www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Frexit : et si l'avenir comptait ?

Partagez

ano

Date d'inscription : 22/05/2015

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Jeu 23 Juin 2016 - 13:23


Gaëtan Dussausaye sur Public Sénat

23 juin 2016
(Source)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]A partir de 35’15 :
Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse, Membre du Bureau politique du FN, était l’invité de « On va plus loin » sur Public Sénat.

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Ven 24 Juin 2016 - 13:42


Brexit - Conférence de presse de Marine Le Pen



**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Ven 24 Juin 2016 - 20:31


Certaines personnes, aux esprits très étroits, prétendent que l'Écosse pourrait reprendre son indépendance vis à vis de Londres pour la remettre entre les mains d'un fédéralisme européen pourtant déjà moribond...

Une des choses importantes est de savoir si l’Écosse pourrait assumer le risque de se retrouver finalement seule, hors de tout, à la fois hors du Commonwealth et hors du fédéralisme européen !



avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Ven 24 Juin 2016 - 21:08

ano a écrit:
Certaines personnes, aux esprits très étroits, prétendent que l'Écosse pourrait reprendre son indépendance vis à vis de Londres pour la remettre entre les mains d'un fédéralisme européen pourtant déjà moribond...

Une des choses importantes est de savoir si l’Écosse pourrait assumer le risque de se retrouver finalement seule, hors de tout, à la fois hors du Commonwealth et hors du fédéralisme européen !




En Ecosse il me semble qu'il y a un très fort esprit de nationalisme alors l'idée qu'ils puissent se soumettre pieds et poings liés à la dictature européenne me laisse perplexe.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Dim 26 Juin 2016 - 7:01


Brexit : en route vers l'Europe des Nations !


Edito de Nicolas Bay
24 juin 2016
(Source)


Projet dévoyé, ayant trahi sa vocation originelle, l’Union Européenne se voit aujourd’hui infligée une gigantesque gifle. S’il s’agit avant tout d’une victoire pour le peuple britannique, c’est aussi une victoire pour la démocratie et tous les peuples d’Europe qui ont plus que jamais soif d’identité, de souveraineté et de liberté.

Avec 52% des suffrages exprimés en faveur d’une sortie de l’Union Européenne, la volonté des Britanniques doit maintenant être respectée et mise en œuvre. N’oublions pas que le peuple Français, lui, avait voté NON au traité constitutionnel européen en 2005 et que ses dirigeants, Nicolas Sarkozy en particulier, avec la participation effective des instances européennes, l’avaient honteusement trahi en bafouant son vote avec le traité de Lisbonne !

Comme les Britanniques, les autres peuples d’Europe aspirent aujourd’hui à retrouver leur indépendance nationale, décider de leurs lois, retrouver l’entière maîtrise de leur destin. En cela, le Brexit c’est aussi, et surtout, le rejet d’une immigration massive présentée par les technocrates de Bruxelles et leurs complices nationaux comme « une chance » économique.

Le Front National et Marine Le Pen le réclament depuis des années : il est temps qu’un référendum ait lieu. À l’issue d’un vrai débat, les Français doivent avoir le droit de se prononcer et de trancher, d’autant qu’ils ont beaucoup plus de raisons que les Britanniques, lesquels ne sont pas dans l’espace Schengen et ont eu la sagesse de conserver leur liberté monétaire, de vouloir s’extraire de ce carcan.

L’Union Européenne doit désormais laisser la place à la véritable Europe : cette civilisation faite de patries souveraines et libres. C’est ce projet pour une autre construction européenne, basée sur ces réalités intangibles que sont les nations, que nous allons continuer de porter et que Marine Le Pen et son gouvernement mettront en œuvre.

**

Mettez-vous en route vers l'Europe des Nations, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 1er principe de la République, c'est la Liberté et la Liberté, c'est la Souveraineté !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Dim 26 Juin 2016 - 19:52


Le Brexit n’est qu’un début !

26 juin 2016
(Source)



Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen : Le Brexit n’est qu’un début !

**
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Lun 27 Juin 2016 - 11:40


Florian Philippot sur France 5

27 juin 2016
(Source)


Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de  » C à dire  » sur France 5.

**

Identité, Souveraineté et Liberté, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

David, Goliath et 2000 ans démontrent que ce n'est pas forcement le plus gros qui gagne !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Mar 28 Juin 2016 - 16:53


Brexit : le splendide isolement des élites

figaro, le 28 juin 2016
(Source)


Les réactions de contestation du Brexit s'apparentent à la «révolte des élites» théorisée par Christopher Lasch, vivant dans leur isolement du reste du peuple, estime le professeur Jacques de Saint Victor.

Jacques de Saint Victor est historien du droit et professeur des Universités (Paris XIII/CNAM). Ses derniers ouvrages parus sont Via Appia (Les Equateurs, 2016) et Blasphème. Brève histoire d'un crime imaginaire (Gallimard, prix du livre d'histoire du Sénat, 2016).

LE FIGARO - A l'issue du référendum sur le Brexit, les partisans du camp du maintien ont réagi de diverses façons, allant de l'abattement à la combativité marquant leur attachement à l'Union européenne. Une pétition - comportant plusieurs centaines de fausses signatures - a atteint les 3 millions de signataires. Certains réclament l'indépendance de Londres membre de l'UE d'un Royaume-Uni hors UE. Comment analysez-vous ces réactions?

Jacques de SAINT VICTOR. - On peut penser dans un premier temps qu'il s'agit juste d'une réaction de mauvais perdants ou de désespoir d'une partie de l'élite urbaine, souvent jeune, qui se sent trahie par les campagnes, les vieux et les gens modestes. Il y a dans ce rejet de la démocratie une sorte d'illustration de ce que le grand penseur anglais, Christopher Lasch, appelait la «révolte des élites» (par opposition à la «révolte des masses» d'Ortega y Gasset). Dans ce livre très visionnaire, publié en 1995, Lasch notait que ce sont aujourd'hui les élites, et non plus les masses, qui vivent dans un splendide isolement, satisfaites d'elles-mêmes, rejetant tout ce qui échappe à leur bien-être personnel, coupées des réalités du monde commun qui les entoure. C'est la solidarité des surclasses globales qui, de Londres à Singapour ou Paris, sont indifférentes au sort de leurs voisins locaux. Elles ont développé une sorte d'irresponsabilité et d'immaturité qui les prive de toute forme de «sensibilité pour les grands devoirs historiques», disait déjà Lasch. Lorsqu'elles sont confrontées à un retour brutal du réel, comme le résultat d'une consultation démocratique, elles n'hésitent pas à se déclarer contre la démocratie. Lasch soulignait d'ailleurs ce déclin du discours démocratique chez des «élites qui ne font que se parler à elles-mêmes».

Peut-on y voir la marque d'un refus du jeu démocratique? La «construction européenne» est-elle, pour certains, supérieure à l'expression de la volonté populaire?

C'est vrai et c'est un élément, parmi d'autres, dans cette réaction anti-démocratique. L'Europe a échappé au discours historique. C'est une sorte de nouvelle religion laïque qui n'est plus fondée sur un socle réel mais sur un système de croyance. Etre eurosceptique relève pour certains d'un crime de lèse-majesté. Cela échappe au débat démocratique. Dans certains cercles, on est pour l'UE ou on est pour l'UE. Un point c'est tout. «Bruxelles a toujours raison». Cet unanimisme antidémocratique est aux origines mêmes des dérives du processus. Dès 1992, on l'a oublié, mais les Danois avaient dans un premier temps voté contre Maastricht à 50,7% (alors que les sondages prévoyaient 59% de oui). Bruxelles leur rappela sèchement qu'un petit peuple ne pouvait pas se permettre d'entraver le «rêve» de tout un continent. On les traita à part et avec hauteur. Il faut relire les déclarations de certains grands dirigeants à l'époque qui se demandèrent si les Danois étaient vraiment dignes de la démocratie. Montrés du doigt, ils furent contraints de revoter en 1993 et, à 56% cette fois-ci, ils firent le choix de Maastricht. On peut s'interroger si les profondes traditions anglaises se laisseront prendre à une telle mascarade de second vote. C'est peu probable car, en outre, l'Europe de Bruxelles n'est plus aussi attrayante qu'en 1992. Quand on a vu la façon dont MM Juncker ou Schäuble s'adressaient à la Grèce, le visage de Bruxelles a changé, même pour de nombreux europhiles de la première heure.

Le pacte démocratique, qui semble sans cesse remis en cause, est-il devenu obsolète en Europe?

C'est une question très grave et, heureusement, encore prématurée. Mais il est vrai qu'il y a là quelques signes avant-coureurs. Tout régime repose sur un postulat. On connaissait celui de la monarchie de droit divin. Le roi tirait son pouvoir de Dieu et parlait pour la nation. Quand en 1789, même les porte-paroles du parti aristocrate ne défendaient plus le droit divin, parlant de «faux principe», on pouvait se douter que les heures de ce régime étaient comptées. On connaît le postulat fondamental du régime démocratique. Rousseau nous l'a enseigné. C'est la Volonté générale qui s'exprime par l'équation: 50 + 1. On peut exiger des majorités qualifiées (comme les 2/3). Mais il faut le faire et le dire avant la consultation. Si on remet en cause ce postulat fondamental parce qu'un vote déplaît une partie de l'électorat, cela signifie qu'il existe désormais une partie des électeurs qui ne partagent plus la croyance dans la légitimité du pacte démocratique. Ce qui n'est guère rassurant pour l'avenir. Par quoi le remplacer? Au XVIIIe siècle, le despotisme éclairé avait une doctrine: «Tout pour le peuple, rien par le peuple», défendue notamment par ceux qu'on appelait les «économistes». Est-ce le rêve de ceux qui pétitionnent et rejettent les consultations qui ne leur conviennent pas?

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ne pas prévoir, c'est déjà gémir !
(Léonard de Vinci)

avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Mer 29 Juin 2016 - 12:57

Ce qui me choque de l'UE donneuse de leçon qui a le culot de prétendre rapprocher les peuples et œuvrer pour la paix c'est ce traitement quasi méprisant pour les Anglais suite à leur vote. Tu marches avec la mafia tu es un ami, tu refuses les magouilles et tu veux reprendre ton indépendance tu deviens un objet de haine et de rancœur.
L'Union Européenne nous montre là son véritable visage de haine et son fonctionnement dictatorial qui n'accepte aucun refus de soumission, l'Angleterre ne savait pas qu'elle était esclave d'un système, elle vient juste de le découvrir.
Tout cela ne fait que confirmer ma position POUR le FREXIT et à consolider ma détermination pour sortir du piège de l'UE.

L'UE n'a qu'une idée en tête c'est de précipiter le départ de ces Anglais qu'elle voulait si fort retenir un peu comme une mère qui ne voudrait pas que son enfant quitte le foyer mais qui le jette immédiatement à la rue quand celui ci annonce son intention de partir.
L'UE a une terrible angoisse qu'elle n'arrive pas à cacher qui est celle d'une réussite du BREXIT qui incite les autres pays esclaves à se libérer de leurs chaines. Nous sommes des vaches à lait pour l'UE et comme l'Angleterre veut garder son lait on la jette dehors, moralité il n'y avait que le lait qui intéressait l'UE, la paix et la fraternité ne sont que des arguments de propagande pour cette mafia.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

shogan75

Age : 30
Date de naissance : 15/07/1987
Cancer Date d'inscription : 29/07/2011
Passion : Supporter de foot

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par shogan75 le Jeu 30 Juin 2016 - 0:21

Ces journalistes qui laissent penser à croire qu'on est europhobe... Non !

On est europhobe économiquement, mais pas continentalement !!!


navarre

Age : 78
Date de naissance : 08/09/1939
Vierge Date d'inscription : 18/07/2015
Passion : bridge

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par navarre le Jeu 30 Juin 2016 - 8:53

pour refonder une nouvelle Europe il faut des bonnes fondations pour lutter contre ces grandes marées migratoires,
les brèches que cela occasionnent, construire une vraie digue de Cherbourg...
Effectivement il nous faut un Frexit si MARINE ne peut obtenir les 4 leviers qu'elle souhaite avoir si elle est portée à
l'Elysée. Impossible de nous faire croire à un Hollande ,Juppé, Sarkosy etc ..qui ont fait tout le contraire et
anéanti notre souveraineté...A nous de soutenir MARINE :.." Il faut faire de sa vie un Rêve et de son rêve une Réalité"..

J'adhère au FN, nous les Fils de la Nation
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Jeu 30 Juin 2016 - 12:58

shiruken58 a écrit:Ces journalistes qui laissent penser à croire qu'on est europhobe... Non !

On est europhobe économiquement, mais pas continentalement !!!


Le terme d'europhobe est un escroquerie qui consiste à présenter la mafia dictatoriale de l'UE comme étant le continent européen. Les expressions d'eurosceptiques ou d'europhobes sont en soi une manipulation d'opinion, l'Europe n'a jamais été l'UE et l'UE n'a jamais été l'Europe pas plus que la mafia n'est l'Italie et l'Italie la mafia!


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
Froan Vamed

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par Froan Vamed le Jeu 30 Juin 2016 - 13:51

Avez-vous lu la dernière de BHL en train d'enrager ? Very Happy En gros, c'est la faute, pêle-mêle, des fachos, de Poutine, de la gauche, de la xénophobie et des hooligans.

"Ce Brexit, c’est la victoire, non du peuple, mais du populisme.

Non de la démocratie, mais de la démagogie.

C’est la victoire de la droite dure sur la droite modérée, et de la gauche radicale sur la gauche libérale.

C’est la victoire, dans les deux camps, de la xénophobie, de la haine longtemps recuite de l’immigré et de l’obsession de l’ennemi intérieur.

C’est, dans tout le Royaume Uni, la revanche de ceux qui n’ont pas supporté de voir les Obama, Hollande et autres Merkel donner leur avis sur ce qu’ils s’apprêtaient à décider.

C’est la victoire, autrement dit, du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête.

C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde et à l’écoute de son glorieux passé.

C’est la défaite de l’autre devant la boursouflure du moi, et du complexe devant la dictature du simple.

C’est la victoire des partisans de Nigel Farage sur une « classe politico médiatique » et des « élites mondialisées » censées être « aux ordres de Bruxelles ».

C’est la victoire, à l’étranger, de Donald Trump (le premier, ou l’un des premiers, à avoir salué ce vote historique) et de Poutine (dont on ne redira jamais assez que la dislocation de l’Union européenne est son rêve et, probablement, l’un de ses projets).

C’est la victoire, en France, des Le Pen et autres Mélenchon qui rêvent d’une variante française de ce Brexit alors qu’ils ignorent, l’un comme l’autre, jusqu’à la première lettre de l’intelligence française, de l’héroïsme français, de la radicalité et de la rationalité françaises.

C’est la victoire, en Espagne, de Podemos et de ses indignés de carton-pâte.

En Italie, du mouvement 5 étoiles et de ses clowns.

En Europe centrale, de ceux qui, ayant touché les dividendes de l’Europe, sont prêts à la liquider.

C’est la victoire, partout, de ceux qui n’attendaient que l’occasion de tirer leur épingle du jeu européen et c’est le commencement, par conséquent, d’un processus de délitement dont nul ne sait ce qui va, maintenant, pouvoir l’arrêter.

C’est la victoire de la foule de Métropolis sur le déjeuner des canotiers.

C’est la victoire des casseurs et des gauchistes débiles, des fachos et hooligans avinés et embiérés, des rebelles analphabètes et des néonationalistes à sueurs froides et front de bœuf.
"
avatar
pro FRANCE

Age : 70
Date de naissance : 28/04/1947
Taureau Date d'inscription : 27/07/2013
Passion : dépassionnée actuellement

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par pro FRANCE le Jeu 30 Juin 2016 - 13:59

Pauvre Paillasse triste il ne lui manque que le nez rouge .Il y avait longtemps qu'il n'avait pas fait son numéro .
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Jeu 30 Juin 2016 - 20:56

BHL s'est recyclé en ce qu'il aurait toujours dû faire c'est à dire un clown. Un simple clown mais un pauvre clown triste, déçu, qui ne fait rire personne, son idéal c'est de lutter contre les idéaux. Il parle de démocratie et défend ce système totalitaire et anti démocratique qu'est l'Union Européenne qui n'est plus une union, si tant est qu'elle l'ait été un jour, mais se veut une prison et qui n'a jamais été et ne sera jamais l'Europe ce continent phare du monde moderne.
L'Angleterre a démontré au monde, ce dont nous nous ne doutions pas, que s'évader de cette prison du monde de la finance est possible. Rassurez vous je ne parle pas de manière utopique nous n'allons pas désintéresser ce monde là en reprenant notre souveraineté mais nous allons leur apprendre le respect et équilibré ce pouvoir qu'il avait fini par détenir presque intégralement. Je sais ça va faire sourire dans les chaumières de parler de l'Angleterre pays de la City de dire qu'elle lutte contre le monde de la finance mis ceux qui ont voté ne s'enrichissent pas de la bourse.
Le réveil des peuples n'en empêchera pas certains de s'enrichir mais mettra fin à des années d'esclavagisme déguisé et redonnera au mot démocratie tout son sens depuis si longtemps perdu. Ceci dit regardez la révolution française elle a renversée la royauté et voulu mettre fin aux privilèges alors qu'aujourd'hui certains se sont accordé des privilèges qui rendraient pâle de jalousie nous anciens rois Louis XIV y compris qui n'étaient finalement que des amateurs devant ce qui se passe aujourd'hui. boite


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
Froan Vamed

Age : 20
Date de naissance : 28/03/1997
Localisation : Ile de France
Bélier Date d'inscription : 08/03/2013
Passion : Un fondu d'Histoire

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par Froan Vamed le Ven 1 Juil 2016 - 12:43

Oui, on a aujourd'hui une "aristocratie sans noblesse" (c'est pas de moi mais de Soral, rendons à César ce qui est à César mais empruntons aussi à César quand c'est bien dit Wink ).
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Ven 1 Juil 2016 - 12:50

Froan Vamed a écrit:Oui, on a aujourd'hui une "aristocratie sans noblesse" (c'est pas de moi mais de Soral, rendons à César ce qui est à César mais empruntons aussi à César quand c'est bien dit Wink ).

pancarte+1 Je en connaissais pas cette citation de Soral mais j'approuve, sans noblesse et j'ajouterai même sans honneur.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Sam 2 Juil 2016 - 6:27


Wall Street finit en hausse, effaçant presque le plongeon post Brexit

figaro, afp, le 1er juillet 2016
(Source)


Wall Street a fini en petite hausse vendredi dans une séance calme à la veille d'un week-end de trois jours. Encouragé par la nouvelle progression des Bourses européennes et soutenu par un indicateur d'activité manufacturière jugé encourageant, le Dow Jones a gagné 0,10% et le Nasdaq +0,41%. Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 17,67 points à 17.947,66 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 19,89 points à 4.862,57 points, effaçant presque le plongeon consécutif au Brexit.

**

Retrouvez le réel et l'intérêt général, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Préférez-vous vivre Libre durant 30 jours ou en esclave pendant 13 mois ?


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Sam 2 Juil 2016 - 18:32

Florian Philippot sur RTS

2 juillet 2016
(Source)




**

Il faut appeler un chat, un chat : ceux qui conteste le résultat du référendum anglais « Brexit » sont des fascistes !
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Lun 4 Juil 2016 - 10:54


Procédure judiciaire pour bloquer le « Brexit »

figaro, reuthers, le 4 juillet 2016
(Source)


Le cabinet d'avocats Mishcon de Reya a annoncé avoir lancé une procédure exigeant que le Parlement se prononce sur la sortie britannique de l'Union européenne avant que ne soit formellement enclenché le mécanisme prévu par les traités européens.

Mishcon de Reya, un cabinet londonien, estime que seule une loi du Parlement, qui nécessite l'accord des deux chambres du Parlement britannique suivi d'une promulgation royale, peut tenir lieu de point de départ à l'activation des dispositions prévues dans l'article 50 du traité de Lisbonne.

Le cabinet a indiqué dans un communiqué diffusé dimanche agir au nom d'une groupe de clients qu'il n'a pas identifiés. Selon la BBC, il s'agit d'hommes d'affaires et d'universitaires. Mishcon de Reya conteste les affirmations des responsables politiques selon lesquelles le résultat du référendum du 23 juin, remporté à 52% par les partisans du « Brexit », a une base légale suffisante pour contourner le recours à un vote du Parlement.

« L'issue du référendum n'est pas juridiquement contraignante en elle-même et invoquer l'article 50 sans l'accord du Parlement est illégal », a déclaré dans le communiqué Kasra Nouroozi, un des associés de Mishcon de Reya.

**

Voilà donc des avocats qui se mettent au service des fascistes pour attaquer la Démocratie.
N'ont-ils pas honte !
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par CoqGaulois le Lun 4 Juil 2016 - 21:54

ano a écrit:

Florian Philippot sur RTS


2 juillet 2016
(Source)




**

Il faut appeler un chat, un chat : ceux qui conteste le résultat du référendum anglais « Brexit » sont des fascistes !

pancarte+1 UE fascistes et anti démocrates! Oui je sais "pléonasme" les trois expriment la même chose!


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

itsmeagain

Age : 69
Date de naissance : 22/10/1948
Balance Date d'inscription : 01/07/2016
Passion : lecture, animaux, internet

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par itsmeagain le Jeu 7 Juil 2016 - 12:51

de toute facon , au point ou on en est avec cette europe la , je ne vois pas bien ce qu on pourrait perdre nous gens d en bas puisque on a deja tout perdu !
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Mar 12 Juil 2016 - 17:27


La démocratie britannique est plus en forme que la très malade démocratie française !


Communiqué de presse de Florian Philippot
Vice-président du Front National
11 juillet 2016
(Source)


Les propos de Theresa May, expliquant que le Brexit ne saurait être remis en cause et qu’elle en fera « un succès » pour son pays, sonnent comme un coup de massue sur la tête des européistes qui espéraient encore détourner l’expression démocratique d’un peuple.

Cette prise de position très nette, et sans ambiguïté, du très probable futur Premier ministre britannique illustre également la différence d’état d’esprit entre les élites françaises et celles d’outre-Manche.

Non seulement Theresa May explique que, bien évidemment, le verdict des urnes sera pleinement respecté, mais en plus elle assure que ce résultat marquera positivement l’avenir du Royaume-Uni, signe d’un optimisme et d’un volontarisme aussi salutaires que responsables.

Les dernières illusions des eurorageux sur un deuxième référendum ou sur le piétinement du vote britannique se dissipent enfin. Nous les invitons à présent à digérer cette triple réalité qui s’impose à tous : oui, les peuples sont souverains, oui ils aspirent à la liberté, et oui l’Union européenne devra s’effacer au profit des Nations libres qui coopèrent entre elles.

**

Refrontaliser la France pour renforcer la République !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La défense de notre territoire et de nos intérêts doit être une priorité absolue !


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Sam 13 Aoû 2016 - 15:03


Après le Brexit, le joli mois de May

causeur, le 11 août 2016
(Source)


Une politique industrielle britannique, qui l’eût cru?

Nous avions moqué il y a quelques semaines les théoriciens du chaos post-Brexit, qui prophétisaient tous les malheurs au peuple britannique au cas où il affirmerait sa volonté de sortir de l’Union européenne. Les sujets de Sa Gracieuse Majesté ne lisent pas la presse française ; pis, ils ne regardent même pas les experts de C dans l’air. Ils ont donc voté « Leave ». Après le scrutin, ce sont les leaders du Brexit qui étaient montrés du doigt. Boris Johnson, qui avait pris acte du fait que les conditions politiques ne lui permettaient pas d’accéder au 10, Downing Street, était dépeint en lâche. L’ancien maire de Londres n’était qu’un pitre qui ne voulait surtout pas du pouvoir, surtout pas assumer la responsabilité de son militantisme pour le « leave ». Manque de bol, Johnson ne s’était terré nulle part et a débarqué au Foreign office. Pour se cacher, convenons qu’il y a beaucoup mieux.

C’est Theresa May qui est devenue Premier ministre. Elle, qui avait pris position pour le « remain » a expliqué que son devoir était de faire du Brexit une chance pour le Royaume-Uni. Et elle s’y est attelée. Pour l’heure, aucune pluie de sauterelles de l’autre côté de la Manche, ni séismes ou épidémies de choléra. Au contraire, la consommation a rebondi en juillet. Quant au tourisme, il a également connu une augmentation cet été. Bizarre pour un pays dont le peuple aurait décrété l’édification de murs et autres barbelés. Trêve de plaisanteries. Toute personne de bonne foi sait très bien qu’on peut vivre hors de l’Union européenne. La Suisse, la Norvège y réussissent très bien, chacune à leur façon. L’Islande aussi, qui refuse aujourd’hui d’y entrer après avoir été longtemps tentée d’y adhérer. De chaque côté, il faut faire preuve de modestie, la consommation et le tourisme auraient peut-être rebondi aussi en cas de vote pour le « remain ». Qui peut avoir des certitudes à cet égard ? Hormis, bien sûr, les experts de C dans l’air ou les éditorialistes du Monde ?

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Theresa May a compris le message de son peuple. Les Britanniques voulaient retrouver la maîtrise de leur destin ; elle souhaite leur donner. On savait qu’après trente ans de thatchérisme et de blairisme, autres noms de la fameuse « adaptation nécessaire à la mondialisation », le Parti conservateur avait entamé une réflexion en son sein. On savait aussi que David Cameron s’était déjà appuyé sur Philipp Blond, le théoricien de la « Big society ». Theresa May va plus loin. Surfant sur le résultat du référendum, elle affirme sa volonté de redonner à son pays une politique industrielle, mais aussi de réduire les inégalités. Celle que des imprudents avaient dépeinte comme l’héritière de la Dame de fer a même recréé une forme de Commissariat général au Plan. Chez nos confrères du Figaro, Pierre-Henri d’Argenson explique que « le Brexit n’est donc pas seulement le fruit d’une manipulation populiste tombée sur son jour de chance, mais procède d’un mouvement profond de remise en cause des dogmes économiques sur lesquels les gouvernements libéraux, de droite comme de gauche, avaient assis leurs certitudes. Sans conteste, ajoute ce haut-fonctionnaire spécialiste des questions internationales, nous assistons là à une révolution économique et politique ».

Cette révolution n’intéresse pas la plupart des médias de notre pays, qui sont passés à autre chose. Il s’agit maintenant de préserver les citoyens des Etats-Unis des séismes, pluies de sauterelles et autres épidémies de choléra qu’engendrerait forcément une victoire de Donald Trump en novembre. Victoire qu’on décrète par ailleurs impossible, mais tout en se mobilisant quand même pour ne pas la voir advenir. Allez comprendre…

**

Frexit : la liberté n'a pas de prix !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Libérez la France, Souscrivez !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Jeu 8 Sep 2016 - 8:59


La Grande-Bretagne prépare des accords bilatéraux avec le monde entier :

L'Union Européenne l'a mauvaise !


Communiqué de presse de Nicolas Bay
Secrétaire général du Front National
Député français au Parlement européen
7 septembre 2016
(Source)


Alors que les technocrates de Bruxelles avaient fait valoir que, dans le cas d’une victoire du Brexit, la Grande-Bretagne s’isolerait, se recroquevillerait, s’affaiblirait, la politique de Theresa May visant à établir de futurs accords commerciaux avec d’autres pays du G20 montre que toutes ces menaces relevaient de la plus totale affabulation.

Alors qu’elle est en train de s’affranchir des diktats de Bruxelles, la Grande-Bretagne reprend d’autant plus sa place sur la scène mondiale et ne demeure pas moins une nation ouverte sur le monde, libre de défendre ses intérêts comme elle l’entend. Ainsi, des négociations bilatérales en vue d’accords de libre-échange sont en cours et ce sont déjà au moins 27 pays qui ont indiqué au gouvernement britannique qu’ils souhaiteraient conclure des accords commerciaux avec la Grande-Bretagne.

Si Monsieur Juncker ne peut masquer une irritation certaine, c’est sans doute parce que la Grande-Bretagne pourrait mieux s’en sortir que les pays restés dans l’Union Européenne et qui subissent ses orientations politiques désastreuses. L’UE est aujourd’hui dans une situation économique dramatique, accablée par les dettes et le chômage de masse. Le peuple britannique a montré la voie de la liberté.

Plus tôt nous retrouverons les armes d’un État souverain, plus tôt nous pourrons retrouver le chemin de la prospérité au lieu de se laisser entraîner dans la déroute des maîtres chanteurs euro-mondialistes.

**

Remettez du bon sens à la tête de la France, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'être humain perd tout bon sens lorsqu'il fait l'une des confusions entre l'intelligence, la créativité et la culture !

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par ano le Mer 14 Sep 2016 - 16:40


Verhofstadt nommé représentant du parlement européen pour les négociations du Brexit :
Autant en emporte les peuples européens... et le Parlement aussi


Communiqué de presse d’Edouard Ferrand
Chef de la délégation FN RBM au Parlement européen
14 septembre 2016
(Source)


Les eurocrates avaient déjà inventé la démocratie sans les peuples, à l’image des modalités d’adoption du Traité de Lisbonne, notamment en France.

Ils ont désormais si peu de scrupules qu’ils ont décidé de nommer l’archi-européiste et mondialiste Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre belge, représentant du Parlement européen sur la négociation sur le Brexit… sans même passer par sa désignation par le Parlement européen, pourtant premier concerné.

Désormais, même le Parlement européen, dont le rôle et la légitimité sont déjà fragilisés, est désormais de trop pour les sphères bruxelloises…

Il est grand temps que les peuples européens, le peuple français en premier lieu, nettoient ces écuries d’Augias.

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La démocratie ne progresse pas par le recours au peuple !
(François Hollande, 8 septembre 2016)


Contenu sponsorisé

Re: Frexit : et si l'avenir comptait ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 4:29