www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

La France , ce grand pays .

Partagez
avatar
Invité
Invité

La France , ce grand pays .

Message par Invité le Mar 22 Fév 2011 - 19:55

Le Brésil a fait plier la France sur la régulation des matières premières

Le Brésil profite de la mondialisation pour l'agro-industrie
Tous ses articlesSous la pression du Brésil, la France a dû revoir sa copie avant la réunion ministérielle du G20 à Paris. Telle est en substance la tonalité de la presse de São Paulo. Avec quelques nuances. Le quotidien généraliste « O Estado de São Paulo » estime que le Brésil est prêt à se rallier à « la nouvelle proposition française » sur la régulation des marchés des matières premières.

Initialement, le Brésil avait interprété la mise en garde de Nicolas Sarkozy à l'égard de la nouvelle envolée des prix des produits agricoles comme à un prélude à l'établissement de stocks régulateurs régionaux et à un contrôle des prix. « Face à la réaction de pays comme le Brésil et l'Argentine, Christine Lagarde a défendu publiquement lundi une proposition moins radicale. Selon elle, son pays n'a pas l'intention de proposer de réguler les prix des matières premières. En revanche, elle s'est montré favorable à la proposition de réglementation des transactions financières sur les marchés dérivés des matières premiéres », estime l'« Estado », qui relève que, du côté brésilien, cette déclaration a été interprétée comme « un pas dans la bonne direction ».

Les divergences demeurent néanmoins. Pour le Brésil, il n'y a pas lieu de « lier volatilité des prix et sécurité alimentaire ». « Le G20 devrait stimuler la production et mettre fin aux barrières douanières contre les produits agricoles », souligne encore Assis Moreira, envoyé spécial de « Valor » à Paris.

À SÃO PAULO
THERRY OGIER, Les Echos

    La date/heure actuelle est Dim 25 Fév 2018 - 2:25