www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Partagez
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Message par ano le Ven 27 Oct 2017 - 7:47


Écriture inclusive : un « péril mortel », selon l'Académie française

point, le 26 octobre 2017
(Source)


Dans une déclaration ce jeudi, les Immortels mettent en garde contre cette nouvelle norme vantée par les féministes.

L'écriture inclusive n'est pas du goût de tous et certainement pas de l'Académie française. Cette graphie qui consiste à inclure le féminin en utilisant des points à la fin des mots (lecteur.rice, par exemple) est défendue par les féministes comme manière de rendre les femmes plus visibles au sein de la société. Mais selon les Immortels, l'écriture inclusive qui tente d'être imposée comme une nouvelle norme est un « péril mortel » pour notre langue.

Dans une déclaration publiée, ils expliquent : « La démultiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu'elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l'illisibilité », assure l'Académie française. On voit mal quel est l'objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d'écriture, de lecture - visuelle ou à voix haute - et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs », défendent-ils.

« Redoublement de complexité »

L'Académie française estime qu'elle se doit d'effectuer une mise en garde sur cette graphie en tant que « garante de l'avenir » : « Plus que toute autre institution, l'Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu'elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c'est moins en gardienne de la norme qu'en garante de l'avenir qu'elle lance un cri d'alarme : devant cette aberration inclusive, la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd'hui comptable devant les générations futures », assurent les Immortels, avant d'enchaîner : « Il est déjà difficile d'acquérir une langue, qu'en sera-t-il si l'usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s'empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d'autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète », concluent-ils.

Et ils ne sont pas les seuls. Depuis plusieurs semaines, de nombreux intellectuels s'élèvent contre cette graphie. Peggy Sastre, essayiste et féministe, explique cette semaine pourquoi elle juge intellectuellement malhonnête d'affirmer que cette écriture aboutirait à une société plus égalitaire. Elle y fustige également un féminisme moralisateur inopérant et manichéen … elle est notamment utilisée par le président de la République …

**

Macron : le pervers-narcissique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme le chien revient à son vomissement, le sot retourne à sa folie !
(Bible)

avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Message par ano le Mer 8 Nov 2017 - 13:24


L’écriture inclusive : l'autre fléau de Dieu ou l'hommage à Attila le Hun !

Dès aujourd’hui, l’écriture inclusive fait déjà des ravages au Québec …

L'écriture inclusive progresse sournoisement dans les manuels scolaires et trouve un écho dans la langue de l'administration comme en son temps la théorie du genre.
Bientôt, elle sera intégrée dans les logiciels de traitements de texte.
Demain ou après-demain, les grandes entreprises s'y rallieront dans un souci de « modernité », alors le ridicule les tuera …

La gangrène du savoir est à nos portes !
Comment certains peuvent ne pas comprendre que l'écriture inclusive va creuser davantage le fossé générationnel ?
Comment certains peuvent ne pas comprendre que l'écriture inclusive va même entraver la transmission des savoirs ?

La transmission des savoirs efficace est pourtant une des principales sources de vie de l'humanité.
Ainsi, comment face aux défis qui se dressent face à l'humanité peut-on prendre le moindre risque à ce sujet ?

« Y sont complétement fous ces pseudo-progressistes !!! »


**
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Message par ano le Mar 14 Nov 2017 - 13:31


L'appel des anti-écriture inclusive

figaro, le 11 novembre 2017
(Source)


Une pétition lancée vendredi par une enseignante s'insurge « contre ces combats féministes qui abîment la langue ». Un collectif de professeurs adresse une lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer.

Entre pétition et lettre ouverte, les opposants à l'écriture inclusive, dont de nombreux enseignants, commencent à s'organiser. Professeur de lettres au lycée Saint-Louis-de-Gonzague, à Paris, fréquenté il y a peu par Brigitte Macron, Emmanuelle Fontenit a créé vendredi 10 novembre une contre-pétition sur le site change.org destinée au ministre de l'Éducation. « J'espère qu'elle permettra de contrer les Trissotin des temps modernes », nous indique cette enseignante qui entend représenter la « majorité silencieuse ». Elle souhaite ainsi s'opposer à la pétition lancée par le professeur de lettres Eliane Viennot laquelle prône l'abandon de la règle qui veut que le masculin l'emporte sur le féminin.

Intitulée « Contre ces combats féministes qui abîment la langue française », la pétition d'Emmanuelle Fontenit débute ainsi: « Entre écriture dite «inclusive» et retour sur des règles appliquées depuis des siècles sans que personne n'y ait rien trouvé à redire jusqu'à maintenant, certains idéologues ont décidé de mener une attaque en règle contre notre langue, déjà bien mise à mal par des pratiques pédagogiques débiles qui ont abîmé des générations d'écoliers, collégiens, lycéens. Ceux-ci ne savent plus écrire sans faire de fautes grossières.

Il est temps d'arrêter le massacre. Que la voix de la majorité silencieuse s'élève enfin pour soutenir un combat vraiment légitime: permettre à tout enfant de France d'acquérir les bases élémentaires de l'orthographe et de la grammaire!!! Et non pas leur bourrer le crâne d'insanités sous prétexte de « féminisme ».

Nous souhaitons donc voir bannir de l'Education Nationale tout manuel, « apprentissage », ou méthode propre à semer la confusion dans les esprits en formation dont nous, professeurs, avons la charge. »

L'anti exemple canadien

De son côté le collectif Condorcet « regroupant des enseignants et des parents d'élèves qui refusent les réformes mettant à mal l'Éducation Nationale » a envoyé une lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer au sujet de l'écriture inclusive, « avec un regard nouveau, celui du Canada qui en a connu une utilisation massive il y a 20 ans, puis s'en est détaché ».

« Loin de vouloir attiser conflits et polémiques, nous souhaitons éviter que la lutte au quotidien pour l'égalité entre les femmes et les hommes - idée louable en soi - ne se transforme en erreur fatale pour notre société, toujours imprégnée par un idéal de clarté, d'intelligibilité, voire d'élégance (...) .

Et cette erreur serait la propagation de l'écriture inclusive dans le quotidien des Français, et plus particulièrement dans le contexte de l'école, que ce soit dans un manuel scolaire, tel que l'ouvrage Magellan et Galilée Questionner le monde, destiné aux élèves de CE2 et publié en mars 2017 par Hatier, ou dans un récent document de rentrée émanant de l'Inspection Pédagogique à destination des enseignants de Lettres dans l'académie de Lyon (rédigé en écriture inclusive. Ndlr).

Le Canada, autre grande nation francophone, s'est ainsi penché sur cette question de l'égalité entre les femmes et les hommes à travers le langage. Si l'on observe de près ce qui s'est passé dans la province de l'Ontario dans les années 90, on peut constater que l'écriture inclusive y était en usage. Leur réflexion a continué à s'enrichir des apports de leur expérience, et dès 2002 l'Office of Francophone Affair a publié un « Guide de rédaction non sexiste » dans lequel il préconise d'éviter la graphie inclusive, indiquant que :

« Le recours aux parenthèses, points, barres obliques et traits d'union gêne la lisibilité et ne respecte pas la grammaire. » Cette présentation graphique semble d'ailleurs contre-productive au regard de l'égalité, puisque, plaçant le masculin en premier, au contact de la racine, elle le fait toujours « l'emporter sur le féminin », relégué et isolé par un point. (...) Pourquoi ne pas se servir de l'expérience et des conclusions du Canada qui a compris il y a 20 ans déjà l'impasse que représente l'écriture inclusive et a su la dépasser sans faire de concession sur l'égalité hommes/femmes? Avons-nous besoin nous aussi de tester une catastrophe annoncée? (...) Les résultats de tests le montrent : nos élèves sont déjà en décrochage par rapport à la lecture standard. La maîtrise de la langue à l'école élémentaire ainsi que le principe de plaisir lié à la lecture sont des priorités absolues. Retrouver de la sérénité à l'école, tant au niveau des élèves qu'à celui du corps enseignant, mais aussi dans la société, est également une priorité. Mais comment être une nation «une» si la langue nous divise jusqu'au cœur de sa graphie?»

**
avatar
dysneylandresort

Age : 29
Date de naissance : 06/06/1988
Gémeaux Date d'inscription : 15/12/2011
Passion : La fiscalité belge!
Humeur : LA FRANCE?...LE SEUL PAYS OU LE COMMUNISME A REUSSI!

l anglophonie susceptible de faire disparaître le français tout simplement!

Message par dysneylandresort le Mar 14 Nov 2017 - 18:02

@ano a écrit:

L'appel des anti-écriture inclusive


figaro, le 11 novembre 2017
(Source)


Une pétition lancée vendredi par une enseignante s'insurge « contre ces combats féministes qui abîment la langue ». Un collectif de professeurs adresse une lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer.

Entre pétition et lettre ouverte, les opposants à l'écriture inclusive, dont de nombreux enseignants, commencent à s'organiser. Professeur de lettres au lycée Saint-Louis-de-Gonzague, à Paris, fréquenté il y a peu par Brigitte Macron, Emmanuelle Fontenit a créé vendredi 10 novembre une contre-pétition sur le site change.org destinée au ministre de l'Éducation. « J'espère qu'elle permettra de contrer les Trissotin des temps modernes », nous indique cette enseignante qui entend représenter la « majorité silencieuse ». Elle souhaite ainsi s'opposer à la pétition lancée par le professeur de lettres Eliane Viennot laquelle prône l'abandon de la règle qui veut que le masculin l'emporte sur le féminin.

Intitulée « Contre ces combats féministes qui abîment la langue française », la pétition d'Emmanuelle Fontenit débute ainsi: « Entre écriture dite «inclusive» et retour sur des règles appliquées depuis des siècles sans que personne n'y ait rien trouvé à redire jusqu'à maintenant, certains idéologues ont décidé de mener une attaque en règle contre notre langue, déjà bien mise à mal par des pratiques pédagogiques débiles qui ont abîmé des générations d'écoliers, collégiens, lycéens. Ceux-ci ne savent plus écrire sans faire de fautes grossières.

Il est temps d'arrêter le massacre. Que la voix de la majorité silencieuse s'élève enfin pour soutenir un combat vraiment légitime: permettre à tout enfant de France d'acquérir les bases élémentaires de l'orthographe et de la grammaire!!! Et non pas leur bourrer le crâne d'insanités sous prétexte de « féminisme ».

Nous souhaitons donc voir bannir de l'Education Nationale tout manuel, « apprentissage », ou méthode propre à semer la confusion dans les esprits en formation dont nous, professeurs, avons la charge. »

L'anti exemple canadien

De son côté le collectif Condorcet « regroupant des enseignants et des parents d'élèves qui refusent les réformes mettant à mal l'Éducation Nationale » a envoyé une lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer au sujet de l'écriture inclusive, « avec un regard nouveau, celui du Canada qui en a connu une utilisation massive il y a 20 ans, puis s'en est détaché ».

« Loin de vouloir attiser conflits et polémiques, nous souhaitons éviter que la lutte au quotidien pour l'égalité entre les femmes et les hommes - idée louable en soi - ne se transforme en erreur fatale pour notre société, toujours imprégnée par un idéal de clarté, d'intelligibilité, voire d'élégance (...) .

Et cette erreur serait la propagation de l'écriture inclusive dans le quotidien des Français, et plus particulièrement dans le contexte de l'école, que ce soit dans un manuel scolaire, tel que l'ouvrage Magellan et Galilée Questionner le monde, destiné aux élèves de CE2 et publié en mars 2017 par Hatier, ou dans un récent document de rentrée émanant de l'Inspection Pédagogique à destination des enseignants de Lettres dans l'académie de Lyon (rédigé en écriture inclusive. Ndlr).

Le Canada, autre grande nation francophone, s'est ainsi penché sur cette question de l'égalité entre les femmes et les hommes à travers le langage. Si l'on observe de près ce qui s'est passé dans la province de l'Ontario dans les années 90, on peut constater que l'écriture inclusive y était en usage. Leur réflexion a continué à s'enrichir des apports de leur expérience, et dès 2002 l'Office of Francophone Affair a publié un « Guide de rédaction non sexiste » dans lequel il préconise d'éviter la graphie inclusive, indiquant que :

« Le recours aux parenthèses, points, barres obliques et traits d'union gêne la lisibilité et ne respecte pas la grammaire. » Cette présentation graphique semble d'ailleurs contre-productive au regard de l'égalité, puisque, plaçant le masculin en premier, au contact de la racine, elle le fait toujours « l'emporter sur le féminin », relégué et isolé par un point. (...) Pourquoi ne pas se servir de l'expérience et des conclusions du Canada qui a compris il y a 20 ans déjà l'impasse que représente l'écriture inclusive et a su la dépasser sans faire de concession sur l'égalité hommes/femmes? Avons-nous besoin nous aussi de tester une catastrophe annoncée? (...) Les résultats de tests le montrent : nos élèves sont déjà en décrochage par rapport à la lecture standard. La maîtrise de la langue à l'école élémentaire ainsi que le principe de plaisir lié à la lecture sont des priorités absolues. Retrouver de la sérénité à l'école, tant au niveau des élèves qu'à celui du corps enseignant, mais aussi dans la société, est également une priorité. Mais comment être une nation «une» si la langue nous divise jusqu'au cœur de sa graphie?»

**

Oui et comme le français est déjà une langue compliquée mal connue des élèves qui font des fautes énormes et qui ne connaissent que très peu de vocabulaire; pour eux la grammaire anglaise sera plus facile et l internationalisme dans c monde de mondialisation seront les coup de grâce définitifs de notre langue déjà peu apprise à l'étranger!
avatar
ano

Age : 49
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Message par ano le Jeu 16 Nov 2017 - 17:38


Roland magdane - Masculin vs Feminin -

(Source)


**

Contenu sponsorisé

Re: L'écriture inclusive : la folie des bobos, la folie des benêts !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 4:30