www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


La Vie de Jésus-Christ

Partagez

Chevalier du Temple

Date d'inscription : 20/08/2013

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 29 Fév 2016 - 17:28

Voici maintenant qu'elle fut la naissance de Jésus-Christ. Comme Marie, sa mère, était mariée à Joseph, il se trouva qu'avant leur union, elle avait conçu de l'Esprit-Saint. Mais Joseph son époux, étant juste et ne voulant pas la diffamer, résolut de la renvoyer secrètement. Comme il était dans cette pensée, un ange lui apparut en songe, et lui dit :...<< Joseph, fils de David, ne crains point de garder Marie, ton épouse; car ce qui est né en elle est du Saint-Esprit. Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. Tout cela s'est fait, afin d'accomplir cette parole que le Seigneur a dite par le Prophète : Voici qu'une Vierge concevra et enfantera un Fils, à qui l'on donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie : Dieu avec nous. >>

Joseph, réveillé de son sommeil, fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné. Il garda son épouse, mais il respecta sa virginité, et quand elle enfanta son fils premier-né, il lui donna le nom de Jésus. 


Source : (S. Mathieu, I, 18-25)


* Saint Joseph savait que Marie était très sainte et le modèle de toutes les vertus, aucun ne pouvait-il s'expliquer ce qui arrivait. Dieu transmet ses devoirs sur son Fils à saint Joseph qui doit tenir lieu de Pere à Jésus-Christ. Le Sauveur délivrera les peuples, comme les individus, de leurs maux qui sont la conséquence du péché. Emmanuel qui signifie "Dieu avec nous", explique clairement la double nature de Jésus-Christ qui est tout à la fois Dieu et homme. La virginité perpétuelle, absolue, de Marie est de foi : la Mère de Dieu n'a jamais eu d'autres enfants que Jésus. Les Hébreux appelaient premier-né le fils unique aussi bien que l'aîné de plusieurs enfants; la logique et l'usage justifient cette expression.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 29 Fév 2016 - 18:50

En ces jours-là parut un édit de César Auguste ordonnant le dénombrement de toute la terre. Ce premier recensement fut fait par Cyrinus, gouverneur de Syrie; tous devaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine. joseph monta donc de Nazareth, ville de Galilée, en Judée, dans la cité de David, qui s'appelle Bethléem (car il était de la maison de David), pour se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui allait être mère. Pendant qu'ils étaient là, les jours ou elle devait enfanter furent accomplis. Elle mit au monde son Fils premier-né, elle l'enveloppa de langes, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.


Source : (S. Luc, II, 1-7)


* La Judée dépendait alors de l'immense Empire romain et avait perdu son indépendance. Dans la ville qui avait été le berceau de la famille de Joseph, un Prophète avait annoncé plus de sept cents ans d'avance que le Sauveur naîtrait à Bethléem. Ce n'est pas par un effet du hasard que le Sauveur naît dans des conditions si pauvres, qu'il ne trouve même pas une place dans l'hôtellerie : il l'a voulu ainsi pour souffrir et surtout pour montrer son amour envers les petits et les pauvres; il veut ressembler au dernier d'entre eux.




                                                                                  ~~~



Il y avait dans le voisinage des bergers qui veillaient la nuit, tour à tour, à la garde de leurs troupeaux. Voila qu'un ange du Seigneur se présenta devant eux, une lumière divine les environna, et ils furent saisis d'une grande frayeur. Ne craignez point, leur dit l'ange, care voici que je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple une grande joie; il vous est né aujourd'hui dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Voici le signe que je vous indique pour le reconnaître : vous trouverez un enfant enveloppe de langes, couché dans une crèche. 

Au même instant se joignit à l'Ange une troupe d'esprits de la milice céleste. Ils louaient Dieu et disaient :...<< Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté. >> 

Après que les anges se furent éloignés d'eux dans le ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Passons jusqu'à Bethléem, er voyons ce prodige qui est arrivé, puisque le Seigneur nous l'a fait connaître. Ils vinrent donc en grande hâte, et ils trouvèrent Marie, Joseph et l'Enfant couché dans une crèche. En le voyant, ils reconnurent la vérité de ce qui leur avait été dit sur cet Enfant. 

Tous ceux qui en entendire parler admirèrent ce qui leur avait été raconté par les bergers. Pour Marie, elle conservait toutes ces choses dans son coeur. Quant aux bergers, ils s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu'ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été dit.


Source : (S. Luc, II, 8-20)


* C'est aux pauvres bergers que Notre Seigneur se fait d'abord connaître; à son exemple, il faut aimer surtout les pauvres et les délaissés. Voila donc les signes distinctifs de Jésus : la pauvreté. Les bergers ne pouvaient pas s'y tromper, et encore ce berceau n'était pas à lui. Jésus commence à mépriser les richesses, qui perdent tant d'âmes; la mortification et le dénûment sont la meilleure part, car Jésus a pris ce qu'il y a de meilleur. La dégradation morale des âmes tient à l'amour de l'argent; on fait tout pour s'en procurer. 

<< Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté. >> : Ces paroles indiquent le double but de l'Incarnation, la Gloire de Dieu et la paix pour tous les hommes s'ils veulent bien accepter le sauveur. Les bergers s'empressent de répondre à l'appel de Dieu; plus tard, les Juifs de Jérusalem, apprenant le prodige, resteront chez eux; la grâce de Dieu agit plus aisément sur les coeurs simples; bienheureux les pauvres ! 



                                                                                  ~~~



Huit jours après, l'enfant dut être circoncis; il fut nommé Jésus, nom que l'Ange lui avait donné, avant qu'il fut conçu dans le sein de sa mère.

Source : (S. Luc, II, 11-21)

* La circoncision était faite, dans la maison même, par le père ou par la mère.
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par vanisse le Lun 29 Fév 2016 - 18:58

Chevalier du Temple a écrit:
vanisse a écrit:

Les frères de Jésus sont mentionnés dans plusieurs versets de la Bible. Matthieu 12:46, Luc 8:19 et Marc 3:31 disent que la mère et les frères de Jésus vinrent le voir. La Bible nous dit que Jésus avait quatre frères: Jacques, Joseph, Simon et Judas (Matthieu 13:55). La Bible nous dit aussi que Jésus avait des sœurs, mais ils ne sont pas nommés ou numérotés (Matthieu 13:56). Dans chaque cas, le mot grec spécifique «frère» est utilisé. Les Évangiles, même s'ils ont pu parfois s'inspirer de sources en araméen, ne sont pas des traductions et ont directement été écrits en grec.  Or le grec possède le mot anepsios pour signifier « cousin ».Jésus avait  des demi-frères et demi-sœurs, qui étaient les enfants de Joseph et de Marie. Qu'en pensez-vous ?

vanisse, il se peut que ma mémoire soit défaillante, mais je crois me rappeler que Jacques et Joseph étaient les fils non pas de la Vierge Marie, mais d'une autre Marie. Quant à Simon et Judas, il me semble qu'ils étaient cousins de Jésus. Actuellement, Simon était le fils de Cléophas, le frère de saint Joseph. A part Jésus qui dans la Bible est appelé le Fils de Marie, où est-il fait mention que les soi-disants "frères et soeurs" de Jésus sont appelés fils ou filles de Marie pleine de grâce ? 

D'après la Tradition, le mot grec "Adelphoï" pour "frères" doit se comprendre dans le contexte, comme parents éloignés, pas fils de Marie. A noter qu'il n'y a pas de mot en Hébreu ou en Araméen pour dire "cousins", ce sont les mots "frères et soeurs" qui désignent la parenté proche. Je ne me souviens pas que l'Église ait abordée de savoir si Joseph avait des enfants. Cela me semble très peu probable lorsque l'on connaît ce caractère de la Bible, qui était très moral et religieux. 

L'Église a toujours confirmé la virginité de Marie, mère de Jésus, avant, pendant et après l'enfantement. Vous savez vanisse, après le soi-disant mariage de Jésus avec Marie-Madeleine à l'issu duquel le Seigneur "aurait eu un enfant", les modernistes voudraient en finir avec la virginité de Marie. Comme si nous n'avions pas assez de cette ordure de Talmud, lequel prétend que Marie mère de Jésus était une prostituée. En attaquant la viriginité de Marie, "l'Immaculée Conception", c'est en fait la divinité de Jésus que l'on veut abattre.

Ce n'est que 3 siècles après la mort de Jésus que L'Eglise" a commencé à s'intéresser à la "virginité perpétuelle" de Marie et qu'elle a commencé à échafauder tout un tas de théories .
L'article "frères de Jésus" chez Wikipèdia est très intéressant.
Allez je reprends la lecture passionnante de vos postes car j'ai du retard...
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 29 Fév 2016 - 19:35

vanisse a écrit:
Chevalier du Temple a écrit:
vanisse a écrit:

Les frères de Jésus sont mentionnés dans plusieurs versets de la Bible. Matthieu 12:46, Luc 8:19 et Marc 3:31 disent que la mère et les frères de Jésus vinrent le voir. La Bible nous dit que Jésus avait quatre frères: Jacques, Joseph, Simon et Judas (Matthieu 13:55). La Bible nous dit aussi que Jésus avait des sœurs, mais ils ne sont pas nommés ou numérotés (Matthieu 13:56). Dans chaque cas, le mot grec spécifique «frère» est utilisé. Les Évangiles, même s'ils ont pu parfois s'inspirer de sources en araméen, ne sont pas des traductions et ont directement été écrits en grec.  Or le grec possède le mot anepsios pour signifier « cousin ».Jésus avait  des demi-frères et demi-sœurs, qui étaient les enfants de Joseph et de Marie. Qu'en pensez-vous ?

vanisse, il se peut que ma mémoire soit défaillante, mais je crois me rappeler que Jacques et Joseph étaient les fils non pas de la Vierge Marie, mais d'une autre Marie. Quant à Simon et Judas, il me semble qu'ils étaient cousins de Jésus. Actuellement, Simon était le fils de Cléophas, le frère de saint Joseph. A part Jésus qui dans la Bible est appelé le Fils de Marie, où est-il fait mention que les soi-disants "frères et soeurs" de Jésus sont appelés fils ou filles de Marie pleine de grâce ? 

D'après la Tradition, le mot grec "Adelphoï" pour "frères" doit se comprendre dans le contexte, comme parents éloignés, pas fils de Marie. A noter qu'il n'y a pas de mot en Hébreu ou en Araméen pour dire "cousins", ce sont les mots "frères et soeurs" qui désignent la parenté proche. Je ne me souviens pas que l'Église ait abordée de savoir si Joseph avait des enfants. Cela me semble très peu probable lorsque l'on connaît ce caractère de la Bible, qui était très moral et religieux. 

L'Église a toujours confirmé la virginité de Marie, mère de Jésus, avant, pendant et après l'enfantement. Vous savez vanisse, après le soi-disant mariage de Jésus avec Marie-Madeleine à l'issu duquel le Seigneur "aurait eu un enfant", les modernistes voudraient en finir avec la virginité de Marie. Comme si nous n'avions pas assez de cette ordure de Talmud, lequel prétend que Marie mère de Jésus était une prostituée. En attaquant la viriginité de Marie, "l'Immaculée Conception", c'est en fait la divinité de Jésus que l'on veut abattre.

Ce n'est que 3 siècles après la mort de Jésus que L'Eglise" a commencé à s'intéresser à la "virginité perpétuelle" de Marie et qu'elle a commencé à échafauder tout un tas de théories .
L'article "frères de Jésus" chez Wikipèdia est très intéressant.
Allez je reprends la lecture passionnante de vos postes car j'ai du retard...

vanisse, Marie n'était pas une jeune femme ou une jeune fille comme les autres, selon  l'Evangile, Marie était la demeure de Dieu. Seule une Vierge pure de corps et d'esprit pouvait donner naissance au Messie. Toute la vie de Marie pleine de grâce fut consacrée sans réserve à Dieu. Il est donc inconcevable qu'elle eut d'autres enfants après la naissance de Jésus. D'ailleurs, aucune preuve n'existe, prouvant le contraire. N'oublions surtout pas que la Bible qui est sans appel, affirme la Virginité de Marie.
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par vanisse le Lun 29 Fév 2016 - 20:01

Chevalier du Temple a écrit:
vanisse a écrit:
Chevalier du Temple a écrit:
vanisse a écrit:

Les frères de Jésus sont mentionnés dans plusieurs versets de la Bible. Matthieu 12:46, Luc 8:19 et Marc 3:31 disent que la mère et les frères de Jésus vinrent le voir. La Bible nous dit que Jésus avait quatre frères: Jacques, Joseph, Simon et Judas (Matthieu 13:55). La Bible nous dit aussi que Jésus avait des sœurs, mais ils ne sont pas nommés ou numérotés (Matthieu 13:56). Dans chaque cas, le mot grec spécifique «frère» est utilisé. Les Évangiles, même s'ils ont pu parfois s'inspirer de sources en araméen, ne sont pas des traductions et ont directement été écrits en grec.  Or le grec possède le mot anepsios pour signifier « cousin ».Jésus avait  des demi-frères et demi-sœurs, qui étaient les enfants de Joseph et de Marie. Qu'en pensez-vous ?

vanisse, il se peut que ma mémoire soit défaillante, mais je crois me rappeler que Jacques et Joseph étaient les fils non pas de la Vierge Marie, mais d'une autre Marie. Quant à Simon et Judas, il me semble qu'ils étaient cousins de Jésus. Actuellement, Simon était le fils de Cléophas, le frère de saint Joseph. A part Jésus qui dans la Bible est appelé le Fils de Marie, où est-il fait mention que les soi-disants "frères et soeurs" de Jésus sont appelés fils ou filles de Marie pleine de grâce ? 

D'après la Tradition, le mot grec "Adelphoï" pour "frères" doit se comprendre dans le contexte, comme parents éloignés, pas fils de Marie. A noter qu'il n'y a pas de mot en Hébreu ou en Araméen pour dire "cousins", ce sont les mots "frères et soeurs" qui désignent la parenté proche. Je ne me souviens pas que l'Église ait abordée de savoir si Joseph avait des enfants. Cela me semble très peu probable lorsque l'on connaît ce caractère de la Bible, qui était très moral et religieux. 

L'Église a toujours confirmé la virginité de Marie, mère de Jésus, avant, pendant et après l'enfantement. Vous savez vanisse, après le soi-disant mariage de Jésus avec Marie-Madeleine à l'issu duquel le Seigneur "aurait eu un enfant", les modernistes voudraient en finir avec la virginité de Marie. Comme si nous n'avions pas assez de cette ordure de Talmud, lequel prétend que Marie mère de Jésus était une prostituée. En attaquant la viriginité de Marie, "l'Immaculée Conception", c'est en fait la divinité de Jésus que l'on veut abattre.

Ce n'est que 3 siècles après la mort de Jésus que L'Eglise" a commencé à s'intéresser à la "virginité perpétuelle" de Marie et qu'elle a commencé à échafauder tout un tas de théories .
L'article "frères de Jésus" chez Wikipèdia est très intéressant.
Allez je reprends la lecture passionnante de vos postes car j'ai du retard...

vanisse, Marie n'était pas une jeune femme ou une jeune fille comme les autres, selon  l'Evangile, Marie était la demeure de Dieu. Seule une Vierge pure de corps et d'esprit pouvait donner naissance au Messie. Toute la vie de Marie pleine de grâce fut consacrée sans réserve à Dieu. Il est donc inconcevable qu'elle eut d'autres enfants après la naissance de Jésus. D'ailleurs, aucune preuve n'existe, prouvant le contraire. N'oublions surtout pas que la Bible qui est sans appel, affirme la Virginité de Marie.
La Bible peut donner lieu à diverses compréhensions.
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par vanisse le Lun 29 Fév 2016 - 20:03

Chevalier du Temple a écrit:Jésus étant né à Bethléem de Judée, aux jours du roi Hérode, des mages venus d'Orient se présentèrent dans la Ville de Jérusalem, en demandant où était le roi des Juifs qui venait de naître : << Car nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus lui rendre hommage. >>

A cette nouvelle, Hérode qui fut grandement troublé, convoqua les grands prêtres et les scribes et s'enquit auprès d'eux de l'endroit où devait naître le Messie. << A Bethléem de Judée, comme il est écrit par le prophète >> dirent-ils.  Les mages, gens aisés et astronomes, venus dit-on d'Arabie, se mirent en route conduits par l'étoile jusqu'à l'endroit  se trouvait l'enfant de Marie. Après leur départ, Joseph eut un songe qui lui disait de fuir en Egypte avec la mère et l'enfant, car Hérode cherchait l'enfant pour le faire périr. Que lui importait la mort de cet enfant, lui, qui avait déjà fait tuer deux de ses fils. Ils partirent donc en Egypte, un pays relativement proche  ils restèrent jusqu'à la mort d'Hérode. Hérode entra dans une grande colère et ordonna de tuer tous les enfants de moins de deux ans de Bethléem, et de tout son territoire. 
Dans tous ces événements, nous voyons toujours la même attitude de Joseph : la foi qui lui permet d’accueillir l’imprévu en « espérant contre toute espérance » et sa disponibilité totale pour servir sans discuter, sans négocier. « Il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. » Joseph est un authentique homme de foi.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 29 Fév 2016 - 21:15

vanisse a écrit:
Chevalier du Temple a écrit:Jésus étant né à Bethléem de Judée, aux jours du roi Hérode, des mages venus d'Orient se présentèrent dans la Ville de Jérusalem, en demandant où était le roi des Juifs qui venait de naître : << Car nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus lui rendre hommage. >>

A cette nouvelle, Hérode qui fut grandement troublé, convoqua les grands prêtres et les scribes et s'enquit auprès d'eux de l'endroit où devait naître le Messie. << A Bethléem de Judée, comme il est écrit par le prophète >> dirent-ils.  Les mages, gens aisés et astronomes, venus dit-on d'Arabie, se mirent en route conduits par l'étoile jusqu'à l'endroit  se trouvait l'enfant de Marie. Après leur départ, Joseph eut un songe qui lui disait de fuir en Egypte avec la mère et l'enfant, car Hérode cherchait l'enfant pour le faire périr. Que lui importait la mort de cet enfant, lui, qui avait déjà fait tuer deux de ses fils. Ils partirent donc en Egypte, un pays relativement proche  ils restèrent jusqu'à la mort d'Hérode. Hérode entra dans une grande colère et ordonna de tuer tous les enfants de moins de deux ans de Bethléem, et de tout son territoire. 
Dans tous ces événements, nous voyons toujours la même attitude de Joseph : la foi qui lui permet d’accueillir l’imprévu en « espérant contre toute espérance » et sa disponibilité totale pour servir sans discuter, sans négocier. « Il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. » Joseph est un authentique homme de foi.

vanisse, Joseph est un personnage merveilleux à la foi immense. Sa foi en Dieu était plus grande que les épreuves. Marie étant enceinte à son insu, Joseph aurait très bien pu la dénoncer et la faire lapider selon la loi juive. Mais il ne le veut pas et pense la répudier en secret (Mt 1, 19). Lorsque le messager céleste apparaît et lui explique la situation, Joseph reconnaît le souffle de Dieu et prend Marie chez lui. Il sera le père nourricier de Jésus et pourvoira à tous ses besoins. Pour l'état civil, Jésus sera le fils du charpentier Joseph. Il va montrer à Jésus la noblesse du travail des mains, et respectueusement, ce fils divin l'appellera "Abba" (papa). Malheureusement, nous connaissons peu de choses de sa vie. Nous n'avons aucune parole de lui. Matthieu et Luc mentionnent qu'il était un homme juste. Il restera dans l'ombre de Jésus et de Marie, mais il est une très grande figure biblique.
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par vanisse le Lun 29 Fév 2016 - 21:44

Chevalier du Temple a écrit:
vanisse a écrit:
Chevalier du Temple a écrit:Jésus étant né à Bethléem de Judée, aux jours du roi Hérode, des mages venus d'Orient se présentèrent dans la Ville de Jérusalem, en demandant où était le roi des Juifs qui venait de naître : << Car nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus lui rendre hommage. >>

A cette nouvelle, Hérode qui fut grandement troublé, convoqua les grands prêtres et les scribes et s'enquit auprès d'eux de l'endroit où devait naître le Messie. << A Bethléem de Judée, comme il est écrit par le prophète >> dirent-ils.  Les mages, gens aisés et astronomes, venus dit-on d'Arabie, se mirent en route conduits par l'étoile jusqu'à l'endroit  se trouvait l'enfant de Marie. Après leur départ, Joseph eut un songe qui lui disait de fuir en Egypte avec la mère et l'enfant, car Hérode cherchait l'enfant pour le faire périr. Que lui importait la mort de cet enfant, lui, qui avait déjà fait tuer deux de ses fils. Ils partirent donc en Egypte, un pays relativement proche  ils restèrent jusqu'à la mort d'Hérode. Hérode entra dans une grande colère et ordonna de tuer tous les enfants de moins de deux ans de Bethléem, et de tout son territoire. 
Dans tous ces événements, nous voyons toujours la même attitude de Joseph : la foi qui lui permet d’accueillir l’imprévu en « espérant contre toute espérance » et sa disponibilité totale pour servir sans discuter, sans négocier. « Il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. » Joseph est un authentique homme de foi.

vanisse, Joseph est un personnage merveilleux à la foi immense. Sa foi en Dieu était plus grande que les épreuves. Marie étant enceinte à son insu, Joseph aurait très bien pu la dénoncer et la faire lapider selon la loi juive. Mais il ne le veut pas et pense la répudier en secret (Mt 1, 19). Lorsque le messager céleste apparaît et lui explique la situation, Joseph reconnaît le souffle de Dieu et prend Marie chez lui. Il sera le père nourricier de Jésus et pourvoira à tous ses besoins. Pour l'état civil, Jésus sera le fils du charpentier Joseph. Il va montrer à Jésus la noblesse du travail des mains, et respectueusement, ce fils divin l'appellera "Abba" (papa). Malheureusement, nous connaissons peu de choses de sa vie. Nous n'avons aucune parole de lui. Matthieu et Luc mentionnent qu'il était un homme juste. Il restera dans l'ombre de Jésus et de Marie, mais il est une très grande figure biblique.
Joseph reste en tous cas une belle image de père, attentif aux messages de Dieu, soucieux de sa famille, travailleur efficace, discret et silencieux, mais très présent.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 1 Mar 2016 - 2:22

* Des mages venus d'Orient se présentèrent dans la ville de Jérusalem, en demandant où était le oi des juifs qui venait de naître. A cette nouvelle, Hérode fut grandement troublé. Il convoqua les grands prêtres et les scribes et s'enquit d'après eux, de l'endroit où devait naître le Messie. Joseph eut un song qui lui disait de fuir en Egypte avec Marie et l'Enfant, car Hérode voulait le faire périr.


Jésus était donc né à Bethléem de Juda, sous le règne du roi Hérode. Tout-à-coup des mages arrivèrent d'Orient à Jérusalem. Ils disaient :...<< Où est le roi es Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. >> A cette question le roi Hérode se troubla, et toute la ville de Jérusalem avec lui. Il assembla tous les Princes des prêtres et les Scribes du peuple, et s'informa d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent :...<< A Bethléem de Juda, car il a été ainsi écrit par  le Prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es pas le moindre parmi les principales villes de Juda; car c'est de toi que sortira le chef qui doit régir Israël, mon peuple. >>

Hérode fit alors appeler secrètement les Mages, s'enquit d'eux avec soin du temps où l'étoile leur était apparue, et il les envoya à Behtléem. << Allez >> leur disait-il, << informez-vous exactement de l'Enfant, et, lorsque vous l'aurez trouvé, faites le moi savoir afin que moi aussi j'aille l'adorer. >> Sur ces paroles du roi, ils partirent; et aussitôt l'étoile, qu'ils avaient vu en Orient, se mit à les précéder, jusqu'à ce que, étant arrivée au-dessus du lieu où était l'Enfant, elle s'y arrêta. En voyant l'étoie, ils furent transportés d'une grande joie.

Etant entrés dans la maison, ils trouvèrent l'Enfant avec Marie, sa Mère, et, se prosternant, ils l'adorènt. Puis, ayant ouvert leurs trésors, ils lui offrirent des présents, de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Mais ils furent avertis en songe de ne point retourner vers Hérode, et ils revinrent dans leur pays par un autre chemin.


Source : (S. Mahtieu, II, 1-12)


* Mage signifie prêtre, philosophe. Ils venaient, selon le Prophète, de Saba, de Madian et d'Epha, petits royaume d'Arabie. C'étaient des chefs de tribus, de là leur nom de Rois Mages. L'Etoile, cet astre a été créé exprès pour honorer l'Enfant Jésus et guider les Mages, est disparu pour toujours : ce prodige avait été annoncé autrefois par Balaam. Après avoir admis les pauvres à son berceau, Notre-Seigneur y appelle les riches et ces riches sont des rois, pour montrer que tout pouvoir vient de lui et qu'il est Roi des rois. Les bergers avaient représenté le peuple Juif, les Mages représentent les nations païennes : Jésus vient sauver le monde entier.

Hérode, établi roi de Judée par le Romains, craint que le Sauveur soit un roi comme les autres et ne prenne sa place. Il savait que les Juifs l'attendaient et fondaient sur lui les plus espérances. On l'appelait d'avance le Christ, qui signifie Messie, dans la langue des Juifs. Néanmoins les Prêtres et les Scribes de Jérusalem refusèrent d'aller à Bethléem; cette indifférence fait penser déjà à la cruauté qu'ils eurent plus tard pour Jésus. 

Il paraîtrait que l'étoile était apparue en Orient pendant quelque temps : les Mages qui savaient les prophéties et avaient appris que le  Sauveur naîtrait dans le pays des Juifs, étaient partis pour la capitale de cette nation, sans être guidés par l'étoile, qui avait disparu. Elle brille de nouveau, et conduit les Mages à la crèche ! L'or, c'est le tribut dû au roi; l'encens offert à Dieu; la myrrhe embaumant l'homme mortel; les Mages reconnaissent donc en Jésus la divinité, l'humanité et la royauté sur les autres hommes.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 1 Mar 2016 - 13:21

Après que les Mages se furent retirés, et quand furent accomplis les jours de la purification de Marie, on porta Jésus à Jérusalem, selon la Loi de Moïse, pour le présenter à Dieu. Il est écrit en effet dans la Loi du Seigneur : tout enfant mâle, premier-né de sa mère, sera consacré au Seigneur. On devait aussi offrir en sacrifice, selon ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, deux tourterelles ou deux jeunes colombes. 

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon : juste et craignant Dieu, il attendait la consolation d'Israël. Le Saint-Esprit qui était en lui l'avait averti qu'il ne mourrait point sans avoir vu le Christ du Seigneur. Conduit par l'Esprit, il vint dans le Temple, comme les parents apportaient l'Enfant Jésus, afin d'exécuter pour lui les prescriptions de la Loi.

Il le prit entre ses bras et s'écria en bénissant Dieu :...<< Maintenant, Seigneur, laissez. selon votre parole, votre serviteur s'en aller en paix, puisque mes yeux ont vu le Sauveur que vous nous donnez, celui que vous avez préparé pour être, à la face de tous les peuples, la lumière qui éclairera les nations, et la gloire d'Israël votre peuple. >>

Le Père et la Mère de l'Enfant étaient dans l'admiration des choses que l'on disait de uli. Siméon les bénit, et il dit à Marie sa Mère :...<< Cet enfant a été établi  pour la ruine et la résurrection d'un grand nombre en Israël; il sera un signe de contradiction. Pour vous, un glaive transpercera votre âme. Ainsi seront révélées les pensées cachées dans le coeur d'un grand nombre d'hommes. >>

Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser; elle était fort avancée en âge; mariée toute jeune, elle avait vécu sept ans avec son mari. Restée veuve jusqu'à l'âge de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait point le Temple, servant Dieu nuit et jour dans les jeûnes et dans les prières. Elle aussi, survenant à cette même heure, louait le Seigneur, et parlait de l'Enfant à tous ceux qui attendaient la rédemption d'Israël.

Après qu'ils eurent tout accompli selon la Loi de Dieu, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. 


Source : (S. Luc, II, 22-39)


* << tout enfant mâle, premier-né de sa mère, sera consacré au Seigneur >> : cette loi rappelait aux Juifs que, pour les délivrer de la servitude d'Egypte, Dieu avait accompli toutes sortes de prodiges et notamment frappé de mort le premier-né de tous les  Egyptiens : c'etait aussi pour obtenir la reconnaissance des hommes, par l'offrande des prémices ou premiers fruits des bénédictions de Dieu. 

Les premiers-nés des animaux étaient tués en sacrifices, les enfants étaient rachetés à prix d'argent; les colombes étaient pour la purification légale de la mère. Tout semble indiquer que Siméon n'était pas prêtre. Le Messie était la consolation, l'attente, la lumière, non plus seulement d'Israël, mais de tous les peuples de la terre dans l'attente d'un puissant Sauveur. 

Jésus-Christ est la lumière qui éclaire les nations; c'est pour l'oublier que les nations tombent dans les ténèbres qui sont les erreurs, le péché et la dégradation. Jésus-Christ cherche la conversion et le salut de tous, il est mort et a mérité la grâce pour tous. La mort de Jésus a surtout montré le peu que valait la religion des meilleurs Juifs d'alors. La prophétesse Anne est un exemple pour les femmes pieuses qui peuvent, elles aussi, faire connaître Notre Seigneur et son Evangile: Dieu récompense le zèle pour sa religion.

Peut-être partirent-ils pour l'Egypte de Jérusalem. S. Luc ne parle pas de cette fuite. La Sainte Famille ne s'établit à Nazareth qu'après le retour d'Egypte.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 1 Mar 2016 - 14:38

* Il est possible que la Sainte famille partit pour l'Egypte de Jérualem. Saint Luc ne parle pas de cette fuite. La Sainte Famille ne s'établit à Nazareth qu'après le retour d'Egypte. Après un séjour dont nous ignorons le lieu et la durée, Joseph fut averti de la mort d'Hérode qui avait persécuté Jésus et massacré les enfants de moins de deux ans. Accompagné de Marie pleine de grâce, et de l'Enfant-Jésus, il reprit le chemin de la Palestine. A noter que l'on croit communément que Jésus avait sept ans quand il revint en Judée. 


Voila qu'un ange du Seigneur apparut à Joseph pendant son sommeil, en lui disant :...<< Lève-toi, prend l'Enfant et sa Mère; fuis en Egypte et demeures-y jusqu'à ce que je t'avertisse; car Hérode va chercher l'Enfant pour le faire mourir. >>

Joseph se leva, prit l'Enfant et sa Mère pendant la nuit, et se retira en Egypte. Il s'y tint jusqu'à la mort d'Hérode. Ainsi fut accompli ce que le Seigneur a dit par le Prophète : J'ai rappelé mon Fils de l'Egypte.

Hérode, voyant qu'il avait été joué par les Mages, entra dans une grande colère; il envoya massacrer tous les enfants qui etaient à Bethléem et dans les environs, âgés de deux ans et au-dessous, selon le temps dont il s'était enquis près des Mages.

Alors s'accomplit ce qui avait été dit par le Prophète Jérémie : une voix a été entendue dans Rama, des pleurs et des cris déchirants : c'est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut point être consolée, parce qu'ils ne sont plus.


Source : (S. Mathieu, II, 13-18)


* Etrange  destinée que celle de Joseph, ce pauvre artisan qui se voit banni tout à coup, parce qu'il est chargé de Jésus, parce qu'il l'a en sa compagnie ! On n'a pas Jésus pour rien, il faut prendre part à sa croix. Hérode donna donc l'ordre de massacrer les petits enfants de ce territoire. C'est ce que nous appelons le massacre des Saints innocents. De tous côtés, jusqu'à Rome, on en parle et l'Empereur Auguste s'écrit :...<< J'aimerais mieux être le pourceau d'Hérode que son fils. >>


                                                                        ~~~


* La Judée paraissait dangereuse à Joseph, il décida donc de s'établir en Galillée, à Nazareth, où il avait vécu les premiers mois de son mariage et où il possédait sans doute une clientèle. C'est là où Jésus passera les 30 années de sa vie cachée, et c'est cela qui lui donnera son nom de Nazaréen. C'est donc sous le règne de Tibère Cesar, que Jésus habita cette bourgade composée de quelques maisons creusées dans le roc d'une colline. Là, il vécut au plus épais d'un clan de Galiléens dévots, ennemis des Romains et d'Hérode.


Après la mort d'Hérode, l'ange du Seigneur apparut à Joseph, pendant son sommeil, en Egypte, et lui dit :...<< Lève-toi, prends l'enfant et sa Mère, et va dans la terre d'Israël : car eux qui en voulaient amla vie de l'Enfant sont morts. >> Joseph se leva, prit l'Enfant et sa Mère, et vint dans la terre d'Israël. 

Mais apprenant qu'Archélaüs régnait en Judée à la place d'Hérode, son père, il craignait d'y aller. Averti pendant son sommeil, il se retira dans le pays de Galilée. Il vint donc se fixer dans la ville de Nazareth, et ainsi s'accomplit ce qui a été dit par les Prophètes : On l'appellera Nazaréen.

Cependant l'Enfant croissait et se fortifiait; il était plein de sagesse, et la grâce de Dieu était en lui.


Source : (S. Mathieu, II, 19-23)


* L'histoire confirme le récit de l'Evangéliste. Cet Hérode, dont la mort est indiquée ici, est le père de celui que nous retrouverons plus tard, qui fait mourir Saint Jean-Baptiste et insulte NotreSeigneur. il y a ici un mot à deux sens : Nazaréen signifie "consacré" à Dieu et habitant de Nazareth. Jésus était l'un et l'autre : sur sa croix, on lisait : Jésus le Nazaréen. L'Enfant croissait naturellement dans son corps. Pour son âme, elle était parfaite, souverainement sainte et savante dès le commencement : cependant le divin Enfant manifestait sa science peu à peu, se conduisant en apparence comme les autres enfants.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 7:13

Il n'est pas difficile de se faire une idée de la Vie de Jésus à Nazareth, car la Sainte Famille étant Juive, sa vie n'était pas plus différente que celle de n'importe qu'elle famille juive de l'époque. La vie y était modeste.

En Palestine, les maisons ne comprenaient le plus souvent qu'une seule pièce, parfois un étage. A l'intérieur on trouvait un fourneau en terre pour faire cuire les aliments, des jarres pour contenir l'huile et les grains, un bahut pour serrer les vêtements, une lampe pour le sabbat, une autre pour l'éclairage en hiver. Une seule ouverture : la porte, afin de garder la fraicheur, en été. Le toit était complètement plat et formait terrasse. Souvent, on y vivait plus qu'à l'intérieur de la maison. On y passait les soirées à la saison chaude et on y faisait sécher les figues et les raisins. En général, le toit était constitué de poutres ou même de troncs d'arbres non équarris. On y jetait en travers des branchages et des roseaux qui supportaient la partie supérieure, faite de terre glaise mélangée de petits cailloux. L'ensemble durcissait au soleil et gardait une grande fraicheur à l'intérieur de la maison. Dans une cour voisine se trouvait le four où Marie, avec d'autres femmes, venait chaque jour faire cuire la pâte qu'elle avait pétrie pour en faire du pain.

L'alimentation de base comprenait, le pain, les fruits, le poisson. Les fruits habituels étaient : les olives, les figues et les dattes. Le pain était d'orge, le poisson conservé dans du sel. La viande qui était rare, ne paraissait que dans les grandes circonstances, et chez les gens aisés. L'eau était la boisson courante. Quand on buvait du vin, on y ajoutait toujours un peu d'eau.

La tunique était l'essentiel du vêtement de Jésus. Elle était serrée à la taille par une ceinture. Plus tard, Jésus eut le manteau avec une houppe de laine aux quatre coins. les sandales étaient attachées aux pieds par des courroies et essentiellement utilisées pour la marche à l'extérieur. Dans la maison et même dans le village, Jésus était pieds nus la plupart du temps.


Comme tous les enfants de son âge, Jésus accompagne sa mère à la fontaine, quand elle va chercher sa provision d'eau, ou dans la campagne voisine pour en rapporter le combustible nécessaire à la cuisson des aliments. Il découvre l'univers familial, Joseph qui donne le signal de la prière, Marie qui lui apprend les belles histoires du peuple de Dieu. Lorsqu'il était tout petit, il avait aperçu pour la première fois le sourire de sa maman penchée sur lui, qui respire la paix. Le matin en se réveillant, il pouvait voir sa mère déjà occupéà faire le pain de la journée. Dans les champs, il avait vu les bêtes, les oiseaux et les fleurs. Il avait regardé tailler la vigne et admiré lne emeur qui jetait a grandes volées le froment ou l'orge qui assurerait la moisson prochaine. Il avait cueilli des figues fraiches et aperçu dans le lointain un troupeau de moutons précédé de son berger. Jésus, comme tout enfant de son âge avait découvert les beautés de la nature. Il allait à l'école de la synagogue où il apprit les rudiments des connaissances d'alors. Il n'y avait qu'un livre : la Bible. Jésus apprit tout ce qui pouvait être enseigné.

Nous savons qu'à l'âge de douze ans, Jésus aidait Joseph dans son métier de charpentier. Il s'occupait des travaux du bois, équarrissait les poutres, façonnait les portes, les coffres des ménages, les charrues et les jougs. Ses outils étaient la hache, la scie, le marteau, le racloir et le compas. Dès la tendre enfance, la sueur a coulé sur son front et ses mains étaient calleuses. Son travail a contribué à faire vivre la Sainte Famille.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 7:26

* Donc l'enfance de Jésus était tellement ordinaire, et si pareilles à toutes les vies, que Luc qui se vante au début de son évangile << de s'être exactement instruit de tout depuis l'origine >> ne trouve rien d'autre à rapporter touchant l'adolescence du Christ que cet incident au cours d'un voyage à Jérusalem qu'il fit à douze ans avec ses parents pour la fête de Pâques : lorsque Marie et Joseph s'en retournèrent à Nazareth, l'enfant les avait quittés. Ils crurent d'abord qu'il était resté auprès de leurs voisins et de leurs connaissances et marchèrent sans lui tout un jour. Puis l'inquiétude les prit. L'ayant cherché en vain de groupe en groupe, ils revinrent affolés sur leurs pas. Pendant trois jours, ils crurent l'avoir perdu, errèrent à travers Jérusalem.

Lorsqu'ils le découvrirent enfin dans le Temple, assis au milieu des docteurs que ses propos ravissaient, ils ne songèrent pas à partager leur admiration et Marie lui adressa pour la première fois peut-être, des reproches. Mais l'enfant répliqua :...<< Pourquoi me cherchez-vous ? Ne savez-vous pas qu'il faut que je sois aux choses de mon Père ? >> Déjà, cet enfant grandissant, manifestait son indépendance à l'égard de ses parents, comme s'il n'y avait plus rien de commun entre eux et lui. Souvenons-nous qu'à Cana, il avait jeté à sa mère, devant toute la noce :...<< Femme, qu'y a-t-il entre vous et moi ? >>

Les paroles de cet enfant de douze ans paraissaient dures, car maintenant, il parlait sans douceur, pas du ton d'un écolier ordinaire. Il marquait la distance entre eux, et tout à coup, il était comme un étranger. Marie savait qu'il devait en être ainsi.



Ses parents allaient tous les ans à Jérualem à la fête de Pâque. Lorsque Jésus fut âgé de douze ans, il s'y rendit avec eux, selon la coutume, au jour de cette solennité. Quand les jours de la fete furent passés, ils s'en retournèrent, mais l'Enfant Jésus deneura à Jérusalem et ses parents ne s'en aperçurent point. Pensant qu'il était avec quelqu'un de leur compagnie, ils marchèrent durant un jour, puis ils le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Ne le voyant pas, ils revinrent à Jérusalem pour le retrouver. Le troisième jour ils le découvrirent dans le Temple, assis au milieu des Docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l'entendaient étaient dans l'admiration de sa sagesse et de ses réponses.

En le voyant ainsi ils furent étonnés, et sa Mère lui dit :...<< Mon fils, pourquoi avez-vous agi ainsi avec nous ? Voila que votre père et moi nous vous cherchions dans la plus vive affliction. >> Mais il leur répondit :...<< Pourquoi me cherchez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je sois aux affaires de mon Père ? >>

Mais ils ne comprirent point cette parole qu'il leur disait. Il descendit ensuite avec eux, vint à Nazareth et il leur était soumis.


Source : (S. Luc, II, 41-52)


* Comme une foule immense de Juifs allait à Jérusalem pour les  grandes solennités, les habitants d'un même pays voyageaient par groupe, les enfants ensemble et souvent à part des grandes personnes. On se réunissait le soir par famille, pour le logement. On comprend donc facilement que l'absence de l'Enfant Jésus n'ait pas été remarquée de ses parents, avec le soir. Cette demi-manifestation de Jésus aux Juifs de Jérusalem était une grâce nouvelle, un encouragement à s'occuper du Messie et à se préparer à sa venue : il n semble pas qu'elle ait eu plus de succès que le récit des Mages. Marie et Joseph ne comprenaient pas si l'heure de la mission de Jésus était venue. Jésus laissait voir à l'extérieur les trésors de sagesse dont il était rempli, ne les manifestant que graduellement. Certes, il était Dieu, mais il était soumis à ses parents !
avatar
vanisse

Age : 44
Date de naissance : 07/07/1973
Cancer Date d'inscription : 17/11/2015
Passion : le travail

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par vanisse le Mer 2 Mar 2016 - 10:52

Chevalier du Temple a écrit:Donc l'enfance de Jésus était tellement ordinaire, et si pareilles à toutes les vies, que Luc qui se vante au début de son évangile << de s'être exactement instruit de tout depuis l'origine >> ne trouve rien d'autre à rapporter touchant l'adolescence du Christ que cet incident au cours d'un voyage à Jérusalem qu'il fit à douze ans avec ses parents pour la fête de Pâques : lorsque Marie et Joseph s'en retournèrent à Nazareth, l'enfant les avait quittés. Ils crurent d'abord qu'il était resté auprès de leurs voisins et de leurs connaissances et marchèrent sans lui tout un jour. Puis l'inquiétude les prit. L'ayant cherché en vain de groupe en groupe, ils revinrent affolés sur leurs pas. Pendant trois jours, ils crurent l'avoir perdu, errèrent à travers Jérusalem.

Lorsqu'ils le découvrirent enfin dans le Temple, assis au milieu des docteurs que ses propos ravissaient, ils ne songèrent pas à partager leur admiration et Marie lui adressa pour la première fois peut-être, des reproches. Mais l'enfant répliqua :...<< Pourquoi me cherchez-vous ? Ne savez-vous pas qu'il faut que je sois aux choses de mon Père ? >> Déjà, cet enfant grandissant, manifestait son indépendance à l'égard de ses parents, comme s'il n'y avait plus rien de commun entre eux et lui. Souvenons-nous qu'à Cana, il avait jeté à sa mère, devant toute la noce :...<< Femme, qu'y a-t-il entre vous et moi ? >>

Les paroles de cet enfant de douze ans paraissaient dures, car maintenant, il parlait sans douceur, pas du ton d'un écolier ordinaire. Il marquait la distance entre eux, et tout à coup, il était comme un étranger. Marie savait qu'il devait en être ainsi.

Jésus veut exprimer la différence qui existe entre lui, le Fils de Dieu, et Marie. Certes, elle est sa mère, mais elle n'est aussi qu'une créature qui n'a pas d'ordres à donner au Seigneur ni à s'immiscer dans son ministère. Il ne lui manque pas de respect, mais lui donne à comprendre qu'il agit indépendamment, en vertu de sa seule autorité, et que dans l'exercice de son ministère, il n'est tributaire d'aucun lien naturel. Il avait dit à peu près la même chose lorsque, à l'âge de douze ans, ses parents vinrent le chercher dans le temple: "Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon père?" (Luc 2:49).
Lorsque Marie avait connu qu'elle serait le mère du Sauveur des hommes, elle avait répondu Luc ch 1 v 38 : Je suis la servante du Seigneur"; c'était l'acceptation dans l'humilité et Marie savait qu'il devait en être ainsi.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 13:44

vanisse a écrit:
Chevalier du Temple a écrit:Donc l'enfance de Jésus était tellement ordinaire, et si pareilles à toutes les vies, que Luc qui se vante au début de son évangile << de s'être exactement instruit de tout depuis l'origine >> ne trouve rien d'autre à rapporter touchant l'adolescence du Christ que cet incident au cours d'un voyage à Jérusalem qu'il fit à douze ans avec ses parents pour la fête de Pâques : lorsque Marie et Joseph s'en retournèrent à Nazareth, l'enfant les avait quittés. Ils crurent d'abord qu'il était resté auprès de leurs voisins et de leurs connaissances et marchèrent sans lui tout un jour. Puis l'inquiétude les prit. L'ayant cherché en vain de groupe en groupe, ils revinrent affolés sur leurs pas. Pendant trois jours, ils crurent l'avoir perdu, errèrent à travers Jérusalem.

Lorsqu'ils le découvrirent enfin dans le Temple, assis au milieu des docteurs que ses propos ravissaient, ils ne songèrent pas à partager leur admiration et Marie lui adressa pour la première fois peut-être, des reproches. Mais l'enfant répliqua :...<< Pourquoi me cherchez-vous ? Ne savez-vous pas qu'il faut que je sois aux choses de mon Père ? >> Déjà, cet enfant grandissant, manifestait son indépendance à l'égard de ses parents, comme s'il n'y avait plus rien de commun entre eux et lui. Souvenons-nous qu'à Cana, il avait jeté à sa mère, devant toute la noce :...<< Femme, qu'y a-t-il entre vous et moi ? >>

Les paroles de cet enfant de douze ans paraissaient dures, car maintenant, il parlait sans douceur, pas du ton d'un écolier ordinaire. Il marquait la distance entre eux, et tout à coup, il était comme un étranger. Marie savait qu'il devait en être ainsi.

Jésus veut exprimer la différence qui existe entre lui, le Fils de Dieu, et Marie. Certes, elle est sa mère, mais elle n'est aussi qu'une créature qui n'a pas d'ordres à donner au Seigneur ni à s'immiscer dans son ministère. Il ne lui manque pas de respect, mais lui donne à comprendre qu'il agit indépendamment, en vertu de sa seule autorité, et que dans l'exercice de son ministère, il n'est tributaire d'aucun lien naturel. Il avait dit à peu près la même chose lorsque, à l'âge de douze ans, ses parents vinrent le chercher dans le temple: "Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon père?" (Luc 2:49).
Lorsque Marie avait connu qu'elle serait le mère du Sauveur des hommes, elle avait répondu Luc ch 1 v 38 : Je suis la servante du Seigneur"; c'était l'acceptation dans l'humilité et Marie savait qu'il devait en être ainsi.


vanisse, oui, c'est tout à fait ça. Pour la première fois Jésus ne fit pas la réponse qu'eût faite tout autre enfant Juif respectueux de ses parents. Il questionna Marie sans insolence, mais comme s'il n'avait pas d'âge, comme s'il était au delà de tout âge. Luc nous précise que les parents ne comprirent pas ce que l'enfant leur disait. Luc  nous assure que Jésus était soumis à ses parents mais pas qu'il ait jamais été tendre avec eux. A un certain moment, Jésus donne l'impression qu'il veut marquer son indépendance envers Marie, nécessaire à son incarnation. Vous rappelez-vous ce qu'il répondait à ceux qui l'avertissaient un jour en lui disant :...<< Votre mère et vos frères sont là dehors qui vous cherchent...>> Jésus leur répondit en promenant son regard sur ceux qui étaient assis autour de lui :...<< Voici ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère...>> Soudainement il se montre comme un étranger. Marie a déjà perdu son fils ou plutôt, elle sait qu'il ne lui a jamais appartenu en ce monde. Le Christ n'a-t-il pas l'éternité pour aimer sa mère selon la chair ?
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:01

bach88 a écrit:Oui jesus c est dieu en fait car il a dit avant qu abraham fut je suis

http://www.sourcedevie.com/lire-la-bible.htm

Jésus est-il Dieu ?

LA Trinité a été présentée comme “ le mystère central de la foi et de la vie chrétienne ”. (Catéchisme de l’Église catholique, § 234.) Selon cette doctrine, le Père, le Fils et l’esprit saint sont trois personnes en un Dieu. Le cardinal O’Connor a cependant confessé qu’il s’agit là d’“ un mystère très profond, dont la compréhension nous échappe totalement ”. Pourquoi la Trinité est-elle si difficile à comprendre ?

À l’entrée “ Trinité ”, on lit ceci dans un ouvrage spécialisé : “ Il peut sembler étrange de faire figurer dans un dictionnaire biblique ce mot qui ne se trouve en aucun texte de la Sainte Écriture *. ” Pour cette raison même, les tenants de la Trinité sont à l’affût de tout verset qui viendrait étayer leur enseignement — quitte à en forcer parfois le sens ?

Un verset trinitaire ?
Au nombre de ces versets controversés figure Jean 1:1.
"Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu."

La Bible de Jérusalem le rend ainsi : “ Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu [en grec, ton théon] et le Verbe était Dieu [théos] *. ” Comme signalé entre crochets, le texte original contient deux formes du substantif grec théos (dieu). La première est précédée d’une forme de l’article défini, ton (le) ; dans ce cas, théon désigne le Dieu Tout-Puissant. Dans le second cas, par contre, théos est sans article. Faut-il y voir une erreur ?

Pourquoi la doctrine de la Trinité est-elle si difficile à comprendre ?
Le grec koinè (ou commun), dans lequel l’Évangile de Jean a été écrit, possède ses règles propres en matière d’emploi de l’article défini.  L’helléniste Archibald Robertson a expliqué que, si un sujet et son attribut sont tous deux précédés d’un article, “ ils sont définis, et à considérer comme identiques, équivalents, interchangeables ”. Et de prendre pour exemple Matthieu 13:38 :
"38  le champ, c’est le monde ; quant à la belle semence, ce sont les fils du royaume ; mais la mauvaise herbe, ce sont les fils du méchant "

“ Le champ [ho agros], c’est le monde [ho kosmos]. ” Grammaticalement, si le champ c’est le monde, le monde est aussi le champ.

Qu’en est-il lorsque seul le sujet est précédé de l’article défini, comme en Jean 1:1 ?
"Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu."


Prenant ce passage pour exemple, James Hewett, spécialiste de grammaire néotestamentaire, souligne que “ dans ce type de construction, sujet et attribut ne sont ni équivalents, ni égaux, ni identiques, ni rien de semblable ”.

À l’appui, l’auteur cite 1 Jean 1:5, où on lit : “ Dieu est lumière ”.
"5  Et voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : que Dieu est lumière et qu’il n’y a pas du tout de ténèbres dans l’union avec lui."

“ Dieu ” traduit le grec ho theos, ho étant l’article défini. En revanche, phos (“ lumière ”) n’est pas précédé de l’article. Conclusion : “ Si on peut [...] dire de Dieu qu’Il présente les qualités de la lumière, on ne peut pas toujours dire de la lumière qu’elle est Dieu. ” Dans le même registre, citons Jean 4:24 :
"24  Dieu est un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent [l’]adorer avec [l’]esprit et [la] vérité. ”

“ Dieu est un Esprit ” et 1 Jean 4:16 :
"16  Et nous, nous avons appris à connaître et nous avons cru l’amour que Dieu a dans notre cas.
Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en union avec Dieu et Dieu demeure en union avec lui."

“ Dieu est amour ”. En grec, dans ces deux occurrences, le sujet est précédé de l’article défini, ce qui n’est pas le cas des attributs “ Esprit ” et “ amour ”. Si bien que sujets et attributs ne sont pas interchangeables. En clair, ces versets ne peuvent signifier “ un Esprit est Dieu ” ou “ l’amour est Dieu ”.

Qui donc est “ la Parole ” ?
Nombre d’hellénistes et de traducteurs de la Bible reconnaissent que Jean 1:1 souligne, non pas la notion d’identité, mais une caractéristique de la “ Parole ”.
"1  Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu."

La version d’Oltramare rend la fin du verset par “ la Parole était d’essence divine ”. Reprenant en note la même expression, Edmond Stapfer a précisé que “ le mot Dieu n’est pas précédé de l’article dans le texte grec, ce qui lui donne ce sens atténué ”.
L’helléniste Hubert Pernot a opté pour l’expression “ le Logos était dieu ” (avec une minuscule), justifiant ainsi son choix : “ Comme l’auteur vient d’établir une distinction entre le Logos et Dieu, il est difficile de lui faire dire : et le Logos était Dieu. Mieux vaut entendre que le Logos avait un caractère divin *. ” Concluant que le Logos ne désigne pas “ le Dieu suprême ”, le Nouveau vocabulaire biblique explique : “ Le texte est précis. Il omet l’article devant le mot ‘ dieu ’, alors que la ligne précédente le contenait. [...] ‘ Divin ’ est trop faible, ‘ Dieu ’ est trop fort. Le mot ‘ dieu ’, avec la minuscule, cherche à rendre la pensée *. ”

Jésus a fait une nette distinction entre son Père et lui.
Si pour certains l’identité de Dieu est condamnée à être “ un mystère très profond ”, ce n’était apparemment pas l’avis de Jésus. Dans une prière à son Père, il a fait une nette distinction entre son Père et lui lorsqu’il a dit : “ Ceci signifie la vie éternelle : qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. ” (Jean 17:3).

Il s’agit donc de croire Jésus et d’adhérer aux clairs enseignements de la Bible. Ce faisant, l’on respecte Jésus pour ce qu’il est : le divin Fils de Dieu ; et l’on adore DIEU, qui est “ le seul vrai Dieu ” .
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 15:09

Ce Jésus de douze ans qui étonnait les Docteurs, devait faire figure d'un garçon très pieux et versé dans la connaissance de la Tora. Il a un famille humaine, mais par-dessus tout, il aime son Père des Cieux et garde avec Lui un contact de tous les instants. Jésus priait matin et soir, debout, tourné vers Jérusalem, les mains levées vers le ciel. Dès le matin, les nattes roulées, Joseph disait les premiers mots de la grande prière juive que Jésus reprenait :...<< Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur, que tu dois aimer de tout ton coeur, de toute ton âme et de toutes tes forces...>>

Lorsque le jour du sabbat, il allait à la synagogue ou au temps de la Pâque, montait à Jérusalem, c'était une autre prière : les Psaumes. C'était par des psaumes que se terminait le repas pascal. Sa prière personnelle était faite avant tout d'offrande, de remerciements, d'adoration, que lui suggère l'intimité constante avec son Père.

Du vendredi soir au samedi soir, tout travail était défendu, même la cuisson des aliments. Une demi-heure à l'avance, un son de trompe annonçait la proximité du repos sabbatique. L'ouvrier quittait alors son champ ou son échoppe; le commerçant rentrait son étalage. La femme préparait les aliments du lendemain pour n'avoir qu'à les faire réchauffer. Enfin elle allumait la lampe du Sabbat. Le samedi matin, on offrait ainsi à Dieu une part de son activité, se rendait à la synagogue pour y participer à l'office religieux.  

Orientée vers Jérusalem, elle comprenait trois befs. Un côté réservé aux hommes : Jésus s'y plaçait avec Joseph; un autre rempli par les femmes : la, Marie faisait bloc avec les autres habitantes de Nazareth. En haut de la nef centrale, une estrade avec un pupitre. Derrière l'estrade, un rideau. Entre le rideau et le mur, l'armoire ou le coffre contenant les rouleaux des Saintes Ecritures. Il n'y a ni autel ni statues. Sur l'estrade, devant le pupitre, quelques sièges ou se tenaient les personnalités du village, la figure tournée vers l'assistance. Au signal donné par le chef de la synagogue, l'office commençait. le "hazzan" ou sacristain, tirait du coffre le rouleau de la Loi qu'on devait lire ce jour-là et le présentait au lecteur. Chaque verset du texte sacré lu en hébreu était aussitôt traduit en araméen, langue du pays, par un interprète. Après quoi, c'était la bénédiction finale et l'assemblée se séparait.
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:10

Jésus est-il le Dieu Tout-Puissant ?

Réponse de la Bible
Les ennemis de Jésus l’ont accusé de se faire l’égal de Dieu (Jean 5:18 ;
"18 Voilà donc pourquoi les Juifs cherchaient d’autant plus à le tuer : parce que non seulement il violait le sabbat, mais encore il appelait Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.

Jean : 10:30-33).
" 30 Moi et le Père, nous sommes un. ”
31 Une fois de plus, les Juifs ramassèrent des pierres pour le lapider. 32 Jésus leur répondit : “ Je vous ai montré beaucoup de belles œuvres de la part du Père. Pour laquelle de ces œuvres me lapidez-vous ? ” 33 Les Juifs lui répondirent : “ Nous te lapidons, non pas pour une belle œuvre, mais pour blasphème, oui parce que toi, bien qu’étant un homme, tu te fais dieu. ”

Toutefois, Jésus n’a jamais prétendu être au même rang que le Dieu Tout-Puissant. « Le Père est plus grand que moi », a-t-il dit (Jean 14:28).
" 28 Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je [re]viens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi."

Les premiers disciples de Jésus ne pensaient pas qu’il était l’égal du Dieu Tout-Puissant. Après sa résurrection, « Dieu l’a élevé à une position supérieure », a écrit l’apôtre Paul. Manifestement, pour Paul, Jésus n’était pas le Dieu Tout-Puissant. Sinon, quelle position supérieure Dieu aurait-il pu lui accorder ?
(Philippiens 2:9).
"9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a élevé à une position supérieure et lui a donné volontiers le nom qui est au-dessus de tout [autre] nom,"
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:24

Selon les historiens, Jésus a-t-il existé ?

Les spécialistes ont de solides raisons de penser que Jésus a existé. À propos de ce qu’ont écrit les historiens du Ier et du IIe siècle concernant Jésus et les premiers chrétiens, on lit dans l’édition 2002 de l’Encyclopædia Britannica : « Ces récits indépendants montrent qu’à des époques reculées même les adversaires du christianisme n’ont jamais douté que Jésus ait réellement existé. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe, au cours du XIXe, et au début du XXe siècle que l’historicité de Jésus a été pour la première fois, et pour des motifs insuffisants, contestée par divers écrivains. »

En 1996, dans son livre intitulé Jésus, Jacques Duquesne a écrit : « Il n’est plus grand monde aujourd’hui, du moins parmi les historiens sérieux, pour nier l’existence d’un personnage nommé Jésus [...]. On sait chaque année un peu mieux ce qu’il fut et ce qu’il fit vraiment *. »

La Bible présente Jésus comme une personne bien réelle. Elle fournit les noms de ses ancêtres et de ses proches parents (Matthieu 1:1 ;
"1 Le livre de l’histoire de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham "
13:55).
"55 N’est-ce pas là le fils du charpentier ? Est-ce que sa mère ne s’appelle pas Marie, et ses frères Jacques, et Joseph, et Simon, et Judas ? "
Elle mentionne également les noms de grands dirigeants qui ont vécu à son époque
(Luc 3:1, 2).
"3 Dans la quinzième année du règne de Tibère César, alors que Ponce Pilate était gouverneur de Judée, et qu’Hérode était chef de district de Galilée, mais que Philippe son frère était chef de district du pays d’Iturée et de Trachonitide, et que Lysanias était chef de district d’Abilène, 2 aux jours du prêtre en chef Anne et de Caïphe, la déclaration de Dieu vint à Jean le fils de Zekaria dans le désert."

Grâce à ces informations, les chercheurs sont en mesure de vérifier l’exactitude du récit biblique.
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:28

bach88 a écrit:dites c est pas que je vous aime pas mais il y a des jeunes entre 20 et 40 sur ce forum ou vous avez tous la soixantaine ?

Certains vous répondront...

Je suis jeune , il est vrai...mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années...
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:36

Les récits bibliques de la vie de Jésus sont-ils fiables ?

À propos de son récit de la vie de Jésus, l’écrivain biblique Luc a déclaré : « J’ai recherché toutes choses avec exactitude depuis le début »
(Luc 1:3).
"3 j’ai décidé, moi aussi, parce que j’ai recherché toutes choses avec exactitude depuis le début, de te les écrire dans un ordre logique, très excellent Théophile"


Certains disent que les Évangiles (c’est-à-dire les récits de la vie de Jésus écrits par ses contemporains Matthieu, Marc, Luc et Jean) ont été modifiés au IVe siècle.

Fait intéressant, au début du XXe siècle, on a retrouvé en Égypte un fragment de l’Évangile de Jean. Ce fragment, appelé Papyrus Rylands 457 (P52), est conservé à la bibliothèque John Rylands, à Manchester. Le texte du manuscrit correspond dans les bibles modernes à
Jean 18:31-33, 37, 38.
31 Pilate donc leur dit : “ Prenez-le vous-mêmes et jugez-le d’après votre loi. ” Les Juifs lui dirent : “ Il ne nous est pas permis de tuer quelqu’un. ” 32 Ceci, afin que s’accomplisse la parole de Jésus, celle qu’il avait dite pour indiquer de quel genre de mort il devait mourir.
33 Alors Pilate entra de nouveau dans le palais du gouverneur et appela Jésus et lui dit : “ Es-tu le roi des Juifs ? ”
37 Pilate donc lui dit : “ Alors, tu es un roi ? ” Jésus répondit : “ C’est toi qui dis que je suis un roi. C’est pour ceci que je suis né, et c’est pour ceci que je suis venu dans le monde : pour rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui est du côté de la vérité écoute ma voix. ” 38 Pilate lui dit : “ Qu’est-ce que [la] vérité ? ”
Et après avoir dit cela, il sortit de nouveau vers les Juifs et leur dit : “ Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation.

Il s’agit du plus vieux manuscrit des Écritures grecques chrétiennes que l’on possède. De nombreux spécialistes estiment qu’il date d’environ 125 de notre ère ; il n’aurait donc été rédigé qu’un quart de siècle après l’original. Or le texte correspond presque lettre pour lettre aux manuscrits plus tardifs.
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 15:46

Pourquoi Jésus est-il appelé le Fils de Dieu ?

Dieu n’a pas, à proprement parler, de femme avec qui il aurait eu des enfants. Mais il est le Créateur de toute vie (Révélation 4:11).
"11 “ Tu es digne, DIEU , oui notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance, parce que tu as créé toutes choses, et à cause de ta volonté elles ont existé et ont été créées. ”


Voilà pourquoi Adam, le premier humain créé par Dieu, est appelé « fils de Dieu »
(Luc 3:38)
[fils] d’Énosh,
[fils] de Seth,
[fils] d’Adam,
[fils] de Dieu.
. Pareillement, la Bible enseigne que Jésus a été créé par Dieu. Il est donc lui aussi appelé « Fils de Dieu »
(Jean 1:49).
"Nathanaël lui répondit : “ Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es Roi d’Israël. ”

Dieu a créé Jésus avant Adam. L’apôtre Paul a écrit à propos de Jésus : « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création » (Colossiens 1:15).
La vie de Jésus a commencé bien avant sa naissance dans une étable à Bethléhem. En fait, la Bible explique que son « origine remonte aux temps les plus anciens »
(Mika 5:2, Bible en français courant).
"2 “ Et toi, ô Bethléhem Éphratha, celle qui est trop petite pour être parmi les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit devenir chef en Israël, dont l’origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis.

Jésus, le Fils premier-né de Dieu, était un être spirituel dans les cieux avant de naître en tant qu’humain sur la terre. Il a lui-même déclaré : « Je suis descendu du ciel »
(Jean 6:38 ;
"38 parce que je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé."
Jean 8:23).
"23 Et il leur dit encore : “ Vous, vous êtes des régions d’en bas ; moi, je suis des régions d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde."
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 15:54

Tout Israélite à proximité de la Ville Sainte était tenu, à partir de 12 ans, d'aller en pélerinage aux principales fêtes de l'année. La Pâque, en avril, rappelait la délivrance de la servitude d'Egypte. Elle durait sept jours durant lesquels on ne pouvait manger que du pain sans levain, et s'ouvrait par un repas qui comprenait essentiellement un agneau immolé rituellement dans le Temple: l'agneau pascal. La Pentecôte, en mai, était la fête qui ravivait le souvenir de l'Alliance du Sinaï. Elle était aussi destinéà remercier le Seigneur pour la récolte qui venait d'avoir lieu. Les Tabernacles ou les tentes, en octobre, solennisaient le séjour des Hébreux dans le désert où ils n'avaient eu que des tentes pour s'abriter. En même temps, c'était un remerciement pour les vendanges. La Dédicace rappelait la consécration du Temple en 165.

Souvent une cérémonie officielle marquait le départ des pèlerins. D'abord plus ou moins isolés, ils ne tardaient pas à en rencontrer d'autres, parents et amis, venant des bourgades voisines. L'on se groupait bientôt, l'on formait une caravane. La joie du départ, mais aussi l'impatience de toucher au but, se perçoivent à travers certains psaumes. Lorsque le soir arrivait, on campait à la belle étoile, roulé dans son manteau, ou bien on profitait du campement dressé par d'autres. Les animaux entravés, un guetteur veillait sur le salut de l'ensemble des pèlerins. Le matin, l'on partit très tôt dès l'aurore. Si l'on avait campé dans la vallée du Jourdain ou à un endroit très encaissé, des accents jaillissaient au réveil, empruntéà un autre cantique de pèlerinage.

Quand brusquement surgissait Jérusalem avec son enceinte de murailles, c'était du délire. L'on ne voulait pas apercevoir la tour que les Romains avaient construite pour mieux dominer le Temple. On pensait seulement à la protectuion de Dieu sur son peuple. La dernière pente gravie, la maison de Dieu apparaissait toute proche : on entendait le son des trompettes des Lévites ou l'on apercevait la fumée des sacrifices. Et là-bas, le Saint des Saints se devinait, résidence du Seigneur dont le nom ne pouvait être prononcé. Alors éclataient des cris enthousiastes.
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 16:10

Jésus : d’où venait-il ?

“ [Pilate] entra de nouveau dans le palais du gouverneur et dit à Jésus : ‘ D’où es-tu ? ’ Mais Jésus ne lui donna pas de réponse. ” — JEAN 19:9.

LE GOUVERNEUR romain Ponce Pilate a posé cette question alors que Jésus encourait la peine capitale *. Il savait de quelle région d’Israël venait Jésus
(Luc 23:6, 7).
"6  En entendant cela, Pilate demanda si l’homme était Galiléen, 7  et, après s’être assuré qu’il était de la juridiction d’Hérode, il l’envoya à Hérode, qui était, lui aussi, à Jérusalem en ces jours-là."
Il savait également que l’accusé était loin d’être un homme ordinaire. Se demandait-il si Jésus avait vécu auparavant ? Ce dirigeant païen était-il vraiment prêt à accepter la vérité et à s’y conformer ? En tout cas, Jésus a refusé de répondre et il est rapidement apparu que Pilate se préoccupait davantage de sa propre carrière que de la vérité et de la justice. — Matthieu 27:11-26.
"11  Or Jésus se tenait devant le gouverneur ; et le gouverneur lui posa la question : “ Es-tu le roi des Juifs ? ” Jésus répondit : “ C’est toi qui [le] dis. ” 12  Mais, tandis qu’il était accusé par les prêtres en chef et les anciens, il ne répondit rien. 13  Alors Pilate lui dit : “ N’entends-tu pas tout ce qu’ils déposent contre toi ? ” 14  Mais il ne lui répondit pas, non, pas un mot, si bien que le gouverneur s’étonnait grandement.
15  À chaque fête, le gouverneur avait l’habitude de relâcher à la foule un prisonnier, celui qu’elle voulait. 16  Or, on avait à ce moment-là un prisonnier célèbre appelé Barabbas. 17  Quand donc ils se trouvèrent rassemblés, Pilate leur dit : “ Qui voulez-vous que je vous relâche, Barabbas ou Jésus, celui qu’on appelle Christ ? ” 18  Car il savait que c’était par envie qu’ils l’avaient livré. 19  De plus, tandis qu’il siégeait au tribunal, sa femme lui envoya dire : “ N’aie rien à faire avec ce juste, car j’ai beaucoup souffert en rêve aujourd’hui à cause de lui. ” 20  Mais les prêtres en chef et les anciens persuadèrent les foules de demander Barabbas et de faire détruire Jésus. 21  En réponse, le gouverneur leur dit : “ Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? ” Ils dirent : “ Barabbas. ” 22  Pilate leur dit : “ Que ferai-je donc de Jésus, celui qu’on appelle Christ ? ” Ils dirent tous : “ Qu’il soit cloué sur une croix ! ” 23  Il dit : “ Mais enfin, quel mal a-t-il fait ? ” Et ils criaient encore plus fort : “ Qu’il soit cloué sur une croix ! ”
24  Voyant que cela ne servait à rien, mais plutôt qu’il se produisait du tumulte, Pilate prit de l’eau et se lava les mains devant la foule, en disant : “ Je suis innocent du sang de cet [homme]. À vous de voir ! ” 25  Mais tout le peuple dit en réponse : “ Que son sang vienne sur nous et sur nos enfants. ” 26  Alors il leur relâcha Barabbas, mais il fit flageller Jésus et le livra pour être cloué sur une croix.

Heureusement, ceux qui veulent en toute sincérité savoir d’où venait Jésus peuvent facilement le découvrir. La Bible ne fait pas de mystère sur son origine. Voyez vous-même.

Où est-il né ?
Les calculs modernes montrent que Jésus est né au début de l’automne de l’an 2 avant notre ère dans d’humbles conditions à Bethléhem, en Judée. Un recensement ordonné par César Auguste a obligé Marie, la mère de Jésus, alors “ dans un état de grossesse avancée ”, ainsi que son mari Joseph à se rendre à Bethléhem, le village des ancêtres de Joseph. Comme ils ne trouvaient pas où dormir dans le village débordant de monde, ils ont logé dans une étable. C’est là que Jésus est né et a été placé dans une mangeoire. —
Luc 2:1-7.
"2  Or, en ces jours-là, un décret parut de la part de César Auguste pour que toute la terre habitée se fasse enregistrer 2  (ce premier enregistrement eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de Syrie) ; 3  et tous les gens allaient se faire enregistrer, chacun dans sa propre ville. 4  Naturellement, Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, [pour se rendre] en Judée, à la ville de David qui s’appelle Bethléhem — parce qu’il était un membre de la maison et de la famille de David — 5  afin de se faire enregistrer avec Marie qui, comme promis, lui avait été donnée en mariage et qui était alors dans un état de grossesse avancée. 6  Pendant qu’ils étaient là, les jours où elle devait accoucher furent au complet. 7  Et elle mit au monde son fils, le premier-né, et elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la pièce où loger."

Des siècles plus tôt, une prophétie biblique avait prédit le lieu de naissance de Jésus : “ Toi, ô Bethléhem Éphratha *, celle qui est trop petite pour être parmi les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit devenir chef en Israël.
” (Mika 5:2).
"2  “ Et toi, ô Bethléhem Éphratha, celle qui est trop petite pour être parmi les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit devenir chef en Israël, dont l’origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis."

Il semble que Bethléhem était trop petite pour être comptée parmi les villes du territoire de Juda. Pourtant, ce petit village allait avoir un privilège unique. C’est de là que viendrait le Messie, ou Christ, promis. —
Matthieu 2:3-6 ;
"3  En apprenant cela, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui ; 4  et, rassemblant tous les prêtres en chef et scribes du peuple, il se mit à leur demander où le Christ devait naître. 5  Ils lui dirent : “ À Bethléhem de Judée ; car c’est ainsi que cela a été écrit par l’intermédiaire du prophète : 6  ‘ Et toi, ô Bethléhem du pays de Juda, tu n’es certainement pas [la ville] la plus insignifiante parmi les gouverneurs de Juda ; car de toi sortira quelqu’un qui gouvernera [et] qui fera paître mon peuple, Israël. ’ ”

Jean 7:40-42.
"40  Quelques-uns de la foule qui avaient entendu ces paroles se mirent donc à dire : “ Celui-ci est vraiment Le Prophète. ” 41  D’autres disaient : “ Celui-ci est le Christ. ” Mais quelques-uns disaient : “ Non, le Christ ne vient pas de Galilée, n’est-ce pas ? 42  L’Écriture n’a-t-elle pas dit que le Christ vient de la descendance de David, et de Bethléhem le village où était David ? ”

Où a-t-il grandi ?
Après un court séjour en Égypte, la famille de Jésus a déménagé pour Nazareth, une ville de la province de Galilée, à une centaine de kilomètres au nord de Jérusalem. À ce moment-là, Jésus avait moins de trois ans. Dans cette région pittoresque où vivaient cultivateurs, bergers et pêcheurs, il a grandi au sein d’une famille nombreuse, certainement dans un milieu modeste. —
Matthieu 13:55, 56.
"55  N’est-ce pas là le fils du charpentier ? Est-ce que sa mère ne s’appelle pas Marie, et ses frères Jacques, et Joseph, et Simon, et Judas ? 56  Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où cet homme tient-il donc tout cela ? ”

Des siècles à l’avance, la Bible avait prédit que le Messie serait un “ Nazaréen ”. L’évangéliste Matthieu relate que la famille de Jésus est venue habiter à “ Nazareth, pour que s’accomplisse  ce qui avait été dit par l’intermédiaire des prophètes : ‘ Il sera appelé Nazaréen. ’ ”
(Matthieu 2:19-23).
"19  Quand Hérode fut décédé, voyez, l’ange de Jéhovah apparut en rêve à Joseph, en Égypte, 20  et dit : “ Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va au pays d’Israël, car ceux qui cherchaient l’âme du petit enfant sont morts. ” 21  Il se leva donc, prit le petit enfant et sa mère, et entra au pays d’Israël. 22  Mais, apprenant qu’Archélaüs régnait en Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. De plus, ayant été divinement averti en rêve, il se retira dans le territoire de Galilée 23  et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, pour que s’accomplisse ce qui avait été dit par l’intermédiaire des prophètes : “ Il sera appelé Nazaréen. ”

Vraisemblablement, le nom Nazaréen s’apparente au mot hébreu rendu par “ rejeton ”. Matthieu faisait sans doute référence à la prophétie d’Isaïe qui appelait le Messie “ un rejeton issu [des] racines ” de Jessé, ce qui signifie que le Messie serait un descendant de Jessé, le père du roi David
(Isaïe 11:1).
"11  Et une jeune pousse sortira à coup sûr de la souche de Jessé ; et un rejeton issu de ses racines sera fécond."
Jésus était bel et bien un descendant de Jessé par David. —
Matthieu 1:6, 16 ;
"6  Jessé devint père de David le roi.
David devint père de Salomon qu’il eut de la femme d’Ouriya "
Luc 3:23, 31, 32.
"23  D’autre part, Jésus lui-même, lorsqu’il commença [son œuvre], avait environ trente ans, étant, à ce qu’on croyait, le fils
de Joseph,
[fils] de Héli,
31  [fils] de Méléa,
[fils] de Menna,
[fils] de Mattatha,
[fils] de Nathân,
[fils] de David,
32  [fils] de Jessé,
[fils] d’Obed,
[fils] de Boaz,
[fils] de Salmôn,
[fils] de Nahshôn,

À l’origine, d’où venait-il ?
La Bible enseigne que la vie de Jésus a commencé longtemps avant sa naissance dans l’étable à Bethléhem. La prophétie de Mika, citée plus haut, ajoute que son “ origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis ”.
(Mika 5:2.)
"2  “ Et toi, ô Bethléhem Éphratha, celle qui est trop petite pour être parmi les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit devenir chef en Israël, dont l’origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis.
Fils premier-né de Dieu, Jésus était une créature spirituelle dans le ciel avant de naître en tant qu’humain sur la terre. Il a dit lui-même : “ Je suis descendu du ciel. ”
(Jean 6:38
38  parce que je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé."
Jean 8:23
"Et il leur dit encore : “ Vous, vous êtes des régions d’en bas ; moi, je suis des régions d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde.
Comment cela a–t-il été possible ?

Par le moyen de l’esprit saint, * Dieu a accompli le miracle de transférer la vie de son Fils céleste dans le ventre de la vierge juive Marie, afin qu’il puisse naître homme parfait. Un tel miracle est largement dans le pouvoir du Dieu Tout-Puissant. Comme l’a dit l’ange qui a expliqué le processus à Marie, “ chez Dieu aucune déclaration ne sera quelque chose d’impossible ”. —
Luc 1:30-35, 37.
30  L’ange lui dit alors : “ N’aie pas peur, Marie, car tu as trouvé faveur auprès de Dieu ; 31  et voici que tu concevras dans ta matrice et tu mettras au monde un fils, et tu devras l’appeler du nom de Jésus. 32  Celui-ci sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut ; et  Dieu lui donnera le trône de David son père, 33  et il régnera sur la maison de Jacob pour toujours, et il n’y aura pas de fin à son royaume. ”
34  Mais Marie dit à l’ange : “ Comment cela se fera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme ? ” 35  En réponse l’ange lui dit : “ De l’esprit saint viendra sur toi, et de la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi aussi ce qui naîtra sera appelé saint, le Fils de Dieu.
37  parce que chez Dieu aucune déclaration ne sera quelque chose d’impossible. ”

La Bible ne nous renseigne pas que sur l’origine de Jésus. Les quatre Évangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean, nous en apprennent beaucoup sur la vie qu’il a menée.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 2 Mar 2016 - 17:03

Jérusalem, capitale du peuple d'Israel depuis David, puis du royaume de Juda sous les successeurs de Salomon, puis de toute la communauté juive au retour de l'exil, était bâtie sur une double colline bordéà l'ouest et au sud par la vallée de la Géhenne, et à l'est par celle du Cédron.

Entourée de murailles sur tout son pourtour, elle renfermait les monuments principaux qui virent l'activité de Jésus :... Au nord-est le Temple, environné de cours (les parvis) et dominé par la Tour Antonia d'où les soldats romains surveillaient les pèlerinages. En descendant vers le sud on passait près de la fontaine de Siloé où l'aveugle-né recouvra la vue (Jean. (). En obliquant vers l'ouest on trouvait le palais d'Anne et de Caïphe où Jésus fut emmené durant la Passion, et tout auprès le Cénacle où il institua l'Eucharistie. En suivant la muraille vers le nord on passait près du palais d'Hérode où Pilate envoya Jésus avant de la condamner (Luc, 23). Au nord-ouest de la muraille, mais à l'extérieur, le Golgotha dressait sa petite colline. Au nord du Temple, c'était la piscine de Bézatha ou Béthesda, qui vit la guérison du paralytique (Jean, 5). A l'est de la vallée du Cédron était situé le jardin de Gethsémani et non loin de la partait la route pour Béthanie.
avatar
sakura FN

Age : 17
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : A COTE DE YAH...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : YAH...
Humeur : TOUJOURS AVEC DIEU YAH ...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Mer 2 Mar 2016 - 17:04

Jésus : quelle a été sa vie ?

“ Ma nourriture, c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’achever son œuvre. ” — JEAN 4:34.

LE CONTEXTE de cette citation de Jésus en dit long sur ce qu’était sa priorité dans la vie. Ses disciples et lui avaient voyagé toute la matinée à travers les collines de Samarie
(Jean 4:6,
"C’est là que se trouvait la source de Jacob. Or Jésus, épuisé du voyage, était assis, tel quel, à la source. C’était environ la sixième heure."

. Les disciples se sont dit qu’il devait avoir faim et lui ont proposé à manger
(Jean 4:31-33)
"31  Entre-temps les disciples le pressaient, en disant : “ Rabbi, mange. ” 32  Mais il leur dit : “ J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. ” 33  Les disciples se disaient donc les uns aux autres : “ Personne ne lui a apporté à manger, n’est-ce pas ? ”

. Sa réponse résume le but de sa vie. Pour lui, faire l’œuvre de Dieu était plus important que de manger. Tant en paroles qu’en actes, Jésus a vécu pour faire la volonté de Dieu le concernant. En quoi consistait cette volonté ?

Prêcher et enseigner le Royaume de Dieu
La Bible explique la mission de Jésus en ces termes : “ Il se mit à parcourir toute la Galilée, enseignant [...], prêchant la bonne nouvelle du royaume. ”
(Matthieu 4:23).
"23  Alors il se mit à parcourir toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toutes sortes de maladies et toutes sortes d’infirmités parmi le peuple."

Jésus n’a pas seulement prêché, ou proclamé, le Royaume de Dieu à ses contemporains. Il les a aussi enseignés — ce qui implique instruire, expliquer et convaincre par un raisonnement logique. Le Royaume était le thème de son message.

Durant tout son ministère, Jésus a enseigné à ses auditeurs ce qu’est le Royaume et ce que celui-ci fera. Notez ces quelques vérités sur le Royaume, ainsi que les passages bibliques contenant les paroles de Jésus qui appuient chacune d’elles :

Le Royaume de Dieu est un gouvernement céleste, dont Jésus est le Roi désigné par DIEU —
MATTHIEU 4:17 ;
"17  À partir de ce moment, Jésus commença à prêcher et à dire : “ Repentez-vous, car le royaume des cieux s’est approché. ”

JEAN 18:36.
"36  Jésus répondit : “ Mon royaume ne fait pas partie de ce monde. Si mon royaume faisait partie de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais voilà, mon royaume n’est pas d’ici. ”

Le Royaume sanctifiera le nom de Dieu et permettra que la volonté divine se fasse sur la terre comme elle se fait dans le ciel. —
MATTHIEU 6:9, 10.
"9  “ Vous devez donc prier ainsi :
“ ‘ Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. 10  Que ton royaume vienne. Que ta volonté se fasse, comme dans le ciel, aussi sur la terre."

Sous la domination du Royaume de Dieu, la terre entière sera transformée en paradis.
— LUC 23:42, 43.
"42  Puis il dit : “ Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume. ” 43  Et il lui dit : “ Vraiment, je te le dis aujourd’hui : Tu seras avec moi dans le Paradis. ”

Le Royaume de Dieu viendra bientôt pour accomplir Sa volonté concernant la terre *.
— MATTHIEU 24:3, 7-12.
"3  Tandis qu’il était assis sur le mont des Oliviers, les disciples s’avancèrent vers lui en particulier et dirent : “ Dis-nous : Quand ces choses auront-elles lieu, et quel sera le signe de ta présence et de l’achèvement du système de choses ? ”

MATTHIEU 24:7-12 ...

 “ Car nation se lèvera contre nation et royaume contre royaume, et il y aura des disettes et des tremblements de terre dans un lieu après l’autre. 8  Toutes ces choses sont un commencement de douleurs.
9  “ Alors on vous livrera à la tribulation et on vous tuera, et vous serez les objets de la haine de toutes les nations à cause de mon nom. 10  Alors aussi beaucoup trébucheront, et se livreront les uns les autres, et se haïront les uns les autres. 11  Et beaucoup de faux prophètes se lèveront et en égareront beaucoup ; 12  et parce que l’illégalité se multipliera, l’amour du grand nombre se refroidira."


2 Timothée 3...

1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.
6 Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, 7 apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. 8 De même que Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse, de même ces hommes s'opposent à la vérité, étant corrompus d'entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi. 9 Mais ils ne feront pas de plus grands progrès; car leur folie sera manifeste pour tous, comme le fut celle de ces deux hommes.
10 Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance, 11 mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n'ai-je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre ? Quelles persécutions n'ai-je pas supportées ? Et le Seigneur m'a délivré de toutes. 12 Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. 13 Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes.
14 Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises; 15 dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ. 16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, 17 afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.


Accomplir des œuvres de puissance
Jésus était connu avant tout en tant qu’“ Enseignant ”.
(Jean 13:13.)
"13  Vous m’appelez, vous, ‘ Enseignant ’ et ‘ Seigneur ’, et vous avez raison, car je le suis."

"Mais au cours de son ministère de trois ans et demi, il a aussi accompli de nombreuses œuvres de puissance. Leur objectif était double. Premièrement, elles ont permis de prouver qu’il était bien envoyé par Dieu
(Matthieu 11:2-6).
"2  Mais Jean, ayant entendu parler en prison des œuvres du Christ, envoya par le moyen de ses disciples 3  et lui dit : “ Es-tu Celui qui vient, ou devons-nous en attendre un autre ? ” 4  En réponse Jésus leur dit : “ Allez raconter à Jean ce que vous entendez et voyez : 5  Les aveugles voient de nouveau, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, et les morts sont relevés, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres ; 6  et heureux celui qui ne trouve pas en moi une occasion de trébucher. ”

Deuxièmement, elles ont offert un aperçu de ce qu’il ferait à l’avenir, sur une échelle plus grande, en qualité de Roi du Royaume de Dieu. Arrêtez-vous sur quelques-uns de ses miracles.

Il a calmé une mer agitée et des vents violents. —
MARC 4:39-41.
"39  Et il se réveilla et réprimanda le vent et dit à la mer : “ Silence ! Tais-toi ! ” Et le vent tomba, et un grand calme se fit. 40  Alors il leur dit : “ Pourquoi êtes-vous craintifs ? N’avez-vous pas encore de foi ? ” 41  Mais ils éprouvaient une peur extraordinaire, et ils se disaient l’un à l’autre : “ Qui donc est-il, celui-là, parce que même le vent et la mer lui obéissent ? ”

Il a guéri des malades, y compris des aveugles, des sourds et des boiteux.
— LUC 7:21, 22.
"21  À cette heure-là, il en guérit beaucoup de maladies, et de maux pénibles, et d’esprits méchants, et il accorda la faveur de la vue à beaucoup d’aveugles. 22  En réponse donc il dit aux [deux hommes] : “ Allez raconter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles reçoivent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts sont relevés, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres."

Il a multiplié des aliments et nourri ainsi des foules affamées. —
MATTHIEU 14:17-21
"17  Ils lui dirent : “ Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. ” 18  Il dit : “ Apportez-les-moi ici. ” 19  Ensuite il ordonna aux foules de s’étendre sur l’herbe et prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il dit une bénédiction et, après avoir rompu les pains, il les distribua aux disciples, et les disciples aux foules. 20  Ainsi tous mangèrent et furent rassasiés, et on enleva ce qui restait des morceaux : douze paniers pleins. 21  Pourtant ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter femmes et petits enfants."

MATTHIEU 15:34-38.
"34  Mais Jésus leur dit : “ Combien de pains avez-vous ? ” Ils dirent : “ Sept, et quelques petits poissons. ” 35  Et, après avoir ordonné à la foule de s’étendre par terre, 36  il prit les sept pains et les poissons, et, après avoir rendu grâces, il les rompit et se mit à les distribuer aux disciples, et les disciples aux foules. 37  Et tous mangèrent et furent rassasiés, et, ce qui restait des morceaux, on l’enleva : sept pleins paniers à provisions. 38  Pourtant ceux qui avaient mangé étaient quatre mille hommes, sans compter femmes et petits enfants."

Au moins trois fois, il a rendu la vie à des morts. —
LUC 7:11-15 ;
"11  Peu après cela, il fit route vers une ville appelée Naïn, et ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. 12  Quand il arriva près de la porte de la ville, eh bien, voyez, on portait dehors un mort, le fils unique-engendré de sa mère. De plus, elle était veuve. Une foule considérable de la ville était aussi avec elle. 13  Et quand le Seigneur l’aperçut, il fut pris de pitié pour elle, et il lui dit : “ Cesse de pleurer. ” 14  Sur quoi il s’avança et toucha la civière, et les porteurs s’arrêtèrent, et il dit : “ Jeune homme, je te le dis : Lève-toi ! ” 15  Et le mort se redressa et commença à parler, et il le donna à sa mère."
LUC 8:41-55 ;
"41  Mais, voyez, un homme nommé Jaïrus arriva, et cet [homme] était président de la synagogue. Et il tomba aux pieds de Jésus et se mit à le supplier d’entrer dans sa maison, 42  parce qu’il avait une fille unique-engendrée, âgée d’environ douze ans, et elle était en train de mourir.
Comme il s’[y] rendait, les foules le serraient de tous côtés. 43  Et une femme atteinte d’un flux de sang depuis douze ans, laquelle n’avait pu être guérie par personne, 44  s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement de dessus ; et à l’instant même son flux de sang s’arrêta. 45  Et Jésus dit : “ Qui est-ce qui m’a touché ? ” Alors que tous s’en défendaient, Pierre dit : “ Instructeur, les foules t’entourent et te serrent fortement. ” 46  Mais Jésus dit : “ Quelqu’un m’a touché, car je me suis rendu compte qu’une puissance était sortie de moi. ” 47  Voyant qu’elle n’était pas passée inaperçue, la femme vint, toute tremblante, et tomba devant lui, et elle annonça devant tout le peuple pour quel motif elle l’avait touché et comment elle avait été guérie à l’instant même. 48  Mais il lui dit : “ [Ma] fille, ta foi t’a rétablie. Va en paix. ”
49  Tandis qu’il parlait encore, un certain représentant du président de la synagogue arriva et dit : “ Ta fille est morte ; ne dérange plus l’enseignant. ” 50  En entendant cela, Jésus lui répondit : “ N’aie pas peur, fais montre de foi seulement, et elle sera sauvée. ” 51  Quand il arriva à la maison, il ne laissa personne entrer avec lui, si ce n’est Pierre et Jean et Jacques, ainsi que le père et la mère de la fillette. 52  Mais tous les gens pleuraient et se frappaient la poitrine de chagrin pour elle. Alors il dit : “ Cessez de pleurer, car elle n’est pas morte, mais elle dort. ” 53  Et ils se mirent à se moquer de lui d’un air méprisant, parce qu’ils savaient qu’elle était morte. 54  Mais il la prit par la main et appela, en disant : “ Fillette, lève-toi ! ” 55  Et son esprit revint, et elle se leva à l’instant même ; et il ordonna de lui donner à manger."

JEAN 11:38-44.
"38  Jésus donc, après avoir gémi de nouveau en lui-même, vint à la tombe de souvenir. C’était, en fait, une grotte, et une pierre était placée contre. 39  Jésus dit : “ Enlevez la pierre. ” Marthe, la sœur du défunt, lui dit : “ Seigneur, il doit déjà sentir, car cela fait quatre jours. ” 40  Jésus lui dit : “ Ne t’ai-je pas dit que si tu croyais tu verrais la gloire de Dieu ? ” 41  On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : “ Père, je te remercie de ce que tu m’as entendu. 42  Je savais, c’est vrai, que tu m’entends toujours ; mais c’est à cause de la foule qui est alentour que j’ai parlé, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. ” 43  Et quand il eut dit ces choses, il cria d’une voix forte : “ Lazare, viens dehors ! ” 44  L’[homme] qui avait été mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, et son visage était lié tout autour par un tissu. Jésus leur dit : “ Déliez-le et laissez-le aller. ”

Imaginez ce que sera la vie sur terre sous la domination d’un Roi aussi puissant !

Révéler la personnalité de  Dieu...!
Personne n’est mieux placé que le propre Fils  de Dieu, celui qui devint Jésus Christ, pour enseigner aux humains qui est DIEU.
Étant “ le premier-né de toute création ”, Jésus a côtoyé DIEU au ciel plus longtemps qu’aucune autre créature spirituelle (Colossiens 1:15).
"15  Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création "

Que d’occasions il a eues de s’imprégner de la pensée de son Père et d’apprendre à connaître sa volonté, ses normes et ses manières d’agir !

Jésus
Jésus a pu dire à juste titre : “ Personne ne sait qui est le Fils si ce n’est le Père, et personne ne sait qui est le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. ” (Luc 10:22)

. Lorsqu’il était homme sur terre, il a révélé la personnalité de son Père, de bon gré et avec empressement. Ses paroles et son enseignement provenaient d’une source exceptionnelle : il a puisé dans les souvenirs de ce qu’il avait vécu dans le domaine spirituel, en la glorieuse présence du Dieu Très-Haut. —
Jean 8:28.
"28  Donc Jésus dit : “ Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous saurez que je suis [lui], et que je ne fais rien de ma propre initiative, mais que, comme le Père m’a enseigné, moi je dis ces choses."

La façon dont Jésus a révélé son Père pourrait être illustrée par ce que fait un transformateur électrique. Cet appareil peut transformer un courant de haute tension en un courant de tension plus faible, le rendant utilisable par le consommateur moyen. Lorsqu’il était sur terre, Jésus a transformé la connaissance acquise sur son Père au ciel de façon à ce que d’humbles humains la comprennent sans difficulté et l’appliquent facilement.

Jésus a révélé son Père par deux moyens importants :

Par son enseignement, il a fait connaître la vérité sur DIEU : son nom, son dessein et ses manières d’agir.
— JEAN 3:16
16"  “ Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique-engendré, afin que tout homme qui exerce la foi en lui ne soit pas détruit mais ait la vie éternelle."
JEAN 17:6,
"6  “ J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés, et ils ont observé ta parole."
JEAN 17:26
"26  Et je leur ai fait connaître ton nom et je le ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en union avec eux. ”

Par ses actions, il a révélé de nombreux aspects fascinants de la personnalité de DIEU. Il a reflété la personnalité de son Père si parfaitement qu’il a pu dire : ‘ Si vous voulez savoir comment est mon Père, regardez-moi. ’
— JEAN 5:19
"19  En réponse donc Jésus leur dit encore : “ Oui, vraiment, je vous le dis : Le Fils ne peut rien faire de sa propre initiative, mais seulement ce qu’il voit faire au Père. Car ce que Celui-là fait, cela, le Fils aussi le fait pareillement."

JEAN 14:9.
"9  Jésus lui dit : “ Depuis si longtemps que je suis avec vous, et pourtant, Philippe, tu n’es pas parvenu à me connaître ? Qui m’a vu a vu le Père [aussi]. Comment se fait-il que tu dises : ‘ Montre-nous le Père ’ ?"

La vie de Jésus nous émerveille. Qui plus est, nous pouvons connaître d’immenses bienfaits si nous comprenons pourquoi il est mort et que nous agissions en conséquence.

Contenu sponsorisé

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Oct 2017 - 7:09