www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.


Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Sam 07 Oct 2017, 15:06


Communiqué de presse Louis Aliot

Député des Pyrénées-Orientales
7 octobre 2017
(Source)


Ainsi donc deux députés de monsieur Macron, ancien adjoint de Perpignan et conseiller départemental LR pour l’un, et ancienne centriste UDI pour l’autre ont signé un pacte « autonomiste catalan » en secret sur le dos des principes démocratiques de transparence à l’égard de leurs électeurs, qui qu’on le veuille ou non, auront été trompés !

Ce pacte signé avec un groupuscule Unitat Catalana qui ne représente que lui-même et dont je rappelle que l’un de ses représentants parlait de defense « du sang catalan » qui coulerait dans ses veines, vision assez radicale et racialiste du combat identitaire et culturel catalan quand même….

Nos députés se disent humanistes pendant les élections et n’hésitent pas à me brocarder pour des idées que je n’ai pas, mais défendent en secret des principes extrémistes pour s’accaparer quelques voix même si ces principes sont contraires à nos valeurs et à nos principes républicains.

Les Pyrénées-Orientales ne souffrent pas de leur mauvais statut institutionnel et juridique, mais des politiques qui ont été menées et qui continuent de l’être comme à Perpignan par exemple.

Nous souffrons des politiques absurdes des amis de ces élus qui dissimulent leurs intentions par des pactes secrets, mais qui siègent dans les assemblées sans s’opposer à rien en défendant des politiques démagogiques et ruineuses.

Ne jamais oublier que Unitat Catalana comme d’autres ont siégé à des majorités et ont cautionné les politiques qui nous ruinent ! À Perpignan notamment ! Ne pas oublier aussi que c’est l’UMP qui avait passé un pacte avec la CDC, et que tous ces gens ont gouverné ou gouvernent ensemble. Avec quels résultats ?

Ce n’est donc pas un problème de statut ou d’autonomie mais d’hommes, de politiques et de sincérité !
Ce qu’il faut à notre département et à Perpignan c’est un changement de dirigeants et de politique économique, sociale et humaine. Les problèmes de notre département ne son pas liés à une absence d’autonomie revendiquée par une minorité, mais à des problèmes bien plus graves liés à l’immigration incontrôlée, à l’insécurité, au communautarisme et au développement du fondamentalisme islamique, au chômage, au marasme économique, à une fiscalité confiscatoire, à des grandes surfaces hégémoniques et à l’absence de stratégie économique sur le moyen et long terme !

Les outils sont là ! Les idées aussi ! Ce qu’il manque c’est du courage et de la sincérité dans les décisions à prendre ! Mettre fin aux clientélismes !

Mais que deux députés, en secret, signent des contrats vantant l’autonomie institutionnelle du 66 au nom de la defense de la catalanité me sidère et en dit long sur l’état d’esprit de certains politiques dans notre département ! Prêts à tout pour arriver !

Nous sommes des Français en Roussillon et entendons le rester. Nous défendons notre identité et notre culture dans notre pays face à des périls migratoires et communautaires difficiles pour l’avenir.

Au moment où des événements sérieux se déroulent chez nos amis et voisins espagnols, au moment où nous sommes sous la menace permanente du terrorisme islamiste qui a frappé à quelques kilomètres de chez nous, il serait bon que les politiques locaux œuvrent à l’unité et à l’indivisibilité de la République française et non à l’exploitation de divisions ruineuses et dangereuses, quelquefois fantasmées, pour notre prospérité et notre sécurité. Catalans d’accord, mais Français d’abord !

**

C'est l'unité nationale qui apporte la liberté, rejoignez le FN !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.
(Bossuet)




avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par CoqGaulois le Dim 08 Oct 2017, 17:50

Je ne condamne pas les autonomistes de quelque couleur politique qu'ils soient et de quelque région que ce soit.
Nous sommes souverainistes ce qui sous entend que nous sommes autonomistes vis à vis de la mafia européenne, c'est elle notre ennemi et les indépendantistes catalans ont la même ennemie que nous.
L'état espagnol a agit de manière stupide car refuser la démocratie était la pire des choses à faire, qui plus est par la force. Il fallait accepter un vote démocratique quel qu'en soit le résultat mais s'opposer au peuple est inacceptable à mes yeux.
Le système tente d'influencer le choix des Catalans en menaçant de délocaliser les banques ce qui est une forme ultime de chantage là encore inacceptable. L'UE pèse de tout son poids pour récupérer la Catalogne et faire rentrer les esclaves dans le troupeau européen. Ils ont déjà perdu la GB, ont failli perdre la France mais heureusement leur candidat Macron à grand renfort de publicité est passé alors ils ne veulent pas perdre la manne catalane.
Nous sommes tous leurs vaches à lait et le système ne veut pas perdre une seule goutte de lait.
On vient d'assister à une manifestation anti indépendantiste qui n'était ni organisée par ni peuplée de Catalans mais alimentée par les Espagnols d'autres régions soumis au système qui tentent de récupérer les électrons libres catalans.
C'est un peu comme si des étrangers venaient manifester en France pour imposer leur diktat, zut! mauvais exemple ça existe déjà!


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Lun 09 Oct 2017, 07:40


Il est vrai que ceux des espagnols qui défendent l’unité de leur pays évoquent aussi le fait de soutenir l’Europe fédéraliste, mais cette situation est ambiguë et trompeuse …

De plus, notre cas est très différent, ce sont des nations étrangères coalisées qui, avec la complicité de certains collabos, ont pris le contrôle de la France.

Pour sa part, la catalogne veut, en « vrai » fédéraliste-régionaliste, violer la constitution espagnole, donc plutôt comme les collabos français ... nos adversaires ...

Aucun dialogue ne pourra changer le fait que les principes ont tous des limites indiscutables, et par conséquent, la réaction de l’état espagnole paraît légitime et logique …

Comme souvent, la vérité est empêtrée dans les apparences !

Vive la République !
Vive la France !

**
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par CoqGaulois le Lun 09 Oct 2017, 10:06

En cas d'autonomie de la Catalogne l'UE annonce déjà qu'elle n'en ferait pas partie, ce qui est normal, mais pourrait faire une demande en son nom d'intégration. En fait l'UE ne veut tout simplement pas perdre cette manne financière autonome ou pas.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Lun 09 Oct 2017, 18:09


Aucune démocratie sans unité ne peut exister. Une « démocratie sans unité » mène seulement à l’individualisme à outrance qui, lui-même, débouche forcement à termes sur une violence extrême.

L’unité est donc prioritaire sur la démocratie, l'unité ne se négocie pas.

Chaque homme qui se veut libre se doit de soutenir la démocratie et se porter au soutien de la démocratie, c’est défendre l’unité ! Coûte que coûte et qu’importe la douleur …

**
avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par CoqGaulois le Mar 10 Oct 2017, 14:57

On  remarque une fois de plus l'escroquerie unioniste européenne qui "légalise" l'autonomie du Kossovo mais ne reconnait pas celle de la Crimée ou celle de la Catalogne. Suivant que tu marches avec la mafia, ou pas, celle-ci légalise tes actes ou les interdits. L'UE n'accepte la démocratie que quand le peuple se soumet à ses diktats bref si tu marches au pas (cadencé) et que tu vas dans la direction imposée par elle tu es libre d'avancer mais aller ailleurs est interdit.
Pour l'UE la démocratie c'est quand le peuple valide l'option ou le candidat qu'elle avait imposé, exemple Macron candidat du système qui passe tout les jours sur les chaines de désinf... pardon d'information et bénéficie d'un battage médiatique phénoménal. Présenté comme candidat "antisystème" alors que jamais aucun média ni aucune instance européenne aux ordres du système n'a jamais critiqué son élection. Si lui est antisystème alors je suis Dieu tout puissant! boite Zut je viens de me démasquer! Je compte sur votre discrétion! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Mar 10 Oct 2017, 18:04

CoqGaulois a écrit:On  remarque une fois de plus l'escroquerie unioniste européenne qui "légalise" l'autonomie du Kossovo mais ne reconnait pas celle de la Crimée ou celle de la Catalogne.
...

On peut comprendre votre étonnement. Il existe, malgré tout, des différences importantes entre les 3 situations.

La Crimée a proclamé son indépendance le 11 mars 2013, mais une semaine plus tard a signé un accord entérinant son rattachement à la Russie suivant les résultats du référendum (« oui » à 96,77 %). Une autonomie de 7 petits jours, il y a pire ... Pour les infâmes fédéralistes de l’UE, il s’agissait de réaliser à terme une vaste zone assurant le dérèglement entre personnes, biens, services et capitaux comprenant l’Ukraine.
Eux et les fédéralistes d’Amérique du nord (USA) se sentent donc privés de débouchés stratégiques avec la perte de la Crimée.

Quant à lui, déclaré indépendant depuis 2008, le Kosovo ne s'est pas encore manifesté auprès de l'Union, mais est considéré comme un candidat potentiel malgré son « instabilité structurelle » bien connue.

Ajoutons à cela que la pression qu'a exercée l’UE pour imposer ses vues sur la Suisse restera un scandale, comme les manipulations sur l'écosse pour détruire la Grande-Bretagne.

Pour sa part, l'état espagnol est dans une situation complétement inédite. (Intégration déjà réalisée et désintégration en cours par exemple …).
Mais aujourd’hui une question nage dans les « têtes de moule » : Est-ce que les empoisonneurs de l’union européenne pourraient jouer les médiateurs ?
La réponse est simple : « Certainement pas ! »
Autant que l’Espagne se saborde …

Après avoir laissé les fédéralistes jouer aux apprentis sorciers pendant des années, l’Europe est en grand danger d'autodestruction ...

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si tu votes fédéraliste, alors enlève la porte d'entrée de ton domicile !

avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par CoqGaulois le Mar 10 Oct 2017, 21:08

Rectification Ano ce n'est pas l'Europe qui est en grand danger d'autodestruction mais uniquement la mafia UE.
Je soutiens les indépendantistes catalans même si ils seront finalement demandeurs en tant que nation indépendante d'intégration dans l'UE, pour eux aussi l'indépendance risque d'être de courte durée.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Mar 10 Oct 2017, 22:32

CoqGaulois a écrit:Rectification Ano ce n'est pas l'Europe qui est en grand danger d'autodestruction mais uniquement la mafia UE.
Je soutiens les indépendantistes catalans même si ils seront finalement demandeurs en tant que nation indépendante d'intégration dans l'UE, pour eux aussi l'indépendance risque d'être de courte durée.

Contrairement à votre interprétation, c'est bien l'idée de l'Europe en générale que nous évoquions, c'est donc plus grave que ce que vous ne semblez le penser ...

Mais nous avons du mal à comprendre votre position.
Donc, vous soutenez aussi le référendum d'indépendance de la Nouvelle-Calédonie programmé en 2018.
Puis après, vous soutiendrez la sécession des Corses ...
Puis après, vous soutiendrez la sécession des Bretons ...

Autant admettre que vous soutenez les processus de désintégration des Nations par les fédéralistes européens.

Il n’est pas évident de trouver une cohérence entre combattre « la mafia UE » et en même temps soutenir ses dessins de désintégration des Nations …

**
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Mer 11 Oct 2017, 16:14


Catalogne : qu'est-ce que l'article 155 que Madrid menace d'utiliser ?

figaro, afp, Reuters, le 11 octobre 2017
(Source)


Après avoir formellement demandé au président régional catalan Carles Puigdemont de confirmer s'il a déclaré l'indépendance, le premier ministre Mariano Rajoy a évoqué l'emploi de l'article 155 de la Constitution espagnole. Cet outil permettrait à Madrid de suspendre l'autonomie de la Catalogne. Explications.

Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé ce mercredi avoir formellement demandé au président régional catalan Carles Puigdemont de confirmer s'il a déclaré l'indépendance, après une séance confuse au parlement catalan mardi. « Le Conseil des ministres est convenu ce matin d'envoyer une réquisition formelle au gouvernement de la Generalitat (exécutif catalan) afin qu'il confirme s'il a déclaré l'indépendance de la Catalogne », a déclaré Rajoy lors d'une brève allocution télévisée. Il a précisé que cette demande se faisait dans le cadre de l'article 155 de la Constitution, la procédure qui permet de suspendre l'autonomie d'une région.

Le gouvernement espagnol a donc décidé de peser le plus lourdement possible dans le bras de fer qui l'oppose à Barcelone.

Qu'est-ce que l'article 155 ?

L'Espagne est un pays extrêmement décentralisé et la Constitution adoptée en 1978 confère aux 17 régions, les « Communautés autonomes », des pouvoirs étendus en matière de santé et d'éducation, par exemple. Mais elle a institué des garde-fous qui permettent au pouvoir central d'intervenir directement dans les affaires d'une région en cas de crise.

L'article 155 de la Constitution espagnole, encore jamais utilisé, permet notamment de « prendre le contrôle des organes politiques et administratifs de la Communauté autonome rebelle », selon Teresa Freixes, de l'Université autonome de Barcelone. Il entraîne donc la « suspension » temporaire de l'autonomie de la région, explique José Carlos Cano Montejano, de l'université Complutense de Madrid. Des fonctionnaires et des élus peuvent être suspendus et remplacés. Le président indépendantiste de Catalogne Carles Puigdemont pourrait être remplacé par le préfet de Catalogne, principal représentant de l'État dans la région. Dans le même temps, le gouvernement central pourrait assumer les compétences dévolues à Barcelone, « comme l'ordre public ou les services publics ». Pour Javier Pérez Royo, de l'université de Séville, les mesures pourraient aller de la « suspension du gouvernement (régional séparatiste), au placement des Mossos d'Esquadra (police catalane), sous les ordres du ministère de l'Intérieur » et même « à la fermeture du parlement régional ».

Pour l'historienne Barbara Loyer, l'emploi par Madrid de l'article 155 pourrait même être le « but des indépendantistes ». « L'exécutif catalan peut y voir un moyen de se poser encore plus en victime qu'auparavant » et pourrait miser sur cet effet dans le cadre de nouvelles élections, explique au Figaro la spécialiste de l'Espagne.

Comment déclencher l'article 155 ?

Le chef du gouvernement doit d'abord sommer le président de la région concernée de revenir à l'ordre constitutionnel dans un délai donné. En cas d'échec, Mariano Rajoy saisit le Sénat, où son parti est majoritaire, et lui fait part des « mesures nécessaires » qu'il compte appliquer.

En principe une commission sénatoriale se réunit, puis tous les élus en séance plénière. S'ils entérinent les propositions du chef du gouvernement à la majorité absolue, ce dernier a les mains libres pour les appliquer. Mais le processus pourrait prendre du temps. « Même en raccourcissant la procédure, cela pourrait prendre une semaine », a indiqué un sénateur à l'AFP, et « huit à dix jours », selon Perez Royo.

Des alternatives ?

Outre l'article 155, le gouvernement dispose de plusieurs leviers juridiques. Il peut déclencher l'« état d'urgence », l'« état d'exception » ou encore « l'état de siège ». La déclaration de ces trois états peut notamment affecter la « liberté de circulation ou la liberté de réunion » des Espagnols, rappelle Cano Montejano. Enfin, la loi de « sécurité nationale » promulguée en 2015, permet au gouvernement de décréter que le pays se trouve dans une « situation mettant en cause la sécurité nationale ». Selon Mariano Rajoy lui-même, cette procédure est réservée aux situations à cheval entre « les crises ordinaires, l'état d'urgence, d'exception et de siège », et permet de légiférer par décret et par exemple de contrôler directement la police catalane.

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dites Stop à la désintégration des Nations !


avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par ano le Mer 18 Oct 2017, 14:09


Madrid envisage clairement une suspension de l'autonomie en Catalogne

figaro, le 18 octobre 2017
(Source)


Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a appelé mercredi le président catalan, Carles Puigdemont, à se « comporter de manière raisonnable » alors qu'approche la fin de l'ultimatum fixé par Madrid.

Ce qui s'apparente de plus en plus à un ultimatum expire jeudi à 10 heures. En attendant, l'article 155 de la Constitution est bien sur la table, confirme la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, en charge du très sensible portefeuille des Administrations territoriales. Cet article permet de suspendre tout ou partie de l'autonomie de la Catalogne si ses dirigeants séparatistes ne renoncent pas à déclarer l'indépendance. Madrid a donné un ultime délai au président séparatiste de Catalogne pour qu'il revienne à la légalité, après son refus de dire clairement lundi s'il écartait une déclaration unilatérale d'indépendance.

« Je demande à Puigdemont de se comporter raisonnablement, d'une manière équilibrée, de donner la priorité aux intérêts de tous les citoyens », a encore déclaré mercredi devant le Parlement le chef du gouvernement espagnol.

Mariano Rajoy avait déjà suggéré qu'en cas de déclaration d'indépendance, qu'elle soit immédiate ou différée, le gouvernement pourrait suspendre l'autonomie de la région. Mais, jusque-là, le gouvernement avait laissé entendre que l'option de la suspension d'autonomie n'était pas la seule sur la table.

La mise en œuvre de l'article 155 est complexe. Il ne peut être déclenché que par une majorité absolue de sénateurs et permet au gouvernement central de prendre le contrôle direct de tout ou partie des compétences déléguées : la police, les finances, l'éducation, etc. L'Espagne est un pays très décentralisé et la Constitution adoptée en 1978 confère aux 17 régions, les « Communautés autonomes », des pouvoirs étendus, en matière de santé et d'éducation par exemple, auxquels elles tiennent beaucoup. La mesure avait été appliquée en 1934 après la proclamation d'un « État catalan de la république fédérale espagnol ».

**

Le fédéralisme : l'idéologie mortifère !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'utopie fédéraliste n'existe que pour masquer les renoncements !

avatar
CoqGaulois

Age : 61
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par CoqGaulois le Jeu 19 Oct 2017, 13:57

ano a écrit:
CoqGaulois a écrit:Rectification Ano ce n'est pas l'Europe qui est en grand danger d'autodestruction mais uniquement la mafia UE.
Je soutiens les indépendantistes catalans même si ils seront finalement demandeurs en tant que nation indépendante d'intégration dans l'UE, pour eux aussi l'indépendance risque d'être de courte durée.

Contrairement à votre interprétation, c'est bien l'idée de l'Europe en générale que nous évoquions, c'est donc plus grave que ce que vous ne semblez le penser ...

Mais nous avons du mal à comprendre votre position.
Donc, vous soutenez aussi le référendum d'indépendance de la Nouvelle-Calédonie programmé en 2018.
Puis après, vous soutiendrez la sécession des Corses ...
Puis après, vous soutiendrez la sécession des Bretons ...

Autant admettre que vous soutenez les processus de désintégration des Nations par les fédéralistes européens.

Il n’est pas évident de trouver une cohérence entre combattre « la mafia UE » et en même temps soutenir ses dessins de désintégration des Nations …

**

Je ne mettrais pas sur un pied d'égalité la Nouvelle Calédonie (ancienne colonie à faible population européenne dont l'indépendance serait plus négative pour eux, c'est un territoire à fort risque migratoire) avec la Corse ou la Bretagne ou l'identité est souvent plus forte que la volonté d'autonomie. Dans ces deux derniers exemple il me semble que seule la Corse bénéficie d'un statut un peu différent des autres départements ou territoires français qui pourrait permettre un éventuel référendum d'indépendance.
Ce qui me choque avec la Catalogne c'est leur volonté de rester dans l'UE sans avoir apparemment conscience que jusqu'ici l'UE les a aidé (avec notre argent en particulier) et que si cette riche province devenait indépendante elle ne serait plus bénéficiaire mais, comme nous, deviendrait contributrice à l'immense gabegie européenne. Si l'indépendance d'une province riche est tentante se faire dépouiller des fruits de son travail l'est beaucoup moins, de plus combien de migrants serait elle prête à accueillir?


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________

Contenu sponsorisé

Re: Unité nationale contre fragmentation fédéraliste !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Oct 2017, 07:08