www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

Lafarge /EI

Partagez
avatar
kabout

Age : 54
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Lafarge /EI

Message par kabout le Mar 21 Juin 2016 - 18:22

Quand Lafarge travaillait avec l'Etat Islamique en Syrie

"Le Monde" révèle que le cimentier français Lafarge a payé des taxes à l'organisation Etat Islamique.

Le géant français des matériaux de construction Lafarge a payé des taxes à l'organisation Etat Islamique entre 2013 et 2014, via sa cimenterie implantée à Jalabiya, dans le nord de la Syrie. La raison ? Financière. Le groupe ne voulait pas prendre le risque que son chiffre d'affaires souffre de la guerre.  

C'est une enquête menée par le journal "Le Monde" et publiée ce mardi 21 juin qui a permis de révéler cette coopération entre l'entreprise française et le groupe Etat Islamique.


Taxe de passage

Comme le rappelle le journal du soir, la cimenterie de l'entreprise Lafarge implantée dans le nord-est de la Syrie et inaugurée en 2010 était "le fleuron" du groupe au Proche-Orient.
Une renommée qui aurait conduit la direction de l'usine à accepter l'inacceptable pour repousser l'échec, inévitable dans cet environnement "dangereux et instable".
Pour pouvoir continuer à fonctionner, la cimenterie a donc été contrainte de "négocier des droits de passage" pour ses camions, au niveau des "checkpoints tenus par les djihadistes".  

Un an de coopération avec l'EI

Outre ces taxes de circulation, les dirigeants auraient aussi accepté de se "fournir auprès des négociants en pétrole, dont les champs étaient tenus par le groupe EI", révèle encore "Le Monde".
Cette "coopération" aurait duré jusqu'au 19 septembre 2014, date à laquelle l'EI s'est tout simplement emparé du site. Forçant ainsi Lafarge à fermer boutique.
"Pendant un peu plus d’un an, Lafarge a ainsi indirectement financé l’organisation djihadiste", conclu le journal.

L'usine est devenue une base occidentale

L'enquête du "Monde" affirme cependant que :  
"A deux reprises, un intermédiaire a proposé au groupe français de relancer la cimenterie sous la protection de l’EI et en échange d’un partage des bénéfices. Sans succès".

La guerre se faisant, l'ancienne cimenterie est aujourd'hui devenue une base pour les forces spéciales occidentales, "qui soutiennent discrètement les forces kurdo-arabes dans leur offensive en cours contre les djihadistes à Manbij et Rakka", souligne le journal.

MSN Actualité

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
dysneylandresort

Age : 29
Date de naissance : 06/06/1988
Gémeaux Date d'inscription : 15/12/2011
Passion : La fiscalité belge!
Humeur : LA FRANCE?...LE SEUL PAYS OU LE COMMUNISME A REUSSI!

la critique est aisée et l' art est difficile....

Message par dysneylandresort le Mar 21 Juin 2016 - 20:09

@kabout a écrit:Quand Lafarge travaillait avec l'Etat Islamique en Syrie

"Le Monde" révèle que le cimentier français Lafarge a payé des taxes à l'organisation Etat Islamique.

Le géant français des matériaux de construction Lafarge a payé des taxes à l'organisation Etat Islamique entre 2013 et 2014, via sa cimenterie implantée à Jalabiya, dans le nord de la Syrie. La raison ? Financière. Le groupe ne voulait pas prendre le risque que son chiffre d'affaires souffre de la guerre.  

C'est une enquête menée par le journal "Le Monde" et publiée ce mardi 21 juin qui a permis de révéler cette coopération entre l'entreprise française et le groupe Etat Islamique.


Taxe de passage

Comme le rappelle le journal du soir, la cimenterie de l'entreprise Lafarge implantée dans le nord-est de la Syrie et inaugurée en 2010 était "le fleuron" du groupe au Proche-Orient.
Une renommée qui aurait conduit la direction de l'usine à accepter l'inacceptable pour repousser l'échec, inévitable dans cet environnement "dangereux et instable".
Pour pouvoir continuer à fonctionner, la cimenterie a donc été contrainte de "négocier des droits de passage" pour ses camions, au niveau des "checkpoints tenus par les djihadistes".  

Un an de coopération avec l'EI

Outre ces taxes de circulation, les dirigeants auraient aussi accepté de se "fournir auprès des négociants en pétrole, dont les champs étaient tenus par le groupe EI", révèle encore "Le Monde".
Cette "coopération" aurait duré jusqu'au 19 septembre 2014, date à laquelle l'EI s'est tout simplement emparé du site. Forçant ainsi Lafarge à fermer boutique.
"Pendant un peu plus d’un an, Lafarge a ainsi indirectement financé l’organisation djihadiste", conclu le journal.

L'usine est devenue une base occidentale

L'enquête du "Monde" affirme cependant que :  
"A deux reprises, un intermédiaire a proposé au groupe français de relancer la cimenterie sous la protection de l’EI et en échange d’un partage des bénéfices. Sans succès".

La guerre se faisant, l'ancienne cimenterie est aujourd'hui devenue une base pour les forces spéciales occidentales, "qui soutiennent discrètement les forces kurdo-arabes dans leur offensive en cours contre les djihadistes à Manbij et Rakka", souligne le journal.

MSN Actualité

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C est toujours facile de critiquer des responsables d'une unité industrielle en période de guerre : les plus bravaches diraient qu'il fallait se retrancher dans l' usine et empêcher l' accès des djihadistes quitte à faire sauter l'usine pour ne pas qu'elle tombe entre leurs mains, oui mais la tète de ces héros de légende, elle serait peut être tombée comme l' usine et pour rien car une autre équipe aurait fait tourner cette usine!!!
Les plus sages disent qu'il faut composer avec l' ennemi pour ne pas détruire l' instrument de production, ni faire courir de risque au personnel, par conséquent, on est bien obligé de se soumettre aux lois islamique quand on est sur le terrain!!
Ce n'est pas de la collaboration, c'est de la force majeure, d'autant plus que les dirigeants ne savaient pas combien de temps l' Etat Islamique allait occuper la région! Quand à l' achat du pétrole EI, ces crétins de journaleux ne savent pas qu' une cimenterie a des fours et est grosse consommatrice de pétrole et que sans pétrole , elle ne fonctionne plus!!

Le journal l'Immonde vit toujours dans les rêves: les héros , les braves, les Résistants et de l 'autre les collabos....
Seulement, la vie est plus compliquée sur le terrain, il ne faut pas mettre en danger le personnel employé  et s 'ils n' avaient plus eu de boulot, ils auraient été obligés de s' engager dans les troupes de l' EI! Ce qui aurait été pire!!
La solution choisie était le plus réaliste, d' autant plus que la position de l' Occident n'était pas très claire puisqu'on a laissé les EI progresser jusqu'à Palmyre!

hello  hello  hello  hello
Toujours à coté de la plaque les journalopes socialistes!!

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 15:00