Norvège, la Suisse, Singapour, le Canada et, ex-aequo à la 10e place, l’Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni (avec des scores supérieurs à 80).

Inquiétude pour les BRICS

Par contre, l’ONG s’inquiète des pays dans la seconde partie du classement. Globalement, « deux tiers des 168 pays évalués par l’indice 2015 obtiennent une note inférieure à 50 », relève Transparency International, qui note que parmi eux se retrouvent un certain nombre de puissances économiques émergentes. « Tous les BRICS (acronyme des cinq puissances économiques émergentes que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud), les pays prometteurs de l’économie mondiale, sont concernés et ont des scores en-dessous de 50 dans notre index », explique l’ONG basée à Berlin.
De fait, cette année, le Brésil « est le pays qui a enregistré la plus forte baisse : il a chuté de 5 points et de sept places et occupe à présent la 76e place », souligne le rapport, qui attribue cette chute au scandale Petrobas et la tempête politique qu’il a provoquée , dont l’impact a été « phénoménal ». La Russie est le moins bien classé des BRICS (119e). Elle se classe derrière la Chine (83e), l’Inde (76e) et l’Afrique du Sud (61e).

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/021651316880-corruption-internationale-la-france-mieux-classee-par-transparency-international-1195578.php?qg5skFlQhMRZZaqO.99


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: France et valeurs

Message par kabout le Ven 11 Mar 2016 - 18:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: France et valeurs

Message par kabout le Sam 26 Mar 2016 - 0:01

92 : cérémonie de naturalisation,"vous étes francais avec vos racines et votre culture" déclare le prefet
 

Nanterre, vendredi 25 mars 2016. Le préfet Yann Jounot a rencontré 129 nouveaux Français au cours d’une cérémonie officielle très solennelle.
« A chaque fois, j’ai la gorge nouée… » Ce vendredi matin, le préfet des Hauts-de-Seine a animé une cérémonie de naturalisation, un rituel auquel sacrifie la préfecture en moyenne deux fois par mois.
Cette fois, elle concernait 129 personnes de 42 nationalités – un bon tiers du Maghreb, puis d’Afrique noire, d’Europe de l’est mais aussi d’Amérique latine, d’Asie et même des Etats-Unis.
Près des deux tiers de ces nouveaux Français ont acquis la nationalité par décret, les autres en se mariant avec un autochtone. [...]
« Vous êtes Français avec vos racines et votre culture. En vous accueillant, par cet acte symbolique qui nous rassemble, la nation s’enrichit. La République accueille ses enfants, tous ses enfants », déclame ensuite le préfet avant d’insister sur la laïcité, cette liberté de croire « ou de ne pas croire ». « En devenant Français, vous acceptez les droits et les devoirs. Avec le droit de vote, vous allez faire vivre la démocratie », conclut-il sous un tonnerre d’applaudissements. [...]
Le Parisien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: France et valeurs

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr 2018 - 11:39