www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Le site de Marine Le Pen pour la présidentielle 2017 est accessible flechegauche ICI flechedroite "Carnets d'espérances", le nouveau blog de Marine Le Pen flechegauche ICI flechedroite et flechegauche LA flechedroite

Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Partagez

Napoléon I

Date d'inscription : 23/04/2012

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Napoléon I le Dim 14 Mai 2017 - 18:20

Je vais être honnête: compte tenu du nombre de candidats En Marche! auquel il faut ajouter beaucoup de vendus PS/LR/MODEM, je crois que Macron aura largement sa majorité.

Je souhaite que le FN fasse rentrer 50 députés à l'assemblée. Même si j'y crois pas trop. Et même si on y arrivait, franchement, pour le 1er parti d'opposition, ça resterait très léger. Mais bon, il peut s'en passer des choses en un mois, il faut se mobiliser, faire tout pour.
avatar
MARINICE

Age : 33
Date de naissance : 25/04/1984
Localisation : Côte d'Azur
Taureau Date d'inscription : 15/10/2011

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par MARINICE le Dim 14 Mai 2017 - 18:24

@Napoléon I a écrit:Je vais être honnête: compte tenu du nombre de candidats En Marche! auquel il faut ajouter beaucoup de vendus PS/LR/MODEM, je crois que Macron aura largement sa majorité.

Ils voteront comme au parlement européen 90 % des lois ensemble main dans la main, oui, il ne faut pas se faire d'illusions, peu importe l'étiquette. Les Français sont encore TRES massivement en faveur du système, il continuera donc à faire ce qu'il veut. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas faire un maximum de résistance et d'opposition, même si l'on est minoritaire.


***************************************************************************************
Français de coeur et d'adoption.
Adhérent Front National et Les Patriotes.

Un Français

Age : 52
Date de naissance : 27/03/1965
Bélier Date d'inscription : 03/01/2017
Passion : La pérennité de la France et sa sérénité pour nos générations futures.

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Un Français le Dim 14 Mai 2017 - 18:29

@Napoléon I a écrit:Je vais être honnête: compte tenu du nombre de candidats En Marche! auquel il faut ajouter beaucoup de vendus PS/LR/MODEM, je crois que Macron aura largement sa majorité.

Je souhaite que le FN fasse rentrer 50 députés à l'assemblée. Même si j'y crois pas trop. Et même si on y arrivait, franchement, pour le 1er parti d'opposition, ça resterait très léger. Mais bon, il peut s'en passer des choses en un mois, il faut se mobiliser, faire tout pour.

Oui car leurs intérêts sont identiques malheureusement pour nous mais il faut y croire encore et toujours.

Se dire que sans le FN et nous tous ici comme ailleurs depuis toutes ces années,les choses seraient pire encore et que son rôle de garde fou et de lanceur d'alerte en espérant mieux un jour ou l'autre doit continuer plus que jamais.

Je le répète...quand le  FN monte dans l'opinion c'est le signe d'une France qui se meurt un peu plus et beaucoup encore de nos compatriotes ne le perçoivent pas.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Chevalier du Temple le Lun 15 Mai 2017 - 14:30

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le président 4% qui demandait de voter massivement pour le gus de chez Rothschild, a été suivi par la majorité des Français, lobotomisés par des années de propagnde socialiste-collabo. Comme la connerie peut donner une idée de l'infini. Bravo les mecs pour votre support en faveur du candidat du vide et de l'incertitude, vous avez le président que vous méritez. Je vous souhaite beaucoup de bonheur au cours des cinq prochaines années.

alexis40

Age : 67
Date de naissance : 24/04/1950
Taureau Date d'inscription : 28/11/2011
Passion : politique

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par alexis40 le Lun 15 Mai 2017 - 20:41


Il n'y a pas beaucoup de gens qui savent pourquoi ils votent pour un tel et pas pour l'autre.....souvent ce sont des gens qui ne s'intéressent pas à la politique ...il faut voter pour quelqu'un alors ils suivent les rumeurs comme des abrutis incapables de juger par eux mêmes ...j'en connais !
avatar
kabout

Age : 53
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par kabout le Lun 15 Mai 2017 - 22:44

Une vingtaine d’élus Les Républicains et UDI appellent leurs partis à « répondre à la main tendue » par Emmanuel Macron

Après la nomination d’Édouard Philippe, membre du parti Les Républicains, comme Premier ministre, 22 élus LR mais aussi UDI (centre) publient lundi un communiqué de presse qui exhorte leurs formations politiques à « répondre à la main tendue ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Chevalier du Temple le Ven 19 Mai 2017 - 23:58

Espérons que ces heures sombres ne nous mènent pas à l'abîme, car maintenant que le fils spirituel du mollasson est à l'Elysée, il faut s'attendre à ce que le monde financier nous prépare quelques mauvaises surprises. La haute finance avec l'aide des médias aux ordres, vient de nous imposer son homme, qui va appliquer avec zèle les directives mondialistes. Pourtant, la campagne de cet inculte au sourire arrogant n'a pas été des plus brillantes. En fait, elle a été plutôt creuse et ennuyeuse, d'une fadeur sans égale, à l'image de ses promesses. C'est à se demander comment autant d'électeurs ont pu voter pour un tel personnage, sans flamme et incertain. Enfin, Macron est un bobo bourgeois sans foi ni loi, une véritable incarnation du matérialisme le plus mortifère qui soit. Que ceux qui ont voté pour lui se réjouissent, ils ont le Président qu'ils méritent. Voyons comment les moutons vont pouvoir vivre avec ce loup mondialiste dans leur bergerie.

curieux

Age : 75
Date de naissance : 13/03/1942
Poissons Date d'inscription : 13/10/2014
Passion : La France d' avant

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par curieux le Sam 20 Mai 2017 - 8:31

Si vous dites "les heures les plus sombres , c' est maintenant" , le plus grand pourcentage de français complètement aveugles ne vous croiront pas , dites leur seulement de se préparer pour demain aux heures les plus sombres , cela leur donnera un peu de temps pour réfléchir et entrouvrir les yeux et en leur expliquant que quand ils les auront bien ouverts cela sera peut-être trop tard .
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Chevalier du Temple le Lun 22 Mai 2017 - 2:40

SELON L'OBS, LE P.S. PRÉPARAIT UN COUP D'ÉTAT EN CAS D'ÉLECTION DE MARINE LE PEN

Source : Alexandre Lantier WSWS 19 mai 2017


Selon un rapport extraordinaire publié hier dans L'Obs, des hauts responsables du gouvernement PS sortant ont projeté d'organiser un coup d'État si Marine Le Pen, la candidate du Front national (FN), avait remporté l'élection. 


Le but de l'opération n'était pas d'empêcher Le Pen d'entrer en fonction. Le coup était supposé écraser des manifestations de gauche contre sa victoire, imposer l'état de siège, et installer Le Pen au pouvoir dans une alliance forcée avec un gouvernement PS. 

« Personne n'ose imaginer ce que sera le lendemain du deuxième tour si Marine Le Pen l'emporte. Un embrasement s'annonce », écrit L'Obs, qui explique : « Les stratèges qui ont conçu ce plan B anticipent qu'au lendemain de la victoire du Front national le pays risque de se retrouver au bord du chaos. État de sidération, manifestations républicaines, mais surtout violences extrêmes, notamment de la part de l'ultra-gauche ». 

« Le plan n'avait jamais été écrit noir sur blanc, mais tout était fin prêt », écrit L'Obs. « Son déroulé était si précisément envisagé qu'une poignée de membres du gouvernement, de directeurs de cabinet et de très hauts responsables de l'Etat peuvent encore la décrire de tête, étape par étape. (...) Pour en donner les détails, 'L'Obs' a recoupé les éléments auprès de trois sources, au sein du gouvernement sortant et d'institutions de l'État ». 

Le plan incluait le lancement d'interventions de police massives destinées à quadriller la France, et un coup quasi-constitutionnel lancé par un refus du Premier ministre sortant, Bernard Cazeneuve, de démissionner. L'Obs cite un haut responsable : « Le pays aurait été à l'arrêt. Le gouvernement n'aurait eu qu'une seule priorité : assurer la sécurité de l'État ». 

En clair, on aurait tenté d'imposer une dictature militaro-policière en France. Des droits démocratiques fondamentaux sont déjà suspendus par l'état d'urgence, prolongé en permanence par le PS depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. La police peut interdire des manifestations, détenir des individus, et les assigner à résidence. Le projet rapporté par L'Obs aurait signifié l'usage maximal de ces pouvoirs afin d'imposer un état de siège et suspendre de manière permanente le fonctionnement normal de l'État. 

Les Directions départementales de la sécurité publique (DDSP) auraient toutes, sans exception, fait part au ministère de l'Intérieur de leurs « craintes » d'une victoire Le Pen, alors que l'appareil d'État se préparait à une éventuelle crise post-électorale. L'Obs cite aussi une note du renseignement, déjà citée par Le Parisien : « Des mouvements d'extrême gauche, plus ou moins implantés, chercheront sans nul doute à organiser des manifestations dont certaines pourraient entraîner des troubles sérieux ». 

En même temps, selon L'Obs, les syndicats de police faisaient pression pour obtenir le droit d'utiliser des armes létales contre des manifestants, dont des grenades de désencerclement et des lanceurs de balles de défense. « Les instructions données de ne pas utiliser tel ou tel matériel deviennent insoutenables », a déclaré un syndicaliste Unsa-Police. 

A l'intérieur de l'appareil d'État, le refus de Cazeneuve de démissionner devait « geler la situation politique », selon l'une des sources de L'Obs, et en exploitant une particularité de la constitution, lancer un coup pseudo-constitutionnel contre le président nouvellement élu : 

« Dans un premier temps, il est prévu qu'après le second tour de la présidentielle, le chef de gouvernement de remettra pas sa démission. Certes, le maintien en poste du Premier ministre est contraire aux usages républicains, mais sa démission n'est en rien une obligation constitutionnelle. Dans un second temps, le Parlement sera convoqué en session extraordinaire. Une date est même envisagée : le jeudi 11 mai. Ordre du jour : la crise nationale provoquée par les violences qui ont suivi le scrutin. Les députés se verront alors demander un vote de confiance ». 

Le parlement aurait donc été sommé de donner un satisfecit pseudo-légal à un coup d'État mijoté par la police et le renseignement dans le dos des Français. Ce gouvernement pseudo-constitutionnel devait durer au moins jusqu'aux élections législatives des 11 et 18 juin, à supposer que les nouvelles autorités auraient permis le déroulement normal des législatives. 

Ce que décrit ici L'Obs aurait été la suspension la plus grave des procédures démocratiques en France par les forces de sécurité depuis la guerre d'Algérie, quand des officiers partisans de l'Algérie française ont lancé un putsch à Alger en mai 1958. Ils ont ensuite lancé un coup, Opération Résurrection, pour renverser le gouvernement à Paris. Charles de Gaulle a profité de l'occasion pour s'arroger les pleins pouvoirs et ordonné à ses partisans de ré-écrire en vitesse la constitution, ce qui a produit la Cinquième République actuelle. 

Le silence médiatique sur l'article de L'Obs est assourdissant. Ce reportage soulève des questions politiques fondamentales, ainsi que des questions sérieuses sur le gouvernement que va installer le nouveau président, Emmanuel Macron. 

Y a-t-il d'autres scénarios à part l'élection de Le Pen dans lesquels la police et le renseignement suspendraient la constitution et imposeraient un état de siège ? 

Et si le ministère de l'Intérieur traite de menace intolérable toute manifestation de gauche où des violences pourraient être commises, par des manifestants ou des provocateurs, prépare-t-on des opérations similaires pour réprimer des manifestations contre les politiques d'austérité et de guerre de Macron ? La police pourrait-elle réagir à l'exercice de droits de grève et de manifestation inscrits à la constitution en tentant d'imposer une dictature ? 

Un quart de siècle d'austérité en France et à travers l'Union européenne après la dissolution stalinienne de l'Union soviétique ont transformé le capitalisme européen. Les inégalités économiques et la colère sociale sont à des niveaux record, et les vieux systèmes politiques et sociaux s'effondrent. La répression brutale l'année dernière de manifestations contre la loi travail du PS, imposée sans vote parlementaire dans le cadre de l'état d'urgence le plus long de l'histoire de France, témoigne du stade avancé de la décomposition de la démocratie française. 

Dans ces conditions, les tentatives des responsables PS et de L'Obs de minimiser l'importance de son reportage sont profondément fausses. Leurs déclarations rassurantes selon lesquelles l'opération était constitutionnelle et aurait rapidement débouché sur le rétablissement du fonctionnement normal de la Cinquième République n'ont aucune valeur. 

Le Premier ministre sortant Bernard Cazeneuve lui-même a crédibilisé le reportage de L'Obs par sa déclaration qu'il n'avait « aucunement l'intention de déserter le front de Matignon, au cas où Marine Le Pen emporterait la présidentielle ». Contactés par L'Obs dans le cadre de leur reportage, ses proches ont déclaré que Cazeneuve « n'a jamais, jamais mentionné ce scénario ». 

Quant à L'Obs, le magazine insiste que le projet de coup était constitutionnel. Prenant au mot les responsables du PS, qui insistaient qu'ils auraient remis le pouvoir au nouveau gouvernement après les législatives, L'Obs conclut seulement que cela aurait été « une parenthèse inédite dans l'histoire de la République ». 

En fait, si la police et le renseignement avaient tenté de mettre ces projets à exécution, ils auraient rompu visiblement avec les usages républicains et ouvert la voie à une rupture même plus large de la classe dirigeante avec les formes démocratiques. Cela aurait été le prélude à une confrontation violente avec les travailleurs, parmi lesquels un engagement profond subsiste envers la démocratie.
avatar
Chevalier du Temple

Age : 71
Date de naissance : 13/11/1945
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Chevalier du Temple le Sam 17 Juin 2017 - 12:28

Des heures les plus sombres qui suivent toujours un naufrage.

Bien sûr, il est facile de juger mais il faut avouer que ce dernier débat Marine-Macron n'a pas été des plus brillants. Et le résultat s'est fait sentir d'une manière brutale, le choix des Français s'est porté sur un candidat aux idées peu acceptables pour les travailleurs, mais qui a fait preuve de calme et de sang-froid. De plus, au lieu d'appuyer sur les fondamentaux du FN, lesquels sont l'immigration, l'insécurité et le terrorisme, Marine a préféré aborder un sujet où Macron excelle : l'économie et la finance. On pourrait aussi passer du temps à parler des propos changeants sur l'euro, un sujet de grande inquiétude pour les électeurs. Mais le pire dès le commencement de ce débat, fut l'excès d'ironie sur un ton belliqueux adopté par Marine face à Macron. Son image en a été gravement affecté. A mon avis : trop d'attaques personnelles alors que les électeurs s'attendaient à ce nous développions nos propositions. Une certaine confusion a amené au naufrage. C'est encore foutu pour la France et c'est bien dommage.

innu

Age : 56
Date de naissance : 09/08/1960
Lion Date d'inscription : 24/05/2017
Passion : mon terroir

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par innu le Sam 17 Juin 2017 - 20:59


Chevalier du temple : Des mots très justes quant à votre analyse.

Contenu sponsorisé

Re: Les heures les plus sombres, c'est maintenant

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 14:18