Elisabeth Lévy : « De Nuit debout à Verdun, le chantage au fascisme ne passera pas »