www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

film "intouchable"

Partagez

Parigote patriote

Date d'inscription : 02/01/2012

Re: film "intouchable"

Message par Parigote patriote le Lun 27 Fév 2012 - 7:02

(oui, je ne dors toujours pas, les fachos de gauche m'ont fait chier, je suis hyperémotive, et voilà, je ne dors pas - je ferai en sorte de les éviter à tous prix, ces connards - s'ils se pointent en avril devant le Zénith, j'appelle les flics avec mon téléphone ! Et je filmerai, et essaierai de trouver des journalistes pour leur faire constater qu'un fois de plus l'Etat ne garantit pas notre sécurité, par l'absence de flics alors même que les fafs de gauche sont autorisés à nous terroriser juste devant l'entrée du meeting ! Et puis, pourquoi Marine ne nous ouvre pas la voie, à chaque fois? Elle est sans doute désarmée à chaque fois, c'est le cas de le dire... Le DPS, c'est pas la police...)

Aïe, le virus du multiculturalisme et du politiquement atteint même certains patriotes...

Un seul exemple, dans ce film, à comparer avec la réalité que j'ai hélas subie TOUS LES JOURS quand je vivais en banlieue :

- dans le film, le mec de banlieue, fils d'immigrée africaine, drague un peu lourdement une femme de son "travail", c'est-à-dire l'intendante (si je me souviens bien) de l'immense demeure luxueuse du riche homme handicapé dont le jeune s'occupe, et chez qui il loge. Elle est plutôt en position sociale dominante face à lui : ancienne dans la maison, plus âgée, bien plus cultivée et en adéquation avec le maître des lieux... Elle lui fait donc une blague pas trop méchante, et il découvre qu'en fait elle est lesbienne ! Et c'est plutôt de la rigolade entre eux...

- dans la réalité, quand un mec de banlieue, fils d'immigrés africains, drague une femme, ça se passe rarement aussi bien pour la femme, surtout si elle est seule face au mec dans un RER le soir (exemple pris car très banal) . Mais dans la journée, si la femme n'a personne à proximité d'elle, le mec va agir à peu près de la même manière (car la majorité des gens qui verront la scène ne viendront pas à l'aide de la femme, en tout cas en région parisienne c'est comme ça, tu peux crever personne ne t'aide, souvent) .
Je dirais, par expérience personnelle, que le mec, de par sa culture, tout simplement, va considérer comme normal un comportement qu'en France nous appelons "harcèlement" : il ne va pas arrêter de lui parler, de l'importuner, mais si c'est un immigré de famille d'Afrique Subsaharienne (pour parler comme les bobos... d'Afrique Noire, quoi ! ) , il n'ira sans doute pas jusqu'à la menace physique ou les insultes.
Si c'est un immigré d'une famille du Maghreb... Ai-je le droit, et la possibilité de le dire ici? Bah, qu'est-ce-que je risque... De toute façon, plein de femmes ayant subi la même chose le savent : ça va assez vite jusqu'aux insultes, menaces physiques, et menaces de mort, même, si la femme refuse les avances.
Ca m'est arrivé systématiquement, à chaque fois que je me suis retrouvée face à 1 ou 2 ou plusieurs jeunes immigrés maghrébins.
Ma pire terreur : un soir tard à La Défense, grève des bus, un chauffeur ayant été attaqué, seule, je cherchais désespérément la station de taxis, j'ai croisé 3 fois la même bande de 30 jeunes immigrés, malgré mon walkman mis à fond pour me donner du courage et ne pas les entendre, mais j'en ai entendu un crier aux autres "Eh, y'a une fille ! " (miracle, ils ne sont pas approchés de moi ! )
J'ai heureusement vite croisé quelques minutes après un groupe de gens terrorisés comme moi, ne se connaissant pas, en ne se parlant presque pas, car vraiment effrayés, voulant rester très discrets car nous risquions de croiser les racailles plus nombreuses que nous, nous nous sommes regroupés et avons cherché ensemble, en marchant très vite, la station de taxis que nous avons enfin trouvée.

Toujours à cette horrible époque où je vivais en banlieue, vers l'âge de 20 ans, j'ai même dû intervenir un jour, en plein journée, à la gare de Nanterre Université (entourée de beaucoup de tours HLM) , et j'ai pris un danger par absence de réflexion.
D'abord, j'ai cru à une dispute de couple qui s'était terminée par un coup de l'homme sur la femme (je le précise parce qu'à Paris on voit un peu tout; donc ça aurait pu être la femme la violente, j'ai déjà vu ça) , et la femme est vite partie vers la gare, en montant la passerelle menant du campus à la gare.
L'homme était sur le campus, au pied de la passerelle, et moi, sur le quai de gare, en face. Il y avait quelques voyageurs sur le quai attendant le RER comme moi.
Assez vite, je comprends la situation : en fait, il s'agissait de 4 jeunes hommes immigrés maghrébins, faisant des avances sexuelles à toutes les jeunes femmes quittant le campus à pied pour aller vers la gare, en prenant cette passerelle. Chaque fois qu'une femme arrivait, les 4 lui parlaient, elle refusait, ils la tapaient, tentaient de l'empêcher de fuir, elle se débattait en criant et partait. J'ai compris ça quand je les ai vus taper une femme une 2ème fois (je ne sais pas combien ils en avaient agressées comme ça avant que je n'arrive sur le quai et n'assiste à ça ! )
Arrive une autre femme... J'ai alors rapidement (et mal) évalué les risques pour moi : j'ai bêtement pensé que je serais protégée d'eux par le fait qu'entre eux et moi, il y avait une "barrière" assez haute le long de la voie ferrée, et la voie ferrée où le train pouvait arriver à tout instant et très vite.
Pensant aussi très naïvement que les gens sur le quai interviendraient aussi si moi-même je commençais à le faire, j'ai hurlé dans leur direction d'arrêter ça, je ne sais plus ce que j'ai dit.
En moins d'une seconde, ils ont couru vers la barrière, j'ai piqué un sprint sur le quai (j'ai sans doute battu mon record ce jour-là) , ils ont enjambé la barrière, traversé la voie, ils couraient vers moi pour me cogner, ces 4 barbares, les connard de gens sur le quai ne faisaient rien (je hais la mentalité parisienne en particulier à cause de ça, cet égoïsme et cette lâcheté hallucinante - j'avais un téléphone pourri qui ne marchait pas bien mais j'avais vu des gens téléphoner avec leur téléphone sur le quai, ils auraient pu appeler discrètement les flics dès qu'ils avaient compris le problème, en plus ils étaient arrivés sur le quai avant moi, ces autres voyageurs) , bref, je monte à toute vitesse, au bout du quai, l'escalier vers l'intérieur de la gare (j'étais en jupe droite ce jour-là : monter un escalier en courant en jupe droite, poursuivie par 4 barbares... Un film d'horreur ! Non, mon ancienne vie en banlieue ! ), ils étaient arrivés sur le quai et en bas de cet escalier, eux, dans la petite gare je cours vers la cabine de la guichetière, en hurlant "OUVREZ-MOI ! ", la guichetière, sans doute habituée à ça, m'ouvre tout de suite, je me retrouve en sécurité à côté d'elle dans sa cabine, je lui dis en 3 mots la situation, elle appelle les flics, eux aussi sans doute habitués à ça arrivent très vite, 2 minutes après, mais trop tard les 4 barbares avaient fui.

Je sais que quelques années après, suite à des viols sur ce campus, l'université a embauché des vigiles avec chiens, qui surveillaient tout le campus, mais seulement le soir il me semble.
(vous lisez "viols", vous êtes ahuris... Oh, mais il y a eu aussi des overdoses, dans cette fac, et aussi, il y avait de nombreux vols, par exemple un jour un étudiant venu directement de son pays d'Afrique, sans doute d'une "bonne famille", donc pas du tout habitué aux racailles françaises, m'a raconté qu'il s'était fait voler sa pièce d'identité simplement parce qu'il avait laissé son sac juste devant la porte des toilettes où il était entré même pas une minute... )

A la fac, et encore plus dans les trains de banlieue, surtout le soir, et parfois dans les rues de ma petite ville de banlieue pourtant plus sûre que Nanterre, et aussi dans Paris, mais de manière moins grave, dans des bars, boîtes, ou même des boulots : j'ai croisé très souvent des hommes jeunes, enfants d'immigrés maghrébins.
Je n'ai JAMAIS vu l'un d'eux se comporter avec moi comme l'aurait fait un Français de souche du même âge : par toutes sortes de comportements, plus ou moins graves (une technique courante pour eux, par exemple : ils voient dans une rame de métro ou de RER une femme plus ou moins isolée, à deux, ils s'assoient juste à côté d'elle, l'un en face de l'autre, et l'un d'eux allonge ses jambes de manière à ce que la femme, en voulant sortir, soit obligée d'enjamber, et donc de frôler, les jambes d'un des 2 types) , je les ais vus être harceleurs avec moi, tout au long de ces années, ça allait du harcèlement léger qu'on appellerait drague "très lourdingue" jusqu'au vrai harcèlement avec menaces...
Une fois, à l'étage supérieur d'un train, seule, un Maghrébin s'assied à côté de moi et commence à m'importuner, me croyant protégée parce qu'il y avait à l'étage inférieur un groupe de contrôleurs,je réponds poliment mais fermement au type de cesser de m'importuner, il se met alors à me hurler des menaces de mort, terrorisée, je descends vers les contrôleurs, leur raconte le truc, ces crétins se sont contentés de me dire "Il na faut pas faire attention, dans leur culture, ils disent souvent des choses comme ça, mais ce sont juste des menaces", et leur ton était presque moqueur !
Comme si j'avais été stupide d'avoir peur, seule face à un cinglé qui s'était mis à me menacer de mort !

Er vraiment, partout, même au boulot, même avec un ami la première fois que je l'ai vu (après, quand je l'ai mieux connu, je lui ai expliqué que la 1ère fois que je l'avais vu j'avais eu un peu peur de son comportement avec moi - il s'était montré dragueur assez direct, comme les Français le sont rarement, et pourtant, il venait d'une famille Egyptienne chrétienne copte d'un haut niveau socio-culturel, avec un père fonctionnaire international - mais il avait vécu en Egypte plus jeune, donc avait grandi dans cette culture Egyptienne musulmane), j'ai toujours constaté ceci : les hommes venant de cultures musulmanes (même s'ils sont nés en France, de parents éduqués, même si eux-mêmes paraissent éduqués, intégrés, "normaux") se montrent toujours plus ou moins harceleurs, semblant à la fois un peu obsédés et frustrés.
Avec une seule exception... ceux d'entre eux qui sont homos !!!!! Very Happy Eux seuls savent se montrer corrects avec les femmes !
(je ne mets pas les kabyles dans les gens de culture musulmane, bien sûr, et ça se voit qu'ils sont différents, culturellement)

Sinon, les autres hommes, d'origine française, européenne, américaine, asiatique... : jamais harceleurs, parfois un peu dragueurs, mais plus souvent timides, en fait, pas du tout dragueurs. je dirais que la "norme" en France, c'est : très timide à 20 ans, un peu timide à 30 ans, plus trop timide à 40 ans (mais leur femme, lassée d'attendre, a fait le premier pas depuis longtemps, et ils sont mariés et donc leur problème de timidité avec les felmmes n'en est plus un)

Je vous décris là une ambiance très parisienne : à Paris, les célibataires pullulent, et c'est une ville très anonyme, donc tous les dragueurs, séducteurs voire harceleurs en profitent, et je n'ai cessé d'être "traquée" que quand je me suis mise à me déplacer en vélo, à ne jamais sortir seule dans certains endroits, à sortir dans le Marais - homo -
Et maintenant, je ne vois des dragueurs pas trop insistants qu'à mon boulot, c'est ridicule tout ça, la plupart du temps ils sont mariés...
Un divorce sur 2 à Paris... seulement?!

Quelle ville de cinglés...

Oui, je me suis attardée sur l'aspect du film qui m'avait paru le plus invraisemblable : la gentille drague juste un peu trop rapide du gentil mec de banlieue, mais faudrait surtout pas qu'on aille croire que c'est un vrai machiste, pas de racisme dans ce film ! Il ne se montre pas trop insistant, et d'ailleurs, pas besoin avec elle, il est si beau, si drôle, notre spécimen de banlieue ! (ah oui, fait quand même pas non plus exagérer, le mec pouvait quand même pas être noir ET moche, ça aurait fait trop, ce n'est pas le politiquement correct à la mode; ce qui est tendance, c'est de kiffer grave les gens de toutes les couleurs, mais il faut qu'ils soient très beaux, de toute façon ils le sont, puisqu'ils ne ressemblent pas aux horribles faces de craie françaises - eh oui, c'est ça le racisme anti-blanc, aussi : le bobo de gauche a une forte tendance à être attiré par les Africaines, mais bien sûr uniquement si elles sont jeunes, très belles, et pas dans une situation trop illégale, eh, anti-racistes et tout et tout, mais quand même pas fous, les bobos ! )
Je reviens au film : alors la fille réagit très bien face à ce gentil dragueur beau gosse à tendance exotique, lui fait une blague, ah ah ! Quels rapports cordiaux entre les immigrés de culture d'Afrique Noire et les jeunes Françaises, surtout si elles sont lesbiennes, c'est connu !
Quelle connerie, ce film !

Il y a quand même un peu de réalisme, avec les scènes en banlieue dans sa famille, mais là, pareil, quelle connerie... Ils veulent qu'on chiale devant la vie de merde de sa mère, qui fait des ménages le soir dans des bureaux et revient chez elle épuisée et très tard. Elle habite une cité pourrie, a plein de gosses et est célibataire. Bien sûr, l'un des gosses fait du trafic de je sais plus quoi...
Alors, ceux qui n'ont pas encore le cerveau trop lavé : vous le savez, comme tous les immigrés de notre réalité française bien concrète, cette femme, dans ce film, a fait le choix d'immigrer en France, et pas pour fuir son pays où elle était torturée (un copain connaissant quelqu'un qui bossait à la commission qui donne le droit d'asile, m'a raconté leur laxisme extrême; si la personne raconte avoir reçu des coups, été torturée, etc, même si elle n'a aucune marque, aucune preuve, sur son corps, la commission a tendance à croire ou faire semblant de croire la personne et lui donner le droit d'asile) , non, réalité bien plus banale, elle a dû faire comme la majorité des immigrés : regroupement familial, ou visa de tourisme.

Bon, pendant que les bobos de gauche sont occupés à chialer sur le sort de cette pauvre mère immigrée célibataire dans sa banlieue sordide, je me dis que si ce film était montré en Afrique, surtout dans les pays d'où viennent la plupart de nos immigrés, là ça pourrait être intéressant : eh oui, les Africains verraient le sort qui les attend en France !

Parce que même si ce sont les immigrés Africains qui obtiennent quasiment tous les logements sociaux (grâce à leurs nombreux enfants, ils sont prioritaires sur tous les Français qui ont très rarement une famille très nombreuse tout en ayant un salaire très faible - les Africains, même avec un seul salaire au SMIC, ils font plein de gosses, au strict minimum 3 : c'est vraiment dans leur culture, et ils savent qu'avec les allocations familiales, etc, ils s'en sortiront) , même entre immigrés Africains pour avoir ces logements sociaux, il y a une certaine concurrence, tant les logements libres sont rares... Et les immigrés à loger nombreux...
Alors, en fonction de critère très précis, telle famille (africaine) va être un peu plus prioritaire qu'une autre...

Voilà, dans le film, pas de bol, les gentils socialos de Paris n'ont pas attribué de logement social à cette mère célibataire en plein Paris, alors comme plein d'autres gens elle se retrouve dans une cité pourrave en banlieue (mais peut-être est-ce quand même une HLM? Sans doute, sinon elle ne s'en sortirait pas, avec son seul salaire et ses nombreux enfants...

Ah, mais j'avais oublié que c'est un film politiquement correct ! Non, elle n'a pas tant d'enfants que ça !!!!
Ah ah ah !
Là, la moitié de la France (celle qui connaît des immigrés) se tord de rire ! Il n'y a qu'à des bobos de gauche qu'on va faire croire qu'une Africaine d'Afrique Noire qui immigre (légalement ou illégalement, peu importe, la plupart des sans papiers finissant par en obtenir, et même sans papiers, ils restent en France) en France a à peine plus d'enfant que les Françaises en moyenne !

C'est n'importe quoi ce film !

Bref : ce film m'exaspère, "Oh, le gentil mec sympa de banlieue", tu parles ! Pas du tout représentatif en tout cas, film pas réaliste, et surtout, propagande pro-immigration, vers un large public une fois de plus !

En plus, il joue mal... Oui, il ne joue pas très bien, Omar Sy...

Chers patriotes qui avez aimé ce film, mais enfin... je ne vous comprends pas !!!!! Vous l'aimez peut-être juste pour les situations un peu comiques, c'est ça? et vous ne vous occupez pas du tout de l'aspect de propagande?

Bon, je vais me coucher !

(je repense aux fachos gauchos : ils sont à fond pour l'immigration, mais parmi leurs élus et militants, il y a peu d'immigrés... ah ben oui, ils aiment les immigrés quand ils sont bobos de gauche, ce qui est quand même assez rare... Sinon ils les aiment de très loin, quand ils sont dans une manif du DAL, avec leur gourou extrêmiste Jean Machin, un blanc qui s'autoproclame chef, porte-parole unique, etc, depuis des années, et se montre assez autoritaire avec des Noirs immigrés qui sont dans une situation très précaire... Mais non, il n'est pâââs raciste, il est de gôôôche ! Et j'ai remarqué que les collectifs de sans papiers sont presque toujours constitués sur des bases ethniques, sur leur origine : collectif de Chinois, collectif des Maliens, etc, mais, comment se fait-ce, dans cette formidable culture de citoyens du monde, ils ne se mélangent pas, entre sans papiers de diverses origines? Même pour tenir une banderole ensemble? Mais, mais, mais, rassurez-moi... Ils ne sont quand même pas xénophobes entre eux?! Et là, les bobos de gauche s'aperçoivent que dans les pays du monde entier, les gens rejettent plus ou moins les cultures étrangères, ne voulant pas voir leur mode de vie modifié à cause d'étrangers, sauf quelques bobos de gauche en Europe, surtout en France, eh ben oui, la France, le beau pays des allocs ! Youpi, on les envahit et ils sont contents, ils nous donnent tout pour vivre, qu'est-ce-qu'ils sont cons ces Français ! Very Happy )

Bon, rassurez-moi, les patriotes, sur ce film ; vous ne tombez quand même pas dans le panneau pro-immigrationniste? Vous trouvez juste Omar Sy un peu rigolo, c'est ça? Pourquoi pas, chacun ses goûts... (je sais pas, moi, faites quelques chose, regardez au moins les sketches de Dany Boon... on trouve facilement plus drôle qu'Omar Sy, quand même !!!! )




giorgio

Age : 72
Date de naissance : 15/09/1945
Vierge Date d'inscription : 25/02/2012
Passion : collection

Re: film "intouchable"

Message par giorgio le Lun 27 Fév 2012 - 8:33

@Le PATRIOTE a écrit:
Ce que l’on remarque surtout, c’est le formidable travail d’endoctrinement et de lavage de cerveaux que nous subissons depuis plus de 30 ans.


Et il fonctionne toujours, comme aux temps des westerns et de la fière cavalerie Américaine, qui massacrait ces barbares d’Indiens qui voulaient conserver leurs terres.

Malgré les discours de Marine, dans lesquels elle ne manque jamais de faire allusion au Mondialisme et aux mondialistes, peu d’entre vous ont établi un rapport entre le Mondialisme et la doctrine qu’il dissimule… ! « L’International Socialisme ».

Elle ne peut pas faire état de cette doctrine, tant qu’elle n’aura pas fait des millions de victimes… ! Mais, ne vous inquiétez pas, ça ne saurait tarder.
Malheureusement, l’ignorance est souvent la cause des pires catastrophes humaines.

C’est avec soin que le Ministère de l’Éducation Nationale depuis 1981, et par le biais de ces programmes, a passé sous silence l’arrivée du Nazisme, qui représentait le « National-Socialisme »… !
Il avait comme excuse qu’il fallait se réconcilier avec l‘Allemagne, mais, cette excuse servait une autre doctrine de taupes… ! Le Mondialisme, qui allait pouvoir s’épanouir sans obstacles.

Nous y sommes… ! Nous avons tous étaient conditionnés pour cela, et peu d’entre nous en sont conscients.
C’est par petites touches ou réformes, par des mensonges énormes que nous en sommes arrivés à la situation actuelle.
Le premier signe tangible a été le tête pour la réélection de Giscard… ! Et je me souviens de 2 phrases, Giscard s’adressant à Mitterrand en parlant de l’immigration :
« Mais, c’est une invasion… ! ». et (Mite-rangs), de répliquer : « Mais, Monsieur, non ! C’est une chance… ! Qui paiera la retraite des Français »… ! Le coup d’envoi était donné.

Non seulement ils ne paient pas nos retraites, mais, les retraités payent pour eux, et devront bientôt travailler jusqu’à 70 ans pour peut-être en avoir une… ! Et à condition de supprimer le Droit au Sol et de ne plus régulariser que ceux dont nous avons réellement besoin.

Je n’ai jamais voté Socialiste… ! Je les connais trop bien. J’ai même voté Sarkozy contre ségolène… ! Aujourd’hui, je me pose des questions… ! Que Dieu et la France me pardonnent, je ne sais plus si j’ai bien fait… ! ? ? ?



Je voulais juste citer le paragraphe sur le nazisme...Ce sujet m'interpelle: je suis nationaliste et pour le social dans la vie de tous les jours.Suis je nazi ?Pourtant je hais les nazis de la triste époque 39/45 et les nazillons d'aujourd'hui.
avatar
Parigote patriote

Age : 40
Date de naissance : 14/07/1977
Localisation : J'ai quitté Paris, vive la "France profonde" !
Cancer Date d'inscription : 02/01/2012
Passion : Lecture et cinéma
Humeur : Pour Philippot et une alliance qui GAGNERA !

Re: film "intouchable"

Message par Parigote patriote le Lun 27 Fév 2012 - 9:59

Au "Patriote" : eh bien moi, je dois demander encore plus pardon, j'ai voté Ségo contre Sarko (heureusement que j'ai un pseudonyme pour me cacher ! )

Mais j'ai 2 circonstances atténuantes :

- mon jeune âge, forcément, j'ai été bien plus imbibée de culture mondialiste (oui, c'est la bonne expression, dans cette idéologie mondialiste, il y a le politiquement correct, l'acceptation de l'Islam, une vision totalement pervertie de notre humanisme d'origine chrétienne, une interprétation tout aussi pervertie de la philosophie des Lumières, une bonne couche de DDH à la sauce onusienne, et par-dessus tout ça une chape de plomb de dictature capitaliste internationale, on saupoudre d'une délicieuse appellation de "citoyen du monde", et si le citoyen ou la citoyenne du monde est représenté par la personnalité tendance du moment à la télé, glamour à la sexualité très libre (idéalement, maintenant, il faut dire que que l'homosexualité, l'hétérosexualité, n'existent pas, nous sommes tous capables de b... faire l'amour, oui, ils osent dire "faire l'amour", avec à peu près tout le monde, c'est un peu comme dans les années 70, la personne qui refusait de coucher avec une autre était pas sympa, pas cool, pas ouverte, quoi, maintenant, il faut en plus être ouvert à tous les sexes, et plutôt en partouze, pour être comme il faut chez les gens tendance) , et voilà, mission réussie, des masses de gens au cerveau lavé, et ça dure des décennies en général !
(en 68 : Cohn Bendit; ça a commencé très fort, avec lui qui aimait que la sexualité des gamins soit épanouie - mais non, un homme de gôôôche, en plus élu depuis longtemps, quand même pas, non... quand même pas pé... non... il était sincère quand il voulait que les gosses soient épanouis... Cf sur cette page, la note de bas de page numéro 27, je ne la copie pas ici, c'est trop dégueulasse !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Cohn-Bendit#cite_note-26
Oui, plus ils sont influents, dans la culture mondialiste, plus ils sont décadents, pervers, mais soi-disant pour le bien d'autrui)

- j'avais vu, plus jeune, Sarkozy alors qu'il était maire de Neuilly, dans une réunion avec des jeunes de la ville, c'était vraiment pouyr se faire mousser, il aurait voulu que les jeunes le remercient pour ses actions pour eux et lui demandent d'autre chose, mais voilà, la jeunesse dorée de Neuilly est blasée, n'avait besoin de rien, et ils étaient un peu intimidés en plus par ce maire un peu nerveux... Ils ne disaient rien, du coup le maire tentait d'ouvrir le dialogue, n'y arrivait, pas, se retrouvait à parler tout seul... Alors le maire de cette ville richissime a commencé à s'énerver un peu, c'était ridicule !
Des années après, j'apprends qu'il va être candidat, je me dis que ce serait quand même inquiétant qu'un type avec une telle personnalité, cherchant autant à flatter son ego par le biais de la politique, en faisant en plus des choses inutiles par pur électoralisme, en plus un nerveux comme ça disposant du bouton nucléaire...
Imbibée de la culture commune à tous les jeunes de mon époque, j'étais "de gauche", et donc, logiquement, contre Sarko, c'était Ségo. J'ai poussé la bêtise jusqu'à militer, alors que j'étais peu enthousiaste...

Après coup, honnêtement, ces 2 votes s'annulent, et ils sont nuls tous deux, avec elle ça aurait été la même politique à peu de choses près, et si jamais, par malheur, on avait un 2nd tour sans Marine, et avec Hollande face à Sarkozy, je pense que l'abstention et les bulletins blancs battraient des records...

Ce n'est que maintenant que le peuple Français peut commencer à combattre, car il commence à peine à ouvrir les yeux. Il faut bien quelques décennies, quand on est officiellement en paix et dans des pays "riches", pour qu'un nombre important de personnes ouvrent vraiment les yeux.

Les mondialistes se foutent encore de notre gueule avec les 500 signatures ,j'ai encore été d'une naïveté immense à m'imaginer que le conseil constitutionnel dirait le Droit, ne ferait pas de politique politicienne, et donc rendrait les signatures anonymes... (ben oui, j'ai fait du Droit plus jeune, jusqu'à une période récente j'y croyais vraiment, à l'Etat de Droit, le respect de la Constitution, de nos droits élémentaires...)

J'espère que ce film à la con sera l'occasion pour certains de voir à quel point nous sommes imbibés, malgré nous, de cette culture mondialiste.

Un truc qui peut paraître être un détail : je me suis forcée, vendredi dernier, à essayer de dire aux gens de mon boulot (je suis hôtesse d'accueil, je vois passer quelques centaines de personnes devant moi chaque jour) , systématiquement, "bonne fin de semaine", et non "bon WE". Impossible avec tout le monde.
Ca marche mieux avec les gens plus âgés et pas trop pressés, et il fallait que je le dise avant eux, pour arriver à le dire, et souvent, quand même, ils me répondaient "bon WE".
La plupart me devançaient en disant directement "Bon WE" à ytoute vitesse, je n'avais pas le temps de dire "Bonne semiane", car ce n'est pas du tout un réflexe acqui de longue date, contrairement à "Bon WE".

Ca paraît un détail, mais il n'y a pas que la différence de langue, entre ces 2 expressions, il y a aussi des différences culturelkles importantes, entre notre "fin de semaine", dans lauqelle nous nous souhiatons, traditionnelment, surtout un "bon dimanche", et le "WE" anglo-saxon, devenu, comme toute la culture anglo-saxonne, finalement international puis mondialiste (la distinction est importante, comme l'a rappelé Marine "International", c'est "entre les nations") .

Au départ, le "WE" pour nous était surtout la traduction de notre "fin de semaine", au début de la grande mode de l'inegliche, mais rapidement, nous avons adopté le concept culturel du "WE" anglo-saxon, le vrai.

En résumé : on est crevé, stressé, tous la semaine, dans un boulot qui ne nous satisfait pas, alors on prépare à l'avance notre "WE", notre bouée de sauvetage de chaque fin de semaine, qui nous permet de ne pas couler.
Les moins pauvres en profitent pour "partir en WE", les plus pauvres regarderont le foot ou le rugby (sports anglo-saxons idéaux pour le "WE" : ça occupe bien quelques heures, ça peut rassembler toute la famille ou le tout seul tout seul avec sa bière (ou ses bières s'il est tout tout seul et sans toutou), et ça permet de bien se vider le cerveau, unique but du WE (officiellement, on dit "se détendre", mais beaucoup de gens n'ont que l'énergie pour allumer le bouton de la télé, certains vont quand même avec leurs mômes "faire du sport", ou bien ils les regardent s'agiter dans tous les sens, en pleine forme, eux, en les encourageant de loin, ou bien ils participent un peu officiellemment à l'activité sportive, ce qui est facile avec les enfants jusqu'à un certain âge : tout occupés à s'agiter dans tous les sens, en pleine forme, les mômes ne voient pas que leurs parents épuisés tapent à peine dans le ballon et ne courent pas du tout.

Bien sûr, en France, beaucoup de gens ont gardé des traditions du dimanche, essentiellement des déjeuners avec leurs parents/beaux-parents, chez eux... A condition que lesdits parents ne soient pas eux-mêmes des fanatiques du "WE", toujours partis à droite à gauche, parce qu'eux aussi, ils bossent, et donc ils veulent se détendre le WE !
Avec en plus le problème dans beaucoup de familles : les grands-parents qui supportent très mal leurs petits-enfants objectivement mal élevés (mais pendant quelques décennies, et encore maintenant, imposer de la discipline à des mômes, c'était du fascisme. La plupart des enfants de toutes ces générations post-soixante-huitardes ne sont pas devenus totalement monstrueux, uniquement gfâce aux nesignants héroïquus qui vaaient le choix entre se suicider, ou imposer une discipline constante aux 30 petites bêtess fauves qu'on leur confiait chaque début d'année.
Parents soixante-huitards, ce sont les profs qui ont donné un minimum d'éducation à vos enfants; et très logiquement, on a transformé "L'instruction" en "Education nationale".

Et là, ça a été un immense lavage de cerveau. Quand on a subi ça de l'âge de bébé à plus de 30 ans, cela demande des efforts incroyables pour simplement arriver à se dire : "Quelle est ma culture?", "Quel est le sens de ma vie?", eh oui, il y a quelques décennies, on n'avait même pas besoin de se poser ces questions, ni vraiment le temps ni l'envie, chacun avait sa place, et surtout, dans les pays occidentaux, nos besoins fondamentaux étaient satisfaits, et nous étions tellement heureux à l'idée qu'il n'y ait plus jamais de guerre en Europe...

J'ai commencé à me poser ces 2 questions il y a quelques mois.

Tout est parti de mon travail de fonctionnaire dans un service public ; j'avais voulu entrer au service des Français, pour oeuvrer au bine commun, dans l'intérêt général.
Je me retrouvais en fait à être un bon petit soldat d'un poste très avancé dans la culture mondialiste : la politique ultra favorable à l'immigration massive, des socialistes à Paris (ayant eu droit à un excellent travail préparatoire les décennies précédentes de la part de l'autre gros parti, ces 2 gros partis poursuivant exactement les mêmes buts, avec des petites variantes dans le discours pour que le peuple continue de croire à la démocratie) .

Je me suis retrouvée quelques mois, à aider plus ou moins (heureusement, je ne faisais quasiment que de l'accueil et du secrétariat) des immigrés quasiment tous venus d'Afrique depuis 1 an, 5, 10, 20, 25 ans... Immigrés de culture musulmane pour la plupart, en tout cas si j'ai vu des immigrés non musulmans, chrétiens, ils se sont montrés très discrets, seul l'Islam se montre facilement dans notre société, tout simplement parce qu'on remarque ces pratiques et meurs si différentes des nôtres, et que l'Islam est une religion conquérante (ce que la religion chrétienne n'est plus depuis longtemps) .
Et quand on se retrouve à être, même de manière ponctuelle, assez proche, un peu dans l'intimité d'une personne musulmane, on s'en rend toujours compte : habits, aliments, relations entre hommes et femmes, omniprésence de la religion dans le discours ("inch...", non, je n'écrirai pas ça ici en entier, et puis quoi encore?!)... Soumission assez importante des ces personnes à une culture vraiment archaïque et totalitaire, du point dev ue de noytre culture occidentale, et surtout française.

J'ai vite compris que ce "service social" était en fait une énorme aide apportée aux très nombreux immigrés qui vivent à Paris.

Alors que le salaire reçu en contrepartie me permettait juste d'avoir des petits "loisirs" pendant mes "WE", en habitant un logement minuscule où on ne peut qu'imaginer vivre seul, je voyais tous ces immigrés venus en France de manière légale ou illégale, être aidés très massivement, par la Mairie de Paris, mais aussi l'Etat.

Cela leur permet, en quelques années, d'immigrer en France, d'y vivre correctement du point de vue matériel (par rapport à ce qu'ils ont connu en Afrique, sans être non plus dans la misère en Afriqe, ils y avaient moins de confort, de services, d'infrastructures, etc.) , et donc d'avoir un certain nombre d'enfants, officiellement 3 en moyenne (je n'y crois pas, c'est peut-être le chiffre pour les immigrés légaux, mais beaucoup de familles Africaines ont plus de 3 enfants, et les familles de 1 ou 2enfants sont très rares) .

En même temps qu'ils nous envahissent peu à peu en nombre, ils nous impose,t subtilement leur culture, de manière totalitaire, encore avec l'aide dxe nos dirigeants mondialistes. C'est par l'idée d'"anti-racisme", une idée de bon sens au départ (il n'aurait pas été logique de "rejeter" les travailleurs immigrés encore peu nombreux à l'époque, venus faire le travail que les Français pouvaient se permettre de refuser, en ces temps pas si lointain de plein emploi), qu'on a réussi à nous faire accepter une idée complètement opposée à ce qui est bon pour l'être humain : ne plus vivre selon notre culture, accepter la culture de l'autre, d'abord soi-disant au nom du mélange nécessaire et en ne prenant que les aspects que nous jugions positifs de l'autre culture (certains bobos y croient encore : cuisine, danse "exotique", c'est sûr, c'est plus sympa que les femmes voilées, le ramadan, l'observation de règles précises et absurdes...) , mais très vite, cette autre culture étant en elle-même totalitaire, et véhiculée par un nombre très important d'immigrés encouragés dans leur conquête culturelle par les dirigeants prônant "l'anti-racisme", "la citoyenne du monde", culturellement, en quelques décennies, nous en sommes arrivés au point où critiquer en public, sans se cacher, cette conquête culturelle liée à cette invasion, c'est s'exposer à la vindicte outragée des dirigeants mondialistes, et surtout de très sérieuses menaces de mort de la part des musulmans qui ont la capacité de lancer ces "fatwa".

Une petite explication sur le site de Riposte Laïque :

http://ripostelaique.com/en-france-la-liberte-dexpression-est-dabord-menacee-par-lislam-et-ses-complices.html

Et la "fatwa" expliqué sur son blog par un homme qui en a une sur sa tête :

http://www.voxfnredekker.com/archives/2007/11/14/6888608.html

Je vous laisse, je vais devoir me préparer pour aller dans mon boulot actuel, plus en adéquation avec mes valeurs, ma culture, mais quand même un peu vide de sens : j'ai peu de travail, comme une autre collègue, qui est elle, fonctionnaire, et donc mieux payée, nous faisoons à peu près le même type de tâches; elle aussi a peu de travail, et donc elle sur son ordinateur dans son bureau, et moi sur le mien, pendant les longues heures où nous avons peu de travail, elle joue aux cartes sur internet, ou elle écoute la radio; moi de mon côté, à l'accueil de ce ... ministère, je surfe beaucoup sur internet, y compris sur ce site, mais sans pouvoir me connecter en tant que membre de cet ordinateur, et parfois je lis un article assez insipide du journal "20 minutes" que j'ai sous la main, ou fe fais les mots fléchés de ce même journal; mon travail consiste surtout à dire "bonjour", "bon appétit", "au revoir", à pone de gens, et comme je suis un être humain, et eux aussi, parfois nous discutons un peu de choses et d'autres; l'utilité très concrète de ce boulot, c'est faire face à mes frais de survie à Paris, et c'est tout, et ce, pendant toute l'année 2012; en 2013, je commencerai à pouvoir faire de petites économies... Mais pour quoi faire? Je sais ce que je dois faire pour vraiment donner un sens à ma vie, mais ça, je ne le raconterai pas ici, car je tiens encore à un élément important dans notre culture, nécessaire à notre liberté individuelle, mais qui devient "ringard", au nom de la "transparence" qui souvent, est carrément du voyeurisme... Oui, je tiens au respect de ma vie privée !
C'est un "fantôme" caché derrière un pseudonyme qui vous dis cela...

En fait, j'ai peur d'être mal jugée, en particulier par les gens de ma génération : je m'éloigne de plus en plus de la culture de toute ma génération, la plupart des gens de mon âge, surtout à Paris, me semblent imbibés de mondialisme teinté d'épicurisme (car à Paris, beaucoup de gens ont de l'argent à dépenser dans des plaisirs quotidiens : sorties très nombreuses, vêtements chers, gadgets techniques très chers...), quand je les vois je les considère comme des extra-terrestres, mais en y réfléchissant, comme ils sont majoritaires, c'est moi l'extra-terrestre...

Je pourrais résumer cela à : "Je suis patriote et me sens un peu seule dans une ville où les mondialistes sont en terrain conquis".

Voilà, j'ai peut-être besoin de voir plus souvent mes amis frontistes... Eux et moi, et sans doute vous tous, nous formons une petite communauté de sympathiques extra-terrestres, et quand nous serons plus nombreux, et enfin majoritaires, là, nous ne serons plus des extra-terrestres.

Je pars retrouver mes collègues : la musulmane qui est comme tous les musulmans (prosélyte l'air de rien, et culturellement très différente de moi, je fais des efforts énormes quand je la vois pour être très aimable avec elle, elle est à peine polie avec moi, elle arrive même à me faire des reproches pour des broutilles, ou simplement elle me fait la gueule, et ne me dit pas au revoir, ou alors très mollement, je sais que c'est parce que de même qu'elle me choque par son comportement lié à sa culture, je la choque par mon comportement de Française "de souche" - traduction : je suis une impie, une impure, etc., voilà ce que sont les non musulmans, aux yeux des musulmans- , heureusement, je ne fais que la croiser moins de 5 minutes, ouf !!!!! ), les autres collègues sont pour la plupart Français de souche, souvent bobos, souvent assez mondialistes, un peu décadents (au nom de leur épicurisme) , mais ils sont gentils avec moi, et s'entendent assez bien entre eux, alors, un travail comme ça, où je peux souvent surfer sur internet...

Voilà, j'arrête d'écrire pour l'instant.

Oui, j'ai largement dévié du sujet initial... Est-ce une faute, de livrer ses réflexions sur des choses importantes, à partir d'un avis sur un film?

Ah, un truc quand même pas du tout naturel, avec ce travail : je dois manger cehz moi avant de partir, donc vers 10h30, alors que je n'ai jamais vraiment faim à cette heure-là... Pour des questions de rentabilité, on m'impose des horaires de travail incompatibles avec des heures de repas normales.
Et une personne haut placée dans la grande entreprise qui m'emploie, et que je ne verrai jamais, et qui se contrefiche de ma vie (j'ai même lu dans un compte-rendu de réunion syndicale, qu'à l'annonce du décès d'une salariée, décès sans lien avec son travail, il n'a même pas dit, au moins pour la forme, un mot de condoléances, face aux syndicalistes) , a décidé qu'il était stritcement intredit pour les salariés travaillant à l'acceuil de ces entreprises de manger la moindre chose à leur poste de travail. Il est aussi strictement interdit de quitter, ne serait-ce que 3 minutes, son poste de travail, et ce, 6 heures d'affilée (au bout de 6 heures de travail, la loi oblige à une pause, alors on me fait travailler 6 heuers par jour, officiellement. Etant un être humain ,quand même, n'en déplaise aux dirigeants de ctet entreprsie au chiffre d'"affaires faramineux, je m'arange avec ma collègue (celle qui a peu de travail aussi ,qui joue aux cartes, etc) , pour qu'elle me remplace le temps que j'aille aux toillettes.

J'ai fait 8 ans d'études, quand j'étais plus jeune. Ca me permet de tyrouver facilement des petits boulopts âyés au SMIC ou à pien plus, que je quitte quand on me traite vraiment trop mal (en tant que fonctionnaire, avant, ça a &été le pire : harcèlée moraleme,t à un psote, comme ems autres collègues qui n'osaoeunt rien faire; puis condition de travail très anghopissantes, dans le service social, avec ces usagers (immigrés) très agressifs, parfois violents physiquement.

Voilà, je "disjonte" légèrement comme aujourd'hui, à chaque fois que je suibis beaucoup d'agressivité, de la part de gens dont je carins qu'ils ne deviennet violents physiquements.

Salopards de fafs de gauche. Mondialistes de merde. Incapables de se montrer corrects avec leurs compatriotes, car justement, ils n'ont pas de patrie, nous ne sommes pas leur "COM-PATRIOTES" : qui partage la même Patrie, la même terre, notre culture, notre histoire...

Je ne doute pas un instant que les nombreux collègues si gentsil avec moi, deviendraient du jour au lendemain très froids, à peine polis avec moi, s'ils connaissaient mes idées. Ma collègue musulmane, elle, me dénoncerait peut-être à la hiérarchie de notre agence, pour une de mes soi-disant "fautes"
(dans cette entreprise, ne pas être coiffée, les cheveux bien attachés, tirés en arrière, avec pas une mèche qui dépasser, dès que l'on "prend" son poste, est une faute, même si l'on attend d'être assise à son poste pour se coiffer, car c'est plus pratique... Et le temps de préparation ,d'habillage, n'est pas compté comme du temps de travail, ce qui est illogique et surtout illégal)

Vous racontez à vos collègues que vous êtes marinistes? Ah oui, mais vous ne travaillez pas comme à l'accueil d'un ministère à Paris... En plein chez nos ennemis, en résumé... Si Marine est au 2nd tour, je les crois presque capables de porter le deuil pendant tout l'entre-deux-tours !!!!!!
Et il faudra que je mente avec beaucoup de naturel, ne pas vouloir dire pour qui on votera au second tour, serait alors se condamner immédiatement et lourdement...

J'ai fait du théâtre, alors je dirai avec beaucoup de naturel, que bien sûr je voterai Hollande/Sarko, contre le danger fasciste.

(je suis passée en quelques mois d'un service social ultra-socialo, à un ministère UMP... Où tout le monde se prépare au futur président PS... Plein de chefs sont remplacés par d'autres, plus conforme à la doctrine socialiste officielle... Ils font depuis des mois, comme si Hollande allait forcément gagner, voilà leur conception de la démocratie, de la souveraineté populaire, nationale ! )


***************************************************************************************
"Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre..."
Mais les gens qui sont sourds et aveugles à la fois, c'est rare !
avatar
Le PATRIOTE

Date d'inscription : 05/11/2011

Re: film "intouchable"

Message par Le PATRIOTE le Lun 27 Fév 2012 - 12:44

Ce film est un modèle de manipulation mentale, comme les westerns qui mettaient en valeur la Cavalerie américaine qui massacrait ces barbares d’Indiens, qui voulaient conserver leurs terres.


On peut aussi l’associer aux séries américaines, ou un Commissaire de Police noir, et ses petits blancs d’inspecteurs, qui n’ont pas l'esprit de synthèse…,résout toutes les énigmes.

Nous avons aussi dans le même style, les films militaires ou un général black sauve un pays d’une guerre nucléaire, voire mondiale… ! Etc.

On ne néglige qu’une chose, c’est de vous informer que les noirs américains que je respecte ; des milliers sont morts pour nous délivrer des Nazis, ont une éducation de plus 5 générations, malgré l’apartheid.
Ce qui n’est pas le cas d’une large majorité de ceux que nous recevons d’Afrique.

Ces séries et ces films, ont provoqué l’élection d’Obama à la Présidence des USA. Cet homme est intelligent à n’en pas douter, seulement voilà… ! C’est un Mondialiste comme Sarkozy et d’autres… ! Le but a été atteint… !

À voir une majorité de vos commentaires, il sera atteint pour la France rapidement, et vous trouverez normal d’élire un noir comme Président, voire d’une autre couleur.
Cela pour ne pas être taxé de racisme… !

Je ne crois pas à la supériorité de la race blanche, par contre je voudrais que mon fils et mes filles puissent continuer d’être chez eux dans ce pays… !
Et que nos enfants ne soient pas exposés aux hordes de la diversité… ! ! !



***************************************************************************************
Mon hymne préféré pour la Nouvelle France :

http://joukovmusic.skyrock.com/player_music.html?track=1760772788&autoplay=1

"LES COMMENTAIRES SONT LIBRES, LES FAITS SONT SACRÉS"
avatar
Le PATRIOTE

Date d'inscription : 05/11/2011

Re: film "intouchable"

Message par Le PATRIOTE le Lun 27 Fév 2012 - 21:09

L’INTOUCHABLE… ! C’est le cas de le dire… ! ! !


Certains commentaires comme celui-ci semble indésirable… ! L’explication est peut-être dans le texte :

Comme si dénoncer les manipulations psychologiques aux citoyens lambda était dangereux. Il est vrai qu’une fois qu’ils ont constaté qu’ils ont été abusés ou manipulés, ils deviennent méfiants vis-à-vis de tous les partis.

La démocratie recommencerait-elle à mettre en œuvre les qualités de l’ignorance, comme le faisait la royauté. Longtemps l’illettrisme ne permettait même pas aux manants et même aux nobles, de lire la Bible, il était même interdit d’en posséder une.

Tous les systèmes, qu’ils soient religieux ou politiques laïques, cherchent toujours conserver les moyens de la domination.
Les gens qui possèdent le savoir sont jaloux… ! Et sachant que d’autres sont capables de les égaler et de les dépasser, ils font barrage soit en les maintenant dans une ignorance relative, sauf pour les servir.


Les principes premiers de l’esclavage sont :

« Maintenir l’esclave dans l’ignorance, et ne pas le prendre comme serviteur ». Effectivement, il pourrait s’instruire en étant serviteur.

« Ne lui enseigner que ce qui est nécessaire à son travail ».

« Le fatiguer assez par son travail, afin qu’il n’ait pas la force de se révolter ».

« Ne le soigner que pour qu’il puisse effectuer son labeur et ne meure ».

Sur ces sujets, on pourrait se poser des questions, sur le travailler plus pour gagner plus, et les sollicitations sur la consommation de produits souvent inutiles, qui font les fortunes d’autres.

Sur le recul de l’âge de la retraite, associé à l’octroie à ceux qui n’ont jamais cotisé, et de la même manière à la restriction des soins que l’on délivre aussi aux mêmes. Etc. Etc.……………………. ! ! !

Amicalement à Tous.



***************************************************************************************
Mon hymne préféré pour la Nouvelle France :

http://joukovmusic.skyrock.com/player_music.html?track=1760772788&autoplay=1

"LES COMMENTAIRES SONT LIBRES, LES FAITS SONT SACRÉS"
avatar
Le PATRIOTE

Date d'inscription : 05/11/2011

Re: film "intouchable"

Message par Le PATRIOTE le Lun 27 Fév 2012 - 22:09

@Le PATRIOTE a écrit:
L’INTOUCHABLE… ! C’est le cas de le dire… ! ! !


Certains commentaires comme celui-ci semble indésirable… ! L’explication est peut-être dans le texte :

Comme si dénoncer les manipulations psychologiques aux citoyens lambda était dangereux. Il est vrai qu’une fois qu’ils ont constaté qu’ils ont été abusés ou manipulés, ils deviennent méfiants vis-à-vis de tous les partis.

La démocratie recommencerait-elle à mettre en œuvre les qualités de l’ignorance, comme le faisait la royauté. Longtemps l’illettrisme ne permettait même pas aux manants et même aux nobles, de lire la Bible, il était même interdit d’en posséder une.

Tous les systèmes, qu’ils soient religieux ou politiques laïques, cherchent toujours conserver les moyens de la domination.
Les gens qui possèdent le savoir sont jaloux… ! Et sachant que d’autres sont capables de les égaler et de les dépasser, ils font barrage soit en les maintenant dans une ignorance relative, sauf pour les servir.


Les principes premiers de l’esclavage sont :

« Maintenir l’esclave dans l’ignorance, et ne pas le prendre comme serviteur ». Effectivement, il pourrait s’instruire en étant serviteur.

« Ne lui enseigner que ce qui est nécessaire à son travail ».

« Le fatiguer assez par son travail, afin qu’il n’ait pas la force de se révolter ».

« Ne le soigner que pour qu’il puisse effectuer son labeur et ne meure ».

Sur ces sujets, on pourrait se poser des questions, sur le travailler plus pour gagner plus, et les sollicitations sur la consommation de produits souvent inutiles, qui font les fortunes d’autres.

Sur le recul de l’âge de la retraite, associé à l’octroie à ceux qui n’ont jamais cotisé, et de la même manière à la restriction des soins que l’on délivre aussi aux mêmes. Etc. Etc.……………………. ! ! !

Amicalement à Tous.


C'est t'y pas beau les états d'âmes...! Mais, pas assez puissant pour partager mon point de vu...! C'est le désert...! Pas âme qui vive...!!!


***************************************************************************************
Mon hymne préféré pour la Nouvelle France :

http://joukovmusic.skyrock.com/player_music.html?track=1760772788&autoplay=1

"LES COMMENTAIRES SONT LIBRES, LES FAITS SONT SACRÉS"

Contenu sponsorisé

Re: film "intouchable"

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017 - 20:50