www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

La Vie de Jésus-Christ

Partagez

Chevalier du Temple

Date d'inscription : 20/08/2013

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Dim 10 Juil 2016 - 12:04

* Voici le moment le plus atroce de l'Evangile où les bourreaux s'affèrent à leur besogne.

La troupe vient d'arriver au Golgotha et sans attendre, on arrache le manteau de pourpre posé sur Jésus dont l'étouffe est colléà ses plaies. Les prisonniers sont attachés sur des pieux surmontés en forme de T par une barre transversale. Les pieds et les mains sont fixés aux gibets par d'énormes clous. 

Notre Seigneur prie pour ceux qui ne savent pas ce qu'ils font, mais rien ne vient à bout de la haine des Scribes et des Prêtres qui devant la Croix, rient et se moquent e lui :...<< Il guérit les autres et ne peut se sauver lui-même ! >> Pilate a collé une inscription sur le gibet :...<< Celui-ci est roi des Juifs >>. Mais ils ne sont pas satisfaits et tentent qu'on la remplace par :...<< Qui s'est dit le roi des Juifs >>. Pilate les éconduit sèchement :...<< Ce qui est écrit est écrit >>. 

La foule amassée sur le lieu du supplice s'en tient elle-aussi aux moqueries :...<< Toi qui détruis le temple de Dieu et le rebâtis en trois jours, sauve-toi donc ! >>. Ceux que Jésus aime montent la garde autour de son corps exposé et le recouvre de leur amour. A travers le pus et le sang, Notre Seigneur aperçoit Marie sa mère et Marie Madeleine, agenouillées au pied de sa croix. Jean, l'apôtre bien-aimé est là aussi. 

Tout à coup, un épisode sublime se produit : l'un des deux malfaiteurs crucifiés avec le Christ, l'injurie en disant :...<< N'es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous >>. Alors l'autre malfaiteur le reprend en disant :...<< Ne crains-tu pas Dieu toi qui est condamné au même supplice ? Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce que méritent nos crimes, mais lui, il n'a rien fait de mal. >>

A peine a-t-il parlé qu'une grâce immense lui est donnée, celle de croire que ce supplicié qui partage son sort est le Christ, le Fils de Dieu. Il dit à Jésus :...<< Seigneur, souvenez-vous de moi, quand vous serez entré dans votre royaume >>. Jésus lui dit :...<< Aujourd'hui même, tu seras avec moi dans le ciel >>. Un seul mouvement de pur amour en provenance de Jésus, et toute une vie criminelle est anéantie pour toujours. Jésus rend fou d'espérance !
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 11 Juil 2016 - 16:49

* Maintenant, Jésus a un regard pour les deux êtres qu'il a le plus aimés en ce monde, il les confie l'un à l'autre :...<< Femme, voila votre fils >> dit-il à Marie sa mère tandis qu'à Jean, il dit :...<< Voila ta mère >>. Dès lors, Marie et Jean ne se quitteront plus. Tout à coup, Notre Seigneur poussa un cri déchirant, inattendu et glacial :...<< Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'avez-vous abandonné ? >> Encore une fois, il a fallu que le Fils connaisse cette horreur qui est l'abandon du Père.

Lorsque les soldats entendirent Jésus appeler Dieu, ils crurent que Dieu allait venir le sauver. Donc, dans un sens, on peut dire qu'ils avaient un peu de foi. Brûlant de fièvre, Jésus dit :...<< J'ai soif ! >> On lui présenta à la bouche une éponge trempée de vinaigre, pas par méchanceté, car le vinaigre servait de "piquette" aux soldats. Maintenant, Jésus s'exclama :...<< Tout est consommé >>. Mais avant de rendre l'âme, il poussa un grand cri mystérieux qui fit qu'un centurion romain bouleversé, se frappa la poitrine en disant :...<< Cet homme était vraiment le Fils de Dieu ! >> : Notre Seigneur Jésus-Christ dit une dernière fois :...<< Père, je remets mon âme entre vos mains >>. Notre Sauveur baissa la tête et rendit l'esprit, après avoir parfaitement accomplit la volonté de Dieu pour l'humanité.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 11 Juil 2016 - 22:59

Lorsqu'on fut arrivé sur le Golgotha, on lui donna à boire du vin de myrrhe, mêlé à du fiel, et lorsqu'il en eut gouté, il n'en voulut pas boire. Alors ils le crucifièrent. Ils crucifièrent avec lui les deux voleurs, l'un à droite, l'autre à gauche, et Jésus au milieu. Ainsi fut accomplie l'Ecriture qui dit :...<< Il a été mis au rang des scélérats. >>

Jésus disait :...<< Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. >>

Les soldats, après l'avoir crucifié, prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Mais la tunique était sans couture, d'un seul tissu du haut jusqu'en bas; ils se dirent l'un à l'autre :...<< Ne la divisons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. >> C'est ainsi que fut accompli ce que dit l'Ecriture :...<< Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré ma tunique au sort ! >> Ainsi firent les soldats, puis s'étant assis, ils le gardaient. On était encore dans la troisième heure.

Pilate avait fait une inscription qui indiquait la cause de la condamnation; il la fit mettre au haut de la croix. Il était écrit : Jésus de Nazareth, Roi des Juifs. Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus avait été crucifié se trouvait près de la ville, et qu'elle était écrite en hébreu, en grec et en latin.

Les pontifes des Juifs vinrent dire à Pilate :...<< N'écrivez point : roi des Juifs; mais : il a dit, je suis le Roi des Juifs. >> Pilate leur répondit :...<< Ce que j'ai écrit est écrit. >>

tout autour le peuple le regardait et le raillait, les passants le blasphémaient et lui disait en branlant la tête :...<< Ah ! toi qui détruis le temple de Dieu et le rebâtis en trois jours, sauve-toi donc toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix ! >> Pareillement les Princes des prêtres se moquaient de lui avec les Scribes et les Anciens :...<< Il a sauvé les autres, disaient-ils, il ne peut se sauver lui-même ! S'il est le roi d'Israël, qu'il descende maintenant de la croix, et croirons en lui. Il se confie en Dieu; qu'il le délivre maintenant, s'il l'aime. N'a-t-il pas dit : Je suis le Fils de Dieu ? >>

Les soldats l'insultaient aussi, ils s'approchaient de la croix et lui offraient du vinaigre, en disant :...<< Si tu es le roi des juifs, sauve-toi. >> Les voleurs qui étaient crucifiés avec lui l'injuriaient de la même manière. Cependant l'un d'eux l'ayant blasphémé en disant :...<< Si tu es le Christ, sauve-toi et nous aussi avec toi ! >> l'autre le reprit hautement en ces termes :...<< N'as-tu donc no plus aucune crainte de Dieu, toi qui subis le même supplice ? pour nous, c'est justice, nous recevons ce que nos crimes méritent. Mais celui-ci n'a rien fait de mal. >>

Puis il dit à Jésus :...<< Seigneur, souvenez-vous de moi quand vous serez dans votre royaume. >> Jésus lui répondit :...<< En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. >> On était dans la sixième heure, et les ténèbres couvrirent toute la terre jusqu'à la neuvième heure; le soleil avait perdu sa lumière. 

Debout, près de la croix, se tenait la mère de Jésus, et la parente de sa mère, Marie femme de Cléophas, mère de Jacques le Mineur et de Joseph, Marie-Madeleine, et Salomé, mère des fils de Zébédée. Lorsque Jésus vit sa mère, et debout près d'elle le Disciple qu'il aimait, il dit à sa mère :...<< Femme, voila votre fils. >> Il dit ensuite au Disciple :...<< Voila ta mère. >> Et de ce moment le Disciple l'a prit chez lui.

Vers la neuvième heure, Jésus cria d'une voix forte en disant :...<< Eli, Eli, lamma sabacthani ? >> c'est-à-dire :...<< Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'avez-vous abandonné ? >> Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, firent cette réflexion :...<< Voila qu'il appelle Elie ! >>

Jésus, sachant que tout était consommé, réalisa le dernier oracle des Ecritures en disant :...<< J'ai soif ! >> Or il y avait là un vase plein de vinaigre. A l'instant, l'un des soldats courut prendre une éponge, la remplit de vinaigre, et la plaçant au bout d'un roseau d'hysope, il lui donnait à boire. 

Mais les autres disaient :...<< Laisse-donc, voyons si Elie viendra le délivrer. >> --- << Laissez-moi vous-mêmes >> répliqua celui qui lui offrait du vinaigre; c'est justement pour voir si Elie viendra le descendre de la croix. >>

Jésus ayant pris le vinaigre, dit :...<< Tout est consommé. >> Puis il s'écria d'une voix très forte :...<< Mon Père, je remets mon âme entre vos mains. Et ayant incliné la tête, il expira.


Source : (S. Mat., XXVII, 35-50; S. Marc, XV, 25-37: S. Luc, XXIII, 33-46; S. Jean, XIX, 18-30 )


* Les saintes femmes avaient apporté du vin pour endormir les douleurs de Jésus; les bourreaux lui substituèrent du fiel, offert ordinairement aux suppliciés. 

<< Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. >> : Quelle grandeur d'ame en Jésus,  Il oublier ses douleurs accablantes, pour prier pour ses bourreaux. Cette prière conduit forcément au pardon. Une des toutes dernières paroles de Jésus sur la croix, quelques instants avant de mourir, a été d'implorer le Père pour qu'il pardonne à ses bourreaux.

D'après la loi romaine, les habits du condamné appartenaient aux soldats qui l'avaient conduit au supplice.

<< On était encore dans la troisième heure. >> : Les Juifs divisant le jour en quatre parties de trois heures chacune, la fin de la troisième heure touchait à midi, qui était la sixième heure. Jésus fut donc crucifié un peu avant midi.

Les tortures de Jésus ne parviennent pas à toucher le coeur de ses ennemis et à changer leurs dispositions à son égard. Ces malheureux semblent devenir des monstres; agissant au compte du démon, ils en sont comme possédés.

Saint Mathieu et saint Marc disent clairement que, tout d'abord, les deux voleurs insultaient Jésus; la patience sublime du Christ, un rayon de sa grâce toucha celui donc parle saint Luc, et qui est devenu saint Dismas, le bon larron. 

La nature entière s'émeut à la mort du Créateur et atteste encore la divinité de Jésus. Beaucoup d'historiens font mention de ces ténèbres extraordinaires, au jour et à l'heure de la mort de Jésus : on les remarqua en Chine comme à Rome. 

Les saintes femmes s'étaient d'abord tenues plus loin, par crainte de la foule; mais à la faveur des ténèbres, elles se rapprochèrent de la croix. Il faut admirer le courage de Marie pleine de grâce, qui est là, debout, non seulement pour consoler son fils, mais pour collaborer à l'oeuvre du salut du monde. C'est là qu'elle a mérité son titre de Corédemptrice du genre humain. 

Jésus confie la Sainte Vierge à saint Jean, qfin qu'il veille sur elle pendant le reste de sa vie mortelle. Et surtout en la personne de saint Jean, il donne Marie comme mère et protectrice à tous les hommes.

<< Eli, Eli, lamma sabacthani ? >> c'est-à-dire :...<< Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'avez-vous abandonné ? >> : Notre Sauveur avait parlé en hébreu, et les soldats romains, ne connaissant pas cette langue, se trompaient sur le sens des paroles qu'ils avaient entendues. 

<< Tout est consommé. >> : Jésus avait enduré toutes les souffrances, méritées par nos péchés, les prophéties étaient toutes réalisées, la justice de Dieu était satisfaite, les hommes etaient rachetés et la terre coupable réconciliée avec le ciel.

Jésus maître de la vie et de la mort, ne meurt qu'au moment où il le veut; c'est lui-même qui remet son âme à son Père. 
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 12 Juil 2016 - 16:50

Soudain, le voile du Temple ns déchira en deux parties, depuis le haut jusqu'en bas; la terre trembla et les rochers se fendirent; des tombeaux s'ouvrirent et plusieurs corps de saints qui étaient morts se levèrent. Sortant ressuscités et leurs tombeaux, ils vinrent dans la cité sainte et apparurent à un grand nombre d'habitants.

Pour le centurion, qui se tenait en face de la croix, voyant que Jésus avait expiré en poussant un tel cri, il rendit gloire à Dieu et s'écria :...<< Oui, cet homme était juste; c'était bien le Fils de Dieu. >>

Ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus furent épouvantés du tremblement de terre et de tout ce qui arrivait; ils disaient aussi :...<< Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu. >>

La foule des spectateurs, saisie de tout ce qu'elle voyait, s'en retournait en se frappant la poitrine.

Quant à ceux qui étaient de la connaissance de Jésus, ils se tenaient au loin, observant ce qui se passait, ainsi que les femmes qui l'avaient suivi de la Galilée, en l'entourant de leurs soins. il y en avait un grand nombre qui l'avaient accompagné jusqu'à Jérusalem.

C'était la préparation du sabbat; pour que les corps ne demeurassent pas en croix le lendemain, qui était le sabbat le plus solennel, les Juifs prièrent Pilate qui'on leur rompit les jambes et qu'on les enlevât. Des soldats vinrent donc et ils rompirent les jambes du premier larron, puis du second qui avait été crucifié avant Jésus. 

Mais lorsqu'ils vinrent à lui et qu'ils le virent déjà mort, ils ne lui rompirent point les jambes; seulement un des soldats lui ouvrit le côté d'un coup de lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau. 

Celui qui l'a vu en rend témoignage, et son témoignage est vrai; il sait qu'il dit vrai, afin que vous croyiez aussi. Car ces choses ont été faites afin que s'accomplit cette parole de l'Ecriture :...<< Vous ne briserez aucun de ses os. >> Et ailleurs l'Ecriture dit encore :...<< Ils porteront les regards sur celui qu'ils ont transpercé. >>


Source : (S. Mat., XXVII, 51-56; S. Marc, XV, 38-41; S. Luc, XXIII, 45-49; S. Jean, XIX, 31-37)


* Le voile du temple cachait aux simples fidèles le Saint des Saints; cette déchirure annonce la fin de la religion de Moïse, qui était la préparation de celle de Jésus. Beaucoup de patriarches et de justes vinrent consoler les Apôtres et affermir leur foi. Ils attendirent ensuite l'Ascension de Jésus, et montèrent au ciel avec lui. On montre une caverne sur la colline, en face du Calvaire, où se tenaient les Apôtres pendant la mort de Jésus. La loi prescrivait de ne pas laisser le condamné sur le gibet au delà d'un jour; cette prescription était plus urgente à la veille du sabbat, qui était le jour le plus solennel de l'octave de Pâque.

<< un des soldats lui ouvrit le côté d'un coup de lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau. >> : L'eau représente le Baptême et le sang l'Eucharistie.

Saint Jean a soin de préciser le détails dont il a été le témoin; et il explique comment Jésus a réalisé dans sa Passion toutes les prophéties qui l'avaient annoncée. L'agneau pascal était une des  principales figures du Sauveur; il était défendu aux Juifs d'en briser les os. (Exod, XII, 46)
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 13 Juil 2016 - 17:42

* Rien ne reste de cette obscure aventure de trois années que trois corps suppliciéà l'entrée d'une ville, sous un ciel d'orage, un jour assombri de printemps. Le jour de la Préparation, il ne fallait pas que ces cadavres demeurassent là. A la demande des Juifs et sur ordre de Pilate. les soldats achevèrent donc les deux voleurs en leur rompant les jambes. Comme Jésus était mort, on se contenta d'un coup de lance qui lui ouvrit le coeur et Jean, la tête appuyée peut-être contre le corps en lambeaux, vit venir par la plaie ouverte, l'eau et le sang, les sentit sur lui couler. 

Un disciple secret de Jésus, de l'espèce de ceux qui avaient eu peur des Juifs tant qu'il avait vécu, un certain Joseph d'Arimathie, obtint de Pilate la permission de prendre le corps. Nicodème, un craintif lui aussi, un politique, se mnanifesta à ce moment-là et vint avec de la myrrhe et de l'aloès. Ces deux hommes qui n'avaient pas osé confesser le Christ vivant et qui allaient le voir en cachette pendant la nuit, maintenant qu'il était mort témoignent plus de foi et de tendresse que ceux qui s'étaient répandus en paroles. Joseph d'Arimathie possédait un sépulcre neuf, dans un jardin, sur ce versant du Golgotha. A cause de la fête et comme ce sépulcre était tout proche, ils y deposèrent le corps du Seigneur.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Jeu 14 Juil 2016 - 10:35

Le soir approchait, lorsqu'arriva Joseph, riche habitant d'Arimathie, ville de Judée. C'était un homme bon et juste, un noble décurion qui attendait le Royaume de Dieu, car il était aussi disciple de Jésus, mais en secret, par crainte des chefs. Il n'avait pas pris part aux conseil et aux actes des Juifs.

Il entra hardiment chez Pilate, et demanda le corps de Jésus. Pilate s'étonnait qu'il fût mort si tôt; aussi fit-il venir le centurion, et lui demanda si Jésus était déjà mort. Sur la réponse affirmative du centurion, il ordonna que le corps fût remis à Joseph. Celui-ci  détacha Jèsus de la croix et le mit dans un linceul qu'il avait acheté.

Nicodème, celui qui était venu d'abord vers Jésus la nuit, arriva aussi, apportant une composition de myrrhe et d'aloès, d'environ cent livres : ils priurent le corps de Jésus et l'enveloppèrent de linges avec des parfums, comme les Juifs ont coutume d'ensevelir.

il y avait près du lieu où Jésus fut crucifié un jardin, et dans ce jardin un sèpulcre neuf taillè dans le roc, où personne n'avait encore été mis; il appartenait à Joseph. Comme le jour préparatoire au Grand Sabbat finissait, et que ce sépulcre était proche, ils y dèposèrent le corps de Jésus.

Joseph roula une grande pierre à l'entrée du sépulcre, et il s'en alla; le jour du sabbat allait commencer.

Marie-Madeleine et l'autre Marie, mère de Joseph s'étaient assises en face du sépulcre. Elles regardaient avec une grande attention ou l'on mettait le corps du Seigneur, et comment il était placé dans le tombeau. En s'en retournant, elles préparèrent des aromates et des parfums; mais le jour du sabbat, elles gardèrent le repos selon la Loi.


Source : (S. Mat., XXVII, 57-61; S.Marc, XV, 42-47; S. Luc, XXIII, 50-56; S. Jean, XIX, 38-42)


* La certitude de la mort de Jésus, constatée officiellement, était indispensable, pour que le grand prodige de la Résurrection eut l'éclat et l'efficacité que le Sauveur avait annoncés. Le coup de lance dont le soldat Longin transperça le Coeur de Jésus nous fournit à cet égard un argument péremptoire. 

Les Juifs enveloppaient de bandelettes chaque doigt séparément, et tous les membres du corps; ils mettaient aussi une grande quantité de parfums pour embaumer. Mais l'embaumememt se fit à la hâte et incomplètement, à cause du peu de temps dont on disposait. 

Les sépulcres des Juifs etaient comme de petites chambres creusées dans le rocher, on y entrait par une porte basse. Cette ouverture n'etait pas fermée par une porte ordinaire, mais par une très grosse pierre plate, taillée en rond comme une grande meule de moulin. Pour ouvrir on la faisait rouler de côté, restant toujours debout, appuyée au rocher taillé à pic.

Le repos du sabbat commençait le vendredi soir, au lever des étoiles, et se terminait le lendemain à la même heure. Les saintes femmes se hâtèrent de préparer les parfums, dès le soir même, pour être prêtes à terminer l'embaumement dès le dimanche matin.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Ven 15 Juil 2016 - 16:23

Le lendemain, qui était le jour du sabbat, les princes des prêtres et les Pharisiens vinrent ensemble vers Pilate, et lui dirent :...<< Seigneur, nous nous sommes rappelé que ce séducteur a dit, lorsqu'il vivait encore :...<< Après trois jours je ressusciterai. >> Commandez donc que le sépulcre soit gardé jusqu'au troisième jour, de peur que ses Disciples ne viennent le dérober et ne disent au peuple : Il est ressuscité d'entre les morts. Cette dernière erreur serait pire que la première. >> 

Pilate leur dit :...<< Vous avez des gardes; allez, et gardez-le comme vous l'entendez. >> Ils allèrent donc, s'assurèrent du sépulcre, en scellèrent la pierre, et y mirent des gardes


Source : (S. Mat., XXVII, 66-86)


* Pilate honteux de sa faiblesse, dégoûté des Juifs, qui l'ont entraîné au crime, ne veut plus rien entendre d'eux. Admirons comme la méchanceté des Juifs sert les desseins de Dieu : la pierre est scellée, et des gardes vont demeurer constamment près du sépulcre. Ils fourniront la meilleure preuve que le corps de Jésus n'a pas été enlevé, mais qu'il est réellement ressuscité.

Le tombeau a été comme un lieu de repos d'où le Sauveur est sorti plein de vie, de puissance et de majesté. La pénitence est comme le tombeau où le pécheur meurt au péché et à tous les désordres, pour trouver une vie nouvelle en Dieu.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Sam 16 Juil 2016 - 12:46

* Tant de haine désormais inutile dans le coeur des Scribes, le compte était réglé et l'affaire finie. Les Pharisiens s'inquiétaient encore de ce qui persistait d'agitation autour du cadavre de Jésus. Ceux qui avaient toujours vu clair se moquaient de ceux que "l'imposteur" avait impressionnés de son vivant. Mais où donc étaient les amis du supplicié et que restait-il de leur foi ? Jésus mort, sa mémoire serait certainement abominable et ignoble aux Juifs. Quant à son héritage, un signe d'abjection. Ou pouvait se demander où était sa victoire sur le monde alors que ceux qui le haïssaient, l'avaient écrasé, piétiné, convaincu d'impuissance et d'imposture devant le peuple entier. Maintenant, ses disciples ne pouvaient plus que se cacher dans la honte, en silence. Bien sûr, ils se souvenaient de certaines paroles et s'y accrochaient, mais leur foi vacillait . . . mais pas leur amour. Ici devait commencer l'histoire du retour de Jésus dans le monde.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Dim 17 Juil 2016 - 14:57

Le soir du sabbat, alors que les étoiles indiquaient le premier jour de la semaine, Marie-Madeleine, Marie mère de Jacques, et salomè achetèrent des parfums afin de venir embaumer Jésus. 

De grand matin, quand les ténèbres duraient encore, elles emportèrent les parfums qu'elles avaient préparés, et arrivèrent au sépulcre au lever du soleil. Elles se disaient l'une à l'autre :...<< Qui nous écartera la pierre qui ferme l'entrée du sépulcre ? >> Car elle était fort grande.

Masis voila qu'il se fit un tremblement de terre; un ange du Seigneur descendit du ciel, puis il s'approcha pour renverser la pierre, et s'assit dessus. Son visage brillait comme l'éclair, son vêtement était blanc comme la neige. Par la crainte qu'ils en eurent, les gardes furent épouvantés et devinrent comme morts.

Les femmes virent donc la pierre renversée, et ètant entrées, elles ne trouvèrent point le corps du Seigneur Jésus; mais elles aperçurent un jeune homme, assis à sa droite, couvert d'une robe blanche, et elles en furent effrayées.

Marie courut vers Simon-Pierre et vers l'autre Disciple que Jésus aimait, et elle leur dit :...<< Ils ont enlevé le Seigneur du sépulcre, et nous ne savons pas où ils l'ont mis ! >>

Pendant qu'en leur âme les femmes étaient consternées de tout cela, deux hommes se trouvèrent debout près d'elles, vêtus de robes resplandissantes.

Elles étaient saisies de crainte et baissaient le visage vers la terre :...<< Pour vous, dit un des anges, ne craignez point; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est du nombre des vivants ? Il n'est point ici, il est ressuscité comme il l'a dit. Rappelez-vous comment il vous a parlé, quand il était encore en Galilée, et qu'il disait :...<< Il faut que le Fils de l'Homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié et qu'il ressuscite le troisième jour. Venez voir le lieu où avait été mis le Seigneur, et allez promptement le dire à ses Disciples et à Pierre qu'il est ressuscité : voila qu'il vous devance en Galilée. Vous le verrez là comme il vous l''a dit; je vous en préviens. 

Elles ses ouvinrent en effet des paroles de Jésus, et elles sortirent aussitôt du sépulcre avec une grande crainte et une grande joie. 

Pierre, de son côté, partit avec l'autre Disciple, pour aller au sépulcre. Ils couraient tous deux ensemble, mais l'autre Disciple courait plus vite que Pierre, et il arriva le premier au tombeau. S'étant penché, il vit les linges posés à terre, cependant il n'entra pas. 

Pierre, qui le suivait, vint aussi, entra dans le sépulcre, vit les linges posés à terre et le suaire qui couvrait la tête de Jésus, non point avec les linges, mais plié en un lieu à part.

Alors l'autre Disciple, qui était venu le premier au sépulcre entra aussi; il vit et il crut. Ils ne comprenaient pas encore ce qui est dans l'Ecriture : "Il fallait qu'il ressuscitât d'entre les morts." Les Disciples s'en retournèrent donc chez eux et Pierre demeurait tout surpris de ce qui était arrivé.


Source : (S. Mat., XXVIII, 1-15; S. Marc, XVI, 1-8; S. Luc, XXIV, 1-2; S;.Jean, XX. 1-10)


* Les parfums achetés le vendredi soir n'étaient pas suffisants; les saintes femmes vont en chercher dès le samedi soir, après le lever des étoiles. Elles auraient eu beaucoup de peine à faire rouler la pierre de côté, pour dégager l'entrée; l'ange la renverse complètement. 

Jésus était ressuscité dès l'aurore de ce jour, étant resté dans le tombeau non trois jours entiers, mais sur trois jours, un peu du vendredi, tout le samedi et un peu du dimanche. Les gardes ne l'avaient pas vu; ils ne connaissaient pas encore sa Résurrection. 

Marie-Madeleine, dans son ardent amour pour son Sauveur, ne cherche que lui et ne s'inquiète nullement du reste; n'ayant pas trouvé le corps de Jésus, elle court en toute hate en prévenir les Apôtres.

Le premier qui était apparu aux gardes et que les femmes avaient vu, était disparu après. C'est peut-être le même qui vient maintenant, avec un autre, rassurer les amies du Sauveur. Marie-Madeleine partit aussitôt, revint ensuite avec Pierre et Jean, vit Jésus, et alla rejoindre les autres femmes.

Pour concilier ces diverses apparitions, on suppose une chose toute naturelle, c'est qu'il y eut plusieurs groupes de femmes qui se rendirent séparément au sépulcre.

La Résurrection est le plus grand des miracles de Jésus et la plus grande preuve de sa divinité. Ressusciter un mort est la preuve absolue et éclatante d'une mission divine, mais la preuve est tout autre, quand le mort se ressuscite lui-même.

Les anges rappellent les enseignements du Sauveur qui expliquaient si bien d'avance toute la suite des évènements.

Il faut prévenir les Apôtres et particulièrement Pierre, tout à la fois parce qu'il était le chef des Apôtres, et pour le consoler de l'immense douleur dans laquelle son péché l'avait plongé.

Pierre et Jean, prévenus par Marie-Madeleine, sortent en toute hâte : Jean, plus jeune, arrive le premier au sépulcre; mais il n'entre  pas , soit par crainte, soit par respect pour Pierre, son chef. 

Le soin avec lequel le suaire était plié prouverait à lui seul que le corps n'avait pas été enlevé furtivement.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 18 Juil 2016 - 13:02

Jésus, a ressuscité le matin, au premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie-Madeleine, de laquelle il avait chassé sept démons.

Marie se tenait près du sépulcre et en dehors, toute en larmes.

En pleurant elle se pencha, et regarda dans le sépulcre; elle vit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête, l'autre aux pieds, à l'endroit même où l'on avait mis le corps de Jésus.

Ils lui demandèrent :...<< Femme, pourquoi pleures-tu ? >> Elle leur répondit :...<< Parce qu'ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis. >> 

A peine avait-elle parlé, qu'elle se retourna et vit Jésus debout devant elle, mais elle ne savait pas que ce fût Lui.

Jésus lui demanda :...<< Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? >> Elle, pensant que c'était le jardinier, lui répondit :...<< Seigneur, si c'est vous qui l'avez enlevé, dites-moi où vous l'avez mis, et je l'emporterai. >>

Jésus lui dit :...<< Marie ! >> - << Rabboni ! >> ce qui veut dire : ô maître ! s'écria-t-elle en se précipitant vers lui.

Jésus lui dit :...<< Ne t'attache pas ainsi à mes pieds, car je ne remonte pas encore vers mon Père; mais va vers mes frères, et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. >>


Source : (S. Marc, XVI, 9-11; S. Jean, XX, 11-18)


* On suppose que Jésus se hâta avant toutes choses de consoler sa sainte Mère, le contraire serait difficile à croire; mais l'Evangile ne parle que des faits qui devaient avoir un caractère public.

Marie-Madeleine ne s'était pas éloignée avec les autres femmes, elle ne pouvait s'arracher de ce lieu où avait reposé le corps de son bien-aimé Sauveur. Quel beau modèle à étudier et à imiter que celui de Marie-Madeleine pauvre pécheresse. Si le monde corrompt les âmes, et après les avoir perdues, il les abandonne dans le plus profond mépris, Jésus agit tout autrement.

sus lui dit :...<< Marie ! >> : Soit que Marie-Madeleine fût troublée par sa douleur et par ses larmes, soit que Jésus eût dissimuler son visage, elle ne le reconnut qu'à sa voix et à l'accent de bonté qui l'avait déjà touchée autrefois.

Marie-Madeleine s'était jetée aux pieds de Jésus, et les baissait avec amour. << Ne demeure pas dans cet attitude; un devoir de charité t'appelle ailleurs. Va vers ceux qui sont encore dans le trouble et la tristesse : tu reviendras plus tard, car je ne monte pas immédiatement à mon Père. >>
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 19 Juil 2016 - 13:43

* Jésus-Christ avait prédit sa résurrection quand il avait dit en parlant de son corps :...<< Détruisez ce Temple,  et je le rebâtirai en trois jours >>. Il ressuscita le troisième jour après sa mort, le jour de Pâques. Nous sommes certains que Jésus est ressuscité parce que, après sa mort, ses disciples l'ont vu vivant, l'ont touché, lui ont parlé, ont mangé avec lui et son morts pour affirmer sa résurrection. Après sa résurrection, Jésus demeura encore quarante jours sur la terre, achevant d'instruire ses Apôtres et les préparant à prêcher l'Evangile.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 20 Juil 2016 - 13:53

Cependant les femmes, sortant du sépulcre, s'enfuirent; elles ne parlaient pas, car elles étaient remplies de crainte, mais elles coururent annoncer la nouvelle aux Disciples. Et voila que Jésus se présenta devant elles en leur disant :...<< Je vous alue. >>

Elles s'approchèrent, embrassèrent ses pieds et l'adorèrent. Alors Jésus leur dit :...<< Ne craignez point; allez annoncer à mes frères qu'ils aillent en Galilée; là ils me verront. S'étant donc éloignées du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux Onze et à tous les autres.

C'était Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles; elles racontèrent ces évènements aux Apôtres. Leurs paroles parurent à ceux-ci comme l'effet d'un délire, et ils ne les crurent pas.

Marie-Madeleine vint aussi dire aux Disciples qui pleuraient et s'attristaient : J'ai vu le Seigneur, et il m'a dit telles choses. Malgré cette déclaration qu'il vivait et qu'il avait été vu par elle; ils ne le crurent point.


Source : (S. Mat., XXVIII, 8-11; S. Marc, XVI, 8-11; S. Luc, XXIV, 9; S. jean, X, 18)


* Marie-Madeleine vint faire la commission du divin jardinier : elle était déjà venue prévenir Pierre et Jean, cette fois elle parle aux autres Apôtres et aux simples disciples. L'incrédulité est une garantie pour notre foi. Peu disposéà croire comme ils l'étaient, ils ont dû exiger des preuves sérieuses avant de se rendre. Il est clair aussi que les Apôtres ne se seraient pas prétéà un mensonge, ni à un vol de cadavre, qui eût été la preuve que leur Maître les avait trompés.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Jeu 21 Juil 2016 - 14:17

Lorsqu'elles s'en furent allées, quelques-uns des gardes retournèrent à la ville, et rapportèrent aux Princes des prêtres tout ce qui s'était passé.

Ceux-ci s'étant rassemblés avec les Anciens, et ayant tenu conseil, donnèrent une grande somme d'argent aux soldats, en leur disant :...<< Dites que les Disciples sont venus de nuit et l'ont enlevé, pendant que vous dormiez. Et si le gouverneur l'apprend, nous l'apaiserons nous vous mettrons en sûreté. >>

Les soldats prirent l'argent et firent ce qu'on leur avait dit. Cette fable s'est répandue parmi les Juifs et elle se répète encore aujourd'hui.


Souirtce : (S. Mat., XXVIII, 11-15)


* Que peut valoir un pareil témoignage ? Si ces gardent dormaient, comment savent-ils, comment peuvent-ils dire ce qu'on a fait pendant leur sommeil ? L'imposture se trahit elle-même. Les ennemis de Jésus sentaient toute la force de l'argument de la Résurrection. Les soldats romains pris en défaut pendant leur faction étaient punis de mort.  C'était la loi : Pilate aurait dû la leur appliquer. S'il ne l'a pas fait, c'est qu'il savait bien qu'ils n'avaient pas dormi.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Ven 22 Juil 2016 - 13:29

Plus tard et le même jour, Jesus se montra sous une autre forme à deux de ses Disciples, qui étaient en chemin pour se rendre à une bourgade nommée Emmaüs, situéà soixante stades environ de Jérusalem. Chemin faisant, ils s'entretenaient de tout ce qui s'était passé.

Pendant qu'ils discouraient et se communiquaient mutuellement leurs pensées, Jésus lui-même s'approcha et se mit à marcher avec eux. Mais leurs yeux étaient comme voilés, de sorte qu'ils ne pouvaient le reconnaître. Alors il leur dit :...<< Quels sont ces discours que vous tenez ainsi en marchant ? Pourquoi donc êtes-vous tristes ? >> L'un d'eux, nommé Cléophas, lui répondit :...<< Etes-vous seul si étranger dans Jérusalem, que vous ne sachiez point les évènements qui s'y sont passés ces jours-ci ?>>

<< Lesquels donc ? >> leur dit-il. Mais, répondirent-ils, << ce qui concerne Jésus de Nazareth; il fut un prophète puissant en oeuvres et en paroles, devant Dieu et devant tout le peuple, et pourtant les Princes des prêtres et nos chefs l'ont livré pour être condamné à mort et ils l'ont crucifié. Pour nous, nous espérions que c'était lui qui allait racheter Israël. Et cependant voila le troisième jour que toutes choses sont arrivées. A la vérité, quelques femmes qui étaient avec nous, nous ont effrayés, car étant allées avant le jour au sépulcre, et n'ayant point trouvé son coprs, elles sont venues nous raconter que des anges leur ont apparu, et ils disent qu'il est vivant. Quelques-uns des nôtres sont allés aussi au sépulcre, et ils ont constaté que les choses étaient bien comme les femmes l'ont dit; mais lui, ils ne l'ont point trouvé. >>

Alors Jésus leur dit :...<< O hommes sans intelligence ! O coeurs lents à croire tout ce qu'ont enseigné les Prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrit tous ces maux et entrât ainsi dans sa gloire ?  >> Puis, commençant par Moïse et parcourant les Prophètes, il leur expliquait ce qui avait été dit de lui dans toutes les Ecritures.

Cependant ils approchèrent du village où ils allaient, et Jésus feignit d'aller plus loin. Mais ils le pressèrent de rester, en disant :...<< Demeurez avec nous, car il se fait tard, et déjà le jour est sur son déclin. >> Il entra donc avec eux.

Pendant qu'il était à table avec eux, il prit du pain, le bénit, le rompit, et le leur présenta. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent : mais il disparut à leurs regards. 

Ils se dirent l'un a l'autre :...<< Notre coeur n'était-il pas tout brûlant au dedans de nous, lorsqu'il nous parlait dans le chemin et qu'il nous ouvrait le sens des Ecritures ? >> 

Puis se levant à l'heure même, ils retournèrent à Jérusalem, où ils trouvèrent les Onze réunis, avec d'autres disciples. On leur dit :...<< Le Seigneur est vraiment ressuscité, et il est apparu à Simon. >>

Eux à leur tour racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin, et comment ils l'avaient reconnu à la fraction du pain. Mais quelques-uns refusèrent encore de croire.


Source : (S. Marc, XVI, 12-13; S. Luc, XXIV, 13-35)


* Jésus s'était montré à Marie-Madeleine sous la forme d'un jardinier; il se montre ici sous la forme d'un voyager étranger. Le stade valait à peu près deux cents mètres. Les Disciples  avaient vu opérer à Jésus tant de merveilles qu'ils le considéraient comme le Messie; mais le scandale de sa mort les avait déconcertés. Ils ne pouvaient croire à sa Résurrection : ils partageaient peut-être aussi les erreurs des Juifs sur la manière dont le Sauveur rachèterait le monde, par une conquête plutôt que par la souffrance. 

<< Ne fallait-il pas que le Christ souffrit tous ces maux et entrât ainsi dans sa gloire ?  >> : Il le fallait parce que les Prophètes l'avaient annoncé, et parce que la justice divine exigeait une réparation pour nos péchés. 

<< il prit du pain, le bénit, le rompit, et le leur présenta. >> : Ils savaient que telle était la coutume du Seigneur à table. On croit généralement qu'il s'agit ici de la divine Eucharistie, dont l'institution avait dû laisser une impression profonde dans tous les Disciples.

Simon-Pierre vit Jésus probablement en revenant du sépulcre. Il venait l'assurer de son pardon; combien cette entrevue dut être consolante pour le chef des Apôtres !
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Sam 23 Juil 2016 - 13:24

Ils s'entretenaient donc ainsi, ce même jour, premier de la semaine. Le soir était venu, et les portes de la salle où les Disciples se trouvaient rassembléétaient fermées, par la crainte des Juifs, lorsque Jésus apparut tout à coup et se tint au milieu d'eux en leur disant :...<< La paix soit avec vous ! C'est moi ! Ne craignez rien. >>

Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit. Mais il leur dit :...<< Pourquoi êtes-vous troubles, et pourquoi ces pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c'est moi-même, touchez et voyez. Un esprit n'a ni chair, ni os, comme vous voyez que j'en ai. >>

Après leur avoir dit cela, il leur montra ses mains, ses pieds et son côté. Les Disciples furent donc remplis de joie en revoyant le Seigneur.

Mais comme ils ne pouvaient en croire leurs yeux et que le saisissement les mettait hors d'eux-mêmes, Jésus leur dit :...<< Avez-vous ici quelque chose à manger ? >> Ils lui présentèrent un morceau de poisson rôti et un rayon de miel.

Lorsqu'il eut mangé devant eux, prenant les restes il les leur donna.

Puis il leur dit :...<< Tous ces évènements sont ceux que je vous ai annoncés, lorsque j'étais encore avec vous. Il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, dans les Prophètes et dans les Psaumes. >>

Alors il leur ouvrit l'esprit pour qu'ils comprissent lee Ecritures.

Puis il leur dit de nouveau :...<< La paix soit avec vous ! Comme mon Père m'a envoyé, ainsi je vous envoie. >> A ces mots, il souflla sur eux et ajouta :...<< Recevez l'Esprit-Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; et à ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. >>

Or Thomas, appelé Didyme, l'un des Douze, n'était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres Disciples lui dirent donc :...<< Nous avons vu le Seigneur ! >> Mais il leur répondit :...<< Si je ne vois dans ses mains le trou des clous, si je n'enfonce pas mon doigt dans cette ouverture, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. >>

Huit jour après, les Disciples étaient encore réunis, et Thomas avec eux. Jésus vint, les portes fermées, et il se tint au milieu d'eux en leur disant :...<< La paix soit avec vous ! >>

Puis il dit à Thomas :...<< Mets ton doigt là, et vois mes mains; approche ta main et mets là dans mon côté. Ne sois plus incrédule mais fidèle. >>

Thomas répondit :...<< O mon Seigneur et mon Dieu ! >> Jésus lui dit :...<< Parce que tu as vu, Thomas, tu as cru. heureux ceux qui n'ont point vu et qui ont cru. >>


Source : (S. Marc, XI, 14: S. Luc, XIV, 36-49; S. Jean, XX, 19-31)


* Les corps glorieux ne peuvent être arrêtés par les obstacles ordinaires. Ce privilège de la subtilité appartient aux corps des saints après la résurrection. Jesus souhaite d'abord la paix à ses Apôtres, pour les rassurer contre les craintes que leur causait leur souvenir de leur lâcheté et de leur fuite; puis aussi pour leur indiquait le fruit principal de la Rédemption, la paix avec leur conscience et avec Dieu, la paix sur la terre et la paix éternelle au ciel.

<< Jésus leur dit :...<< Avez-vous ici quelque chose à manger ? >> : Les corps ressuscités n'ont plus besoin de nourriture, mais, ne perdant aucun organe, ils peuvent boire et manger.

<< Comme mon Père m'a envoyé, ainsi je vous envoie. >> : Votre mission est divine comme la mienne, et vous avez le même droit à l'obéissance des peuples; mais ayez soin d'employer les mêmes moyens.

<< Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; et à ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. >> : C'est l'institution du sacrement de Pénitence; les Apôtres et leurs successeurs reçoivent le pouvoir, non seulement de déclarer au nom de Dieu que les péchés sont pardonnés ou ne le sont pas, mais encore de les pardonner à ceux qui ont les dispositions nécessaires : or, pour exercer ce pouvoir, ils ont besoin de connaître l'état d'âme du pécheur, ce qui se fait par la confession.

<< Si je ne vois dans ses mains le trou des clous, si je n'enfonce pas mon doigt dans cette ouverture, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point. >> : L'incrédulité de Thomas vient ajouter de nouvelles preuves de la certitude de la Résurrection. on croit que le seigneur exigea de Thomas qu'il touchât ses plaies.

Jésus n'a pas voulu que ses plaies disparussent dans son corps ressuscité; sa passion est en effet son titre de gloire; de plus, ses plaies rappellent sans cesse à Dieu dans le ciel que Jésus a racheté les hommes. 

Thomas vit l'humanité ressuscitée et confessa la divinité. Il n'avait pas tort de demander des preuves, avant de croire, notre foi ne doit pas être aveugle, mais raisonnée et raisonnable; il a seulement mérité des reproches pour s'être montré trop exigeant. Il n'est pas nécessaire de voir soi-même, et nous pouvons nous contenter du témoignage de personnes sérieuses qui ont vu et entendu. 
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par kabout le Sam 23 Juil 2016 - 20:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

hello hello


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
sakura FN

Age : 18
Date de naissance : 01/01/2000
Localisation : AILLEURS...
Capricorne Date d'inscription : 14/12/2012
Passion : UN NOUVEAU MONDE MEILLEUR...

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par sakura FN le Sam 23 Juil 2016 - 21:05

avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Sam 23 Juil 2016 - 21:15

@kabout a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

hello  hello
kabout, merci de tout coeur pour ces beaux portraits qui sont un plus à mon projet sur la Vie de Jésus.
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par kabout le Sam 23 Juil 2016 - 21:20

j'evite de participer a ce sujet car je suis non croyant,mais quelques gifts animés de Jésus juste pour le plaisir . :bonjour:


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Sam 23 Juil 2016 - 21:28

@kabout a écrit:j'evite de participer a ce sujet car je suis non croyant,mais quelques gifts animés de Jésus juste pour le plaisir . :bonjour:
Very Happy Je sais kabout, c'est pourquoi j'apprécie d'autant plus ce beau geste de votre part. Merci ! Wink
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Dim 24 Juil 2016 - 13:42

Plus tard, Jésus se manifesta à nouveau à ses Disciples près de la mer de Tibériade; voici dans quelles circonstances. Simon-Pierre, Thomas, appelé Didyme, Nathanaël, qui était de Cana, en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses Disciples se trouvaient ensemble.

Simon-Pierre leur dit :...<< Je vais pêcher. >> Ils lui répondirent :...<< Nous allons aussi avec toi. >> Ils s'en allerent donc et montèrent dans la barque, mais cette nuit-là ils ne prirent rien.

Le matin étant venu, Jésus parut sur le rivage; les Disciples néanmoins ne le reconnurent point. Jésus leur dit :...<< Mes enfants, n'avez-vous rien à manger ? >>  - << Non ! >> répondirent-ils. Il reprit :...<< Jetez le filet à droite de la barque, et vous en trouverez. >> Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le tirer, tant il était chargé de poissons.

Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre :...<< C'est le Seigneur ! >> Simon-Pierre, entendant que c'était le Seigneur, prit sa tunique, car il n'était pas vêtu, et il se jeta à la mer. Les autres  Disciples vinrent avec la barque; comme ils n'étaient éloignés de la terre que d'environ deux cents coudées, ils tirèrent le filet plein de poissons.

Dès qu'ils furent descendus à terre, ils virent des charbons allumés, du poisson placé dessus, et du pain. Jésus leur dit :...<< Apportez quelques-uns des poissons que vous venez de prendre. >>

Simon-Pierre monta dans la barque et tira à terre le filet. Il contenait cent cinquante-trois gros poissons, et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne fut pas rompu.

Jésus leur dit :...<< Venez et mangez. >> Ils se mirent à table, mais aucun d'eux n'osait lui demander :...<< Qui etes-vous ? >> sachant qu'il était le Seigneur.

Jésus s'approcha, prit du pain, et le leur donna, ainsi que du poisson. Ce fut la troisième fois que jesus se manifesta à ses disciples, après qu'il fut ressuscité d'entre les morts.


Source : (S. Jean, XXI, 1-14)


* On voit que, selon la demande de Jésus, les Apôtres avaient quitté Jérusalem pour retourner en Galilée. 

Cette pêche est une image des oeuvres surnaturelles : si nous le faisons de notre propre mouvement, elles ne produisent rien, mais quand elles sont voulues de Dieu, sa grâce les féconde. 

C'est Pierre qui va pêcher, qui mène la barque, qui s'élance vers Jésus, qui tire le filet plein de poissons; il est le premier et le chef partout.

La coudéétait d'environ cinquante centimètres.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Lun 25 Juil 2016 - 14:56

Lorsqu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre :...<< Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? >> - << Oui, Seigneur >> répondit-il, << vous savez que je vous aime. >> Jésus lui dit :...<< Pais mes agneaux ! >> 

Il lui dit de nouveau :...<< Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? >> Il lui répondit :...<< Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime. >> Jésus reprit :...<< Pais mes agneaux. >> 

Une troisième fois :...<< Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? >> Tout  contriste de ce que Jésus lui demandait pour la troisième fois :...<< M'aimes-tu ? >> Pierre lui répondit :...<< Seigneur, vous connaissez toutes choses, vous savez que je vous aime. >> Jésus lui dit :...<< Pais mes brebis. >>

<< En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais. Mais quand tu sera vieux, tu étendras tes mains et un autre te ceindra et te conduira où tu ne voudras pas. >> Jésus parlait ainsi pour indiquer par quelle mort Pierre devait glorifier Dieu. << Pierre, suis-moi >> ajouta Jésus.

Pierre, s'étant retourné, vit venir derrier lui le disciple que Jésus aimait, le même qui s'était reposé pendant la Cène sur son sein, et lui avait dit :...<< Seigneur, qui est celui qui vous trahira ? >> Pierre, en l'apercevant, demanda à Jésus :...<< Seigneur, et celui-ci, que deviendra-t-il ? >> 

Jésus lui répondit :...<< Si je veux qu'il demeure ainsi jusqu'à  ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi. >>

Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait point. Cependant Jésus n'avait point dit :...<< Il ne mourra point; mais :...<< Si je veux qu'il demeure ainsi jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? >> C'est ce même disciple qui rend témoignage de ces choses, et qui les a écrites; et nous savons que son témoignage est vrai.


Source : (S. Jean, XXI, 15-24)


* Où veut en venir Jésus ? : Ce qu'il dit actuellement, c'est : Je ne peux confier mon oeuvre et la mission de s'en occuper qu'à ceux  qui m'aiment, et je veux d'autant plus d'amour que je confie davantage. C'est l'amour qui inspire le zèle : l'oeuvre sera négligée, si celui qui en est chargé ne m'aime pas. Un triple acte d'amour pour reparer le triple reniement. Toute la tradition voit ici la primauté donnée à Pierre sur les fidèles, les "agneaux", et sur les évêques, les "brebis", les petits et les mères. Pierre était contristé de ce que Jésus lui demandait, car le souvenir de sa triple faute l'attristait ainsi. Pierre est devenu humble; il aime son bon Maître, mais il n'ose pas dire qu'il l'aime plus que les autres. Saint Pierre fut longtemps enchaîné à Rome, dans la prison Mamertine, et mourut attaché à la croix comme son divin Maître, mais la tête en bas. Jésus prédit le martyre de Pierre, et annonce que Jean mourra de mort naturelle. 

<< C'est ce même disciple qui rend témoignage de ces choses, et qui les a écrites; et nous savons que son témoignage est vrai. >> : Ces paroles suffiraient à réfuter ceux qui ont osé dire que Saint Jean n'est pas l'auteur de l'Evangile qui porte son nom. 
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mar 26 Juil 2016 - 16:05

Cependant les onze Disciples allèrent en Galilée, sur une montagne que Jésus avait désignée. En le voyant, ils l'adorèrent; toutefois quelques-uns doutèrent encore. 

Jésus, s'approchant, leur parla ainsi :...<< Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc dans le monde entier; prêchez l'Evangile à toute créature. Enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et apprenez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. >>

Voici que je suis toujours avec vous jusqu'à la consommation des siècles. 

Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira pas, sera condamné

Voici les miracles qui accompagneront ceux qui croiront :...<< ils chasseront les démons en mon nom; ils parleront des langues inconnues; ils prendront les serpents, et s'ils boivent un poison mortel, il ne leur nuira point : ils imposeront les mains sur les malades, et les guériront. >>


Source : (S. Mat., XXVIII, 16-20)


* Saint Paul affirme dans sa lettre aux Corinthiens (XV, 6) que plus de cinq cents fidèles se trouvèrent présents à cette apparition en Galilée : on comprend que quelques-uns fussent restés incrédules. 

<< Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc dans le monde entier; prêchez l'Evangile à toute créature. Enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et apprenez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. >> : Voila la source de l'autorité divine qu'à l'Église dans le monde; elle a le devoir d'enseigner la religion, et personne n'a le droit de l'en empêcher. Voila aussi le devoir, la redoutable obligation de l'Église. Elle est redevable de l'Evangile à toute créature, dans tous les pays et dans tous les temps.

Jésus reste le chef invisible de son Église; il veille sur elle, pour y maintenir le dépôt intact de sa religion et pour la défendre contre tous ses ennemis.

<< Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira pas, sera condamné. >> : Pour être sauvé, il faut recevoir le baptême et croire; mais on ne croit la religion comme il faut, qu'en se conformant à toutes ses prescriptions, au moins à celles qui nous sont imposées sous peine de péché grave. La foi qui croit sans pratiquer ce que la foi enseigne n'est pas suffisante.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Mer 27 Juil 2016 - 15:34

Enfin les Onze étant à table, Jésus leur apparut, il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, pour n'avoir pas cru à ceux qui l'avaient vu ressuscité. << C'est pourtant ce qui était écrit >> leur dit-il.

Le Christ devait souffrir et le troisième jour ressusciter des morts. << Il faut que la pénitence et la rémission des péchés soient prêchées, en mon nom, à tous les peuples, en commençant par Jérusalem. Or, c'est vous qui êtes les témoins de ces choses. Bientôt je vous enverrai le don promis par mon Père. Vous demeurerez dans Jérusalem jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'En-Haut. >>

Après ces paroles, Jésus conduisit ses Apôtres hors de la ville, vers Béthanie; et levant les mains, il les bénit. Pendant qu'il les bénissait, le Seigneur Jésus s'éloigna d'eux; il fut élevé dans le ciel, où il est assis à la droite de Dieu.

Les Apôtres se prosternèrent dans l'adoration, puis ils revinrent à Jérusalem remplis de la plus grande joie. Chaque jour ils étaient dans le Temple, louant et bénissant Dieu. Amen.

Plus tard, étant partis, ils prêchèrent partout; le Seigneur travailla avec eux, et confirma leur parole par les miracles qui l'accompagnaient. 

Il y a encore beaucoup d'autres choses que Jésus a faites en présence de ses Apôtres et qui ne sont consignées dans ce livre. Si elles étaient écrites en détail, je ne crois pas que le monde même pût contenir les volumes qu'elles rempliraient.

Ceci a été écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom.


Source : (S. Marc, XVI, 14-20; S. Luc, XXIV, 50-59; S. Jean, XX, 30-31; XXI, 25)


* Le Sauveur insiste et affirme de nouveau qu'il n'est pas nécessaire de  voir soi-même les prodiges et les miracles pour avoir la foi. Il pensait à la longue suite des fidèles qui doivent se succéder à travers les siècles; les affirmations des Apôtres et de l'immense multitude des martyrs, l'enseignement de l'Église suffiront pour donner à leur foi une base inébranlable.

Béthanie n'était qu'a quinze stades de Jérusalem, dont elle était séparée par le mont des Oliviers. Jésus tint à saluer à Béthanie Lazare et ses soeurs, et ce fut du mont des Oliviers qu'il s'éleva dans le ciel, imprimant dans le roc la trace de ses pieds. C'est du même mont qu'il partit le jeudi saint, pour le Calvaire, et le jeudi de l'Ascension, pour le Ciel. 

Ce ne fut, dit Cornélius, qu'après avoir reçu le Saint-Esprit que les Apôtres fréquentèrent assidument le Temple; jusque-là ils étaient encore timides, et ils demeuraient enfermés dans le cénacle. Ils se partagèrent le monde entier et allèrent porter partout l'Evangile, principe de toute lumière surnaturelle pour les esprits, de toute charité pour les âmes et de toute civilisation chrétienne pour les nations. Jesus accomplit la promesse qu'il avait faite à ses Apôtres; il les accompagnait sans cesse, accomplissant toutes sortes de prodiges pour donner autorité à leur parole et convertir le monde. 

On ne doit pas s'étonner de la figure donnée dans le dernier paragraphe, car il s'agit d'un sujet qu'aucune intelligence créée ne peut jamais traiter suffisamment. Que les anges et les hommes se mettent à l'oeuvre pendant des siècles, pour nous faire connaitre Jésus-Christ, avec les merveilles de sa double nature et de sa double vie, on pourra toujours dire qu'ils n'ont fait qu'effleurer ce mystère, et que la moindre action de l'homme-Dieu, touchant à mille endroits à l'infini, il leur est impossible de nous la montrer sous toutes ses faces.

Finalement, je voudrais dire que beaucoup de choses nous ont été conservées par la Tradition, et l'Église nous les enseigne; nous devons les croire comme si elles étaient dans l'Evangile, car au début tout était tradition, c'est-à-dire enseignement oral, et l'Evangile n'est qu'une partie de la Tradition. Je sais que les protestants pensent que tout est dans la sainte Ecriture. Je ne cherche nullement à les provoquer, cela n'est pas mon intention, mais je suis Catholique et telle est ma croyance et ma foi.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Jeu 28 Juil 2016 - 14:39

Voila donc comment Dieu a aimé le monde, et puisque que Jésus s'est donné tant de peine pour sauver nos âmes, n'ayons pas le malheur de la perdre, et faisons tout ce qu'il faut pour assurer notre salut.

Jésus est incomparable et sans égal, à un tel point que la plupart des historiens de ce monde, reconnaissent que l'influence du Christ sur l'humanité dépasse celle de quiconque dans l'Histoire. Il a certainement fondé le plus bel enseignement moral que l'humanité ait reçu. Lui qui était sans péché, est mort à la place du pécheur en s'abstenant de toute vengeance. Il a tout accepté afin que nous soyons sauvés, aucun effort n'est trop grand pour le remercier. Son sacrifice nous révèle clairement l'étendue de son amour infini pour nous. Sa personne doit être placée au sommet de la grandeur humaine. 

Merci à tous et à toutes pour l'intérêt que vous avez montré dans mon projet sur la Vie de Jésus.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 72
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Chevalier du Temple le Ven 25 Nov 2016 - 2:24

https://www.youtube.com/watch?v=L161QHAJaNY

Prière à Jésus-Christ « Anima Christi » en français :

Âme de Jésus-Christ, sanctifiez-moi.
Corps de Jésus-Christ, sauvez-moi.
Sang de Jésus-Christ, enivrez-moi.
Eau du côté de Jésus-Christ, lavez-moi.
Passion de Jésus-Christ, fortifiez-moi.
O bon Jésus, exaucez-moi.
Cachez-moi dans vos plaies.
Ne permettez pas que je sois jamais séparé de vous.
Défendez-moi contre la malice de mes ennemis.
Appelez-moi à l'heure de ma mort.
Et ordonnez-moi d'aller avec vous.
Afin que je vous loue avec vos Saints.
Dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Contenu sponsorisé

Re: La Vie de Jésus-Christ

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Jan 2018 - 20:22