www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Scandale ! L'immunité parlementaire de Marine Le Pen levée parce qu'elle a osé montrer la vérité sur les atrocités commises par Daech flechegauche LA flechedroite

FN : 1er parti sur Facebook...

Partagez
avatar
Invité
Invité

FN : 1er parti sur Facebook...

Message par Invité le Dim 24 Avr 2011 - 18:12


Aujourd’hui, les partis politiques ont bien compris l’intérêt des réseaux sociaux pour se rapprocher de la base électorale. Le FN sans être précurseur réussit à tirer son épingle du jeu. En retard sur Twitter, il se rattrape largement sur Facebook.
Le FN fait du bruit sur Twitter

Le Twittoscope réalisé par Metro/TF1/TNS, qui mesure le « bruit » fait par les hommes politiques sur Twitter, vient de révéler qu’en mars sur les 580 000 tweets mentionnant l’une des 140 personnalités suivies, 8% concernent Marine Le Pen. La présidente du FN se hisse ainsi en 2nde position (+3 places) devant DSK (3%), mais assez logiquement, elle ne peut ravir la première place à Nicolas Sarkozy (14%).

Les différents sondages successifs, qui l’ont donnée au second tour de la présidentielle 2012, expliquent évidemment cette multiplication par 5 des mentions par rapport à février. Mais ce « buzz » n’est pas uniquement dû au simple rejet de l’éventuel « nouveau 21 avril », puisque 80% des Tweets restent neutres et relève donc de l’analyse politique (contre 8% de réel rejet).
Le FN à la traine sur Twitter

Néanmoins, si l’on parle de Marine Le Pen sur Twitter, ce n’est pas sur cette plateforme que le FN et Marine le Pen vont trouver leurs plus grands fans. Il faut dire que l’électorat populaire y est très peu présent, Twitter pouvant même apparaître comme assez élitiste avec ses journalistes et ses « jeunes cadres dynamiques ».

En réunissant les comptes Twitter de Marine Le Pen (800 followers) et du FN (650), nous sommes loin de celui d’Hervé Morin (2400) ou même du compte pourtant inactif de Martine Aubry (3200), sans parler des stars politiques sur Twitter telle que NKM, suivi par 69 000 personnes.
Le FN au grand large sur Facebook

A l’inverse, le FN est largement le premier parti sur Facebook. Avec plus de 30 000 « fans », il réussit même à représenter plus que le PS et EELV réunis.

De plus, si l’avance est certaine, l’écart continue à se creuser. Début décembre 2010, le FN était à 25 000 « fans » (+8 000), le PS à 14 000 (+6 000), EELV à 10 000 (+2 000) et l’UMP à 7 000 (+3 000) (Source Elu 2.0).

Ce score sans appel peut paraître étonnant : quelle stratégie le FN a-t-il mis en place pour attirer autant sur Facebook ?

Le FN publie 5-6 fois par jour en moyenne, généralement, des liens vers des sites du parti (site officiel, site d’actu, blog de militants…), mais aussi des revues de presse (interviews, vidéo…). Le PS publie presque autant (4-5 fois par jour) et les interactions entre internautes sont semblables. On compte pour chaque publication des dizaines de « J’aime » et souvent plus d’une dizaine de commentaire.

Si ce n’est pas la publication, ni l’échange entre la communauté qui attire, il y a sans doute des incitations particulières à adhérer à la page Facebook ?

Sur sa page Facebook, le FN invite tout de suite à devenir « Fan » (bouton « J’aime »). Mais rien d’extraordinaire, le PS en fait tout autant sans le même succès.

Peut être Facebook est-il mieux mis en valeur sur les sites du FN ? Surprise : le site principal du FN ne mentionne nul part la page Facebook. Seul le site des cantonales la mentionne. A l’inverse, le site principal du PS met très en avant le widget Facebook et le doublonne même avec un logo Facebook peu discret. Sans compter des liens systématiques sur tous les sites du réseau (exemple au hasard avec la section du PS de Sainte).

Pas des « Fans » ordinaires

Si le FN n’a pas mis en place de stratégie particulière pour recruter sur Facebook, comment alors peut-on expliquer ce score sans appel ? Se déclarer Frontiste est un coming-out : c’est souvent à la fois se séparer d’amis, d’une partie de sa famille, et, à l’heure, où 40% des Français avouent qu’ils seraient gênés si le contenu disponible sur eux était vu par un de leur employeur (Etude Symantec), c’est aussi prendre un risque professionnel.

On peut probablement interpréter, à l’inverse, que le fait communautaire joue à plein. Etre FN ou sympathisant est un marqueur identitaire fort qui incite au regroupement. Etre ensemble renforce, dans l’adversité : l’incitation à passer au grand jour serait donc plus grande que pour la moyenne des partis ?

Cette force communautaire est un atout, sur le web, pour la campagne présidentielle qui s’annonce.

Cependant, la partie sera difficile, car numéro 1 sur Facebook, le FN l’est aussi en terme de nombre de cyber-détracteurs. Rien que sur Facebook, on compte des centaines de pages anti-FN, de la sobre Anti FN (3000 fans) à la provocante Entrer dans un meeting du Front National en criant « Salam Alikoum ! » (25 000 fans).
Affaire à suivre…

Source : http://e-reputation.org/fn-1er-parti-sur-facebook-974
avatar
Dark-Neon

Age : 33
Date de naissance : 04/11/1984
Localisation : Chabeuil
Scorpion Date d'inscription : 12/02/2011
Passion : Football - Musculation - Moto

Re: FN : 1er parti sur Facebook...

Message par Dark-Neon le Lun 25 Avr 2011 - 11:50

C'est une très bonne choses. La génération Facebook est jeune d'autant plus, ça nous promet de beau lendemain
avatar
Invité
Invité

Re: FN : 1er parti sur Facebook...

Message par Invité le Jeu 28 Avr 2011 - 9:22

Le FN et Marine premier sur le net, donc chez les jeunes, premier chez les ouvriers, comment ne pas espérer!

Présidentielle : la percée de Marine Le Pen dans l'électorat populaire

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20110425trib000617524/presidentielle-la-percee-de-marine-le-pen-dans-l-electorat-populaire.html

Une enquête Ifop à paraître mardi montre que les ouvriers voteraient à 36% pour la présidente du Front national, Marine Le Pen, lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Selon une enquête Ifop pour Paris-Match et Europe 1 portant sur les intentions de vote à la présidentielle Marine le Pen, la présidente du Front national, trouve un écho particulièrement favorable au sein de l'électorat ouvrier.

Selon l'étude, ils seraient en effet 36% à voter pour elle au premier tour. Ils voteraient à 17% pour Dominique Strauss-Kahn et à 15% pour Nicolas Sarkozy. Plusieurs sondages récents ont déjà montré que l'électorat populaire séduit en 2007 par Nicolas Sarkozy se détournerait du chef de l'Etat au profit de la présidente du Front national.

Invité de "Soir3 politique" sur France 3, Jean-Marie Le Pen, désormais président d'honneur du parti, a rappelé que "l'influence du Front national chez les ouvriers [avait] toujours été très grande". Lors de la présidentielle de 2002, le FN était "le premier chez les ouvriers, les chômeurs et chez les jeunes". "Ce mouvement ne fait que se développer avec Marine Le Pen", a-t-il dit.

"Les ouvriers, les employés, les commerçants, les artisans, les professions libérales [...] : tous ces gens-là voient bien leur situation se dégrader sous les gouvernements de la gauche et de la droite", a-t-il ajouté.

L'enquête d'Ispos, dont une partie a déjà été diffusée par le Journal du Dimanche, doit paraître mardi.

Contenu sponsorisé

Re: FN : 1er parti sur Facebook...

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 2:02